Un évêque s'est levé!  Index du Forum

Un évêque s'est levé!
Forum

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 SOUTIEN A NOS EVÊQUES, PRÊTRES, RELIGIEUX, RELIGIEUSES REFRACTAIRES 


           
Profession publique de foi et résistance catholique de la familia beatae mariae virginis

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Un évêque s'est levé! Index du Forum -> ARCHIVES -> PRETRES REFRACTAIRES -> FSSPX dite de stricte observance
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Gentiloup
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2012
Messages: 2 884

MessagePosté le: Sam 8 Déc 2012, 19:08    Sujet du message: Profession publique de foi et résistance catholique de la familia beatae mariae virginis Répondre en citant

samedi 8 décembre 2012 Profession publique de foi et résistance catholique de la familia beatae mariae virginis


Profession publique de foi et résistance catholique de la  

  
familia beatae mariae virginis  

  
Père Jahir Britto de Souza et ses frères  
  

  

À ceux qui conservent et qui veulent continuer à conserver, par la grâce de Dieu,  le Sacré dépôt de la Foi Catholique Apostolique et Romaine, Pax Christi in Regno Christi. 
Voici que son Excellence Révérendissime Mgr Richard Williamson, l’intrépide et serein guerrier de la Foi, un des évêques légués par l’héroïque Mgr Lefebvre pour continuer son profitable travail pour la défense de la vitalité de la Foi et de la Sainteté de l’Église, voici donc que cet admirable Mgr Richard Williamson a été expulsé de la Fraternité Saint Pie X par la propre direction suprême de cette institution, c'est-à-dire par Mgr Bernard Fellay et son conseil.
  Tout de suite après la dite punition, nous avons eu connaissance de la sereine, ferme, juste et charitable réponse que l'admirable prélat, injustement condamné, a donnée.
 Cet événement en rappelle un autre semblable. On raconte qu'au moment de prendre connaissance de l'acte déclarant son excommunication par les autorités romaines au temps du malheureux règne de Jean-Paul II, son Excellence Mgr Marcel Lefebvre aurait, à bon droit, déclaré que l'acte en question n'avait aucune valeur, puisqu'il n'avait lui-même jamais appartenu à l'Église moderniste née de Vatican II. C'était être expulsé d'une institution de laquelle il n'avait jamais fait partie.
          De la même façon, notre illustre prélat injustement accusé a déclaré, dans sa lettre ouverte en réponse au malheureux décret d'expulsion qu'il a reçu de Mgr Fellay : « cette expulsion sera plus apparente que réelle. Je suis membre de la Fraternité de Mgr Lefebvre de par mon engagement à perpétuité. Je suis un de ses prêtres depuis 36 ans. Je suis un de ses évêques, comme vous, depuis bientôt un quart de siècle. Cela ne se raye pas d’un trait de plume, et donc, membre de la Fraternité, je le reste. Si vous étiez resté fidèle à son héritage et si j’y avais été moi-même notamment infidèle, volontiers je reconnaîtrais votre droit de m’expulser. Mais les choses étant complètement différentes, j’espère ne pas manquer de respect envers votre fonction si je suggère que pour la gloire de Dieu, pour le salut des âmes, pour la paix intérieure de la Fraternité et pour votre propre salut éternel, vous feriez mieux de démissionner vous-même comme Supérieur général, que de m’expulser. Que le Bon Dieu vous donne la grâce, la lumière et les forces nécessaires pour accomplir un tel acte insigne d’humilité et de dévouement au bien commun de tous. Alors comme j’ai si souvent terminé les lettres que je vous adresse depuis des années, Dominus tecum. »
          Ainsi, d’une façon émouvante, pleine de foi et de charité l’admirable Mgr Williamson, le dénigré, « le marqué au fer rouge », « celui qu’on montre du doigt », termine le monument catholique de son admirable lettre en réponse au malheureux Mgr Fellay.
      C’est ainsi que, mystérieusement mais bien clairement, le Bon Dieu transfère le sceptre de la Vérité des mains de Mgr Lefebvre pour celles de Mgr Richard Williamson; voici que l’Angleterre, qui au XVI siècle, avec Henri VIII, a trahi sa Mère la Sainte Église répare maintenant sa faute par les mains d’un Anglais, et soulage sa Mère. Que Dieu soit béni.
