Un évêque s'est levé!  Index du Forum

Un évêque s'est levé!
Forum

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 SOUTIEN A NOS EVÊQUES, PRÊTRES, RELIGIEUX, RELIGIEUSES REFRACTAIRES 


           
Un utile avertissement

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Un évêque s'est levé! Index du Forum -> FORUM -> LE FORUM OUVERT AUX DISCUSSIONS
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Nonpossumus
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 13 Sep 2012
Messages: 46
Localisation: Bretagne

MessagePosté le: Mar 27 Nov 2012, 22:48    Sujet du message: Un utile avertissement Répondre en citant

Trouvé sur la Porte Latine


Semi-ariens et semi-modernistes

  

Tel le phénix qui renaît de ses cendres, l’hérésie est souvent habile à ressurgir même après de multiples réfutations et condamnations. La tactique utilisée ne varie guère : l’erreur se rajeunit, arrondit les angles, édulcore les affirmations, et revient sur le devant de la scène sous une forme atténuée.
Ainsi l’arianisme, face à l’opposition des évêques attachés à la foi catholique, changea-t-il de visage et se fit semi-arien. On ne disait plus que le Fils n’était pas Dieu, ni même qu’il était inférieur, mais simplement on lui refusait le consubstantiel. « De même nature » devait après tout contenter tout le monde, pourquoi ne pas s’accorder sur une formule commune, compatible avec la doctrine de l’Eglise et que les ariens les plus modérés auraient pu accepter ? Le pape Libère lui-même, malgré le courage qu’il avait montré dans un premier temps face à l’empereur arien, accepta sous la pression cette ligne de conduite. Il pensait certainement mieux servir l’Eglise par une habile diplomatie. L’histoire a jugé et a fait de lui ‘le pape arien’. L’Eglise a jugé : elle a canonisé l’intraitable saint Athanase, et a blâmé les habiletés de Libère en le qualifiant de ‘favens hæresim’, favorisant l’hérésie.
En matière de foi, les habiletés sont facilement des compromissions et les subtilités des portes ouvertes à l’erreur.
Un auteur écrivait en parlant de ce genre d’attitudes équivoques : « On ne contredit pas un noir au nom d’un gris plus ou moins sale, mais en vertu d’un blanc de plus en plus pur, de plus en plus éclatant, dont la splendeur condamne et le gris et le noir ».
Le démon ne se renouvelle pas beaucoup, et ses tactiques favorites sont somme toute peu nombreuses.
Ainsi aujourd’hui voit-on se lever le dernier né de la famille ‘Semi’ : le semi-modernisme. Son frère ainé, le modernisme, a voulu (et obtenu) un Concile en rupture avec la Tradition. Dès le début de la première session, les pères ‘dans le vent’ ont expédié aux oubliettes tous les travaux préparatoires réalisés par les commissions romaines, et leur ont substitué leurs propres schémas pour qu’ils servent de base aux discussions. Le ton était donné, et il se maintint tout au long du Concile, avec les fruits que l’on sait.
Cependant cette rupture suscita des oppositions. Une poignée d’irréductibles résiste encore et toujours à l’envahisseur. Qu’à cela ne tienne, désarmons l’opposition en trouvant un terrain d’entente ! C’est ainsi que l’on assiste à la propagation d’une nouvelle tendance : le Concile n’est pas en rupture mais en continuité par rapport au passé. La crise vient de ceux, ô les vilains, qui ont transformé le Concile et en ont fait une rupture. Lisons le Concile à la lumière de la Tradition, mettons le Concile dans le prolongement de la Tradition, et tout ira bien.
C’est ainsi que l’herméneutique de la continuité succède à l’herméneutique de la rupture. Les excès les plus criants sont blâmés, les thèses les plus audacieuses sont évacuées, et voilà l’hérésie moderne qui reparait avec une nouvelle jeunesse, comme sous l’action d’une crème  anti-rides.
La tactique n’est pas nouvelle, et pourtant elle marche encore. Ce semi-conciliarisme ou semi-modernisme est moins laid, moins repoussant que son frère aîné. Il s’est paré un peu plus que lui du masque traditionnel, permet le latin, voit d’un bon oeil la soutane, s’intéresse même à l’ancien rite à qui il réserve une place étiquetée ‘extraordinaire’ dans le musée des vieilleries à usage des nostalgiques. Ainsi toutes les tendances trouveront leur place dans une grande Eglise universelle qui rassemble dans ses bras tous ses frères séparés.
La seule condition qui est exigée, c’est que la brebis égarée accepte de cohabiter pacifiquement avec les autres tendances.
Mieux que cela : on voit même maintenant reparaître chez les théologiens romains une formule chère aux combattants de la première heure : Le concile doit être interprété à la lumière de la Tradition. Qui d’entre nous oserait s’opposer à cette phrase que Mgr Lefebvre lui-même a souvent utilisée ? Mais voilà, derrière les mêmes mots, un sens tout nouveau vient poindre. Ce n’est plus le Concile jugé par la Tradition, les erreurs du Concile rejetées par la Tradition, mais c’est un éclairage réciproque : le Concile à la lumière de la Tradition et la Tradition à la lumière du Concile. Comme dans un self-service, il y en a ainsi pour tous les goûts, et la Tradition retrouve un petit droit de cité dans une Eglise conciliaire conciliante. En ce sens, et au prix d’un léger silence vite oublié, la Tradition serait acceptée, et des millions d’âmes jusque là tenues à distance par l’irrégularité canonique, franchiraient enfin les portes de nos églises, attirés par la splendeur des cérémonies et l’odeur de l’encens.
Las, que d’illusions ! Modernisme et semi-modernisme sont de la même famille puisqu’en eux circule le même venin d’erreur, venin dont saint Pie X disait qu’il n’y en avait pas de pire. Suivre un Concile en rupture avec le passé, ou rechercher dans ce Concile une solution de continuité avec la Tradition, c’est toujours faire du Concile sa boussole. Soutane, grégorien, encens, latin, tout cela ne changera rien tant que les faux principes demeurent.
Souvenons-nous des leçons de l’histoire, du pape Libère et de saint Athanase ! Le train conciliaire n’a pas renié ses principes et continue à rouler dans la mauvaise direction : pour défendre notre foi, il ne faut pas monter dedans.

