Un évêque s'est levé!  Index du Forum

Un évêque s'est levé!
Forum

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 SOUTIEN A NOS EVÊQUES, PRÊTRES, RELIGIEUX, RELIGIEUSES REFRACTAIRES 


           
Peut-on se fier à M. l'abbé Walliez? Par La Sapinière
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Un évêque s'est levé! Index du Forum -> FORUM -> LE FORUM OUVERT AUX DISCUSSIONS
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
InNomineDomini
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 01 Mar 2013
Messages: 142

MessagePosté le: Ven 20 Sep 2013, 17:12    Sujet du message: Peut-on se fier à M. l'abbé Walliez? Par La Sapinière Répondre en citant


Posted on 20 septembre 2013


   

   
 
   

   
M. l’abbé Waillez a été nommé supérieur du District de Belgique par Mgr Fellay. M. l’abbé Waillez est donc un Supérieur Majeur de la Fraternité Sacerdotale Saint Pie X. En conséquence, il a droit au Chapitre, il peut élire le Supérieur général et peut même le devenir. La question qui se pose ici est de savoir si on peut lui faire confiance doctrinalement et humainement.   

   
Doctrinalement. M. l’abbé Waillez s’est fait connaître en 2012 en mettant, le premier, une vidéo sur Gloria.tv pour préparer l’opinion publique à un accord avec la Rome conciliaire (http://fr.gloria.tv/?media=289215). Il s’agissait d’un sermon (13 mai 2012) magnifiant Mgr Fellay, les grâces d’états et Benoît XVI (qui a « béatifié » Jean-Paul II et commémorer Assise I par un Assise III)… Nous donnerons à la fin de l’article un large extrait de ses propos. Mais cela n’est que l’aspect public de M. l’abbé Wailliez ; c’est son côté Dr Jekyll. Car le supérieur du District de Belgique possède aussi un côté plus secret et plus sombre ; un côté Mr. Hyde.   

   
Humainement. L’abbé Waillez, si l’on en croit M. l’abbé Vincent Quilton, se croit tout permis pour défendre sa (mauvaise) cause et pour faire taire les confrères qui font obstacle à la soumission de la Fraternité aux autorités conciliaires. Ce zèle lui vaudra-t-il une protection et une reconnaissance éternelle de la part de Mgr Fellay ? L’avenir le dira. Mais il est de toute façon surprenant de trouver des mœurs mafieuses là où on s’attendait à rencontrer des mœurs civilisées. Laissons maintenant à M. l’abbé Vincent Quilton, professeur de Morale et de Droit au séminaire d’Ecône, le soin de faire la description des actions cachées de M. l’abbé Waillez.    

   
   
 
Citation:


Exposé de M. l’abbé Quilton, assesseur au Procès des abbés Salenave, Pinaud et Rioult   

  
 
« Narration des faits dans l’affaire des pièges tendus par courriel aux abbés Pinaud et Rioult : « Lors de la parution par la poste et sur Internet de plusieurs lettres anonymes « aux confrères prêtres », plusieurs abbés, outrés de la manière subversive et de plus en plus audacieuse de ces actions, cherchèrent à identifier les coupables. M. l’abbé Wailliez avait des suspicions sérieuses sur certains confrères comme les abbés Salenave, Pinaud et Rioult.    

  
 
« L’abbé Wailliez créa une adresse fictive nicolas_pinaud@yahoo.fr au nom de l’abbé Pinaud et s’en servit entre 3 et 5 fois pour piéger des confrères ou laïcs impliqués dans la rébellion. L’abbé Rioult fut le premier visé… et le premier à mordre et à se dévoiler. Mgr Williamson fut aussi pris au piège et envoya, par méprise et en avant-première, un document dont il comptait faire une bombe. Le responsable du site La Sapinière envoya les codes d’accès au site (mais la Maison Généralice [MG] décida de ne pas s’en servir).    

  
 
« Dans le même temps, M. l’abbé Wailliez fit sur la toile une recherche sur l’abbé Rioult. Il tomba sur une page Internet (http://pastebin.com/CVYTj2nH) qui donnait le fichier d’adresses du professeur Faurisson, lequel contenait l’adresse électronique de l’abbé Rioult (charles.corday@yahoo.fr) identifié sous son vrai nom. « En allant sur la page Yahoo, M. l’abbé Wailliez suivit la procédure indiquée lors de l’oubli du mot de passe.    
Et là, deux demandes furent formulées :    

  
 
1° le prénom du père de l’abbé Rioult, qu’une petite recherche sur les Pages Blanches révéla sans difficulté.    
2° Et ensuite le nom du professeur préféré. Après quelques hésitations, et aidé par M. l’abbé Thouvenot [secrétaire général], le mot Faurisson permit d’accéder facilement à la boîte mail, un peu comme on trouverait les clefs d’un coffre, mal dissimulées à l’alentour. (Yahoo exigea de créer immédiatement un nouveau mot de passe). « Ayant l’accès et le contrôle total de la boite mail, M. l’abbé Wailliez accéda à tous les documents reçus et envoyés par l’abbé Rioult, encore présents sur le serveur. « Il laissa ensuite à la MG l’exploitation de tout le matériel disponible.    
La description des faits, tels qu’exposés par les abbés Rioult et Pinaud    
(http://www.lasapiniere.info/nouvelles-du-front-contre-mauvaise-fortune-bon-coeur/    
 et    
http://www.lasapiniere.info/est-ce-a-labbe-pinaud-de-feter-ses-20-ans-de-sacerdoce-en-prison/) est donc exacte.   

