Un évêque s'est levé!  Index du Forum

Un évêque s'est levé!
Forum

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 SOUTIEN A NOS EVÊQUES, PRÊTRES, RELIGIEUX, RELIGIEUSES REFRACTAIRES 


           
François, le lobby gay, "le péché de jeunesse" du cardinal Ricca et la communion des divorcés remariés

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Un évêque s'est levé! Index du Forum -> FORUM -> LE FORUM OUVERT AUX DISCUSSIONS
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Gentiloup
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2012
Messages: 2 884

MessagePosté le: Mar 30 Juil 2013, 17:30    Sujet du message: François, le lobby gay, "le péché de jeunesse" du cardinal Ricca et la communion des divorcés remariés Répondre en citant

Suite du sujet: François est-il aussi innocent que cela? Les égouts conciliaires...


Mgr Battista Ricca et François
           
          
Lors de son voyage de retour, dans l'avion, François donna une conférence de presse, concernant des sujets brûlants, voici ce qu'on peut en retenir entre autres choses:
         
 
Citation:
Le lobby gay, pas trouvé, et le cas de Mgr Ricca

"On écrit beaucoup sur ce lobby gay, je ne l’ai pas encore trouvé. Je n’ai encore rencontré personne au Vatican qui me montre sa carte d’identité avec écrit 'gay'. On doit distinguer le fait d’être homosexuel, et le fait de faire partie d’un lobby, car les lobbies ne sont pas bons (…) Si une personne est homosexuelle, qui suis-je pour la juger ? Le Catéchisme dit de ne pas marginaliser ces personnes. Le problème n’est pas d’avoir cette tendance, nous devons être frères, le problème est de faire des lobbies, lobbies des affaires, lobbies politiques, lobbies des francs-maçons, c’est cela le problème le plus grave".

Quant aux révélations de la presse sur Mgr Battista Ricca sur des pratiques homosexuelles et nommé prélat du IOR nommé par le pape François: "J’ai fait ce que prévoit le droit canon, c’est-à-dire l’investigatio previo, et nous n’avons rien trouvé. Mais je voudrais ajouter quelque chose là-dessus. Je constate que, souvent, dans l’Eglise, dans ce cas comme dans d’autres cas, on va chercher les péchés de jeunesse et on les publie - pas les délits, c’est autre chose, par exemple l’abus sur des mineurs est un délit - mais si un laïc, un prêtre, une religieuse a fait un péché et s’est converti, le Seigneur pardonne. Quand le Seigneur pardonne, le Seigneur oublie. (…) Et nous, nous n’avons pas le droit de ne pas oublier. Nous courrons le risque que le Seigneur n’oublie pas nos péchés". 
  


On remarquera que François ne sait jamais rien. Pour Battista Ricca, alors qu'il lui caresse la joue en public et qu'il gère la Maison Sainte Marthe où il réside, François ne savait rien sur lui, il lui a donné la mission de rendre une conduite vertueuse à la banque du Vatican (IOR), mais il ne savait rien sur ses "péchés de jeunesse"... alors que Battista Ricca avait pourtant déjà une belle carrière derrière lui au moment des faits incriminés. A noter que les Urugayens indignés ont porté à la connaissance du public ces actes scandaleux, mais rien n'empêche d'imaginer que Battista Ricca soit resté dans les mêmes travers après avoir été nommé à Rome en punition Mort de Rire de ces délits urugayens... Cela n'a pas retardé son avancement non plus, puisque le voilà, malgré tout (ou grâce à cela?) président de la banque du Vatican!
Maintenant François nous dit qu'il s'agit de "péchés de jeunesse" et qu'il ne sait pas grand chose du lobby gay du Vatican... Décidément, François ne sait jamais rien!   Mais attention, un péché de jeunesse en fréquentant des Bor..ls homosexuels n'est pas un délit et désigne même l’ecclésiastique aux plus hautes fonctions! Cela va de soi!      

 
Citation:
Le Pape interrogé sur les divorcés remariés, le mariage gay et l'avortement

Le Pape François a par rapport à la question des divorcés remariés (de pouvoir communier), le Pape a précisé qu'il "fallait regarder cela dans la totalité de la pastorale du mariage." " Entre parenthèses, les orthodoxes ont une pratique différente. Ils suivent ce qu’ils appellent la théologie de l’économie et offrent une deuxième possibilité. Je crois que ce problème doit être étudié dans le cadre de la pastorale du mariage. L’un des thèmes sur lesquels je consulterai le conseil des huit cardinaux, du 1er au 3 octobre, sera de voir comment avancer en termes de pastorale matrimoniale". Après avoir indiqué que le prochain synode des évêques devrait traiter de la pastorale du mariage, le pape a précisé : "On se marie sans maturité, sans s’apercevoir que c’est pour toute la vie ou parce que, socialement, l’on doit se marier. Cela entre dans la pastorale du mariage, comme le problème judiciaire de la nullité des mariages".

