Un évêque s'est levé!  Index du Forum

Un évêque s'est levé!
Forum

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 SOUTIEN A NOS EVÊQUES, PRÊTRES, RELIGIEUX, RELIGIEUSES REFRACTAIRES 


           
François reçoit officiellement le théologien marxiste Guttierez

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Un évêque s'est levé! Index du Forum -> FORUM -> LE FORUM OUVERT AUX DISCUSSIONS
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Eusèbe
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 18 Aoû 2012
Messages: 213

MessagePosté le: Ven 13 Sep 2013, 17:19    Sujet du message: François reçoit officiellement le théologien marxiste Guttierez Répondre en citant

(à propos il faudrait une nouvelle icône : le marteau et la faucille...)

Quelle honte, aucun pape conciliaire n'était tombé aussi bas sur le plan dogmatique,
ou plutôt il vaudrait mieux dire : sur le plan idéologique, selon le vocabulaire marxiste.
Ce pape semble vraiment être l'abîme absolue,
 le Vatican n'était jamais descendu dans de tels bas-fonds :



 
Citation:


Le Pape rencontre le père Gutierrez, père de la théologie de la libération



Le pape François a reçu mercredi pour la première fois le prêtre péruvien Gustavo Gutierrez considéré comme le père de la Théologie de la libération. Information donnée jeudi par le Bureau de presse du Saint-Siège. Ce mouvement est né dans les années 1970 en Amérique latine mais a été condamné par Jean-Paul II. 

L'Osservatore Romano, le quotidien du Saint-Siège, lui a consacré la semaine dernière un large espace à l'occasion de la parution en Italie d'un livre déjà édité en 2004 en Allemagne : ses auteurs sont l'archevêque allemand Gerhard Ludwig Müller, actuel préfet de la Congrégation pour la doctrine de la foi et le dominicain Gutierrez, âgé de 85 ans. Il s'intitule : « De la part des pauvres, théologie de la libération, théologie de l'Eglise ».

Nommé par Benoît XVI, Mgr Müller, quand il était archevêque en Bavière, se rendait souvent au Pérou et avait noué des relations d'amitié avec le père Guttierez, un théologien qui n'a jamais été censuré ni sanctionné par le Vatican. Le préfet d'alors pour la doctrine de la foi, le cardinal Joseph Ratzinger, futur Benoît XVI, avait rappelé à l'ordre plusieurs théologiens, notamment le Brésilien Leonardo Boff, leur reprochant leurs analyses qui approuvaient la lutte des classes et la violence révolutionnaire. L'archevêque de Buenos Aires, le cardinal Jorge Mario Bergoglio, a toujours été critique de ces mêmes théologiens pour les mêmes raisons que son prédécesseur. 


Photo : le père dominicain Gustavo Gutierrez
  


http://fr.radiovaticana.va/news/2013/09/13/le_pape_rencontre_le_père_gutier…




Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 13 Sep 2013, 17:19    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Eusèbe
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 18 Aoû 2012
Messages: 213

MessagePosté le: Mar 17 Sep 2013, 17:08    Sujet du message: François reçoit officiellement le théologien marxiste Guttierez Répondre en citant

 Voici aussi un article du magazine Le Point.
On remarque que le changement de positionnement doctrinal vis-à-vis du marxisme a commencé sous Benoît XVI avec la nomination de Mgr. Müller, cf aussi la phrase de l'ancien pape à la fin ce cet article.


Citation:
 

