Un évêque s'est levé!  Index du Forum

Un évêque s'est levé!
Forum

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 SOUTIEN A NOS EVÊQUES, PRÊTRES, RELIGIEUX, RELIGIEUSES REFRACTAIRES 


           
"FSSPX en chute" de Mgr Williamson, suivi de: "l'Utopie", sa source d'inspiration

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Un évêque s'est levé! Index du Forum -> FORUM -> LE FORUM OUVERT AUX DISCUSSIONS
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Gentiloup
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2012
Messages: 2 884

MessagePosté le: Sam 26 Oct 2013, 16:43    Sujet du message: "FSSPX en chute" de Mgr Williamson, suivi de: "l'Utopie", sa source d'inspiration Répondre en citant

Puisque Laudetur ne le met pas en ligne...








Numéro CCCXXVIII (328)

 
26 octobre. 2013



FSPX EN CHUTE

Pour la gloire de Dieu et pour le salut des âmes il est important d’analyser pourquoi les 40 glorieuses années de défense de la Foi par la Fraternité St Pie X risquent de toucher à leur fin. Un article et une lettre récemment rédigés peuvent servir dans ce sens, l’article pour analyser la chute de la FSPX, la lettre pour suggérer comment elle pourra ressusciter.   
   
   
   
L’article a paru en français sur l’Internet (voir « Un évêque s’est levé »). Après avoir lu dans un livre sur l’utopisme de l’éducation moderne comment le même processus utopiste en six étapes se retrouve dans la politique moderne, l’auteur de l’article a constaté qu’il s’applique également à la FSPX. D’abord le processus : 1 Le refus d’accepter la nature humaine comme donnée à reconnaître et non pas à malmener. 2 le rêve de fabriquer un enfant/un homme tout nouveau, tout neuf. 3 L’exclusion des structures naturelles de la famille/société. 4 La refonte totale de l’enfant pour créer une société parfaite. 5 Les résultats désastreux, malgré toutes les bonnes intentions du départ -- 6 Des enfant s abrutis et pervers, une société d’apostats qui font la guerre à Dieu.   
   
   
   
Ensuite l’application à la FSPX : 1 Le refus de la réalité de cette crise sans précédent dans l’Église. 2 Le rêve de concilier les inconciliables que sont la Néo-église conciliaire et la Tradition catholique. 3 Le refus de tout échange naturel entre les Supérieurs et les sujets. 4 La refonte totale de l’autorité catholique pour imposer le rêve – qu’il s’agisse de l’éducation, de la politique ou de la FSPX, lorsque le rêveur se trouve affronté à une réalité qui ne se laisse pas faire, il est apte à recourir à toute la force dont il dispose pour écraser la réalité, parce que son rêve est tellement plus beau. 5 Résultat désastreux, la stalinisation de la FSPX, malgré toutes les bonnes intentions -- 6 La perte de l’esprit de combat qui peut conduire jusqu’à la perte de la foi.   
   
   
   
La lettre qui m’est parvenue par courriel suit la même analyse en général mais ajoute une note d’espérance. Le pape François et Mgr Fellay étant qui ils sont, dit l’auteur de la lettre (et on pourrait ajouter que les deux sont des utopistes), les accords entre Rome et la FSPX vont avoir lieu et toute résistance sera écrasée. Si la FSPX tombe, continue-t-il, ce sera parce qu’elle a sous-estimé les laïcs et n’a pas su en profiter pour établir le Règne du Christ Roi dans la société. Il suffira que la FSPX coopère de nouveau avec les laïcs pour établir ce Règne, et voici la note d’espérance : elle réunira et renforcera des catholiques croyants de toute sorte qui ont gardé la Foi malgré ce qu’ils souffrent depuis des années, qu’ils viennent de la Néo-é ;glise, d’Ecclesia Dei, des Franciscains de l’Immaculée, de n’importe où. De cette façon, conclut la lettre, la FSPX « par l’action de ceux qui lui seront restés fidèles ne sombrera pas dans le chaos, bien au contraire. »   
   
   
   
A mon avis le cléricalisme (l’erreur de sous-valoriser les laïcs) a été un aspect du problème de la FSPX, mais je suis moins sûr qu’il ait été à la racine du problème. A la racine je pense plutôt qu’on s’est tourné vers l’homme à la place de Dieu (voir Jérémie XVII, 5,7), détournement nullement limité à la FSPX, et que suit la perte de l’objectivité du vrai et du faux comme du bien et du mal. Mais je suis d’accord avec l’auteur de la lettre lorsqu’il entrevoit une nouvelle alliance formée de catholiques venant tôt ou tard de tous les coins de la Néo-église et de l’Église pour maintenir la Foi catholique. Que la FSPX sache secouer ses problèmes actuels pour jouer un rôle de premier rang, non, plutôt un rôle humble, dans cette alliance.   
   
