Un évêque s'est levé!  Index du Forum

Un évêque s'est levé!
Forum

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 SOUTIEN A NOS EVÊQUES, PRÊTRES, RELIGIEUX, RELIGIEUSES REFRACTAIRES 


           
Pour François les couvents vides sont « pour la chair du Christ que sont les réfugiés ».

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Un évêque s'est levé! Index du Forum -> FORUM -> LE FORUM OUVERT AUX DISCUSSIONS
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Gentiloup
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2012
Messages: 2 884

MessagePosté le: Mer 11 Sep 2013, 13:13    Sujet du message: Pour François les couvents vides sont « pour la chair du Christ que sont les réfugiés ». Répondre en citant

Suite au message de InNomineDomini  Aujourd’hui à 13:49    Sujet du message: l'Abbé Beauvais : La réponse à Lampedusa!
________________________
Voici l'article complet de La vie:

Italie            
           
 
Citation:
Les couvents vides doivent servir ”pour les réfugiés”, affirme le pape
       

Aymeric Christensen

Créé le 10/09/2013 / modifié le 10/09/2013 à 20h16



           
           


           

Une visite strictement « privée », voilà comment a été présentée la visite, mardi 10 septembre, du pape François au Centre Astalli de Rome. En réponse à une invitation du père Giovanni La Manna, directeur de ce centre administré par le Service des jésuites pour les réfugiés, le pape est allé à la rencontre des migrants qui viennent chercher une aide dans ce lieu.           

           
Durant son discours, il a insisté sur le fait que « la charité qui laisse le pauvre tel qu’il est ne suffit pas ». Estimant que « la vraie miséricorde demande justice, veut que le pauvre puisse trouver la voie pour ne plus l’être », François a notamment lancé un appel aux ordres religieux et à l'Eglise toute entière : « Les couvents vides ne servent pas à l’Eglise pour qu’elle les transforme en hôtels pour gagner de l’argent. Les couvents vides ne sont pas à nous, ils sont pour la chair du Christ : les réfugiés ».           

           
« Bien sûr, a-t-il ajouté, ce n’est pas si facile... Il faut du discernement et de la responsabilité, mais il faut aussi du courage. Nous faisons déjà beaucoup de chose. Peut-être sommes-nous appelés à faire davantage, en accueillant et en partageant ce que la Providence nous a donné pour servir les autres, avec détermination. »           

           
« C'est important pour l'Eglise toute entière de ne pas laisser seulement aux ”spécialistes” l'accueil des pauvres et la promotion de la justice. Les pauvres ont besoin d'être pris en compte dans les programmes pastoraux de l'Eglise, dans la formation des futurs prêtres et religieux, dans l'action quotidienne de chaque paroisse, mouvement et groupe ecclésial. »           

           
Après s'être rendu, le 8 juillet dernier, sur l'île de Lampedusa, qui accueille des flux ininterrompus de migrants en provenance d'Afrique et du Moyen-Orient ainsi que ses visites d'un hôpital et d'une favéla en marge des Journées mondiales de la jeunesse au Brésil, François confirme sa volonté d'aller à la rencontre des « périphéries existentielles », selon ses mots, non seulement de l'Eglise mais de nos sociétés. Même quand il n'est pas précédé de centaines de caméras, il sait que ces déplacements permettent d'attirer l'attention sur eux et de dénoncer la « mondialisation de l’indifférence ».           

           
Dans la droite ligne de ce premier déplacement hors de Rome, c'est donc sans escorte ni délégation officielle que le pape est arrivé en milieu d'après-midi au Centre Astalli. Après avoir salué ceux qui étaient venus y chercher un repas, il est entré dans le réfectoire et a écouté longuement des migrants lui raconter leur histoire. Il a aussi passé un moment avec une famille syrienne.           

           
Fondé en 1981, le Centre Astalli procure aussi bien des repas et des douches qu'une assistance sociale, ou encore des soins. Plus de 450 personnes viennent chaque jour trouver de quoi manger dans le centre, et parmi eux de plus en plus de Syriens et d'Egyptiens, notamment des chrétiens coptes, bien que la plupart des réfugiés qui viennent y trouver secours sont majoritairement musulmans. L'an dernier, ils étaient plus de 21.000 à être accueillis à Rome, sachant que 34.000 personnes étaient elles aussi aidées dans les différents autres centres italiens du Service des jésuites pour les réfugiés.           

