Un évêque s'est levé!  Index du Forum

Un évêque s'est levé!
Forum

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 SOUTIEN A NOS EVÊQUES, PRÊTRES, RELIGIEUX, RELIGIEUSES REFRACTAIRES 


           
Déclaration contre déclaration

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Un évêque s'est levé! Index du Forum -> FORUM -> LE FORUM OUVERT AUX DISCUSSIONS
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Nonpossumus
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 13 Sep 2012
Messages: 46
Localisation: Bretagne

MessagePosté le: Sam 29 Juin 2013, 14:36    Sujet du message: Déclaration contre déclaration Répondre en citant


Après les cérémonies de la fin juin 2013 à Ecône:

DECLARATION CONTRE DÉCLARATION ?
    

Le paysage s’est tout récemment éclairci dans la Fraternité Saint-Pie X, et les équivoques remontant au premier semestre 2012 sont en voie d’être levées.
Désormais, deux visions sont en présence, chacune ayant son « drapeau » sous la forme d’une Déclaration distincte :

DÉCLARATION ÉPISCOPALE DU 27 JUIN 2013

Cette Déclaration, publiée le 27 juin dans le cadre des célébrations du jubilé des sacres de 1988, est disponible sur DICI, et sur « la Porte latine ».
Son message se résume ainsi :
  • la célébration concerne le jubilé épiscopal de trois évêques, Mgr BernardFellay, Mgr Alfonso de Galarreta, et Mgr Bernard Tissier de Mallerais.
  • un état des lieux et un diagnostic sur la crise de la Sainte Eglise (§§ 1 à10). Cette synthèse, remarquable en tous points, fera date dans l’histoirede la Fraternité. Pleine de foi et de clairvoyance, elle justifie parfaitement les sacres. Chaque fidèle de la Fraternité -mieux encore tout catholique digne de ce nom- devrait la faire sienne.
  • le paragraphe 11 consacre, malheureusement, les orientations du Chapitre général de juillet 2012 et l’abandon « pratique », désormais avoué, de la maxime du Chapitre de 2006 « pas d’accord pratique sans accord doctrinal (avec Rome) ». Cela résulte clairement du membre de phrase « … soit (que Rome) nous reconnaisse explicitement le droit de professer intégralement la foi et de rejeter les erreurs, etc… ».
Mais aucune autorisation n’est nécessaire, de qui que ce soit, pour cela !
Par cette formulation douteuse, ceux qui n’ont pas renoncé à négocier d’éventuels accords à hauts risques avec la Rome actuelle (qui ne concèdera rien sur « son » Concile), bien que contestés depuis plusieurs mois, ont réussi à imposer cette nouvelle ligne officielle à la Fraternité sous le motif honorable de « ne pas devancer la Providence », garantissant « qu’en attendant », il sera possible (sous-entendu, dans un climat de discrets contacts et de pourparlers « romains »), de persévérer « dans la défense (courageuse) de la Tradition catholique » ! Le croient-ils sincèrement ?

DÉCLARATION dite « de Fidélité catholique » DU 30 JUIN 2013

Cette Déclaration, émanant de laïcs, a été publiée dès le 25 juin sur le site Internet « Un évêque s’est levé ».

Son message s’analyse ainsi :
  • une retranscription exacte, avec diverses mises à jour utiles, de la célèbre Déclaration de Mgr Lefebvre du 21 novembre 1974, « Déclaration des droits de Dieu » dans le combat entre la Rome éternelle et la Rome néo-moderniste et néo-protestante issue du Concile Vatican II, texte défini à l’époque par le prélat lui-même comme « la position du Séminaire d’Ecône et de la Fraternité » : synthèse toujoursvalable de la crise de l’Eglise, et qui est assortie d’un ferme refus de la Réforme conciliaire, « pour notre salut ».
  • rejet des sollicitations du pontificat de Benoît XVI en vue d’une « normalisation » canonique, et de toute perspective d’accord pratique sans accord doctrinal, en conformité des orientations du Chapitre général FSSPX de 2006 (qui a réélu, sur cette base, l’actuel Supérieur général pour 12 ans).
  • une triple supplique adressée directement au Pape François en sa qualité de Docteur de la foi et de Père commun des fidèles :
  1. restaurer, face aux nations, la Royauté sociale de Jésus-Christ, à l’encontre les idéaux fallacieux de la « culture libérale »,
  2. rétablir le serment antimoderniste de 1910 comme premier remède à l’ « apostasie silencieuse » des masses catholiques,
  3. par l’usage de son privilège d’infaillibilité en matière de foi et de morale, définir solennellement l’autorité des textes de Vatican II dans la continuité historique des enseignements du magistère.
  • le rappel de l’urgence, pour la paix mondiale, de la consécration de la Russie demandée à Fatima.
  • Le 30 juin 2013, date officiellement retenue pour cette Déclaration, est précisément celle du jubilé des quatre évêques sacrés par Mgr Lefebvre.
CONCLUSION

