Un évêque s'est levé!  Index du Forum

Un évêque s'est levé!
Forum

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 SOUTIEN A NOS EVÊQUES, PRÊTRES, RELIGIEUX, RELIGIEUSES REFRACTAIRES 


           
On n'a jamais été aussi prêt d'un accord...

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Un évêque s'est levé! Index du Forum -> FORUM -> LE FORUM OUVERT AUX DISCUSSIONS
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Françoise Romaine


Hors ligne

Inscrit le: 19 Juin 2012
Messages: 125

MessagePosté le: Mer 20 Fév 2013, 22:36    Sujet du message: On n'a jamais été aussi prêt d'un accord... Répondre en citant

Voici un article très intéressant qui nous donne quelques informations inconnues sur l'ultimatum et les pourparlers qui semblent avoir lieu actuellement entre Rome et Ecône afin de trouver un accord pratique. 


 Le Figaro nous informe  :

- de discussions ultimes entre Rome et Ecône,

- que la Prélature personnelle mise en place serait sous la dépendance de Rome mais indépendante vis-à-vis des évêques,
- que la Fraternité pourrait continuer son examen théologique critique du Concile Vatican II dans le cadre prévu par la Congrégation de la Doctrine de la Foi mais à condition de ne pas l'exposer tous les matins sur la place publique,
- que Mgr Fellay ne s'attendait pas à la démission du Pape et pensait avoir du temps mais il n'en a plus. Même pas celui de consulter le chapitre de sa congrégation alors qu'il lui avait promis de ne pas passer un accord avec le Pape sans le consulter. Mgr Fellay sait donc que l'occasion est unique.



Il me semble à lire tout ceci, toutes ces "concessions" soit-disant de Rome envers la Fraternité et l'impossibilité de consulter le chapitre général pour Mgr Fellay, et Jean-Marie Guénois s'est rarement trompé sur ce dossier dans les mois passés, qu'on a jamais été aussi prêt d'un accord ! 


http://blog.lefigaro.fr/religioblog/2013/02/il-est-minuit-moins-le-quart-m.html


Il est minuit moins le quart Mgr Fellay...
Par Jean-Marie Guénois le 20 février 2013 21h26 | Réagir

« Il est minuit moins le quart Mgr Fellay ». Cette parodie du titre du film consacré au Docteur Schweitzer, un grand protestant, est très mal choisie pour évoquer la très catholique question Lefebvriste, mais il se trouve que ce dossier qui semblait perdu pourrait marquer les tous derniers jours du pontificat de Benoît XVI. Des discussions, ultimes, sont en cours entre Rome et Ecône... Jusqu'au bout le Pape tente de trouver un accord.

J'ai moi-même écris après l'annonce de la démission de ce Pape le 11 février que ce dossier des négociations avec la Fraternité Saint Pie X fondée par Mgr Marcel Lefebvre s'annonçait comme l'un des « échecs » du pontificat. Si ce n'est son échec majeur : Benoît XVI a accepté toutes les requêtes de la Fraternité : réhabilitation de la messe selon l'ancien rite, levée des excommunications, proposition d'un accord doctrinal. Il y a mis tout son cœur de pasteur éperdu de l'unité du troupeau. Jamais un Pape n'avait consacré autant de labeur personnel à un dossier si particulier au risque d'être totalement incompris. Il a d'ailleurs subi une infamie mondiale lors de l'affaire Williamson.

Cette négociation, souvent considérée en Italie ou dans l'Eglise universelle comme une « question française » ne l'est pas en réalité. Elle est l'un des symboles du pontificat. Ce qui pourrait advenir ou échouer dans les jours qui viennent est donc très important à l'échelle de l'Eglise catholique.

S'il fallait en effet résumer en un mot le pontificat de Benoît XVI ce serait : réhabilitation de la foi et de l'identité catholique. Une image résume le tout. Les JMJ de Madrid ont vu, lors de la veillée et avant la tempête et le déluge qui s'est soudain levé, non pas le show d'un Pape devant plus d'un million de jeunes, mais un incroyable silence de prière devant une hostie consacrée... avec un Pape, à genoux, au premier rang. Dans la vision catholique, donc, l'adoration de... Dieu puisque l'Eglise considère que le Christ est « réellement présent » dans l'hostie consacrée sous « l'apparence » du pain.

