Un évêque s'est levé!  Index du Forum

Un évêque s'est levé!
Forum

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 SOUTIEN A NOS EVÊQUES, PRÊTRES, RELIGIEUX, RELIGIEUSES REFRACTAIRES 


           
Saint Paul face à saint Pierre - Abbé Régis de Cacqueray

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Un évêque s'est levé! Index du Forum -> FORUM -> LE FORUM OUVERT AUX DISCUSSIONS
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Croy
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 29 Nov 2012
Messages: 120
Localisation: France

MessagePosté le: Ven 27 Sep 2013, 16:47    Sujet du message: Saint Paul face à saint Pierre - Abbé Régis de Cacqueray Répondre en citant


 
abbé Régis de Cacqueray





Voilà déjà 25 années qui se sont écoulées depuis les consécrations épiscopales du 30 juin 1988 ! Ce quart de siècle nous donne un premier recul pour mieux apprécier le bien-fondé de la décision que prit alors le fondateur de la Fraternité Saint-Pie X, Mgr Marcel Lefebvre. 

 
Force est de constater que les catholiques du monde entier, au cours de cette assez longue période, n'ont vu émerger aucune autre figure marquante de grand évêque catholique. L'affaiblissement et le dévoiement de la doctrine ont clairement provoqué celui des caractères et des personnalités. Hormis Mgr Lefebvre et Mgr de Castro-Mayer, quel autre évêque de ces dernières décades restera de cette période de l'histoire de l'Église ?  

 
S'il ne faut pas oublier de saluer, en 1995, le courageux retour à la Tradition de Mgr Salvador Lazo, cet évêque philippin à la retraite reste désespérément l'unique exception de ce quart de siècle. Pourtant, les décombres universels montraient partout, à l'évidence, les fruits empoisonnés de l'aggiornamento...  
Certes, aujourd'hui comme il y a 25 ans, on parle facilement d'évêques ou de cardinaux « conservateurs ». Mais, que signifie exactement ce terme ? Il veut traduire, en général, une certaine fermeté dans le domaine moral, une opposition aux excès que suscite la messe de Paul VI, voire une sensibilité en faveur de la messe de saint Pie V. Mais il ne désigne jamais une opposition réelle et publique aux innovations du Concile. Peut-on citer le nom d'un seul prélat étiqueté comme « conservateur » à avoir publiquement protesté contre ces innombrables scandales oecuméniques ou interreligieux qui ne cessent de se produire à Rome ? 

 
Il est vrai que certains s'en sont émus en leur for intérieur et ont émis quelques réserves discrètes autour d'eux. L'un ou l'autre a écrit au pape une lettre privée pour faire part de ses doléances et s'est même risqué à préfacer un livre pour critiquer une déviance sans doute favorisée par le concile. Mais aucun, en 25 ans, ne s'est réellement levé, tel saint Paul face à saint Pierre ou tel Mgr Lefebvre devant Paul VI. Or, c'est pourtant cette incroyable promotion de l'égalitarisme des religions qui porte la principale responsabilité de la perte de la foi et de l'affaiblissement du catholicisme. 

 
S'il n'y avait donc eu la Fraternité Saint-Pie X et ses évêques consacrés par Mgr Lefebvre pour contester publiquement les discours et les actes des papes conciliaires qui se sont succédé sur le trône de Pierre depuis 25 ans – discours et actes véritablement ruineux pour les âmes –, la confession de la foi catholique, dont le pendant nécessaire est la dénonciation des erreurs opposées à la foi, n'aurait plus été assurée. Le relativisme religieux convoyé par le Concile aurait partout triomphé sans qu'aucune voix discordante ne se fasse entendre, à l'exception de celle de quelques prêtres qui auraient eux-mêmes été condamnés à bientôt disparaître, sans aucun espoir de relève.  

