Un évêque s'est levé!  Index du Forum

Un évêque s'est levé!
Forum

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 SOUTIEN A NOS EVÊQUES, PRÊTRES, RELIGIEUX, RELIGIEUSES REFRACTAIRES 


           
Dépravations sexuelles au sein du clergé conciliaire. Le mal est inhérent au Concile!

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Un évêque s'est levé! Index du Forum -> FORUM -> LE FORUM OUVERT AUX DISCUSSIONS
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Eusèbe
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 18 Aoû 2012
Messages: 213

MessagePosté le: Mer 27 Fév 2013, 21:08    Sujet du message: Dépravations sexuelles au sein du clergé conciliaire. Le mal est inhérent au Concile! Répondre en citant

Posté le: Ven 22 Fév 2013 par Eusèbe à 16:19    Sujet du message: Le Figaro : Vatican: spéculations sur un "lobby gay"
____________________________


Il faut faire attention avec cette présentation des faits par le journal rallié Présent,
je la trouve trompeuse (pour ne pas dire malhonnête) car elle fait faussement croire que ce mal abominable ne vient pas de la religion conciliaire elle-même, contrairement à ce que prouve Randy.

L'auteur du journal commence par parler du livre de Randy, mais il se garde bien de dire que Randy prouve que l'origine de cette dérive ignoble de la religion conciliaire dans le cloaque sodomiste provient essentiellement de Paul VI et secondairement du concile Vatican II (cf partie V du livre : « The Vatican and Homosexuality » / chapitre 19 « Pope Paul VI and the Church's Paradigm Shift on Homosexuality »), donc de la révolution conciliaire et de son principal pape.

Au contraire le journaliste de présent dérive vers un livre bien trop ancien (1982) qui n'a quasiment rien à voir (sur la corruption sexuelle dans l'espionnage politique et les guerres), pour faire croire que cela viendrait de l'infiltration communiste.

Puis il revient aux 3e et 4e parties du livre de Randy sur l'homosexualisation du clergé conciliaire aux USA, mais passe complètement sous silence la 5e partie qui montre très clairement que cela vient du Vatican : non seulement aux niveaux des instructions, mais surtout des nominations, Paul VI ayant systématiquement promus les gays au détriment des non-gays. Au contraire l'auteur essaye de faire croire qu' « elle est liée au mouvement de libération de l'homosexualité... ». Je veux bien croire que cela ait joué un rôle, mais ce n'est pas du tout ce que montre Randy, qui insiste d'ailleurs aussi sur l'effet de la révolution catastrophique au niveau de la doctrine et de la liturgie, p. 1148-1151.

Voici d'ailleurs une traduction par moi de la conclusion du livre, p. 1157 :
 
Citation:
« Il n'y a aucun doute que c'est l'homosexualité du pape Paul VI qui a permis le changement de paradigme qui vit la montée en puissance du collectif homosexuel dans l'Église Catholique aux USA, au Vatican et ailleurs dans le monde vers le milieu du 20e siècle.

Le pape Paul VI a joué un rôle décisif dans la sélection et la promotion de nombreux membres homosexuels de la hiérarchie américaine, parmi lesquels le Cardinal Joseph Bernardin, le Cardinal Terence Cook, le Cardinal John Wright, l'archévêque Rembet Weakland, les évêques George H. Guifoyle, Francis Mugavero, Joseph Hart, Jospeh Ferrario, James Rausch et leurs héritiers.

L'information qu'un homosexuel était sur le siège de Pierre – information qui se répandit comme une traînée de feu dans le circuit gay – a certainement encouragé les hommes homosexuels à aspirer au sacerdoce et même à les poussé à pondérer l'inimaginable : un ordre ou une communauté religieuse composés exclusivement de sodomites.

Plus important, le quasi-secret longtemps gardé sur la vie homosexuelle de Paul VI a, pendant des décennies, contribué au silence et à la dissimulation par la hiérarchie américaine au sujet de l'homosexualité en général et des activités criminelles des prêtres pédérastes en particulier.
Mais ce n'est plus un secret.
Le dernier morceau du puzzle a été placé.

Notre Dame de Fatima, priez pour nous. »


et la conclusion de l'épilogue (p. 1172) :
 
Citation:
« le pape Benoît XVI, comme son prédécesseur , le pape Jean-Paul II, n'a pas de plans pour nettoyer et attaquer le collectif homosexuel dans le sacerdoce et la vie religieuse catholiques. »

Donc les ralliéristes, réfléchissez encore une fois avant d'aller vous jetez dans les bouches d'égout du cloaque sodomiste conciliaire...

Conclusion : je me méfie de ce journal Présent, qui présente malhonnêtement un livre afin d'exonérer le pape du concile de la descente conciliaire dans le cloaque sodomiste (De même que certains essayent d'exonérer le concile et la religion conciliaire des hérésies, ou la messe maçonnique artificielle et non-inspirée de son invalidité).

