Un évêque s'est levé!  Index du Forum

Un évêque s'est levé!
Forum

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 SOUTIEN A NOS EVÊQUES, PRÊTRES, RELIGIEUX, RELIGIEUSES REFRACTAIRES 


           
Décès de monsieur l'abbé Bruno Schaeffer

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Un évêque s'est levé! Index du Forum -> FORUM -> LE FORUM OUVERT AUX DISCUSSIONS
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
laudetur Jesus Christus
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 03 Aoû 2012
Messages: 327
Localisation: Pologne

MessagePosté le: Ven 9 Aoû 2013, 17:08    Sujet du message: Décès de monsieur l'abbé Bruno Schaeffer Répondre en citant

M. l'abbé Bruno Schaeffer est décédé cette nuit à 3 heures du matin. Funérailles mardi 13 août 2013 à 10 H 30 en l'abbaye de Bellaigues par M. l'abbé Régis de Cacqueray, Supérieur du District de France.

Je viens de lire cette bien triste nouvelle.
Merci de prier pour le repos de cette belle âme de prêtre.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 9 Aoû 2013, 17:08    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
laudetur Jesus Christus
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 03 Aoû 2012
Messages: 327
Localisation: Pologne

MessagePosté le: Ven 9 Aoû 2013, 17:11    Sujet du message: Décès de monsieur l'abbé Bruno Schaeffer Répondre en citant

 
Communiqué du District de France
Avis de décès et de funérailles
Suresnes, le 9 août 2013
Décès de M. l'abbé Bruno Schaeffer,
moine bénédictin, le vendredi 9 août 2013

Nous confions à vos prières le repos de l’âme de M. l'abbé Bruno SCHAEFFER.  
Monsieur l'abbé SCHAEFFER est décédé très saintement dans la nuit du 8 au 9 août
à 3 heures du matin, toute la communauté bénédictine étant présente autour de lui.
Il avait fait sa profession monastique le mardi 6 août dernier en la fête de la Transfiguration.
La messe d'enterrement, célébrée par M. l'abbé Régis de Cacqueray,  aura lieu le :
Mardi 13 août 2013 à 10 H 30 en l'abbaye bénédictine de BELLAIGUE
Il sera également enterré dans le cimetière de la communauté.

   
 


Revenir en haut
Gentiloup
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2012
Messages: 2 884

MessagePosté le: Ven 9 Aoû 2013, 17:16    Sujet du message: Décès de monsieur l'abbé Bruno Schaeffer Répondre en citant

Merci Laudetur, pour cette, hélas, bien triste nouvelle qui était attendue.
M. l'abbé Schaeffer était malade depuis assez longtemps.

Prions pour lui et pour ses proches dont sa maman.  


Revenir en haut
N.M.
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 02 Aoû 2012
Messages: 217
Localisation: France

MessagePosté le: Ven 9 Aoû 2013, 19:45    Sujet du message: Décès de monsieur l'abbé Bruno Schaeffer Répondre en citant

 Oui chère Gentiloup, prions bien pour le Père Bruno Schaeffer. Il a accompli sa vocation. Oblat bénédictin, il est enfin devenu moine avant d'entrer dans son éternité. Bellaigue lui doit beaucoup. Je me souviens d'avoir rencontré le Père Ange chez l'Abbé Schaeffer à Paris, en 1999, alors que les moines cherchaient à fonder en France. C'était le bon temps. Que de grâces reçues par le canal de cet excellent prêtre ! Aujourd'hui est pour moi - et pour bien d'autres - un jour de très grand deuil. C'est un père que nous perdons. Et que nous gagnons, en un autre sens : celui d'une paternité qui continue par-delà la mort.

Il avait tout vu et tout compris (ce qui est trop rare). Et avec beaucoup de sagesse (ce qui est encore plus rare). Concernant la crise de l'Eglise, bien sûr. Mais concernant tant d'autres choses. Très ferme, et en même temps très ouvert à tous. Il était un guide très sûr en matière de vie spirituelle. Je suis persuadé qu'il continuera à nous aider.

Prions bien pour sa Maman, toujours de ce monde. Et aussi pour sa sœur défunte.

