Un évêque s'est levé!  Index du Forum

Un évêque s'est levé!
Forum

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 SOUTIEN A NOS EVÊQUES, PRÊTRES, RELIGIEUX, RELIGIEUSES REFRACTAIRES 


           
Jean paul II saint : le miracle en trompe l'oeil ?

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Un évêque s'est levé! Index du Forum -> ARCHIVES -> EGLISE CONCILIAIRE - LES FRASQUES DE FRANCOIS
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Gentiloup
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2012
Messages: 2 884

MessagePosté le: Ven 30 Aoû 2013, 10:09    Sujet du message: Jean paul II saint : le miracle en trompe l'oeil ? Répondre en citant

Posté le: Ven 23 Aoû 2013 par Tom - 19:39    Sujet et commentaires du message: jean paul II saint : le miracle en trompe l'oeil ?
_____________________________


C'était le mois dernier dans le Quotidien du médecin. Le scientisme basique a souvent le tort de vouloir réduire le surnaturel à une vue de l'esprit, ce n'est donc pas toujours la référence à avoir pour comprendre. Mais ici l'article démontre que même les médecins catholiques sont un peu circonspects. On ne peut donc qu’être fort surpris de voir la célérité avec laquelle un deuxième miracle a été trouvé pour la canonisation de Jean Paul II.  

 
 Pour mémoire, le dernier miracle tout juste reconnu à Lourdes faisait état d’une guérison datant de 1989 ! Il a fallu 24 ans pour que celle-ci soit reconnue comme miracle. En octobre 2012, le précédent miracle reconnu concernait une religieuse italienne guérie d'une lombo-sciatique paralysante en 1965, 47 ans d’instruction.  Deux poids deux mesures ? En tous les cas, la canonisation engageant l’infaillibilité (et malgré le discours actuel que l’on peut trouver à la FSSPX qui tente de résoudre l’insoluble par des thèses assez curieuses pour éviter la question qui fâche), nous n’avons pas fini de nous poser des questions. 

 

 
 « ….La Congrégation romaine pour la cause des saints a reconnu un second miracle attribué à Jean-Paul II, étape préalable à la canonisation du pape polonais. Le cas de la patiente du Costa Rica dont la guérison a été jugée inexpliquée suscite toutefois la circonspection de médecins catholiques et le scepticisme d’un spécialiste. 
Il y avait eu la guérison de cette religieuse française, sœur Marie Simon-Pierre Normand, petite sœur des Maternités catholiques d’Aix-en-Provence, atteinte d’un Parkinson en stade 4 ; sa guérison subite le 2 juin 2005 avait été attribuée à Jean-Paul II, deux mois après la mort du pape. Elle avait permis de valider la procédure en béatification. Un deuxième miracle est nécessaire aujourd’hui pour l’étape suivante de la canonisation. Et c’est le cas d’une femme du Costa Rica qui a été finalement retenu, sur dossier médical, par une commission de sept médecins de la Congrégation romaine pour la cause des saints, au Vatican, puis validé par une commission de théologiens, avant d’être approuvé par les cardinaux et les évêques de l’instance romaine et soumis au pape François. 

 
Selon un quotidien du Costa Rica, « La Nacion », les examens pratiqués à l’hôpital Calderon Guardia de San José avait conclu à un anévrisme cérébral, chez cette patiente sujette à de violentes céphalées. « Elle vivait, selon le journal, un véritable calvaire, avec la détérioration des vaisseaux sanguins du cerveau. Les médecins considéraient qu’il n’y avait plus pour elle aucune espérance. » Mais au lendemain d’une procession en l’honneur de la béatification de Jean Paul II, le 1er mai 2011, procession à laquelle prit part la patiente « en dépit de son incapacité à marcher », les examens révélèrent la disparition « sans aucune explication scientifique de toutes les traces de l’anévrisme ». 
Thrombose spontanée d’anévrisme ? 
Selon le postulateur de la cause, Mgr Slawomir Oder, « la rigueur cartésienne » de l’examen des données cliniques, puis l’enquête ecclésiastique menée par l’évêque local ont permis de conclure à un miracle. En France, les médecins catholiques se montrent plus circonspects. Président de l’Académie de médecine et aussi du Comité médical international de Lourdes (CMIL), le Pr François-Bernard Michel s’abstient de tout commentaire. Il oriente vers le Dr Alessandro de Franciscis, qui dirige le bureau des constatations médicales de Lourdes ; celui-ci juge « très embarrassant de s’exprimer sur un dossier qu’(il n’a) pas eu à suivre personnellement » et préfère également ne pas s’exprimer. Président de la Fédération européenne des médecins catholiques, le Dr François Blin, tout en précisant qu’il n’est « pas choqué de reconnaître, en tant que médecin, l’existence de cas qui échappent à des données strictement rationnelles et que l’Église qualifie de guérisons inexpliquées et de miracles », juge qu’« il est nécessaire sur de tels sujets de faire preuve d’une exigence scientifique et de ne pas s’en laisser compter, la foi ne devant pas dispenser d’objectivité en présence de phénomènes qui semblent dépasser la médecine. » 

