Un évêque s'est levé!  Index du Forum

Un évêque s'est levé!
Forum

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 SOUTIEN A NOS EVÊQUES, PRÊTRES, RELIGIEUX, RELIGIEUSES REFRACTAIRES 


           
AntiModernisme.info : Le Père de Clorivière

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Un évêque s'est levé! Index du Forum -> FORUM -> LE FORUM OUVERT AUX DISCUSSIONS
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
InDominoSperavi
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 24 Juin 2012
Messages: 318
Localisation: France

MessagePosté le: Jeu 12 Juil 2012, 17:05    Sujet du message: AntiModernisme.info : Le Père de Clorivière Répondre en citant


J'ai mis en gras certains passages :

Pour lire l'article en entier, voici le lien :

http://www.antimodernisme.info/?ETUDES-SUR-LA-REVOLUTION-PAR-LE-RP


Antimodernisme dit :

« les consignes de ce lutteur de la foi nous seront très utiles :
 1° chercher sincèrement la vérité
 2° ne pas suivre les beaux parleurs ou l’autorité en vue mais ceux qui avancent le plus de raisons.
 3° ne pas craindre la pauvreté et les déshonneurs. »

Citations du père de Clorivière :

« (...)il ne faut s’en rapporter aveuglément à aucune autorité particulière, parce qu’il n’y en a point qui ne puisse être entraînée elle-même et nous entraîner avec elle dans l’erreur. C’est moins à l’autorité personnelle qu’à l’autorité des raisons alléguées qu’il faut se rendre ; ce n’est pas là le cas où une obéissance aveugle peut être louable, il y faut user de discernement. »

« Car dans les temps de trouble, où la vérité est persécutée, il arrive d’ordinaire que le plus grand nombre penche du côté qui favorise sa faiblesse, quoique le moins conforme à la Vérité.
Il faut donc consulter le Seigneur avec simplicité, dans le dessein et la ferme résolution de suivre les lumières de sa conscience, sans avoir égard à ce qui peut arriver de fâcheux, et au jugement désavantageux que les hommes pourront porter à notre conduite. »

« Le zèle de nos Evêques leur fera, s’il le faut, mépriser le danger comme des incommodités d’une vie pauvre, telle que celle des premiers disciples de Jésus-Christ. Et de leur côté les fidèles se croiront obligés, par amour pour la religion, de pourvoir à leurs dépens, et même au risque de leur vie, à tout ce qui est nécessaire pour que puisse s’exercer le ministère pastoral. »

« les premiers à donner l’exemple méritent une plus glorieuse couronne. Mais qu’ils ne se proposent pour fin que la gloire de Dieu et s’attendent à la souffrance. Il faut que leur courage soit tel qu’il augmente à mesure que se multiplient les obstacles, et qu’il se fortifie dans l’abandon total. »

« Il faut encore un grand discernement pour reconnaître, parmi ceux qui jouissent de quelque réputation de science et de piété, ceux qu’il faut consulter, quel degré de confiance ils méritent et jusqu’où doit aller la déférence à leur avis. Faute de cela, plusieurs en suivant aveuglément des guides aveugles sont tombés avec eux. »

« il est des circonstances où le renoncement effectif devient nécessaire. La chose était très fréquente dans ces premiers âges de l’Eglise (...)combien qui se disaient Chrétiens se sont rangés sous l’étendard de l’impiété, par crainte de pertes temporelles, l’amour de leurs biens dominant leurs cœurs »

« Un autre danger est d’abandonner une vérité après l’avoir reconnue, par crainte du mal auquel on s’expose en la défendant.(...) Il faut donc être dans la ferme détermination de ne jamais reculer dans tout ce qui concerne la vérité, et de compter pour rien son repos, ses intérêts, sa vie même, quand il s’agit de la défendre. »

« Un autre danger encore, qui regarde ceux qui se seraient préservés des deux premiers, ce serait de suivre aveuglément les autorités particulières qui, dans des temps de troubles et de persécution, penchent la plupart, pour l’ordinaire, du côté qui favorise la nature quoiqu’opposé à la vérité. Qu’on s’en souvienne bien, la vérité demeure toujours la même, elle ne varie pas avec les circonstances ; ce que dans un temps on a vu être vrai n’a pas cessé de l’être, quoique tels ou tels aient changé de sentiment ; il faut s’en rapporter à ce qu’on pensait lorsque rien n’offusquait le jugement, et non aux doutes survenus depuis que des motifs terrestres et des craintes humaines ont ôté à l’entendement une partie de sa force et de sa liberté. »

 


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 12 Juil 2012, 17:05    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Chouanne
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 19 Juin 2012
Messages: 259

MessagePosté le: Jeu 12 Juil 2012, 20:18    Sujet du message: Le témoignage des prêtres qui ont eu la force d'âme de surmonter la révolution Répondre en citant

doit toujours nous servir et nous devons nous y référer sans cesse.
Parce que notre époque est fille de la Révolution.