Qu’on le veuille ou non, malgré ses affirmations doctrinales sans équivoque, la Déclaration du 27 juin répond surtout à une préoccupation de « recentrage » interne de la Fraternité ; parallèlement, elle maintient une attitude de prudente expectative, qui ménage la Rome du pape François.
Pour sa part, la Déclaration du 30 juin se voudrait seulement –mais ce n’est pas peu- une humble réclamation aux autorités en vue de
la confession publique de la foi catholique en cette période troublée de la vie de l’Eglise et du monde.
Si l’on chausse les bonnes « lunettes », les nuances de couleurs entre ces deux drapeaux apparaîtront clairement…
    
Le 29 juin 2013
    


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 29 Juin 2013, 14:36    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
PelagiusAsturiensis
POLSKIE TEKSTY

Hors ligne

Inscrit le: 11 Déc 2012
Messages: 136

MessagePosté le: Sam 29 Juin 2013, 16:12    Sujet du message: Déclaration contre déclaration Répondre en citant

D'où vient cet article?

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Lucile


Hors ligne

Inscrit le: 29 Mai 2013
Messages: 65

MessagePosté le: Sam 29 Juin 2013, 20:56    Sujet du message: Déclaration contre déclaration Répondre en citant

Bravo! Très bien la déclaration de fidélité catholique, nuance évidente avec celle des évêques.Il faudra qu'ils revoient leur copie!

Revenir en haut
Françoise Romaine


Hors ligne

Inscrit le: 19 Juin 2012
Messages: 125

MessagePosté le: Sam 29 Juin 2013, 21:06    Sujet du message: Déclaration contre déclaration Répondre en citant

Très bonne analyse en tout point.
Très bonne remarque sur le chapitre de 2012 qui a été une véritable révolution dans la Fraternité : Mgr Fellay avait été élu en 2006 sur tout un autre programme pour 12 ans : "Pas d'accord pratique sans conversion de Rome." Il faut le rappeler sans cesse !


Revenir en haut
Nonpossumus
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 13 Sep 2012
Messages: 46
Localisation: Bretagne

MessagePosté le: Dim 30 Juin 2013, 19:27    Sujet du message: Déclaration contre déclaration Répondre en citant

L'article vient d'un ami catholique qui n'accepte pas de changer de religion, même par obéissance.
Sus à l'article 11 !


Revenir en haut
Porphyrée
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 01 Avr 2013
Messages: 3
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mar 2 Juil 2013, 17:55    Sujet du message: Déclaration contre déclaration Répondre en citant

Un éclairage plus précis sur le problème de l'article 11 :
  

Après les cérémonies de la fin juin 2013 à Ecône (II)


La Déclaration du 27 juin 2013, signée des trois évêques Mgr Bernard Fellay, Mgr Bernard Tissier de Mallerais et Mgr Alfonso de Galarreta, engage la Fraternité Sacerdotale Saint-Pie X à la face du monde catholique, et même au-delà.
Son paragraphe 11, qui invite à « suivre la Providence (…) sans jamais se permettre de la devancer », énonce un nouveau scenario de « sortie de crise » pour la Sainte Eglise.

Deux pistes sont envisagées :

1. soit Rome revient d’elle-même à la foi traditionnelle, ce qui rétablirait l’ordre dans l’Eglise.
(NB : nous devons le croire : « Les portes de l’Enfer ne prévaudront pas… » ; mais en l’état, on n’aperçoit pas même les prémices de ce rétablissement).
2. soit les autorités romaines (NB : c’est-à-dire le Pape) accordent officiellement à la Fraternité Saint Pie X le « droit » (sic) de « professer intégralement la foi » traditionnelle (NB : ce que ne font plus les papes depuis le Concile) et assignent à ladite Fraternité le « droit et le devoir » (sic) de « s’opposer publiquement aux erreurs et aux fauteurs de ces erreurs, quels qu’ils soient » (NB : ce qui inclut donc, le cas échéant, le Pape !).

A vues humaines, hélas, la première piste est aujourd’hui FERMÉE.

Quant à la seconde, elle est totalement HORS DU RÉEL, car elle équivaut à ce que le pape confie la police de l’orthodoxie dans l’Eglise à une « autorité » subalterne susceptible de blâmer le pape lui-même !
Que ferait en outre, dans ce schéma, la Congrégation pour la Doctrine de la foi ? Mgr Fellay devrait-il mettre au point avec Mgr Müller le texte des remontrances doctrinales et des censures canoniques ?
Tout cela est simplement INCONCEVABLE.