  
 
« La question morale s’est bien sûr posée dès le début de ces actions, et n’a pas été élucidée au nom du faux principe « la fin justifie les moyens »… dont se servent les rebelles ! Il n’y a pas un droit strict à la vie privée dans un institut ecclésiastique. Du moment qu’un motif sérieux et grave est présent, tout supérieur peut ouvrir le courrier, visiter la chambre, surveiller les appels téléphoniques et contrôler les effets privés (comme l’ordinateur). « Dans le cas présent, il est à noter    

  
 
1) qu’on avait affaire à un dommage évident pour la Fraternité et sur le point de s’amplifier notablement ;    
2) que seuls quelques prêtres sérieusement suspects ont fait les frais de cette surveillance, et de manière proportionnée au délit (on n’est pas allé regarder des choses privées ou se rapportant à la direction spirituelle, etc.)    
3) que M. l’abbé Wailliez entreprit toutes ses démarches en total accord avec la Maison Générale. »
fin de la citation
 
 


   
Extrait du sermon de M. l’abbé Waillez, Bruxelles, 13 mai 2012 : 
Citation:
« Le Pape est allé à Assise pour limiter les dégâts. Cela montre une attitude qui relève davantage de l’imprudence que de l’hérésie… Nous savons de sources sûres que le Pape veut réparer une injustice qui a été faite vis-à-vis de Mgr Lefebvre… Le pape veut faire un geste en faveur de la Tradition. Le pape veut reconnaître la Fraternité canoniquement. C’est une chose certaine…. Si le pape est réellement pape est-ce que nous avons le droit de refuser une telle volonté, une volonté légitime du Pape ?… De notre côté nous avons insisté que nous voulions être reconnu comme tels que nous sommes, sans contrepartie avec des exemptions de certaines lois canoniques… Alors bien sûr à ce stade-ci nous ne pouvons pas ne pas penser à notre Fondateur, à Mgr Lefebvre.    

   
Qu’aurait-il fait aujourd’hui en 2012 ?… Il a dit, beaucoup de chose sur l’Eglise qui était adapté aux circonstances du moment… C’est évidemment très difficile mais parfois trop facile de faire parler un mort… Par exemple nous savons bien qu’il a eu des paroles sévères sur le Cardinal Ratzinger… N’empêche qu’il n’a pas vu le pape à l’œuvre… On ne peut nier que notre situation canonique actuelle ne soit pas normale et on ne peut pas ne pas désirer qu’un jour elle soit régularisée. C’est normal. Quand ? Faudra-t-il attendre que tout soit régularisé dans l’Eglise ou bien est-ce possible maintenant où on vit un début de restauration dans l’Eglise…    

   
C’est donc une décision très difficile à prendre vue la situation extraordinaire mais je vous pose la question : Qui est capable de prendre une telle décision ? Qui a connaissance de tout le dossier, d’une vue d’ensemble, si vous voulez, des propos romains ? Bien sûr le Supérieur Général, Mgr Fellay. Dois-je ajouter de surcroît qu’il est à la tête de la Fraternité depuis 18 ans, c’est un homme d’expérience, c’est quelqu’un qui prend conseil, qui est entouré, eh bien, de ce qu’on appelle justement le Conseil de ses Assistants, qui a convoqué tous les Supérieurs, les Evêques, les Supérieurs de District, les Supérieurs de Séminaires à Albano au mois d’octobre, qui continue à correspondre avec les Supérieurs, je suis bien placé pour en parler   

   
Eh bien c’est au chef à décider, c’est le chef qui a la vue d’ensemble, qui prend conseil et prie bien sûr, c’est le chef qui a les grâces d’état pour décider, pour prendre une telle décision… Nous ne sommes pas dans la démocratie, nous ne sommes pas dans la collégialité où chacun peut dire ce qu’il veut, mettre les choses sur Internet, faire des pressions, faire fuiter des documents confidentiels. C’est une situation absolument lamentable… Que va-t-il se passer ? Je ne suis pas prophète mais encore une fois le pape veut donner une situation canonique à la Fraternité, donc il est probable que cela se passe dans les semaines qui viennent   

   
 Mgr Fellay a convoqué un Chapitre extraordinaire début juillet et ce Chapitre précisément traitera de cette question canonique. La crise n’est pas terminée… de même que le modernisme s’est infiltré progressivement de la même manière c’est progressivement et lentement que l’Eglise ira de l’avant selon la droite doctrine. […] Que faire ? Aux supérieurs il revient d’être prudents et de prier mais ça c’est la tâche du Supérieur Général comme nous l’a rappelé Mgr de Galarreta dimanche dernier. Quel est notre rôle ? Aider les officiers par notre prière. »   
   