 
Ce sont donc les consécrations épiscopales de 1988 et elles seules qui ont permis non seulement la survie de la foi dans les bastions traditionnels mais aussi et surtout le maintien de la protestation énergique contre le dialogue et la fraternisation de toutes les religions appelées à façonner une union factice en faveur de la paix dans le monde sous la présidence de la Rome conciliaire.  
Nous allons maintenant entrer dans le deuxième quart de siècle qui suivra les consécrations épiscopales de 1988. Bien sûr, nous espérons de tout notre coeur que le retour des évêques et des papes à la Tradition se produira au cours de cette nouvelle période et nous supplions le Ciel qu'il en soit ainsi.  

 
Mais qui sait de quoi sera fait l'avenir ? Combien de temps durera encore cette crise ? L'affadissement du catholicisme et la crise qu'il traverse ne suffisent pas pour détourner de lui les haines qu'on lui porte. Il est possible que ce soit, dans les années à venir, cet antichristianisme, chaque année plus violent, qui sera notre providence, parce qu'il contraindra les catholiques qui ont quand même gardé la foi à abandonner les utopies conciliaires pour avoir la force d'âme de rester catholiques.  

 
En ce qui nous concerne, nous devons demeurer fermement attachés à la foi catholique, nous efforcer de la transmettre à la génération qui nous suit et demander la grâce d'être trouvés fidèles à l'heure de notre mort. « J'ai transmis ce que j'ai reçu » ; telle est la simple parole qui se trouve inscrite sur le tombeau de notre cher fondateur.  

 
Nous ne voulons pas faire autre chose que lui et nous en demandons humblement la grâce au bon Dieu. 

 
Abbé Régis de Cacqueray †,  
Supérieur du District de France  

 
  


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 27 Sep 2013, 16:47    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Gentiloup
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2012
Messages: 2 884

MessagePosté le: Ven 27 Sep 2013, 18:17    Sujet du message: Saint Paul face à saint Pierre - Abbé Régis de Cacqueray Répondre en citant

Cet éditorial de fideliter est sorti en juin 2013 sous le titre "Tel saint-Paul face à Saint-Pierre", il a déjà été publié sur ce forum.
Mais il n'a cependant rien perdu de sa pertinence trois mois plus tard, puisque personne encore, ni du côté romain, ni du côté de Menzingen n'a fait la moindre allusion à une suspension des discussions. Et ceci bien que les propos de François soit encore montés de quelques crans dans la Révolution face à la Tradition.

On se demande s'il y aura une réaction. François peut s'apprêter à canoniser Jean XXIII et Jean-Paul II, il peut mettre sur le tapis le principe d'une Tradition évolutive, il peut remettre sur la table l'avortement, mettre en discussion l'illégalité devant Dieu des mariés remariés, évoquer la tolérance de l'homosexualité, souhaiter un bon Ramadan aux Musulmans, rien n'y fait! Mgr Fellay si disert en tout autre domaine, ne décroche pas un mot sur le sujet. Pas de déclaration de principe, rien!

Les discussions se poursuivent donc toujours et plus personne n'en pipe mot.

Article donc toujours en pleine actualité.
  


Dernière édition par Gentiloup le Lun 30 Sep 2013, 13:33; édité 2 fois
Revenir en haut
Prague
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 17 Oct 2012
Messages: 169

MessagePosté le: Ven 27 Sep 2013, 20:23    Sujet du message: Saint Paul face à saint Pierre - Abbé Régis de Cacqueray Répondre en citant

Il manque malheureusement un évêque, mais le principe de Saint-Paul (= Mgr Lefebvre), face à Saint-Pierre (= François) est tout-à-fait remarquable! Aujourd'hui où est Saint-Paul ? c'est ce que semble demander l'abbé de Cacqueray.

Revenir en haut
tropdenoms
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 20 Juin 2012
Messages: 277

MessagePosté le: Sam 28 Sep 2013, 17:42    Sujet du message: Saint Paul face à saint Pierre - Abbé Régis de Cacqueray Répondre en citant

Où est saint Paul aujourd'hui ? Jamais Pierre n'a autant flagorné avec le monde!

