Un évêque s'est levé!  Index du Forum

Un évêque s'est levé!
Forum

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 SOUTIEN A NOS EVÊQUES, PRÊTRES, RELIGIEUX, RELIGIEUSES REFRACTAIRES 


           
le péché contre l'Esprit-Saint

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Un évêque s'est levé! Index du Forum -> FORUM -> LE FORUM OUVERT AUX DISCUSSIONS
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Hugo
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 27 Juil 2012
Messages: 136
Localisation: Andresy

MessagePosté le: Sam 23 Fév 2013, 13:58    Sujet du message: le péché contre l'Esprit-Saint Répondre en citant

Posté le: vendredi 22 février 2013 par Hugo à 23:52  dans le  Sujet: "le Figaro: Vatican -Spéculations sur un lobby gay - lien direct de l'emplacement du message dans son sujet d'origine
___________________________________________
http://lefebvristes.forum-box.com/viewtopic.php?p=6964#p6964


La vérité est horrible, mais Eusèbe a raison. Il faut avoir la lucidité de la voir. Voici pourquoi.  

  
Quand on transforme systématiquement la vie des séminaristes et des prêtres en une existence vouée à la sodomie, il y a sans doute prédestination à l’enfer. C’est une probabilité théologiquement fondée.  

  
Certes, il est parfois difficile de définir et de comprendre ce que signifie la prédestination sur le plan théologique. Ce terme est souvent employé pour caractériser la croyance des protestants. En effet, selon nombre d’entre eux, l’être humain, dès sa naissance, est prédestiné au ciel ou à l’enfer. Cette conception heurte évidemment le sens commun et la foi, car ni la miséricorde divine, ni la liberté humaine n’y trouvent leur compte. L’Eglise catholique a toujours veillé à ne pas tomber dans la présomption du pélagianisme (comptant sur ses propres forces pour arriver au Salut) ni dans l’écueil d’un faux surnaturalisme opérant une disjonction entre l’ordre naturel et l’ordre surnaturel, au point de ne plus faire compter pour le salut les œuvres accomplies ici-bas (comme nombre de sectes protestantes). Or, ces deux ordres, naturel et surnaturel, ne sont pas disjoints, mais hiérarchisés. La vie que nous menons sur terre n’est pas sans effet pour notre salut ou pour notre réprobation, même si l’ordre surnaturel est hors de portée des forces naturelles.   

  
Il est une approche catholique de la prédestination. Les discussions, parfois rudes, entre Jésuites et Dominicains à ce sujet ont permis de mesurer la profondeur de ce mystère. Il semble toutefois que saint Alphonse de Liguori ( + 1787) ait fait avancer la question.   
Il commence par poser que la prédestination se confond avec le mystère de l’élévation de l’homme à l’ordre surnaturel. Celle-ci résulte de la motion divine qui conduit l’homme à sa fin surnaturelle. Cette motion est gratuite et infaillible. Mais, que devient la liberté humaine ? Cette motion spéciale suppose en Dieu la préscience de la coopération humaine ; non pas la préscience des mérites  (car c’est la grâce qui est la raison de nos mérites), mais la préscience de la simple coopération humaine.  
   
On peut se risquer à marquer les étapes de cette ascension : purification de la sensibilité et des passions, puis élévation de l’âme cherchant son modèle dans le Christ et enfin, renonciation totale à soi-même, à ses projets à sa propre intelligence, afin de laisser Dieu agir seul dans son âme.   
En conclusion plus l’on est élevé par la Grâce, loin de l’esclavage du vieil homme, plus la conscience et la liberté s’affinent. La course vers le ciel est de plus en plus sûre.    
Dans le cas contraire, dans les cas évoqués par Eusèbe, il semble bien que la chute dramatique des prêtres soit le chemin inverse. D’abord, jeu intellectuel avec l’erreur doctrinale, puis indifférence à la Vérité, accompagnée d’orgueil et d’un endurcissement du cœur. La finalité du sacerdoce est perdue. Vient ensuite, en compensation, l’attrait des sens qui se réveillent annonçant un esclavage irrémédiable. Obscurcissement de la conscience, aveuglement tellement fort qu’on se demande comment ils pourront échapper à l’enfer éternel. L’aveuglement est un mauvais signe. La course vers l’enfer semble inévitable.  

  
Il faut se souvenir de l’avertissement solennel de Jésus disant que même le péché contre Notre-Seigneur lui-même pourra être pardonné ; mais que, par contre, le péché contre l’Esprit Saint ne le sera ni ici-bas ni dans l’autre monde (Mt 12, 31–32). Pécher contre l’Esprit n’est pas un simple péché de faiblesse. C’est atteindre un point de non-retour. C’est mépriser la grâce, ici grâce d’union reçue lors de l’ordination à la prêtrise ; c’est user, en toute connaissance de cause, des choses saintes comme si elles ne l’étaient pas ; c’est par exemple, orienter sa vie de prêtre, aménager sa vie de prêtre, systématiquement, avec obstination, vers la luxure et la débauche contre nature. C’est blasphémer l’Esprit Saint.   