Un Prieur en France

http://www.laportelatine.org/district/prieure/nancy/Belvedere/Belvedere1211.pdf


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 27 Nov 2012, 22:48    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Bernardus
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 24 Juil 2012
Messages: 63
Localisation: Cité de Dieu

MessagePosté le: Mer 28 Nov 2012, 00:02    Sujet du message: Un utile avertissement Répondre en citant

Le problème de cet article est qu'il répète des calomnies des Gallicans du XIXe siècle sur le Pape saint Libère. Il n'a jamais été arien et n'a jamais favorisé l'arianisme sous aucune forme. Ces calonmies ont été réfutées entre autre par l'abbé Darras dans son Histoire générale de l'Église, Tome IX. Le Pape Benoît XV a aussi salué sa mémoire:

« Et ces Pontifes, qui osera dire qu’ils aient failli, même sur un point, à
la mission, qu’ils tenaient du Christ, de confrmer leurs frères ? Loin de là ;
pour rester fidèles à ce devoir, les uns prennent sans faiblir le chemin de
l’exil, tels les Libère, les Silvère, les Martin ; d’autres prennent courageusement
en main la cause de la foi orthodoxe et de ses défenseurs qui en avaient
appelé au Pape, et vengent la mémoire de ceux-ci même après leur mort. »

Benoît XV, Encyclique Principi Apostolorum, 5 octobre 1920.