La Théologie de la libération est-elle de nouveau en cour au Vatican? L'un de ses fondateurs, Gustavo Gutierrez, a été reçu par le pape, mais cette nouvelle bienveillance ne signifie pas pleine réhabilitation, tempèrent les experts.
Après des décennies où ses théologiens sentaient le soufre pour leurs positions favorables au marxisme, plusieurs signaux révèlent un réel changement d'atmosphère.
Un premier signe a été la large couverture réservée par le quotidien du Vatican, l'Osservatore Romano, à un livre, "De la part des pauvres, théologie de la libération, théologie de l'Eglise". Cette oeuvre à quatre mains du dominicain péruvien Gutierrez, et de l'archevêque allemand Gerhard Ludwig Müller, préfet de la Congrégation pour la doctrine de la foi (CDF, ex-Saint-Office) avait déjà été publiée discrètement en 2004 en Allemagne.
L'Osservatore a ensuite interviewé Gutierrez. Le théologien de 85 ans s'y montre très conciliant: "aucune théologie n'est éternelle", assure-t-il. Avant d'ajouter que "la Théologie de la libération est plus connue, donc plus appréciée qu'hier" et que les rappels à l'ordre passés du Vatican "n'ont parfois pas été bien lus".
Mercredi dernier, François a reçu le dominicain péruvien. Une audience connue seulement le lendemain.
Cités par les médias péruviens, l'archevêque de Lima, le cardinal conservateur de l'Opus Dei, Juan Luis Cipriani, en bisbille avec l'Université catholique PUCP de Lima --un des foyers historiques de la Théologie de la Libération--, a persiflé: "Müller est un bon théologien, un peu ingénu". L'audience du pape à Gutierrez est "utilisée" pour faire croire à un rapprochement.
A l'inverse, le théologien brésilien Leonardo Boff, jadis sanctionné par le Vatican, y croit dur comme fer. Il affirme dialoguer avec Bergoglio "à travers une amie commune en Argentine", dans une interview à La Stampa.
"François prend acte que les théologies de la libération sont absolument positives, qu'il n'y a plus de risques de confondre religion et politique", s'est félicité Mariano Fazio, professeur d'histoire des doctrines politiques à l'Université de la Sainte-Croix (Opus Dei).
"Je ne sais pourquoi certains se scandalisent. François a très bien fait de recevoir Gutierrez. Comme pasteur, il suit toutes ses brebis", a-t-il ajouté, interrogé par l'AFP.
Pour beaucoup d'observateurs, il est exagéré de parler d'une réhabilitation.
"La Théologie de la Libération, liée à l'analyse marxiste de la société, que nous avons connue dans les années 70 et 80, a connu son crépuscule. Nous assistons plutôt à un rapprochement de quelques théologiens avec le Vatican. Ce rapprochement s'appuie sur le désir du pape d'une Eglise pauvre pour les pauvres, conjointement à une extraordinaire attention aux classes marginalisées", estime le biographe de Benoît XVI, Marco Politi.
Selon un autre vaticaniste, Sandro Magister, la réhabilitation est "une exagération" né de la parution d'un ouvrage "modeste, ennuyeux, qui n'avait guère suscité d'intérêt" en Allemagne.
"En 2005, Bergoglio avait été très critique avec cette théologie, affirmant qu'elle était un courant mort, tout comme s'était écroulé le socialisme réel".
"Depuis qu'il est pape, il n'a pas dit un seul mot de cette théologie", a encore observé Magister.
Selon ce vaticaniste de l'Espresso, "Bergoglio suivait la +Théologie du peuple+ du jésuite argentin Juan Carlos Scannone, mais "n'a jamais reconnu comme maîtres (les théologiens de la Libération) Jon Sobrino, Leonardo Boff ou Gustavo Gutierrez".
Certains aspects de cette Théologie très populaire en Amérique Latine, comme l'option préférentielle pour les pauvres, n'ont jamais été rejetés par le Vatican.
Sous Benoît XVI, la nomination en 2012 de Mgr Müller avait été interprétée comme un signe d'apaisement.
Dans l'avion qui l'emmenait au Mexique en 2012, Benoît XVI s'interrogeait sur une théologie liée à une époque passée, mais ne se montrait pas négatif, jugeant que "le terme théologie de la libération peut être interprété dans un sens très positif".
http://www.lepoint.fr/societe/vatican-la-theologie-de-la-liberation-entendu…




Revenir en haut
InNomineDomini
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 01 Mar 2013
Messages: 142

MessagePosté le: Mar 17 Sep 2013, 23:17    Sujet du message: François reçoit officiellement le théologien marxiste Guttierez Répondre en citant

Eusèbe a écrit:
 
Citation:
 Après des décennies où ses théologiens sentaient le soufre pour leurs positions favorables au marxisme, plusieurs signaux révèlent un réel changement d'atmosphère.






