Un évêque s'est levé!  Index du Forum

Un évêque s'est levé!
Forum

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 SOUTIEN A NOS EVÊQUES, PRÊTRES, RELIGIEUX, RELIGIEUSES REFRACTAIRES 


           
Les arguments que Menzigen utilisera certainement!

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Un évêque s'est levé! Index du Forum -> FORUM -> LE FORUM OUVERT AUX DISCUSSIONS
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Alix
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 23 Juil 2012
Messages: 1 049
Localisation: montagne

MessagePosté le: Lun 11 Mar 2013, 07:16    Sujet du message: Les arguments que Menzigen utilisera certainement! Répondre en citant

 Les arguments que Menzingen risque d'utiliser pour défendre sa déclaration


Les arguments que Menzingen risque d'utiliser pour défendre sa déclaration




 






La déclaration que Mgr Fellay a envoyée à Rome ressemble fort à celle que Mgr Lefebvre a signée en 1988, mais en pire. Mgr Lefebvre n'a pas dormi de la nuit après avoir signé et il a retiré sa signature le lendemain. Menzingen va nous rétorquer que c'était pour une histoire de date de consécrations épiscopales que l'on arrivait pas à fixer, que Mgr Lefebvre a tout retiré mais que Mgr Lefebvre n'a pas rétracté sa déclaration sur le fond. Nous devrons donc rappeler que Mgr Lefebvre a dit lui-même que s'il avait continué, c'était l'opération suicide et que d'ici un an la Fraternité aurait été finie. Nous devrons aussi rappeler qu'il a dit qu'il était allé trop loin. Nous devrons ensuite voir en quoi Mgr Fellay a empiré le texte déjà mauvais que Mgr Lefebvre avait signé. Voici pour information le texte du Protocole d'accord signé par Mgr Lefebvre le 5 mai 1988 et rétracté le lendemain puis définitivement abandonné au moment des sacres épiscopaux, quelques semaines plus tard.



05 mai 1988

Protocole d'accord établi entre le cardinal Ratzinger et Mgr Lefebvre

I. – DÉCLARATION DOCTRINALE


Moi, Marcel Lefebvre, archevêque-évêque émérite de Tulle, ainsi que les membres de la Fraternité Sacerdotale Saint-Pie-X par moi fondée

1. Nous promettons d’être toujours fidèles à l’Église Catholique et au Pontife Romain, son Pasteur Suprême, Vicaire du Christ, Successeur du Bienheureux Pierre dans sa primauté et Chef du Corps des Évêques.


http://www.blogger.com/null

2. Nous déclarons accepter la doctrine contenue dans le numéro 25 de la Constitution dogmatique Lumen Gentium du Concile Vatican II sur le Magistère ecclésiastique et l’adhésion qui lui est due.



3. À propos de certains points enseignés par le Concile Vatican II ou concernant les réformes postérieures de la liturgie et du droit, et qui nous paraissent difficilement conciliables avec la Tradition, nous nous engageons à avoir une attitude positive d’étude et de communication avec le Siège Apostolique, en évitant toute polémique.



4. Nous déclarons en outre reconnaître la validité du Sacrifice de la Messe et des Sacrements célébrés avec l’intention de faire ce que fait l’Église et selon les rites indiqués dans les éditions typiques du Missel et des Rituels des Sacrements promulgués par les Papes Paul VI et Jean-Paul II.



5. Enfin, nous promettons de respecter la discipline commune de l’Église et les lois ecclésiastiques, spécialement celles contenues dans le Code de Droit Canonique promulgué par le Pape Jean-Paul II, restant sauve la discipline spéciale concédée à la Fraternité par une loi particulière.




II. – QUESTIONS JURIDIQUES


Tenant compte du fait que la Fraternité Sacerdotale Saint-Pie-X a été conçue depuis 18 ans comme une société de vie commune, – et à partir de l’étude des propositions formulées par S.E. Mgr Marcel Lefebvre et des conclusions de la Visite Apostolique effectuée par son Éminence le cardinal Gagnon – la figure canonique la mieux adaptée est celle d’une Société de vie apostolique.