Revenir en haut
Angelico
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 08 Déc 2012
Messages: 134

MessagePosté le: Lun 30 Sep 2013, 00:02    Sujet du message: Saint Paul face à saint Pierre - Abbé Régis de Cacqueray Répondre en citant

 
 
Citation de M. l'abbé de Cacqueray:
Certes, aujourd'hui comme il y a 25 ans, on parle facilement d'évêques ou de cardinaux « conservateurs ». Mais, que signifie exactement ce terme ? Il veut traduire, en général, une certaine fermeté dans le domaine moral, une opposition aux excès que suscite la messe de Paul VI, voire une sensibilité en faveur de la messe de saint Pie V. Mais il ne désigne jamais une opposition réelle et publique aux innovations du Concile. Peut-on citer le nom d'un seul prélat étiqueté comme « conservateur » à avoir publiquement protesté contre ces innombrables scandales oecuméniques ou interreligieux qui ne cessent de se produire à Rome ? 

 
Il est vrai que certains s'en sont émus en leur for intérieur et ont émis quelques réserves discrètes autour d'eux. L'un ou l'autre a écrit au pape une lettre privée pour faire part de ses doléances et s'est même risqué à préfacer un livre pour critiquer une déviance sans doute favorisée par le concile. Mais aucun, en 25 ans, ne s'est réellement levé, tel saint Paul face à saint Pierre ou tel Mgr Lefebvre devant Paul VI. Or, c'est pourtant cette incroyable promotion de l'égalitarisme des religions qui porte la principale responsabilité de la perte de la foi et de l'affaiblissement du catholicisme.
 

Mgr Lefebvre était-il le dernier grand apôtre avant le règne de l'Antéchrist? Depuis sa disparition le rideau semble être tombé derrière lui sur l'Eglise éclipsée "par des ennemis très rusés [qui] ont porté leurs mains impies sur (...) le siège du bienheureux Pierre, et la chaire de la Vérité, là ils ont posé le trône de leur abomination dans l'impiété ; en sorte que le pasteur étant frappé, le troupeau puisse être dispersé." (Exorcisme de Léon XIII)
En ce jour (déjà dépassé) de la Saint-Michel c'est peut-être le moment de réciter sans se lasser cette supplique  à Saint-Michel qui précède l'exorcisme à proprement parler.

Angelico

____________________________
 


Supplique à SAINT Michel Archange        

  

  
     Très glorieux prince de la milice céleste, saint Michel Archange, défendez-nous dans la lutte et le combat que nous devons affronter contre les principes et les puissances qui ourdissent dans ce monde de ténèbres, contre tous les esprits pervers "qui errent dans l'atmosphère " (Eph. VI, 12). Venez en aide aux hommes que Dieu avait créés vierges de toute errance, "forgés à l'image de sa propre nature" (Sag. II, 23), et rachetés "à si grand prix"(I Cor. VI, 20) de la tyrannie exercée par le démon.  

  
     Maintenant encore, vous-même saint Michel et toute l'armée des Anges bienheureux, combattez le combat du Seigneur, tout comme antan, vous avez lutté contre Lucifer, le choryphée de la superbe, et contre ses anges apostats. "Et voici, ils ne purent vaincre, et leur lieu même ne se trouva plus dans le ciel. Et il fut précipité, le grand dragon, l'antique serpent, celui qui est appelé le diable ou Satan, le séducteur du monde entier, il fut précipité sur la terre, et ses anges furent précipités avec lui" (Apoc. XII, 8-9)  

  
     Or, voici que cet antique ennemi, "homicide dès le principe" (Jn. VIII, 44), s'est dressé avec véhémence, "déguisé en ange de lumière" (II Cor. XI, 14), ayant pour escorte la horde des esprits pervers, c'est en tout sens qu'il parcourt la terre, et partout s'y insère : en vue d'y abolir le nom de Dieu et de Son Christ, en vue de dérober, de faire périr et de perdre dans la damnation sans fin, les âmes que devait couronner la gloire éternelle. Le dragon maléfique transfuse, dans les hommes mentalement dépravés et corrompus par le cœur, un flot d'abjection : le virus de sa malice, l'esprit de mensonge, d'impiété et de blasphème, le souffle mortel du vice, de la luxure et de l'iniquité universalisée.  

