Un évêque s'est levé!  Index du Forum

Un évêque s'est levé!
Forum

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 SOUTIEN A NOS EVÊQUES, PRÊTRES, RELIGIEUX, RELIGIEUSES REFRACTAIRES 


           
Intégration des Luthériens dans la "Contre-Eglise" en 2017 pour le 500è anniversaire de la Réforme!

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Un évêque s'est levé! Index du Forum -> ARCHIVES -> EGLISE CONCILIAIRE - LES FRASQUES DE FRANCOIS
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Gentiloup
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2012
Messages: 2 884

MessagePosté le: Ven 18 Jan 2013, 18:30    Sujet du message: Intégration des Luthériens dans la "Contre-Eglise" en 2017 pour le 500è anniversaire de la Réforme! Répondre en citant

Posté le: Lun 8 Oct 2012 - 12:20 par GL   Sujet du message: Mgr Müller - Objectif 2017: "l'unité visible de tous les chrétiens dans l'Eglise une"


[Voir à la fin du fil, l'article original en allemand[/color][/size]

Objectif 2017: "l'unité visible de tous les chrétiens dans l'Eglise  une"

        (Voir plus bas le début de l'article concernat la FSSPX)


Et tandis que le pape nous envoyait ces écrans de fumée, il préparait déjà la célébration du 500ème anniversaire de la Mort de Luther, ainsi
le cardinal Kurt Koch annonçait dés le 5 janvier 2012  que 
 
Citation:
"le Saint-Siège et la Fédération luthérienne mondiale ont créé une commission commune en vue du 500e anniversaire de la Réforme, qui sera célébré en 2017."


Et le 4 octobre 2012, il y a quelques jours, le préfet de la CDF, Mgr Müller, à propos de ce 500ème anniversaire à  la Radio allemande NDR Kultur ajoutait:

 
Citation:
"Ce sera l'occasion de confirmer le cheminement œcuménique et de prendre cela comme une impulsion qui aura également ouvert la voie à une plus grande unité de l'Eglise. Avec l'objectif de l'unité visible de tous les chrétiens dans l'Eglise une." (Voir traduction  du passage ci-dessous)

Oui, unité non par le retour des Protestants à la foi de l'Eglise catholique, mais par un compromis entre la vérité et l'hérésie condamnée solennellement.
Cela  est-il la marque d'une volonté de retour à ce qui a été cru toujours et partout? Cela est-il l'Eglise apostolique?

Parallèlement que constatons-nous sur les sites officiels de la FSSPX?
La Porte Latine nous exalte les merveilles du Chapitre d'Ecône  en traduisant  Notre joie devant cette clarté!  paru dans la revue américaine "The Remnant". Il s'agit de se réjouir de la clarté des conclusions du Chapitre d'Ecône!

Où est dénoncée l'élaboration du projet de " commission commune en vue du 500e anniversaire de la Réforme, qui sera célébré en 2017." ( Cardinal Koch) "Avec l'objectif de l'unité visible de tous les chrétiens dans l'Eglise" (Préfet de la CDF)? Question

Alors, devons-nous rester vigilants ou bien nous laisser endormir par le chant des sirènes? A vous de voir!




   
   

Note:

Traduction par GL  de la partie concernant l'unité dans l'Eglise  projetée pour 2017 avec les Protestants, voici ce qu'a dit Mgr Müller:
 
Citation:
En vue du 500e Anniversaire de la Réforme en 2017,  le préfet de la CDF a déclaré: " l'événement devrait être expliqué correctement dans son processus historique. Ce sera l'occasion de confirmer le cheminement œcuménique et de prendre cela comme une impulsion qui aura également ouvert la voie à une plus grande unité de l'Eglise. Avec l'objectif de l'unité visible de tous les chrétiens dans l'Eglise une.  Commentant la proposition de la responsable de l'Eglise évangélique allemande, Margot Kässmann,  d'un geste de réconciliation entre catholiques et protestants,  Müller a dit: "cette réconciliation est dans la pratique achevée depuis longtemps, tout au long du processus œcuménique. On a déjà beaucoup en commun, on n'en est plus au début. "Nous n'avons plus besoin désormais de considérer cette date comme aussi magique», a déclaré Müller.





