Un évêque s'est levé!  Index du Forum

Un évêque s'est levé!
Forum

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 SOUTIEN A NOS EVÊQUES, PRÊTRES, RELIGIEUX, RELIGIEUSES REFRACTAIRES 


           
"Par ce non possumus la persécution des années 1975-2000 aura de fortes chances de se déchaîner à nouveau"

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Un évêque s'est levé! Index du Forum -> FORUM -> LE FORUM OUVERT AUX DISCUSSIONS
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Nonpossumus
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 13 Sep 2012
Messages: 46
Localisation: Bretagne

MessagePosté le: Jeu 11 Juil 2013, 14:59    Sujet du message: "Par ce non possumus la persécution des années 1975-2000 aura de fortes chances de se déchaîner à nouveau" Répondre en citant

Posté le: jeudi 11 juillet 2013 à 15:05 par Nonpossumus   Dans le sujet: Analyse de la "Déclaration des 3 évêques" à l'occasion du jubilé des sacres, le 29 juin 2013
Mis en exergue - GL
_______________________________


Cher François,
Je suis absolument d'accord avec vous. Il s'agit d'un dérèglement et d'une reculade.
Je tente de le montrer ci-après :

1°) Le message officiel du paragraphe 11
C’est, en principe, celui qui ressort d’une lecture littérale, autrement dit d’une interprétation « au premier degré ».
En résumé : les fidèles et les membres de la Fraternité sont invités à admettre qu’une autorité subalterne (la FSSPX), actuellement en état d’apesanteur canonique (ni « excommuniée », ni en « pleine communion » !), pourrait un jour se voir « reconnaître » (sic) par Rome, donc par le pape, le « droit et le devoir » (sic) d’exercer la police de l’orthodoxie dans le monde catholique, ce qui l’habiliterait, en principe, à adresser au pape lui-même des remontrances, chaque fois qu’il s’écarterait de la doctrine traditionnelle !
Du jamais vu dans l’Eglise...
On nous explique que le cas de figure envisagé serait celui d’un pape personnellement revenu de ses erreurs libérales et modernistes (François ? ou l’un de ses successeurs ?), mais trop faible et isolé pour entreprendre seul les redressements nécessaires. La Fraternité pourrait alors l’y aider, indépendamment de la question de sa « reconnaissance » canonique.
De plus on ne connaît pas l’horizon de cet événement espéré et pour l’instant improbable : faudra-t-il attendre 3, 5, ou 10 ans que ce pape (virtuel) décide d’appeler à son secours les forces de la Tradition catholique, alors que la barque de l’Eglise, disait déjà le futur Benoît XVI en avril 2005, « prend l’eau de toutes parts » ?
Dès lors, les « explications » proposées… ne rendent pas le message plus clair –bien au contraire– et au final ce paragraphe 11, lu « au premier degré », s’avère décevant, puisqu’il ne permet pas de saisir la logique d’une démarche.
On est donc amené à refaire de ce texte une seconde lecture, à la recherche, s’il y a lieu, d’un autre message.

2°) Le paragraphe 11 contient-il un autre message ?
La réponse est OUI, si l’on s’arrête sur certains termes, a priori anodins :
  • d’une part la sentence, prêtée à Mgr Lefebvre, qui conseille de ne « jamais » « précéder la Providence », ce que Mgr Fellay exprime lui-même, assez souvent, par la formule « ne pas fermer les portes à la Providence »,
  • d’autre part, l’expression « en attendant », qui ouvre la phrase finale.
Ces termes sont révélateurs d’une attitude de réserve, qui colle bien à la ligne stratégique actuelle du Conseil général de la Fraternité vis-à-vis de Rome. On appellerait volontiers une telle position : attentisme « providentialiste ».
Par le choix de cette attitude, et à leur corps défendant, les autorités de Menzingen se trouvent amenées à observer, de fait, un armistice tacite et unilatéral… dans un combat qui est pourtant loin d’être gagné.
Des indices concordants montrent, en effet, un fléchissement de la Fraternité Saint-Pie X dans la protestation contre les dérives de la hiérarchie et surtout dans la dénonciation des « fauteurs d’erreurs » (car il n’est pas d’hérésie sans hérésiarque). Tout se passe comme si l’on considérait désormais comme imprudent, inopportun ou inutile de stigmatiser avec force les actions, et surtout les personnes, qui piétinent la foi traditionnelle de l’Eglise. De même, on perd peu à peu le courage de se plaindre sans relâche auprès du pape… des ses actes scandaleux.
Dans ce même esprit, la Déclaration épiscopale du 27 juin rappelle, certes, que la FSSPX « demande avec insistance aux autorités romaines de reprendre le trésor de la Tradition doctrinale, morale et liturgique », mais elle n’ose pas requérir une condamnation solennelle des hérésies qui gangrènent le corps ecclésial depuis le Concile Vatican II. C’est pourtant l’urgence du moment !
Privé de cet élément, la Déclaration se réduit à un état des lieux de la catastrophe conciliaire dans l’Eglise. Ce diagnostic reste fort utile pour l’analyse du passé et du présent, mais il ne constitue pas un programme d’action pour l’avenir. De ce fait, le « message » délivré par le § 11 s’avère nocif à l’ensemble du texte.
Face à l’impuissance romaine à remédier au désastre, et sans « attendre » que ses adversaires choisissent le terrain sur lequel ils veulent l’attirer pour l’asservir, la Fraternité Saint-Pie X doit brandir l’arme absolue, qui est la réclamation publique adressée à Rome d’abandonner ses thèses libérales et modernistes.