P.S. J'ai le livre de Randy au format pdf , 75 MB, MégaOctets.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 27 Fév 2013, 21:08    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Cadoudal
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 13 Juil 2012
Messages: 542
Localisation: ILE DE FRANCE

MessagePosté le: Mer 27 Fév 2013, 21:28    Sujet du message: Dépravations sexuelles au sein du clergé conciliaire. Le mal est inhérent au Concile! Répondre en citant

".... montre très clairement que cela vient du Vatican : non seulement aux niveaux des instructions, mais surtout des nominations, Paul VI ayant systématiquement promus les gays au détriment des non-gays. "


**********


on comprend mieux pourquoi le courant ne passait pas entre Mgr Lefebvre et Paul VI.


l' homosexualité de Paul VI est un fait établi et connu à l' époque,
et néanmoins complètement occulté par un silence médiatique universel.


la Maçonnerie laissait agir son agent infiltré à l 'intérieur.


Revenir en haut
Croy
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 29 Nov 2012
Messages: 120
Localisation: France

MessagePosté le: Mer 27 Fév 2013, 21:29    Sujet du message: Promotion des moeurs contre-nature par le régime révolutionnaire! Répondre en citant

Dans le même ordre d'idée, l'éditorial de M. l'abbé de Cacqueray.
En glissant vers la religion conciliaire qui est une corruption éhontée de la religion catholique, la FSSPX s'expose à glisser vers le même marigot que le clergé conciliaire. L'une des conséquences de l'abandon de la vraie religion est l'abandon de la chasteté par le clergé. Merci à Eusèbe de mettre les fidèles de la FSSPX en garde.


Evidemment cela est choquant, c'est pourquoi il faut le dénoncer! Comme M. l'abbé de Cacqueray dénonce les lois diaboliques que le régime révolutionnaire veut mettre en place en France! 


Croy
 
Citation:

Editorial de l'abbé de Cacqueray 
 
  

 
  
VIII° UDT : Qu'est-ce que la liberté sans la vérité ? 
  
Promotion : Saint-Jean, Évangéliste, « le bien-aimé du Seigneur »,
originaire du village de Bethsaïde, son père s'appelait Zébédée,
sa mère Marie Salomé et il avait pour frère un autre apôtre : Jacques le Majeur.   
 
 
 
  
En ce mois de février 2013 où j’écris ce mot pour lancer notre prochaine université d’été, les cœurs des catholiques français souffrent et se trouvent confrontés à la pression toujours plus forte du mal, d’un mal véritablement diabolique qui s’appesantit sur leur pays. Nous sommes blessés jusqu’au plus profond de nous-mêmes, nous sommes blessés à mort par les projets de loi que l’on veut imposer à notre peuple. Comment des hommes politiques peuvent-ils oser, sans mourir de honte, promouvoir les mœurs contre nature et confier l’innocence des enfants aux transgresseurs des lois les plus intangibles ? Nous supplions Notre Dame de Pontmain de bien vouloir entendre nos supplications et d’intervenir pour épargner à la France ce nouvel avilissement. Nous devons nous rejoindre dans la prière car nous avons conscience que nous vivons des heures particulièrement graves. Comment un pays qui en arrive à ce point de décadence et d’immoralité pourra-t-il survivre ? Et que doivent faire les catholiques demeurés catholiques dans un tel contexte ?  Tant que nous le pouvons encore, nous devons profiter de la liberté qui nous est laissée pour nous former et pour nous fortifier, pour unir nos intelligences dans la connaissance de la vérité, nos volontés dans la  poursuite inlassable du bien. Les riches heures de nos universités d’été nous apparaissent toujours plus précieuses pour accroître en nous le trésor de cette bonne formation et pour apprendre à nous connaître davantage les uns les autres ; c’est ainsi que nous pourrons nous entraider et mettrons en commun les idées utiles au bon combat, celui du relèvement de notre pays et de la chrétienté. Nous travaillerons, nous prierons, nous élèverons nos intelligences et nos coeurs pour devenir davantage ces hommes, ces femmes, ces chrétiens fervents dont la France et l’Eglise ont tant besoin.
Ce que nous souhaitons, en 2013 plus que jamais, c’est que notre université d’été permette un grand rassemblement de catholiques fermement décidés, avec la grâce de Dieu, à se battre jusqu’au dernier soupir de leur vie pour l’honneur de Notre Seigneur Jésus-Christ et pour le triomphe de l’Evangile sur les âmes comme sur les cités ! Cet idéal concerne tout le monde : personne ne doit demeurer dans son coin et sur son quant-à-soi.
Au fur et à mesure que les ruines de la chrétienté s’amoncellent davantage autour de nous, nous comprenons davantage les devoirs et les responsabilités qui sont les nôtres. Arrangeons-nous donc pour avoir trois mains ! La première pour égrener notre chapelet, la deuxième pour dégainer l’épée de la bataille contre les démolisseurs et la troisième pour manier la truelle de la reconstruction.
Notre université d’été 2013 se situera délibérément  au cœur de l’actualité. C’est au nom de la liberté que la folie révolutionnaire demande le mariage pour tous ? C’est au nom de cette même liberté que le gouvernement veut confier des enfants aux sodomites ? Il est clair qu’il existe un mensonge radical à vouloir - au nom de la liberté ! - légaliser de pareilles abominations.
A travers les conférences et les ateliers de cette université, nous mettrons en lumière la vraie définition de la liberté et nous montrerons sa grandeur quand elle est comprise comme elle doit l’être. Nous verrons que l’imposture des temps modernes consiste à faire passer dans les esprits une conception gravement erronée de la  liberté. D’après cette idée, l’homme peut faire  tout ce qu’il veut du moment qu’il ne contrarie pas la liberté de ses voisins. Lors des manifestations pour l’enseignement libre, c’est à des millions de catholiques que l’on fit chanter les paroles trompeuses : « Liberté, tu es ma seule vérité ». C’est tout l’inverse qui est vrai ! Notre Seigneur ne nous a pas dit « C’est la liberté qui vous rendra véridiques » mais Il nous a prévenus que seule, « La vérité vous rendra libres. »    
Nous démontrerons que cette fausse conception de la liberté est en réalité la mort de la liberté, une liberté liberticide qui rend l’homme toujours plus esclave de ses passions, de ses fantasmes et de ses caprices. Une société où se trouve véhiculée une telle conception de la liberté ne peut que se dissoudre rapidement car plus personne n’y garde le sens du bien commun.  
Nous vous invitons vivement à nous rejoindre à Saint-Malo pour y suivre cette session de formation. S’il est des cures de jouvence, en voilà une de choix ! La vérité qui y est dite librement est éternelle et elle fait du bien à nos esprits créés pour la connaître.  Elle vous éclairera et elle vous fortifiera. Elle vous procurera les idées vraies pour détecter les mensonges officiels du politiquement et du religieusement correct.
 Venez donc à Saint-Malo pour vous préparer à ces grands combats qui sont ceux de nos générations, pour vous replonger dans une atmosphère vraiment catholique. Vous y retrouverez un peu d’air, d’amitié et de joie catholique et vous y referez vos forces spirituelles et morales.
Ceux qui sont déjà venus une fois à Saint-Malo, pour une première université d’été, en repartent en général fort satisfaits et y reviennent les années suivantes. Nous disons donc à tous : « Bon voyage, Monsieur Dumollet, A Saint-Malo, débarquez sans naufrage, bon voyage, Monsieur Dumollet,  et revenez si le pays vous plaît ! »

