Un évêque s'est levé!  Index du Forum

Un évêque s'est levé!
Forum

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 SOUTIEN A NOS EVÊQUES, PRÊTRES, RELIGIEUX, RELIGIEUSES REFRACTAIRES 


           
Le surnaturel dans la politique par Jean Masson

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Un évêque s'est levé! Index du Forum -> FORUM -> LE FORUM OUVERT AUX DISCUSSIONS
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
AupiedelaCroix
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 31 Aoû 2012
Messages: 285

MessagePosté le: Lun 6 Mai 2013, 17:51    Sujet du message: Le surnaturel dans la politique par Jean Masson Répondre en citant

  
 
Citation:
Sainte Jeanne d'Arc  
 ou   
le surnaturel dans la politique  

  
L'erreur du surnaturalisme  

  
(...) Une erreur fort insidieuse que l'on trouve dans les conclusions politiques de certaines personnes pieuses, prétendent que l'appel à Dieu dans la prière, la pratique des sacrements et le recours  à la pénitence dispenseraient de tous les autres moyens où seraient mis en exercice nos vertus naturelles, sous le contrôle de la prudence.  

  
C'est le surnaturalisme par quoi s'explique en partie en France que des millions de catholiques pratiquants, dont beaucoup sont fervents, se révèlent inefficace dans le combat contre-révolutionnaire, quand il ne paralyse pas l'action de ceux  qui s'efforcent d'unir le naturel et le surnaturel.  
(...) considérons d'abord où se situe, doctrinalement, l'erreur du surnaturalisme  

  
Qu'est-ce que le surnaturalisme?  

  
Il naît d'une fausse conception des rapports entre la nature et la grâce, aggravée d'une grande ignorance sur la vertu cardinale de prudence.  

  
On oublie l'enseignement du Docteur angélique: "La grâce ne détruit pas la nature; elle la parfait." (...)  

  
Ce fut l'erreur du protestantisme bientôt reprise par le jansénisme, de penser que la nature humaine, à cause du péché originel, était foncièrement mauvaise, alors qu'elle n'est que blessée, déséquilibrée et qu'elle peut, avec le secours surnaturel de Dieu, être partiellement redressée sans pourtant qu'ici bas la guérison puisse être totale. Nous vivons sur terre dans un état de nature, à la fois déchu et sans cesse restauré par le divin Rédempteur.  
C'est avec cette nature blessée que la grâce veut collaborer. C'est elle qu'elle veut épouser, en quelque sorte pour la relever et la surélever. Au noeud de cette union il y a un mystère dont nous n'aurons le secret qu'au ciel. (...)  

  
Mais ce que nous en savons suffit largement à nous faire saisir comment c'est à partir de notre nature et au coeur de notre nature que la grâce surnaturelle nous sanctifie. (...)  

  
Dieu a pourvu l'homme d'un certain nombre d'attributs, dont le premier est la raison. Nous nous en servons pour réfléchir, étudier les problèmes et pour agir. Appliquée à l'action on l'appelle l'intellect pratique: soit qu'elle détermine au préalable l'objectif à atteindre et prévoie les moyens à mettre en oeuvre; soit qu'elle surveille l'exécution; soit qu'après l'action, elle fasse ce que les militaires appellent "la critique après la manoeuvre". Au bon exercice de cet intellect pratique, la théologie morale affecte une vertu spéciale (..): c'est la vertu de prudence.  

  
Vertu chrétienne, vertu sur-naturalisée par la grâce, mais tellement naturelle dans son substratum que, déjà, Platon l'avait placée en tête des quatre vertus cardinales. Comparant cet équipage moral de l'homme à un char, il avait dit de la prudence qu'elle était l'aurige, le cocher de ce char.  

  
C'est de la relation grâce-nature et de la reine des vertus cardinales [la prudence] que le surnaturalisme fait fi.  

  
En ne retenant du fait de Sainte-Jeanne d'Arc que les miracles, on en arrive à penser que, ce qu'il faut à notre temps, c'est un sauveur qui ne serait qu'un instrument passif entre les mains de Dieu.  

  
Il est toujours permis et même nécessaire de demander à Dieu qu'Il nous donne un vrai chef, qui saura canaliser dans le sens du bien toutes les énergies nationales. Mais à ceux et à celles qui ont répondu à la plus haute vocation, celle de la prière et du sacrifice, à ces contemplatifs et contemplatives (...) nous ne confions pas un tel objet de prière.  

  
Nous leur demandons d'intercéder pour que Dieu fasse de nous, aux postes où nous sommes, des soldats toujours plus généreux, plus lucides, toujours plus prudents et avisés, à l'exemple de Sainte Jeanne d'Arc notre patronne.  

  
Extraits, pages 2 et 3  

  
D'où il ressort que les apparitionistes qui compilent les "prophéties" des apparitions en se disant que tout est écrit et qu'il n'y a qu'à attendre que Dieu fasse ce qu'il a révélé en privé à des âmes privilégiées* ont tort et n'agissent pas en enfants de Dieu, créés libres.  

  
Note *:  
Encore faut-il ne pas faire son catéchisme des apparitions qui n'ont pas été reconnues par  l'Eglise ante-conciliaire.  

  
Nunc & Semper   

  

  


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 6 Mai 2013, 17:51    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Mariana
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 27 Juin 2012
Messages: 107

MessagePosté le: Lun 6 Mai 2013, 18:26    Sujet du message: Le surnaturel dans la politique par Jean Masson Répondre en citant

Bon sujet qui avait été traité par Stageirites si j'ai bonne mémoire.


C'est pour ça qu'il ne faut pas s'avouer vaincus et rendre les armes en pleine bataille en ce qui concerne la Fraternité!


