Un évêque s'est levé!  Index du Forum

Un évêque s'est levé!
Forum

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 SOUTIEN A NOS EVÊQUES, PRÊTRES, RELIGIEUX, RELIGIEUSES REFRACTAIRES 


           
Mgr Lefebvre-Mgr Fellay: même discours?

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Un évêque s'est levé! Index du Forum -> FORUM -> LE FORUM OUVERT AUX DISCUSSIONS
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Alix
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 23 Juil 2012
Messages: 1 049
Localisation: montagne

MessagePosté le: Lun 10 Déc 2012, 10:32    Sujet du message: Mgr Lefebvre-Mgr Fellay: même discours? Répondre en citant

La déclaration de Monseigneur Lefebvre revue et corrigée par Menzingen

Posted on 5 décembre 2012 by administrateur


Antimodernisme : les catholiques libéraux ont le « génie » pour rendre ténébreux les textes les plus lumineux. La déclaration de Monseigneur Lefebvre en 1974 est comme une lumière au sein des ténèbres répandues par les modernistes . Désormais Menzingen veut mettre cette lumière sous le boisseau .

Bon anniversaire à la « Déclaration » de Mgr Lefebvre !

(Réaction au communiqué de la Maison Générale de la FSSPX du 21 novembre 2012)

Le 21 novembre 2012, la Maison Générale de la Fraternité a eu l’idée de célébrer le 38ème anniversaire de la déclaration de S. Exc. Mgr Marcel Lefebvre du 21 novembre 1974.

Mais voilà qu’on nous invite, en fait, à rechercher une continuité entre cette déclaration et l’interview donnée à DICI par Mgr Fellay le 16 juillet dernier, et ce à travers un autre texte de Mgr Lefebvre du mois de mai 1975.

Nous allons montrer qu’au contraire, cette démarche trahit chez les dirigeants de la Fraternité une orientation nouvelle. En évoquant les œuvres de Mgr Lefebvre, en cherchant à comprendre dans le droit fil des ses œuvres le document de 1975, nous préciserons à quel niveau il nous paraît s’être produit un glissement dans la pensée des autorités de la FSSPX.

Un principe

Un principe : pour faire parler ou agir un défunt, il faut se référer à ses principes généraux d’action, qui se traduisent dans les œuvres majeures de sa vie. Il y a péril en effet, à se fonder sur une déclaration liée aux circonstances ou sur un fait ponctuel, car le contexte étant différent, on risque fort de faire dire au défunt le contraire de ce qu’il dirait s’il était vivant. Par exemple, les associations cultuelles, condamnées par Saint Pie X, ont été admises plus tard, vu les circonstances, par Mgr Lefebvre comme support des œuvres de la FSSPX en France. Ainsi en va-t-il également de cette déclaration de 1975, dont il est dit à tort qu’elle éclaire celle de 1974. Pour s’en convaincre, mettons en lumière l’idée maîtresse de la déclaration de 1974.

Les deux Romes

La déclaration de 1974 contient d’emblée une distinction capitale qui explique son appellation assez courante de « déclaration des deux Romes » :

« Nous adhérons de tout cœur, de toute notre âme à la Rome catholique, gardienne de la Foi catholique et des traditions nécessaires au maintien de cette foi, à la Rome éternelle, maîtresse de sagesse et de vérité. »

« Nous refusons par contre et avons toujours refusé de suivre la Rome de tendance néomoderniste et néo-protestante qui s’est manifestée clairement dans le concile Vatican II et après le concile dans toutes les réformes qui en sont issues. »

Le complément de mai 1975

Les autorités de Menzingen prétendent trouver « le sens exact » de la déclaration de 1974 dans un texte postérieur en date du 18 mai 1975 où Mgr Lefebvre précise que « jamais il n’a été dans (son) intention … de rompre en quoi que ce soit l’unité avec l’Eglise catholique et avec son chef légitime, le pape Paul VI ».

Quel était le contexte de ce deuxième message, et quelle en était la portée ?