A bientôt. Je vous confie au Cœur Douloureux et Immaculé de Marie.

Abbé Régis de Cacqueray-Valménier, Supérieur du District de France  
 

http://www.laportelatine.org/activites/universites/udt2013/edito2013/edito2013.php




 
  


Revenir en haut
Alix
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 23 Juil 2012
Messages: 1 049
Localisation: montagne

MessagePosté le: Jeu 28 Fév 2013, 08:24    Sujet du message: Dépravations sexuelles au sein du clergé conciliaire. Le mal est inhérent au Concile! Répondre en citant

Si toute la chrétienté réagissait avec force contre ces lois de malheur, il est certain qu'ell empêcherait bon nombre d'entre elles, mais le clergé étant pourri, la plupart des prêtres et évêques approuvent dans leur for intérieur, nous le savons. C'est bien sûr la conséquence directe de l'election néfaste de Paul VI: l'horreur, le déshonneur de notre foi! Qui fit suite au terrible concile. Aucun doute: Rome a perdu la foi et les conséquences suivent dans le monde entier.  Nous subissons les malheurs annoncés à la Salette.

Revenir en haut
Cadoudal
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 13 Juil 2012
Messages: 542
Localisation: ILE DE FRANCE

MessagePosté le: Jeu 28 Fév 2013, 09:09    Sujet du message: Dépravations sexuelles au sein du clergé conciliaire. Le mal est inhérent au Concile! Répondre en citant

une partie des calamités annoncées à La Salette  est arrivée au XX° siècle:


les grandes guerres démocratiques  de 1914 à 1945  , avec leurs dizaines de millions de morts;
la révolution bolchevique et ses 100 millions de morts.


reste à venir , la submersion de la chrétienté , devenue Sodome, par le Croissant de Mahomet.


Revenir en haut
Alix
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 23 Juil 2012
Messages: 1 049
Localisation: montagne

MessagePosté le: Jeu 28 Fév 2013, 13:34    Sujet du message: Dépravations sexuelles au sein du clergé conciliaire. Le mal est inhérent au Concile! Répondre en citant

La perversion des prêtres... Le cloaque... nous y sommes en plein!

