Un évêque s'est levé!  Index du Forum

Un évêque s'est levé!
Forum

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 SOUTIEN A NOS EVÊQUES, PRÊTRES, RELIGIEUX, RELIGIEUSES REFRACTAIRES 


           
La liberté religieuse ?
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Un évêque s'est levé! Index du Forum -> FORUM -> LE FORUM OUVERT AUX DISCUSSIONS
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Zarus


Hors ligne

Inscrit le: 21 Oct 2013
Messages: 19

MessagePosté le: Mar 22 Oct 2013, 18:14    Sujet du message: La liberté religieuse ? Répondre en citant

Bonjour.
 


Pouvez-vous m'expliquer en quoi consiste la liberté religieuse envisagée par vous et en quoi est-elle différente de la liberté religieuse envisagée par un état européen laïc contemporain ? (Je précise que je suis agnostique* et que je pose la question pour essayez de comprendre votre point de vue)

*J'ai été baptisé par "habitude", si cela à la moindre importance pour vous.

Dans quelle mesure le catholicisme est mis en avant et privilégié ? à quel point le culte est public ? (un non-catholique doit prier lors de certaines cérémonies civiles ? un enfant de non-catholiques doit faire la messe à l'école ?)
Quels sont les différences de droits entre catholiques et non-catholiques ? l'exercice de culte (construction de lieux de cultes, pratique autorisée ou pas, non-chrétienté en public comme porter un voile,ect...) et la liberté d'expression ? (juste liberté de conscience et pas d'expression, à quel point le prosélytisme est interdit,ect...)

Par exemple, est-ce que des débats entre cathos et non-cathos pourraient encore exister sous un tel systéme ou ça serait interdit (on ne compare pas la "vraie religion" avec des fausses) ou vu comme incongru ? (Il n'y pas place de "douter" ou de discuter du catholicisme)


Par exemple dans l'Islam, le statut de dhimmis consistent normalement au fait d'appartenir à une communauté non-musulmane, ils n'ont pas accès à des fonctions importantes, pas le droit de "tenter" des musulmans, et pas le droit de construire de nouveaux lieux de culte et ils doivent payer un impôt qui ne profite qu'aux musulmans.

Mais à part le fait qu'ils ne seraient pas considéré officiellement comme des citoyens de seconde zone, les non-chrétiens seraient pas un peu pareil ? si ils doivent payer des impôts finançant le culte catholique, n'ont pas le droit de construire de nouveaux cultes ou de s'exprimer autant que les catholiques.

Et j'ai du mal à croire que les non-catholiques ne seraient pas discriminés et auraient accés à de bonnes fonctions.
Y aurait-il des lois pour veiller a leur respect ? dans une société fort chrétienne, un juge ne serait pas influencé par l'impiété d'un accusé (dans un divorce, la vie morale intervient parfois pour la garde des enfants...donnerait-on des enfants à un parent pas catholique face a un autre parent catholique ?), un directeur pas trop réactif face à un prof un peu trop proselyteiste/véhément envers les enfants non-chrétiens ?


Ce n'est un pas une réaction un peu extrême face à des évolutions de la société qui sont contestables mais pas spécialement anti-chrétienne ? faut pas être chrétien pour ne pas aimer que l'avortement soit généralisé,ect...

D'ailleurs, comment donner de la valeur morale à des lois purement chrétiennes pour les non-chrétiens ?
Par exemple, si le divorce et le remariage en cas de veuvage est interdit, il n'y aurait pas un risque que cela soit facilement contourné ? si un homme et une femme peuvent vivre ensemble pas mariés et avoir des enfants...
A moins d'instaurer des lois terribles (surveillance à la Big Brother, délation,ect...) ou pire encore ne pas permettre la reconnaissance des enfants adultérins (ce qui serait une immense injustice envers ces enfants), ce genre de lois ne peut être que symbolique...laisser faire la pression morale serait rendre l’atmosphère chrétienne du pays bien délétère*...(et cela serait encore les enfants qui souffriraient le plus...)