           
Dans une interview donnée à Radio Vatican, Giovanni La Manna déclare : « Le premier fruit de cette rencontre est l’expérience humaine, spirituelle, qui vise à garder intact l’espoir des réfugiés d’avoir une vie pleine de paix et de sérénité. Mais c’est aussi un signal pour ceux qui ont la responsabilité de gouverner nos pays, de ramener la paix dans les pays de provenance des réfugiés. Enfin cette visite est aussi une façon de garder l’enthousiasme d’être au service des pauvres ».           


    

  
      


Dernière édition par Gentiloup le Jeu 12 Sep 2013, 00:50; édité 2 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 11 Sep 2013, 13:13    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Gentiloup
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2012
Messages: 2 884

MessagePosté le: Mer 11 Sep 2013, 13:28    Sujet du message: Pour François les couvents vides sont « pour la chair du Christ que sont les réfugiés ». Répondre en citant

Réponse de l'abbé Beauvais à Lampedusa et autres utopies:

"Attention à ces doctrines utopistes, à cette apparente générosité de ces appels à l’universelle fraternité à la solidarité entre les peuples se traduisant par une immigration sans contrôle : derrière ces déclamations humanitaires, il y a cet appétit brutal de la jouissance exclusive des seuls biens matériels, la suppression de tout idéal élevé et l’impossibilité de cultiver à leur maximum d’intensité les vertus chevaleresques de bravoure, de force et d’héroïsme. L’utopie est un rêve, même quand cette utopie se trouve dans les paroles d’un pape. L'Utopie est un rêve que l’on peut aimer à caresser un instant en Italie, dans une île, mais qui s’évanouit au réveil brutal de la réalité. Or la réalité, telle qu’elle est, c’est que nous naissons enfants d’une race déterminée d’un pays distinct des autres, bénéficiaires d’un héritage de traditions séculaires, qui avec le sang des aïeux, nous lègue les bienfaits de la religion catholique, de l’éducation morale et intellectuelle la plus adaptée au développement intégral de notre personnalité dans ses exigences, dans sa dignité la plus haute !"
  


Revenir en haut
Prague
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 17 Oct 2012
Messages: 169

MessagePosté le: Mer 11 Sep 2013, 14:12    Sujet du message: Pour François les couvents vides sont « pour la chair du Christ que sont les réfugiés ». Répondre en citant

Je n'ose pas conseiller à François de leur donner le Vatican et de transformer la basilique Saint-Pierre en mosquée comme le fut la cathédrale Sainte-Sophie à Istanbul, il serait capable de le faire!


Aujourd'hui, plus besoin de tanks, de bombres et de mitraillettes pour envahir l'ex-chrétienté, il suffit de venir, même pas besoin de papiers d'identité.... Et attention, en plus d'être ponctionnés par les impôts, les catholiques sont culpabilisés et priés de leur ouvrir leurs garde-mangers!


A Lampedusa les réfugiés sont clandestins, n'est-ce pas répréhensible par la loi d'être complice d'Hord-la-loi?


Car au Vatican, il est chef d'Etat mais pas en Italie...


De plus il n'en a rien à faire que les couvents soient vides, au contraire, pour lui c'est une bonne opportunité, alors que ça devrait être son premier souci.


Enfin on sait bien que les JHésuites n'accueillent pas ses immigrés musulmans pour les convertir. Ils adoptent le rôle des ONG. Où est le souci des âmes dans tout cela?


 
J'aime bien cette image de Gentiloup.  
Elle représente bien la traîtrise de ceux qui sont comme le vers dans la pomme. 

 
Les catholiques sont jetés en pâture sans la moindre protection de personne, par celui qui devrait le premier les protéger! Judas est son nom! 

 

 


Revenir en haut
Eusèbe
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 18 Aoû 2012
Messages: 213

MessagePosté le: Mer 11 Sep 2013, 18:15    Sujet du message: Pour François les couvents vides sont « pour la chair du Christ que sont les réfugiés ». Répondre en citant

Ça fait toujours partie du programme sous-jacent à la révolution culturelle des années 1960,
dont les temps forts furent le concile Vatican II (en particulier Gaudium et Spes) et mai 68 :
- déchristianiser, notamment anéantir la tradition catholique (ce qu'on voit bien à l'oeuvre au "jeux de Rio", pardon aux "JMJ"), à tous les niveaux, pas seulement liturgique
- faire disparaître les peuples blancs, anéantir les races blanches
etc.