Revenir en haut
tom
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 17 Déc 2012
Messages: 199

MessagePosté le: Lun 4 Mar 2013, 21:38    Sujet du message: Dépravations sexuelles au sein du clergé conciliaire. Le mal est inhérent au Concile! Répondre en citant

Je lis ceci ce soir, via l'Express.
http://www.lexpress.fr/actualite/societe/religion/le-cardinal-britannique-keith-o-brien-reconnait-un-comportement-sexuel-inapproprie_1226504.html
Ouf, au moins, il ne participera pas au Conclave. 
Comme quoi l'anonymat des accusations ça a parfois du bon  Mr. Green  (on lira avec intérêt la prose du cardinal sur le sujet). 


Revenir en haut
Gentiloup
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2012
Messages: 2 884

MessagePosté le: Lun 4 Mar 2013, 21:54    Sujet du message: Dépravations sexuelles au sein du clergé conciliaire. Le mal est inhérent au Concile! Répondre en citant

Voici l'article de l'express, cher tom, il y a de quoi méditer quand on sait que cet homme est arrivé jusqu'à être cardinal sans que personne dans sa hiérarchie ne trouve à redire "à ses standards sexuels":

 
Citation:

Le cardinal britannique Keith O'Brien reconnaît un "comportement sexuel" inappropriéPar LEXPRESS.fr, publié le 03/03/2013 à 18:54 Le chef de l'Eglise catholique d'Ecosse avait démissionné après avoir été mis en cause. "Mon comportement sexuel a été parfois en-deçà des standards qu'on attendait d'un prêtre, d'un archevêque et d'un cardinal", a-t-il écrit ce dimanche dans un communiqué. 
Le cardinal britannique Keith O'Brien, qui a démissionné lundi de son poste d'archevêque sur fond d'allégations de conduite indécente, a reconnu dimanche avoir eu un "comportement sexuel"
afp.com/THOMAS COEX

Il reconnaît avoir eu un "un comportement sexuel" inapproprié. Le cardinal britannique Keith O'Brien, chef de l'Eglise catholique d'Ecosse, a démissionné lundi après avoir été accusé accusé d'avoir eu un comportement indécent avec plusieurs prêtres. 
Les quatre plaignants du diocèse de St Andrews et Edimbourg, en Ecosse, auraient affirmé, selon des médias britanniques, que Mgr O'Brien avait commis des "actes inappropriés" il y a 33 ans.  
L'un des prêtres se plaint d'avoir été la victime d'attentions non désirées de la part du cardinal à l'issue d'une soirée très arrosée. Un autre prétend que Mgr O'Brien profitait de prières nocturnes pour avoir des contacts inappropriés.  
Excuses
Ce dimanche, l'homme âgé de 74 ans a demandé "pardon" aux personnes qu'il a "offensées". "Ces derniers jours, des allégations qui ont été faites contre moi sont devenues publiques", a déclaré le cardinal dans un communiqué. "Au début, je les ai contestées en raison de leur caractère anonyme et imprécis. Cependant, je souhaite saisir cette occasion pour reconnaître que mon comportement sexuel a été parfois en-deçà des standards qu'on attendait d'un prêtre, d'un archevêque et d'un cardinal", a-t-il ajouté. 
Keith O'Brien devait participer au conclave chargé de désigner le successeur de Benoît XVI, après sa récente renonciation.


SOURCE




Revenir en haut
Le Précurseur
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2012
Messages: 146
Localisation: Ploermel

MessagePosté le: Lun 4 Mar 2013, 21:55    Sujet du message: Dépravations sexuelles au sein du clergé conciliaire. Le mal est inhérent au Concile! Répondre en citant

        J'aime bien l'emploi de "comportement sexuel inapproprié" ...Parcequ'il est possible qu'ils aient des "comportements sexuels appropriés"???? Ah bon, je croyais savoir qu'ils avaient fait voeux de chasteté...

Revenir en haut
Alix
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 23 Juil 2012
Messages: 1 049
Localisation: montagne

MessagePosté le: Mar 5 Mar 2013, 05:53    Sujet du message: Dépravations sexuelles au sein du clergé conciliaire. Le mal est inhérent au Concile! Répondre en citant

Très élégamment dit pour reconnaître des actes monstrueux (et particulièrement monstrueux venant d'un prêtre). Evil or Very Mad
Mon Dieu ayez pitié de Votre Eglise.


Revenir en haut
Eusèbe
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 18 Aoû 2012
Messages: 213

MessagePosté le: Mar 5 Mar 2013, 12:54    Sujet du message: Qu'est-ce qu'un comportement sexuel inapproprié dans la religion conciliaire? Répondre en citant

Bonne question, Le Précurseur : qu'est-ce qu'un « comportement sexuel inapproprié » dans la religion conciliaire?


Il faut comprendre cela à la lumière de la théologie conciliaire-sodomite. Reprenons comme exemple le manuel (très « modéré » en ce qui concerne la théologie sodomite-conciliaire) utilisé de manière standard dans les séminaires conciliaires français Initiation pratique à la théologie (Cerf, 1983), t. 4 (Éthique)
(en voir plus dans le fil
http://lefebvristes.forum-box.com/t1407-SONDAGE-sur-les-fid-les-fr-quentant…
) :

 
Citation:


p. 467 :
– “l'homosexualité en elle-même n'est pas un péché”



Donc le fait de commettre des abominations est un comportement approprié.