   
_______________________________   

   
L'exposé de M. l'abbé Quilton a été mis en rouge par mes soins, tant cela me semble énorme et risquerait de vous échapper de par son énormité. InNomineDomini   


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 20 Sep 2013, 17:12    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Gentiloup
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2012
Messages: 2 884

MessagePosté le: Ven 20 Sep 2013, 22:36    Sujet du message: Peut-on se fier à M. l'abbé Walliez? Par La Sapinière Répondre en citant

 
Citation:
Exposé de M. l’abbé Quilton, assesseur au Procès des abbés Salenave, Pinaud et Rioult :    

   
« Narration des faits dans l’affaire des pièges tendus par courriel aux abbés Pinaud et Rioult : « Lors de la parution par la poste et sur Internet de plusieurs lettres anonymes « aux confrères prêtres », plusieurs abbés, outrés de la manière subversive et de plus en plus audacieuse de ces actions, cherchèrent à identifier les coupables. M. l’abbé Wailliez avait des suspicions sérieuses sur certains confrères comme les abbés Salenave, Pinaud et Rioult.    

   
« L’abbé Wailliez créa une adresse fictive nicolas_pinaud@yahoo.fr au nom de l’abbé Pinaud et s’en servit entre 3 et 5 fois pour piéger des confrères ou laïcs impliqués dans la rébellion. L’abbé Rioult fut le premier visé… et le premier à mordre et à se dévoiler. Mgr Williamson fut aussi pris au piège et envoya, par méprise et en avant-première, un document dont il comptait faire une bombe. Le responsable du site La Sapinière envoya les codes d’accès au site (mais la Maison Généralice [MG] décida de ne pas s’en servir).    

   
« Dans le même temps, M. l’abbé Wailliez fit sur la toile une recherche sur l’abbé Rioult. Il tomba sur une page Internet (http://pastebin.com/CVYTj2nH) qui donnait le fichier d’adresses du professeur Faurisson, lequel contenait l’adresse électronique de l’abbé Rioult (charles.corday@yahoo.fr) identifié sous son vrai nom. « En allant sur la page Yahoo, M. l’abbé Wailliez suivit la procédure indiquée lors de l’oubli du mot de passe.    

Et là, deux demandes furent formulées :    

   
1° le prénom du père de l’abbé Rioult, qu’une petite recherche sur les Pages Blanches révéla sans difficulté.    
2° Et ensuite le nom du professeur préféré. Après quelques hésitations, et aidé par M. l’abbé Thouvenot [secrétaire général], le mot Faurisson permit d’accéder facilement à la boîte mail, un peu comme on trouverait les clefs d’un coffre, mal dissimulées à l’alentour. (Yahoo exigea de créer immédiatement un nouveau mot de passe). « Ayant l’accès et le contrôle total de la boite mail, M. l’abbé Wailliez accéda à tous les documents reçus et envoyés par l’abbé Rioult, encore présents sur le serveur. « Il laissa ensuite à la MG l’exploitation de tout le matériel disponible.    
La description des faits, tels qu’exposés par les abbés Rioult et Pinaud    
(http://www.lasapiniere.info/nouvelles-du-front-contre-mauvaise-fortune-bon-coeur/    
 et    
http://www.lasapiniere.info/est-ce-a-labbe-pinaud-de-feter-ses-20-ans-de-sa… est donc exacte.   

   

« La question morale s’est bien sûr posée dès le début de ces actions, et n’a pas été élucidée au nom du faux principe « la fin justifie les moyens »… dont se servent les rebelles ! Il n’y a pas un droit strict à la vie privée dans un institut ecclésiastique. Du moment qu’un motif sérieux et grave est présent, tout supérieur peut ouvrir le courrier, visiter la chambre, surveiller les appels téléphoniques et contrôler les effets privés (comme l’ordinateur). « Dans le cas présent, il est à noter    

   
1) qu’on avait affaire à un dommage évident pour la Fraternité et sur le point de s’amplifier notablement ;    
2) que seuls quelques prêtres sérieusement suspects ont fait les frais de cette surveillance, et de manière proportionnée au délit (on n’est pas allé regarder des choses privées ou se rapportant à la direction spirituelle, etc.)    
3) que M. l’abbé Wailliez entreprit toutes ses démarches en total accord avec la Maison Générale. »

fin de la citation

  

 
 
Non mais franchement, est-ce le scénario du dernier sketch de Dieudonné ? Mr. Green Mort de Rire Merci Mrs les abbés Quilton, Walliez et Thouvenot, au moins avec vous on ne s'ennuie pas! Et puis c'est fort intéressant que la Maison généralice encaisse pour vous les piratages, escroqueries, usurpations d'identités, faux et usages de faux, à ce compte vous pouvez faire mu-muse, mais gare à l'arbre de la branche sur laquelle vous êtes assis! Mr. Green Ah, oui, vous êtes de grands comiques! Parole! Mr. Green
   


Revenir en haut
N.M.
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 02 Aoû 2012
Messages: 217
Localisation: France

MessagePosté le: Sam 21 Sep 2013, 16:35    Sujet du message: Peut-on se fier à M. l'abbé Walliez? Par La Sapinière Répondre en citant

 N'en déplaise à l'Abbé Quilton - pourtant professeur de théologie morale ! - on voit mal comment "la question morale" n'a pas été "élucidée" par ses confrères les Abbés Wailliez et Thouvenot autrement qu' "au nom du faux principe : la fin justifie les moyens".