*Franchement...quand on voit l’ère de commérages et de fausses bonnes apparences (basé sur des restes chrétiens) de nos grand-parents ou avant...l'atmosphére chrétienne me parait pas si bien que cela.




J'ai un peu de mal à comprendre cela, mes vues sur la laïcité sont basé sur l'équité : je suis même favorable à une laïcité bien plus positive alors que je ne suis pas croyant... donc je ne cherche pas du tout à faire la promotion de l'atheisme ou quoi que ce soit.
Or, je trouve que les critiques ici contre la laïcité manquent d'équité : finalement beaucoup ici se plaignent du manque d'expression religieuse pour un "relativisme athée", revendique le droit d'exister (donc en se montrant) mais finalement veuillent la même chose en pire mais à leur avantage. (Beaucoup on des propos contradictoires, évoquant tantôt des arguments égalitaristes pour finalement donner des idées politiques qui ne le sont pas du tout et contredisent ce qu'ils ont dit auparavant)

Et j'ai du mal à voir une survivance démocratique avec cela ? le Vatican aurait sans doute des idées assez précise sur la politique (déja sa doctrine sociale oriente vers une même direction globale par bien des aspects) et un état chrétien devrait suivre son avis, donc cela serait au mieux un état à parti unique. (la Gauche n'existerait déja plus, et un parti ayant des vues différentes que la vision du vatican n'aurait pas de sens, et les zones d'ombres ne seraient pas assez grande pour former plusieurs partis)

Merci pour le lien.

Je suis assez étonné du point de vue de votre organisation "FSSPX", selon votre site Internet, ils sont contre la liberté de conscience ? (http://www.fsspx.org/fr/bibliotheque-me ... -imported/)

Je peux comprendre que l'on puisse donner une religion officielle et la privilégier, mais interdire le droit de pensé ? cela me parait vraiment fou en plus d'être impossible.

Concrètement, qu'arriverait-il a un apostat ? tuer comme dans les pays musulmans si il ne se retracte pas ?

Merci.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 22 Oct 2013, 18:14    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Gentiloup
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2012
Messages: 2 885

MessagePosté le: Mar 22 Oct 2013, 18:41    Sujet du message: La liberté religieuse ? Répondre en citant

Il serait bien, cher Zarus que vous vous présentiez un peu plus.

Parce que tel que vous apparaissez vous semblez tomber de la lune. Vous posez des questions comme si la civilisation chrétienne n'avait pas existé et comme s'il fallait pour la connaître la comparer à la civilisation musulmane. Vous dites que vous avez été baptisé, mais vous ne vous exprimez pas comme quelqu'un qui a vécu dans une famille chrétienne.

En attendant de comprendre, voici ce qu'est la civilisation chrétienne:


Lettre encyclique "Notre charge apostolique" du pape saint Pie X, le 25 août 1910, en la fête de Saint Louis :
Citation:


 
"On ne bâtira pas la cité autrement que Dieu ne l'a bâtie; on n'édifiera pas la société, si l'Eglise n'en jette les bases et ne dirige les travaux; non, la civilisation n'est plus à inventer ni la cité nouvelle à bâtir dans les nuées. Elle a été, elle est; c'est la civilisation chrétienne, c'est la cité catholique. Il ne s'agit que de l'instaurer et de la restaurer sans cesse sur ses fondements naturels et divins contre les attaques toujours renaissantes de l'utopie malsaine, de la révolte et de l'impiété: Omnia instaurare in Christo" ("Tout restaurer en Christ")."


"En séparant la fraternité de la charité chrétienne ainsi entendue, la Démocratie, loin d’être un progrès, constituerait un recul désastreux pour la civilisation. Car si l’on veut arriver, et nous le désirons de toute notre âme, à la plus grande somme de bien-être possible pour la société et pour chacun de ses membres par la fraternité, ou comme on dit encore par la solidarité universelle, il faut l’union des esprits dans la vérité, l’union des volontés dans la morale, l’union des coeurs dans l’amour de Dieu et de son Fils, Jésus-Christ. Or cette union n’est réalisable que par la charité catholique, laquelle, seule par conséquent, peut conduire les peuples dans la marche du progrès vers l’idéal de la civilisation."




