Un évêque s'est levé!  Index du Forum

Un évêque s'est levé!
Forum

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 SOUTIEN A NOS EVÊQUES, PRÊTRES, RELIGIEUX, RELIGIEUSES REFRACTAIRES 


           
PROFESSION DE FOI DU PÈRE JEAN, DES CAPUCINS DE MORGON
Aller à la page: 1, 2, 3  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Un évêque s'est levé! Index du Forum -> FORUM -> LE FORUM OUVERT AUX DISCUSSIONS
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Gentiloup
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2012
Messages: 2 884

MessagePosté le: Lun 3 Déc 2012, 18:27    Sujet du message: PROFESSION DE FOI DU PÈRE JEAN, DES CAPUCINS DE MORGON Répondre en citant




Profession de foi du Père Jean


                   
    
                     
Un Évêque s'est levé: Je viens de recevoir par courrier électronique d'une utilisatrice tchèque de notre forum   la version PDF de la profession de foi du Père Jean.
  


Citation:
"Anna  (...), fidele catholique traditionelle de la Republique Tcheque (Pilsen).


Je Vous envoie la Profession de Foi Catholique du R. P. Jean de Capucins de Morgon de Votre forum en piece-jointe (PDF) pour imprimir ou/et pour Votre forum de la Tradition et contra rallieristes.




Excusez-moi s-il vous plait mon francaise. Merci."
              
    




Vous la trouverez en superbe présentation en suivant ce lien:


 Version PDF de la profession de foi du père Jean
               
    



                 
    
Le père Jean est l'auteur de La lettre qui avait fuitée en 2009 sur la toile, suite à son opposition aux vélléités de Mgr Fellay de se rallier.
On m'a communiqué cette profession de foi de ce même Père Jean qui est Capucins à Morgon. Il l'a faite en guise de sermon le 21 octobre dernier pour inaugurer à sa manière "l'année de la Foi" promue par Benoît XVI.
Même si nous ne sommes que de simples fidèles, nous devrions aussi pouvoir la faire à sa suite, parce que nous menons le même combat pour la défense de la foi catholique. GL

Voici:

                   
    
 
Citation:
Le dimanche 21-10-2012                   
    
 
PROFESSION DE FOI CATHOLIQUE DU PERE JEAN                   
    
                    
    
                    
    
I          PREAMBULE                   
    
                    
    
1)      Vu la situation présente, au 50ème anniversaire de l'ouverture du concile Vatican II, où le Pape Benoît XVI vient d'inaugurer une « année de la Foi », « consacrée à la profession de la Foi et à sa juste interprétation », et où l'on incite les fidèles à l'étude indulgenciée des Actes du Concile et des articles du Nouveau catéchisme qui les vulgarise ; ce dit Concile dont le cardinal Ratzinger écrivait trente ans après : «  Un abîme coupe l'histoire de l’Église en deux mondes inconciliables : le monde pré-conciliaire et le monde post-conciliaire » (« Un chant nouveau pour le Seigneur », Desclée-Mame,1995, p. 174).                   
    
                    
    
2)      Vu la récente déclaration radiodiffusée du Préfet de la Congrégation de la Foi, Mgr Müller, qui n'a pas abjuré vraiment ses erreurs (pour ne pas dire ses hérésies) sur la Transsubstantiation, la virginité de Marie et l'appartenance des protestants à l’Église, et qui vient d'accuser les prêtres et fidèles de la Tradition d'être hors de la Foi catholique en affirmant : « Nous ne pouvons pas abandonner la Foi catholique dans ces négociations [avec la FSSPX] ». (Entretien à NDR, 06-10-2012)                   
    
                    
    
3)      Vu les exhortations catégoriques des Apôtres en matière d'intransigeance doctrinale, non seulement de l'obligation de conserver intégralement le dépôt de la Foi transmise (1 Tim. 6, 20 ; 2 Jn. 9), mais aussi de nous méfier des faux-docteurs (Act. 20, 29 ; 2 Pet. 2,1), d'anathémiser ceux qui enseignent une doctrine divergente (Gal.  1, 9 ; 2 Jn. 10), jusqu'à résister en face aux plus hautes autorités qui ne marcheraient plus droit dans la Foi (Gal. 2, 11).                   
    