S'il est admis que les supérieurs (mais dans quel type exactement d'"institut ecclésiastique" ou de société religieuse ?) peuvent contrôler et ouvrir le courrier de leurs subordonnés, on voit mal en quoi l'usurpation d'identité peut être licite. Même de la part d'un supérieur réellement habilité à ouvrir le courrier de ses subordonnés.

Dans toute cette affaire, le droit canon et la morale ont bon dos.


Revenir en haut
francois


Hors ligne

Inscrit le: 23 Mai 2013
Messages: 42

MessagePosté le: Lun 23 Sep 2013, 21:18    Sujet du message: Peut-on se fier à M. l'abbé Walliez? Par La Sapinière Répondre en citant

Vu sur le site www.reflexioncatholique.info une intéressante analyse sur la moralité de l'affaire....  

  
Réflexion suite à la publication de l'article de "La sapinière" sur les méthodes de l'Abbé Wailliez  
   
1/ Violation du secret contraire à l'usage par personne non habilitée.  
La loi du secret ne nous défend pas seulement de révéler les choses qui nous sont confiées; elle nous défend aussi d'extorquer le secret d'autrui, et par là même de lire les lettres d'un autre qui ne sont pas à notre adresse. [...] 
Après avoir exposé la règle générale concernant la lecture des lettres et des écrits d'un autre, il nous reste à indiquer les exceptions. On convient généralement qu'on ne pèche point en ouvrant et en lisant une lettre quelconque : [...]
 
4 ° quand le devoir d'une surveillance toute particulière le demande, comme cela se pratique dans les communautés religieuses et dans les établissements d'éducation publique, où il est d'usage , pour les inférieurs et les élèves , de ne point écrire ni recevoir de lettres sans les avoir montrées aux supérieurs
 
 Traité de théologie morale catholique à l'usage des curés, Mgr Gousset évêque de Reims, Tome 1 p 460. 
 
Le passage porte sur les exceptions au péché d'indiscrétion qui est véniel si les sujets découverts sont véniels et graves si les matières découvertes sont graves. 

ici, le décachetant n'est pas le supérieur et travaille de sa propre initiative et au départ n'a pas reçu mandat :
 
"plusieurs abbés, outrés de la manière subversive et de plus en plus audacieuse de ces actions, cherchèrent à identifier les coupables. M. l’abbé Wailliez avait des suspicions sérieuses sur certains confrères comme les abbés Salenave, Pinaud et Rioult. « L’abbé Wailliez créa une adresse fictive n icolas_pinaud@yahoo.fr au nom de l’abbé Pinaud et s’en servit entre 3 et 5 fois pour piéger des confrères ou laïcs impliqués dans la rébellion. L’abbé Rioult fut le premier visé… et le premier à mordre et à se dévoiler. Mgr Williamson fut aussi pris au piège" relation de l'abbé Quilton au "procès" de l'abbé Salenave.

De plus, il n'est pas d'usage dans la communauté FSSPX de procéder ainsi, même du supérieur vers son inférieur. 

Donc non seulement il y a abus d'autorité mais il y a en plus indiscrétion car c'est contraire à l'usage dans la communauté. 



http://www.reflexioncatholique.info/


Revenir en haut
laudetur Jesus Christus
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 03 Aoû 2012
Messages: 327
Localisation: Pologne

MessagePosté le: Mar 24 Sep 2013, 09:10    Sujet du message: Peut-on se fier à M. l'abbé Walliez? Par La Sapinière Répondre en citant

N.M a dit:
"on voit mal en quoi l'usurpation d'identité peut être licite. Même de la part d'un supérieur réellement habilité à ouvrir le courrier de ses subordonnés.

Dans toute cette affaire, le droit canon et la morale ont bon dos.
"

Cela résume bien ce que je pense!

Mais quelle indignité!
De tels prêtres ne méritent plus notre confiance!



Revenir en haut
tropdenoms
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 20 Juin 2012
Messages: 277

MessagePosté le: Mar 24 Sep 2013, 21:11    Sujet du message: Peut-on se fier à M. l'abbé Walliez? Par La Sapinière Répondre en citant

C'est en effet très grave! Et le pire de tout c'est qu'ils se comportent comme des gamins de 12 ans qui croient avoir trouvé la poule aux oeufs d'or! 
C'est un supérieur de district couvert par la Maison générale? Pas étonnant que ça aille si mal!