Avant même la révolution le pape avait condamné ses prémices en condamnant la Franc-maçonnerie.
dans ce sens le témoignage de l'abbé Barruel, dont la dénonciation de la Révolution précède la révolution elle-même, doit toujours être présent à notre esprit. Si vous n'avez pas lu ses oeuvres, cherchez-les et replongez-vous dedans. Les Editions de Chiré les ont ont republiées il y a quelque temps.

Tout y est déjà!

Longtemps la révolution et la contre-révolution contre-révolution ont chevauché au coude à coude, maintenat la contre-révolution semble être amplement distancée, mais que cela ne nous décourage pas parce qu'à la fin le Coeur immaculé de Marie triomphera!


Revenir en haut
Martin
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 22 Juin 2012
Messages: 247
Localisation: Belgique

MessagePosté le: Dim 15 Juil 2012, 10:23    Sujet du message: AntiModernisme.info : Le Père de Clorivière Répondre en citant

 

Chouanne a écrit:
Avant même la révolution le pape avait condamné ses prémices en condamnant la Franc-maçonnerie.Dans ce sens le témoignage de l'abbé Barruel, dont la dénonciation de la Révolution précède la révolution elle-même, doit toujours être présent à notre esprit. Si vous n'avez pas lu ses oeuvres, cherchez-les et replongez-vous dedans. Les Editions de Chiré les ont ont republiées il y a quelque temps.

 
Les deux religieux s’appréciaient mutuellement. Après la chute de Napoléon, le Père de Clorivière avait été chargé, à 80 ans, de rétablir la province de France de la Compagnie de Jésus. René Bazin cite le bel éloge que le Père Barruel faisait, dans une lettre qu’il écrivait au Général des Jésuites, du travail accompli par son confrère :

Citation:
Un religieux qui avait passé quinze années dans l’ancienne Compagnie, et devait prononcer ses derniers vœux en 1816, le Père Barruel, écrivait au Père Général : « Dans cette maison (celle que dirigeait Pierre de Clorivière), il me semblait voir renaître nos anciens noviciats. C’était bien le même aspect, le même recueillement, la même régularité, ...les mêmes exemples et les mêmes leçons pour disposer tous à n’avoir dans leurs travaux d’autres vues, d’autre intérêt que la plus grande gloire de Dieu ».

 

Revenir en haut
Chouanne
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 19 Juin 2012
Messages: 259

MessagePosté le: Dim 15 Juil 2012, 19:16    Sujet du message: Merci Martin! Répondre en citant

Martin a écrit:
 

Chouanne a écrit:
Avant même la révolution le pape avait condamné ses prémices en condamnant la Franc-maçonnerie.Dans ce sens le témoignage de l'abbé Barruel, dont la dénonciation de la Révolution précède la révolution elle-même, doit toujours être présent à notre esprit. Si vous n'avez pas lu ses oeuvres, cherchez-les et replongez-vous dedans. Les Editions de Chiré les ont ont republiées il y a quelque temps.


 Les deux religieux s’appréciaient mutuellement. Après la chute de Napoléon, le Père de Clorivière avait été chargé, à 80 ans, de rétablir la province de France de la Compagnie de Jésus. René Bazin cite le bel éloge que le Père Barruel faisait, dans une lettre qu’il écrivait au Général des Jésuites, du travail accompli par son confrère :


Citation:
Un religieux qui avait passé quinze années dans l’ancienne Compagnie, et devait prononcer ses derniers vœux en 1816, le Père Barruel, écrivait au Père Général : « Dans cette maison (celle que dirigeait Pierre de Clorivière), il me semblait voir renaître nos anciens noviciats. C’était bien le même aspect, le même recueillement, la même régularité, ...les mêmes exemples et les mêmes leçons pour disposer tous à n’avoir dans leurs travaux d’autres vues, d’autre intérêt que la plus grande gloire de Dieu ».


 

Intéressante citation de l'abbé Barruel sur l'oeuvre du père de Clorivière. Voilà des héros de la Foi!


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 23:11    Sujet du message: AntiModernisme.info : Le Père de Clorivière

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Un évêque s'est levé! Index du Forum -> FORUM -> LE FORUM OUVERT AUX DISCUSSIONS Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com