Partout, toujours et en toutes occasions, à tous les niveaux, il faut défendre les commandements de Dieu et de l'Eglise. "Aide-toi et le Ciel t'aidera!"


Revenir en haut
axel thienpont
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 17 Mar 2013
Messages: 93
Localisation: marne

MessagePosté le: Lun 6 Mai 2013, 21:38    Sujet du message: Le surnaturel dans la politique par Jean Masson Répondre en citant

A l'inverse, ceux qui comptent trop sur l'action diplomatique envers l'église conciliaire accusent leurs opposants de "surnaturalisme": nous attendrions que le pape ou un "sauveur", ou une nouvelle Jeanne vienne sauver la situation!

Pas du tout: le soldat généreux est celui qui dit au pape: "Soit un digne successeur de Pierre: obéis toi-même à l'Eglise si tu veux être obéi!". Quelle Eglise? Celle d'avant le concile bien sûr!

Le reproche essentiel aux "diplomatistes", Mgr Fellay en tête, est leur a-postasie silencieuse subséquente: le refus de dénoncer la mutation de l'Eglise en une Contre-église, et ce par les papes eux-mêmes qui, abusant de leur juridiction valide (la chaise n'est pas "vide", mais son possesseur est sorti du bureau!), servent une autre société que l'Eglise.

C'est le dernier "oubli" de Mr l'abbé de Cacqueray! Confondre à la suite de Mgr Fellay le "François est notre pape" (vrai), avec "l'église de François est notre Eglise" (faux)!

C'est l'erreur de tous ceux qui condamnent les non-accordistes avec une méchanceté sans nom: voir sur Tradinews la réponse de l'abbé Laisney à l'abbé Chazal, d'une "charité pour Mgr Fellay" qui assassine littéralement l'abbé Chazal: ce ne sont qu'insultes personnelles, procès d'intention contre un défenseur de la foi, bien plus courageux que le goleiter du führer, responsable du départ forcé des meilleurs soldats de Mgr Lefebvre!!


Revenir en haut
axel thienpont
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 17 Mar 2013
Messages: 93
Localisation: marne

MessagePosté le: Lun 6 Mai 2013, 21:44    Sujet du message: Le surnaturel dans la politique par Jean Masson Répondre en citant

addendum!

l'abbé Laisney prend plaisir à frapper un homme à terre! Bravo, c'est très courageux! Son discours me rappelle Calvin....


Revenir en haut
Gentiloup
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2012
Messages: 2 884

MessagePosté le: Lun 6 Mai 2013, 21:50    Sujet du message: Le surnaturel dans la politique par Jean Masson Répondre en citant

Cela fait plusieurs fois que je relis le texte de l'abbé de Cacqueray, mais je dois être miraud, je ne vois pas où il laisserait entendre, à l'instar de Mgr Fellay, que "l'eglise de François est notre Eglise". Question J'attends vos lumières.

Revenir en haut
Alix
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 23 Juil 2012
Messages: 1 049
Localisation: montagne

MessagePosté le: Mar 7 Mai 2013, 05:36    Sujet du message: Le surnaturel dans la politique par Jean Masson Répondre en citant

Je relis, moi aussi ce texte de l'abbé de Caqueray et je pense toujours que c'est une bonne critique dont il n'y a pas grand chose à dire, sinon à approuver (même si nous aimerions qu'il en dise davantage) Mais sans doute n'ai-je pas assez d'esprit critique?

Revenir en haut
Vladimir
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 23 Déc 2012
Messages: 105

MessagePosté le: Mar 7 Mai 2013, 12:20    Sujet du message: Le surnaturel dans la politique par Jean Masson Répondre en citant

Très bon article de Jean Masson Okay
Le surnaturalisme est une tendance très répandue et difficile à cerner. 
Nous sommes des enfants de Dieu , nous sommes donc libres. Même si Dieu, qui vit dans un éternel présent, sait tout, il n'empêche qu'il nous laissent libres d'intervenir dans l'Histoire et de ne pas être des moutons de Panurge bêlants et impuissants.


Avec l'aide de la grâce, de la raison qui doivent nous conduire au discernement et à la prudence, nous devons agir en enfants de Dieu, pour sa gloire. Il nous a donné la nature, c'est cela le don de Dieu, c'est avec cette nature que nous devons compter en priorité même si la prière qui doit précéder toute action ou choix, doit nous guider avant toute chose:


Le grand miracle de Dieu c'est la Création, en sept jours Il fit la création avec un homme et une femme à son image.


Le second grand miracle c'est l'incarnation du fils de Dieu venu nous sauver et nous révéler ce qui était encore caché aux hommes.


Dieu peut intervenir par des miracles, mais ce n'est pas sur cela que nous devons compter, mais avec ce que le Bon Dieu nous a donné à travers la nature en nous et autour de nous.


Rester passifs en attendant que Dieu accomplisse les choses à notre place n'est pas catholique. C'est si nous agissons que Dieu peut intervenir par la grâce sur le cours de l'Histoire.


Nous avons au départ avec les grâces du baptême et ensuite des sacrements, la prière et la mortification, les outils pour influer sur notre présent et préparer notre avenir, encore faut-il ne pas rester passifs. 
C'est pourquoi, par nos propres forces nous ne pouvons rien, mais si nous soumettons nos forces à la grâce de Dieu, Il peut tout. Mais d'abord c'est à nous de vouloir dans la grâce de notre liberté d'enfants de Dieu.



Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 21:03    Sujet du message: Le surnaturel dans la politique par Jean Masson

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Un évêque s'est levé! Index du Forum -> FORUM -> LE FORUM OUVERT AUX DISCUSSIONS Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com