Un évêque s'est levé!  Index du Forum

Un évêque s'est levé!
Forum

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 SOUTIEN A NOS EVÊQUES, PRÊTRES, RELIGIEUX, RELIGIEUSES REFRACTAIRES 


           
L’« herméneutique de la continuité » officielle de Mgr Fellay

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Un évêque s'est levé! Index du Forum -> FORUM -> LE FORUM OUVERT AUX DISCUSSIONS
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
PelagiusAsturiensis
POLSKIE TEKSTY

Hors ligne

Inscrit le: 11 Déc 2012
Messages: 136

MessagePosté le: Jeu 2 Mai 2013, 17:45    Sujet du message: L’« herméneutique de la continuité » officielle de Mgr Fellay Répondre en citant

Voici ma propre traduction d'un article écrit pour mon blog anti-ralliement pelagiusasturiensis.wordpress.com/ qui y est paru le 30 avril 2012 concernant la méthode toujours, semble-t-il valide de Menzingen (Oficjalna „hermeneutyka ciągłości” bp Fellaya):

L’« herméneutique de la continuité » officielle de Mgr Fellay    

I. L’« herméneutique de la continuité » de Benoît XVI


La soi-disant « herméneutique de la continuité » est une méthode d’interprétation du Concile Vatican II en accord avec la Tradition inventée par Benoît XVI. En fait, c’est une méthode dialectique, fondée sur la philosophie hégélienne de l’être selon laquelle toutes les contradictions (la thèse et l’antithèse) peuvent trouver une solution de leur contradiction, non seulement apparente, mais même réelle, dans le moment final, c’est-à-dire dans la synthèse qui concilie, règle, unit ces contradictions. Et donc, en bref, cette philosophie reconnaît trois moments de l’être : la thèse, l’antithèse et la synthèse. Tout être, tout ce qui est, tous les changements dans la réalité sont explicables par la dialectique et grâce à elle trouvent leur raison, leur ratio.


Dans le cas de l’« herméneutique de la continuité » de Benoît XVI nous avons affaire à l’application de cette philosophie à la théologie. Un procédé en principe compréhensible, la théologie s’appuyait toujours sur les efforts rationnels de l’homme qui lui permettaient de systématiser la Révélation divine pour exposer les vérités de la sainte foi d’une manière plus adapté à la connaissance discursive de l’homme. Philosophia ancilla theologiae, „la philosophie est une servante de la théologie”, disaient les maîtres de théologie et de philosophie de jadis. Toutefois, dans ce cas-ci c’est la philosophie panthéiste de Georg W. F. Hegel, qui rejette le principe fondamental de non-contradiction, qui trouve son application à la théologie. Or, c’est l’unique manière de concilier et montrer la cohérence des choses qui sont par essence irréconciliables.

Alors, la dialectique de la continuité de Benoît XVI se présente ainsi :
La thèse : l’Église catholique préconciliaire, la Tradition apostolique transmise de génération en génération, les foules innombrables des saints, la Sainte Messe et les autres sacrements remontant dans leur forme aux premiers siècles de la chrétienté, le pouvoir monarchique du Pontife Suprême, une relation étroite entre l’Église et l’État, tout simplement la Tradition…
L’antithèse : l’Église conciliaire, le modernisme, l’œcuménisme, la liberté religieuse, la collégialité, les nouveaux sacrements (tous !), la redéfinition de tous les termes traditionnels, tout simplement la Révolution…
La synthèse : la « réforme de la réforme », c’est-à-dire la compréhension de l’antithèse à la lumière de la thèse, l’antithèse dans son essence n’est et ne peut pas être en contradiction avec la thèse parce que nous avons affaire, dans les deux cas, au Magistère de l’Église, i.e. la voix des pasteurs de l’Église aidés par l’assistance du Saint-Esprit.

En principe c’est simple. Quoiqu’il y existent certaines difficultés dans l’aperception de cette réalité, l’empêchement principal et le plus commun est la fausse, c’est-à-dire aveugle, obéissance. Tout ce que disent les pasteurs de l’Église, surtout le Pape, détient les marques de l’infaillibilité. Toutefois, à regarder objectivement le contenu de l’ancien enseignement officiel de l’Église et du nouveau, les contradictions sautent aux yeux. Il suffit de comparer Quanta cura, Syllabus errorum, ou Pascendi aux textes conciliaires et leur interprétation officielle des dernières décades postconciliaires.

II. L’« herméneutique de la continuité » officielle de Mgr Fellay

Il en va de même avec la nouvelle « herméneutique de la continuité » de Mgr Bernard Fellay, le Supérieur Général de la FSSPX. Sa dialectique de la continuité se présente ainsi :
La thèse : Monseigneur Lefebvre : Quelques réflexions à propos de la suspens a divinis, la conférence du 8 VI 1978, le Fideliter no 66 (1988), le Chapitre Général de 2006 : pas d’accord pratique sans accord doctrinal…
L’antithèse : le Cor unum du mars 2012, la lettre du Conseil Général de la FSSPX aux trois évêques de la Fraternité, la Déclaration doctrinale de Mgr Fellay du 15 IV 2012, le Chapitre Général de 2012 qui détermine les conditions d’un accord pratique sans la conversion préalable de Rome vers la vraie religion…
La synthèse : la Lettre aux Amis et Bienfaiteurs n° 80 qui exprime la fidélité à la Tradition et à l’héritage de Mgr Lefebvre par des citations magnifiques, surtout la fameuse Declaration de 1974 (de la même manière, d’ailleurs, commence la Déclaration de Pélage du 19 III 2012). Les inattentifs voient dans cette lettre une allusion au Pape Buongiorno et une douce critique de son humanisme séculier.