Apprenez un peu l'Histoire et vous verrez que la civilisation chrétienne n'est pas à inventer. Pour répondre à vos questions reportez-vous à l'Histoire de l'Eglise ou tout simplement à l'Histoire de France d'avant la tuerie révolutionnaire de 1789. Mais en recherchant l'Histoire authentique et non pas l'Histoire trafiquée pour les besoins politiques, telle qu'elle est enseignée dans les écoles.

Mais avant toute discussion, merci de mieux vous présenter, parce que je me demande qui vous pouvez bien être pour poser des questions dont certaines sont complètement absurdes.


Revenir en haut
Zarus


Hors ligne

Inscrit le: 21 Oct 2013
Messages: 19

MessagePosté le: Mar 22 Oct 2013, 19:06    Sujet du message: La liberté religieuse ? Répondre en citant

Eh ben, la société musulmane est le seule exemple moderne d'une civilisation religieuse. (dans le sens entendu)
Une nouvelle société chrétienne ne serait pas identique à cette époque, puisque de toute façon la civilisation chrétienne à toujours évoluée.  l'Empire romain devenu chrétien n'est pas le saint empire romain germanique ect...) et je doute que vous voulez réapliquer tout à l'identique. (comme la féodalité ou la hiérarchisation stricte sans mobilité sociale avec une grande quantité de privilégiés, qui est absurde, contrairement à la royauté qui se comprend pour l'idée d'un leader fort)


Je ne comprend pas ce que vous voulez dire par ma présentation ?


Pourriez-vous juste répondre à quelques points ? car ces textes ne sont pas clairs pour la situation pratique. (pénalisation et degré de stigmatisation des non-croyants et non-chrétiens)


Revenir en haut
Gentiloup
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2012
Messages: 2 885

MessagePosté le: Mar 22 Oct 2013, 19:18    Sujet du message: La liberté religieuse ? Répondre en citant

Vos questions sont des non-sens. Le catholicisme ne changera jamais dans ses principes, ou alors ce n'est plus du catholicisme. La société catholique n'a jamais changé dans ses principes et ne changera pas. Mais pour la connaître il faut s'en donner la peine. De plus vous me répondez comme si vous n'aviez pas lu ce que je vous ai donné à lire qui est pourtant un départ fondamental pour comprendre la civilisation chrétienne.

Je vous demande de vous présenter pour savoir pourquoi vous posez ces questions qui ne semblent pas a priori amicales. Nous n'avons pas à justifier  notre catholicisme, qui est la religion de notre pays depuis 2000 ans. Si vous voulez la connaître il ne faut pas commencer par la suspecter. De plus notre forum s'adresse volontiers à des personnes qui sont en recherche de la vérité sur le Bon Dieu, mais ce n'est certainement pas un forum pour bâtir des chimères culturelles ou civilisationnelles.


Revenir en haut
Nonpossumus
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 13 Sep 2012
Messages: 46
Localisation: Bretagne

MessagePosté le: Mar 22 Oct 2013, 20:07    Sujet du message: La liberté religieuse ? Répondre en citant

Oui, c'est cela ! Présentez-vous cher Zarus.
Je vais vous aider.
Si vous souhaitez réellement une réponse à votre question, qui ne manque pas d'intérêt, sur la liberté religieuse, il faut au préalable nous assurer que nous employons le même vocabulaire.
Par exemple, pour vous, qu'est-ce que la liberté ?
Et même avant cela, croyez-vous que le vrai existe ? Qu'est-ce que la vérité ?
En répondant à ces petites questions, nous vous connaîtrons mieux.