1. Société de vie apostolique

C’est une solution canoniquement possible, avec l’avantage d’insérer éventuellement dans la Société cléricale de vie apostolique également des laïcs (par exemple des Frères coadjuteurs).



Selon le Code de Droit Canonique promulgué en 1983, canons 731-746, cette Société jouit d’une pleine autonomie, peut former ses membres, peut incardiner les clercs, et assure la vie commune de ses membres.



Dans les Statuts propres, avec flexibilité et possibilité inventive par rapport aux modèles connus de ces Sociétés de vie apostolique, on prévoit une certaine exemption par rapport aux évêques diocésains (cf. can. 591) pour ce qui concerne le culte public, la cura animarumet les autres activités apostoliques, compte tenu des canons 679-683. Quant à la juridiction à l’égard des fidèles qui s’adressent aux prêtres de la Fraternité, elle sera conférée à ceux-ci soit par les Ordinaires des lieux soit par le Siège Apostolique.



2. Commission romaine

Une commission pour coordonner les rapports avec les divers Dicastères et les évêques diocésains, ainsi que pour résoudre les problèmes éventuels et les contentieux, sera constituée par les soins du Saint-Siège, et pourvue des facultés nécessaires pour traiter les questions indiquées ci-dessus (par exemple l’implantation à la demande des fidèles d’un lieu de culte là où il n’y a pas de maison de la Fraternité, ad menteur can. 383 § 2).



Cette commission serait composée d’un Président, d’un Vice-président, et de cinq membres, dont deux de la Fraternité.

Elle aurait en outre la fonction de vigilance et d’appui pour consolider l’œuvre de réconciliation et régler les questions relatives aux communautés religieuses ayant un lien juridique ou moral avec la Fraternité.



3. Conditions des personnes liées à la Fraternité

3.1.Les membres de la Société cléricale de vie apostolique (prêtres et frères coadjuteurs laïcs) : ils sont régis par les Statuts de la Société de droit pontifical.



3.2.Les Oblats et les Oblates, avec ou sans vœux privés, et les membres du Tiers-Ordre liés à la Fraternité : ils appartiennent à une Association de fidèles liée à la Fraternité aux termes du canon 303, et collaborent avec elle.



3.3.Les Sœurs (c’est-à-dire la Congrégation fondée par Mgr Lefebvre) qui font des vœux publics : elles constitueront un véritable Institut de vie consacrée avec sa structure et son autonomie propres, même si on peut prévoir une certaine forme de lien pour l’unité de la spiritualité avec le Supérieur de la Fraternité. Cette Congrégation – au moins au début – dépendrait de la commission romaine, au lieu de la Congrégation pour les Religieux.



3.4.Les membres des communautés vivant selon la règle de divers Instituts religieux (Carmélites, Bénédictins, Dominicains, etc.) et qui sont liés moralement à la Fraternité : il convient de leur accorder cas par cas un Statut particulier réglant leurs rapports avec leur Ordre respectif.



3.5. Les prêtres qui, à titre individuel, sont liés moralement à la Fraternité, recevront un Statut personnel tenant compte de leurs aspirations et en même temps des obligations découlant de leur incardination. Les autres cas particuliers du même genre seront examinés et résolus par la commission romaine.



En ce qui concerne les laïcs qui demandent l’assistance pastorale aux communautés de la Fraternité : ils demeurent soumis à la juridiction de l’évêque diocésain, mais - en raison notamment des rites liturgiques des communautés de la Fraternité - ils peuvent s’adresser à elles pour l’administration des sacrements (pour les sacrements de baptême, confirmation et mariage, demeurent nécessaires les notifications d’usage à leur propre paroisse ; cf. can. 878, 896, 1122).



Note : Il y a lieu de considérer la complexité particulière

  1. de la question de la réception par les laïcs des sacrements de baptême, confirmation, mariage, dans les communautés de la Fraternité ;
  2. de la question des communautés pratiquant – sans leur appartenir – la règle de tel ou tel Institut religieux.