  
L’effroi que nous ressentons devant ces exemples vient du pressentiment qu’il s’agit là d’une prédestination à l’enfer. Ne penser qu’un seul instant à fréquenter ces gens-là, même sans penser à se rallier, dépasse déjà l’entendement. Mais vouloir aller jusqu’à se rallier à un milieu où règne une corruption telle qu’on ne sait pas qui est qui, voilà un bien grave motif de s’interroger sur la politique de Mgr Fellay. Est-il possible de témoigner une plus grande indifférence au mal ? Nous ne pouvons que prier. 


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Sam 23 Fév 2013, 13:58    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
DEO GRATIAS
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 03 Juil 2012
Messages: 214

MessagePosté le: Sam 23 Fév 2013, 18:56    Sujet du message: le péché contre l'Esprit-Saint Répondre en citant

Excellente analyse des ressorts du bien et du mal, Hugo! Okay

Lorsqu'on se laisse glisser vers le mal, vers le péché, si on ne se reprend pas très vite, on perd peu à peu la notion du bien et du mal. Ou plutôt la barrière entre les deux recule du côté du mal dont le champ s'amenuise de plus en plus.
Au fur et à mesure ce qui était considéré comme péché auparavant se range dans le champ du bien. C'est cela le libéralisme. Il ne distingue plus entre le bien et le mal, entre le vrai et le faux. Est bien ce qui nous arrange, est faux ce qui contrarie nos penchants.

C'est le révélateur de notre temps d'apostasie: le floutage de la frontière autrefois si évidente, entre le bien et le mal, la vertu et le péché.

Tout découle de cette affreuse liberté de conscience qui a été adaptée par Vatican II sous le nom de "liberté religieuse".
La dépravation sexuelle n'est que la partie émergée de l'iceberg. C'est un signe qui ne trompe pas!


Revenir en haut
Cadoudal
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 13 Juil 2012
Messages: 542
Localisation: ILE DE FRANCE

MessagePosté le: Sam 23 Fév 2013, 20:54    Sujet du message: le péché contre l'Esprit-Saint Répondre en citant

ce qui est incompréhensible,
c'est que des hommes portés au vice contre nature ( comme Paul VI)
soient entrés dans les ordres,
y soient restés, et y aient reçu d'importantes promotions.


avec , comme contre partie, l 'expulsion de catholiques sérieux , comme Mgr Lefebvre.


mystère d'iniquité.


Revenir en haut
Alix
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 23 Juil 2012
Messages: 1 049
Localisation: montagne

MessagePosté le: Sam 23 Fév 2013, 21:38    Sujet du message: le péché contre l'Esprit-Saint Répondre en citant

Il y a bien longtemps déjà que des prêtres sans être soupçonnés de vicieux mais ayant perdu complètement la foi, ont pignon sur rue et à la télévision, font des sacrilèges d'une façon permanente, sans jamais être inquiétés le moins du monde, mais au contraire sont reconnus, encensés,même admirés, il faut être du monde pour être reconnu par l'Eglise actuelle;  le seul prêtre, en France (conciliaire) qui a vraiment gardé la foi (l'abbé Michel de Thiberville) est jeté dehors de sa paroisse et Rome soutient son évêque! Alors dans ce cloaque qu'est devenu l'Eglise qu'irions nous faire à trier les bons? Accord canonique ou autre? Pour moi, aucun accord, je partirai.

Revenir en haut
Cadoudal
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 13 Juil 2012
Messages: 542
Localisation: ILE DE FRANCE

MessagePosté le: Dim 24 Fév 2013, 16:21    Sujet du message: le péché contre l'Esprit-Saint Répondre en citant

définition du péché par st Augustin:


"une parole , un acte , un désir, contraire à la loi éternelle."


encore faut-il croire qu'il y a une loi éternelle édictée par un Dieu créateur.


or nous vivons à l' époque de "la mort de Dieu"
c'est à dire de la mort de la vraie foi


Revenir en haut
Eusèbe
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 18 Aoû 2012
Messages: 213

MessagePosté le: Dim 24 Fév 2013, 22:40    Sujet du message: le péché contre l'Esprit-Saint Répondre en citant

Cadoudal a écrit:

ce qui est incompréhensible,
c'est que des hommes portés au vice contre nature ( comme Paul VI)
soient entrés dans les ordres,
y soient restés, et y aient reçu d'importantes promotions.


avec , comme contre partie, l 'expulsion de catholiques sérieux , comme Mgr Lefebvre.


mystère d'iniquité.

Je ne sais pas comment et pourquoi il est entré dans les ordres, mais je crois me rappeler avoir lu qu'il essayait de faire carrière au Vatican, et que pour ce débarasser de cet inverti, Pie XII l'a promu à un évêché. C'est la première erreur, il aurait du enquêter pour obtenir des preuves, puis le réduire à l'état laïque.
Après Jean XXIII lui a donné d'énormes coup de piston car il savait combien il était libéral / progressiste.

Dans la logique de l'oeuvre de destruction systématique du catholicisme (dogmes, foi, spiritualité, liturgie, ...) effectuée par Paul VI, il s'ensuivait logiquement qu'il n'y avait plus de place pour ceux qui oeuvraient puissamment pour maintenir le catholicisme, comme Mgr. Lefebvre.