Il faut ajouter ce fait : les monastères et séminaires qui sont remplis, les nouvelles communautés et les prêtres qui ont du rayonnement, sont le plus souvent des gens qui plient le genou devant l'Eucharistie.

On peut tourner en dérision cette pratique, la voilà toutefois réellement réapparue ! Lancée sous Jean-Paul II, ce retour de la foi eucharistique a comme trouvé son épanouissement sous le pontificat de Benoît XVI.

Et l'on ne comprend strictement rien à l'évolution actuelle de l'Eglise, ou alors seulement de l'extérieur, si l'on ne saisit pas cette clé de lecture essentielle.

Une autre façon de le dire, plus ramassée, serait la suivante - elle est sans aucune acrimonie pour les protestants : le pontificat de Benoît XVI a comme « dé-protestantisé » l'Eglise catholique. Au grand dam de l'aile progressiste. Mais c'est bien cette réalité objective qui fait grincer des dents.

Il faut avoir cela à l'esprit pour mieux comprendre la portée des discussions avec les Lefebvristes, même de dernières minutes. Benoît XVI, théologien, a « re-catholicisé » l'Eglise. Il n'y a pas grand-chose à dire de plus. S'il a confié cet été, à son biographe, Peter Seewald, qu'il avait le sentiment d'avoir accompli sa mission, c'est en ce sens là. Il a effectivement redressé la barre. Son cap était l'essentiel de la foi catholique. Il a mis fin aux approximations et expérimentations de la période post conciliaire.

C'est pour cela qu'il a toujours vu d'un œil favorable la fraternité Saint Pie X. Il ne l'a voit pas comme une tribu d'irréductibles, ou comme une conservatoire. Il ne se braque pas devant l'agressivité de certains à son égard. Il regarde ces prêtres et cette œuvre comme un lieu où l'essentiel de la foi catholique est vécue. Certains bondiront en lisant cela mais c'est le sens de la lettre de Mgr di Noia, publiée dans une note précédente.

Par conséquent Benoît XVI n'a jamais trouvé normal que ces gens qui partagent « l'essentiel » soient rejetés alors que beaucoup de prêtres, de théologiens et d'évêques, pourtant catholiques patentés, ne reconnaissent pas - ils ont de ce point de vue une théologie philo-protestante - cette « présence réelle » du Christ dans l'Eucharistie.

Bien sur il y a aussi les questions doctrinales et des approches très conflictuelles du Concile Vatican II. Mais il est capital de comprendre cette convergence sur l'essentiel de la foi : Benoît XVI ne veux pas réintégrer la Fraternité Saint Pie X pour « régler » un problème comme le ferait un manager. Il pense qu'elle a sa place dans le corps très large de l'Eglise et un rôle important à y jouer. Qu'elle joue déjà du reste sans qu'elle ne s'en rende compte.

Cette vision des choses n'entre pas dans des esprits étroits. Et il y en a des deux côtés. Elle n'entre pas dans des esprits juridiques (au sens des canonistes, ces juristes de l'Eglise effrayés par un cheveu qui dépasse) ou techniques (au sens de la théologie, parfois à cheval sur des virgules). Cette vision n'est pas seulement d'ordre mystique ou spirituel. C'est une vision intellectuelle, au sens de la connaissance approfondie des choses telles qu'elles sont et telles qu'elles vont.

Benoît XVI s'en va. L'examen des listes de papabili - à l'exception du cardinal Ranjith, de Colombo en Inde mais il peu de chances précisément en raison de sa sensibilité traditionnaliste - démontre que ce « moment Benoît XVI » est une occasion unique pour la Fraternité Saint Pie X.

Elle est prise de court avec cette démission. Mais Rome - lisez le Pape - vient de lui tendre une dernière perche. C'est nos confrères de La Croix qui l'ont révélé vendredi après midi, 15 février. Une lettre datée du 8 janvier et signée du cardinal Müller, Préfet de la Doctrine de la foi et Mgr Di Noia, donc président et vice-président de la commission Ecclesia Dei, chargée des relations avec les Lefebvristes, a été adressée à Mgr Fellay.