Il appartiendra à la commission romaine de résoudre ces problèmes.



4. Ordinations

Pour les ordinations, il faut distinguer deux phases:

4.1. dans immédiat. Pour les ordinations prévues à brève échéance, Mgr Lefebvre serait autorisé à les conférer ou, s’il ne le pouvait, un autre évêque accepté par lui.

4.2. une fois érigée la Société de vie apostolique:

4.2.1. Autant que possible, et au jugement du Supérieur général, suivre la voie normale : remettre des Lettres dimissoriales à un évêque qui accepte d’ordonner les membres de la Société.

4.2.2. En raison de la situation particulière de la Fraternité (cf. infra) : ordination d’un évêque de la Fraternité qui, entre autres tâches, aurait aussi celle de procéder aux ordinations.



5. Problème de l’évêque

5.1. Au niveau doctrinal (ecclésiologique), la garantie de stabilité et de maintien de la vie et de l’activité de la Fraternité est assurée par son érection en Société de vie apostolique de droit pontifical et l’approbation des Statuts par le Saint-Père.

5.2.Mais, pour des raisons pratiques et psychologiques, apparaît l’utilité de la consécration d’un évêque membre de la Fraternité. C’est pourquoi, dans le cadre de la solution doctrinale et canonique de la réconciliation, nous suggérons au Saint-Père de nommer un évêque choisi dans la Fraternité, sur présentation de Mgr Lefebvre. En conséquence du principe indiqué ci-dessus (5.1.), cet évêque n’est pas normalement Supérieur général de la Fraternité. Mais il paraît opportun qu’il soit membre de la commission romaine.



6. Problèmes particuliers (à résoudre par décret ou déclaration)

  • Levée de la suspensio a divinis de Mgr Lefebvre et dispense des irrégularités encourues du fait des ordinations.

[*] Prévision d’une “amnistie” et d’un accord pour les maisons et les lieux de culte de la Fraternité érigés - ou utilisés jusqu’à maintenant sans autorisation des évêques


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 11 Mar 2013, 07:16    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Alix
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 23 Juil 2012
Messages: 1 049
Localisation: montagne

MessagePosté le: Lun 11 Mar 2013, 08:52    Sujet du message: Les arguments que Menzigen utilisera certainement! Répondre en citant

Source: Avec l'Immaculée.

Revenir en haut
Gentiloup
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2012
Messages: 2 884

MessagePosté le: Lun 11 Mar 2013, 10:11    Sujet du message: Les arguments que Menzigen utilisera certainement! Répondre en citant

Chère Alix, effectivement ce sont les arguments mis sans cesse en avant par les partisans du ralliement quasi inconditionnel.

Nous n'avons qu'à attendre, les arguments alambiqués ne vont pas tarder à tomber.

Du reste, il ne faut pas perdre de vue que si nous sommes partisans de l’œuvre de Mgr Lefebvre, ce n'est pas en raison de Mgr Lefebvre lui-même, mais parce que nous estimons que par son action il a sauvé la Tradition de l'Eglise.

S'il s'était fourvoyé en ne rétractant pas son accord de 1988, il est évident que nous ne le compterions pas comme le sauveteur de la Tradition.

Notre finalité c'est la Tradition, c'est l'Eglise! Non Mgr Lefebvre. Mgr Lefebvre n'est que l'instrument de la perpétuation de la Tradition. Et c'est bien pour cela que nous le vénérons, non l'inverse: non, Mgr Lefebvre pour Mgr Lefebvre, mais Mgr Lefebvre pour la Tradition, "le canot de sauvetage de la Tradition" que Mgr Fellay a tenté de couler lors de SA Déclaration doctrinale du 15 avril 2012.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 05:18    Sujet du message: Les arguments que Menzigen utilisera certainement!

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Un évêque s'est levé! Index du Forum -> FORUM -> LE FORUM OUVERT AUX DISCUSSIONS Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com