   
   
Kyrie eleison.    
   





Dernière édition par Gentiloup le Sam 26 Oct 2013, 17:06; édité 4 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 26 Oct 2013, 16:43    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Gentiloup
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2012
Messages: 2 884

MessagePosté le: Sam 26 Oct 2013, 16:52    Sujet du message: "FSSPX en chute" de Mgr Williamson, suivi de: "l'Utopie", sa source d'inspiration Répondre en citant

A vrai dire j'étais dubitative sur cette référence d'un article paru sur "Un Evêque s'est levé". Mais Eureka, la mémoire m'est revenue, il s'agit d'un article de NonPossumus .

Puisque Laudetur qui s'en charge habituellement doit être au pèlerinage de Lourdes, comme presque tout le forum, j'hésitais à publier moi-même ce Commentaire Eleison, parce que je me demandais s'il n'y avait pas erreur... Pardon Non Possumus, d'avoir oublier votre pourtant remarquable article, que je me fais un plaisir de reporter ci-dessous, ainsi chacun pourra prendre connaissance de la source d'inspiration de Mgr Williamson:
     


Posté le: Sam 28 Sep 2013 par Non Possumus - 15:49    Sujet du message: Au sujet d'un essai historique de Jean de Viguerie

_____________________
     


L’utopie
    

   
J’ai lu « Les Pédagogues » de Jean de Viguerie. Il s’agit d’un essai historique sur l’utopie pédagogique. Cette étude, remarquable, est très actuelle, si l’on considère les attaques que subit le système scolaire français. Ce livre mérite d’être lu car les caractéristiques de l’utopie se dégagent fort bien de cet essai.
Viguerie fait remarquer très justement dans sa conclusion le parallèle qui existe entre l’utopie pédagogique et l’utopie politique (page 152). Je n’ai pas résisté à poursuivre sur un parallèle avec l’utopie que j’appellerai « réconciliatrice » qui ravage la Fraternité Saint Pie X.
Voici, sous forme de tableau ce parallèle, où l’on constatera une progression partant du refus de la réalité pour aboutir in fine à la haine de Dieu. Cette progression est inexorable dans le temps, mais chaque utopiste la parcourt à sa manière, en n’allant pas toujours jusqu’au stade ultime.
    

   
Utopie pédagogique
Utopie politique
Utopie réconciliatrice
Refus de l’enfant tel qu’il est ; les utopistes considèrent l’enfant comme dénué de tout (intelligence, talents, mémoire…certains le voient comme un amas de chair)
Refus de la réalité déjà créée (la « tabula rasa » de Descartes)
Refus de la réalité historique de la crise dans certaines de ses conséquences, notamment les plus inexplicables : comment un pape catholique peut-il faire les réunions œcuméniques d’Assise etc ?
Le pédagogue façonne l’enfant, le modèle comme une cire. L’enfant « est créé par son éducation »
Dénaturation du savoir vu comme une quantité (l’école « enseigne tout à tous ») ou comme un moyen, non comme une fin en soi
Fabrication en entier de l’homme par lui-même et par la société (fabrication stéréotypée, égalitaire, lisse, conventionnée et conventionnelle, bien démocratique)
Façonnage d’un modèle théorique de tradition intra muros, d’une dimension traditionnelle dans « l’église visible », d’une tradition réconciliée
Méfiance envers la famille, voire exclusion ; amoindrissement ou négation du rôle des parents
Exclusion des structures naturelles : famille, église, patrie ; disparition des corps intermédiaires
Communication directe vers les prêtres, mais sans retour possible vers l’autorité ; même chose avec les laïcs : conférences très longues, sans question
Le pédagogue prétend fabriquer l’enfant, et finalement s’empare de lui pour créer une société nouvelle. L’aboutissement est une négation de l’homme au profit de la société conçue nécessairement comme idyllique
La personne mutée en individu, les rapports de masse, le travail obligatoire, le collectivisme, le Goulag
Exercice hors norme de l’autorité ; refus de toute concertation ; exclusion des résistants ; monitions, sanctions
Conséquence ultime : l’idée initiale (généreuse)  d’élève parfaitement éduqué, pleinement adapté à la société engendre en réalité ignorance et  incompétence (ce que nous vivons actuellement, plusieurs siècles après Erasme, premier utopiste pédagogue cité par Viguerie)
Conséquence ultime : l’idée initiale (généreuse) de « bonheur de l’humanité » (une masse) engendre en réalité, le malheur de chaque homme en particulier
Conséquence ultime : l’idée initiale (généreuse) de retour à l’unique Eglise Romaine engendre en réalité la division de la Fraternité, l’exclusion des « mal pensants », la persécution
La perversion directe (attaque de la foi, de la morale, de toute forme d’expression religieuse, apprentissage des déviations sexuelles, etc)
La Haine de Dieu (sous ses diverses formes, allant de l’apostasie silencieuse à la lutte armée)
La perte de la Foi (par petites étapes : passivité, non condamnation des erreurs, silences coupables, libéralisme, modernisme)