Pour ceux qui s'intéressent à cette question de la prétendue chute du Pape saint Libère, voici quelques articles sur ce sujet disponible ici http://liberius.net/theme.php?id_theme=31

La fête liturgique du Pape saint Libère (352-366) est fixée au 23 septembre http://hodiemecum.hautetfort.com/archive/2009/09/23/23-septembre-saint-libe…


Revenir en haut
Le Précurseur
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2012
Messages: 146
Localisation: Ploermel

MessagePosté le: Mer 28 Nov 2012, 12:32    Sujet du message: Un utile avertissement Répondre en citant

Vous avez sûrement raison pour ce qui concerne le pape St Libère mais pour ce qui concerne l'ensemble de l'article écrit par ce prieur, je ne puis que souscrire à ce qu'il dit, considérant que la réalité et le drame profond que nous vivons actuellement concernant les tentatives de rapprochement entre Rome et la Fraternité ressemblent furieusement à ce qu'il nous décrit dans son article.  Je trouve son analyse excellente, totalement réaliste, presque visionnaire.

Bien à vous .  Le Précurseur


Revenir en haut
Gentiloup
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2012
Messages: 2 884

MessagePosté le: Mer 28 Nov 2012, 13:16    Sujet du message: La Révolution en marche Répondre en citant

Entièrement de votre avis cher Précurseur!
L'article de ce prieur est très très juste et va au fond des choses.
Ne voir qu'un détail de l'ensemble pour annihiler cette excellente analyse est très injuste.
D'autant plus que cette histoire du pape Libère est toujours controversée.
Dire:
Bernardus a écrit:


Ces calonmies ont été réfutées entre autre par l'abbé Darras dans son Histoire générale de l'Église, Tome IX. Le Pape Benoît XV a aussi salué sa mémoire:



Parler de calomnies est complètement excessif. D'autant plus que Saint-Athanase lui-même témoigne dans le sens du prieur, si j'en crois un article trouvé sur la toile. Par ailleurs, le fait que le pape Benoît XV évoque rapidement son lointain prédécesseur en lavant sa mémoire au cours d'une longue encyclique, n'est pas une preuve irréfutable. Léon XIII a écrit une encyclique uniquement  pour le ralliement à la république, il est tout-à-fait permis de ne pas le suivre sur ce chemin.

Ce qui me surprend à propos de ce lointain pape du temps d'Athanase et de l'arianisme, c'est la psychorigidité de ceux qui veulent en faire un saint, ce qu'il est peut-être je ne trancherai pas.

Néanmoins j'ai remarqué que l'analogie entre Saint-Athanase et Mgr Lefebvre et l'analogie entre le pape Libère et les papes post-conciliaires, est la principale raison pour certains sédévacantistes de se dresser avec cette détermination agressive en faveur de ce pape. Je ne prétends pas que Bernardus est [Modéré], je ne sonde pas les reins et les cœurs.

De ce fait cet argument ne me semble pas tout-à-fait impartial. Ce passage sur le pape Libère n'est qu'un petit passage de cette démonstration magistrale.

Du reste il y a eu d'autres papes condamnés au temps du Grand Schisme d'Occident, sans que cela ne soulève les passions.

Quoiqu'il en soit, la démonstration du "prieur en France" contre le modernisme ou semi-modernisme qui recherche les racines historiques de ce mal, ne perd rien de sa pertinence. Merci à lui.
Cet éditorial est rangé dans les ARCHIVES du forum dans la section: ARTICLES DE FOND SUR LA CRISE


PS: j'ai suivi le lien indiqué par Bernardus, je n'ai rien trouvé de concluant concernant le pape Libère.