                    
    
4)      Vu les prophéties dignes de foi qui nous ont annoncé une apostasie générale de la Foi dans les derniers temps de l’Église : prophéties bibliques en particulier, de Notre-Seigneur Jésus-Christ (Lc. 18, 8) et de l’Apôtre (1 Tim. 4,1 ; 2 Tim 3,1-8) et des prophéties de Notre-Dame dans des apparitions reconnues authentiques par l’Église (Quito, La Salette, Fatima) ; prophéties confirmées par les Papes du XXème siècle déplorant l'apostasie officielle des nations catholiques jusqu'à Vatican II, et l'encourageant ensuite.                   
    
                    
    
5)      Vu la loi constante et intangible de l’Église, qui prescrit que « Les fidèles du Christ sont tenus de professer ouvertement (aperte profiteri tenentur) la Foi en toute circonstance où leur silence, leur tergiversation ou leur comportement impliquerait la négation implicite de la Foi, le mépris de la religion, l'injure faite à Dieu ou le scandale du prochain » (Code 1917, canon 1325 § 1).                   
    
                    
    
6)      Vu les exhortations opportunes de nos anciens dans le combat actuel pour la défense de la Foi contre les néo-modernistes, comme Mgr Lefebvre : « Nous avons à combattre contre les idées qui sont actuellement en vogue à Rome et qui sont dans la bouche du Pape dans celle de Ratzinger ... » ( Conf. Ecône 06-09-1990 ; Fideliter n°87 p. 3) ; comme Mgr de Castro Mayer : « être fidèles à la mission que Dieu nous a confiée, de résister au modernisme régnant » (Décl.  Sacres 30-06-1988 ; Fideliter ; n°64 p.9), ou comme le père Calmel : « Confesser la Foi en face d'autorités modernistes, c'est se refuser à toute équivoque, aussi bien dans les rites que dans la doctrine » (« Brève apologie » … Itinéraires n° 316, p. 76).                   
    
                    
    
7)      Vu les divergences graves et incontournables en matière de Foi, constatées lors des dernières discussions doctrinales à Rome entre les théologiens conciliaires et ceux de la Tradition catholique, divergences déjà exprimées en substance par Mgr Lefebvre dans son Manifeste épiscopal (21-11-1983) et largement exposées dans nos cours de séminaires, congrès théologiques, articles doctrinaux, cercles d'études et prédications aux fidèles.
                   
    

                   
    

                   
    
II         PROFESSION DE FOI CATHOLIQUE                   
    
                    
    
            Dans la situation actuelle, et en considération de ce qui vient d'être exposé plus haut, en tant que prêtre catholique, malgré mon indignité, qu'il me soit permis, en ce jour, et devant les fidèles qui ont un droit strict de connaître exactement quelle est la Foi intime de ceux qui leur prêchent de réaffirmer publiquement ce qui suit :                   
    
                    
    
1)      Je renouvelle, et ce jusqu'à ma mort, la profession publique de Foi faite par mes parrain et marraine au jour de mon baptême, et de mon propre gré douze ans après, à ma communion solennelle.                   
    
                    
    
2)       Je renouvelle, et ce jusqu'à ma mort, la profession de Foi tridentine et le serment antimoderniste que j'ai juré publiquement la main sur l’Évangile, et devant le Saint Sacrement, avant de recevoir l'ordination sacerdotale.                   
    
                    
    
3)      Je professe, et ce jusqu'à ma mort, le Symbole des Apôtres récité chaque dimanche à la messe, ainsi que le Symbole dit de St Athanase, que l’Église faisait réciter à ses consacrés chaque dimanche dans le bréviaire avant le Concile.                   
    
                    
    
4)      Je professe, et ce jusqu'à ma mort, tous et chacun des dogmes définis de la Foi catholique et romaine, ainsi que toutes et chacune des vérités de doctrine catholique, notées comme telles par l'ensemble des théologiens (Cf Denz. 2880) avant le dernier Concile, vérités dont la négation impliquerait un péché de témérité contre la Foi.                   
    
                    
    
5)      Je professe, et pour toujours toutes les vérités qui ont été attaquées dans l'histoire de l’Église, et rejette toutes les erreurs opposées qui ont été dûment censurées par le Magistère des Papes, des Conciles et des Congrégations romaines.                   
    
                    
    
6)      Je professe, et ce pour toute ma vie, la doctrine sûre et traditionnelle exposée dans les catéchismes du Concile de Trente et de St Pie X, ainsi que dans tout autre catéchisme d'avant Vatican II, qui la reproduirait fidèlement et intégralement.                   
    