Revenir en haut
Gentiloup
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2012
Messages: 2 884

MessagePosté le: Jeu 26 Sep 2013, 13:19    Sujet du message: Peut-on se fier à M. l'abbé Walliez? Par La Sapinière Répondre en citant

Ne pensez-vous pas qu'il serait nécessaire d'écrire à Menzingen pour demander des comptes à propos de l'abbé Walliez, supérieur de district de Belgique qui se comporte comme un délinquant avec des complices au plus haut niveau ? Je m'adresse plus particulièrement aux Belges, mais tout le monde est concerné.

Revenir en haut
Alix
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 23 Juil 2012
Messages: 1 049
Localisation: montagne

MessagePosté le: Jeu 26 Sep 2013, 19:43    Sujet du message: Peut-on se fier à M. l'abbé Walliez? Par La Sapinière Répondre en citant

 Nous ne sommes que des laïcs, nous n'avons aucun droit de nous mêler de la FSSPX. C'est ce qu'ils vous répondront!....

Revenir en haut
InNomineDomini
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 01 Mar 2013
Messages: 142

MessagePosté le: Jeu 26 Sep 2013, 21:18    Sujet du message: Peut-on se fier à M. l'abbé Walliez? Par La Sapinière Répondre en citant

Il faudrait leur faire savoir qu'il est scandaleux d'avoir pour supérieur de district (belge) un délinquant qui usurpe les identités de ses confrères pour tromper ses correspondants, qui épie les messageries personnelles, qui les pirate, qui en crée d'autres avec un nom d'un confrère pour mieux soutirer des confidences personnelles. Je vous rappelle quand même qu'il a soutirer à GL le mot de passe de La Sapinière (c'est dans le fil de discussion), ... Heureusement qu'elle a eu le temps de le changer dés qu'elle s'en est aperçue, autrement il pouvait détourner le site et le manipuler comme avec les fausses messageries.... Et en plus il s'en vente comme s'il avait fait des exploits: "facile !" Mr. Green  dit-il,  et raconte qu'il a partagé les résultats de ses malhonnêtetés avec d'autres confrères etc.
Ce sont des méthodes de voyous.


Si ça ne regarde pas les fidèles, je ne vois pas bien ce qui les regarde. Surtout les Belges!


Revenir en haut
Alix
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 23 Juil 2012
Messages: 1 049
Localisation: montagne

MessagePosté le: Jeu 26 Sep 2013, 21:28    Sujet du message: Peut-on se fier à M. l'abbé Walliez? Par La Sapinière Répondre en citant

 Je pense, en effet, que ça les regarde. Mais les supérieurs diront que les fidèles ne font pas parti de la Fraternité, donc que les problèmes internes de celle-ci ne les regarde pas. Je l'ai entendu.
Ce qu'ils oublient toujours c'est que sans les fidèles la Fraternité n'existe plus. (Je parle des fidèles engagés, et surtout des femmes...)


Revenir en haut
Augustin
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 18 Mar 2013
Messages: 33
Localisation: Sud de France

MessagePosté le: Jeu 26 Sep 2013, 21:47    Sujet du message: Peut-on se fier à M. l'abbé Walliez? Par La Sapinière Répondre en citant

M. l'abbé Waillez et Menzigen sont main dans la main. Alors je ne vois pas vraiment l'intérêt d'écrire une lettre, cela ne changera rien, à mon humble avis.

Revenir en haut
Gentiloup
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2012
Messages: 2 884

MessagePosté le: Jeu 26 Sep 2013, 22:09    Sujet du message: Peut-on se fier à M. l'abbé Walliez? Par La Sapinière Répondre en citant

Augustin a écrit:
M. l'abbé Waillez et Menzigen sont main dans la main. Alors je ne vois pas vraiment l'intérêt d'écrire une lettre, cela ne changera rien, à mon humble avis.



C'est bien ce que je pensais, personne n'a rien compris à ce qui se passe. Heureusement que l'abbé Pinaud sait se débrouiller seul.

D'une part pour comprendre suivez les liens donnés par IND.

Pourquoi le procès interne de l'abbé Pinaud traîne-t-il en longueur alors que celui de l'abbé Salenave (pour la même affaire) a été bâclé en rien de temps? Tandis que l'abbé Pinaud prend son mal en patience enfermé à Jaidhof en Autriche? Il y a à côté l'affaire des usurpation d'identité, faux, usage de faux et escroqueries, Bref...  le véritable bras de fer pourrait bien se situer où personne ne l'attend.

Il faut suivre.

Il n'y a pas beaucoup de Sherlock Holmes dans la Résistance...


Revenir en haut
Alix
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 23 Juil 2012
Messages: 1 049
Localisation: montagne

MessagePosté le: Ven 27 Sep 2013, 07:11    Sujet du message: Peut-on se fier à M. l'abbé Walliez? Par La Sapinière Répondre en citant

 Il n'est pas facile de jouer les détectives quand nous sommes tous isolés, ne savons rien (ou à peu près) de ce qui se passe, quand les prêtres résistants (chez nous) ne se font pas connaître, et que la moitié d'entre eux détestent le net.