Ce double scénario, qui ne répond à aucune stratégie intelligible, est pourtant sorti de la plume de trois successeurs de Mgr Lefebvre…
Que Mgr Fellay ait signé cette déclaration peut s’expliquer par ses incertitudes de l’année 2012, et sa préoccupation d’une réconciliation ecclésiale.
Mais que ses deux évêques auxiliaires, signataires de la lettre du 7 avril 2012 au côté de Mgr Williamson, aient accepté, un an plus tard, d’engager leurs noms sur un tel texte est INCOMPRÉHENSIBLE !

Depuis quand, dans l’Eglise catholique, un sujet quelconque, laïc, prêtre, ou évêque, doit-il solliciter une autorisation de qui que ce soit (laïc, prêtre, évêque, ou pape) pour « professer intégralement la foi » ?!
Que des évêques puissent soumettre les fidèles, pire encore se soumettre eux-mêmes, à un pareil régime d’« autorisation préalable » est INVRAISEMBLABLE.
Car un (vrai) petit catéchisme (catholique), dans la main d’un enfant, vaut toute la science théologique du pape et des évêques réunis… et les plus beaux ouvrages des auteurs et apologistes catholiques.

Le combat de la foi intégrale, celui de la « Rome éternelle » contre la « Rome néo-moderniste et néo-protestante », a été engagé par la célèbre Déclaration du 21 novembre 1974 de l’ancien Archevêque de Dakar et fondateur du Séminaire d’Ecône.

L’affrontement avec « la révolution conciliaire » et « l’esprit d’Assise » a culminé fin juin 1988 par le sacre, des mains du prélat, de quatre évêques contre la volonté du pape, car il fallait, dans la nécessité, assurer la « survie » de la foi traditionnelle et du sacerdoce catholiques.
A l’évidence, par leur Déclaration du 27 juin 2013, trois de ces évêques demandent l’armistice, alors que le combat continue à faire rage !...

Monseigneur Lefebvre, aidez-nous !
Seigneur, sauvez-nous !
  
(signé) un « indigné » de la Fraternité Saint-Pie X
  

PS : on pourra consulter avec profit, sur ce forum, la Déclaration dite « de fidélité catholique ». Au sujet de ce texte, on rappelle que Mgr Fellay a écrit le 6 mai dernier : « Je ne dis pas que cette Déclaration est mauvaise ».   


Revenir en haut
Gentiloup
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2012
Messages: 2 884

MessagePosté le: Jeu 4 Juil 2013, 19:13    Sujet du message: Déclaration contre déclaration Répondre en citant

Ce qui me surprend c'est que cette incompatibilité entre la foi et l'acceptation éventuelle de rejoindre cette fausse église, n'apparaisse pas évidente à tous. Ce qui me surprend le plus c'est que Mgr Tissier de Mallerais accepte cette contradiction. J'aimerais comprendre comment il peut concilier ce qui est inconciliable.

Revenir en haut
Alix
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 23 Juil 2012
Messages: 1 049
Localisation: montagne

MessagePosté le: Jeu 4 Juil 2013, 20:03    Sujet du message: Déclaration contre déclaration Répondre en citant

 Comme l'a dit Mgr Williamson : c'est une belle voiture, rutilante, mais qui n'avance pas!

Revenir en haut
Gustavo
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 13 Mar 2013
Messages: 33

MessagePosté le: Jeu 4 Juil 2013, 22:51    Sujet du message: Déclaration contre déclaration Répondre en citant

rien que pour l'éclairage apporté par ces 2 textes : longue vie à ce forum !

ce qui semble évident à certains, d'autres ont besoin de le lire. Personnellement, la déclaration épiscopale du 27 juin 2013 ne me satisfaisait aps vraiment, mais je n'aurais jamais su l'exprimer avec tant de clarté.

merci aux auteurs de ces analyses, et à ce forum.


Revenir en haut
Quousque


Hors ligne

Inscrit le: 06 Mai 2013
Messages: 33

MessagePosté le: Lun 8 Juil 2013, 10:51    Sujet du message: Déclaration contre déclaration Répondre en citant

11.b) 
« Soit qu’elle nous reconnaisse explicitement le droit de professer intégralement la foi et de rejeter les erreurs qui lui sont contraires, avec le droit et le devoir de nous opposer publiquement aux erreurs et aux fauteurs de ces erreurs, quels qu’ils soient »



Explicitement sonne bien, mais que signifie cette reconnaissance explicite d’un droit et d’un devoir implicites à tout catholique, si implicites qu’ils sont tacites? Imagine-t-on un pape mentionner dans un document qu’il reconnaît ou accorde un tel droit et un tel devoir? Ce serait donner à penser qu’il ne l’accorde pas à tous, ou que c'est lui qui l'accorde et non pas le baptême et la confirmation! C’est inimaginable! 