                    
    
7)      Enfin, je professe et veux professer jusqu'à mon dernier soupir la Foi des Pères et des Docteurs de l’Église, transmise fidèlement par le Magistère des Papes et des Conciles, comme une formulation certaine et fixée une fois pour toutes de la Vérité absolue et qui ne saurait évoluer avec le temps en sa substance.                   
    
                    
    
                    
    
                    
    
III       PROFESSION DE FOI A L'ENCONTRE DES ERREURS ACTUELLES                   
    
                    
    
            Le devoir principal de tout prêtre étant non seulement de professer et enseigner la véritable Foi catholique, mais aussi de la défendre face aux attaques de ses ennemis, quels qu’ils soient, en conséquence :                   
    
                    
    
1)     Je professe la définition traditionnelle et catholique de la Foi, c'est à dire qu'elle est une vertu surnaturelle, un don gratuit de Dieu par lequel toute mon âme, intelligence et volonté, se soumet à toute vérité révélée par Dieu et transmise par son unique Église, qui ne peuvent ni se tromper, ni me tromper.                    
    
                    
    
Aussi, je réprouve et rejette la doctrine néo-moderniste, qui présente la Foi comme un sentiment « né dans les profondeurs de mon propre moi » (Jean-Paul II, « N'ayez pas peur! » Laffont, p. 39) ou comme une « expérience » qui ne peut être que « communautaire » (Prof. Ratzinger, « La Foi chrétienne... » p. 110 et « Principes de la théologie... » p. 35)                   
    
                    
    
2)      Je professe la doctrine traditionnelle et catholique de la Royauté sociale de Notre-Seigneur Jésus-Christ, avec sa conséquence nécessaire de l'union harmonieuse de l’Église et de l’État, afin que la loi divine et ecclésiastique préside à toutes les institutions humaines, pour la gloire de Dieu et le salut des âmes ; doctrine fondée sur l’Écriture (Is. 55,4 ; 1 Tim. 6,15; Ap 1,5) et la Tradition, en particulier l’encyclique « Quas primas » de Pie XI.                    
    
                    
    
Aussi je réprouve et rejette la doctrine libérale de Vatican II dans « Gaudium et spes » (Ch. 4) proclamant l'autonomie de l’État par rapport à l’Église selon le faux principe de la liberté religieuse, doctrine que le Pape actuel a qualifiée autrefois de « sorte de contre-Syllabus », et plus récemment, dans une allocution publique à des ambassadeurs, comme « un grand progrès de l'humanité » (13-12-2008).                   
    
                    
    
                    
    
3)      Je professe la doctrine traditionnelle et catholique du vrai œcuménisme, c'est à dire du retour des âmes égarées à l'unique bercail du Christ, doctrine fondée sur l’Écriture (Jn. 10,16 ; Act. 2, 38) et la Tradition constante, en particulier l’encyclique « Mortalios animos » de Pie XI.                    
    
                    
    
Aussi je réprouve et rejette la doctrine contraire des hommes d’Église conciliaires, qui enseignent que l’œcuménisme de retour est « périmé » (Accords de Balamand, 24-06-1993), qu'il ne faut plus chercher à « convertir » les autres (Card. Kasper, 22-01-2001), « pression » qui serait une « forme indue de prosélytisme » (Jean-Paul II, 31-05-1991) et « ferait renier aux autres leur propre héritage de foi » (Benoît XVI, 18-08-2005).                   
    
                    
    
                    
    
4)      Je professe la définition traditionnelle de l’Église catholique et romaine comme étant le Corps mystique de Notre-Seigneur Jésus-Christ, et seule Arche de Salut, auquel on ne peut appartenir sans le baptême et la Foi ; doctrine révélée de Dieu (Col. 1,18 ; Jn. 3,5 ; Mc. 16,16) et transmise par la Tradition, en particulier dans l'encyclique de Pie XII « Mystici corporis ».                    
    
                    
    
Aussi je réprouve et rejette la doctrine divergente de Vatican II, enseignant que « L’Église du Christ subsiste dans l’Église catholique » (L.G. 8) et son explicitation faite par le Nouveau catéchisme (§ 836), à savoir que « tous les hommes appartiennent à l'unité catholique du Peuple de Dieu sous diverses formes ou lui sont ordonnés ».                    
    