Revenir en haut
Gentiloup
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2012
Messages: 2 884

MessagePosté le: Ven 27 Sep 2013, 17:34    Sujet du message: Peut-on se fier à M. l'abbé Walliez? Par La Sapinière Répondre en citant

Chère Alix tout s'éclairera en son temps. Pour le moment les choses avancent et avancent bien. Okay Mais tout n'est pas nécessairement bon à mettre sur la place publique.
Pour vous mettre néanmoins sur la piste je copie un de mes anciens messages qui pouvait servir de trame. Il suffit de le mettre à jour avec ce qui est paru depuis, ce que je vais faire en partie, à la suite.

 

Posté le: Mar 23 Avr 2013 par GL - 12:09    Message paru dans le fil de discussion : Nouvelles du front : «Contre mauvaise fortune, bon cœur»


Criton1963 a écrit:
Merci Gentiloup pour ces précisions qui sont faites en particulier dans la Sapiniere du 23 mars.
L'abbé Rioult avait été sommé de se rendre, je crois en Suisse, ce qu'il n'a pas fait puisqu'il refuse le procès. Depuis, il n'a apparemment pas reçu de sanction supplémentaire ou de lettre d'exclusion. 

Quelle sanction supplémentaire aurait-il pu recevoir? Par contre effectivement il n'a pas encore reçu de lettre d'exclusion définitive.

Mais il faut se rappeler qu'alors qu'il avait refusé de se rendre à Wil où il était appeler dans l'attente de son procès, l'abbé Rioult était au prieuré de Nancy où
 
Citation:
"l’abbé Wuilloud, supérieur du district de Suisse – (...) est venu en personne, aidé de l’abbé Grün et mandaté par le Supérieur Général, chercher le 14 mars 2013 le disque dur du prieuré de Nancy" (Nouvelles du front : abbé Salenave)

C'est à cause de sa présence au prieuré de Nancy que le disque dur du prieuré a été saisi.

Entre la saisie du disque dur du prieuré de Nancy et les piratage des boîtes de messagerie,
 
Citation:
"code(s) changé(s), mon identité(s) usurpée(s), (...)correspondants abusés et (...) confidentialité(s) violée(s),
 (Nouvelles du front : Abbé Rioult)
 on peut remarquer que Menzingen perdait tout contrôle, suite à la lettre des 37 prêtres de La Sapinière à Mgr Fellay, qu'il est bon de relire.

Enfin, ainsi que l'abbé Olivier Rioult l'écrit, non sans quelqu'ironie: 
Citation:
Comment d’une part obéir à l’ordre du Supérieur Général qui me demande, sous peine d’exclusion, de résider à Wil pour y être privé de mes mouvements et de l’accès à Internet en vu d’un procès canonique et d’autre part organiser la défense de mes droits civils bafoués par ces mystérieux pirates du Net ? Quand mon procès civil aura fait le jour sur cette étrange affaire, j’envisagerai volontiers le procès canonique. Je pense que la Maison Générale le comprendra aisément car son intention ne peut pas être de me mettre au secret afin de laisser les coupables courir en liberté. […] (Nouvelles du front : Abbé Rioult)


Nos trois abbés, contrairement à ce que le laisse entendre des articles inutilement alarmistes et bien intentionnés, ne semblent pas prêts à se laisser faire, quelle que soit la voie qu'ils aient suivie, il entendent demander des comptes à leur hiérarchie qui les accuse, et mettre leurs supérieurs face à leurs responsabilités.


Je parlais ci-dessus de nos trois abbés, mais en fait un seul a eu la patience et la détermination nécessaire, c'est celui qui attend patiemment à Jaidhof en Autriche, l'abbé Pinaud. Mais il n'est pas seul dans son combat, il est bien soutenu.

Pour ce qui s'est passé depuis, vous pouvez rechercher dans le moteur de recherche du forum à "Abbé Pinaud". Tous les articles qui expliquent au fur et à mesure ce qui se passe y sont.
Vous avez notamment celui-ci: Le procès Pinaud sera-t-il aussi le procès de Menzingen ? mais il y en a de nombreux autres. Chacun apporte une pierre à l'édifice.

Et enfin celui qu'il faudrait lire en dernier est celui qui est en tête de ce fil: Peut-on se fier à M. l'abbé Walliez?

Sans connaître de prêtres et seul(e) on peut déjà comprendre pas mal de choses.

Ceci dit, il suffit également d'attendre, de savoir que les lignes bougent que certains ne se laissent pas faire et sont tenaces et que nul n'est au-dessus des lois.
 


