Un évêque s'est levé!  Index du Forum

Un évêque s'est levé!
Forum

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 SOUTIEN A NOS EVÊQUES, PRÊTRES, RELIGIEUX, RELIGIEUSES REFRACTAIRES 


           
Mgr Fellay préparerait-il un nouvel accord ?

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Un évêque s'est levé! Index du Forum -> FORUM -> LE FORUM OUVERT AUX DISCUSSIONS
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Gentiloup
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2012
Messages: 2 884

MessagePosté le: Jeu 17 Oct 2013, 23:20    Sujet du message: Mgr Fellay préparerait-il un nouvel accord ? Répondre en citant

Il y a une quatrième partie à ce compte-rendu de Catholic Family News, intitulée: S’accrocher à la Tradition et au chapelet !

Citations du sermon de Mgr Fellay le 13 oct 2013:
En conclusion, Mgr Fellay déclare : « Le mystère de l’éclipse de l’Eglise n’a jamais été aussi grand. Nous allons au devant de moments très durs. Il ne faut pas se faire d’illusions. Et il est clair que la seule solution est de tenir fortement à ce que nous avons, de le garder, de ne le laisser échapper d’aucune façon…
« Le pape saint Pie X a dit que c’était l’essence de tout catholique de tenir fermement au passé, et qu’en ce sens tout catholique est traditionnel. Le pape actuel dit exactement le contraire : ‘oubliez le passé, lancez-vous dans l’incertitude de l’avenir

.’
Certainement nous avons besoin du Cœur Immaculé de Marie. Ce que nous vivons, c’est le Secret de Fatima. Nous savons ce que nous devons faire : prier, prier, prier, et pénitence, pénitence, pénitence. Prier le Cœur Immaculé de Marie, moyen qui nous est donné précisément dans ces moments difficiles… et prier le chapelet.

 »
« Soyez-en sûrs », dit Mgr Fellay, « la prochaine Croisade du Rosaire n’est pas loin. Allez au chapelet. Priez-le tous les jours. Nous vivons dans des temps très dangereux pour la foi et nous avons besoin de cette protection céleste qui a été promise et accordée, à nous de la prendre !… Il nous faut croître dans cette intimité avec la Vierge Marie et Dieu ».

DICI

Dans toutes ses interventions à Kansas City, étrangement il n'a cessé de revenir à Fatima à au Troisième Secret et à la nécessité de s'accrocher au chapelet.
Cela ne vous rappelle-t-il rien ? Ne serait-il pas en train de nous refaire le coup de la Croisade du Rosaire?
« Soyez-en sûrs », dit Mgr Fellay, « la prochaine Croisade du Rosaire n’est pas loin."

En 2008, nous rappelle opportunément Austremoine: "Le 1er juin 2008, Mgr Fellay avait déjà parlé du pape Benoît XVI comme étant parfaitement libéral, ce qui avait valu à l’époque à la FSSPX de se voir imposer un ultimatum auquel avait magnifiquement répondu Mgr Alfonso de Galarreta, ultimatum resté sans effet… Sans effet immédiat, car depuis cette date, de tels jugements sur le Saint-Père cessèrent de la part de Mgr Fellay et de la Maison Générale."

Eh oui, tout avait commencé comme cela. Je dis bien "commencé" et non pas "fini". C'est par une attaque contre Rome que tout avait commencé. Qu'y-a-t-il de plus rassurant pour éviter un accord avec Rome, qu'une attaque du pape? Je me rappelle que cela avait endormi toutes les méfiances. Parce qu'auparavant, nous avions eu quelques raisons de douter des intentions de Mgr Fellay, mais après... Un bon sermon, très énergique et nous étions tous tranquilles. D'autant plus que ce Sermon de Mgr Fellay à Saint-Nicolas-du-Chardonnet à Paris, le 1er juin 2008 avait été suivi de l'ultimatum de Rome dont parle Austremoine. Tout cela était parfaitement huilé. C'était le début de la manœuvre.
                  
