Un évêque s'est levé!  Index du Forum

Un évêque s'est levé!
Forum

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 SOUTIEN A NOS EVÊQUES, PRÊTRES, RELIGIEUX, RELIGIEUSES REFRACTAIRES 


           
Débat vif - Commentaire Eleison du 6 juillet 2013

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Un évêque s'est levé! Index du Forum -> FORUM -> LE FORUM OUVERT AUX DISCUSSIONS
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
tropdenoms
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 20 Juin 2012
Messages: 277

MessagePosté le: Sam 6 Juil 2013, 18:22    Sujet du message: Débat vif - Commentaire Eleison du 6 juillet 2013 Répondre en citant

Numéro CCCXII (312)
6 juillet, 2013


DÉBAT VIF
Le problème de l’autorité paralysée (voyez lese “Commentaires” du1 et du 29 juin) excite une réaction vive de la part de quelques lecteurs. D’une part il y a des catholiques vaillants qui me disent qu’en ÉTANT évêque je dois AGIR en évêque en me mettant a la tête du mouvement de la “Résistance”. D’autre part un prêtre également vaillant qui a bien connu le “sédé vacantisme” m’avertit que je ne dois pas déchaîner d’église parallèle en consacrant des évêques de plus, sauf en cas de Guerre Mondiale, persécution physique ou vieillesse désastreuse (remarquez, il y en a qui prétendent que celle-ci est déjà arrivée...).
Bien sûr, le problème remonte à Vatican II. Au bout d’une glissade de sept cents ans les hommes de l’Église Conciliaire, en corrompant la doctrine de l’Eglise, ont divisé la Vérité catholique d’avec l’Autorité catholique, moyennant quoi ils ont tellement discrédité l’autorité officielle de l’Église que des âmes comme celles évoquées ci-dessus ne voient plus qu’elle soit nécessaire. Mais l’autorité centrale de l’Église, étant donné la diversité naturelle et le péché originel du genre humain, est absolument nécessaire pour garantir l’unité et la survie de l’Église, non seulement pour la Vérité mais aussi pour les sacrements et pour le gouvernement de l’Eglise.
Voici pourquoi tout évêque ou prêtre a besoin non seulement du pouvoir sacramentel de son Ordre, pouvoir qu’il ne peut perdre pour toute l’éternité, mais aussi du pouvoir de juridiction, c’est-à-dire le pouvoir de dire (dictio) le droit, ou ce qui est juste (ius, iuris). Le clerc ne reçoit pas ce dernier pouvoir avec son Ordre, et il ne peut pas se le donner à lui-même. Il ne peut le recevoir que d’en haut, à savoir d’un Supérieur ecclésiastique, en fin de comte du Pape, et le Pape de Dieu. Donc lorsque ces âmes vaillantes me disent qui je SUIS évêque (de par mon Ordre), en sorte que je suis délinquant si je n’AGIS pas comme tel en disant (dictio) à la “Résistance” ce qu’elle doit faire (ius), très probablement ils confondent les deux pouvoirs distincts de l’évêque.
Cependant il se peut qu’ils retrouvent instinctivement une autre doctrine de l’Eglise et du bon sens, à savoir celle de la juridiction de suppléance: en cas de nécessité où pour quelque raison que ce soit, les Supérieurs ne fournissent pas la juridiction nécessaire pour le salut des âmes, l’Eglise la supplée. Par exemple, la juridiction normalement nécessaire pour entendre validement les Confessions peut manquer à un prêtre, mais si un pénitent lui demande d’entendre sa Confession, alors en cas de nécessité le prêtre peut l’entendre et le sacrement sera valide. Or, le cas de nécessité gravissime créé dans l’Église par Vatican II a été sans aucun doute même aggravé par l’infâme Déclaration Doctrinale qui est sortie au mois d’avril du Quartier Général de la FSSPX, document qui prouve que la dernière forteresse de la vraie Foi dans l’Église est en train de s’effondrer.
Mais la juridiction de suppléance a une faiblesse, parce que n’étant pas officielle elle est d’autant plus apte a être mise en question. Par exemple, la Rome Conciliaire nie que Vatican II ait créé un cas de nécessité dans l’Église, et partant elle exerce sur la FSSPX une pression pour que celle-ci se soumette a l’autorité Conciliaire, pression qui ne réussit que trop bien. Tel est le besoin pour l’autorité d’être officielle. Même Mgr. Lefebvre a perdu plus ou moins un prêtre sur quatre de tous ceux qu’il a ordonnés pour la FSSPX, parce qu’il n’avait aucun pouvoir pour les empêcher de s’en éloigner tout simplement. Voilà cette crise incroyable de l’Église. Donc si un prêtre ou fidèle me demande de lui donner des directives, lui-même il peut les disputer quelques mois plus tard, ou bien aussitôt qu’il estimera qu’il n’a plus besoin de leur obéir.
Mais la crise n’en est pas moins réelle, et elle ne va que s’aggraver jusqu’au moment où Dieu interviendra pour restaurer le catholicisme du Pape, ce que Dieu fera aussitôt qu’assez de catholiques le supplieront d’ouvrir les yeux du Pape. Jusqu’alors le cas de nécessité toujours plus grave dans l’Église est apte à fortifier de plus en plus cette autorité non officielle, mais que le Bon Dieu nous aide a éviter toute anarchie qui ne s’impose pas.
Kyrie eleison. 
 



Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 6 Juil 2013, 18:22    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Aurore
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 15 Oct 2012
Messages: 191

MessagePosté le: Sam 6 Juil 2013, 19:25    Sujet du message: Débat vif - Commentaire Eleison du 6 juillet 2013 Répondre en citant

Je ne sais pas si c'est leur même formation, ou bien si c'est évident pour eux, mais Mgr Tissier de Mallerais dans son sermon des ordinations d'Ecône, reprend la même analyse que Mgr Williamson à propos de la juridiction de la Fraternité. Et on retrouve cela aussi dans le livre de l'abbé Pivert.


Donc ceux qui pensent que Mgr Williamson se défile, ne sont pas à sa place dans sa conscience. Certes il y a nécessité, mais, bien que Mgr Lefebvre ait eu juridiction pleine et entière d'un bon évêque de la vraie Eglise, il a quand même mis longtemps, cherché les signes de la Providence et pris mille précautions, avant de se décider à sacrer des évêques. Pourtant sa congrégation avait juridiction, puisque ce n'est pas l'Eglise catholique qui lui a ôté la juridiction, mais de toute évidence l'Eglise conciliaire ainsi que l'a toujours analysé Mgr Lefebvre.


Une chose est certaine, l'Eglise ne disparaîtra pas, Dieu y pourvoira, il ne faut donc pas avoir peur.


De plus la Fraternité est malade, c'est vrai, mais elle n'est pas encore morte. La déclaration du 27 juin est mauvaise parce qu'elle laisse la porte ouverte à un accord canonique avec l'Eglise conciliaire, mais cette déclaration n'est pas en elle-même une atteinte à la foi. Pour le moment la Fraternité existe toujours comme opération survie de la Tradition.


Revenir en haut
laudetur Jesus Christus
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 03 Aoû 2012
Messages: 327
Localisation: Pologne

MessagePosté le: Dim 7 Juil 2013, 04:09    Sujet du message: Débat vif - Commentaire Eleison du 6 juillet 2013 Répondre en citant

Il me semble que la prudence dont fait preuve Mgr Williamson est une excellente chose!

Il ne faut pas exagérer tout de même.....on lui reproche toujours quelque chose!
Pour certain il en fait trop et pour d'autres pas assez!!!!

Mais enfin, il a des grâces d'état que nous n'avons pas!

Je suis quand à moi toujours étonnée de l'humilité, de la prudence et de la magnanimité dont il fait preuve!

Et en ce qui concerne "la vieillesse désastreuse" je suis bien persuadée qu'on en est très très loin! Laughing


Revenir en haut
didier
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 31 Aoû 2012
Messages: 71
Localisation: Centre

MessagePosté le: Dim 7 Juil 2013, 08:24    Sujet du message: Débat vif - Commentaire Eleison du 6 juillet 2013 Répondre en citant

Le cas de nécessité est sans aucun doute présent. Il est avéré aussi qu'on manque de prêtres et d'évêques missionnaires. 
Mais s'il n'y a pas d'appel de fidèles, rien ne se passera. Pourquoi d'autres prêtres ou évêques ?


Il faut peut-être revoir le problème et résoudre des difficultés pratiques, concrètes : 


- trouver de nouveaux lieux pour les cérémonies (voulons nous des musés ou des messes ?)
- favoriser le déplacement et l'intendance des prêtres ou évêques fidèles entre ces divers lieux de culte.


- il est à noter qu'aujourd'hui on peut facilement être informé par internet ou téléphone.
- nous avons au moins un évêque et des prêtres


Le reste vient de nous (fidèles et Providence) et si on s'organise les prêtres viendront à nous....


Revenir en haut
Gentiloup
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2012
Messages: 2 884

MessagePosté le: Dim 7 Juil 2013, 13:33    Sujet du message: Débat vif - Commentaire Eleison du 6 juillet 2013 Répondre en citant

laudetur Jesus Christus a écrit:
Il me semble que la prudence dont fait preuve Mgr Williamson est une excellente chose!

Il ne faut pas exagérer tout de même.....on lui reproche toujours quelque chose!
Pour certain il en fait trop et pour d'autres pas assez!!!!

Mais enfin, il a des grâces d'état que nous n'avons pas!

Je suis quand à moi toujours étonnée de l'humilité, de la prudence et de la magnanimité dont il fait preuve!