       Face au gâchis et à la destruction universelle que le Catholicisme libéral occasionne en dévastant l’Église en commençant par sa hiérarchie centrale, Mgr Williamson continue fermement, fidèle au legs sacré de son fondateur Mgr Lefebvre.
          Cet évêque agit conformément à l’ultime détermination de Mgr Lefebvre de ne pas accepter de conclure n’importe quel type d’accord pratique avec les autorités romaines, tant que celles-ci ne répudieront pas les erreurs qu’elles professent et ne se déclareront pas en parfaite communion avec les condamnations et avertissements doctrinaux prononcés par les derniers papes antérieurs à Jean XXIII, c’est-à-dire de Grégoire XVI à Pie XII.
          La constante trahison, conduite à bon terme par la direction suprême de la Fraternité Saint Pie X, ces douze dernières années, est maintenant révélée aux yeux de tous au niveau mondial, depuis la publication, en avril de cette catastrophique  année 2012,  de la lettre réponse de Mgr Fellay aux trois autres évêques sacrés par Mgr Lefebvre. Ce texte d’importance capitale révèle l’esprit révolutionnaire de l’actuelle direction de l’ancienne Fraternité Saint Pie X.
Le plus tragique de tout cela, c’est la façon dont les choses sont menées.  La Fraternité a échappé au péril imminent de signer en juin dernier un accord pratique allant à l’encontre des recommandations du Chapitre de la Fraternité de 2006 «parce que Rome ne tolère plus» (Mgr Fellay), et elle subit une nouvelle tactique bien plus efficace d’empoisonnement et d’engourdissement général. Ainsi, au lieu d’un accord précipité, qui aurait fini par diviser la Fraternité en deux parties distinctes et opposées l’une à l’autre, on est arrivé à calmer les mécontents, en les conduisant doucement aux voies libérales ou semi-libérales, en simulant, malheureusement avec succès, un changement de la Direction.
Contre toute attente (mystère!), les autres chefs principaux et illustres de la Résistance Catholique dans la Fraternité - laquelle était le vaisseau amiral de la vitalité catholique contre le Malin -, ces grands chefs se sont montrés tranquilles, acceptant de vivre  avec les nouveaux ennemis incontestablement déjà démasqués. Aussi, ici et là, des groupes amis, qui ont déjà un glorieux état de services en faveur de la Vérité, quittent les armes - peut-être à cause d’intérêts inférieurs, bien que non destitués de valeur-, ce qui cause un risque incontestable d’empoisonnement, au moins très lent, outre la gravité de l’omission. Proh dolor! C’est presque désespérant de voir d’admirables évêques silencieux ou inactifs face au succès croissant de l’invasion de l’ennemi, prêchant l’obéissance à un supérieur perfide et astucieux, qui aurait dû se faire destituer de sa fonction ainsi que ses assistants, par un Chapitre sain. Et cela, alors que nous avons tous déjà suffisamment appris que l’obéissance a pour base la Sainte Volonté de Dieu. C’est si durement vrai, que depuis des années, à cause des droits suprêmes de Dieu, manifestés dans la Sainte Tradition, nous désobéissons même aux ordres du Pape, détenteur sur Terre du pouvoir suprême… Et nous ne percevons pas que, si nous pouvons être forcés de désobéir même au Pape, que nous ne pouvons destituer, combien plus nous pouvons désobéir au supérieur d’une congrégation, lequel est parfaitement amovible, en cas de vraie nécessité ?
Le Chapitre de juillet 2012 a eu la lâcheté d’approuver l’absence de Mgr Williamson et de changer l’orientation du Saint Fondateur, en admettant la possibilité de nouvelles conditions pour un accord avec la Rome moderniste, au lieu de rester fidèle à la seule condition acceptable et déterminée par Mgr Lefebvre : la conversion de la Rome moderniste à l’intégralité bimillénaire de la profession de foi dans la plénitude de l’orthodoxie catholique, autrement dit une conversion complète à la Sainte Tradition.