Et Austremoine de poursuivre:"Cette conférence semble donc marquer un tournant : le discours semble vouloir s’attaquer de nouveau aux fauteurs d’erreurs, et en premier lieu le pape François qui n’en finit pas de défrayer la chronique par ses déclarations hétérodoxes. Le ton n’est plus à l’euphorie de l’année 2011 et à la vision d’une curie gagnée par « l’amitié » envers la FSSPX, mais au constat d’une Eglise dans un état toujours plus catastrophique en proie à une tragédie jamais vue, apocalyptique."  
          
Et d'ailleurs, après avoir rappelé toutes les épreuves que Mgr Fellay a fait subir à la Fraternité, Austremoine observe:  "D’ailleurs on constate que les sophismes qui nous ont mené au bord de la catastrophe sont toujours de mise, ce qui laisse entrevoir que ce qui c’est passé en 2012 peut très bien se réitérer au prochain changement de pape plus conciliant. En effet, le raisonnement tenu par Mgr Fellay est complètement subjectiviste, car il ne révise son jugement qu’à travers un changement de personnalité à savoir le pape, alors que dans les principes, il n’y a pas de différence fondamentale entre Benoît XVI et François."  
    
Et lorsque Mgr Fellay a l'audace de nous promettre une prochaine Croisade de chapelets pour très bientôt, comment ne pas frémir? Austremoine semble persuadé qu'il attendra un prochain pape ... Mais rien, absolument rien ne le laisse supposer. En 2008 il avait attaqué  Benoît XVI avec qui il avait recommencé les tractations. Il n'y avait pas eu de changement de pape... Pourquoi faire?    
                  
Ainsi que Tropdenoms l'a observé: "Mgr Fellay pourrait encore changer d'avis (...) parce qu'il n'ente pas ses observations sur les principes traditionnels." 
                       
Ma petite opinion personnelle, c'est que Mgr Fellay ne changera pas d'avis, parce qu'en réalité, il est toujours partant pour un accord. Cette conférence agressive après un si long mutisme, suivie par la promesse d'une Croisade de chapelets n'augure rien, vraiment rien de bon!

GL                    
  


Dernière édition par Gentiloup le Ven 18 Oct 2013, 15:28; édité 5 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 17 Oct 2013, 23:20    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
DEO GRATIAS
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 03 Juil 2012
Messages: 214

MessagePosté le: Ven 18 Oct 2013, 11:22    Sujet du message: Mgr Fellay préparerait-il un nouvel accord ? Répondre en citant

Le sermon de Saint-Nicolas en juin 2008 n'était pas aussi radical que la conférence de Kansas City. Mais la situation n'était pas la même. La procédure de ralliement était alors déjà avancée:

 
Citation:
Mais quand on en fait un principe, quand on en fait une loi ! Quand on commence à changer toute l’attitude de  l’Église, envers le Mal, pour composer, pour composer avec le monde, pour composer avec les autres religions. Au prix de la Vérité. Au prix de la  prédication de la Vérité, sans lésion, sans la moindre lésion du moindre iota. C’est ce que demande Notre Seigneur. Alors pourquoi ? Pourquoi cacher aux protestants que ce sont des hérétiques et que s’ils continuent comme ça, ils iront droit en Enfer ? Pourquoi cacher aux orthodoxes que s’ils ne veulent pas reconnaître la souveraineté de Pierre et de ses successeurs, eh bien les portes du Ciel leur seront fermées ? Pourquoi ne pas dire à ceux qui sont dans l’erreur qu’ils se trompent et que cette erreur ne conduit  pas au Ciel. On dit tout le contraire.
On dit que le Saint Esprit ne dédaigne pas d’utiliser ces choses comme moyen de salut !


Mais qu’est-ce que c’est que cela ?