Il est intéressant de comparer ce programme assassin avec la fameuse définition de la France selon le général de Gaulle, qui doit dater de la même époque :

"Notre pays ne serait pas ce qu'il est, c'est presque banal de le dire, s'il n'était pas d'abord un pays catholique."

" Nous sommes quand même avant tout un peuple européen de race blanche, de culture greque et latine, et de religion chrétienne. Essayez d'intégrer de l'huile et du vinaigre. Agitez la bouteille. Au bout d'un moment, ils se sépareront de nouveau. Les Arabes sont les Arabes, les Français sont les Français.  Vous croyez que le corps français peut absorber dix millions de Musulmans, qui demain seront peut-être vingt millions et après-demain quarante ? Si nous faisons l'intégration, si tous les Arabes et Berbères d'Algérie étaient considérés comme Français, comment les empêcherait-on de venir s'installer en métropole, alors que le niveau de vie y est tellement plus élevé? Mon village ne s'appellerait plus Colombey-les-Deux-Eglises, mais Colombey-les-Deux-Mosquées ! "


Revenir en haut
Eusèbe
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 18 Aoû 2012
Messages: 213

MessagePosté le: Mer 11 Sep 2013, 18:22    Sujet du message: Pour François les couvents vides sont « pour la chair du Christ que sont les réfugiés ». Répondre en citant

Pour la deuxième citation, je ne sais pas quel est le texte exacte, je m'aperçoit qu'il y a une variante :

"Sinon, la France ne serait plus la France . Nous sommes quand même avant tout un peuple européen de race blanche, de culture grecque et latine et de religion chrétienne.
Qu’on ne se raconte pas d’histoire ! Les musulmans, vous êtes allés les voir ?
Vous les avez regardés avec leurs turbans et leurs djellabas ? Vous voyez bien que ce ne sont pas des Français. Ceux qui prônent l’intégration ont une cervelle de colibri, même s’ils sont très savants. Essayez d’intégrer de l’huile et du vinaigre. Agitez la bouteille. Au bout d’un moment, ils se sépareront de nouveau. Les Arabes sont des Arabes, les Français sont des Français. Vous croyez que le corps français peut absorber dix millions de musulmans, qui demain seront vingt millions et après-demain quarante ? Si nous faisions l’intégration, si tous les Arabes et les Berbères d’Algérie étaient considérés comme Français, comment les empêcherez-vous de venir s’installer en métropole, alors que le niveau de vie y est tellement plus élevé ? Mon village ne s’appellerait plus Colombey-les-Deux-Églises, mais Colombey-les-Deux-Mosquées.."
"


Revenir en haut
InNomineDomini
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 01 Mar 2013
Messages: 142

MessagePosté le: Mer 11 Sep 2013, 19:05    Sujet du message: Pour François les couvents vides sont « pour la chair du Christ que sont les réfugiés ». Répondre en citant

 
Citation:
"Les couvents vides ne sont pas à nous, ils sont pour la chair du Christ : les réfugiés ». François
 

 
Cela signifie donc que le Christ est incarné dans les réfugiés, selon notre grand théologien François. 

 
Alors comment comprendre les paroles de la Consécration ?  
Citation:
Saint-Matthieu 26



26 Pendant qu'ils mangeaient, Jésus prit du pain; et, après avoir rendu grâces, il le rompit, et le donna à ses disciples, en disant: Prenez et mangez, ceci est mon corps.




Saint-Luc 22


19 Ensuite il prit du pain; et, après avoir rendu grâces, il le rompit, et le leur donna, en disant: Ceci est mon corps, qui est donné pour vous; faites ceci en mémoire de moi.





 
          
François prend beaucoup de liberté avec la Chair du Christ, c'est carrément blasphématoire.



Il fait comme si les réfugiés avaient des droits en qualité d'autres Christ (comme s'ils étaient incarnés dans le Christ, partie intégrante du Corps du  Christ, sur les couvents vides.


Comment peut-on qualifier ce genre de transgression? Cela provient-il aussi de Dei Verbum?


Revenir en haut
Gentiloup
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2012
Messages: 2 884

MessagePosté le: Mer 11 Sep 2013, 22:53    Sujet du message: Pour François les couvents vides sont « pour la chair du Christ que sont les réfugiés ». Répondre en citant

On pourrait même penser qu'en parlant de la Chair du Christ, François pense à son corps... et donc à son Eglise. Or la plupart des réfugiés, ainsi qu'il est précisé dans l’article de La Vie, sont Musulmans.

