Un évêque s'est levé!  Index du Forum

Un évêque s'est levé!
Forum

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 SOUTIEN A NOS EVÊQUES, PRÊTRES, RELIGIEUX, RELIGIEUSES REFRACTAIRES 


           
François en appelle à la paix du prince de ce monde pour la Syrie

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Un évêque s'est levé! Index du Forum -> ARCHIVES -> EGLISE CONCILIAIRE - LES FRASQUES DE FRANCOIS
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Gentiloup
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2012
Messages: 2 884

MessagePosté le: Lun 2 Sep 2013, 19:25    Sujet du message: François en appelle à la paix du prince de ce monde pour la Syrie Répondre en citant

Posté le: lundi 02 sept. 2013 par GL  à 19:24    Sujet et commentaires du message: François et les appels aux prières blasphématoires en faveur de la paix!
___________________________________
   


François et la paix du prince de ce monde  


Les incantations d'Assise ont repris de plus bel avec François à l'occasion des bruits de bottes qui s'amplifient du côté de la Syrie.   
Cette marionnette en blanc du mondialisme qui est allé tancé à Lampedusa les catholiques qui n'ouvrent pas assez grandes les portes de leurs nations aux infidèles s'applique a ne pas faire la moindre discrimination en faveur des catholiques.  La Lettre ouverte d'un chrétien d'origine égyptienne à François, est de plus en plus brûlante d'actualité.    
    
Il n'y a qu'à lire la déclaration que François a faite à lors de l'Angélus du 1er septembre 2013 (1):
François plaide avec véhémence contre les bruits de bottes, et pour la paix, Mais pas pour la paix telle que Dieu la donne, mais pour la paix telle que ce monde la promet. Il prend moult précautions pour que personne, surtout, ne s'imagine qu'il veuille aller au secours des Catholiques menacés par la barbarie des djihadiste musulmane.   
    
Son introduction va à la "grande famille qu'est l'humanité":   
"Je voudrais me faire aujourd’hui l’interprète du cri qui monte de toutes les parties de la terre, de tous les peuples, du cœur de chacun, de l’unique grande famille qu’est l’humanité, avec une angoisse croissante : c’est le cri de la paix !"   

   
Il s'inquiète des "populations civiles et sans défense !" mais sans jamais citer les catholiques de syrie qui sont pourtant sensées être le père spirituel.   
En bon président d'ONG, il se souci des besoins humanitaires: "Qu’aucun effort ne soit épargné pour garantir une assistance humanitaire à ceux qui sont touchés par ce terrible conflit, particulièrement aux réfugiés dans ce Pays et aux nombreux réfugiés dans les pays voisins. Que soit garantie aux agents humanitaires engagés à alléger les souffrances de la population, la possibilité de prêter l’aide nécessaire."    
Et de citer le futur canonisé Jean XXIII: " Que pouvons-nous faire pour la paix dans le monde ? Comme le disait le Pape Jean XXIII : À tous incombe la tâche de rétablir les rapports de la vie en société sur les bases de la justice et de l’amour (cf. Pacem in terris [11 avril 1963] : AAS (1963], pp. 301-302]."   
"Que pouvons-nous faire pour la paix" interroge-t-il? Question misérablement humaine auxquelles il donne des réponse misérablement humaines, alors que seul Le Christ peut nous donner la paix.   

   
Et c'est à ce point de son allocution que le chef religieux qu'il est se révèle enfin: "Qu’une chaîne d’engagement pour la paix unisse tous les hommes et toutes les femmes de bonne volonté ! C’est une forte et pressante invitation que j’adresse à toute l’Église catholique, mais que j’étends à tous les chrétiens d’autres Confessions, aux hommes et aux femmes de chaque Religion, ainsi qu’à ces frères et sœurs qui ne croient pas : la paix est un bien qui dépasse toute barrière, parce qu’elle est un bien de toute l’humanité."   

   
"La paix est un bien qui dépasse toute barrière"? N'est-ce pas implicitement dire que la foi catholique, est une barrière évidente à la paix!   