Et maintenant, nous avons un Pape, mes bien chers frères, parfaitement libéral. Lorsqu’il va dans ce pays qui est fondé sur les principes maçonniques, c’est à dire d’une révolution, d’une rébellion contre Dieu. Eh bien il exprime son admiration, sa  fascination devant ce pays qui a décidé de donner la liberté à toutes les religions. Il va même jusqu’à condamner l’état confessionnel ! Et on le dit traditionnel ! Et c’est vrai, c’est vrai. Il est parfaitement libéral, parfaitement partagé. Il y a des bons côtés, des bons côtés que nous saluons, dont nous nous réjouissons, comme ce qu’il fait pour la liturgie traditionnelle. - Mgr Fellay






Aujourd'hui, Mgr Fellay a besoin de tout recommencer à zéro et de tenter de retrouver la confiance dans la Fraternité. François n'est pas plus moderniste, mais il est aussi beaucoup plus violemment scandaleux, les ralliés en tremblent. Mgr Fellay ne pouvait guère moins faire pour "tirer la couverture à lui".



Le plus suspect est qu'il a perdu toute notion de responsabilité. Il se félicite d'avoir échappé au ralliement de l'année dernière, alors que c'est la lettre des 3 évêques qui l'avait fait capoter. Il se glorifie de la croisade de chapelets alors qu'il avait demandé de la faire pour que la TS Vierge accorde le ralliement. Et loin de s'en repentir il promet une nouvelle croisade de chapelets pour très bientôt. En effet on peut redouter le pire.

 


Revenir en haut
parvulus


Hors ligne

Inscrit le: 17 Oct 2013
Messages: 48
Localisation: Taissy

MessagePosté le: Ven 18 Oct 2013, 12:10    Sujet du message: semper idem: quand on ne distingue plus l'Eglise de son contraire... Répondre en citant

Mgr Fellay met en péril toute l'oeuvre de Mgr Lefebvre, car contrairement à ce dernier,
- il n'a pas une sainte horreur de l'église conciliaire, dont d'ailleurs il ne voit pas les contours "visibles, réels, concrets", 
- mais en plus, mal entouré, il donne le pouvoir dans la FSSPX à ceux qui réduisent la cause essentielle de Mgr Lefebvre (sauver les âmes en continuant l'Eglise malgré sa juridiction actuelle), à un moyen d'y parvenir ("sauver l"Eglise, réduite à sa juridiction actuelle").

J'émets des réserves à Quousque, concernant "la mort de l'Eglise", et son appréciation de l'abbé Pfluger....
Notre Eglise continue de vivre dans sa Tradition, avec une juridiction de suppléance, et contre sa juridiction ordinaire.
La juridiction de Libère condamna Athanase, celle de "Cauchon" condamna la Pucelle....
Ces juridictions étaient bien celles de Notre Eglise, mais étaient-elles "vicaires de Sa Tête, NSJC, ou vicaires d'autre chose, en ces occurences historiques précises?

Ni Notre Eglise, ni sa juridiction humaine voulue par NSJC ne mourront, mais cela ne veut pas dire que l'une et l'autre sont choses identiques! L'Eglise est objet de notre Credo, pas sa juridiction, même à la fois divine et humaine, quand son humanité dérive, s'écarte de sa divinité: cf "le St Esprit n'a pas été donné pour etc....".

Je pense que toutes les "disputatios" y compris entre Mgr Tissier et l'abbé Gleize, viennent d'une utilisation insuffisamment rigoureuse de mot "Eglise", en lieu et place de "juridiction de l'Eglise bâtie sur Pierre". Notre Eglise ne peut ni se tromper ni nous tromper, "M'est avis que de l'Eglise et de NSJC c'est la même chose" disait la Pucelle. Par contre, sa juridiction, même "divine", peut se tromper et nous tromper,  quand elle ne suit pas le chemin de sa sainteté et de sa Vérité, NSJC lui-même!

Nous sommes bien en présence d'une seule juridiction, papes conciliaires en tête, créant "ex concilio" et non plus "ex Petro solo", une autre église que la Notre! Oui, un pape et 2 églises! En outre, si les papes "conciliaires" sont LES papes régnants, sont-ils DES papes, au sens où ils correspondent à ce que NSJC attend d'un pape, attend de Pierre? A l'évidence non....