                    
    
De plus, je réprouve et rejette la nouvelle doctrine conciliaire (U.R. 3) reprise dans le Nouveau catéchisme (§ 819) selon laquelle « L’Esprit du Christ se sert des Églises et communautés ecclésiales comme moyens de salut ». Car les fausses religions ne sont pas inspirées par le Bon Esprit, mais par le Malin (Ps. 95,5; 1 Cor. 10,20; Ap. 2,9)                    
    
                    
    
                    
    
5)      Je professe la doctrine traditionnelle et catholique de la substitution de la nouvelle Alliance à l'ancienne Alliance, cette dernière étant par le fait même révoquée, comme l'affirme explicitement la Parole de Dieu (2 Cor. 3,14; Hb. 8,13) et la Tradition, comme par exemple la bulle « Hebraeorum gens » de St Pie V (1569). Cette croyance traditionnelle, elle doit s'entendre dans le sens que la religion judaïque a été révoquée par Dieu, mais sans exclure que les israélites puissent se convertir à lui, individuellement dans le temps, et en masse à la fin des temps (Rom. 11, 25).                    
    
                    
    
Aussi je réprouve et rejette la doctrine contraire de Vatican II (Nostra aetate), formulée ensuite par Jean-Paul II (17-09-1980) et le Nouveau catéchisme (§ 121) en cet axiome injurieux à Notre-Seigneur Jésus-Christ, divin fondateur de l’Église de la nouvelle et éternelle Alliance : « L'ancienne Alliance n'a jamais été révoquée ».                   
    
                    
    
6)      Je professe la doctrine traditionnelle et catholique selon laquelle l'enfer existe, et que tous ceux qui meurent en état de péché mortel et impénitents y sont éternellement damnés, doctrine révélée de Dieu (1 Cor. 6,10; Ap. 21,27) et transmise constamment par la Tradition, en particulier le 2ème Concile de Lyon (1274). Je crois aussi, à la suite de Notre-Seigneur qui nous a révélé que beaucoup prenaient la voie large qui mène à la perdition (Mt. 7,13 ; Lc. 13,24), révélation confirmée par Notre-Dame à Fatima, que beaucoup d'âmes, surtout à notre époque, se damnent, et qu'il nous faut prier et faire pénitence pour contribuer à leur salut.                    
    
                    
    
Aussi je réprouve et rejette la théorie contraire, selon laquelle l'enfer existe mais qu'il est vide (Urs Von Balthazar, cité par Jean-Paul II dans « Entrez dans l'espérance » p.  200), ou que le jugement et la damnation évoqués dans l’Évangile ne concernent que Satan et les anges déchus (Jean-Paul II, Encyclique Dominum vivificantem, 18-05-1986, n° 27-28), ou que l 'enfer ne recèle que « certains personnages de notre histoire » (Benoît XVI, Encyclique Spe salvi, 30-11-2007, n° 45)                   
    
                    
    
                    
    
7)      Enfin, comme il serait trop fastidieux d’énumérer toutes les graves erreurs post-conciliaires perpétrées, encouragées ou avalisées par les hommes d’Église au pouvoir, à la suite de Mgr Lefebvre et des autres évêques et prêtres restés fidèles à l’Église de toujours, je réprouve et rejette toutes et chacune des théories et pratiques qui démolissent peu à peu la Foi dans les âmes, dans le domaine non seulement doctrinal, mais aussi moral (l'inversion des fins du mariage pour légitimer des dizaines  de milliers d'annulations de mariages par an); liturgique (la nouvelle messe concoctée avec six pasteurs protestants); canonique (Mgr Lefebvre, disait qu'ils détruisent l’Église avec les lois fondamentales inspirées de modernisme du Nouveau Code de 1983 ; Fideliter n° 55 p. 9) ; œcuménique (Assise, Jean-Paul II baisant le Coran le 14-05-1999, Benoît XVI se faisant bénir par un rabbin le 11-05-2007) ; biblique (Exégèse hypercritique, nouvelle bible à traduction œcuménique) ; sacramentel (plus de génuflexion devant le St Sacrement, ce qui diminue le respect et la Foi envers la Présence réelle) etc … théories et pratiques que je réprouve donc et rejette, dans toute la mesure où elles sont contraire à l'esprit de l’Église catholique, injurieuses à Dieu et scandaleuses aux âmes.                   
    