   
Les incantations à la déesse Paix se poursuivent: "Que le cri de la paix s’élève pour arriver au cœur de tous et que tous déposent les armes et se laissent guider par le souffle de la paix."   

   
On attend que son cri s'élève jusqu'au prince de la paix, en vain! Mais peut-être cela viendra-t-il dans la suite?    
En effet, poursuivons notre lecture parce qu'enfin François en vient à promouvoir une soirée de prière à Marie, "Reine de la Paix". Ouf! Serait-ce le Vicaire officiel du Christ qui enfin prendrait la parole?    
Ne nous réjouissons pas trop vite, il appelle les catholiques "le 7 septembre prochain, veille de la célébration de la Nativité de Marie, Reine de la Paix, [à] une journée de jeûne et de prière pour la paix en Syrie, au Moyen-Orient, et dans le monde entier, et [il] invite aussi à s’unir à cette initiative, par la manière qu’ils retiendront la plus opportune, les frères chrétiens non catholiques, les adeptes des autres religions, ainsi que les hommes de bonne volonté."   

   
Cherchez le pape et vous trouvez la marionette du mondialisme au bout du fil!   
Comment François peut-il appeler à unir les prières des Catholiques à la Reine de la Paix, à celles des infidèles, des agnostiques et des païens qui ne connaissent pas Dieu et le combattent même souvent avec haine? C'est une offense à la Vérité qui est Dieu, c'est un manque de charité notoire envers les hommes qu'il encourage dans l'erreur, c'est l'application exactement contraire du dernier commandement de  Notre-Seigneur: " Toutes puissance m'a été donnée dans le ciel et sur la terre. Allez donc, enseignez toutes les nations, les baptisant au nom du Père, du Fil et du Saint-Esprit, leur apprenant à observer tout ce que je vous ai commandé. Et moi, je suis avec vous toujours jusqu'à la fin du monde. " (Matthieu 28, 18-20)   

   
Gentiloup   

   
Voici le texte intégrale publié par Zénit  en date du 1er septembre 2013:   

   
 
Citation:
Le "cri de la paix" Angélus du 1er septembre 2013, texte intégral Pape François
  
  
 
Citation:
ROME, 1 septembre 2013 (Zenit.org) -    

   
(...)   
Paroles du pape François lors de l'angélus   

   
Chers frères et sœurs, bonjour !   

   
Chers frères et sœurs, je voudrais me faire aujourd’hui l’interprète du cri qui monte de toutes les parties de la terre, de tous les peuples, du cœur de chacun, de l’unique grande famille qu’est l’humanité, avec une angoisse croissante : c’est le cri de la paix ! Et le cri qui dit avec force : nous voulons un monde de paix, nous voulons être des hommes et des femmes de paix, nous voulons que dans notre société déchirée par les divisions et les conflits, explose la paix ; plus jamais la guerre ! Plus jamais la guerre ! La paix est un don éminemment précieux, qui doit être promu et préservé.   

   
Je vis avec une particulière souffrance et préoccupation les nombreuses situations de conflit qu’il y a sur notre terre, mais, ces jours-ci, mon cœur est profondément blessé par ce qui se passe en Syrie et angoissé par les développements dramatiques qui s’annoncent.   
J’adresse un appel fort pour la paix, un appel qui naît du plus profond de moi-même ! Que de souffrance, que de destruction, que de douleur a provoqué et provoque l’usage des armes dans ce Pays affligé, particulièrement parmi les populations civiles et sans défense ! Pensons : Que d’enfants ne pourront pas voir la lumière de l’avenir ! Avec une fermeté particulière je condamne l’usage des armes chimiques ! Je vous dis que j’ai encore fixées dans mon esprit et dans mon cœur les terribles images de ces derniers jours ! Sur nos actions il y a un jugement de Dieu et aussi un jugement de l’histoire, auxquels on ne peut pas échapper ! Ce n’est jamais l’usage de la violence qui conduit à la paix. La guerre appelle la guerre, la violence appelle la violence !   

