Un évêque s'est levé!  Index du Forum

Un évêque s'est levé!
Forum

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 SOUTIEN A NOS EVÊQUES, PRÊTRES, RELIGIEUX, RELIGIEUSES REFRACTAIRES 


           
Manifestation du 18 novembre, Civitas, terreur des surnaturalistes

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Un évêque s'est levé! Index du Forum -> ARCHIVES -> ARTICLES DE REFERENCE DE LA CRISE DE LA FSSPX 2011 - 2012 -> Evêques. Actualité. Histoire. Decryptage. FSSPX vue de Rome -> ARTICLES D'ACTUALITES
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Gentiloup
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2012
Messages: 2 884

MessagePosté le: Lun 26 Nov 2012, 19:04    Sujet du message: Manifestation du 18 novembre, Civitas, terreur des surnaturalistes Répondre en citant


Posté le: lundi 26 nov. 2012 à 18:45    Sujet du message: Manifestation du 18 novembre, Civitas, terreur des surnaturalistes


Voici un excellent article de nos confrères de "Stageirites", qui répond à celui de notre non moins apprécié confrère "Courrier de Tychique", qui nous a valu un intéressant débat.


En cette circonstance les arguments de "Stageirites" me semblent incontournables et souverains. Mais si les partisans de la thèse de M. Max Barret (il n'est pas le seul!) en ont à leur opposer qu'ils n'hésitent pas. Nous sommes sur ce forum pour nous éclairer mutuellement de la saine doctrine sur la pratique au quotidien et dans les circonstances réelles de notre vie. GL

 
Citation:






dimanche 25 novembre 2012

Manifestation du 18 novembre, Civitas, terreur des surnaturalistes


Loin de moi la simple idée de songer, ne serait-ce que quelques instants, à partager toutes les thèses de l’institut Civitas ! En Science Politique je préfère m’abstenir de tout jugement à leur encontre.

Cependant, il faut bien l’admettre, ils ont une grande gloire et un grand honneur : c’est de faire peur aux surnaturalistes de tout genre. Expliquons-nous : lorsque la conversation entre membres de notre famille de pensée se porte sur cette fameuse journée de défilé, il n’est pas rare d’entendre dire de la manière la plus péremptoire :
      
       
Citation:
« Nous devrions plutôt dire des chapelets, prier, faire des sacrifices, ou même faire des processions de réparation. »







Que répondre à de telles « non-arguments » (parce qu’en fait d’argumentaire, on se limitera le plus souvent à nous parler de miracle de la Salette, de Marie-Julie Jahenny ou autre, ou de fin du monde « dans les trente prochaines années », ou, pour finir le tableau des litanies apparitionisto-surnaturalistes : de la prophétie de Saint Malachie) ?

Nous ne parlerons pas de la Forme de la manifestation en soi, et si elle est une chose bonne ou mauvaise. J’émets des réserves quant à la capacité d’analyse de nos coreligionnaires en la matière (qui confondent par exemple une insurrection légitime avec une révolution bolchevique, ou, ce qui est pire, qui nient la légitimité de toute insurrection).

Bornons-nous donc sur ce point, à ne considérer la manifestation qu’en soi : on défile par millier en faisant passer notre message par des banderoles et des slogans. Rien de mieux pour réveiller les autres citoyens et leur faire rapidement comprendre de quoi il retourne et pourquoi tant de gens font tant de bruit en bas de leur immeuble. Anecdote : dimanche plusieurs personnes sortirent à leurs fenêtres pour nous apporter du soutien.

Mais le gros morceau, et le thème préféré des surnaturalistes, est bien le suivant :
      
       
Citation:
« Il faut seulement prier, le Bon Dieu fera le travail. »







Avant de dire que cette attitude est au moins un péché objectif, le quiétisme1, il importe de faire remarquer que plusieurs abbés de la FSSPX étaient présents. Seraient-ils donc en état de péché, ce que sous entendent les surnaturalistes ?

Attaquons maintenant le cœur du problème :
Si on se contente de prier et qu’on ne fait rien pour s’ordonner à la restauration du Bien Commun, et même qu’au contraire on encourage le quiétisme politique (et donc surnaturel par la même occasion), nous allons directement contre l’enseignement de l’Eglise, et surtout (puisque nous sommes ici dans l’ordre naturel) contre la science politique.