                    
    
EN CONCLUSION                    
    
                    
    
            Il me faut préciser que si je réprouve toutes ces nouveautés malsaines et plus ou moins hérétiques, je n'entends pas remettre en cause la fonction, l'autorité et le respect des Pasteurs incriminés, n'ayant aucune compétence pour juger leurs personnes, et je prie aussi pour eux, Pape et évêques, comme responsables devant Dieu de nos âmes sur lesquelles ils ont juridiction ordinaire. Μais avec St Paul, St Thomas d'Aquin et St Robert Bellarmin, j'estime en conscience que si ces autorités portent gravement dommage à l'Eglise dans sa Foi, non seulement il est permis, mais c'est un devoir de leur résister en face en leur disant publiquement qu'elles ne marchent plus droit selon l’Évangile, et de leur désobéir en tout ce qu'elles cherchent à nous imposer de contraire à Dieu.                   
    
                               
    
            Considérant que cette Foi dont je suis fier est un pur don de Dieu, reçu sans mérite de ma part ; considérant l'histoire de l’Église et les chutes lamentables de nombreux clercs plus savants, plus fervents et plus prudents que moi ; considérant enfin mes faiblesses passées, l'apostasie actuelle et les persécutions futures, je ne peux que vous demander et implorer, biens chers fidèles, de prier aussi pour moi, afin que non seulement je persévère dans cette Foi catholique et romaine que je viens de professer à nouveau, mais aussi et encore plus dans la charité, car « si j'avais la plénitude de la Foi jusqu'à transporter les montagnes, si je n'ai pas la charité, je ne suis rien » (1 Cor. 13,2) ; priez aussi pour qu'ainsi je puisse remplir le mieux possible mon devoir sacerdotal envers Dieu et les âmes, et coopérer tant soit peu au Règne de Dieu ici-bas en attendant le triomphe final des Très Saints Cœurs de Jésus et de Marie.                   
    
                    
    
Ainsi soit-il !                   
    
                                   Fr. Jean                   
    




Dernière édition par Gentiloup le Lun 30 Sep 2013, 23:10; édité 22 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 3 Déc 2012, 18:27    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Louis
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 10 Juil 2012
Messages: 282
Localisation: Rome Éternelle

MessagePosté le: Lun 3 Déc 2012, 18:38    Sujet du message: PROFESSION DE FOI DU PÈRE JEAN, DES CAPUCINS DE MORGON Répondre en citant

Ça c'est clair! Okay

Revenir en haut
chouan
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 05 Nov 2012
Messages: 17

MessagePosté le: Lun 3 Déc 2012, 19:28    Sujet du message: sermon du Père Jean Répondre en citant

Magnifique profession de Foi
A faire lire et méditer par tous les clercs et fidèles de la Tradition !


Revenir en haut
Aurore
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 15 Oct 2012
Messages: 191

MessagePosté le: Lun 3 Déc 2012, 19:31    Sujet du message: PROFESSION DE FOI DU PÈRE JEAN, DES CAPUCINS DE MORGON Répondre en citant

Merci mon Père!  Très belle profession de foi que je reprends dans mon coeur, puisque simple fidèle j'adhère à tout ce que l'Eglise nous a toujours enseignée jusqu'à Vatican II exclu.
Il est important aussi de rejeter les erreurs nouvelles introduites par la nouvelle église dans l'attente qu'un pape ou un concile en fasse le répertoire et les anathémise officiellement.


Revenir en haut
Alix
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 23 Juil 2012
Messages: 1 049
Localisation: montagne

MessagePosté le: Lun 3 Déc 2012, 20:18    Sujet du message: PROFESSION DE FOI DU PÈRE JEAN, DES CAPUCINS DE MORGON Répondre en citant

Prions pour que tous nos prêtres et nos évêques lisent cette belle profession de foi et fassent la même dans leur coeur.

Revenir en haut
Bernardus
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 24 Juil 2012
Messages: 63
Localisation: Cité de Dieu

MessagePosté le: Lun 3 Déc 2012, 20:45    Sujet du message: PROFESSION DE FOI DU PÈRE JEAN, DES CAPUCINS DE MORGON Répondre en citant

Pas dans leur coeur, Alix, mais ouvertement! La foi ne doit pas être silencieuse, surtout pour des prêtres et des Évêques!

Revenir en haut
Gentiloup
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2012
Messages: 2 884

MessagePosté le: Lun 3 Déc 2012, 22:25    Sujet du message: PROFESSION DE FOI DU PÈRE JEAN, DES CAPUCINS DE MORGON Répondre en citant

Oui, ce qui est remarquable dans la profession de foi d'un prêtre c'est qu'elle est automatiquement publique!