A un journaliste qui faisait remarquer qu'il n'avait durant son voyage au Brésil pas abordé directement les questions de l'avortement et du mariage gay, le Pape a répondu très brièvement: "L’Eglise s’est déjà parfaitement exprimée sur cela, il n’était pas nécessaire de revenir dessus. Il n’était pas nécessaire d’en parler à moins de dire des choses positives . Les jeunes savent parfaitement quelle est la position de l’Eglise".


Ce langage ambigu annonce la glissade à venir en ce qui concerne le péché d'adultère. A noter que depuis qu'il est pape, jamais François ne s'est prononcé, même pas une seule fois, sur le "prétendu mariage gay", alors que la question fait rage à l'échelle mondiale. Une fois encore il évite le sujet, ce qui en dit long sur ses réelles dispositions.

Certains prétendent que lorsqu'il rencontra les députés français au Vatican, il se prononça contre la loi sur le mariage contre-nature. En fait il n'en est rien du tout. Il a simplement dit que les lois pouvaient être changées, sans préciser s'il s'agit de celles du code de la route, des impôts ou des sanitaires. Bien sûr les papolâtre ravis en ont vite conclu que les non-dits étaient à interpréter contre les lois sur le "mariage gay".
"Il n’était pas nécessaire d’en parler à moins de dire des choses positives ", il faut croire, qu'il n'y a donc rien à dire et que tout cela est positif puisqu'il n'en a jamais parlé!

François est un champion dans l'art de l'esquive.          


Dernière édition par Gentiloup le Ven 6 Sep 2013, 22:52; édité 5 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 30 Juil 2013, 17:30    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Lucile


Hors ligne

Inscrit le: 29 Mai 2013
Messages: 65

MessagePosté le: Mar 30 Juil 2013, 21:16    Sujet du message: François, le lobby gay, "le péché de jeunesse" du cardinal Ricca et la communion des divorcés remariés Répondre en citant

Cruelle la photo! Mais dans ce monde-là qu'est-ce qui choque?
En tout cas après ça difficile de dire qu'il ne le connait pas, mais c'est quand même ce qu'il fait... Comme tout le monde s'en f... Il peut continuer tranquillement.


Revenir en haut
InNomineDomini
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 01 Mar 2013
Messages: 142

MessagePosté le: Jeu 8 Aoû 2013, 17:07    Sujet du message: François, le lobby gay, "le péché de jeunesse" du cardinal Ricca et la communion des divorcés remariés Répondre en citant

En plus des Pères de l'Eglise, les saints et savants, dont les enseignements font autorité et une partie du patrimoine ecclésiastique, il y a de très nombreux documents du Magistère infaillible sur l'homosexualité condamnée l'Église. Parmi ceux-ci, l 'évidence quelques-uns:  

  
3e Concile œcuménique du Latran (1179): «Tous ceux qui sont coupables de vices contre nature - par lequel la colère de Dieu est venu sur les enfants de la désobéissance et détruit les cinq villes de feu - s'ils sont clercs, doivent être expulsés du clergé et confinés dans des monastères à faire pénitence s'ils sont laïques, ils doivent  être excommunié et complètement séparé des fidèles »(Canon 11).  

  
5. Conseil œcuménique du Latran (1512-1517): Ce conseil a établi que tout membre du clergé surpris dans la pratique de l'homosexualité est suspendu des ordres ou obligé de faire pénitence dans un monastère.  

  
Le pape saint Pie V (1566): «Ayant mis notre attention sur la suppression de tout ce qui pourrait en quelque sorte offenser la majesté divine, nous avons décidé de punir par-dessus tout, et sans complaisance, ces choses qui, sous l'autorité de l'Écriture sont connus pour déplaire à Dieu et provoquent sa colère plus que d'autres, c'est la négligence du culte divin, simonie ruineuse, le crime de blasphème et le vice libidineux contre nature exécrable, en raison de ces défauts, les peuples et les nations sont punis par Dieu: les catastrophes, les guerres, la famine et la peste. Quiconque commet le crime abominable contre nature, qui a pris la colère de Dieu pour tomber sur les fils d'iniquité, seront livrés au bras séculier pour être punis(...) »(Bull Cum primun).  