Revenir en haut
Zarus


Hors ligne

Inscrit le: 21 Oct 2013
Messages: 19

MessagePosté le: Mar 22 Oct 2013, 21:07    Sujet du message: La liberté religieuse ? Répondre en citant

Désolé si j'ai semblé trop brusque, c'est vrai que mon ton n'est pas forcément engageant.

La liberté, c'est l'ensemble des nos droits, notre liberté d'action et de pensée. (La liberté n'est pas infinie, mais il faut trouver un équilibre entre la nécessité et cela)

Le vrai est la vérité sur l'univers et tout le reste, le sens de la vie,ect...le vrai existe mais je ne pense pas qu'on puisse imposer ce qu'on croit être vrai et le prouver, la privilégier si on est un État : pourquoi pas et ne pas hésiter à la proposer, mais il ne faut pas tuer des gens pour cela.
Si on agit sans se justifier pour la "Vérité", alors on tombe dans une lutte acharnée sans préoccupation de la véracité de ce qu'on pense (ne pas envisager une seconde que les autres peuvent avoir raison car cela conduit à avoir tel idéologie ou tel religion juste car c'est l'idéologie de sa nation; ce qui conduirait au fait que l'on croirait aussi bien quelque chose de complémentent différent si on était né ailleurs; alors que la vérité doit pouvoir se comparer aux pseudo-vérités pour prouver sa valeur)


Il est vrai que cela peut sembler curieux, mais dans la mesure où vos idées pourraient se réaliser, je me sens concerné. (comme quand on peut être curieux de l'islam si on voit une montée en puissance de celui-ci)

J'ai déjà vu ce genre de documents, mais je trouve que ça manque d'applications pratiques, les mêmes propos peuvent mener à une tolérance des non-chrétiens à rien du tout, en passant par tout les stades de considération et de pénalisations.
(Place du prosélytisme, répression du culte, pénalisation du manque de piété* de la part des chrétiens,ect...)

*Dans votre Cité Catholique, est-on puni judiciairement pour manquer la messe ?


Revenir en haut
Zarus


Hors ligne

Inscrit le: 21 Oct 2013
Messages: 19

MessagePosté le: Mar 22 Oct 2013, 21:39    Sujet du message: La liberté religieuse ? Répondre en citant

Par exemple, dans un tel cas, comment justifier les demandes de tolérance de la religion chrétienne dans des états non-chrétiens ? (les musulmans auraient  donc eu raison de persécuter les chrétiens : si il les avaient laisser se répandre alors les chrétiens auraient le pouvoir et auraient interdit l'islam, ce qu'ils pensent être la "vérité" sans guère plus le justifier que vous)

Des États comme le Bhoutan qui tolère la religion chrétienne mais limitent le prosélytisme sont dans leurs droits ? mais une société chrétienne rétablie comme vous le souhaitez n'irait pas de paire avec une évangélisation plus acharnée ? que se passe-t-il si un état non-chrétien devient majoritairement peuplé de chrétiens ou l'inverse ?


Revenir en haut
Gentiloup
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2012
Messages: 2 885

MessagePosté le: Mar 22 Oct 2013, 22:05    Sujet du message: La liberté religieuse ? Répondre en citant

Cher Zarus, NonPossumus est certainement meilleur que moi pour le dialoque, mais je ne comprends pas pourquoi vous avez dans l'idée que la religion catholique pourrait être violente ou je ne sais quoi, alors que de toute évidence c'est tout le contraire qui se passe. Avez-vous déjà vu des attentats terroristes catholiques? Des profanations de cimetière de la part de catholiques etc ? Des prises d'otages par des catholiques ? C'est tout le contraire qui se passe. Ce sont les catholiques (ou Chrétiens) qui sont persécutés en permanence, jusque dans leur conscience; Les églises profanées, voire même détruites. Il semblerait que vous vous posez des questions à l'envers. Vous devriez plutôt vous demander, pourquoi certaine religion est criminogène, pourquoi le paganisme est lui-même violent, et pourquoi la religion chrétienne en générale et catholique en particulier ne l'est pas.