 
Citation:
p. 469 :
– “la Bible ne réprouve pas l'homosexualité”
– “Gn 19 évoque des actes de violence homosexuelle. Or, les homosexuels vivent pour la plupart leurs actes sexuels avec beaucoup de respect et de tendresse”.



Donc ce qui est inapproprié est de sodomiser avec violence, contre le consentement du partenaire.



Donc si ce cardinal avait eu le discernent de se contenter de commettre ses abominations avec des séminaristes gay comme lui, il n'aurait pas eu de plainte et il ne se serait pas comporter de manière « inappropriée » selon la morale conciliaire-sodomite. Mais en essayant de sodomiser des séminaristes hétérosexuels, il a eu un « comportement sexuel inapproprié » selon la morale sodomite-conciliaire.

A ce propos, les livres d' Engel (Randy Engel, The rite of sodomy. Homosexuality and the Roman Catholic Church, New Engel Publications, 2006) comme celui de Rose (Michael Rose, Goodbye, Good Men: How Liberals Brought Corruption into the Catholic Church, Regnery, 2000)
(cf
http://lefebvristes.forum-box.com/t1407-SONDAGE-sur-les-fid-les-fr-quentant…
)
donnent d'abondants exemples de séminaristes hétérosexuels qui abandonnent à cause des pressions pour pratiquer le rite sodomite et à cause de cette ambiance sodomite insoutenable (copulations impliquant séminaristes, prêtres-enseignants et dirigeants, etc.).


Revenir en haut
Le Précurseur
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2012
Messages: 146
Localisation: Ploermel

MessagePosté le: Mar 5 Mar 2013, 13:01    Sujet du message: Dépravations sexuelles au sein du clergé conciliaire. Le mal est inhérent au Concile! Répondre en citant

Cher Eusèbe,
Ces gens là connaissent mal leur bible pour oser affirmer celà... Je n'ai pas le texte de la mienne sous les yeux mais de mémoire, voilà le texte dont je me souviens :

"Tu ne coucheras pas avec un homme comme on couche avec une femme, c'est une abomination à mes yeux!"

Si ce n'est pas une condamnation de l'homosexualité çà, je ne sais pas ce que c'est alors!!!
Citation:
p. 469 :
– “la Bible ne réprouve pas l'homosexualité”
– “Gn 19 évoque des actes de violence homosexuelle. Or, les homosexuels vivent pour la plupart leurs actes sexuels avec beaucoup de respect et de tendresse”.


Revenir en haut
Eusèbe
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 18 Aoû 2012
Messages: 213

MessagePosté le: Mar 5 Mar 2013, 13:45    Sujet du message: Dépravations sexuelles au sein du clergé conciliaire. Le mal est inhérent au Concile! Répondre en citant

Cher Le Précurseur,

Vous avez entièrement raison au sujet du passage auquel vous faites référence. Cependant, pour les théologiens conciliaires, en fait il connaissent bien leur Bible, mais ils la manipulent de manière à l'interpréter non selon la tradition chrétienne, ni même selon le bon sens, mais à la lumière de la révolution sodomite lancée discrètement par le pape gay Paul VI (et oui le concile vatican II et la suppression de la messe sont en bonne compagnie...).
Voici ce que dit le manuel nommé ci-dessus sur les passages auxquels vous faites référence :




 
Citation:
p. 469 :
“Lv 18 et 20 condamnent les actes homosexuels, parce qu'ils mettent le chaos dans l'ordre différencié mis en place par Dieu lors de l'acte créateur. Or les homosexuels contemporains cherchent à respecter au mieux l'altérité de leur partenaire.”



Donc les théologiens conciliaires annulent les Saintes Écritures au nom de leur tradition. La parole du Christ (Évangile selon Saint Marc, 7,9) s'applique bien à eux :
 
Citation:
«  Vous avez bel et bien annulé le commandement de Dieu pour observer votre tradition ! ».

Dans le cas du Christ, il s'agissait des juifs qui avaient perverti l'ancien judaïsme avec leur tradition orale, laquelle tradition ils ont mis par écrit quelques siècles plus tard (bien après le Nouveau Testament) dans leur Bible, le Talmud.
Dans notre cas, il s'agit de la religion conciliaire qui a perverti la religion chrétienne avec la tradition sodomite promue par Paul VI, et l'a mise par écrit dans les manuels de théologie conciliaire.


On en voit aussi les conséquences de nos jours hors de la religion conciliaire, plus de 50 ans après l'élection de Paul VI, le concile Vatican II et les fausses messes : promotion de l'homosexualité, même de manière obligatoire aux enfants dans les écoles sous contrat, interdiction de critiques et des sains réflexes de dégoût, légalisation du « mariage »gay.
L'idéal chrétien de sainteté a été remplacé par l'idéal d'homosexualité. Quand Paul VI sera-t-il déclaré saint ?