L’année 1975 est une année d’épreuves : une commission Romaine auditionne Mgr Lefebvre, puis condamne son action, et donne le feu vert à Mgr Mamie, évêque de Fribourg, pour la suppression canonique de la Fraternité. Le pape Paul VI lui-même écrit à Mgr Lefebvre une lettre personnelle où il affirme que « le deuxième concile du Vatican ne fait pas moins autorité, il est même sous certains aspects plus important que celui de Nicée ».

Se voyant condamné, son séminaire et ses maisons « supprimés », Mgr Lefebvre éprouve alors l’urgent besoin de rappeler à ses fidèles qu’il n’a aucune visée schismatique. Il est condamné certes, mais il entend rester soumis au Pape régnant en tout ce qui ne contredit pas la foi. Cette affirmation parfaitement orthodoxe, mais qui fâche les sédévacantistes, vient compléter la distinction des deux Romes, mais nullement la révoquer ou l’amoindrir.

Nous en voulons d’abord pour preuve le commentaire que Mgr Lefebvre a lui-même prononcé sur sa déclaration, la définissant comme « … la position du séminaire et de la Fraternité depuis le début, mais en termes plus nets et définitifs, en raison de l’amplitude de la crise » (adresse aux séminaristes d’Ecône le 2 décembre 1974, in Marcel Lefebvre, une vie de Mgr Tissier de Mallerais, page 506).

Ensuite, il convient d’observer que les actes de Mgr Lefebvre, à cette époque et par la suite, sont clairement dirigés contre la Rome moderniste et sanctionnés par celle-ci : ordinations dites « sauvages », première messe de l’abbé du Chalard aux arènes de Lutèce, déclarations fracassantes à la presse, suspens a divinis, messe solennelle à Lille, le sacre de quatre évêques contre la volonté de Rome, et finalement son excommunication.

Mgr Lefebvre distingue donc réellement deux Romes, l’une « éternelle », à laquelle il adhère par la Foi, l’autre, libérale et néo-moderniste, persécutrice de la Tradition, qu’il reconnaît cependant comme autorité légitime.

Le glissement

Le communiqué de la Maison Générale du 21 novembre 2012, interprète le texte de 1975 dans un tout autre sens, celui de la possibilité théorique d’un « accord » avec le Pape, tout en gardant une référence à la déclaration de 1974.

Ainsi, introduisant l’interview de Mgr Fellay du 16 juillet 2012 (troisième volet du communiqué de la Maison Générale), le même communiqué déclare : « à l’issue du Chapitre général de la FSSPX, Mgr Bernard Fellay reprenait la déclaration de Mgr Lefebvre », formule bien osée quand on considère le corps de l’interview.

En effet, les réponses de Mgr Fellay opèrent insensiblement un glissement vers une stratégie de rapprochement des deux Romes

« Nous ferons très prochainement parvenir à Rome la position du Chapitre qui nous a donné l’occasion de préciser notre feuille de route en insistant sur la conservation de notre identité, seul moyen efficace pour aider l’Eglise à restaurer la Chrétienté » ;
«Loin de nous l’idée de constituer une Eglise parallèle, exerçant un magistère parallèle ! »
« Ce n’est pas nous qui romprons avec Rome, la Rome éternelle, maîtresse de sagesse et de vérité ».

Dans ce texte, comme dans les récentes interviews de Mgr Fellay, on ne distingue plus nettement « les deux Romes », ce qui revient de fait à les confondre dans une même entité où la Tradition pourrait trouver une place.

Ainsi, fait-on endosser par Mgr Lefebvre la paternité posthume de cette « feuille de route », à l’encontre de ses actes explicites et au mépris de son avertissement : « je crois que l’on ne peut pas dire que Rome n’a pas perdu la Foi ».