Vous auriez une réponse rien qu'en lisant l'Evangile avec le Christ qui prêche la paix et l'amour et qui est Lui-même persécuté. Il est notre Dieu et notre modèle.

D'ailleurs ne vous y trompez pas, le fait que vous ayez été baptisé fait de vous un chrétien que vous le vouliez ou non. Maintenant reste à vous de mériter votre baptême. C'est peut-être ce que vous cherchez à faire en venant sur ce forum.

Ensuite, en ce qui concerne la vérité, effectivement vos précisions montrent bien que vous avez une conception relative de la vérité. C'est-à-dire que pour vous il n'y a de vérité qu'en mathématiques. Ainsi si j'enseigne à vos enfants 2+2=5, vous considérerez à juste titre que je suis un mauvais professeur. Mais en ce qui concerne tout le reste, la vérité serait à géométrie variable. Réfléchissez, est-ce objectif ?


Revenir en haut
Nonpossumus
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 13 Sep 2012
Messages: 46
Localisation: Bretagne

MessagePosté le: Mer 23 Oct 2013, 09:18    Sujet du message: La liberté religieuse ? Répondre en citant

Cher Zarus,

Merci pour votre réponse. En effet, il me semble que je vous connais mieux ainsi et je vais vous surprendre.
Vous dites que la vérité existe. C'est fondamental. Si vous croyez que la vérité existe, vous admettez le principe fondamental dit de "non contradiction". Si vous n'admettiez pas ce principe - défaut très répandu aujourd'hui - nous pourrions arrêter notre échange, car il serait vain.
"La vérité existe". Eh bien, vous n'êtes pas si agnostique que vous le prétendez. Car le vrai, c'est essentiellement Dieu.
Votre agnosticisme découle d'un refus. Vous ne connaissez pas Dieu, parce que vous pensez pouvoir vous passer de lui, où plus simplement parce que vous avez toujours vécu sans lui, utilisant pour cela un des effets de votre liberté, la faculté de choisir.
Vous dites que la liberté est l'ensemble de nos droits. C'est confondre la chose avec un de ses effets, qui n'est pas le plus important.
La liberté est une faculté - pour un catholique c'est plus précisément un don de Dieu - par laquelle nous pouvons nous mouvoir vers le bien. La liberté est relative au bien.
Cette faculté merveilleuse contient que nous puissions ne pas adhérer au bien. C'est par cette porte que sont entrés dans le réel la révolte de Satan, le péché d'Adam et Eve, le mal, la souffrance, mais aussi, le salut du genre humain par le sacrifice de Jésus sur la Croix.
L'effet majeure de la liberté est donc l'adhésion au bien, au vrai, à Dieu.
Un effet secondaire est de nous donner des droits dans la société Catholique : droit d'être baptisé, droit d'user des sacrements, droit de publier les bienfaits de Dieu etc.
Corrélativement il induit un devoir pour la société Catholique de se faire le protecteur de ces droits en confessant la vrai religion, en favorisant par ses règlements le cheminement de ses membres vers Dieu, leur bien essentiel.
Cela peut-il se faire par la contrainte : non, bien sûr. Le cheminement vers Dieu est libre. Le devoir d'un état Catholique se limite à empêcher la publication de l'erreur, son enseignement, sa promotion.
Pour répondre précisément à votre question : dans la cité Catholique, on ne vous forcera pas à aller à la messe. On vous interdira d'en faire une école de pensée.
Dans un Etat non catholique, l'Eglise réclame la tolérance religieuse, pour que ses fidèles puisse cheminer vers le bien.
La liberté religieuse est donc la faculté d'adhérer à la seule vraie religion, la religion Catholique. Adhésion libre, et non pas adhésion sectaire.
Quelle différence : le sectaire défend sa secte comme un bien propre ; le catholique proclame sa religion comme seul vrai, comme un bien commun à l'humanité entière, comme en réalité le seul bien vraiment important.
La liberté religieuse n'est pas comme l'entend un sens corrompu du mot liberté, la faculté de choisir sa religion.
Ce sens corrompu induit que l'Etat se retire du débat religieux et traite les individus et les religions sans égard à la seule vraie religion. C'est la doctrine du "renard libre dans le poulailler libre". Cette doctrine conduit à la disparition des poules, lire à l'apostasie des masses.
Ce que vous semblez avoir fait, cher Zarus, puisque vous avez été baptisé. 