Revenir en haut
Louis
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 10 Juil 2012
Messages: 282
Localisation: Rome Éternelle

MessagePosté le: Mer 28 Nov 2012, 16:00    Sujet du message: Un utile avertissement Répondre en citant

Pour plus de détails sur la question de la prétendue chute du pape Saint Libère avec photos à l'appuis

http://www.liberius.net/blog/files/category-saint-lib00e8re.html



à la basilique de Saint-Paul-hors-les-Murs

et
Saint Pierre-de-Rome


Revenir en haut
Gentiloup
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2012
Messages: 2 884

MessagePosté le: Mer 28 Nov 2012, 16:47    Sujet du message: Un utile avertissement Répondre en citant

Merci pour le lien Louis. Par contre les document apportés ne sont que des éléments  en faveur mais ceux qui sont en défaveur sont exclus, évidemment puisque l'auteur veut prouver.

Le fait que l'épitaphe mortuaire de Libère soit dithyrambique ne prouve rien. Je suis certaine que Paul VI ou Jean-Paul II ont des épitaphes à faire pâlir.
De plus il a pu y avoir divers partis à cette époque. La sainteté n'est généralement admise que bien longtemps après la mort de la personne. Le fait que Saint-Athanase lui-même a témoigné (d'après ce que j'ai lu) contre le pape Libère serait à examiner. Aussi, serait à examiner les raisons pour lesquelles il est considéré comme "favorisant l'hérésie".
Personne n'explique pourquoi le Pape Libère a été rappelé de son exil par Constance (où il avait été envoyé par le même parce qu'il luttait contre l'arianisme) .
Enfin, cet aspect-là de l'éditorial cité par Raoul n'est pas important. Que Libère soit saint ou non (après tout, Dieu le sait et c'est ce qui importe), n'empêche pas que la démonstration est juste et très intéressante.

Enfin, L'auteur de cet éditorial dit précisément, avec citations:
Citation:


L’histoire a jugé et a fait de lui ‘le pape arien’. L’Eglise a jugé : elle a canonisé l’intraitable saint Athanase, et a blâmé les habiletés de Libère en le qualifiant de ‘favens hæresim’, favorisant l’hérésie.


Il aurait donc "favorisé l'hérésie", il n'est pas dit "hérétique". Ce qui est tout-de-même une grande nuance.

A vouloir prouver à tout prix quelque chose d'improuvable on devient subjectif, surtout lorsque certains s'évertuent à prouver cela parce que ça arrange leurs théories.

Et comme d'habitude on discute d'un point de détail impossible à trancher, alors que la démonstration de cet éditorial visant le modernisme passe à la trappe.


Revenir en haut
Nonpossumus
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 13 Sep 2012
Messages: 46
Localisation: Bretagne

MessagePosté le: Mer 28 Nov 2012, 23:40    Sujet du message: Un utile avertissement Répondre en citant

Oui, en effet, le sujet de ce Prieur n’est pas le Pape Libère.
Ce qu’il affirme à son sujet n’est qu’un moyen de montrer que l’arianisme s’est répandu sous une forme beaucoup plus dangereuse à l’époque de Saint Libère appelée semi-arianisme.
En effet Arius est mort en 336, condamné par le concile de Nicée (325). Le Pape Saint Libère est mort en 366. L’hérésie arienne a perdu son dernier bastion avec la conquête du royaume Vandale d’Afrique au VIème siècle.
En effet chère Gentiloup, le problème soulevé n’est pas celui de la querelle d’historiens autour du Pape Saint Libère. Car il s’agit bien d’une querelle d’experts. L’abbé DARRAS penche du côté de la fidelité de Libère, mais avec des précautions oratoires : « L’ordre chronologique nous amène à l’examen de la grande question si contreversée de la prétendue chute de Liberius. Bien qu’aujourd’hui, elle soit à peu près unanimement résolue dans le monde savant par la négative… ». Cet « à peu près » ne comprend pas Dentzinger, et d’autres références de cet acabi, ce qui fait que Saint Libère a une auréole à Saint-Paul hors les murs, mais qu’il n’est pas inscrit au martyrologe.
Je quitte donc ce terrain qui me paraît être un autre sujet, pour revenir à celui de la lente métamorphose du modernisme Romain sous le pontificat de Benoît XVI en un modernisme teinté de mœurs plus traditionnels.
Par image, l’hérétique serait maintenant un Loisy, un Lammenais, en soutane, surplis et barrette, un Teilhard de Chardin en bure impeccable, un Benoît XVI en tiare et en chape brodée.