  
     L'Eglise, épouse de l'Agneau Immaculé, la voici saturée d'amertume et abreuvée de poison, par des ennemis très rusés ; ils ont porté leurs mains impies sur tout ce qu'elle désire de plus sacré. Là où fut institué le siège du bienheureux Pierre, et la chaire de la Vérité, là ils ont posé le trône de leur abomination dans l'impiété ; en sorte que le pasteur étant frappé, le troupeau puisse être dispersé. O saint Michel, chef invincible, rendez-vous donc présent au peuple de Dieu qui est aux prises avec l'esprit d'iniquité, donnez-lui la victoire et faites le triompher.  

  
     La Sainte Eglise vous vénère comme étant son Gardien et son Protecteur ; elle vous rend gloire comme étant son Défenseur contre toutes les puissances nuisibles, sur terre et dans les enfers ; à vous le Seigneur a confié de conduire les âmes des rachetés dans le lieu de la suprême félicité. Priez le Dieu de la Paix qu'Il écrase Satan sous nos pieds, afin qu'il ne puisse plus, ni retenir les hommes captifs, ni nuire à l'Eglise. Offrez nos prières en présence du Très-Haut, afin que "surviennent en nous au plus vite les miséricordes du Seigneur" (Ps. LXXVIII, 8), et que vous saisissiez le dragon, l'antique serpent qui est le diable ou Satan, et que, lié dans l'abîme, il ne séduise plus les nations" (Apoc. XX, 3)  

  
      Ainsi nous fiant à votre protection et à votre patronage, de par l'autorité sacrée de notre mère la Sainte Eglise, c'est en toute confiance que nous entreprenons de refouler, au nom de Jésus-Christ, notre Dieu et Seigneur, les infestations de l'astuce diabolique.  


  
EXORCISME   
  1. L'exorcisme doit se réciter debout, c'est la seule position convenable quand on s'adresse au démon.
  2. Il faut faire le signe de croix sur soi à chaque fois que c'est indiqué par une croix.
  
  
     Nous t'exorcisons, qui que tu sois, esprit immonde, puissance satanique, horde de l'infernal ennemi, légion démoniaque, toute assemblée et secte diabolique; au nom et par la "Vertu" (Luc. VIII, 46) de Jésus-Christ + Notre Seigneur, sois extirpé et chassé par l'Eglise de Dieu, des âmes (Math. XII, 43) créées à l'image de Dieu et rachetées par le précieux Sang du Divin Agneau +. Désormais, n'aies plus l'audace, perfide serpent, de tromper le genre humain, de persécuter l'Eglise de Dieu, de secouer et de "cribler comme le froment" (Luc. XXII, 31) les élus de Dieu + .
     Il te le commande, le Dieu Très Haut + à qui, en ton grand orgueil, tu prétends encore être semblable, Lui qui veut que "tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la Vérité" (I Tim II, 4).
     Il te le commande, Dieu le Père + .
     Il te le commande, Dieu le Fils + .
     Il te le commande, Dieu le Saint Esprit + .
     Il te le commande, le Christ en majesté, Verbe éternel de Dieu fait chair + , qui, pour le salut de notre race, perdue par ta jalousie, "s'est humilié lui-même et s'est fait obéissant jusqu'à la mort" (Philip. II, 8), qui a édifié son Eglise, sur le "Roc" (Math. VII, 24), et promis que "les portes de l'enfer ne prévaudront pas contre elle" (Math. XVI, 18), puisqu'"Il demeurera avec Elle jusqu'à la consommation des siècles" (Math. XXVIII, 20).
     Il te le commande, le signe sacré de la Croix + , et la vertu inhérente à tous les mystères de la foi chrétienne + .
     Elle te le commande, la très auguste Mère de Dieu, la Vierge Marie + qui, dès le premier instant de son Immaculée Conception, a, par son humilité, écrasé ta tête trop orgueilleuse.
     Elle te le commande la Foi des saints Apôtres Pierre et Paul et des autres Apôtres + .
     Il te le commande le sang des martyrs et la pieuse intercession de tous les Saints et les Saintes + .
Ainsi donc, maudit dragon et toute légion diabolique, nous t'adjurons par le Dieu + vivant, par le Dieu + vrai, par le Dieu + Saint, par ce Dieu qui a tant aimé le monde au point de lui donner Son Fils unique, afin que quiconque croit en Lui ne périsse pas, mais ait la vie éternelle (Jean III, 15).
     Cesse de tromper les humaines créatures et de leur verser le poison de la damnation éternelle. Cesse de nuire à l'Eglise et d'entraver sa liberté. Arrière Satan, inventeur et maître de toute tromperie, ennemi du salut des hommes. Cède ta place au Christ en qui tu n'as rien trouvé de tes œuvres. Cède la place à l'Eglise, une, sainte, catholique et apostolique, que le Christ a acquise au prix de Son Sang. Incline toi sous la main puissante de Dieu, tremble et fuis à l'invocation que nous faisons du saint et redoutable Nom de ce Jésus qui fait trembler les enfers, à qui sont soumises les vertus des Cieux et les Puissances et les Dominations, que les Chérubins et les Séraphins louent dans un concert sans fin, disant : Saint, Saint, Saint est le Seigneur, Dieu des armées.