La profession de foi du père Jean est donc publique d'office, d'ailleurs elle a été faite devant les fidèles au cours d'une messe.

Bernardus vous parliez de la France qui se réveille enfin, mais les Dominicains, les Capucins et les Bénédictins de France ne vous ont pas attendu, ils sont allés ensemble voir Mgr Fellay pour lui exprimer leur désaccord.


Et ceci sans parler des nombreuses communautés féminines qui sont opposées aux accords. Il n'y a pas que les Bénédictins de Santa Cruz du Brésil.


Revenir en haut
Croy
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 29 Nov 2012
Messages: 120
Localisation: France

MessagePosté le: Lun 3 Déc 2012, 22:41    Sujet du message: PROFESSION DE FOI DU PÈRE JEAN, DES CAPUCINS DE MORGON Répondre en citant

Je vais faire cette profession de foi devant Dieu, je ne pourrais pas faire mieux ni plus complet. Merci au père Jean!

Revenir en haut
tropdenoms
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 20 Juin 2012
Messages: 277

MessagePosté le: Lun 3 Déc 2012, 22:51    Sujet du message: PROFESSION DE FOI DU PÈRE JEAN, DES CAPUCINS DE MORGON Répondre en citant

Considérant que cette Foi dont je suis fier est un pur don de Dieu, reçu sans mérite de ma part ; considérant l'histoire de l’Église et les chutes lamentables de nombreux clercs plus savants, plus fervents et plus prudents que moi ; considérant enfin mes faiblesses passées, l'apostasie actuelle et les persécutions futures, je ne peux que vous demander et implorer, biens chers fidèles, de prier aussi pour moi, afin que non seulement je persévère dans cette Foi catholique et romaine que je viens de professer à nouveau, mais aussi et encore plus dans la charité, car « si j'avais la plénitude de la Foi jusqu'à transporter les montagnes, si je n'ai pas la charité, je ne suis rien » (1 Cor. 13,2) ; priez aussi pour qu'ainsi je puisse remplir le mieux possible mon devoir sacerdotal envers Dieu et les âmes, et coopérer tant soit peu au Règne de Dieu ici-bas en attendant le triomphe final des Très Saints Cœurs de Jésus et de Marie.


Voilà une très belle conclusion! Okay Mes prières pour le Père Jean et merci!


Revenir en haut
Bernardus
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 24 Juil 2012
Messages: 63
Localisation: Cité de Dieu

MessagePosté le: Lun 3 Déc 2012, 23:27    Sujet du message: PROFESSION DE FOI DU PÈRE JEAN, DES CAPUCINS DE MORGON Répondre en citant

Gentiloup, je ne parle pas d'être opposé à un accord ou pas, c'est un faux problème. Le véritable problème est la perte de la Foi des dirigeants de la Fraternité rongés par le libéralisme et le néo-modernisme. Mgr Williamson n'a pas été expulsé seulement sur la question d'un accord avec ''l'église conciliaire'', mais bien parce qu'il dénonçait depuis longtemps la dérive libérale de Mgr Fellay et sa bande ...

Cette situation a bien été résumée par les abbés Pfeiffer et Chazal durant leurs conférences et nous pouvons aujourd'hui constater les dégâts: la direction de la Fraternité a changé de cap depuis une douzaine d'années et renie le combat de Mgr Lefebvre. Il faut ajouter à cela les manipulations financières d'individus douteux et l'inexplicable latitude dont jouit un abbé Cellier et Ennemond, entre autres, pour bien voir que la Fraternité Saint-Pie X n'est plus l'armée rangée en bataille laissé par Mgr Lefebvre à sa mort ... elle s'est tranquillement (volontairement?) embourgeoisée, ''conciliarisée'' ... Ce qui est le plus grave, c'est que la majorité des fidèles nés dans la Fraternité et qui ont fréquenté ses écoles suivent aveuglément Mgr Fellay, le dépositaire de toutes les grâces ... Les écoles de la Fraternité ont créé des petits libéraux en costume-cravate ...

Nous sommes en guerre! et cette guerre est une guerre mondiale!