Ce n'est pas l'avis du professeur Luc Perrin, pour qui le père Guttierez serait une sorte de traditionnaliste, et même plus, il serait carrément un intégriste au sens très fort, lisez plutôt:


en effet le Père Gutiérrez occupe une position particilère par Luc Perrin 2013-09-14 18:42:40  SOURCE
Imprimer

Avant même de rejoindre l'Ordre dominicain, le Père Gutiérrez a toujours évité l'affrontement ouvert avec la Hiérarchie même si ses relations avec le cardinal-archevêque de Lima ne sont pas au beau fixe.

S'il a été marqué par le "marxisme", il n'a jamais prôné la lutte armée. Mieux à la différence des frères Boff, il n'a pas dérivé vers un ralliement au catholicisme néo-libéral et néo-moderniste.

En 1999, j'avais eu la chance de le rencontrer à un colloque Vatican II en Alsace : outre son affabilité, j'avais retenu son témoignage. Le point de départ de sa réflexion venait d'un livre de 1956, Des prêtres noirs s'interrogent.

Son préfacier était ... Mgr Marcel Lefebvre, ce qu'il avait rappelé.

Le rapprochement n'est pas que fortuit : il faut voir dans l'itinéraire de Gustavo Gutiérrez l'un des visages pris par le catholicisme intégral en Amérique latine. Il est, si je puis dire, de la famille ... même si telle position et telle fréquentation l'éloignent du traditionalisme et du néo-conservatisme wojtylien.
 



Ainsi selon l'historien Luc Perrin serait d ela famille... traditionaliste, puisqu'il viendrait du catholicisme intégral. Qui sait encore ce qu'est le catholicisme intégral? C'était en gros les membres ou sympathisants de La Sapinière, l'entourage proche de Saint-Pie X. En d('autres termes puisque M. Luc Perrin a fait quelques ronds de jambes avec le père Guttierrez au cours d'un colloque, et que le rusé marxiste a su placer sa connaissance d'un livre préfacé par Mgr Lefebvre, c'est tout juste s'il ne nous le collerait pas dans les pattes...


Si François s'affaire à remettre en cours les théologiens de la Libération avec Mgr Müller, pour les papolatres ils faut aussitôt leur trouver des racines traditionnelles. La pantalonnade du GREC (dont fait partie Luc Perrin) continue. Leur soucio permanent est de rendre présentable tout ce qui touche de prés ou de loin du pape, afin que les fidèles de la Fraternité finissent par penser que tout comme Benoît XVI, François est finalement un pape très convenable pour la Fraternité!


 Le GREC, Obséquieux et manipulmateur, A FUIR !!!  Les libéraux sont aux créneaux, toujours prêts pour tous les ralliements!


Revenir en haut
Gentiloup
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2012
Messages: 2 884

MessagePosté le: Mer 18 Sep 2013, 20:58    Sujet du message: François reçoit officiellement le théologien marxiste Guttierez Répondre en citant

 
Citation:
Rome, 18 septembre 2013 (Zenit.org) Anne Kurian



L'Eglise ne ferme jamais la porte


« L’Église ne ferme jamais la porte », déclare le pape François : «  elle ne juge pas mais elle offre le pardon de Dieu ». 
 
Lors de l'audience générale de ce mercredi 18 septembre 2013, place Saint-Pierre, en présence de dizaines de milliers de visiteurs, le pape a comparé l’Église à une « maman », qui lorsque son enfant « quitte la route » ou a « un accident », manifeste « toujours de la patience pour continuer à l'accompagner ». 

 
Poussée par « la force de l’amour », une maman « sait suivre avec discrétion, avec tendresse, le chemin de ses enfants et, lorsqu’ils se trompent, elle trouve toujours le moyen de comprendre, d’être proche, pour les aider », a-t-il ajouté : « elle ne cesse pas de se donner ». 

 
« L’Église est comme cela, c’est une maman miséricordieuse, qui comprend, qui cherche toujours à aider, qui encourage aussi même ses enfants qui ont fait des erreurs, et qui en font encore » : « elle ne ferme jamais la porte de la maison ; elle ne juge pas mais elle offre le pardon de Dieu, elle offre son amour qui invite même ceux de ses enfants qui sont tombés dans un fossé profond, à reprendre la route ». 