Notre Dame de la Sainte Espérance, convertissez-nous 


Revenir en haut
N.M.
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 02 Aoû 2012
Messages: 217
Localisation: France

MessagePosté le: Ven 9 Aoû 2013, 21:48    Sujet du message: Décès de monsieur l'abbé Bruno Schaeffer Répondre en citant

 Et ça n'a pas manqué ! Ennemond a déjà commencé à récupérer la mémoire de l'Abbé Schaeffer sur le Forum catholique. C'est RE-PU-GNANT.

Je ne pensais pas qu'on oserait. Du moins pas si rapidement. Tout ce monde-là me dégoûte profondément.


Revenir en haut
Gentiloup
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2012
Messages: 2 884

MessagePosté le: Ven 9 Aoû 2013, 22:39    Sujet du message: Décès de monsieur l'abbé Bruno Schaeffer Répondre en citant

Cher N.M., merci pour la pudeur de votre beau témoignage sur l'abbé Schaeffer. Vous avez raison, le grand cirque a commencé, il ne faut rien négliger et ne surtout pas laisser  la mémoire d'un bon prêtre clairvoyant intacte!

Un prêtre tout-à-l'heure me disait que la crise de la Fraternité n'était sans doute pas étrangère à la maladie de son saint confrère. C'est d'autant plus répugnant que sans même attendre ses obsèques la récupération sous forme de panégyrique est déjà à l’œuvre.


Revenir en haut
N.M.
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 02 Aoû 2012
Messages: 217
Localisation: France

MessagePosté le: Ven 9 Aoû 2013, 23:08    Sujet du message: Décès de monsieur l'abbé Bruno Schaeffer Répondre en citant

 Chère Gentiloup,

Mutatis mutandis, tout cela me rappelle une anecdote politique. En 1974, Chaban-Delmas avait publié une dépêche annonçant sa candidature aux élections présidentielles, alors que les funérailles de Georges Pompidou n'étaient pas encore terminées. Un député s'était fendu d'un mot cruel mais juste : il a sauté à pieds joints sur le cercueil du défunt.

Voilà exactement la démarche d'Ennemond. On connaissait "l'homme qui rit dans les cimetières" (Poincaré d'après Bernanos).  Voici "l'homme qui saute sur les cercueils".

C'est abject. Abject.

Attention, Dieu nous voit.


Revenir en haut
Martin
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 22 Juin 2012
Messages: 247
Localisation: Belgique

MessagePosté le: Lun 12 Aoû 2013, 07:18    Sujet du message: Décès de monsieur l'abbé Bruno Schaeffer Répondre en citant

 
N.M. a écrit:
Il avait tout vu et tout compris (ce qui est trop rare). Et avec beaucoup de sagesse (ce qui est encore plus rare). Concernant la crise de l'Eglise, bien sûr. Mais concernant tant d'autres choses.

J’y pensais, cher N.M., en relisant la préface que l’Abbé Schaeffer avait écrite pour l’étude historique de Dom Guéranger sur Saint Louis et la papauté. En quelques lignes, il résumait magnifiquement l’enjeu de la querelle des Investitures, de l’attentat d’Anagni et, plus généralement, de la lutte multiséculaire qui devait aboutir à l’anéantissement de la chrétienté que nous connaissons aujourd’hui :

Monsieur l’Abbé Schaeffer a écrit:
C’est la gloire des mérovingiens, des carolingiens et des premiers capétiens d’avoir réalisé cette interpénétration du temporel et du spirituel. La stupide séparation des deux pouvoirs, installée progressivement à travers l’émergence du droit divin des rois nous le fait oublier. Le règne de saint Louis nous réapprend leur étroite et nécessaire collaboration.

Et je me faisais cette réflexion que le courage est nécessaire à l’écrivain, mais que la lucidité l’est tout autant. Un historien récent tel que Sylvain Gouguenheim ne manque nullement de courage, il l’a démontré en faisant face à la meute acharnée contre son Aristote au Mont-Saint-Michel. Mais quelle déception fut la mienne en constatant, dans son ouvrage sur La réforme grégorienne, l’étendue de son aveuglement face à la lutte menée par de saints papes contre la sécularisation progressive de l’Occident chrétien !...

