Un évêque s'est levé!  Index du Forum

Un évêque s'est levé!
Forum

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 SOUTIEN A NOS EVÊQUES, PRÊTRES, RELIGIEUX, RELIGIEUSES REFRACTAIRES 


           
Analyse de la "Déclaration des 3 évêques" à l'occasion du jubilé des sacres, le 29 juin 2013

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Un évêque s'est levé! Index du Forum -> ARCHIVES -> DEBATS THEOLOGIQUES & ARGUMENTS -> "Un Evêque...":Témoignages, Interviews, récits etc.
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Gentiloup
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2012
Messages: 2 885

MessagePosté le: Sam 27 Juil 2013, 18:10    Sujet du message: Analyse de la "Déclaration des 3 évêques" à l'occasion du jubilé des sacres, le 29 juin 2013 Répondre en citant

Posté le: Lun 8 Juil 2013 par GL- 17:24    Sujet du message: Analyse de la "Déclaration des 3 évêques" à l'occasion du jubilé des sacres, le 29 juin 2013
______________________________________



    


A propos de la déclaration du jubilé épiscopal du 27 juin 2013,
               
            
signée par Mgr Fellay, Mgr de Galarreta et Mgr Tissier de Mallerais               


Quelques considérations encourageantes:               

               
M. l'abbé Pivert m'a fait remarquer que l'article 11 de cette déclaration ne devait pas être interprété avec un a priori.               
               
Revenons donc à cet article:               


Citation:
11- Cet amour de l’Eglise explique la règle que Mgr Lefebvre a toujours observée : suivre la Providence en toutes circonstances, sans jamais se permettre de la devancer. Nous entendons faire de même, soit que Rome revienne bientôt à la Tradition et à la foi de toujours – ce qui rétablira l’ordre dans l’Eglise –, soit qu’elle nous reconnaisse explicitement le droit de professer intégralement la foi et de rejeter les erreurs qui lui sont contraires, avec le droit et le devoir de nous opposer publiquement aux erreurs et aux fauteurs de ces erreurs, quels qu’ils soient – ce qui permettra un début de rétablissement de l’ordre. En attendant, face à cette crise qui continue ses ravages dans l’Église, nous persévérons dans la défense de la Tradition catholique et notre espérance demeure entière, car nous savons de foi certaine que « les portes de l’enfer ne prévaudront point contre elle » (Mt 16, 18).   Déclaration des 3 évêques
    

            
Ière proposition:

 
Citation:

soit que Rome revienne bientôt à la Tradition et à la foi de toujours – ce qui rétablira l’ordre dans l’Eglise.


IIème proposition:

 

Citation:
soit qu’elle nous reconnaisse explicitement le droit de professer intégralement la foi et de rejeter les erreurs qui lui sont contraires, avec le droit et le devoir de nous opposer publiquement aux erreurs et aux fauteurs de ces erreurs, quels qu’ils soient.

            

La Ière proposition, invraisemblable à vue humaine, ne pose aucun problème. C'est celle qu'a toujours énoncée Mgr Lefebvre.       
               
En lisant vite et avec l'expérience de la tentative de ralliement de l'année dernière, on pourrait croire que la IIème proposition est envisagée dans le cadre d'un accord canonique. C'est ainsi que je l'ai lue dans un premier temps. Mais en relisant plus attentivement, il semble que ce ne soit pas le cas. Nulle part, en effet,  dans cette déclaration il n'est fait référence à un quelconque accord canonique.               
    

Ceci étant précisé, relisons donc cette seconde proposition:                


Citation:
soit qu’elle nous reconnaisse explicitement le droit de professer intégralement la foi et de rejeter les erreurs qui lui sont contraires, avec le droit et le devoir de nous opposer publiquement aux erreurs et aux fauteurs de ces erreurs, quels qu’ils soient.

             
Actuellement (et depuis la fondation de la Fraternité)  Rome ne reconnaît pas à la Fraternité, ni à quiconque "le droit de professer intégralement la foi et de rejeter les erreurs qui lui sont contraires."


Or, dans cette déclaration, les évêques ne demandent rien à Rome, ils évoquent seulement l'hypothèse très improbable selon laquelle Rome reconnaîtrait subitement à la Fraternité "le droit de professer intégralement la foi et de rejeter les erreurs qui lui sont contraires."
    

Dans cette déclaration, les évêques ne demandent donc pas l'autorisation d'exercer ce droit qui est la marque de la Fraternité depuis sa création. Ce droit qui était en sourdine depuis le chapitre d'Albano en novembre 2011 en raison de la tentative de ralliement.