Revenir en haut
Croy
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 29 Nov 2012
Messages: 120
Localisation: France

MessagePosté le: Jeu 29 Nov 2012, 20:08    Sujet du message: Un utile avertissement Répondre en citant

thèse, antithèse, synthèse.

Première manoeuvre:
- On prend la thèse catholique
- l'antithèse hérétique
- et des deux on obtient la synthèse: un mix.

Deuxième manoeuvre quelque temps plus tard:
- On prend la thèse qui est la synthèse de la première manoeuvre
- l'antithèse encore plus hérétique
- Arrive la synthèse qui est l'antithèse de la première manoeuvre.

Dans le cas de la messe
- Thèse: Messe de Saint-Pie V
- Antithèse messe de Paul VI et suppression de la messe de St-Pie V
- Synthèse: On fait un mix des deux et les gogos sont heureux. Oh le gentil pape conservateur, presque traditionnel!
Une messe avec de l'encens, de l'orgue, un peu de latin, mais le fond reste protestant.

Qu'est-ce que le protestantisme selon Pierre Hillard? du judaïsme christianisé. Smile


Revenir en haut
Alix
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 23 Juil 2012
Messages: 1 049
Localisation: montagne

MessagePosté le: Jeu 29 Nov 2012, 20:16    Sujet du message: Un utile avertissement Répondre en citant

Et il est très facile de le constater : bien des francs-maçons sont des protestants... et des juifs! Evil or Very Mad

Revenir en haut
Prague
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 17 Oct 2012
Messages: 169

MessagePosté le: Ven 30 Nov 2012, 13:19    Sujet du message: Un utile avertissement Répondre en citant

Citation:
la lente métamorphose du modernisme Romain sous le pontificat de Benoît XVI en un modernisme teinté de mœurs plus traditionnels.


C'est là, cher Louis, l'important de cet éditorial.

Citation:
un Benoît XVI en tiare et en chape brodée.


C'est un Jean-Paul II ou même un Paul VI "en tiare et en chape brodée", pour rendre le moderno-libéralisme acceptable à ceux qui ne sont pas attentifs.


Revenir en haut
Louis
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 10 Juil 2012
Messages: 282
Localisation: Rome Éternelle

MessagePosté le: Dim 2 Déc 2012, 20:41    Sujet du message: Un utile avertissement Répondre en citant

Je sais cher Prague que c'est ça l'important de cet editorial.


C'est un problème déjà soulevé depuis des années (1995) par l'abbé Giulio Tam à qui Mgr Lefebvre avait demandé "d'éplucher" l'Osservatore Romano et autres organes de presse officiels du Vatican et d'y relever les erreurs et hérésies. Mgr Fellay avait demandé à l'abbé Tam d'arrêter son travail à la fin des années 1990 parce que ça nuisait à ses contacts avec Rome. L'abbé Tam a refusé, il a été expulsé en 2000 pour désobéissance (étrangement la même histoire que pour Mgr Williamson et son commentaire Eleison Mr. Green ). Je sais que les abbés Pfeiffer et Chazal voudraient aller le rencontrer.





Pour ceux que ça intéressent, voici les prédictions de l'abbé Tam concernant la Révolution en tiare et en chape brodé par Benoît XVI: La Pseudo-Restauration du cardinal Ratzinger (1995)


http://www.marcel-lefebvre-tam.com/pdf/francese/livre_4.pdf


En passant, l'abbé Tam continue toujours à faire le travail que Mgr Lefebvre lui a demandé  Okay


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 03:35    Sujet du message: Un utile avertissement

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Un évêque s'est levé! Index du Forum -> FORUM -> LE FORUM OUVERT AUX DISCUSSIONS Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com