Rome lui propose avant que la renonciation de Benoît XVI ne soit effective le 28 février, de signer un dernier accord et de devenir une prélature qui lui donnerait une dépendance de Rome mais une indépendance vis-à-vis des évêques. Cette lettre demande une réponse pour le 22 février, jour de la fête de la chaire de Saint Pierre, une date très symbolique puisqu'elle fête le fondement de l'Eglise. C'est dire la largeur de la vision qui s'exprime dans ce courrier signé par Mgr Müller, (personnellement plutôt opposé à cet accord), mais à qui Benoît XVI qui l'a nommé à ce poste, lui demande de travailler à cette unité.

Autre incroyable ouverture, contenue dans la lettre de Mgr di Noia. Permettre aux Lefebvristes de continuer leur examen théologique critique du Concile Vatican II dans le cadre prévu par la Congrégation de la Doctrine de la Foi mais à condition de ne pas l'exposer tous les matins sur la place publique. Et, en sus, la liberté d'une prélature pour exercer ce charisme particulier du prêtre, comme le dit Mgr di Noia. Un statut donc très établi canoniquement : A-t-on déjà vu l'Opus Dei se plaindre d'un manque de liberté ou d'une contrainte particulière dans ce statut juridique ?

Il est donc minuit moins le quart. Un autre jour se prépare pour l'Eglise où cette possibilité de retrouvailles risque d'être repoussée à jamais. Mgr Fellay ne s'attendait pas à la démission du Pape et pensait avoir du temps mais il n'en a plus. Même pas celui de consulter le chapitre de sa congrégation alors qu'il lui avait promis de ne pas passer un accord avec le Pape sans le consulter. Mgr Fellay sait donc que l'occasion est unique.

Il veut bien faire mais peut-être trop bien. Il semble surtout avoir peur de mal faire. Mais une décision, au moment où elle est prise, est une décision. Quand Benoît XVI a pris celle d'avancer sur ce dossier, il savait que le chemin serait étroit et plein d'embuches. Mais il n'a pas hésité, envers et contre tout, car il voyait là du bien pour l'Eglise. Un bien plus vaste, plus fécond que les scories qui tomberaient inévitablement de l'établi de ce charpentier de l'Eglise. Démissionnaire, il ne se rend pas encore ! Mais pourquoi donc ce Joseph Ratzinger, devenu Benoît XVI, pour une petite semaine encore, espère-t-il encore ?

Il y a là une part de mystère, il faut l'avouer. Il voit probablement quelque chose que d'autres ne comprennent pas.

Mgr Fellay est donc devant une immense responsabilité. Va-t-il être celui qui par peur des ultras, ils le quitteront de toute façon, va refuser une dernière main tendue par ce Pape qui, d'une certaine manière, a mis spirituellement sa démission en jeu aussi pour cet accord ? Sinon que signifieraient ce courrier et ces échanges en cours à une semaine de la fin de pontificat ?

Il y a quelque chose du destin même de la Fraternité Saint Pie X, de son rayonnement, qui se joue donc là. Elle a l'habitude de prendre des coups. Elle s'est même constituée comme cela. Elle peut toujours se dire qu'elle supportera une incompréhension de plus avec cet ultime refus. Qu'elle n'a que faire de la crédibilité et bienveillance qu'elle a su gagner dans l'Eglise catholique en particulier par les jeunes qui sont l'avenir. Mais comment une œuvre qui a l'ambition de revivifier l'identité de l'Eglise refuserait donc sciemment cette possibilité ? Comment être paralysée et aveuglée à ce point et ne pas voir cela en face ? Un pontificat qui lui a été presque dédiée ne lui suffirait donc pas ?


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 20 Fév 2013, 22:36    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Eusèbe
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 18 Aoû 2012
Messages: 213

MessagePosté le: Mer 20 Fév 2013, 22:57    Sujet du message: On n'a jamais été aussi prêt d'un accord... Répondre en citant

Merci beaucoup Francoise,

Effectivement après l'annonce du départ de Benoît XVI, ça a bougé au Vatican, ils veulent absolument lui offrir la Fraternité sur un plat comme cadeau de départ à la retraite, même les libéraux sont prêts à lâcher plus de lest, et les cardinaux veulent se faire voir sous un beau jour devant ce pape qui reste encore présent et influent, et augmenter leurs chances de succession.
Il faut prier très fort. J'ai du laisser tomber des choses très urgentes et prendre du temps pour revenir sur le forum.