Viguerie a étudié 13 pédagogues, des gens instruits qui ont écrit, et beaucoup plus rarement enseigné (cas typique : JJ Rousseau). Treize, pour combien d’utopistes convaincus qui n’ont rien écrit ? Mais l’utopie progresse.
De même pour l’utopie « réconciliatrice » : elle se répand et progresse. Elle n’est pas défendue en tant que système, elle est seulement rêvée dans un premier temps et imposée dans un deuxième temps.
L’utopie est un projet idéal et imaginaire, un rêve finalement néfaste, car l’utopiste veut le faire vivre. Le Larousse au mot « utopie » note : « projet dont la réalisation est impossible ». L’utopiste, inconscient de son utopie par définition (il s’agit d’un rêve), lorsqu’il aborde le monde réel, a donc nécessairement recours à la contrainte pour faire vivre son « projet ».   
    





Revenir en haut
DEO GRATIAS
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 03 Juil 2012
Messages: 214

MessagePosté le: Sam 26 Oct 2013, 21:02    Sujet du message: "FSSPX en chute" de Mgr Williamson, suivi de: "l'Utopie", sa source d'inspiration Répondre en citant

Que Monseigneur me pardonne, mais pour le coup, je crois qu'on nage en pleine utopie:
 
Citation:
Mais je suis d’accord avec l’auteur de la lettre lorsqu’il entrevoit une nouvelle alliance formée de catholiques venant tôt ou tard de tous les coins de la Néo-église et de l’Église pour maintenir la Foi catholique. Que la FSPX sache secouer ses problèmes actuels pour jouer un rôle de premier rang, non, plutôt un rôle humble, dans cette alliance.   

Je ne voudrais pas qu'on croit que je fais du mauvais esprit, mais si je ne comprends pas de travers, cette alliance dont parle Mgr, n'est pas loin de l'idéal du GREC.

La FSSPX doit absolument se garder de quelque alliance que ce soit. Tous les autres sont des ralliés, sous autorité romano-conciliaire.


Revenir en haut
Chrysogonus
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 08 Juil 2012
Messages: 158
Localisation: Ouest

MessagePosté le: Ven 1 Nov 2013, 18:55    Sujet du message: "FSSPX en chute" de Mgr Williamson, suivi de: "l'Utopie", sa source d'inspiration Répondre en citant

ça pourrait vous surprendre mais il y a des personnes qui vont aux messes St Pie V des diocèses (et pas des ecclesia dei)qui sont plus contre-révolutionnaires et antimodernistes que la FSSPX ou nombre de ses fidèles.
Parce qu'ils avalent des couleuvres depuis des années, ils savent ce que sont les conciliaires et leur "religion".
Ils feraient de bon bâtisseur de l'Eglise des catacombes qui semble être notre avenir.
En tout cas plus que ceux qui cherchent à refaire l'Eglise du passé par nostalgie de ses fastes. Revenir au passé est toujours vouer à l'échec, il faut avancer autrement.


Revenir en haut
DEO GRATIAS
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 03 Juil 2012
Messages: 214

MessagePosté le: Ven 1 Nov 2013, 19:15    Sujet du message: "FSSPX en chute" de Mgr Williamson, suivi de: "l'Utopie", sa source d'inspiration Répondre en citant

Qu'appelez-vous les nostalgiques du passé ? On croirait un slogan politiquement correct comme on nous sert en permanence dans la presse politiquement correcte. Mr. Green

Qu'il y ait des contre-révolutionnaires au sens politique dans les messes sommurum pontificum, c'est possible, quoique ça ne doit pas être la majorité. Mais il faudrait s'entendre sur le sens des mots. Qu'il y ait des antimodernistes contre-révolutionnaires au sens de Pascendi (Pie X): ou ils sont trop loin d'un centre de messe FSSPX, ou ils sont masochistes Pour admettre d'avaler des couloeuvres depuis des années et continuer d'en avaler alors qu'il y a une autre solution.

Lorsque je rencontre un vrai catholique, il est forcément nostolgique du passé; Il existait un pape traditionnel à Rome, un curé dans chaque paroisse, on ne détruisait pas les églises, on ne construisait pas de mosquées... Mon avis: il faut avoir un esprit dérangé pour ne pas être nostalgique du passé pour un catho. (C-à-d un vrai catholique!)


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 21:03    Sujet du message: "FSSPX en chute" de Mgr Williamson, suivi de: "l'Utopie", sa source d'inspiration

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Un évêque s'est levé! Index du Forum -> FORUM -> LE FORUM OUVERT AUX DISCUSSIONS Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com