Revenir en haut
Gentiloup
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2012
Messages: 2 884

MessagePosté le: Jeu 12 Sep 2013, 01:00    Sujet du message: Pour François les couvents vides sont « pour la chair du Christ que sont les réfugiés ». Répondre en citant

Voici l'article tel qu'il est présenté sur Zénit:

Ouvrez vos couvents vides aux réfugiés! Visite du pape François au Centre Astalli de Rome Rome, 10 septembre 2013 (Zenit.org) Anne Kurian | 648 clics
Le pape François invite les chrétiens à « vivre avec plus de courage et de générosité » l’accueil des réfugiés « dans les communautés, dans les maisons »: les couvents vides ne doivent pas « être transformés en hôtels pour gagner de l'argent » car ils sont « pour la chair du Christ que sont les réfugiés ». Il souligne que l'accueil du pauvre et la promotion de la justice ne sont pas seulement l'affaire des “spécialistes”. 

 
 
Le pape a rendu une visite privée au Centre Astalli, centre d'accueil des réfugiés et demandeurs d'asile du Service des jésuites pour les réfugiés (JRS - Jesuit Refugee Service) à Rome, près de l'église du Gesù, ce mardi 10 septembre 2013. 
Le pape a rejoint le centre à 15h30, aux heures d'ouverture de la structure. Il s'est rendu au réfectoire, saluant les réfugiés et bénévoles qui étaient en train de servir le repas. Puis il s'est entretenu avec un groupe d'une vingtaine de personnes. 

 
Après une brève halte dans la chapelle du Centre, le pape a rejoint, à travers un couloir interne, l'église du Gesù, où l'attendaient quelque 500 personnes, hôtes, employés, bénévoles et amis du centre. 
Le cardinal-vicaire Agostino Vallini et Mgr Matteo Zuppi, évêque auxiliaire, le P.Carlo Casalone S.J., provincial d’Italie des jésuites, le P. Joachin Barrero S.J., assistant du père général des jésuites pour l’Europe méridionale, et le P. Peter Balleis S.J., responsable du JRS international, étaient présents. 
Après le mot d'accueil du P. Giovanni Lamanna S.I., responsable du Centre, et le discours d'Adam et Carol, réfugiés du Soudan et de la Syrie, le pape a prononcé à son tour une allocution. 

 
Ne pas avoir peur des différences
 

 
« Chacun de vous, chers amis, porte une histoire qui parle de drames, de guerres, de conflits... mais chacun de vous porte surtout une richesse humaine et religieuse, une richesse à accueillir, non pas à craindre », a-t-il déclaré. 
« Nous ne devons pas avoir peur des différences ! La fraternité nous fait découvrir qu'ils sont une richesse, un don pour tous ! Vivons la fraternité ! ». 
Le pape a souhaité que Rome soit « la ville qui permette de retrouver une dimension humaine, de recommencer à sourire », remerciant les employés, bénévoles, bienfaiteurs du Centre et de tous les services d'accueil, « qui ne donnent pas seulement du temps, mais qui cherchent à entrer en relation avec les demandeurs d'asile et les réfugiés en les reconnaissant comme personnes, en se consacrant à trouver des réponses concrètes à leurs besoins ». 
« Gardez vive l'espérance ! » les a-t-il exhortés : « Aidez à retrouver la confiance ! Montrez que l'accueil et la fraternité peuvent ouvrir une porte sur l'avenir ». 

 
Ne pas avoir peur de se salir les mains 

 
Le pape a donné aux jésuites et à leurs collaborateurs trois mots d'ordre : servir, accompagner, défendre. 
Servir, a-t-il expliqué, c'est «  accueillir la personne qui arrive avec attention... tendre la main sans calcul, sans crainte... établir des relations humaines, de solidarité ». 
Le pape a appelé à cet examen de conscience : « est-ce que je me penche sur les personnes en difficulté ou bien ai-je peur de me salir les mains ? Suis-je fermé sur moi-même ou est-ce que je vois celui qui a besoin d'aide ? Est-ce que je sers moi-même ou bien les autres ? » 
Les pauvres, a-t-il poursuivi, sont des « professeurs privilégiés de notre connaissance de Dieu ; leur fragilité et simplicité démasquent nos égoïsmes, nos fausses sécurités... et nous conduisent à l'expérience de la tendresse de Dieu ». 
Dans l'accompagnement – deuxième mot d'ordre – l'accueil ne suffit pas : « il ne suffit pas de donner du pain s'il n'est pas accompagné de la possibilité d'apprendre à marcher avec ses propres jambes. La charité qui laisse le pauvre comme il est n'est pas suffisante. La vraie miséricorde exige que le pauvre trouve la voie pour ne plus l'être ». 
Le pape a plaidé pour « le droit à vivre et à travailler, à être pleinement personne » et « le droit à l'intégration », à « être une part active de la société » d'accueil. 