Revenir en haut
Gentiloup
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2012
Messages: 2 884

MessagePosté le: Mer 6 Mar 2013, 13:56    Sujet du message: Dépravations sexuelles au sein du clergé conciliaire. Le mal est inhérent au Concile! Répondre en citant

Eusèbe a écrit:
Bonne question, Le Précurseur : qu'est-ce qu'un « comportement sexuel inapproprié » dans la religion conciliaire?


Il faut comprendre cela à la lumière de la théologie conciliaire-sodomite. Reprenons comme exemple le manuel (très « modéré » en ce qui concerne la théologie sodomite-conciliaire) utilisé de manière standard dans les séminaires conciliaires français Initiation pratique à la théologie (Cerf, 1983), t. 4 (Éthique)
(en voir plus dans le fil http://lefebvristes.forum-box.com/t1407-SONDAGE-sur-les-fid-les-fr-quentant… ) :
 
Citation:

p. 467 :
– “l'homosexualité en elle-même n'est pas un péché”


Donc le fait de commettre des abominations est un comportement approprié.  p. 469 :
Citation:

– “la Bible ne réprouve pas l'homosexualité”
– “Gn 19 évoque des actes de violence homosexuelle. Or, les homosexuels vivent pour la plupart leurs actes sexuels avec beaucoup de respect et de tendresse”.


Donc ce qui est inapproprié est de sodomiser avec violence, contre le consentement du partenaire.

Donc si ce cardinal avait eu le discernent de se contenter de commettre ses abominations avec des séminaristes gays comme lui, il n'aurait pas eu de plainte et il ne se serait pas comporter de manière « inappropriée » selon la morale conciliaire-sodomite. Mais en essayant de sodomiser des séminaristes hétérosexuels, il a eu un « comportement sexuel inapproprié » selon la morale sodomite-conciliaire.


Je dois dire, cher Eusèbe que ces termes répétés que j'ai du mal à prononcer, bien qu'ils ne soient pas grossiers mais seulement crus, dans leur vilaine vérité, ne cessent de me choquer.

Par contre votre démonstration de la corruption de la Sainte Ecriture à l'attention de certains séminaristes, dans certains séminaires, ou de certains prêtres, évêques, cardinaux, pape(s?) est criante de vérité.
Le cas concret de ce cardinal O'Brien, parvenu à un si haut rang dans la hiérarchie ecclésiale conciliaire est symbolique. Votre décodage de leur vocabulaire laisse pantois, mais l'explication est tellement criante de vérité!

Même les plaignants ont utilisé ce vocabulaire destinés aux initiés (c'est le cas de le dire) pour déposer leurs plaintes...

Le détournement des saintes Ecritures enseignées à des jeunes gens soucieux au départ, je suppose, de servir Notre Seigneur, ezst absolument diabolique. Comment ensuite, ces séminaristes, ou même prêtres peuvent-ils comprendre les prises de positions officielles du Vatican qui continue de prétendre que l'homosexualité est un péché? Même si cette notions s'édulcore dans les déclarations vaticanes à la vitesse grand "V"?

Et puis, ils doivent bien avoir accès aux textes traditionnels? Nous y avons bien accès nous-mêmes? N'importe qui peut y avoir accès? Comment gèrent-ils cela dans leur tête? Sont-ils tous schizophrènes? Ou bien le péché est trop ancré en eux au point qu'ils ne puissent plus le remettre en question?

Qu'un Pape ait été notoirement pédéraste est abominable, mais le fait qu'il soit un candidat sérieux, du point de vue des plus hautes autorités conciliaires à recevoir l'auréole est plus éloquent que n'importe quelle démonstration.

Mais cela est si difficile à intégrer dans nos schémas mentaux... Dieu soit loué, du reste, pour cela!

Ces gens-là salissent l'image de Notre Seigneur Jésus-Christ , il faut absolument les dénoncer et démontrer qu'ils servent le diable et non notre divin Maître!
La meilleure façon de le faire actuellement est de se garder comme de la peste de cette synagogue de Satan!


Revenir en haut
Eusèbe
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 18 Aoû 2012
Messages: 213

MessagePosté le: Mer 6 Mar 2013, 14:00    Sujet du message: Dépravations sexuelles au sein du clergé conciliaire. Le mal est inhérent au Concile! Répondre en citant

 
Citation:

Ah bon, je croyais savoir qu'ils avaient fait voeux de chasteté...


 
Cher Le Précurseur,


En ce qui concerne leur voeux de chasteté, voici comment ils pensent : seuls les saints peuvent réaliser ce voeux. Mais nous ne sommes pas des saints, mais des pécheurs, donc c'est normal que nous ne puissions pas respecter cette chasteté réservée uniquement à des personnes exceptionnelles.