Rappelons que l’ordre naturel EST la volonté de Dieu sur le monde. Que si Dieu a donné des yeux à l’homme c’est pour qu’il voit, que si sur une porte il y a une poignée, c’est pour l’ouvrir. Cela veut donc dire qu’en politique, dispositif central de l’ordre naturel (Peut-il exister une politique chrétienne ? Bernard de Midelt, Editions AFS), il faut AGIR naturellement pour parvenir à réordonner notre société au Bien Commun.

Contrairement à ce que ces gens pensent, c’est tout à fait possible, et même plus, c’est une exigence du réel. C’est la volonté divine. Car les lois qui régissent l’ordre du monde (et donc l’ordre central du monde qui est l’ordre politique) SONT la volonté de Dieu.

Conclusion :
 
Citation:





« Dieu se rit des prières qu'on lui fait pour détourner les malheurs publics, quand on ne s'oppose pas à ce qui se fait pour les attirer. Que dis-je ? Quand on l'approuve et qu'on y souscrit, quoique ce soit avec répugnance. » (Jacques-Bénigne Bossuet, Histoire des variations des églises protestantes, dans Œuvres complètes de Bossuet vol XIV, éd. L. Vivès (Paris), 1862-1875, p. 145.)







      

1 Doctrine de Molinos, dont le principe est qu'il faut s'anéantir soi-même pour s'unir à Dieu, se tenir dans un état de contemplation passive, et regarder comme indifférent tout ce qui peut nous arriver dans cet état.
      


Thomas Audet
Pour Stageiritès


Publié par Stageiritès à 23:16 Libellés : surnaturalisme
      








http://stageirites.blogspot.fr/search/label/surnaturalisme?m=0


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 26 Nov 2012, 19:04    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Gentiloup
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2012
Messages: 2 884

MessagePosté le: Lun 26 Nov 2012, 20:15    Sujet du message: Manifestation du 18 novembre, Civitas, terreur des surnaturalistes Répondre en citant

Posté le: lundi 26 nov 2012 par Gentiloup à 19:47    Sujet du message: Manifestation du 18 novembre, Civitas, terreur des surnaturalistes


Gentiloup a écrit:
Citation:
Rappelons que l’ordre naturel EST la volonté de Dieu sur le monde. Que si Dieu a donné des yeux à l’homme c’est pour qu’il voit, que si sur une porte il y a une poignée, c’est pour l’ouvrir. Cela veut donc dire qu’en politique, dispositif central de l’ordre naturel (Peut-il exister une politique chrétienne ? Bernard de Midelt, Editions AFS), il faut AGIR naturellement pour parvenir à réordonner notre société au Bien Commun.  (Thomas Audet)

 


Cette référence:
 
Citation:
"Peut-il exister une politique chrétienne ? Bernard de Midelt, Editions AFS"
, m'a fait fouiller la toile pour en savoir plus.
Voici ce que j'ai trouvé qui me semble particulièrement intéressant:

 
Citation:



Jacques de Venise le grec (+ 1145/1150) est un vénitien installé à Constantinople qui résida par la suite à l'abbaye du mont Saint-Michel. Il y a tout lieu de penser que ce sont bien les traductions de Jacques de Venise que saint Thomas d'Aquin a utilisées, en particulier pour ses Expositions de la Métaphysique, de l'Ethique et de la Politique d'Aristote.[16]

 

II         Pourquoi Thomas d'Aquin et Aristote ?

1. Thomas d'Aquin a pu disposer des textes intégraux d'Aristote, correctement traduits, en particulier l'Ethique et la Politique à l'encontre la thèse de Denis Sureau qui prétend que son Commentaire de la Politique d'Aristote est « altéré ».[17]

Dans le domaine politique on ne sous-estimera pas le rôle de l'Ethique d'Aristote qui est « un traité politique » et non pas un cours de morale individuelle comme se l'imaginent les personnalistes.[18]



2. Mais pour autant Thomas d'Aquin n'est pas un disciple d'Aristote (ni d'ailleurs de Platon). Quel intérêt peut-il donc y avoir à démontrer la proximité spatio-temporelle de la pensée politique de l'aquinate avec celle du stagyrite ?[19]