 
« Je suis là : comment puis-je aider ? » 

 
"Défendre" enfin, le troisième terme du programme, signifie « se mettre du côté de celui qui est plus faible ». « Combien de fois, a déploré le pape, nous élevons la voix pour défendre nos droits, mais nous sommes indifférents aux droits des autres ! » 
« Il est important que dans l’Église, l'accueil du pauvre et la promotion de la justice ne soient pas confiés seulement à des “spécialistes” », mais bénéficient de l'attention de « toute la pastorale, de la formation des futurs prêtres et religieux, de l'engagement normal de toutes les paroisses et mouvement ecclésiaux », a-t-il souligné. 
Le pape a invité « de tout son cœur » les instituts religieux à lire « avec responsabilité » ces signes des temps : « le Seigneur appelle à vivre avec plus de courage et de générosité l’accueil dans les communautés, dans les maisons, dans les couvents vides… Très chers religieux et religieuses, les couvents vides ne servent pas à l’Église pour être transformés en hôtels et gagner de l'argent. Les couvents vides ne sont pas à nous, ils sont pour la chair du Christ que sont les réfugiés ». 

 
Pour cela il faut du « courage », a-t-il poursuivi, encourageant à « faire plus » et « dépasser la tentation de la mondanité spirituelle pour « être des communautés solidaires qui vivent l'amour de façon concrète ». 
Les files de personnes qui attendent des repas disent à tous « qu'il faut faire quelque chose, maintenant, c'est possible : il suffit de frapper à la porte et de dire: “je suis là : comment puis-je donner un coup de main ?” », a conclu le pape. 
La rencontre s'est conclue aux environ de 17h, par une prière composée par le P. Alfonso Nicolas, général des jésuites, et par un hommage au P. Pedro Arrupe, fondateur du JRS, qui repose dans l'église du Gesù. C'est la seconde visite à la tombe du père Arrupe, après sa venue au Gesù pour la fête de saint Ignace de loyola, le 31 juillet dernier. 

 
(10 septembre 2013) © Innovative Media Inc.  


Revenir en haut
Gentiloup
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2012
Messages: 2 884

MessagePosté le: Jeu 12 Sep 2013, 01:10    Sujet du message: Pour François les couvents vides sont « pour la chair du Christ que sont les réfugiés ». Répondre en citant

Une nouvelle fois les catholiques se font bien tancés, de ne pas s'écarter assez vite du chemin des immigrés qui arrivent sans y être invités, sans autorisation... Mais à qui ont doit donner tous les droits, y compris le travail que nous n'avons pas ! Pourquoi François qui est chef d'Etat ne les embauche-t-il pas tous au Vatican ? Pourquoi ne les prend-il pas tous en charge? Les experts en blanchiment d'argent de la banque du Vatican trouveront sans aucun doute les ressources nécessaires!

A noter que ces braves gens "ont un droit à l'intégration", comme si l'intégration ne dépendait pas d'eux. Donc si les immigrés non autorisés ne s'intègrent pas c'est encore de notre faute!

 
Citation:
Le pape a plaidé pour « le droit à vivre et à travailler, à être pleinement personne » et « le droit à l'intégration », à « être une part active de la société » d'accueil.
C'est le délire absolu, le coup d'estoc pour achever ce qu'il reste de chrétienté! Judas!


 


Revenir en haut
Chouanne
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 19 Juin 2012
Messages: 259

MessagePosté le: Jeu 12 Sep 2013, 21:58    Sujet du message: Pour François les couvents vides sont « pour la chair du Christ que sont les réfugiés ». Répondre en citant

Il y aurait encore bien de quoi crier au scandale, voyez par vous-mêmes! Bannir


Le pape répond à l’éditorialiste athée Eugenio Scalfari dans la Repubblica


Rédaction en ligne

Mis en ligne mercredi 11 septembre 2013, 11h15



Le pape François répond longuement mercredi dans le quotidien de gauche La Repubblica aux questions posées par un célèbre éditorialiste du journal, athée déclaré, estimant ce dialogue «précieux et dû».