Si la Fraternité reprend la voie droite elle a l'avenir devant elle alors que l'église conciliaire va plonger en occident, donc plus le temps passe, plus elle obtiendra de meilleures conditions qui soulèveraient l'unanimité pour un ralliement.

Si un ralliement a lieu maintenant, il aura lieu avec des conditions sous-optimales et il y aura un schisme dramatique. Donc je prie pour que Mgr. Fellay n'accepte pas. Et s'il accepte, qu'au moins les 6 conditions du chapitre soient accordées.
En tout cas si Mgr. Fellay accepte, Mgr. Williamson devrait consacrer assez rapidement un ou deux évêques.


Revenir en haut
Gentiloup
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2012
Messages: 2 884

MessagePosté le: Mer 20 Fév 2013, 23:10    Sujet du message: On n'a jamais été aussi prêt d'un accord... Répondre en citant

J'ai publié cet article sous le commentaire de Mgr Williamson. L'ultimatum de Rome via Mgr Müller avec échéance le 22 février, n'est pas une nouveauté. Malgré l'envie que d'évidence Mgr Fellay aurait de répondre favorablement à cet ultimatum, je ne vois pas trop comment ce serait réalisable...

Revenir en haut
Eusèbe
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 18 Aoû 2012
Messages: 213

MessagePosté le: Mer 20 Fév 2013, 23:39    Sujet du message: On n'a jamais été aussi prêt d'un accord... Répondre en citant

Gentiloup a écrit:
L'ultimatum de Rome via Mgr Müller avec échéance le 22 février, n'est pas une nouveauté.
Vous avez raison Gentiloup et cet ultimatum était lettre morte, mais l'annonce entretemps de la décision du pape et la volonté de lui "offrir la Fraternité" (ou du moins une partie de la Fraternité avec un accord signé pour de bon en bonne et due forme, et la fameuse prélature)  a dégelé des blocages, le Vatican se veut à nouveau conciliant, a relancé l'affaire de manière alléchante et met depuis environ une semaine une pression intense sur Mgr. Fellay, comme cela n'a jamais été fait encore, ni même je suppose avec Mgr. Lefebvre.  C'est le sprint final et décisif.
Il faut prier!


Revenir en haut
Gentiloup
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2012
Messages: 2 884

MessagePosté le: Jeu 21 Fév 2013, 00:03    Sujet du message: On n'a jamais été aussi prêt d'un accord... Répondre en citant

Ce serait un coup d'Etat presque inimaginable. Je dis bien "presque" puisque Mgr Fellay n'en est pas à son coup d'essai. De plus le Vatican a certainement des carottes bien juteuses à offrir. Son premier coup d'Etat fut ce printemps en mars. A peine le temps d'annoncer dans un Cor Unum qu'il change les règle du Chapitre de 2006 et l'affaire était faite. Mais à ce moment-là le Pape a renoncé parce qu'il voulait la FSSPX complète. Depuis sur les trois évêques résistants, l'un a été limogé, l'autre a été retourné en faveur du ralliement et le troisième n'est sans doute pas plus au courant que nous de ce qui se trame.

Il y a aussi un autre indice qui abonde dans votre sens

c'est son incroyable interview à Nouvelles de France, un sommet d'ambiguïté et d'applatissement.

Là-dessus vient s'ajouter l'article de Côme de Prévigny sur Credidimus caritati . Encore un plaidoyer en faveur du ralliement tel qu'il en a le secret.
C'est une véritable offense à Mgr Lefebvre. Une utilisation abusive de toujours la même citation de Mgr Lefebvre, sur laquelle Monseigneur lui-même c'était expliquée et qui n'avait pas du tout la signification que ce GRECiste veut lui donner. Sans compter la chronologie des faits. Avec cela une bonne dose de mauvaise foi + une autre  bonne dose d'amalgame et le tour est joué!
 C'est INFECT!


Enfin, demain sera un autre jour!

Oui, que la Providence nous protège, parce qu'en fait Benoît XVI ne s'en va que le 28!