En d'autres termes si "le droit de professer intégralement la foi et de rejeter les erreurs qui lui sont contraires," était reconnu par Rome à la Fraternité, cela signifierait que Rome serait en bonne voie de conversion. C'est ce que signifie, me dit l'abbé Pivert, cette phrase. En relisant attentivement, je n'y vois pas d'autre signification non plus.

Ceci étant ainsi examiné, les deux hypothèses de cet article 11 de la déclaration des 3 évêques, son dans la tradition de la Fraternité. Il faut donc les comprendre comme un retour aux clauses du chapitre de 2006. C'est donc une avancée de la position lefebvriste de la Fraternité dont Mgr Tissier de Mallerais est, semble-t-il, l'instigateur.

Cette déclaration des 3 évêques n'est donc pas une mauvaise nouvelle qui enferrerait la Fraternité dans un processus d'accord avec l'Eglise conciliaire, contrairement à ce qu'une lecture trop rapide pourrait faire croire.

Si cette déclaration officielle est enfin un acte significatif qui va dans le bon sens, il ne faut pas pour autant donner un blanc seing à Mgr Fellay; Nous sommes nombreux à savoir que depuis quelques mois la pression sur Mgr Fellay de la part du clergé anti-ralliement et des communautés amies s'était fortement accrue sur Menzingen. Cette déclaration est donc certainement le fruit de cette pression. Le livre de l'abbé Pivert, publié sans imprimatur de Menzingen, fait partie de ce processus (réflexion personnelle!).

Cela explique que le sermon de Pentecôte de Mgr Tissier de Mallerais  et celui des ordinations d'Ecône du 29 juin aient eu des résonances si conformes à la pensée de Mgr Lefebvre. Ils ne sont donc pas en contradiction avec la déclaration, Deo gratias!

Enfin j'insiste, cette analyse m'a été exposée par l'abbé Pivert, l'auteur de "Nos rapports avec Rome  par son Excellence Mgr Lefebvre", en qui nous pouvons avoir entière confiance. Un autre prêtre m'a également confirmé cette interprétation de la déclaration des 3 évêques.

Il me semble donc que nous devons faire confiance à Mgr Tissier de Mallerais, à l'abbé Pivert et à cet autre prêtre. Il serait complètement superflu par contre de faire confiance à Mgr Fellay qui a déjà tant de fois changé d'opinion et qui a failli entraîner la Fraternité sous l'autorité de la secte conciliaire en juin 2012. N'oublions pas la pitoyable lettre qu'il a adressée à Benoît XVI, qui révèle des intentions dissimulées.

Cette déclaration serait donc une bataille gagnée, mais il faut rester vigilant parce qu'il ne s'agit pas de la victoire finale.

Nous aurions donc gagné une bataille (vous voyez je reste prudente, même si je fais entière confiance à l'abbé Pivert), mais nous n'avons pas gagné la guerre du ralliement ni de la doctrine.

Dans le domaine de la doctrine il y a une amorce intéressante avec le nouveau site de l'abbé de Cacqueray intitulé Vatican II en questions. De plus depuis quelques temps les éditoriaux du supérieur du district de France vont crescendo en ce qui concerne la dénonciation des graves erreurs propagées par François et ses prédécesseurs. Un  dernier signe du changement de climat dans la Fraternité c'est la nomination par Benoît XVI de Mgr Müller à la tête de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi, dont dépend la Commission Ecclesia Dei qui gère les discussions avec la FSSPX. Gerhard Ludwig Müller, président de la CDF, semble plaire tout particulièrement à François. Or Mgr Müller continue de faire des déclarations menaçant ou réclamant un retour aux excommunications des évêques de la FSSPX, il réclamerait même une interruption des discussions. Dieu l'entende! cela gèlerait au moins pour un temps toute velléité d'entente!

A contrario, ce jubilé a été fêté avec trois évêques alors que Mgr Lefebvre en a sacré quatre! Par ailleurs de bons prêtres sont toujours en exil pour avoir dénoncé la dérive libérale à la tête de la Fraternité. Nous réclamons justice pour tous et nous ne commencerons à vraiment reprendre confiance que lorsque ces injustices seront réparées.

La vocation de ce Forum est de lutter contre le ralliement et la dérive libérale au sein de la Fraternité, nous ne pouvons donc que nous réjouir de ces bons signes mais nous ne devons pas baisser la garde.
    



Gentiloup             
    
             


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 27 Juil 2013, 18:10    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Un évêque s'est levé! Index du Forum -> ARCHIVES -> DEBATS THEOLOGIQUES & ARGUMENTS -> "Un Evêque...":Témoignages, Interviews, récits etc. Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com