C'est pourquoi, lorsque l'abbé PFLUGER accuse les non-accordistes de "sédévacantistes pratiques", je lui réponds:
- pouvez-vous m'expliquer comment le -modéré- pourrait ne pas être pratique, ou seulement théorique?
- ne sommes-nous pas devant un cas de "-modéré- pratique" des papes eux-mêmes , et non des fidèles, car ces papes "conciliaires" ne "quittent-ils pas d'eux-mêmes le siège d'une juridiction catholique", instituée par NSJC, pour en faire soit un fauteuil d'avion, en voyage perpétuel se prenant pour des "Paul", soit un siège d'iniquité contre Notre Eglise, un nouveau Sanhédrin?

Bref, à ne pas combattre contre le "changement d'église par Notre propre juridiction", et lui reconnaître une autorité qui n'est que celle d'un Ponce Pilate ou du Sanhédrin, et non celle de NSJC, on participe de l'apostasie et de l'iniquité. C'est je crois le péché dont la "juridiction de la FSSPX" aura a rendre compte.... à Dieu, après avoir causé peut-être la perte de la foi chez certains de leurs propres fidèles!


Revenir en haut
François d'assise


Hors ligne

Inscrit le: 05 Juil 2013
Messages: 60
Localisation: Terre

MessagePosté le: Ven 18 Oct 2013, 14:14    Sujet du message: Mgr Fellay préparerait-il un nouvel accord ? Répondre en citant

Juste une petite remarque: Moi aussi j'ai toujours détesté le terme de "traditionnel", ou de "foi traditionnelle". C'est comme si on pouvait etre catholique traditionnel ou catholique moderne. Ou avoir la foi traditionnelle ou la foi moderne. Je refuse de dire que je suis catholique "traditionnel". Il y a catholique tout court car la vérité ne peut etre qu'une.

Revenir en haut
parvulus


Hors ligne

Inscrit le: 17 Oct 2013
Messages: 48
Localisation: Taissy

MessagePosté le: Ven 18 Oct 2013, 15:21    Sujet du message: Mgr Fellay préparerait-il un nouvel accord ? Répondre en citant

Je pense comme vous, cette "prochaine Croisade du Rosaire" ne présage rien de bon!

Pourquoi pas de suite? Parce que Mgr Fellay n'en connaît pas le but précis! Quel but en effet, quand la déclaration de 3 évêques (sur 4!) en prévoit deux possibles, mais incompatibles??? Soit l'opération survie, soit l'opération suicide, toutes deux envisagées au fameux paragraphe 11? 

Devrons-nous prier pour la conversion de la Rome conciliaire? Mais j'espère que tous ici le font déjà sans attendre les mots d'ordred'une hiérarchie elle-même déboussolée: l'abbé Pfluger m'a écrit que notre boussole c'est l'Eglise! Point final: laquelle, peu importe!!!!

Devrons-nous prier pour que la Rome de l'Antéchrist nous "reconnaisse" comme catholiques??? J'espère que personne ici n'y adhèrera!

Donc la juridiction actuelle de la FSSPX sous chapitre 2012, et plus sous chapitre 2006, va nous demander encore une fois de prier à la fois pour une "reconnaissance", et à la fois pour que nos prières nous préservent de la Rome libérale et moderniste.... Je suppose que seuls les "accordistes" y re-trouvent leur latin, mais moi je ne tiens pas à perdre la foi en perdant le bon sens!

Kyrie eleison....  


Revenir en haut
Gentiloup
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2012
Messages: 2 884

MessagePosté le: Ven 18 Oct 2013, 19:17    Sujet du message: Mgr Fellay préparerait-il un nouvel accord ? Répondre en citant