Car –il faut le répéter– prendre le parti d’« attendre » un signe de « la Providence » :
  • c’est se résigner à une discrétion prudente, parfois timorée, devant les progrès de l’apostasie, et voir ses bonnes intentions (« nous persévérons dans la défense de la Tradition catholique ») vouées à l’impuissance,
  • c’est reculer… pour mal sauter, à l’approche de l’événement annoncé pour la fin 2013, qui verra les papes Jean XXIII et Jean-Paul II élevés sur les autels de la Rome « conciliaire » malgré leurs responsabilités accablantes dans les malheurs de la Sainte Eglise.
Comme l’écrivain François Mauriac lors de la canonisation du pape Pie X en 1954, les évêques de la Fraternité devront-ils, dans quelques mois, demander à « Saint Jean XXIII et Saint Jean-Paul II » de « prier pour les autres » ( !), obligés d’avouer que ces deux saints « ne sont pas de leur paroisse » !?

On peut, hélas, le prévoir dès maintenant : pour ce seul non possumus (manifesté officiellement), la persécution ecclésiastique des années 1975-2000 aura de fortes chances de se déchaîner à nouveau contre la FSSPX et ses « amis ».

Il ne faut donc pas « baisser la garde » comme le suggère la Déclaration épiscopale du 27 juin en son paragraphe 11, mais dans un esprit de reconquête, prenant exemple sur l’attitude de protestation catholique de Mgr Lefebvre,

Il est urgent que, par la voix de ses évêques, successeurs des apôtres, la Fraternité demande au pape François d’user de son privilège d’infaillibilité pour porter un jugement solennel sur les enseignements de Vatican II, assorti d’une profession urbi et orbi de la foi catholique dans son intégrité traditionnelle.

Et ce n’est pas parce que, A VUES HUMAINES, il est AUJOURD’HUI FORT IMPROBABLE que le Saint-Père donne suite à une telle RÉCLAMATION, QU’IL FAUT RENONCER A LA FORMULER, dans une démarche de FOI.


Aidés de leur fondateur, et fidèles à son héritage, les hommes de la Fraternité Saint- Pie X batailleront, et Dieu donnera à son Eglise la victoire promise !



Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 11 Juil 2013, 14:59    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Louis
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 10 Juil 2012
Messages: 282
Localisation: Rome Éternelle

MessagePosté le: Jeu 11 Juil 2013, 15:21    Sujet du message: "Par ce non possumus la persécution des années 1975-2000 aura de fortes chances de se déchaîner à nouveau" Répondre en citant

Pas certain moi le paragraphe 11 est un problème, c'est un paragraphe diplomatique qui englobe la position divergeante des 3 évêques...    


http://www.ndf.fr/article-2/11-07-2013/rome-econe-et-si-on-arretait-les-bob…
tr_bq a écrit:

"Un scoop passé sous silence : la déclaration du 27 juin 2013…



Dernier détail qui, lui, a échappé aux analystes et aux lecteurs : dans sa récente déclaration du 27 juin 2013, la FSSPX, par la voix de ses trois évêques, laisse ouvrir une intéressante alternative dans le processus de réconciliation avec Rome. En énonçant qu’elle souhaite « suivre la Providence en toutes circonstances, sans jamais se permettre de la devancer », la FSSPX décrit une alternative dont l’une des branches n’est plus un retour immédiat de Rome à la Tradition, mais une certaine liberté d’action reconnue à la FSSPX. Liberté qui, évidemment, ne saurait faire oublier l’objectif principal, mais qui laisse un certain espace de dialogue entre les protagonistes.


Lisons cet intéressant – réel, lui, et non imaginaire… – paragraphe 11 de la déclaration du 27 juin 2013: « Nous entendons faire de même, soit que Rome revienne bientôt à la Tradition et à la foi de toujours – ce qui rétablira l’ordre dans l’Eglise –, soit qu’elle nous reconnaisse explicitement le droit de professer intégralement la foi et de rejeter les erreurs qui lui sont contraires, avec le droit et le devoir de nous opposer publiquement aux erreurs et aux fauteurs de ces erreurs, quels qu’ils soient – ce qui permettra un début de rétablissement de l’ordre. »Autrement dit, une certaine porte ouverte est laissée à l’appréciation des autorités romaines. Une porte qui ne passe plus par une remise en cause du Concile Vatican II, mais par une solution pragmatique. Ce morceau contient une véritable révolution. Mais, curieusement, il a été passé sous silence. Dommage ! C’était peut-être le véritable scoop qui, malheureusement, échappe à des rédactions davantage versée dans le colportage des potins que dans l’étude de l’ecclésiologie…"


Revenir en haut
Louis
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 10 Juil 2012
Messages: 282
Localisation: Rome Éternelle

MessagePosté le: Jeu 11 Juil 2013, 15:54    Sujet du message: "Par ce non possumus la persécution des années 1975-2000 aura de fortes chances de se déchaîner à nouveau" Répondre en citant

Qui est Nouvelles de France?

"Nouvelles de France et d’ailleurs est un site internet 2.0 développé par des journalistes et des internautes de droite, libéraux et conservateurs.
Chaque rubrique est autonome : chaque chroniqueur, chaque journaliste ou chaque internaute écrit donc sous sa responsabilité.
Notre rédaction n’a pas à prendre parti dans l’ensemble des polémiques internes à la droite française; elle souhaite simplement favoriser le débat, la discussion, et l’entente entre toutes les tendances de la droite française."

Si un de leur journaliste y voit une révolution, posez-vous des questions! Mr. Green


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 04:52    Sujet du message: "Par ce non possumus la persécution des années 1975-2000 aura de fortes chances de se déchaîner à nouveau"

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Un évêque s'est levé! Index du Forum -> FORUM -> LE FORUM OUVERT AUX DISCUSSIONS Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com