Revenir en haut
Alix
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 23 Juil 2012
Messages: 1 049
Localisation: montagne

MessagePosté le: Ven 27 Sep 2013, 18:51    Sujet du message: Peut-on se fier à M. l'abbé Walliez? Par La Sapinière Répondre en citant

 Oui  , merci Gentiloup, je sais tout cela, ce qui est difficile c'est de faire le point et de connaître les intentions des prêtres résistants, même si nous savons qui ils sont.  L'abbé Pinaud est opiniâtre, l'abbé Rioult est courageux car partir seul en campagne ne doit pas être facile, il n'est pas exclu mais il est seul avec sa valise comme ceux qui sont partis et comme ceux que leur cher supérieur a jeté dehors. Que devient l'abbé Sallenave? L'impression d'une guerre sournoise est pénible.

Revenir en haut
Gentiloup
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2012
Messages: 2 884

MessagePosté le: Ven 27 Sep 2013, 19:14    Sujet du message: Peut-on se fier à M. l'abbé Walliez? Par La Sapinière Répondre en citant

Alix a écrit:
 L'impression d'une guerre sournoise est pénible.

Le mot "sournoise" n'est pas celui que j'emploierais pour qualifier la guerre qui se joue au sein de la Fraternité, mais plutôt d'une guerre où les victimes qui se défendent et se défendent bien, et même très bien,  n'ont pas à dévoiler leurs plans de contre-attaque en public s'ils veulent avoir quelques chances de les voir réussir.

Placez-vous durant la "Grande" Révolution. Imaginez les contre-révolutionnaires qui seraient allés publier dans des journaux royalistes, par exemple, à l’étranger,  leurs effectifs, les noms et les adresses de leurs amis, l'état de leur armement, ainsi que la façon dont ils comptaient contre-attaquer les armées révolutionnaires ? Cela aurait été pain béni pour les Révolutionnaires, n'est-ce pas? Certes les populations auraient été heureuses de savoir que des armées royalistes s'apprêtaient à les défendre.... Elles n'auraient pas été les seules, si vous voyez ce que je veux dire!

Nous sommes dans le même état d'esprit. Les armes ne sont pas les mêmes, les moyens de communication non plus, mais les contre-révolutionnaires n'ont toujours pas intérêt à publier leurs plans, le noms de leurs amis, leurs armes, même si c'est pour rassurer leurs troupes. Par contre ils ont besoin de la confiance et de l'aide des fidèles qui étaient par analogie avec la Révolution les populations.

Ecrire à l'abbé Walliez pour lui demander des comptes sur ses actions déshonorantes dénoncées en tête de ce fil par La Sapinière, ferait partie des appuis des populations si nous étions pendant la Révolution avec des armées contre-révolutionnaires. De même écrire à Menzingen pour demander que l'abbé Beauvais ne soit pas déplacé etc.

Si les soldats combattent pour sauver la patrie, mais que les populations se moquent du combat des soldats et pensent que ce combat est inutile parce que perdu d'avance, ces populations ne méritent peut-être pas le combat des soldats. Mais les soldats combattent quand même, ça je peux vous l'assurer.


Revenir en haut
Vladimir
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 23 Déc 2012
Messages: 105

MessagePosté le: Ven 27 Sep 2013, 20:44    Sujet du message: Peut-on se fier à M. l'abbé Walliez? Par La Sapinière Répondre en citant

Remarquables explications! Je sais ce qu'il me reste à faire! Okay

Revenir en haut
Alix
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 23 Juil 2012
Messages: 1 049
Localisation: montagne

MessagePosté le: Ven 27 Sep 2013, 20:59    Sujet du message: Peut-on se fier à M. l'abbé Walliez? Par La Sapinière Répondre en citant

 Je n'ai pas l'impression d'être de la population, nous avons un combat personnel qui est souvent très difficile. Les appuis manquent, le combat est solitaire et la crainte de se tromper est permanente.

Revenir en haut
Gentiloup
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2012
Messages: 2 884

MessagePosté le: Ven 27 Sep 2013, 22:04    Sujet du message: Peut-on se fier à M. l'abbé Walliez? Par La Sapinière Répondre en citant

Désolée si je vous ai offensé, chère Alix. Ce n'était qu'une image et de toute façon nous faisons tous partie de la population.

Nous sommes tous plus ou moins solitaires, forcément! Sursum corda!


Revenir en haut
Eusèbe
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 18 Aoû 2012
Messages: 213

MessagePosté le: Ven 27 Sep 2013, 23:34    Sujet du message: Et si l'abbé Walliez répondait de ses actes ? Répondre en citant

C'est vraiment le monde à l'envers.

Pour eux le délit consiste à avoir une opinion différente de la ligne stalinienne imposée par Mgr. Fellay:
 
Citation:

ont fait les frais de cette surveillance, et de manière proportionnée au délit

Ce qui ne constitue aucunement un délit : ils déraillent complètement!

 Au contraire ils ont même le culot éhonté d'avouer :
Citation:

La description des faits, tels qu’exposés par les abbés Rioult et Pinaud    
(http://www.lasapiniere.info/nouvelles-du-front-contre-mauvaise-fortune-bon-coeur/    
 et    
http://www.lasapiniere.info/est-ce-a-labbe-pinaud-de-feter-ses-20-ans-de-sa… est donc exacte.