   

Glaubenspräfekt Müller: Keine Gespräche mehr mit Piusbruderschaft
SOURCE: http://www.ndr.de/unternehmen/presse/pressemitteilungen/pressemeldungndr11069.html


Unmittelbar vor dem 50. Jahrestag des Zweiten Vatikanischen Konzils hat der neue Präfekt der Glaubenskongregation, Erzbischof Gerhard Ludwig Müller, die traditionalistische Piusbruderschaft für nicht verhandlungswürdig erklärt. Wörtlich sagte er: "Diese Bruderschaft ist für uns kein Verhandlungspartner, weil es über den Glauben keine Verhandlungen gibt." Erzbischof Müller äußerte dies exklusiv im Interview mit dem Radiosender NDR Kultur.

In den Aufgabenbereich des Glaubenspräfekten fällt auch die Frage einer möglichen Eingliederung der traditionalistischen Piusbruderschaft in die katholische Kirche. Die Bruderschaft lehnt wichtige Beschlüsse des Zweiten Vatikanischen Konzils ab, u. a. zur Religionsfreiheit und den Menschenrechten. Der Vatikan hat die Piusbruderschaft aufgefordert, diese Beschlüsse zu akzeptieren, wenn die Bruderschaft wieder ein Teil der Kirche werden will. Mit Blick auf eine mögliche Wiederaufnahme der Traditionalisten, sagte Erzbischof Müller: "In einem pastoralen Sinn ist die Tür immer offen".

Der Glaubenspräfekt stellte im Gespräch mit NDR Kultur aber klar: "Es gibt keine Ermäßigungen was den katholischen Glauben angeht, gerade wie er auch vom Zweiten Vatikanischen Konzil gültig formuliert worden ist. Das Zweite Vatikanische Konzil steht nicht im Gegensatz zur gesamtkirchlichen Tradition, allenfalls im Gegensatz zu mancher falschen Interpretation des katholischen Glaubens." Erzbischof Müller sagte weiter: "Wir können den katholischen Glauben nicht den Verhandlungen preisgeben. Da gibt es keine Kompromisse". Man werde in der Glaubenskongregation in Einheit mit dem Papst nun das weitere Vorgehen beschließen. Den Piusbrüdern läge die Erklärung vor, die sie zu akzeptieren hätten, betonte Müller. "Ich glaube, es gibt jetzt keine neuen Gespräche mehr", sagte der Glaubenspräfekt.

Erzbischof Müller äußerte sich auch zum Missbrauchsskandal und zur Aufarbeitung von Fällen sexualisierter Gewalt durch katholische Geistliche. Er halte es aus theologischen Erwägungen nicht für richtig, dass die Kirche sich zur Täterin erkläre und die Täter dadurch entlaste. Niemand habe den Tätern irgendwie die Möglichkeit eingeräumt, die Vertrauensstellung, die ihnen zu Recht zukomme, in der schlimmen Weise zu missbrauchen: "Die Behauptung, dass diese Untaten im System Kirche liegen, muss ich als ein schweres Unrecht zurückweisen", so Müller.

Zur Gewalt im Namen der Religion rund um den Globus sagte Müller, es sei ein Widerspruch in sich, Gewalt im Namen Gottes auszuüben. Die Autoritäten auch in islamischen Ländern müssten deutlich machen, dass niemand berechtigt sei, im Namen Allahs anderen Menschen Unrecht zu tun. "Wir müssen uns auch gegen die Politisierung von Religionen überall wehren, denn gerade der christliche Glaube steht für Toleranz und ein friedliches Miteinander mit Menschen anderer Kulturen", sagte der Erzbischof. Dies sei nur möglich, wenn man die Gewissensfreiheit anderer Menschen respektiere, ohne den eigenen Glauben zu relativieren.