Revenir en haut
Zarus


Hors ligne

Inscrit le: 21 Oct 2013
Messages: 19

MessagePosté le: Mer 23 Oct 2013, 17:29    Sujet du message: La liberté religieuse ? Répondre en citant

Citation:

Cela peut-il se faire par la contrainte : non, bien sûr. Le cheminement vers Dieu est libre. Le devoir d'un état Catholique se limite à empêcher la publication de l'erreur, son enseignement, sa promotion.
Pour répondre précisément à votre question : dans la cité Catholique, on ne vous forcera pas à aller à la messe. On vous interdira d'en faire une école de pensée.


D'accord, c'est cette nuance que je cherchais à savoir, cela me rassure. Mr. Green
Quand a l'apostasie, cela change quoi ? le cheminement ou l'égarement reste personnel si j'ai compris non ? ou seul la progression du non-chrétien ne regarde que lui ? (du moment qu'il respecte le culte public) je comprend pas trop la remarque.


Revenir en haut
Gentiloup
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2012
Messages: 2 885

MessagePosté le: Mer 23 Oct 2013, 19:49    Sujet du message: La liberté religieuse ? Répondre en citant

Zarus a écrit:
Quand a l'apostasie, cela change quoi ? le cheminement ou l'égarement reste personnel si j'ai compris non ? ou seul la progression du non-chrétien ne regarde que lui ? (du moment qu'il respecte le culte public) je comprend pas trop la remarque.
Cela change tout pour vous et par répercussion cela influe sur l'ensemble de la société. L'égarement n'est jamais complètement uniquement individuel, puisque les individus sont des personnes qui vivent en société. 
 


Revenir en haut
Zarus


Hors ligne

Inscrit le: 21 Oct 2013
Messages: 19

MessagePosté le: Mer 23 Oct 2013, 20:13    Sujet du message: La liberté religieuse ? Répondre en citant

Ah ? et pratiquement, comment doit réagir la société face a de de tels cas ? qu'en est-il de ceux dont on ne peut connaitre l'apostasie/acédie car ils la gardent pour eux ?

Ou alors j'ai vu un tord une différence entre le non-chrétien dont le cheminement vers Dieu doit être effectué librement (donc il est libre dans son fort intérieur) et celui censé être chrétien dans l'explication  de nonpossumus ?


Revenir en haut
Martin
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 22 Juin 2012
Messages: 247
Localisation: Belgique

MessagePosté le: Mer 23 Oct 2013, 21:12    Sujet du message: La liberté religieuse ? Répondre en citant

 
Zarus a écrit:
Ah ? et pratiquement, comment doit réagir la société face a de de tels cas ? qu'en est-il de ceux dont on ne peut connaitre l'apostasie/acédie car ils la gardent pour eux ?

S’ils la gardent pour eux, c’est de toute façon hors de portée de la société. Celle-ci doit nécessairement se borner aux actes extérieurs.

Zarus a écrit:
Ou alors j'ai vu un tord une différence entre le non-chrétien dont le cheminement vers Dieu doit être effectué librement (donc il est libre dans son fort intérieur) et celui censé être chrétien dans l'explication de nonpossumus ?

Le non-chrétien, par définition, n’a pas (encore) reçu les grâces attachées au baptême : son seul guide est la loi naturelle inscrite par Dieu dans sa conscience. Reste qu’à lui comme à tous les hommes, Dieu donne à un moment donné ou à un autre de sa vie les grâces nécessaires pour appartenir (au moins) à l’âme de l’Eglise : il serait contraire à la justice divine qu’un homme soit damné sans que ce soit de sa faute.