  
Le pape saint Pie V (1568): «Ce crime horrible, par lequel les villes corrompues et obscène [Sodome et Gomorrhe] ont été brûlées par la condamnation divine, nous remplit de douleur amère et stimule fortement la réprimer avec le plus grand soin possible. à juste titre, 5e. concile du Latran (1512 à 1517) stipule que tout membre du clergé pris dans la pratique du vice contre nature, par lequel la colère de Dieu est tombée sur les fils d'iniquité, est dépouillé de commandes d'écriture ou tenue de faire pénitence dans un monastère (c.4, X, V, 31.) Pour la contagion si grande peste ne se propage avec plus d'audace se prévaloir de l'impunité, qui est la plus grande incitation au péché, et de punir plus sévèrement clercs coupables de ce crime odieux ne sont pas effrayés par la mort de l'âme, ont décidé qu'ils sont punis par l'autorité laïque, qui applique la loi. Par conséquent, avec le désir d'adopter avec plus de force que décrété depuis le début de Notre Pontificat (Bull Cum Primum), a établi que chaque prêtre ou mebro clergé, qu'il soit séculier ou régulier, d'un rang ou sa dignité, qui ont commis ce crime horrible, en vertu de la présente loi, être privé de tout privilège clérical, de bureau, de la dignité et de bénéfice , et que, une fois dégradée par un juge ecclésiastique, est livré à l'autorité civile de recevoir le même châtiment que la loi réserve aux laïcs qui ont lancé cet abîme "(Bull horrendum illud scelus).  

  
Un plus grand catéchisme, promulgué par le Pape saint Pie X (1910): La sodomie est classé dans la sévérité peu après homicide volontaire, parmi les péchés qui crient vengeance devant Dieu. «Ces péchés sont dit de crier vengeance devant Dieu, parce que l'Esprit Saint dit, et parce que leur iniquité est si grave et évidente, qui provoque le châtiment de Dieu avec les peines les plus sévères."  

  
Code de Droit Canonique 1917 "Les laïcs qui ont été légalement reconnus coupables de crimes contre le sixième commandement commis avec des mineurs qui n'ont pas atteint l'âge de seize ans, ou le viol, la sodomie, l'inceste, le proxénétisme, sont ipso facto infâme ailleurs autres sanctions qui veulent l'Ordinaire de leur imposer »(canon 2357 § 1). Canon 2358 stipule que les clercs des ordres mineurs (ceux qui n'ont pas encore Caima ou sous-diacres) sont punis "jusqu'à ce que la renonciation est le secrétaire." En ce qui concerne les ordres supérieurs de clergé (diacre, prêtre et évêque): "Si vous avez commis un crime contre le sixième commandement avec un mineur de moins de 16 ans, ou commis l'adultère, le viol, la bestialité, la sodomie, proxénétisme, ou d'inceste avec consanguins ou équivalent, sera suspendu ordre, a déclaré infâme, privé de toute fonction, avantage, la dignité ou la position qu'ils peuvent avoir, et dans les cas graves, être déchu "(Canon 2359).  
Congrégation pour la Doctrine de la Foi (1975). Le 29 Décembre 1975, au milieu de l'abandon de la morale chrétienne provoquée par la révolution sexuelle, la Sacrée Congrégation pour la Doctrine de la Foi a publié une déclaration Persona humana - Sur certains points de la morale sexuelle. Dénonce le subjectivisme moral répandues, de nombreux théologiens se disputaient sur la base d'une approche pastorale erronée, et rappelle la doctrine catégorique de l'Eglise et de l'éthique naturelle, déclarant que tout acte sexuel en dehors du mariage est un péché. Condamne par conséquent avant le mariage sexe cohabitation Marial, la masturbation et l'homosexualité (doc. cit., VII, IX). Condamne également la conclusion selon laquelle une relation homosexuelle stable analogue au mariage peut se justifier: «Il ne peut pas être utilisé méthode pastorale qui donne une justification morale à ces mesures sur les motifs qu'ils seraient en accord avec la condition de ces personnes Ouais, selon. l'ordre moral objectif, les relations homosexuelles sont des actes dépourvus d'une finalité essentielle et indispensable »(doc. cit., VIII)  

  
Source: Livre: Catéchisme contre l'homosexualité, le Père David Francisquini - Ed Artpress, 2011.  

  


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 17:03    Sujet du message: François, le lobby gay, "le péché de jeunesse" du cardinal Ricca et la communion des divorcés remariés

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Un évêque s'est levé! Index du Forum -> FORUM -> LE FORUM OUVERT AUX DISCUSSIONS Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com