Pour ma part, je n’ai jamais échangé que quelques mots avec l’Abbé Schaeffer – lors de l’enterrement d’un ami, pour la célébration duquel il n’avait pas hésité à venir en Belgique, en dépit de sa grave maladie – mais il n’en avait pas moins saisi l’occasion de me demander de prier pour lui. Supplions donc notre Créateur et Souverain Maître, afin que l’âme de ce prêtre lucide et courageux repose éternellement en paix !

M.


Revenir en haut
N.M.
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 02 Aoû 2012
Messages: 217
Localisation: France

MessagePosté le: Lun 12 Aoû 2013, 07:31    Sujet du message: Décès de monsieur l'abbé Bruno Schaeffer Répondre en citant

 Cher Martin,

Pensez si je me souviens bien de cette préface ! C'est votre serviteur qui l'avait sollicitée à Monsieur l'Abbé (entre parenthèses, je recommande à tous cet ouvrage, ainsi que les autres titres de l'Association Saint-Jérôme). L'Abbé Schaeffer avait accepté de grand cœur, tant en raison de l'objet du livre en question, qu'en raison des liens d'amitié anciens avec nos amis belges.

Quant aux obsèques que vous rappelez, nous savons fort bien pourquoi ce fut Monsieur l'Abbé qui les célébra : pourquoi il accepta de venir les célébrer, et pourquoi lesdites obsèques purent ainsi avoir lieu dans l'église de la FSSPX à Bruxelles. Ce fut en juillet 2011 il me semble...

Quand on sait ce que nous savons, on ne peut qu'être scandalisé par la dernière sortie d'Ennemond, "l'homme qui saute sur les cercueils".


Revenir en haut
N.M.
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 02 Aoû 2012
Messages: 217
Localisation: France

MessagePosté le: Lun 12 Aoû 2013, 16:02    Sujet du message: Décès de monsieur l'abbé Bruno Schaeffer Répondre en citant

 Manifestement, Catholicapedia intervient à son tour au sujet de l'Abbé Schaeffer. Un peu trop rapidement me semble-t-il (eux aussi !). Peut-être pourrait-on avoir la décence d'attendre que la dépouille de notre cher disparu ait été portée en terre ? Est-ce trop demander ?

Est-ce trop demander ?

Quoi qu'il en soit je m'inscris dores et déjà en faux tant contre les affirmations d'Ennemond que contre celles de l'Abbé Grossin (qui datent un peu !) : elles sont aussi peu sérieuses les unes que les autres concernant l'Abbé Schaeffer. L'un et l'autre prennent leurs désirs pour des réalités. A cette différence près que le premier d'entre eux est trop bien informé pour ne pas savoir que ses désirs ne correspondent pas à la réalité (et c'est donc particulièrement grave de sa part).

Catholicapedia fait référence à une lettre de l'Abbé Chazal datée du 21 septembre 2012 selon laquelle deux moines auraient quitté Bellaigue "parce qu'ils sont (à l'Abbaye) en faveur de l'accord". C'est faux. Encore une fois... Et au passage Bellaigue n'est pas une abbaye mais un monastère. Deux moines ont effectivement quitté Bellaigue au cours de l'année 2012, mais l'un d'entre eux, à savoir le Père Bernard de Menthon, avait rédigé en novembre 2011 une lettre aux oblats qui semblait à tout le moins favorable aux accords (j'ai le texte sous la main, ainsi que la lettre que j'avais alors envoyée à l'Abbé Schaeffer qui me demandait ce que j'en pensais). S'il y a un rapport entre le départ de ces deux moines et la crise entre pro et anti accords, il ne semble donc pas que nous soyons face à deux moines "anti-accords" quittant un monastère "pro-accords", mais au contraire face à deux moines "pro-accords" quittant un "monastère anti-accords". S'il y a un rapport... Et si la controverse autour des accords était seule en cause...

Quant aux propos que j'ai posté ici même au sujet d'Ennemond - et que j'assume - à savoir que ce personnage est un "homme qui saute sur les cercueils", peut-être serait-il nécessaire d'en indiquer la source.

Très bonne source en revanche en la personne de Pluchon, qui citait l'un de ses correspondants à savoir votre serviteur.