Donc ils admettent leurs crimes! Incroyable!
Heureusement qu'ils sont aussi bêtes que méchants et malhonnêtes!
En effet ce qui y est décrit est :

- A. une usurpation d'identité, crime puni d'un an de prison selon le code pénal français :
 
Citation:

226-4-1 Le fait d'usurper l'identité d'un tiers ou de faire usage d'une ou plusieurs données de
toute nature permettant de l'identifier en vue de troubler sa tranquillité ou celle d'autrui, ou de porter
atteinte à son honneur ou à sa considération, est puni d'un an d'emprisonnement et de 15 000 €
d'amende.
Cette infraction est punie des mêmes peines lorsqu'elle est commise sur un réseau de communication
au public en ligne.


- B. l'ouverture de correspondance/emails privées, également punie d'un an de prison (qu'ils admettent eux-mêmes dans leur propre texte) :

l'aveu du crime dans leur propre texte :
Citation:

tout supérieur peut ouvrir le courrier, visiter la chambre, surveiller les appels téléphoniques et contrôler les effets privés (comme l’ordinateur)


la sanction pénale :
 
Citation:
226-15 Le fait, commis de mauvaise foi, d'ouvrir, de supprimer, de retarder ou de détourner des correspondances arrivées ou non à destination et adressées à des tiers, ou d'en prendre frauduleusement connaissance, est puni d'un an d'emprisonnement et de 45000 euros d'amende.
Est puni des mêmes peines le fait, commis de mauvaise foi, d'intercepter, de détourner, d'utiliser ou de divulguer des correspondances émises, transmises ou reçues par la voie électronique ou de procéder à l'installation d'appareils conçus pour réaliser de telles interceptions.

  
- C. et pour couronner le tout, 5 ans de prison + 300 000 euros pour les trois accès illégaux à des données personnelles confidentielles :
- C.1. par accès malhonnête à la boite d'emails
- C.2. aux données du serveur
- C.3. aux données des contacts par usurpation d'identité

voici l'aveu des crimes C.1. et C.2. de la plume même des malfrats, qui comparent cela eux-mêmes au cambriolage d'un coffre-fort...
Citation:

permit d’accéder facilement à la boîte mail, un peu comme on trouverait les clefs d’un coffre, mal dissimulées à l’alentour. (Yahoo exigea de créer immédiatement un nouveau mot de passe). « Ayant l’accès et le contrôle total de la boite mail, M. l’abbé Wailliez accéda à tous les documents reçus et envoyés par l’abbé Rioult, encore présents sur le serveur.


et pour le crime C.3, on trouve aussi de leur propre plume l'utilisation de la fraude (à l'instar du logo du Mossad) pour l'acès illégal à ces données privées :

Citation:

L’abbé Wailliez créa une adresse fictive nicolas_pinaud@yahoo.fr au nom de l’abbé Pinaud et s’en servit entre 3 et 5 fois pour piéger des confrères ou laïcs impliqués dans la rébellion. L’abbé Rioult fut le premier visé


la sanction pénale :
Citation:
226-18  Le fait de collecter des données à caractère personnel par un moyen frauduleux, déloyal ou illicite est puni de cinq ans d'emprisonnement et de 300 000 Euros d'amende.

  
Donc si on accumulait tout comme dans le système pénal américain, on aurait

Crime  années de prison   amende
A           1                        15 000
B           1                        45 000
C.1        5                      300 000
C.2        5                      300 000
C.3        5                      300 000
--------------------------------------
            18                     960 000
Donc si on cumulait les sanctions comme aux USA, le coupable des crimes, écoperait de 18 ans de prison et d'une amende d'environ 1 million d'euro, et cela pourrait s'étendre au commanditaire des crimes, s'il y en a un à Menzingen.

Dans le système français cela ne fonctionne pas comme aux USA, mais vu le nombre de crimes, on pourrait espére que l'auteur des crimes écope de deux ans de prison fermes et de trois avec sursis.
Surtout que je ne crois pas que le gouvernement socialiste pro-gay et très anti-chrétien aime particulièrement les "intégristes".
  

Mais il y a des complications :
- le coupable habite en Belgique, mais avec le traité établissant la constitution européenne cela ne devrait pas poser d'obstacle
- pour les commanditaires s'ils sont en Suisse, cela sera difficile, mais ils n'auraient pas intérêt à mettre les pieds dans l'Union Européenne...

Comment la Fraternité créée par Mgr. Lefebvre a-t-elle pu tomber si bas qu'on y utilise la fraude pour commettre de si graves crimes et même en être fier? Envoyer quelques criminels en prison ne ferait pas de mal, il faut donner un bon coup de balai et de serpillère pour nettoyer les excréments vicieux, immoraux (voire criminels comme dans le cas présent)  que le S.G. y a déféqués et entassés.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 03:36    Sujet du message: Peut-on se fier à M. l'abbé Walliez? Par La Sapinière

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Un évêque s'est levé! Index du Forum -> FORUM -> LE FORUM OUVERT AUX DISCUSSIONS Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com