A ceci il faut ajouter que les conséquences du péché ont été totalement bouleversées par la religion conciliaire. Si le concile Vatican II parle un peu du péché (mais très peu par rapport à la longueur des textes), c'est toujours par rapport aux conséquences ci-bas, c'est-à-dire :
- psychologiques, personnelles
- sociétales (relations, structures)
- comme obstacle au progrès,
mais jamais par rapport à l'enfer (l'enfer n'est d'ailleurs jamais nommé comme tel, les pères catholiques purent tout au plus obtenir la citation de quelques mots d'un verset de l'Évangile de Saint Matthieu en LG 48 (= [nous] n'irons pas dans le feu éternel), qui donne même plutôt l'impression que personne n'ira dans le feu éternel. De toute façon le concile ne mentionne pas non plus le mot “paradis”, mais contient seulement endroits avec mention de “vie éternelle”, ce qui est insignifiant par rapport à la longueur des textes. Quand on compare les textes du concile au christianisme, il est difficile de ne pas y voir une apostasie fondamentale, sous-jacente partout, dans le sens des utopies du marxisme et de la fraternité (maçonnique) universelle.

Les voeux de chasteté ne signifient donc rien dans la perspectives du concile, et après l'élection de Paul VI ils furent au contraire vus par les gays comme une promotion de l'homosexualité attirant en masse les gays dans les séminaires.

A propos, l'état désastreux de la curie, que ni Jean-Paul II ni Benoît XVI n'ont pu remettre en ordre provient du massacre opéré par Paul VI dans cette curie qui fonctionnait alors relativement bien, sa politique a consisté à renvoyer des hauts prélats valables et les remplacer par des détraqués sexuels comme lui. Le prochain pape arrivera-t-il à nettoyer ces écuries d'Augias (-Sodome) ?


Revenir en haut
Eusèbe
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 18 Aoû 2012
Messages: 213

MessagePosté le: Mer 6 Mar 2013, 15:00    Sujet du message: Dépravations sexuelles au sein du clergé conciliaire. Le mal est inhérent au Concile! Répondre en citant

Chère Gentiloup,



Oui c'est vraiment horrible. Pardonnez-moi mon langage trop cru avec cette expression “théologie sodomite-conciliaire”, c'est ma manière de marquer combien je trouve cette évolution scandaleuse.


Même si ces abominations n'affectent pas toute l'Église conciliaire (Ecclesia Dei, etc.) elles s'appliquent au courant dominant en Europe de l'Ouest et en Amérique du Nord. Ces fruits abominables et ténébreux de Paul VI et des oeuvres de son pontificat (concile, messe, etc.) doivent être exposés à la lumière en Europe, comme elles le sont déjà aux USA. C'est la preuve ultime de l'apostasie de tout ce qui c'est passé au Vatican dans les années soixantes et du bien fondé de l'oeuvre de Mgr. Lefebvre qu'il faut absolument préserver des tentatives de subversion par le Malin.


Et que penser de l'image du catholicisme (conciliaire) au yeux des musulmans...





 
Citation:
Le détournement des saintes Ecritures enseignées à des jeunes gens soucieux au départ, je suppose, de servir Notre Seigneur, ezst absolument diabolique. Comment ensuite, ces séminaristes, ou même prêtres peuvent-ils comprendre les prises de positions officielles du Vatican qui continue de prétendre que l'homosexualité est un péché? Même si cette notions s'édulcore dans les déclarations vaticanes à la vitesse grand "V"?



Comment gèrent-ils cela dans leur tête? Sont-ils tous schizophrènes?





Les schémas originellement proposés au concile étaient clairs, logiques. Mais les révolutionnaires, soutenus par les papes, réussirent à les faire remplacer par leurs schémas : des textes vagues, pas clairs.
En fait la pensée qu'on inculque dans la théologie conciliaire est complétement pourrie par la philosophie idéaliste allemande : non seulement du charabia (Hegel, Heidegger), mais aussi la dialectique. La pire faute de logique, la contradiction, est élevée comme fondement.


Par ex. avant on enseignait logiquement :
- Dieu existe, donc l'athéisme est faux
- le christianisme est vrai et les autres religions sont fausses
- le catholicisme est la vraie forme de christianisme, les autres sont fausses,
sans quoi des contradictions s'ensuivraient.


Au contraire maintenant :
- le théisme n'est pas plus vrai que l'athéisme
- toutes les religions sont vraies
- toutes les églises sont valables
La contradiction est élevée en principe fondateur. C'est le “mystère” de la foi partout. Tout ceci enrobé d'un beau charabia vague souvent dénué de sens.


Idem en philosophie : le plus grand philosophe conciliaire, Jean-Luc Marion, enseigne que Dieu n'a pas d'être (voir son livre Dieu sans l'être). Il faut croire en un Dieu qui n'existe pas mais correspond à nos espoirs. Tiens, les enfants qui croient au Père Noël sont en fait de très grands philosophes!