  


Revenir en haut
Gentiloup
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2012
Messages: 2 884

MessagePosté le: Lun 12 Aoû 2013, 19:07    Sujet du message: Décès de monsieur l'abbé Bruno Schaeffer Répondre en citant

Mais bien sûr cher N.M. voici la source du message "de l'homme qui saute sur les cercueils". Il n'y a aucune raison de ne pas mettre la source.


Revenir en haut
N.M.
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 02 Aoû 2012
Messages: 217
Localisation: France

MessagePosté le: Lun 12 Aoû 2013, 19:22    Sujet du message: Décès de monsieur l'abbé Bruno Schaeffer Répondre en citant

 Chère Gentiloup,

Je me suis mal fait comprendre. Catholicapedia cite ma réaction sur votre forum (dans ce fil de discussion). La moindre des choses (pour Catholicapedia) serait de "sourcer" ladite citation.


Revenir en haut
Vladimir
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 23 Déc 2012
Messages: 105

MessagePosté le: Mer 14 Aoû 2013, 14:40    Sujet du message: Décès de monsieur l'abbé Bruno Schaeffer Répondre en citant

Quelqu'un a-t-il assisté ou a-t-il des nouvelles de l'enterrement de l'abbé Schaeffer, qui ont eu lieu à Bellaigue? Il paraît que l'abbé de Cacqueray a fait un très beau sermon et qu'il y avait beaucoup de monde.

Revenir en haut
N.M.
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 02 Aoû 2012
Messages: 217
Localisation: France

MessagePosté le: Mer 14 Aoû 2013, 14:48    Sujet du message: Décès de monsieur l'abbé Bruno Schaeffer Répondre en citant

 Oui, j'y étais. Et l'Abbé de Cacqueray a dit des choses importantes.

Je ne tarderai pas à en parler.


Revenir en haut
AupiedelaCroix
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 31 Aoû 2012
Messages: 285

MessagePosté le: Jeu 15 Aoû 2013, 12:51    Sujet du message: Décès de monsieur l'abbé Bruno Schaeffer Répondre en citant

L'abbé Shaeffer, que je n'ai connu que de réputation, semble intéresser tout le monde. Tout le monde a son mot à dire sur ce qu'il était et sur ses grandes vertus qui semblent faire l'unanimité. Je publie ci-dessous, en espérant que cela ne contrevient pas trop à la direction du forum, l'article de l'abbé de Tanoüarn qui donne son avis ayant assisté aux funérailles du père Bruno de Bellaigue (à ne pas confondre avec l'auteur de la recension du livre de l'abbé Pivert sur cette page). En attendant les controverses ou les avis éventuels, dont celui de N.M. qui s'annonce. J'espère notamment que La Porte Latine publiera le sermon de M. l'abbé de Cacqueray qui est mis en cause.
Je ne cite que les passages qui éveillent le plus ma curiosité (la plus grande partie), pour l'article entier voir la source: Tradinews.


AupiedelaCroix


PS: Si Gentil Loup juge bon de supprimer mon article comme non conforme, c'est sans soucis. 
 
 
Citation:
Je suis allé mardi dernier aux funérailles de l'abbé Bruno Schaeffer au monastère de Bellaigue, en Combrailles.  

 
(...) 

 
Disons-le tout net, l'abbé Schaeffer cultiva la thèse sédévacantiste, telle que l'exposa Mgr Guérard des Lauriers, dominicain. Pour lui la papauté était quelque chose de si grand - un droit divin ! - que les papes, depuis Jean XXIII, avaient perdu l'exercice de ce Munus. Le Père Guérard fit sensation au tout début des années 80, en distinguant la papauté "materialiter et la papauté "formaliter". Selon cet intellectuel de haute volée, les papes, après Pie XII, parce qu'il n'avaient pas eu l'intention de recevoir la plénitude de pouvoir qui caractérise la papauté, restaient en-deça du pontificat. Ils étaient pape matériellement, non formellement. Le théologien précautionneux, au moment même où tel l'éléphant, il écrasait allègrement une porcelaine multiséculaire, éprouva le besoin de finasser en précisant que sa thèse, selon laquelle le pape n'était pape que matériellement et non formellement, revêtait une "certitude probable" qui permettait à un chrétien d'agir en conséquence avec une assurance suffisante. C'est ainsi qu'inquiet pour l'avenir de l'Eglise, le Père Guérard des Lauriers se fit lui-même sacrer évêque par un Viêt namien controversé, frère de l'ancien président Diem, archevêque de Saïgon en son temps, qui fit au Concile plusieurs interventions sur le dialogue avec les bouddhistes, Mgr Ngo Dinh Tuc, celui-là même d'ailleurs qui ordonna prêtre Bruno Schaeffer. 
  