La démoralisation où la Fraternité est tombée, surtout après le pacifisme honteux avec lequel se comportent de grandes figures de cette institution, jusque-là universellement estimée, face aux manœuvres (dont un grand nombre ne sont pas voilées du tout) du supérieur et de ses partisans les plus intimes. Cette démoralisation a créé une situation telle, que même si l’on remplace Mgr Fellay par quelqu’un d’autre, la confiance, ce beau vase de cristal sans fissure, ne se retrouvera pas. Seule l’émergence d’une réforme, comme autrefois une Sainte Thérèse réforma le Carmel, pourra lentement commencer à relever le chef-d’œuvre effondré de Mgr Lefebvre.
Je ne peux pas terminer sans accomplir la grave obligation de lancer un appel aux prêtres fidèles mais craintifs qui ont déjà parlé et continuent à parler anonymement, très souvent avec une admirable justesse, contre la réalisation de cette tragédie dont souffrent les catholiques traditionalistes, particulièrement la Fraternité Saint Pie X. Pardonnez-moi, Messieurs les Révérends Prêtres, mais vous rendrez de sévères comptes à Dieu de votre omission. Attendre les chefs retardataires ? Mais comment ne pas prendre l’initiative si l’incendie se propage, surtout avec l’actuel progrès du mal  qui ne fait que détruire et immobiliser les résistances et les énergies ? Est-ce par peur de la punition ? Vous êtes les fils des martyrs ! Réveillez-vous ! Levez-vous, au moins pour mourir pour la Foi.
Je veux accomplir également ici un grave devoir de gratitude. Au nom de notre petite communauté, des âmes fidèles à la Sainte Tradition Catholique, au nom de l’Église et du monde, je veux proclamer, aussi haut que je le puis, ma profonde gratitude envers Mgr Lefebvre et envers ses sages, chastes, vertueux et zélés prêtres, pour leur précieuse contribution au Règne Social de Notre Seigneur Jésus-Christ et à la vérité. Comment pourrait-on oublier les visites épiscopales, les ordinations, les confirmations, le bien qui était fait, la joie voir exister encore des figures admirables de vrais évêques catholiques, les séminaires, les précieux et solides livres et revues et, particulièrement pour nous les plus petits, l’obtention facile d’intentions de messes que les généreux fidèles demandaient ? Enfin, il est impossible ici de répertorier d’une façon exhaustive tout l’immense bien que l’œuvre du grand Évêque répandait, et il est encore  moins  possible de l’oublier.
Mgr Williamson, qui veut évidemment se sauver, ne pourra pas renoncer à ses responsabilités devant le signe que le Seigneur de la Foi lui a donné par son expulsion.
Et j’espère ardemment que tous ceux qui n’ont pas plié les genoux devant Baal adhèrent fermement à lui, car c’est un ÉVÊQUE. Et l’Église peut-elle exister sans ÉVÊQUE?
Durs temps que les nôtres, mais dans lesquels le Bon Dieu suscita un évêque pour conserver l’Église. Et quand, quelques décennies plus tard, son œuvre s’effondre, le Bon Dieu dans son admirable providence, en suscite un autre pour  recommencer l’infatigable travail,  de même qu’un homme lutte sans cesse contre ses propres misères. Ne jamais se décourager. Recommencer, recommencer, recommencer.
Que le Cœur Immaculé de Marie reçoive de nous, chaque fois plus, les 15 mystères du Saint Rosaire, pour nous conduire en sécurité au Cœur Sacré de Son Fils.
Je déclare devant Dieu, qui me jugera, que cette profession publique de foi, de résistance catholique et de reniement de la Révolution est ici faite en mon propre nom et au nom de chaque membre de la Familia Beatae Mariae Virginis, notre petite communauté.
Donné au monastère de Notre-Dame de la Foi et du Rosaire, à Candeias, Brésil, le 14 novembre 2012, mémoire de Saint Sérapion, religieux anglais et martyr de la Foi Catholique.


                        Père Jahir Britto de Souza et ses frères.

http://aveclimmaculee.blogspot.fr/2012/12/profession-publique-de-foi-et.html


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 8 Déc 2012, 19:08    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Un évêque s'est levé! Index du Forum -> ARCHIVES -> PRETRES REFRACTAIRES -> FSSPX dite de stricte observance Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com