Nous avons déjà eu quatre croisades du rosaire:
Voici dans l'ordre:
  • Première croisade du Rosaire pour demander la libération de la messe traditionnelle. Elle se termine le 31 octobre 2006. 8 mois après, le 7 juillet 2007, Benoît XVI publie le Motu Proprio Summorum Pontificum.
  • Deuxième croisade du Rosaire pour demander la levée des excommunication. La croisade se termine le 25 décembre 2008. Un mois plus tard, le 24 janvier 2009, Benoît XVI fait publier le décret de levée des excommunications des 4 évêques (et non de Mgr Lefebvre), par mansuétude et non par justice. .
  • Troisième croisade du Rosaire pour demander le triomphe du Cœur immaculé de Marie par la consécration de la Russie pour le triomphe de la restauration de la doctrine. La croisade se termine le 25 mars 2010. Un mois et demi plus tard, le 13 mai, le pape Benoît XVI se rend en pèlerinage à Fatima.
  • Quatrième croisade du rosaire: récolter un bouquet spirituel d’au moins 12 millions de chapelets entre le 24 avril 2011 – jour de la fête de Pâques – et le 27 mai 2012 – fête de la Pentecôte. "pour que l’Eglise soit délivrée des maux qui l’accablent ou qui la menacent dans un avenir proche, que la Russie soit consacrée et que le Triomphe de l’Immaculée arrive bientôt.” Mgr Fellay  dans sa Lettre aux amis et bienfaiteurs n°78_ . Moins d'un mois plus tard, manque de chance, rien ne se passe comme prévu... 
A l'occasion de cette quatrième croisade, l'Abbé Arnaud Rostand, supérieur du district des États-Unis demande aux fidèles:

"Rappelons-nous que c’est à notre Supérieur général, et à lui seul, qu’a été confiée selon les règles de l’Église et le vœu de Mgr Lefebvre la tâche délicate de gérer nos relations avec Rome. Aussi, est-il l’unique autorité compétente pour prendre les décisions prudentes pour notre Fraternité. En raison de sa fonction et de ses dix-huit années passées comme supérieur afin de conserver la foi et de rechercher le bien commun de l’Église, nous lui renouvelons notre entière confiance et notre respectueux dévouement en ces moments difficiles. Notre piété filiale envers lui, et envers le Souverain Pontife, nous invite à faire encore d’avantage qu’à l’accoutumée en ces circonstances extraordinaires : Nous voulons leur apporter le soutien de toutes nos prières. Prier est en effet le plus important, et, en réalité, la seule chose que nous puissions faire actuellement. J’aimerais vous demander de redoubler d’efforts pour la Croisade du Rosaire qui se terminera le dimanche de la Pentecôte (27 mai 2012), en gardant à l’esprit les résultats marquants des précédentes."
  


Dernière édition par Gentiloup le Sam 19 Oct 2013, 19:43; édité 1 fois
Revenir en haut
Gentiloup
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2012
Messages: 2 884

MessagePosté le: Sam 19 Oct 2013, 15:24    Sujet du message: Sermon de Mgr Fellay, 15 août 2008, Saint-Nicolas-du-Chardonnet, Paris Répondre en citant

Intéressant parallèle entre l'extrait de sermon du 15 août 2008 (ci-après) et la conférence de Kansas City du 13 octobre 2013.      

     
Il s'agit d'un sermon fleuve que je n'ai retrouvé ni sur Dici, ni sur La Porte Latine, seulement dans mes archives personnelles (Les liens vers Dici et LPL ne fonctionnent plus):     

     
Citation du  sermon de Mgr Fellay, 15 août 2008, Saint-Nicolas-du-Chardonnet, Paris :
"On nous déclare :      

« Vous savez, aujourd’hui le pape vous veut du bien, mais qui viendra après lui ? On n’en sait rien ! Donc c’est maintenant le moment ou jamais où vous devez accepter ».    
  

J’ai répondu au cardinal qui me tenait ce discours : 
« Eminence, je crois au Saint Esprit. Si le Saint Esprit est capable d’éclairer ce pape, il pourra aussi éclairer le suivant ».    
  

Et si lui nous veut du bien, peut-être que le prochain pape nous voudra encore plus de bien.    
  

   
  
Encore une fois, on ne peut pas discuter sur la foi, on n’a pas le droit de trafiquer la foi. Quand on voit d’une manière si claire ce qui se passe dans l’Eglise - c’est le Bon Dieu qui nous donne cette grâce -, il n’y a pas de place pour une négociation.      