Non, il faut le répéter, la déclaration du 18 mai 1975 n’est pas une atténuation de celle de 1974. Elle n’a pas pour objet de gommer la distinction des deux Romes au point de la rendre illisible.
La lettre de 1976
Si tel avait été le cas, la lettre écrite le 17 juillet 1976 par Mgr Lefebvre au Pape Paul VI n’aurait aucun sens. Voici cette lettre :
« Très Saint-Père,
Tous les accès permettant de parvenir jusqu’à Votre Sainteté m’étant interdits, que Dieu fasse que cette lettre La rejoigne pour Lui exprimer nos sentiments de profonde vénération, et par la même occasion Lui formuler avec une prière instante l’objet de nos désirs les plus ardents qui, hélas ! semblent être sujet à litige entre le Saint-Siège et de nombreux catholiques fidèles.
Très Saint-Père, daignez manifester votre volonté de voir s’étendre le Règne de Notre Seigneur Jésus-Christ en ce monde, en restaurant le Droit public de l’Église,
– en rendant à la Liturgie toute sa valeur dogmatique et son expression hiérarchique, selon le rite latin romain consacré par tant de siècles d’usage,
– en remettant en honneur la Vulgate,
- en redonnant aux catéchismes leur vrai modèle, celui du Concile de Trente.
Ce faisant, Votre Sainteté restaurera le sacerdoce catholique et le règne de Notre Seigneur Jésus-Christ sur les personnes, sur les familles et sur les sociétés civiles.
Elle rendra leur juste conception aux idées falsifiées devenues les idoles de l’homme moderne : la liberté, l’égalité, la fraternité, la démocratie, à l’exemple de ses prédécesseurs.
Que Votre Sainteté abandonne cette néfaste entreprise de compromission avec les idées
de l’homme moderne, entreprise qui tire son origine d’une entente secrète entre de hauts dignitaires de l’Église et ceux des loges maçonniques, dès avant le Concile. Persévérer dans cette orientation, c’est poursuivre la destruction de l’Église. Votre Sainteté comprendra aisément que nous ne pouvons collaborer à un si funeste dessein, ce que nous ferions si nous consentions à fermer nos séminaires. Que l’Esprit Saint daigne donner à Votre Sainteté les grâces du don de force, afin qu’Elle manifeste par des actes non équivoques qu’Elle est vraiment et authentiquement le successeur de Pierre proclamant qu’il n’y a de salut qu’en Jésus-Christ et en son épouse mystique, la sainte Église catholique et romaine. Marcel Lefebvre. »
y
Ce que Mgr Lefebvre demande là au pape Paul VI, c’est ni plus ni moins son retour à la Tradition bimillénaire de l’Eglise Catholique. On croit entendre l’écho de Lc XXII, 32, lorsque Notre Seigneur Jésus-Christ s’adresse à Pierre : « J’ai prié pour que ta foi ne défaille pas. Et toi, quand tu seras revenu, affermis tes frères ».

En conclusion,

Dans la FSSPX, se réclamer de Mgr Lefebvre est une chose normale, puisque nous sommes ses héritiers spirituels.

Cela dit, sachons nous réclamer avant tout de son esprit de foi et de son courage dans la lutte contre le libéralisme catholique et la Rome moderniste.

Il ne serait pas honnête d’exploiter certains passages de ses écrits hors de leur contexte, pour justifier aujourd’hui d’inadmissibles concessions, mettant ainsi Mgr Lefebvre en contradiction avec son œuvre
This entry was posted in Non classé by administrateur. Bookmark


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 10 Déc 2012, 10:32    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Gentiloup
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2012
Messages: 2 884

MessagePosté le: Lun 10 Déc 2012, 11:59    Sujet du message: Mgr Lefebvre-Mgr Fellay: même discours? Répondre en citant

Chère Alix, cet excellent article d'antiModernisme a déjà été publié deux fois sur le forum

  1. Par Deo gratias dans ce fil: L'analogie impossible ou l'audace sans borne de DICI
  2. Par Chouanne ici: La déclaration de Monseigneur Lefebvre revue et corrigée par Menzingen
On ne se lasse pas des bonnes choses


Revenir en haut
Alix
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 23 Juil 2012
Messages: 1 049
Localisation: montagne

MessagePosté le: Lun 10 Déc 2012, 12:42    Sujet du message: Mgr Lefebvre-Mgr Fellay: même discours? Répondre en citant

Oui je ne m'en souvenais plus!!! Mais pourquoine pas le redire, c'est tellement d'actualité!

Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 03:36    Sujet du message: Mgr Lefebvre-Mgr Fellay: même discours?

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Un évêque s'est levé! Index du Forum -> FORUM -> LE FORUM OUVERT AUX DISCUSSIONS Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com