M.
 


Revenir en haut
Gentiloup
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2012
Messages: 2 885

MessagePosté le: Mer 23 Oct 2013, 21:14    Sujet du message: La liberté religieuse ? Répondre en citant

Que voulez-vous qu'elle fasse la société ? Si les gens refusent les grâces que le Bon Dieu leur donne ?

Je remarque que vous êtes beaucoup plus calé en matière religieuse que vous ne l'avez annoncé.

Quoiqu'il en soit il ne s'agit pas ainsi que je l'ai déjà dit de conceptualiser une société qui a déjà largement fait ses preuves et dont il subsiste de beaux restes que le monde entier nous envie. Ce qui nous intéresse sur ce forum ce n'est pas de créer "Utopie", c'est de se sanctifier soi-même tout en accomplissant son devoir d'Etat.

Nous ne sommes ni marxistes, ni de quelconques idéalistes qui créent dans leur cerveau et sur du papier une société idéale et qui ensuite s'efforcent à coup de révolution de faire correspondre la société à leur construction mentale.

La différence entre les utopies révolutionnaires consécutives à la Révolution de 1789 et le christianisme c'est que le christianisme est chevillé à la réalité.
L'intelligence du chrétien adopte les contours de la réalité et ne les redessinent pas de force.

Par exemple: Un révolutionnaire décrète que le genre n'existe pas et à partir de là il va construire des théories pour justifier sa folie et contraindre les gens à penser la même folie que lui, par la force.
Le chrétien au contraire, constate qu'il y a des hommes et qu'il y a des femmes. Et ainsi pour chaque chose.

La création c'est Dieu qui l'a faite, les hommes n'ont qu'à la constater et à en vivre.

Lisez Saint-Thomas d'Aquin, si vous ne l'avez pas déjà fait.


Revenir en haut
Zarus


Hors ligne

Inscrit le: 21 Oct 2013
Messages: 19

MessagePosté le: Jeu 24 Oct 2013, 17:18    Sujet du message: La liberté religieuse ? Répondre en citant

Je vois, mais à quel époque à existé précisément cette société qui a largement fait ses preuves ? le modèle souvent cité est souvent une version élargie et idéalisé de l'Ancien Régime.
Le Moyen-Age est beaucoup moins obscurantiste qu'on le pense, mais de là a dire qu'il était parfait...le féodalisme et le servage étaient quand même des erreurs (même si valable pour l'époque), et la royauté des derniers rois français (La royauté visé par la plupart des royalistes) étaient justement une lutte contre cela. (Démilitarisation de la noblesse, accroissement des droits du tiers-état et des bourgeois, diminution du despotisme régional des nobles pour une justice harmonisée et plus juste sous la coupe du roi,ect...on parle de monarchie absolue, mais les rois n'ont jamais moins été les propriétaires terriens de la France qu'à cette époque)

D'ailleurs la plupart des royalistes ne veuillent pas d'une telle noblesse , mais d'un roi dans le but d'un leader fort. (Mais qui n'est pas le propriétaire de l’État, il a un pouvoir fort mais le fait que son pouvoir s'étend sur un pays entier et que ceux en dessous de lui appartiennent au peuple empêche bien des excès)


Revenir en haut
Zarus


Hors ligne

Inscrit le: 21 Oct 2013
Messages: 19

MessagePosté le: Jeu 24 Oct 2013, 17:37    Sujet du message: La liberté religieuse ? Répondre en citant

Citation:

Je remarque que vous êtes beaucoup plus calé en matière religieuse que vous ne l'avez annoncé.

Qu'est-ce que vous fait dire cela ?

Dans le sens où quand seul une personne et sa famille (et pas jusqu’à cinquantième degré) sont ainsi avantagés, il n'y aucun préjudice pour le peuple.
Alors qu'une classe entière de privilégiés par la naissance, ne peut qu'exister qu'en exploitant le reste de la population. (Le patronat et les descendants de grands bourgeois formant les castes politiques actuelles ne sont pas si différente sur le principe)
De plus, cela évite au roi de ne plus se considérer comme faisant partie du peuple mais du plus grand parmi une race de privilégiés.