 
Dans le cas présent, le Dr Blin juge pertinent l’éclairage que peut apporter un spécialiste de chirurgie vasculaire. En l’occurrence, le Pr Louis Puybasset, chef du service de neuro-réanimation chirurgicale de l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière (Paris), après avoir formulé des réserves quant à la rigueur scientifique d’un dossier constitué dans un pays comme le Costa Rica, conteste l’affirmation du Dr Alejandro Vargas Roman, neurochirurgien de l’hôpital Calderon, selon lequel les traces de l’anévrisme avaient disparu « sans aucune explication scientifique » : « Les cas de thromboses spontanées d’anévrismes intracrâniens sont documentés », rappelle le Pr Puybasset, qui met en garde contre « les dérives de la pensée magique et des images symboliques non scientifiques ». 

 
D’autres cas d’intercession avaient été examinés, et finalement écartés par les médecins de la Congrégation pour la cause des saints, tel celui du pilote polonais de F1 Robert Kubica, sorti indemne le 10 juin 2007 d’un accident particulièrement spectaculaire et qui avait disposé une photo du pape à l’intérieur de son casque. Les médecins romains avaient jugé que la sécurisation des voitures de course pouvait expliquer cette heureuse issue, sans recourir à des considérations surnaturelles." 

 
 
  


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 30 Aoû 2013, 10:09    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Gentiloup
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2012
Messages: 2 884

MessagePosté le: Ven 30 Aoû 2013, 10:13    Sujet du message: Jean paul II saint : le miracle en trompe l'oeil ? Répondre en citant

Posté le: Mer 21 Aoû 2013 par Anaclet - 19:36    Sujet et commentaires du message: Canonisations de Jean XXIII et Jean-Paul II: Du nouveau
_________________________


Bonsoir,


Important: Les canonisations de Jean XXIII et Jean-Paul II se précisent:


http://www.zenit.org/fr/articles/canonisation-de-jean-xxiii-et-jean-paul-ii…


 
Citation:
Rome, 20 août 2013 (Zenit.org) | 


Canonisation de Jean XXIII et Jean-Paul II : une date le 30 septembre Précision du card. Amato


pape annoncera la date de canonisation de Jean XXIII et Jean-Paul II le 30 septembre : c’est ce qu’indique le cardinal Angelo Amato, préfet de la Congrégation pour les causes des saints, au micro de Radio Vatican.

Sur le vol de retour de la Journée mondiale de la jeunesse de Rio de Janeiro (28-29 juillet), le pape François a confirmé que les deux canonisations auraient lieu ensemble et ne devraient pas être imminentes, parlant du printemps 2014.
Le cardinal donne plus de précision : « Le pape donnera une date précise le 30 septembre, quand aura lieu le consistoire sur ces deux canonisations, qu’il présidera ».
Cette déclaration n'est pas une surprise complète puisque le pape François avait déjà annoncé le consistoire lors de la conférence de presse dans l'avion : "J’ai parlé avec le cardinal Dziwisz et il m’a suggéré deux possibilités : ou le Christ-Roi de cette année, ou le dimanche de la miséricorde de l’année prochaine. Je crois qu’il y a peu de temps d’ici le Christ-Roi de cette année, parce que le Consistoire sera le 30 septembre et fin octobre, c’est trop court mais je ne sais pas, je dois en parler avec le cardinal Amato. Mais je crois que ce ne sera pas le 8 décembre."
Pour le cardinal Amato, Jean XXIII et Jean-Paul II sont « deux piliers non seulement de culture chrétienne mais aussi de sainteté chrétienne » : « Jean XXIII a été le grand prophète et créateur du Concile ; Jean-Paul II est celui qui l’a mis en pratique et l’a développé, dans toutes ses composantes ».
(20 août 2013) © Innovative Media Inc.


Anaclet


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 17:03    Sujet du message: Jean paul II saint : le miracle en trompe l'oeil ?

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Un évêque s'est levé! Index du Forum -> ARCHIVES -> EGLISE CONCILIAIRE - LES FRASQUES DE FRANCOIS Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com