   
  
D’ailleurs je n’aime pas ce terme, il est faux. Nous ne sommes pas en négociation avec Rome.      

   
  
De Rome, nous attendons la foi. C’est la première chose qui s’est produite à notre baptême, cela a été la première question : « Que demandez-vous à l'Eglise ? – La foi ». « Que vous procure la foi ? – La vie éternelle ». C’est là le contrat passé au baptême. Nous demandons à l’Eglise la foi, nous savons qu’il n’y a que l’Eglise qui peut nous la donner. Eh bien ! nous maintenons cette demande première du baptême. Nous ne faisons rien d’autre.      

   
  
On pourrait résumer tout notre combat à cela, car nous savons que l’Eglise est la seule entité établie par Dieu qui puisse sauver- on ne peut pas être sauvé en dehors de l'Eglise : Hors de l’Eglise pas de salut  –, et nous savons que ce salut vient par la foi et par la grâce. C’est ce que nous demandons à Rome, rien de plus rien de moins. Cela prendra le temps qu’il faut. "- Mgr Fellay,  15 août 2008, St-Nicolas-du-Chardonnet, Paris     

     
Superbe déclaration qui revient à déclamer le "non possumus" du chapitre de 2006 :      

     
Citation textuelle d'un extrait de la Déclaration du chapitre de 2006:
En effet, les contacts qu'elle entretient épisodiquement avec les autorités romaines ont pour seul but de les aider à se réapproprier la Tradition que l'Église ne peut renier sans perdre son identité, et non la recherche d'un avantage pour elle-même, ou d'arriver à un impossible "accord" purement pratique. Le jour où la Tradition retrouvera tous ses droits,  « le problème de la réconciliation n'aura plus de raison d'être et l'Église retrouvera une nouvelle jeunesse »     

Après ce sermon, rideau... Mgr Fellay ne se souciera plus de savoir si après ce pape le prochain sera plus ou moins favorable, ni si l'Eglise se  "réappropriera sa Traditon"...      

     
Ainsi la boucle est bouclée puisqu'à Kansas City Mgr Fellay a dit que nous avions été protégés par la Sainte-Vierge de ce successeur de Benoît XVI... Le problème est surtout qu'il ait oublié entre 2008 et 2013 que le modernisme règne à Rome dans une église conciliaire qui n'est pas l'Eglise catholique et que Benoît XVI est un de ces modernistes conciliaires.     

     
     
Décidément les sermons que Mgr Fellay a donnés au cours de l'année 2008 à Saint-Nicolas-du-Chardonnet, sont très révélateurs. C'est l'année charnière. Ce Sermon de Mgr Fellay du 15 août 2008 fait suite, en quelque sorte, à celui qui a été cité dans le premier article de ce fil, sermon qui date du 1er juin 2008, soit un mois et demi plus tôt. Les deux se complètent admirablement pour venir comme en miroir à la conférence de Kansas City.       

     


Revenir en haut
Croy
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 29 Nov 2012
Messages: 120
Localisation: France

MessagePosté le: Sam 19 Oct 2013, 22:04    Sujet du message: Mgr Fellay préparerait-il un nouvel accord ? Répondre en citant

Gentiloup a écrit:


 


Citation du  sermon de Mgr Fellay, 15 août 2008, Saint-Nicolas-du-Chardonnet, Paris :


 
De Rome, nous attendons la foi. C’est la première chose qui s’est produite à notre baptême, cela a été la première question : « Que demandez-vous à l'Eglise ? – La foi ». « Que vous procure la foi ? – La vie éternelle ». C’est là le contrat passé au baptême. Nous demandons à l’Eglise la foi, nous savons qu’il n’y a que l’Eglise qui peut nous la donner. Eh bien ! nous maintenons cette demande première du baptême. Nous ne faisons rien d’autre.            