Et en ce qui concerne "la vieillesse désastreuse" je suis bien persuadée qu'on en est très très loin! Laughing


Je partage à 100% votre avis, Aurore et Laudetur. J'admire la sagesse et la prudence de Mgr Williamson. Les résistants attendaient qu'ils soit chassé de la Fraternité avec avidité et maintenant ils attendent avec la même avidité qu'il forme une Fraternité bis et sacre des évêques.

Or, Mgr Williamson n'aura jamais l'influence qu'a eu Mgr Lefebvre, en dépit de ses grandes qualités, pour la simple raison que nous ne sommes plus dans la génération  du clergé et des fidèles des lendemains du Concile. A cette époque, tout le monde avait encore un pied dans la vraie Eglise et Mgr Lefebvre n'était pas un petit archevêque sans poids, ni réputation, ni amitiés parmi les prélats et dans la curie. Beaucoup de fidèles et de vocations attendaient tout de lui.
Aujourd'hui si la Fraternité sombrait dans la secte conciliaire, ne lui échapperait que "le petit reste du reste". Le reste étant la Fraternité et le petit reste du reste étant l'ensemble des fidèles et clercs qui ne suivraient pas la Fraternité dans cette voie de ralliement.

Mgr Williamson a raison de constater la crise de l'autorité et même "l'autorité paralysée", d'abord dans l'Eglise et par répercussion dans la Fraternité. C'est une évidence. Son sermon au Brémien en 1994 explique cela très bien alors que rien ne laissait encore présager ce que nous vivons aujourd'hui. Rien ne le laissait présager, mais Mgr Williamson l'avait déjà pressenti, décrit et il avait ciblé le défaut de la cuirasse:

  
Citation:
Pourquoi la Fraternité jouirait-elle de protections spéciales contre ces forces de jour en jour plus déchaînées qui ont emporté des milliers de prêtres et d'évêques excellents dans l'église officielle?
(...)

Mais qu'est-ce que nous pourrions voir? La Fraternité qui baisse les armes et qui se rend à l'Eglise officielle.

(...)

une défaillance de la part de ses chefs, ce qui humainement n'est jamais exclu,  dans le temps il y avait toujours la possibilité de faire appel à Rome

(...)

mais attention il y a un prix à payer et le prix à payer c'est qu'on n'a personne au-dessus de nous, il n'y a personne, notre conseil général, notre petit supérieur général c'est le plafond! Il n'y a rien au-dessus, c'est dangereux!
Etc. SOURCE
Comme vous dites, nous ne sentons pas du tout la vieillesse désastreuse chez Mgr Williamson, nul n'est à l'abri, mais grâce à Dieu, de ce côté là tout semble aller très bien.

Enfin, comme le dit Aurore, en ce qui concerne la juridiction, Mgr Lefebvre faisait la même analyse que lui, ainsi qu'il est rapporté dans le livre de l'abbé Pivert et Mgr Tissier de Mallerais a fait le même constat lors de son sermon à Ecône pour les ordinations le 29 juin dernier:
 
Citation:


Cette mission, que vous avez comme prêtres de la Fraternité Saint-Pie-X, a été saluée, approuvée, encouragée par l'Église. Lorsque Mgr Charrier, évêque de Fribourg, le 1er novembre 1970, approuva les statuts et érigea cette fraternité sacerdotale et quand, le 18 février 1971, la congrégation du clergé à Rome encouragea et loua cette société sacerdotale et ses statuts et ses sages normes de vie sacerdotale.
  

Donc nous sommes appuyés sur cette approbation initiale, fondatrice de l'Église catholique, chers futurs prêtres. C'est notre assurance que nous sommes œuvre d'Église. 

 

Il faut lire les commentaires sur L’AUTORITÉ PARALYSÉE - I & II pour bien comprendre les explications de Mgr Williamson.
Pour ma part s'il s'était précipité à fonder une FSSPX Bis et s'il avait sacré n'importe quel prêtre histoire de faire des évêques et de plaire aux uns et aux autres, j'aurais été très méfiante. On ne fonde pas une oeuvre d'Eglise dans la précipitation. Une œuvre d'Eglise doit être voulue et ordonnée par Dieu, dans la foi, la charité et la prière. De même pour sacrer des évêques il faut des prêtres qui aient la trempe pour la rôle.
Mgr Lefebvre a eu bien du mal à en trouver quatre. On m'a toujours dit que le premier d'entre eux a toujours été Mgr Williamson et que le dernier d'entre eux, Mgr Fellay, a été rajouté à la liste.
Que constate-t-on? Que sur quatre, un seul tient vraiment la route. Le premier choisi! Il ne s'agit pas de faire de mauvais évêques ou de mauvais prêtres, histoire de faire nombre.

Et il faut aussi prendre du recul par rapport à la Fraternité qui pour le moment a encore de bons prêtres et n'est pas ralliée et ne le sera peut-être jamais, Dieu aidant.
  


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 19:46    Sujet du message: Débat vif - Commentaire Eleison du 6 juillet 2013

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Un évêque s'est levé! Index du Forum -> FORUM -> LE FORUM OUVERT AUX DISCUSSIONS Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com