   
De toutes mes forces, je demande aux parties en conflit d’écouter la voix de leur conscience, de ne pas s’enfermer dans leurs propres intérêts, mais de regarder l’autre comme un frère et d’entreprendre courageusement et résolument le chemin de la rencontre et de la négociation, en dépassant les oppositions aveugles. Avec la même fermeté, j’exhorte aussi la Communauté internationale à fournir tout effort pour promouvoir, sans délai ultérieur, des initiatives claires fondées sur le dialogue et la négociation pour la paix dans cette Nation, pour le bien de tout le peuple syrien.   

   
Qu’aucun effort ne soit épargné pour garantir une assistance humanitaire à ceux qui sont touchés par ce terrible conflit, particulièrement aux réfugiés dans ce Pays et aux nombreux réfugiés dans les pays voisins. Que soit garantie aux agents humanitaires engagés à alléger les souffrances de la population, la possibilité de prêter l’aide nécessaire.   

   
Que pouvons-nous faire pour la paix dans le monde ? Comme le disait le Pape Jean XXIII : À tous incombe la tâche de rétablir les rapports de la vie en société sur les bases de la justice et de l’amour (cf. Pacem in terris [11 avril 1963] : AAS (1963], pp. 301-302].   
Qu’une chaîne d’engagement pour la paix unisse tous les hommes et toutes les femmes de bonne volonté ! C’est une forte et pressante invitation que j’adresse à toute l’Église catholique, mais que j’étends à tous les chrétiens d’autres Confessions, aux hommes et aux femmes de chaque Religion, ainsi qu’à ces frères et sœurs qui ne croient pas : la paix est un bien qui dépasse toute barrière, parce qu’elle est un bien de toute l’humanité.   

   
Je le répète à haute voix : ce n’est pas la culture de l’affrontement, la culture du conflit qui construit la vie collective dans un peuple et entre les peuples, mais celle-ci : la culture de la rencontre, la culture du dialogue : c’est l’unique voie pour la paix.   
   
Que le cri de la paix s’élève pour arriver au cœur de tous et que tous déposent les armes et se laissent guider par le souffle de la paix.   
Voilà pourquoi, frères et sœurs, j’ai décidé d’organiser pour toute l’Église, le 7 septembre prochain, veille de la célébration de la Nativité de Marie, Reine de la Paix, une journée de jeûne et de prière pour la paix en Syrie, au Moyen-Orient, et dans le monde entier, et j’invite aussi à s’unir à cette initiative, par la manière qu’ils retiendront la plus opportune, les frères chrétiens non catholiques, les adeptes des autres religions, ainsi que les hommes de bonne volonté.   

   
Le 7 septembre, sur la Place Saint-Pierre – ici – de 19h00 à 24h00, nous nous réunirons en prière et dans un esprit de pénitence pour invoquer de Dieu ce grand don pour la bien-aimée Nation syrienne et pour toutes les situations de conflit et de violence dans le monde. L’humanité a besoin de voir des gestes de paix et d’entendre des paroles d’espérance et de paix ! Je demande à toutes les Églises particulières qui, outre le fait de vivre cette journée de jeûne, d’organiser des actions liturgiques à cette intention.   
À Marie, nous demandons de nous aider à répondre à la violence, au conflit et à la guerre, par la force du dialogue, de la réconciliation et de l’amour. Elle est mère : qu’elle nous aide à retrouver la paix ; nous sommes tous ses enfants ! Aide-nous, Marie, à dépasser ce moment difficile et à nous engager à construire chaque jour et dans tous les domaines une culture authentique de la rencontre et de la paix. Marie, Reine de la paix, prie pour nous !     


   



Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 2 Sep 2013, 19:25    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Un évêque s'est levé! Index du Forum -> ARCHIVES -> EGLISE CONCILIAIRE - LES FRASQUES DE FRANCOIS Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com