On voit donc que cette condition est absurde. Nous sommes plusieurs à avoir entendu Mgr de Galarreta élaborer une théorie à ce propos, au mois de juin 2012. Il disait que soit la FSSPX demandait des garanties insuffisantes et elle se mettait alors dans la contradiction, soit elle demandait des garanties telles que, si Rome les accordait, c’est Rome qui se mettrait alors dans la contradiction. Ainsi, accorder le droit de dénoncer les erreurs, fussent-elles celles du pape, obligerait Rome à se confronter à sa contradiction. Voilà ce qu’il faut viser, selon cet évêque, avec une probabilité faible mais non nulle que Rome signe: ce serait le début de la victoire. Que penser de tout cela? D’une part, la contradiction n’effraie pas nos ennemis, c’est le pain quotidien de leur pensée dialectique ou plutôt le ressort de leur arme pour nous détruire; d’autre part, subjectivement, il n’y a pas de contradiction tant que les erreurs ne sont pas mentionnées: pour Rome, c’est le mouvement de la Tradition qui est dans l’erreur par ce qui serait une fausse notion de la Tradition.


Voilà donc où le bât blesse: le terme explicitement est mal placé... J’aurais préféré:  qu’elle explicite intégralement la foi que nous devons professer et les erreurs qui lui sont contraires...  On passerait ainsi de la foi subjective à la foi objective; c’est pourquoi on aurait pu écrire aussi « Soit qu’elle nous reconnaisse objectivement ». Car, objectivement, Rome ne nous accorde pas ce droit aujourd’hui. Mgr Lefebvre rappelait explicitement les enseignements du magistère condamnant les erreurs modernes auxquels Rome devait souscrire pour reprendre les discussions.


On voit donc toute la faiblesse de la demande actuelle, qui peut être accordée sous une forme diplomatique qui reste heureusement encore à trouver.


Il faut de plus noter l’autre habileté, typique du Supérieur, car c’est bien sa marque (cf. Villepreux 2012, lors du pèlerinage de Chartres), pour transformer une demande lacunaire de la FSSPX en condition qui, si elle était  réalisée, serait un signe de la Providence. Pour Mgr Lefebvre, il s’agissait de suivre la Providence pour des actes graves et, j’ose dire, d’apparence scandaleuse, comme sacrer sans l’accord explicite de Rome. La question de l’opportunité du moment comptait: il n’y avait pas de date précise moralement parlant. Il a fallu scruter les signes de la Providence. Pour Mgr Fellay, ce n’est pas du tout le même cas de figure: le chemin est tout tracé: quand Rome se convertira. Considérer le fait de ne pas se rallier avant les conditions requises comme un signe que Mgr Fellay ne devance pas la Providence est un peu fort de café. Pourquoi pas santo subito !?! Tout simplement, Mgr Fellay ne peut pas se rallier tant que Rome ne le lui accorde pas! Il ne faut pas confondre un père du désert avec un bagnard qui construit une piste les chaînes aux pieds! (à propos, il se dit que toutes les pistes mènent à Rome, or il a vu, tout près à gauche, le dôme de saint Pierre, là concrètement, au bout d’une crête de dune, flottant dans la chaleur, c’est bien lui... ).

 
Cette condition faible est donc tout le contraire de la règle édictée au début du n°11: c’est le moyen de contourner la Providence. Providence que devait scruter, découvrir et suivre Mgr Lefebvre, Providence établie que ne doit que suivre Mgr Fellay! Au lieu de quoi celui-ci scrute les mouvements imperceptibles de Rome, avec un microscope personnel.


Voici une fiancée promue à un dauphin, c’est ainsi prévu de longue date dans les maisons royales. Ce ne sera pas autrement, mais voilà que le dauphin devient un ivrogne. Le père de la fiancée recommande à sa fille la prudence: attendre un certificat de désintoxication en bonne et due forme. La jeune fille impatiente ne demande que la garantie qu’elle puisse lui rappeler que l’eau est bonne et l’alcool, nan. Pour l’instant, heureusement, l’ivrogne a trop de respect humain vis-à-vis de ses compagnons de beuverie pour l’accepter.
Heureusement pour la future épouse   et les futurs héritiers !


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 15:05    Sujet du message: Déclaration contre déclaration

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Un évêque s'est levé! Index du Forum -> FORUM -> LE FORUM OUVERT AUX DISCUSSIONS Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com