Le libéralisme est un péché et chez les clercs, il est un péché mortel


Revenir en haut
Cadoudal
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 13 Juil 2012
Messages: 542
Localisation: ILE DE FRANCE

MessagePosté le: Mar 4 Déc 2012, 01:31    Sujet du message: PROFESSION DE FOI DU PÈRE JEAN, DES CAPUCINS DE MORGON Répondre en citant

la profession irrévocable de la foi catholique immuable


doit se doubler aussi d'une déclaration d' aversion des erreurs propagées par les clercs intrus dans l' Eglise:


aversion d' Assise;


aversion des propositions modernistes si fréquentes sous la plume de Benoît XVI.


ces faux prophètes auraient , autrefois,été  expulsés avec indignation de l' Eglise;


aux jours de la subversion de Vatican II ,il nous faut les subir et même les honorer comme chefs de la religion.


l' amour de la vérité et la haine de l 'erreur sont les deux tranchants d'un même glaive.
si on aime la foi catholique, on hait l 'imposture moderniste.


Revenir en haut
Magnificat
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 13 Nov 2012
Messages: 43
Localisation: Belgique

MessagePosté le: Mar 4 Déc 2012, 08:57    Sujet du message: PROFESSION DE FOI DU PÈRE JEAN, DES CAPUCINS DE MORGON Répondre en citant

Enfin ! Quelle belle profession de Foi !

Il serait bon que les prêtre de la Fraternité se réveillent. Rien de tel qu'un Père moine pour donner l'exemple. Eux au moins ne sont pas attachés au monde, ni même à la satisfaction pécunière. Non, seul Dieu les guide.

Espérons que d'autres Pères réagiront et tonneront comme le Père Jean. Je pense que Notre-Seigneur ferait de même à notre époque.

Prions Dieu pour que d'autres suivent, la Fraternité de Mgr Fellay s'est endormie. Les prêtres ont oublié le vrai combat à mener, ils sont enfermés dans leur confort spirituel et matériel. Un peu comme au temps de la révolution. Là aussi il fallait pactiser avec l'ennemi à la différence qu'il y avait un Pape digne de ce nom.

Aujourd'hui ils sont emprisonnés dans une obéissance "stupide". C'est une question de défense de l'Eglise mais ils préfèrent aller contre leur conscience et obéir "stupidement" à un chef qui pour moi a perdu toute crédibilité.


Revenir en haut
Anne
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 4 Déc 2012, 15:46    Sujet du message: PROFESSION DE FOI DU PÈRE JEAN, DES CAPUCINS DE MORGON Répondre en citant

Bernardus a écrit:
Le libéralisme est un péché et chez les clercs, il est un péché mortel


Si je peux me permettre, comment pouvez vous en juger ? 


Revenir en haut
Louis
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 10 Juil 2012
Messages: 282
Localisation: Rome Éternelle

MessagePosté le: Mar 4 Déc 2012, 17:18    Sujet du message: PROFESSION DE FOI DU PÈRE JEAN, DES CAPUCINS DE MORGON Répondre en citant

Parce que le libéralisme est le péché le plus grave pour un clerc.
Il faut absolument lire Le libéralisme est un péché de don Sarda y Salvany conseillé par antimodernisme.info Okay

Mais qu’est-ce le libéralisme catholique ?
La réponse nous est donnée par Pie IX (Bref à La Croix, 21-5-1874) :
"...Acharné à CONCILIER la lumière avec les ténèbres et LA VÉRITÉ AVEC L'ERREUR"



Pour un prêtre, encore plus pour un évêque, le fait de concilier la Vérité avec l'erreur est impardonnable. Saint Charles Borromée explique le rôle du prêtres:

"Craignons que le Juge irrité ne nous dise : Si vous étiez les éclaireurs de mon Eglise, pourquoi donc fermiez-vous les yeux ? Si vous vous prétendiez les pasteurs du troupeau, pourquoi l'avez-vous laissé s'égarer ? Sel de la terre, vous vous êtes affadis. Lumière du monde, ceux qui étaient assis dans les ténèbres et dans l'ombre de la mort, n'ont point vu vos rayons. Vous étiez Apôtres ; mais qui donc éprouva votre vigueur apostolique, vous qui jamais n'avez rien fait que pour complaire aux hommes ? Vous étiez la bouche du Seigneur, et l'avez rendue muette. Si votre excuse doit être que le fardeau dépassait vos forces, pourquoi fut-il l'objet de vos brigues ambitieuses ?" (Oratio habita in Concil. Prov II).
Don Guéranger, L’année liturgique, saint Charles Borromée, 4 novembre.