Revenir en haut
Alix
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 23 Juil 2012
Messages: 1 049
Localisation: montagne

MessagePosté le: Jeu 21 Fév 2013, 04:59    Sujet du message: On n'a jamais été aussi prêt d'un accord... Répondre en citant

La Fraternité avec Mgr Fellay à sa tête, des amis à lui dans son entourage,n'est plus la Fraternité. Si les responsables refusent les avances précises de Rome et refusent tout arrangement nous continuerons avec un supérieur douteux et une hiérarchie suspecte; ne faut-il pas mieux nettoyer l'infection,ouvrir la plaie? Connaître une fois pour toute nos amis et nos ennemis? La situation est très pénible pour les quelques fidèles ouvertement récalcitrants! Tiendront-ils encore longtemps?

Revenir en haut
laudetur Jesus Christus
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 03 Aoû 2012
Messages: 327
Localisation: Pologne

MessagePosté le: Jeu 21 Fév 2013, 06:37    Sujet du message: On n'a jamais été aussi prêt d'un accord... Répondre en citant

Le risque est d'autant plus grave qu'on nous fera valoir la bonté sans limite de Benoît XVI, qui jusqu'au dernier moment, se sera penché sur notre "misère" voulant à toute force sauver la brebis égarée!


Revenir en haut
Magnificat
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 13 Nov 2012
Messages: 43
Localisation: Belgique

MessagePosté le: Jeu 21 Fév 2013, 10:33    Sujet du message: On n'a jamais été aussi prêt d'un accord... Répondre en citant

Bonjour à tous, ce n'est pas souvent que j'interviens sur le forum, mais sachez que je lis régulièrement vos analyses et que je suis tout-à-fait en accord avec vous. Je souhaite qu'il n'y ait pas d'accord, mais je pense que nous allons au devant. Pauvre Mgr Lefebvre, pauvre Eglise. J'enrage de voir comment une majorité de prêtres se laisse embarquer dans une telle situation. Prions bien Notre-Dame qui cela ne se réalise pas.
Vous faîtes tous du bon travail, merci encore pour vos textes. J'apprécie vos références. Je travaille beaucoup c'est pourquoi j'interviens peu, mais mes prières vous accompagnent.


Revenir en haut
Eusèbe
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 18 Aoû 2012
Messages: 213

MessagePosté le: Jeu 21 Fév 2013, 14:26    Sujet du message: Quelques réflexions sur les enjeux, dans la perspective cynique qui pourrait être celle de certains dirigeants.... Répondre en citant

Quelques réflexions sur les enjeux, dans la perspective cynique qui pourrait être celle de certains dirigeants....




Si Mgr. FEllay signe, que perd-il ou gagne-t-il et avec quels risques?


PRINCIPALES PERTES:


– une très grande partie de la Fraternité en Amérique du Sud et Asie = perte “négligeable” pour ses intérêts


-- une très grande partie de la Fraternité en Amérique du Nord = ça fait mal... La Fraternité y est très riche, et c'est un économe... et puis cela compromettrait fortement le projet si important pour son prestige, le futur séminaire géant, dans le style très pompeux d'un Cluny qui renaîtrait de ces cendres, voir (admirer) http://eponymousflower.blogspot.nl/2012/10/sspx-announces-new-seminary-plan… mais la rebellion couve parmi les séminaristes....


– Mgr TdM qui peut entraîner une partie non-négligeable de la Fraternité , et surtout permettre à Mgr. Williamson ne pas sacrer tout seul comme évêque un ou deux résistants (Chazal? Pfeifer? Cardoso? ; probablement basé aux USA mais devant parcourir la planète), mais de consacrer à eux deux ensemble plus d'évêques (au moins trois?, mieux répartis), dont un français probablement basé en France, et avec des profils qui ratissent plus large...


PRINCIPAUX GAINS :


-- bien sûr le pouvoir et le prestige unique de la prélature personnelle et l'autorité absolue sans tracas de réélections


-- l'IBP (dont le statut n'a toujours été qu'expérimental et transitoire en vue du ralliement de la Fraternité) ce qui réglera la question en suspens du conflit interne au sujet du supérieur de l'IBP, en attente de l'issue de l'accord avec la Fraternité (donc un accord n'est pas dans l'intérêt de l'Abbé Laguerrie, puisque l'IBP se dissolverait dans la prélature)


-- potentiellement des parties de communautés Ecclesia Dei, qui se trouverait alors mieux loties dans la prélature, c'est là qu'est le risque... Si le nouveau pape est hostile, il veillera à ce que ces communauté restent bien éparpillées et divisées, et ne compensera pas les pertes provenant du schisme à l'intérieur de la Fraternité. Dans le cas contraire le prochain pape pourrait laisser réintégrer une bonne partie de FSSP (voire tout s'il veut soutenir la tradition) dans la prélature qui se retrouverait puissante. Quitte ou double?