 

De Rome nous attendons la foi,  pourquoi alors avoir voulu convertir Rome de l'intérieur?
A Mgr Fellay: Entre 2008 et 2012, vous avez interverti les rôles... et vous avez sanctionné, éliminé, ceux qui ne faisaient que suivre ce que vous aviez dit en 2008...
Gentiloup a écrit:


Citation du  sermon de Mgr Fellay, 15 août 2008, Saint-Nicolas-du-Chardonnet, Paris :
On pourrait résumer tout notre combat à cela, car nous savons que l’Eglise est la seule entité établie par Dieu qui puisse sauver- on ne peut pas être sauvé en dehors de l'Eglise : Hors de l’Eglise pas de salut  –, et nous savons que ce salut vient par la foi et par la grâce. C’est ce que nous demandons à Rome, rien de plus rien de moins. Cela prendra le temps qu’il faut. "- Mgr Fellay,  15 août 2008, St-Nicolas-du-Chardonnet, Paris     
 


 

A quel moment avez-vous confondu l'Eglise catholique qui sauve avec l'église conciliaire qui perd ?

Revenir en haut
Chat-Huant
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2012
Messages: 130
Localisation: Sologne du 41

MessagePosté le: Dim 20 Oct 2013, 03:00    Sujet du message: Mgr Fellay préparerait-il un nouvel accord ? Répondre en citant

Mgr Fellay préparerait-il un nouvel accord ?


Je ne le pense pas, Mgr Fellay déclare : « Le mystère de l'éclipse de l'Eglise n'a jamais été aussi grand. Nous allons au devant de moments très durs. Il ne faut 
pas se faire d'illusions. Et il est clair que la seule solution est de tenir fortement à ce que nous avons, de le garder, de ne le laisser échapper d'aucune façon…




http://www.laportelatine.org/maison/communiques/fellay_catholic_family_news_131012/fellay_sermon_131012.php


Revenir en haut
Gentiloup
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2012
Messages: 2 884

MessagePosté le: Dim 20 Oct 2013, 15:58    Sujet du message: Le "grand châtiment" Répondre en citant

Prenant connaissance du commentaire de l'abbé Chazal sur la conférence de Mgr Fellay à Kansas City, je constate que M. l'abbé est moins méfiant, somme toute, que je ne le suis, puisqu'il ne tique pas sur la prochaine croisade du rosaire annoncée par Mgr Fellay...

Il n'omet pas un peu de dérision, comme à son habitude:
    
 
Citation Abbé Chazal SOURCE :
Mais bon, ce qui est vrai est vrai, même à côté d'une montagne de faux-semblants qu'il ne me plait pas d'énumérer. Mgr Fellay traite François de moderniste et se réjouit qu'il n'y ait pas et qu il n'y aura pas d'accord. Il attend même un grand châtiment général avec Mgr Williamson. (SOURCE)

Il est exact que Mgr Fellay et Mgr Williamson ont en commun l'annonce du "grand châtiment". Ni chez l'un, ni chez l'autre cela ne date d'aujourd'hui. Relisez la conférence au Brémien de 1994 de Mgr Williamson et vous verrez que l'annonce de l'apothéose du châtiment est annoncée, tant pour le monde, que pour la Fraternité.
   

A kansas City le 13 octobre dernier Mgr Fellay a dit:

Citation Mgr Fellay Kansas City - oct 2013  :
A la suite de sœur Lucie, des papes Léon XIII et saint Pie X, Mgr Fellay a averti avec plus de force encore que nous sommes peut-être sur le point d’entrer dans le temps de l'Antéchrist, mais nous ne pouvons pas savoir précisément où ni dans combien de temps cela peut arriver. -


Sans rechercher l'année 1994, en début de premier mandat comme Supérieur de la Fraternité,   Mgr Fellay dans son sermon du 15 août 2008  à Saint-Nicolas-du Chardonnet, déclarait: 
   