Revenir en haut
--------
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 4 Déc 2012, 17:56    Sujet du message: PROFESSION DE FOI DU PÈRE JEAN, DES CAPUCINS DE MORGON Répondre en citant

La profesión de fe es algo bueno... oremos porque las obras sean siempre consecuentes a la fe... de otro modo está muerta.
Una fe sin obras, es una fe muerta.


La profession de foi est une bonne chose ... Priez pour que les travaux sont toujours en accord avec la foi ... sinon morte.
Une foi sans les œuvres est une foi morte.



(traduit avec google, désolé pour les fautes)


Revenir en haut
tropdenoms
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 20 Juin 2012
Messages: 277

MessagePosté le: Mar 4 Déc 2012, 18:09    Sujet du message: PROFESSION DE FOI DU PÈRE JEAN, DES CAPUCINS DE MORGON Répondre en citant

-------- a écrit:
La profesión de fe es algo bueno... oremos porque las obras sean siempre consecuentes a la fe... de otro modo está muerta.
Una fe sin obras, es una fe muerta.


La profession de foi est une bonne chose ... Priez pour que les travaux sont toujours en accord avec la foi ... sinon morte.
Une foi sans les œuvres est une foi morte.



(traduit avec google, désolé pour les fautes)


Vous avez raison.
Mais pour faire les bonnes oeuvres il faut d'abord avoir la vraie foi.


Usted tiene razón.
Pero para hacer buenas obras, primero debemos tener la fe verdadera.

traducción de Google


Revenir en haut
Prague
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 17 Oct 2012
Messages: 169

MessagePosté le: Mar 4 Déc 2012, 21:25    Sujet du message: PROFESSION DE FOI DU PÈRE JEAN, DES CAPUCINS DE MORGON Répondre en citant

Au moins aucune ambiguïté dans cette profession de foi! Et en même temps une volonté affichée de persévérer!
Merci Père Jean!


Que beaucoup vous imitent!


Revenir en haut
-------------------------
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 5 Déc 2012, 14:09    Sujet du message: PROFESSION DE FOI DU PÈRE JEAN, DES CAPUCINS DE MORGON Répondre en citant

La traducción de google no es buena.
No quiero ser mal entendido.
Lo que quiero decir es que: De nada nos sirve la fe (hablo siempre de la verdadera) si después le lamemos los pies a M. Fellay.
Oremos para que eso no suceda.



La traduction google n'est pas bon.
Je ne veux pas être mal compris.
Ce que je veux dire, c'est: C'est la foi inutile (je parle toujours du vrai) si après nous lécher les pieds de M. Fellay.
Priez pour que cela n'arrive pas.


Revenir en haut
Prague
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 17 Oct 2012
Messages: 169

MessagePosté le: Mer 5 Déc 2012, 15:22    Sujet du message: PROFESSION DE FOI DU PÈRE JEAN, DES CAPUCINS DE MORGON Répondre en citant

------------------------- a écrit:
La traducción de google no es buena.
No quiero ser mal entendido.
Lo que quiero decir es que: De nada nos sirve la fe (hablo siempre de la verdadera) si después le lamemos los pies a M. Fellay.
Oremos para que eso no suceda.



La traduction google n'est pas bon.
Je ne veux pas être mal compris.
Ce que je veux dire, c'est: C'est la foi inutile (je parle toujours du vrai) si après nous lécher les pieds de M. Fellay.
Priez pour que cela n'arrive pas.


Cher ami espagnol, personne sur ce forum n'a envie de lécher les pieds de Mgr Fellay. Nous prions pour sa conversion.   
Querido amigo españolas, en este forum ha querido lamer los pies del Obispo Fellay. Oramos por su conversión.   

traducción de Google


Revenir en haut
Aurore
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 15 Oct 2012
Messages: 191

MessagePosté le: Mer 5 Déc 2012, 18:57    Sujet du message: PROFESSION DE FOI DU PÈRE JEAN, DES CAPUCINS DE MORGON Répondre en citant

Je ne voudrais pas que cette très belle profession de foi parte trop vite aux oubliettes!

Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 17:03    Sujet du message: PROFESSION DE FOI DU PÈRE JEAN, DES CAPUCINS DE MORGON

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Un évêque s'est levé! Index du Forum -> FORUM -> LE FORUM OUVERT AUX DISCUSSIONS Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2, 3  >
Page 1 sur 3

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com