Cette thèse sur le pape était lourde et fine en même temps (ce que, hélas, l'abbé de Cacqueray, qui officiait pour les funérailles n'a manifestement pas compris du tout : je parle de la finesse autant que de la lourdeur). A la même époque, le Père Barbara développa une thèse sédévacantiste radicale, sans distinguer le "materialiter" et le "formaliter", qui est celle à laquelle implicitement on se réfère (Cacqueray compris) quand on parle, sans bien les connaître, de tels sujets. Il y a des différences foncières entre les deux hommes. Le Père Barbara était un curé pied-noir au verbe haut qui aimait les simplifications qu'une éloquence ordinaire fait subir à la pensée, qui se souciait de la pratique subtile des distinctions scolastiques comme d'une guigne et qui écrivit une Catéchèse catholique du mariage, dont le moins que l'on puisse dire est qu'elle est fort systématique, soumettant à la Ratio theologica le moindre ébat conjugal... avec l'inconfort que chacun imagine dans ce mélange. Il raisonnait en base 2. Pas Guérard des Lauriers. Et pas l'abbé Schaeffer. La demi-heure de l'abbé de Cacqueray sur la question a été insupportable pour la famille et pour les familiers de l'abbé, qui me l'ont dit. On avait l'impression, en assistant aux obsèques, d'enterrer un Savonarole, ce qui était aux antipodes du caractère et de la perspective de l'abbé Schaeffer, fort dans la foi, comme nous le prescrit saint Pierre, mais se méfiant de tous les prophétismes, jamais raide et qui ne faisait d'ailleurs pas état, quand on ne lui en parlait pas, de cette hypothèse théologique et de la certitude probable qu'elle comportait. 
  
Petite parenthèse : Jean Madiran s'était beaucoup moqué à l'époque de la "certitude probable", dont il disait, si mes souvenirs sont exacts, dans un texte d'Itinéraires, dont la verdeur polémique était digne des Provinciales de Pascal, que c'était un cercle carré. On pense à la deuxième Provinciale : "Qu'est-ce que cette grâce suffisante qui ne suffit pas". Pascal et Madiran sont resté maître du terrain rhétorique. Mais ils avaient tort l'un et l'autre sur le formel de leur attaque, Pascal quant à lui eut le bon goût de le reconnaître peu ou prou dans on dix-huitième petit papier : la grâce suffisante a besoin de la grâce efficace sinon elle ne suffit pas. Quant à la certitude que nous avons du bien que nous accomplissons, ce n'est jamais une certitude apodictique ou démonstrative, c'est toujours une certitude morale. Combien, avec la certitude de faire le bien, accomplissent le mal ! Dieu seul connaît le bien et le mal que nous faisons. Notre conscience, bien éclairée, n'en a qu'un aperçu parfois trompeur (cf. Somme théologique IaIIae Q19 a5), ce qui n'empêche pas que nous devions la suivre (a6) et que nous ne péchons pas le faisant. Tout cela est compliqué : il faudra bien que le Vatican se prononce sur tous ces sujets ! 
  