Citation Mgr Fellay 15 août 2008, Paris :
Car nous vivons des temps très spéciaux. Si vous voulez, nous pouvons risquer ce mot : nous vivons des temps apocalyptiques, non pas pour nous complaire dans le fantastique, mais tout simplement parce que ce que nous vivons correspond à ce qui est décrit dans ce livre de l’Ecriture Sainte qu’est l’Apocalypse. (...) Il reste pourtant que ce que nous vivons - au niveau de la société humaine et de l’Eglise – n’est pas normal, sort complètement de l’habituel et de l’ordinaire. Nous sommes vraiment dans une période où tout est bouleversé, où on attaque jusqu’aux principes les plus profonds. C’est une période invraisemblable. On voudrait pouvoir dire que cela ne peut pas être, que cela ne doit pas exister. Cependant c’est ce que nous vivons, c’est une réalité ! Et on n’a pas le droit de faire jouer la foi contre la réalité. Si c’est réel, c’est réel ! Nous avons les promesses de Notre-Seigneur : « Les portes de l’enfer ne prévaudront pas contre l'Eglise » (Mat., XVI,18). Notre-Seigneur est la Vérité, cette parole est et reste vraie. Cependant lorsqu’on en regarde l’application concrète, on a vraiment envie de dire que les théologiens d’après Vatican I – le concile où a été affirmée avec une telle solennité la primauté papale, l’infaillibilité du souverain pontife -, que ces auteurs auraient certainement considéré comme impossible, inconcevable ce que nous vivons.
      

Il est très intéressant de se rappeler que Notre Dame, à La Salette, a annoncé une époque terrible pour l’Eglise. Ces annonces, qui ont été transmises à Rome, ont été mises à l’Index tellement elles étaient terribles ! Cette mise à l’Index ne signifie pas qu’elles étaient fausses. Pendant longtemps lorsqu’on faisait référence à Notre Dame de La Salette, on se voyait rembarrer par un mot expéditif : l’Eglise a condamné ! L’Eglise en a simplement interdit la lecture par la mise à l’Index, mais cela ne veut pas dire que cela était faux. Depuis quelques années, précisément depuis le 3 octobre 1999, on a retrouvé les manuscrits originaux de Mélanie et ceux de Maximin. Ils étaient dans les archives et ils sont encore dans les archives du Saint Office que l’on appelle aujourd’hui la Congrégation pour la doctrine de la foi. On retrouve là toutes les communications, celles de Mélanie qui envoie au pape ce que la Sainte Vierge lui a dit, le célèbre Secret de La Salette. Nous avons également les textes de Maximin qui lui aussi a reçu des secrets de la part de Notre Dame. Ils sont tous consignés, et ils ont été publiés à une période relativement récente. Eh bien ! l’on constate que les textes qui avaient circulé dans le public, étaient tout à fait fidèles et correspondaient bien à ce qui fut dit. Et que disait la Sainte Vierge à La Salette ? Elle annonçait une période terrible pour l’Eglise, jusqu’à déclarer : « Rome perdra la foi ». Elle affirmait : « L’Eglise sera éclipsée. Rome deviendra le siège de l’Antéchrist ». Des paroles extrêmement fortes ! Il y a aussi des reproches très sévères envers le clergé. Y a-t-il depuis lors une époque où ces choses se vérifient d’une manière plus précise que la nôtre ? Depuis La Salette jusqu’à aujourd’hui, ne sont-ce pas ces 40 dernières années qui sont les plus proches de cette description ? Des paroles fortes qu’on n’ose pas reprendre. Nous n’osons pas dire aujourd’hui : « Rome a perdu la foi ». Nous disons que tel ou tel cardinal a perdu la foi, ou que tel évêque se montre comme n’ayant plus la foi. Encore aujourd’hui nous n’osons pas dire que Rome a perdu la foi. 
   


Le sermon de Mgr Fellay du 15 août 2008 à Paris semble désormais introuvable. Les liens de La Porte Latine et de Dici, ne mènent plus à rien. Dommage! Rétrospectivement ce sermon est très instructif.      

 


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 03:13    Sujet du message: Mgr Fellay préparerait-il un nouvel accord ?

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Un évêque s'est levé! Index du Forum -> FORUM -> LE FORUM OUVERT AUX DISCUSSIONS Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com