En juillet et août, dans deux éditoriaux, l’intellectuel de gauche et cofondateur de la Repubblica, Eugenio Scalfari, avait posé des questions de fond au pape argentin sur les relations entre la religion et l’homme, la société moderne.


De façon inédite, le pape lui répond sur plusieurs pages dans les colonnes du journal : «La culture moderne fondée sur le siècle des lumières» a souvent accusé «l’Eglise et la culture d’inspiration chrétienne» de représenter «l’obscurantisme de la superstition qui s’oppose à la lumière de la raison. Le temps est désormais arrivé (...) pour un dialogue ouvert et sans préjugé qui peut rouvrir la porte à une rencontre sérieuse et féconde», poursuit le pape, qualifiant ce dialogue de «précieux et dû».
«Je me sens à l’aise en écoutant vos questions et en cherchant avec vous les chemins le long desquels nous pouvons, peut-être, commencer à faire un bout de route ensemble», ajoute François dans cette réponse dont la majeure partie est consacrée à des approfondissements théologiques.


A la question «le Dieu des chrétiens pardonne-t-il ceux qui ne croient pas et ne cherchent pas la foi?», le pape répond par l’affirmative estimant que «le péché, même pour ceux qui n’ont pas la foi, est d’aller à l’encontre de leur propre conscience».


Dans un paragraphe consacré aux juifs, le pape relève que «dans les terribles épreuves subies au fil des siècles», ces derniers «ont gardé leur foi en Dieu, et pour cela, nous ne leur serons jamais suffisamment reconnaissants, en tant qu’Eglise mais aussi en tant qu’humanité».



Le pape reconnaît par ailleurs «les lenteurs, les infidélités, les erreurs et les péchés qui ont été commis et peuvent encore être commis par ceux qui composent l’Eglise» 


signant sa lettre inédite : «avec ma proximité fraternelle, François».

http://www.lesoir.be/316148/article/actualite/fil-info/fil-info-monde/2013-…


Revenir en haut
Catharina TOP
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2012
Messages: 169
Localisation: Rome éternelle

MessagePosté le: Ven 13 Sep 2013, 11:17    Sujet du message: Pour François les couvents vides sont « pour la chair du Christ que sont les réfugiés ». Répondre en citant


 


Revenir en haut
François d'assise


Hors ligne

Inscrit le: 05 Juil 2013
Messages: 60
Localisation: Terre

MessagePosté le: Ven 13 Sep 2013, 16:52    Sujet du message: Pour François les couvents vides sont « pour la chair du Christ que sont les réfugiés ». Répondre en citant

Je pense que les monastères vont le détester... D'autant plus que les moines ont eux memes travaillé pour avoir ce patrimoine. Sans oublier que ce serait désespérer d'avoir des vocations et changer la vocation de ceux qui sont déjà au monastère...

Revenir en haut
Eusèbe
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 18 Aoû 2012
Messages: 213

MessagePosté le: Ven 13 Sep 2013, 17:07    Sujet du message: Pour François les couvents vides sont « pour la chair du Christ que sont les réfugiés ». Répondre en citant

Serait-il l'Antichrist?

Revenir en haut
DEO GRATIAS
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 03 Juil 2012
Messages: 214

MessagePosté le: Sam 14 Sep 2013, 21:09    Sujet du message: Pour François les couvents vides sont « pour la chair du Christ que sont les réfugiés ». Répondre en citant

Eusèbe a écrit:
Serait-il l'Antichrist?



Ou plus précisément l'Antechrist ou son précurseur?

C'est amusant (rire sardonique!) c'est ce que je suis en train de lire dans un article de "Sous la bannière" de juillet/août, dans un article d'Alain Kérizo.

Il y est dit que François est un esprit marxiste: "le marxisme constitue le socle de son pseudo-messianisme et de son charisme". D'ailleurs pour dire que les réfugiés sont la chair du Christ, il faut être soit dérangé, soit vouloir jeter la confusion jusque dans les plus saints Mystères. Il y est question d'une réflexion du cardinal Ciappi qui a eu connaissance du 3è secret de Fatima. Celui-ci a affirmé "que la grande apostasie (...) surviendrait à Rome au Vatican".