Ce qu'il faut tout d'abord constater - et il faut remercier Sylvain Gouguenheim de nous en fournir les modalités pratiques[20] - c'est ceci :


 
Citation:
« En son temps, saint Thomas fit précisément ce que l'on ne veut plus faire aujourd'hui, et il en fit même bien davantage, et on nous dit qu'il eut raison. Il alla reprendre une philosophie aristotélicienne qui était beaucoup plus éloignée de lui dans l'histoire que nous ne sommes nous-mêmes éloignés de lui... Nous plaçons Aristote et saint Thomas dans un même univers ancien, et nous-mêmes dans un autre univers. Mais en réalité nous sommes beaucoup plus proches de saint Thomas que lui-même ne l'était d'Aristote. Il n'y a pas 7 siècles entre la mort de saint Thomas et notre époque. Il y a 16 siècles entre la mort d'Aristote et la naissance de saint Thomas. Selon les mesures numériques du temps, nous sommes deux fois moins loin de saint Thomas qu'il ne l'était lui-même d'Aristote... En réalité, saint Thomas a franchi une distance historique incomparablement plus grande que celle qui existe entre lui et nous, lorsqu'il est allé, par delà seize siècles et par delà l'Incarnation du Christ, rechercher la pensée du philosophe grec. »[21]
http://afs.e-catho.com/plugins/editors/jce/tiny_mce/plugins/paste/blank.htm…

Ce que nous venons de constater, il convient maintenant de l'expliquer.



3. À coté de la théologie politique (ie la doctrine du Christ, roi des nations, les rapports entre le spirituel et le temporel, la liberté politique en matière religieuse), il existe une science politique. En effet l'exposition par saint Thomas d'Aquin de la Politique d'Aristote débute par un proême[22] qui est en quelque sorte une introduction argumentée. Ce proême apporte trois arguments décisifs en faveur de l'existence et de la nécessité d'une science politique.

Premier argument :

« La cité se présente comme l'œuvre maîtresse parmi les produits de la raison. »[23] et également « La raison humaine ne doit pas seulement pouvoir disposer des matériaux qui s'offrent à son usage ; elle doit encore disposer des hommes eux-mêmes, en tant qu'elle les gouverne. »[24].

Deuxième argument :

Puisque la Cité est un « tout » (hoc totum quod est civitas), son étude si elle est bien menée dégagera des jugements universels et permanents sur la politique, autrement dit, développera une science politique.

Troisième argument :

Il s'est révélé nécessaire à l'achèvement de la philosophie d'élaborer sur la Cité une doctrine appelée science politique. La science politique sera nécessairement une science architectonique.

- La science politique n'est donc pas un produit de la Révélation comme le pensent certains disciples modernes de Bossuet.[26] Si la Politique était un produit exclusif de la Révélation, on ne saurait comprendre que saint Thomas ait éprouvé le besoin d'aller rechercher la pensée du philosophe grec Aristote, un simple païen.

- Mais la science politique n'est pas, pour autant, une idéologie. Le politique est le dispositif central de l'ordre naturel des choses, voulu par le Créateur, et à ce titre les visions qu'en peuvent avoir deux philosophes réalistes sont forcément concourantes. Les « thomistes démocrates », eux-mêmes prisonniers d'un présupposé idéologique, ont beaucoup de mal à admettre cette concordance politique chez les deux grands politologues.

Comme l'a bien montré LJ Elders[27], par ses commentaires du corpus aristotélicien, Thomas d'Aquin perfectionne la philosophie d'Aristote. Certes l'oeuvre philosophique d'Aristote possède déjà un haut degré de vérité. Mais le docteur angélique commente, nuance, approfondit et dépasse la doctrine d'Aristote. On peut ainsi soutenir qu'il s'agit, tout à la fois, de commentaires fidèles d'Aristote et de la philosophie propre à l'Aquinate.


Extrait de "Le soleil d'Aristote illumine l'Occident" de Bernard de Midelt,


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 15:03    Sujet du message: Manifestation du 18 novembre, Civitas, terreur des surnaturalistes

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Un évêque s'est levé! Index du Forum -> ARCHIVES -> ARTICLES DE REFERENCE DE LA CRISE DE LA FSSPX 2011 - 2012 -> Evêques. Actualité. Histoire. Decryptage. FSSPX vue de Rome -> ARTICLES D'ACTUALITES Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com