Dans la deuxième partie de son homélie, l'abbé de Cacqueray a très bien parlé de la bonté de l'abbé Schaeffer. Mais il a effectué dans la deuxième partie de sa deuxième partie, un rapprochement proprement stupéfiant. Il a repris l'épître aux Hébreux pour nous expliquer que "la racine" de la sainteté de l'abbé Schaeffer est qu'il était "sans père, sans mère, sans généalogie", comme Melchisédech, le premier de tous les prêtres de l'ordre nouveau. Le Prédicateur a employé le mot "généalogie". Sans doute a-t-il parlé pour lui-même qui, quoi qu'issu d'une noble famille, n'en veut pas faire état. Mais l'abbé Schaeffer, historien et historien du droit, personnage enraciné, arpentant les terroirs français de son pas de chasseur, fut un généalogiste dans l'âme. Il accordait beaucoup d'importance au fait d'avoir une lignée, dont on ne peut et ne doit pas déchoir. Ce n'était pas pour lui une question de titre ou de vantardise, bien évidemment. C'était simplement une question d'honneur, un point terrestre où l'honneur venait s'accrocher. Il mettait en pratique la phrase du Père de Broglie : "La noblesse n'est pas la classe qui dirige mais la classe vers laquelle on se dirige". Ajoutons que sa fidélité à l'ordre de saint Benoît, à l'intérieur duquel il a voulu mourir, a été pour lui une autre manière de cultiver la généalogie. Ce bénédictin actif dans la ligne du Père Emmanuel du Mesnil Saint Loup comptait ces moines de tous les temps comme autant d'ancêtres dans la foi, en communion avec chacun d'entre nous dans le sublime "mystère de la piété" qu'évoque saint Paul. L'esprit monastique de l'abbé Schaeffer, qui aimait tant commenter la Règle de son Bienheureux Père, était, dans tous les sens du terme, un esprit de piété, avec la certitude théologale que, cohéritiers du Christ, nous autres chrétiens,, affrontant chacun les turbulences de l'Histoire dans le moment qu'il nous a été donné de vivre, nous étions tous fils et filles du même Respect viscéral qui avait fait naître en nous cette piété. 
  
Théorie que tout cela ? Non, pas chez l'abbé Schaeffer. Chez lui, à Coulloutre, il recevait comme un Prince, mais non comme un m'as-tu vu. S'il mettait une belle nappe et de beaux couverts, c'était pour que chez lui, chacun se sente reçu comme un Prince. Sa direction spirituelle était, j'allais dire du même bois : jamais interventionniste jamais molle non plus. Il faisait sentir, sans phrase, à qui venait le voir que les chrétiens, devant Dieu, sont un peuple de princes, que ce principat nous fait partager les mêmes devoirs et que les meilleurs en ce Royaume de la grâce sont ceux qui ont la conscience la plus aiguë de ces devoirs. 

 


Revenir en haut
N.M.
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 02 Aoû 2012
Messages: 217
Localisation: France

MessagePosté le: Jeu 15 Aoû 2013, 14:10    Sujet du message: Décès de monsieur l'abbé Bruno Schaeffer Répondre en citant

 
Merci pour ce texte de l'Abbé de Tanoüarn

 

Et merci à Monsieur l'Abbé de Tanoüarn de témoigner ainsi publiquement. Le portrait humain qu'il dresse de l'Abbé Schaeffer est rigoureusement exact. C'était en effet un homme de Dieu et un grand seigneur.

 

Et il rend assez bien compte de la position doctrinale du cher Père Bruno : ce dernier était disciple du Père Guérard des Lauriers (o.p.). Disciple parce qu'il embrassait la thèse dite de Cassiciacum (les "papes de Vatican II" sont papes en puissance, ils ne sont pas papes en acte ; autrement dit, ils ne sont pas papes en réalité, même si en droit ils ont été désignés à cet office par les cardinaux - et constituent ainsi une pierre d'attente pour l'avenir, un jalon materialiter dans la succession apostolique). Et j'ajoute : disciple spirituel, parce que le Père Bruno prêchait aux communautés religieuses des retraites très largement inspirées des écrits spirituels de ce grand dominicain (je pense notamment à ses écrits sur la solitude).

 

Cette filiation "guéradienne", l'Abbé Schaeffer n'en faisait pas mystère. Mais en même temps, cette filiation n'était pas affichée de manière intempestive. D'abord parce que ça ne correspondait ni à son caractère, ni à sa sagesse. Ensuite parce que le Père Bruno savait donner à ses interlocuteurs ce qui leur faisait besoin au moment où ils en avaient besoin. Ni trop tôt, ni trop tard. Ni trop, ni trop peu. Et enfin parce que, ainsi qu'il s'en expliquait autrefois avec l'un de ses confrères dans un document que je reproduirai, il tenait bien évidemment (contrairement à tant de "sédévacantistes" ou tant de "sédéplénistes" bas de plafond) que l'Eglise ne pouvait pas se limiter humainement à ceux qui avaient (par grâce) su voir juste, lors même que la vérité sur la présente situation (concernant Vatican II et les "papes" dudit concile) n'avait pas encore été (et pour cause) publiquement affirmée par un vrai pape parlant es qualité.