     V. Seigneur, exaucez ma prière.
     R. Et que mon cri s'élève jusqu'à vous.

  (Les laïcs omettent le verset et le répons suivants)
     V. Le Seigneur soit avec vous.
     R. Et avec votre esprit.

Oraison.
     Dieu du ciel, Dieu de la terre, Dieu des Anges, Dieu des Archanges, Dieu des Patriarches, Dieu des Prophètes, Dieu des Apôtres, Dieu des Martyrs, Dieu des Confesseurs, Dieu des Vierges, Dieu qui avez le pouvoir de donner la vie après la mort, le repos après le travail, parce qu'il n'y a pas d'autre Dieu que Vous, et qu'il ne peut y en avoir si ce n'est Vous, le Créateur de toutes choses visibles et invisibles, Vous dont le règne n'aura point de fin : nous supplions humblement Votre Glorieuse Majesté d'user de Sa Puissance pour nous délivrer de toute tyrannie des esprits infernaux, de leurs pièges, tromperies, méchancetés, et de nous conserver indemnes de tout mal.
Par Jésus-Christ Notre-Seigneur. Ainsi soit-il.

     V. Des embûches du démon.
     R. Délivrez-nous, Seigneur.

     V. Que Votre Eglise Vous serve dans la liberté, l'ordre et la paix ;
     R. Nous Vous en prions, écoutez-nous, Seigneur.

     V. Que les ennemis de Votre Sainte Eglise soient humiliés et convertis ;
     R. Nous Vous en supplions, Seigneur, exaucez-nous.

Antienne
     Seigneur, ne Vous souvenez pas de nos fautes, ni de celles de nos parents, et ne tirez point vengeance de nos péchés ; ne nous laissez pas succomber à la tentation, mais délivrez-nous du mal. Ainsi soit-il (Tob. iii, 3 - Math. vi, 13 ).
Notre Père…
     Asperger d'eau bénite les personnes présentes et les quatre coins de la salle. Remercier aussitôt des grâces obtenues en récitant le MAGNIFICAT.

SOURCE UN ÉVÊQUE S'EST LEVE


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 14:53    Sujet du message: Saint Paul face à saint Pierre - Abbé Régis de Cacqueray

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Un évêque s'est levé! Index du Forum -> FORUM -> LE FORUM OUVERT AUX DISCUSSIONS Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com