En principe c’est simple, mais est-ce vraiment ? Or, sans se prononcer d’une manière univoque contre l’accord pratique avec la Rome moderniste voulu par les autorités de la FSSPX, cette lettre suppose que la fidélité à la Tradition et à Monseigneur (Lefebvre) est en principe cohérente avec l’accord pratique. Aucunement ne rejetant pas l’antithèse, implicitement elle la réconcilie avec la thèse. En outre, si quelqu’un ait encore des doutes, et ceux-ci peuvent encore avoir lieu, par rapport à cette « herméneutique de la continuité », nous avons, dans la personne de l’interprète authentique, officiel de Menzingen sa confirmation. Or, l’abbé Lorans, responsable de la communication mondiale de la FSSPX (DICI) et un des fondateurs du GREC, considère que cette lettre va jusqu’à reformuler les paroles de la première « homélie » du Pape du 14 mars, qu’elle « est de concert avec l’Église » (National Catholic Register, 29 IV 2013)... conciliaire, bien entendu.

Et quand nous apprenons qu’en écrivant le 15 avril aux « amis et bienfaiteurs » le Supérieur Général défend la thèse, et en même temps dans le Cor unum d’avril aux membres de la FSSPX ce même Supérieur Général ne rejette absolument pas l’antithèse, mais la fonde et la justifie, nous pouvons être certains qu’il ne s’agit ici que d’une nouvelle herméneutique de la continuité de Mgr Fellay.

Pelagius Asturiensis
 
À l’occasion, je conseille le texte de l’abbé Ortiz, FSSPX sur na nouvelle hermeneutique de Mgr Fellay. Il a déjà plusieurs mois, mais devant les faits il est toujours d’actualité.
  


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Jeu 2 Mai 2013, 17:45    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Gentiloup
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2012
Messages: 2 884

MessagePosté le: Jeu 2 Mai 2013, 18:32    Sujet du message: L’« herméneutique de la continuité » officielle de Mgr Fellay Répondre en citant

Merci cher Pélage pour ce double travail d'analyse et de traduction! Okay

En effet Mgr Fellay navigue en permanence entre la thèse et l'antithèse, mais hélas, il a réussi à obtenir la synthèse avec le chapitre de 2012 dont nous attendons toujours la récusation officielle!

PS: Bien choisi le symbole du "Caméfellayon" cette espèce non protégée, nuisible, mais très coriace, qui s'est barricadée dans les montagnes suisses. Espèce inventée (au sens scientifique du mot) par notre ami Eusèbe!
   


Revenir en haut
axel thienpont
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 17 Mar 2013
Messages: 93
Localisation: marne

MessagePosté le: Dim 5 Mai 2013, 21:34    Sujet du message: L’« herméneutique de la continuité » officielle de Mgr Fellay Répondre en citant

merci Pellagius, et un grand bonjour au...pape Buongiorno! Pas mal la trouvaille!

Mgr Lefebvre avait mis le doigt où cela fait mal: le pouvoir de juridiction est subordonné au pouvoir d'ordre!

A défaut de juridiction (cause efficiente, désignée légitime: le pape est le pape), subordonnée au pouvoir d'ordre ("Docete omnes!", cause finale), Mgr Lefebvre a résolu le pb en conférant un pouvoir d'ordre (les sacres) HORS JURIDICTION ORDINAIRE, mais valide car ayant un pouvoir de "juridiction de suppléance", prévu par le droit de l'Eglise en cas de nécessité!

L'erreur "grossière" (ou mensonge????) de Mgr Fellay? Confondre "C'est NOTRE EGLISE" avec le sens des paroles et actes de Mgr Lefebvre: "C'est hélas Notre juridiction ordinaire, mais celle- ci s'est clairement mise HORS NOTRE EGLISE, celle de St Pierre à Pie XII!".

L'esprit "petit suisse" ne semble pas capable de réaliser cette distinction, surtout entouré d'esprits teutons phénoménologiques et disciplinés tels que par exemple un abbé Pfluger... Ne parlons même pas des taupes, dont seulement certaines sont paralysées par la lumière, tel l'abbé Lorans... 

La trahison est bien de donner à "notre juridiction HORS de l'Eglise", une autorité qu'elle ne peut avoir sur NOTRE EGLISE, avant de redevenir intégralement catholique!

CQFD.

bien à vous...


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 21:01    Sujet du message: L’« herméneutique de la continuité » officielle de Mgr Fellay

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Un évêque s'est levé! Index du Forum -> FORUM -> LE FORUM OUVERT AUX DISCUSSIONS Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com