Mit Blick auf den 500. Jahrestag der Reformation im Jahr 2017 erklärte der Präfekt der Glaubenskongregation, das Ereignis solle historisch richtig eingeordnet werden. Es sei eine Gelegenheit sich des ökumenischen Prozesses zu vergewissern und dies als Impuls zu nehmen, dass auch der Weg zur größeren Einheit der Kirche bewusst angestrebt werde, mit dem Ziel der sichtbaren Einheit aller Christen in der einen Kirche. Zu einer von der Lutherbotschafterin der EKD, Margot Käßmann, vorgeschlagenen Versöhnungsgeste zwischen Katholiken und Protestanten sagte Müller, diese Versöhnung habe man praktisch schon seit langer Zeit vollzogen, durch den ganzen ökumenischen Prozess. Man habe bereits vieles gemeinsam und stehe nicht am Anfang. "Wir müssen jetzt dieses Datum nicht so magisch betrachten", erklärte Müller.

Das Interview mit Erzbischof Gerhard Ludwig Müller führte Florian Breitmeier. Es ist zu hören in der Sendung "Das Gespräch" am Sonnabend, 6. Oktober, ab 18.00 Uhr auf NDR Kultur.

4. Oktober 2012 / RC
***************************************
NDR Presse und Information
Rothenbaumchaussee 132
20149 Hamburg
presse(at)ndr.de
www.ndr.de


SOURCE: http://www.ndr.de/unternehmen/presse/pressemitteilungen/pressemeldungndr11069.html






Mgr Müller martèle sur divers médias que la FSSPX doit passer sous les fourches caudines du Concile et du magistère ordinaire des papes conciliaires pour être admise dans le giron de "la nouvelle église" tandis que Mgr Fellay nous assure qu'il a été trompé et qu'on ne l'y reprendrait plus.

Donc tout semble rentrer dans l'ordre, que demander de plus?

  • En premier lieu l'expérience nous apprend que nous devons être méfiants. Ce n'est pas la première fois que Rome hausse la voix. A chaque fois, Mgr Fellay y est retourné avec de nouvelles concessions. C'est une technique éculée.
  
  • Mgr Fellay au lieu d'avoir le regard fixé sur la Rome éternelle, a le regard fixé sur la Rome neo-moderniste.  La raison qui le fait reculer aujourd'hui, ce n'est pas le fait que le Pape n'est pas redevenu catholique, non, c'est seulement l'aveu du Vatican qu'aucune possibilité de critiquer le concile ne serait accordée en cas d'accord. Car n'oubliez pas Mgr Fellay a déclaré dans un entretien à http://www.dici.org/DICI  « Rome ne fait plus d’une acceptation totale de Vatican II une condition pour la solution canonique. »  Terrible aveu!
  

Ainsi en l'espace de très peu de temps, c'est-à-dire depuis le Chapitre d'Albano en  octobre 2011 , on est passé de la formule moult fois répétée: "pas d'accord canonique sans accord doctrinal", à la formule "Un accord canonique avec droit de critique".  


Halte à la dégringolade! 

On nous dit que Rome a changé qu'il y a eu la levée des excommunications et le Motu proprio Summorum Pontificum, et que de plus en plus de curés sont en cols romains et autres arguments de cette eau.
  • Depuis quand le fait que les curés s'habillent en pasteurs protestants est-il le signe que la Tradition est de retour au Vatican?
  
  • Pourquoi le fait d'avoir levé l'excommunication des quatre évêques de la FSSPX par mansuétude et non par justice serait-il le signe d'un retour de la Tradition au Vatican?
  
  • Pourquoi le fait de reconnaître la "lex orandi" sans la "lex credendi" est-il le signe d'une retour à la Tradition du Vatican?
  
  

  



Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 18 Jan 2013, 18:30    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Un évêque s'est levé! Index du Forum -> ARCHIVES -> EGLISE CONCILIAIRE - LES FRASQUES DE FRANCOIS Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com