Revenir en haut
Dalbane
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 13 Juil 2012
Messages: 26
Localisation: Bretagne

MessagePosté le: Jeu 21 Fév 2013, 17:58    Sujet du message: On n'a jamais été aussi prêt d'un accord... Répondre en citant

 Pas si sûr , pour l'accord !

 

 
Communiqué de la Maison générale de la FSSPX  
Vatican : A propos de rumeurs diffusées dans la presse  
  
Ce jeudi 21 février 2013, au cours d’un point de presse, le P. Federico Lombardi, directeur de la Salle de presse du Saint-Siège, a déclaré au sujet de la Fraternité Saint-Pie X que “la date butoir du 22 février (pour une réponse de Mgr Bernard Fellay à la Congrégation pour la doctrine de la foi, NDLR),  avancée par la presse, n’est que pure hypothèse, Benoît XVI ayant décidé de remettre la question à son successeur. 
Il est donc inutile d’attendre un règlement de la situation avant la fin de ce pontificat. 
  


Revenir en haut
Le Précurseur
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2012
Messages: 146
Localisation: Ploermel

MessagePosté le: Jeu 21 Fév 2013, 18:16    Sujet du message: On n'a jamais été aussi prêt d'un accord... Répondre en citant

   Smile   Bonjour Albane, 
Je vois que vous êtes Bretonne, je le suis également et pas loin de Vannes. Je vais à la chapelle St Pie X le Dimanche.

Bien à vous. Le Précurseur


Revenir en haut
Eusèbe
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 18 Aoû 2012
Messages: 213

MessagePosté le: Jeu 21 Fév 2013, 20:15    Sujet du message: On n'a jamais été aussi prêt d'un accord... Répondre en citant

Donc s'est reparti pour un tour de discussions sous le prochain pape... Comme ça Mgr. Fellay peut se garder le plus longtemps possible toutes ses options ouvertes, mais la crise dans la Fraternité ne serait alors pas prête d'atteindre son dénouement...

Revenir en haut
Dalbane
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 13 Juil 2012
Messages: 26
Localisation: Bretagne

MessagePosté le: Sam 23 Fév 2013, 15:22    Sujet du message: On n'a jamais été aussi prêt d'un accord... Répondre en citant

 Bonjour à vous , le Précurseur : j'habite également près de Vannes et vais donc au prieuré Sainte Anne le dimanche ............... !

Dalbane


Revenir en haut
Le Précurseur
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2012
Messages: 146
Localisation: Ploermel

MessagePosté le: Sam 23 Fév 2013, 17:09    Sujet du message: On n'a jamais été aussi prêt d'un accord... Répondre en citant

Bonjour Dalbane,

Hé bien moi aussi...   Et Je chante à la chorale...

Bonne journée. Le Précurseur


Revenir en haut
champoiseau
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 25 Oct 2012
Messages: 24
Localisation: yvetot

MessagePosté le: Lun 4 Mar 2013, 23:12    Sujet du message: On n'a jamais été aussi prêt d'un accord... Répondre en citant

Une bretonne de plus! MAIS je ne peux aller à la messe dans mon pays puisqu'habitant en Normandie. Messe à Rouen où on ne ménage pas Mgr.Williamson . Je veux  la messe et la doctrine mais Vatican ii...... JAMAIS!

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
laudetur Jesus Christus
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 03 Aoû 2012
Messages: 327
Localisation: Pologne

MessagePosté le: Mar 5 Mar 2013, 10:15    Sujet du message: On n'a jamais été aussi prêt d'un accord... Répondre en citant

Et nous aussi Bretons expatriés!

Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 03:35    Sujet du message: On n'a jamais été aussi prêt d'un accord...

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Un évêque s'est levé! Index du Forum -> FORUM -> LE FORUM OUVERT AUX DISCUSSIONS Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com