Si on pense à la prophétie de l'Exorcisme de Léon XIII déjà citée par Gentil Loup, cela se corrobore :

 
Citation:

 Or, voici que cet antique ennemi, "homicide dès le principe" (Jn. VIII, 44), s'est dressé avec véhémence, "déguisé en ange de lumière" (II Cor. XI, 14), ayant pour escorte la horde des esprits pervers, c'est en tout sens qu'il parcourt la terre, et partout s'y insère : en vue d'y abolir le nom de Dieu et de Son Christ, en vue de dérober, de faire périr et de perdre dans la damnation sans fin, les âmes que devait couronner la gloire éternelle. Le dragon maléfique transfuse, dans les hommes mentalement dépravés et corrompus par le cœur, un flot d'abjection : le virus de sa malice, l'esprit de mensonge, d'impiété et de blasphème, le souffle mortel du vice, de la luxure et de l'iniquité universalisée.

     L'Eglise, épouse de l'Agneau Immaculé, la voici saturée d'amertume et abreuvée de poison, par des ennemis très rusés ; ils ont porté leurs mains impies sur tout ce qu'elle désire de plus sacré. Là où fut institué le siège du bienheureux Pierre, et la chaire de la Vérité, là ils ont posé le trône de leur abomination dans l'impiété ; en sorte que le pasteur étant frappé, le troupeau puisse être dispersé.


"Voilà où nous ont conduit l'obstination des papes depuis Pie XI à ne pas vouloir accomplir la consécration d ela Russie au Coeur immaculé de Marie et à divulguer le 3è secret de Fatima"!

En effet on peut se poser la question de cette obstination des papes ante-Vatican II, à ne pas accomplir les voeux de ND de Fatima. Ils étaient pourtant encore tout proches du miracle du Soleil, il connaissaient des témoins, à commencer par la voyante Lucie.

La suite de l'article parle de "l'ordo ab-chao" destiné a mettre en place une dictature luciféreinne... etc. etcetera.

Pas très réjouissant tout cela.

Mais comme je me garde de jouer les prophètes, je vais me contenter d'aller à la messe demain, de faire de mon mieux mon devoir d'Etat sans sombrer dans l'acédie, cette tristesse qui est le terrain de jeu de Lucifer et je vais poursuivre mon petit bonhomme de chemin en toute confiance en Dieu quoiqu'il advienne.


Revenir en haut
Eusèbe
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 18 Aoû 2012
Messages: 213

MessagePosté le: Mar 17 Sep 2013, 19:23    Sujet du message: Pour François les couvents vides sont « pour la chair du Christ que sont les réfugiés ». Répondre en citant

DEO GRATIAS a écrit:

Eusèbe a écrit:

Serait-il l'Antichrist?





Ou plus précisément l'Antechrist ou son précurseur?

Pas très réjouissant tout cela.





Revenir en haut
Augustin
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 18 Mar 2013
Messages: 33
Localisation: Sud de France

MessagePosté le: Mar 17 Sep 2013, 20:30    Sujet du message: Pour François les couvents vides sont « pour la chair du Christ que sont les réfugiés ». Répondre en citant

Je veux faire juste une remarque. Il y a quelque temps, une certaine Cécile Duflot ministre du logement disait tout fièrement: "il semble que l'archevêché de Paris possède des bâtiments quasi vides. Je viens de leur écrire pour voir avec eux comment utiliser ces locaux". François aurait -il eut la même idée que cette ministre foncièrement anticatholique ? 

Revenir en haut
François d'assise


Hors ligne

Inscrit le: 05 Juil 2013
Messages: 60
Localisation: Terre

MessagePosté le: Mar 17 Sep 2013, 20:43    Sujet du message: Pour François les couvents vides sont « pour la chair du Christ que sont les réfugiés ». Répondre en citant

Je ne pense pas qu'il a le droit de disposer de l'argent des moines comme il veut. Pourquoi ne pas les aider de l'argent du vatican? Cependant la dernière solution n'est peut etre pas la meilleure puisque c'est quand meme l'argent des fidèles qui n'ont pas donné leur argent à ces fins là j'imagine.

Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 23:33    Sujet du message: Pour François les couvents vides sont « pour la chair du Christ que sont les réfugiés ».

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Un évêque s'est levé! Index du Forum -> FORUM -> LE FORUM OUVERT AUX DISCUSSIONS Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com