Idem en exégèse :
exégèse gay, féministe, marxiste, tiers-mondiste... prenez ce qui vous arrange (sauf si c'est “intégriste” bien sûr).


C'est partout le triomphe du postmodernisme, l'effondrement intellectuel de l'occident et de l'Église conciliaire et des “églises” luthériennes, calvinistes et anglicanes.


Donc pour en revenir aux prêtres gays, ils ne voient pas de problème dans leur tête, qui a été formatée au séminaire avec le charabia illogique postmoderne.
Les seuls problèmes qu'ils voient, c'est les choses qu'on leur a appris à détester : scolastique, thomisme, Moyen-âge, Chrétienté, États catholiques, piété, logique, nationalisme, anti-judaïsme, apologétique, dénonciation des erreurs des autres religions, etc., toutes ces “abominations” se résumant en un seul mot : “intégrisme” (tradition catholique).






 
Citation:
Et puis, ils doivent bien avoir accès aux textes traditionnels? Nous y avons bien accès nous-mêmes? N'importe qui peut y avoir accès?



Dans les séminaires conciliaires, on fait surtout étudier Vatican II, et secondairement les “Pères” des premiers siècles (bien sûr en censurant ce qu'ils ont dit sur les juifs). La tradition catholique est considérée comme rendue caduque par la nouvelle théologie adoptée par le concile Vatican II. Pourquoi s'intéresser à des choses périmées ?




 
Citation:
Ou bien le péché est trop ancré en eux au point qu'ils ne puissent plus le remettre en question?



Ils ne parlent plus vraiment du péché. Avec la nouvelle religion conciliaire, ce qui compte, c'est de promouvoir la paix entre les hommes qui sont tous frères, (dialogue inter-religieux), de chercher ce qui unit et est commun avec les fausses religions ou l'athéisme, de lutter pour les pauvres, pour les immigrés, contre le racisme et l'antisémitisme, contre le Front-National (du moins avant la subversion de Marine Le Pen). Bref en fait un mélange d'ídéaux franc-maçons et marxistes. Et j'oubliais : de lutter absolument contre les pires ennemis de l'humanité, de la fraternité universelle : les pharisiens de nos temps, j'ai nommé les intégriste, les traditionalistes catholiques, ces ignobles ennemis du concile, antisémites, anti-modernistes. En fait le péché pour eux c'est “l'intégrisme”.
C'est pourquoi ils font souvent tout pour empêcher les messes traditionnelles, sauf si c'est pour “piquer” des fidèles à la Fraternité.


Revenir en haut
Gentiloup
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2012
Messages: 2 884

MessagePosté le: Mer 6 Mar 2013, 19:32    Sujet du message: Dépravations sexuelles au sein du clergé conciliaire. Le mal est inhérent au Concile! Répondre en citant

Oui, cher Eusèbe, Mgr Tissier de Mallerais a fort exposé la nouvelle théologie dans cette conférence: L’hydre moderniste toujours vivante  - Conférence du 11 novembre 2007

Mais avant que vous ne développiez ce sujet, je n'avais jamais compris que cela pouvait être adapté à la sexualité. Je pensais que les prêtres se rappelaient au moins qu'ils font voeu de chasteté, que ce soit avec un homme (horresco referens) ou avec une femme, ne parlons pas des enfants.... C'est l'abomination de la désolation. Je pensais que lorsqu'ils contrevenaient à ce vœu c'était parce qu'ils avaient plus ou moins renié les raisons de leur ordination... Raisons de leur ordination qui me semblait suffisamment facile à renier du fait de la nouvelle théologie.... De là à penser que ce reniement était érigé en principe dés avant leur ordination!? Que c'est une pratique admise Et même recommandée???!!!

Bref, malgré les formules extrêmement choquantes de Benoît XVI donnant comme exemple pour le préservatif un homosexuel, qui plus est prostitué... , et imprimé dans un de ses livres.... je n'imaginais pas que ce puise être autre chose que des accidents.

C'est tellement pénible et difficile à admettre autant de perversité érrigée en lieu commun par ceux qui sont sensés représentés le Christ, être d'autres Christs!

Même si je sais très bien que la religion de la secte conciliaire n'est pas celle de Notre Seigneur Jésus-Christ, je pensais du moins qu'ils n'étaient pas pervers à ce point, qu'il restait encore un fond de bons principes.

Que c'était en quelque sorte, mieux que rien. Mais avec cette perversion nous sommes en droit de nous demander s'il ne vaut pas mieux rien que cela!

Merci de m'avoir ouvert les yeux.

Mais me connaissant, je vais avoir besoin de piqûre de rappel, tant cela m'horrifie.



Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 19:45    Sujet du message: Dépravations sexuelles au sein du clergé conciliaire. Le mal est inhérent au Concile!

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Un évêque s'est levé! Index du Forum -> FORUM -> LE FORUM OUVERT AUX DISCUSSIONS Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com