Revenir en haut
Eusèbe
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 18 Aoû 2012
Messages: 213

MessagePosté le: Dim 24 Fév 2013, 23:06    Sujet du message: le péché contre l'Esprit-Saint Répondre en citant

 
Merci pour vos gentilles paroles, Tom,
et pour votre analyse théologique très intéressante.

Citation:


L’effroi que nous ressentons devant ces exemples vient du pressentiment qu’il s’agit là d’une prédestination à l’enfer. Ne penser qu’un seul instant à fréquenter ces gens-là, même sans penser à se rallier, dépasse déjà l’entendement. Mais vouloir aller jusqu’à se rallier à un milieu où règne une corruption telle qu’on ne sait pas qui est qui, voilà un bien grave motif de s’interroger sur la politique de Mgr Fellay. Est-il possible de témoigner une plus grande indifférence au mal ? Nous ne pouvons que prier.


Vous avez entièrement raison,
et il est intéressant de réfléchir à ceci avec un cas concret, la dérive de la communauté Saint-Jean (frères de Saint-Jean, Petits Gris...), d'une position associée à Mgr. Lefebvre au conciliariste et à la chûte dans de nombreux scandales de rite sodomiste.

Tout d'abord, avant l'excommunication de Mgr. Lefebvre, si je me rappelle bien mes lectures, leur fondateur, Marie Dominique Philippe, est associé à Mgr Lefebvre, il aide ses séminaristes avec des cours de philosophie thomistes (plus des cours de collègues) à l'université de Fribourg, etc.



Puis aprèrs l'excommunication il rompt avec la Fraternité et choisi la voie du ralliement, au sein de la religion conciliaire.



Et maintenant le résultat: la saine philosophie thomiste prodiguée dans cette communauté ralliée n'a pas suffit à les protéger de l'infection sodomiste. Ils n'avaient pas assez de distance de sécurité avec les conciliaires. Depuis une dizaine d'années les plaintes s'accumulent dans différents pays, des cas de novices portant plainte après avoir été contraints au rite sodomiste, tel qu'il a lieu dans les séminaires diocésains.
Je m'arrête là car j'ai déterré assez d'excréments sodomiste dans les autres messages et nous sommes dimanche.
Mais je veux dire que vous avez entièrement raison, Tom, de dire qu'il faut éviter de les fréquenter. Le monde conciliaire est bourrés de virus infectieux et mortels : Vatican II, NOM, et la pire des dépravations imaginables, etc. Le bon berger ne doit pas laisser entrer les loups, ni le dirigeants les virus mortels dans un milieu sain.


Revenir en haut
simondemonfort
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 15 Juil 2012
Messages: 39
Localisation: Paris

MessagePosté le: Lun 25 Fév 2013, 00:17    Sujet du message: le péché contre l'Esprit-Saint Répondre en citant

Votre exemple est intéressant Eusèbe et j'ajoute qu'il faut y inclure les scandales des soeurs du même institut.
Par contre vous faites une petite erreur sur les dates. Le Père Philippe a effectivement demandé à Mgr Lefebvre de créer un séminaire mais sa communauté n'a pas soutenu Mgr Lefebvre jusqu'au sacre de 1988... loin de là (par exemple ils ont toujours été en faveur du NOM).
Par ailleurs un des premiers prêtres de la FSSPX me disait un jour que le ver était déjà dans le fruit de la philosophie "thomiste" du Père Philippe qui faisait passer l'amitié avant la vérité (d'où une propension à minimiser certains scandales...)


Revenir en haut
Hugo
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 27 Juil 2012
Messages: 136
Localisation: Andresy

MessagePosté le: Lun 25 Fév 2013, 13:02    Sujet du message: le péché contre l'Esprit-Saint Répondre en citant

Le germe corrupteur a été également importé dans les couvents par les « psys » américains tel que Carl Rogers. Lire à ce propos un article http://www.icres.pro/article-11245146.html sur Carl Rogers qui avait comme plan de révéler les religieux à eux-mêmes. L’article raconte que, sur les 560 sœurs enseignantes du Cœur immaculé de Marie, 300 demandent d’être relevées de leurs vœux moins d’un an après « l’expérience Rogers ». On ne soulignera jamais assez la part de certaines universités américaines (en lien avec l’Ecole de Francfort, le Tavistock Institute britannique  et les services psychologiques de l’armée américaine) dans le pourrissement de la foi catholique. La conclusion est : ce qui alimente la Foi est dans l’Ecriture et dans la Tradition de l’Eglise et non dans les « découvertes » changeantes de la science surtout lorsqu’elle est soumise aux idéologies mondaines et mortifères. Cerise sur le gâteau : c’est Paul VI qui avait encouragé les maisons religieuses à faire appels aux « psys ». 

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 03:12    Sujet du message: le péché contre l'Esprit-Saint

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Un évêque s'est levé! Index du Forum -> FORUM -> LE FORUM OUVERT AUX DISCUSSIONS Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com