 
Comme une maman qui sait « faire face » pour ses enfants, c’est-à-dire « poussée à prendre leur défense », ainsi l’Église « n’a pas peur d’entrer dans leur nuit, dans l’obscurité de l’âme et de la conscience, pour donner l’espérance », a souligné le pape. 
L’Église est « une bonne maman qui indique la route à parcourir dans la vie, qui sait être toujours patiente, miséricordieuse, compréhensive, et qui sait nous remettre entre les mains de Dieu », a-t-il conclu. 

 
(18 septembre 2013) © Innovative Media Inc. 




Mais à qui pense François? Aux Protestants, sans doute, qui vont bientôt rentrer officiellement dans l'Eglise conciliaire...
A la Fraternité Saint-Pie X? Pourquoi pas! Ce pape semble tellement démagogue tout est possible! Ce ne serait probablement pas Mgr Fellay qui mettrait des obstacles!
 


Revenir en haut
Eusèbe
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 18 Aoû 2012
Messages: 213

MessagePosté le: Jeu 19 Sep 2013, 17:07    Sujet du message: François reçoit officiellement le théologien marxiste Guttierez Répondre en citant

Gentiloup a écrit:
Mais à qui pense François? Aux Protestants, sans doute, qui vont bientôt rentrer officiellement dans l'Eglise conciliaire...
A la Fraternité Saint-Pie X? Pourquoi pas! Ce pape semble tellement démagogue tout est possible! Ce ne serait probablement pas Mgr Fellay qui mettrait des obstacles!
 


(il Pour lui, il n'y a aucun problème avec les protestants, il a même reçu les "baptême dans l'esprit" démoniaque des pentecotistes de la troisième vague (protestants évangéliques extrémistes ayant repris des pratiques de sorcellerie africaine, qu'ils croient être bibliques) pas plus qu'il ne voit un problème avec ses "frères" francs-maçons, juifs et musulmans...

Ils pensent aux gays et pédophiles (et secondairement aux divorcés), voici ce qu'il dit dans la foulée :

 
Citation:

Lors de mon vol de retour de Rio de Janeiro, j’ai dit que, si une personne homosexuelle est de bonne volonté et qu’elle est en recherche de Dieu, je ne suis personne pour la juger. Disant cela, j’ai dit ce que dit le Catéchisme. La religion a le droit d’exprimer son opinion au service des personnes mais Dieu dans la création nous a rendus libres : l’ingérence spirituelle dans la vie des personnes n’est pas possible. Un jour, quelqu’un m’a demandé d’une manière provocatrice si j’approuvais l’homosexualité. Je lui ai alors répondu avec une autre question : “Dis-moi : Dieu, quand il regarde une personne homosexuelle, en approuve-t-il l’existence avec affection ou la repousse-t-il en la condamnant ?” Il faut toujours considérer la personne. (…)


http://www.la-croix.com/Religion/Actualite/Pape-Francois-Je-reve-d-une-Egli…


On remarque aussi parmi les infinies erreurs de cet homme :

- d'un côté :

 
Citation:

liturgie selon le vetus ordo. Je pense que le choix du pape Benoît fut prudentiel, lié à l’aide de personnes qui avaient cette sensibilité particulière

Donc il se serait agi de quelque chose de particulier...

- d'un autre côté :

 
Citation:

Sentire cum Ecclesia (sentir avec l’Église), c’est, pour moi, être au milieu de ce peuple. L’ensemble des fidèles est infaillible dans le croire, et il manifeste son infallibilitas in credendo à travers le sens surnaturel de la foi de tout le peuple en marche


Justement le peuple des fidèles ne voulait pas de la réforme liturgique (mais uniquement le droit à la contraception), et était attaché à la liturgie authentique et aux traditions.
Donc selon sa logique, la destruction de la liturgie ne devrait avoir aucune valeur, mais :

 
Citation:

Le travail de la réforme liturgique fut un service du peuple en tant que relecture de l’Évangile à partir d’une situation historique concrète. Il y a certes des lignes herméneutiques de continuité ou de discontinuité, pourtant une chose est claire : la manière de lire l’Évangile en l’actualisant, qui fut propre au Concile, est absolument irréversible.