Aprés une différence bien importante avec les marxistes, ce qu'un marxiste essaye de contrôler mentalement, d'endoctriner et d'utiliser la délation pour le moindre écart qui pourrait indiquer une non-adhésion intérieure.


Revenir en haut
Gentiloup
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2012
Messages: 2 885

MessagePosté le: Jeu 24 Oct 2013, 17:48    Sujet du message: La liberté religieuse ? Répondre en citant

C'est pourtant au Moyen Age que cette société a été la plus parfaite, elle a atteint son paroxysme aux alentours du XIIIè siècle.
Mais vous savez certainement que la perfection n'est pas de ce monde et que dans le champ il y aura toujours de l'ivraie qui tentera d'étouffer les bonnes herbes. Cela est une conséquence du péché originel.

La perfection n'est pas de ce monde et ce n'est pas dans ce monde qu'il faut l'espérer. Par contre notre devoir est de tendre vers cette perfection, ainsi que le décrit beaucoup mieux que je ne saurais le faire la Lettre encyclique "Notre charge apostolique" du pape saint Pie X. C'est en tendant, chacun à notre place vers la sainteté, que la société s'améliore. C'est cela "tout restaurer dans le Christ".

Il ne s'agit pas de projeter un plan pour mettre toute la société au pas, mais simplement pour chaque catholique de faire son devoir de catholique à la place que le Bon Dieu lui a donnée.

Le plus il y aura de catholiques soucieux d'accomplir son devoir dans un pays, le plus ce pays tendra vers la perfection, sans, toutefois, jamais l'atteindre évidemment. Et lorsque comme du temps des royaumes chrétiens,  à la tête d'un pays se trouve un dirigeant soumis à Dieu, le pays fait un bond en avant dans le sens de la perfection.

Je vous conseille vivement de lire en entier cette Lettre de Saint Pie X, parce qu'elle concerne notre époque. Celle dans laquelle nous vivons. Elle met aussi en avant les hérésies qui se sont infiltrées à notre époque dans l'église conciliaire. Ces errements sont la cause la plus grosse des malheurs de notre temps.

Lorsque vous aurez pris connaissance de cette lettre, nous aurons un bon terreau pour dialoguer sur du concret.


  




Revenir en haut
Zarus


Hors ligne

Inscrit le: 21 Oct 2013
Messages: 19

MessagePosté le: Jeu 24 Oct 2013, 17:55    Sujet du message: La liberté religieuse ? Répondre en citant

J'ai un peu de mal à voir comment le moyen-âge aurait pu être le moment le plus parfait ? 

Revenir en haut
Gentiloup
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2012
Messages: 2 885

MessagePosté le: Jeu 24 Oct 2013, 18:11    Sujet du message: La liberté religieuse ? Répondre en citant

C'est votre méthode de répondre par des questions stupides? Le Moyen Âge s'étend sur 1000 ans... Comme si nous disions que notre époque commence en l'an 1000 et qu'elle ne fait qu'un bloc...

Vous ne tenez pas compte des réponses et en quelques minutes vous n'avez pas pu lire "Notre charge apostolique"

Que signifie votre avatar? Il a toutes les apparences d'un symbole ésotérique!


Revenir en haut
Lucile


Hors ligne

Inscrit le: 29 Mai 2013
Messages: 65

MessagePosté le: Jeu 24 Oct 2013, 18:16    Sujet du message: La liberté religieuse ? Répondre en citant

Je me demande ce que veut exactement Zarus  Il m'a tout l'air d'un 


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 17:47    Sujet du message: La liberté religieuse ?

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Un évêque s'est levé! Index du Forum -> FORUM -> LE FORUM OUVERT AUX DISCUSSIONS Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com