 

Cependant je trouve l'Abbé de Tanoüarn trop sévère avec son cousin l'Abbé de Cacqueray. Ce dernier a eu le mérite de rappeler - citant une lettre de Mgr Tissier de Mallerais à l'un de ses confrères (l'Abbé Aulagnier ?) - que l'Abbé Schaeffer professait "un sédévacantisme modéré et non affiché". Certes, c'est peut-être en effet avoir le tort de laisser confondre la thèse de Mgr Guérard des Lauriers avec des formes abruptes de "sédévacantisme", mais il me semble tout de même que la citation de Mgr Tissier permettait de comprendre qu'il existait des nuances. Je trouve également l'Abbé de Tanoüarn trop sévère avec le Père Barbara (que j'ai connu notamment par l'entremise de très bons amis, mais aussi grâce à... l'Abbé Schaeffer !)... Père Barbara qui prêcha en son temps les Exercices spirituels à Couloutre et dont la Catéchèse (qu'elle soit du mariage ou de la crise) n'a jamais prétendu remplacer les études des théologiens, mais tout bonnement faire œuvre de catéchèse (comme le nom l'indique).

 

Mais je rejoins l'Abbé de Tanoüarn concernant le passage assez étrange de l'homélie où l'Abbé de Cacqueray a affirmé que le Père Bruno était "sans père, sans mère, sans généalogie". Sans racine le Père Bruno ? Pensant à toutes les anecdotes, plus pittoresques les unes que les autres, que l'Abbé m'avait livrée concernant son cher pays nantais, pensant également à son amour des pays (le Bourbonnais de Châtelperron, le Nivernais, la Puisaye... ou encore le Vercors et le Vaucluse), à son amour des paysages (lui qui avait un bon coup de crayon et de pinceau). Pensant enfin à sa famille, et notamment à sa chère Maman qui apparemment n'avait pu se déplacer, ces mots m'ont fait mal. D'autant plus que, lorsque l'on enterre l'un de ses frères entré dans le sacerdoce et a fortiori dans la vie religieuse, on est un peu dépossédé de son deuil. Mais sans doute l'Abbé de Cacqueray voulait-il expliquer à quel point l'Abbé Schaeffer était tout à tous, "sans acception de personne". A quel point le Père Bruno avait son regard fixé sur l'Eternité. Et c'est peu de le dire !

 

Concernant la cérémonie des obsèques, j'ai un autre regret : l'absence de l'Abbé Pinaud. On sait pourquoi. Et le pourquoi en question a fort chagriné notre cher disparu. Je le tiens de sa bouche. Et je ne suis pas le seul, parmi ses familiers.

 

A Dieu, cher Père Bruno... A bientôt...


Revenir en haut
N.M.
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 02 Aoû 2012
Messages: 217
Localisation: France

MessagePosté le: Jeu 15 Aoû 2013, 14:29    Sujet du message: Décès de monsieur l'abbé Bruno Schaeffer Répondre en citant

 Concernant les éléphants et la porcelaine, j'ajouterais tout de même ceci :

Il est deux sortes d'éléphants.

- Ceux qui sont vraiment à l'image de ce très noble animal, et qui traversent les magasins de porcelaine en n'écrasant que la fausse marchandise d'importation. Mgr Guérard des Lauriers et son fils spirituel l'Abbé Schaeffer étaient en ce sens de nobles éléphants. 

- Ceux qui n'ont de l'éléphant que la force sans en posséder la noblesse, et détruisent à la fois le limoges, les imitations et le magasin qui va avec. On en trouve notamment à l'Institut du Bon Pasteur, ainsi qu'un récent passé en a administré la preuve.

 


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 04:50    Sujet du message: Décès de monsieur l'abbé Bruno Schaeffer

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Un évêque s'est levé! Index du Forum -> FORUM -> LE FORUM OUVERT AUX DISCUSSIONS Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com