Et toujours son aveuglement imbattable :
pour lui les conséquences désatreuses (églises et clergé vidées) de ce conciliabule dirigé par le maçons et les juifs sont des "fruits"...  drôles de fruits, il devrait préciser qu'ils sont totalement pourris :

 
Citation:

Vatican II fut une relecture de l’Évangile à la lumière de la culture contemporaine. Il a produit un mouvement de rénovation qui vient simplement de l’Évangile lui-même. Les fruits sont considérables. Il suffit de rappeler la liturgie.


Il faut le faire...
Je doute que comme ses prédécesseurs, de Jean XXIII à Benoît XVI, il soit guidé par le Saint Esprit...
(mais plutôt par le Malin)


  


Revenir en haut
Gentiloup
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2012
Messages: 2 884

MessagePosté le: Jeu 19 Sep 2013, 17:24    Sujet du message: François reçoit officiellement le théologien marxiste Guttierez Répondre en citant

Il y a en effet de fort doute que François écoute le Saint-Esprit. Vos citations sont accablantes!

Il n'y a qu'une phrase que je ne comprends pas très bien à propos de la contraception?
Eusèbe a écrit:

Justement le peuple des fidèles ne voulait pas de la réforme liturgique (mais uniquement le droit à la contraception),
et était attaché à la liturgie authentique et aux traditions.
Donc selon sa logique, la destruction de la liturgie ne devrait avoir aucune valeur,
mais :




Revenir en haut
Alix
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 23 Juil 2012
Messages: 1 049
Localisation: montagne

MessagePosté le: Jeu 19 Sep 2013, 20:15    Sujet du message: François reçoit officiellement le théologien marxiste Guttierez Répondre en citant

 Les prédécesseurs furent, eux aussi, guidés par la malin, il n'y a aucun doute.
Et sans doute que Mgr Fellay lui-même est guidés par le diable.
Je lis l'explication de l'apocalypse, (Don de Montléon)  Ce qui se passe, aujourd'hui, a comme un parfum de début de la fin...


Revenir en haut
Eusèbe
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 18 Aoû 2012
Messages: 213

MessagePosté le: Jeu 19 Sep 2013, 22:38    Sujet du message: François reçoit officiellement le théologien marxiste Guttierez Répondre en citant

Chère Gentiloup,

je pense à certains travaux de recherches qui ont été faits, par ex. sur la base des courriers reçus par les évêchés de la part des fidèles au cours des années 60. Contrairement à ce que veulent faire croire les modernistes avec leur sentire cum ecclesia, les fidèles écrivaient qu'ils ne voulaient pas qu'on change la liturgie et les traditions. Cependant ils écrivaient que s'il fallait changer quelque chose, alors ils voulaient qu'on change ce qu'eux voulait réellement, c'est-à-dire au sujet de la contraception.

C'est intéressant car pour des ecclésiastiques qui prétendent faire ce que le "peuple des fidèles" voulait, ils ont fait exactement le contraire : détruire la liturgie et les traditions, et enfoncer le clou au sujet de la contraception, de manière à vider au maximum les églises (et ce n'est pas par hasard qu'ils ont sorti Humanae Vitae en 1968, sachant pertinement que ça ne passerait absolument pas juste après mai 1968, l'année où les lobbies ont lancé le coup de grâce, le séisme double de mai 1968 et d'Humanae Vitae).
En supprimant la tradition, ils était sûr de faire partir à terme les "tradis", intègres, et anciens
En tapant avec humanae vitae, ils étaient sûrs de faire partir les progressistes et les jeunes
et ensuite en imposant la fausse messe (1969) , interdisant les traditions, ils était sûrs de faire partir à leur tour les "tradis", intègres, et anciens, de manière à ce qu'il ne reste plus personne.
.
Ils ne pouvaient rien faire de mieux pour vider les églises, chapeau aux sodomites (le pape Paul VI et sa curie "régénérée") qui étaient alors au Vatican!


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 17:37    Sujet du message: François reçoit officiellement le théologien marxiste Guttierez

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Un évêque s'est levé! Index du Forum -> FORUM -> LE FORUM OUVERT AUX DISCUSSIONS Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com