Un évêque s'est levé!  Index du Forum

Un évêque s'est levé!
Forum

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 SOUTIEN A NOS EVÊQUES, PRÊTRES, RELIGIEUX, RELIGIEUSES REFRACTAIRES 


           
Internet, instrument du diable? Instrument du Bon Dieu? Ou instrument neutre?
Aller à la page: <  1, 2
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Un évêque s'est levé! Index du Forum -> FORUM -> LE FORUM OUVERT AUX DISCUSSIONS
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Augustin
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 18 Mar 2013
Messages: 33
Localisation: Sud de France

MessagePosté le: Mer 6 Nov 2013, 22:28    Sujet du message: Internet, instrument du diable? Instrument du Bon Dieu? Ou instrument neutre? Répondre en citant

En parlant de Mgr Williamson, Est ce que le clergyman est autorisé dans certains pays ? (je ne veux pas rajouté une dispute de plus, mais je ne comprend pas bien...)
http://www.youtube.com/watch?v=1CCAPqDj2a0


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 6 Nov 2013, 22:28    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Alix
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 23 Juil 2012
Messages: 1 049
Localisation: montagne

MessagePosté le: Mer 6 Nov 2013, 22:32    Sujet du message: Internet, instrument du diable? Instrument du Bon Dieu? Ou instrument neutre? Répondre en citant

 C'est juste, je serais, sans doute, retombée dans le giron libéral de la Fraternité; après avoir crains les accords qui n'ont pas été faits, j'aurais certainement remercié Mgr Fellay de nous les avoir épargnés. Le peu de résistance intelligente que je trouve autours de moi aurait grandement favorisé mon abandon.
Il est incontestable que cet outil peut être dangereux.  Je crois que se qui se vend sur le net sont les adresses pour favoriser le commerce; de toutes façons il faut éviter Facebook. Mais je ne vois pas bien ce que, moi, je risque en consultant le net.


Revenir en haut
Croy
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 29 Nov 2012
Messages: 120
Localisation: France

MessagePosté le: Mer 6 Nov 2013, 23:29    Sujet du message: Internet, instrument du diable? Instrument du Bon Dieu? Ou instrument neutre? Répondre en citant

Augustin a écrit:
En parlant de Mgr Williamson, Est ce que le clergyman est autorisé dans certains pays ? (je ne veux pas rajouté une dispute de plus, mais je ne comprend pas bien...)
http://www.youtube.com/watch?v=1CCAPqDj2a0


J'ai remarqué la même chose et je n'ai pas de réponse. La règle dans la Fraternité et dans l'Eglise traditionnelle, c'est la soutane.


Revenir en haut
Gentiloup
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2012
Messages: 2 884

MessagePosté le: Jeu 7 Nov 2013, 13:47    Sujet du message: Internet, instrument du diable? Instrument du Bon Dieu? Ou instrument neutre? Répondre en citant

Pour Alix,
J'ai fait un état de la question qui n'est pas exhaustif et auquel je n'oblige personne à adhérer. Le Point d'Interrogation et les termes de larticle montrent suffisamment que le sujet pouvait être précisé, corrigé ou augmenté. Dommage que la question ait été détournée vers d'autres sujets.

En connaissance de cause, chacun peut agir ou réagir et en tout cas peut creuser la question qui n'est pas anodine. Il  n'y a pas de fatalité à se laisser mouler le cerveau par un engin réducteur et manipulateur. Mais je ne vous demande pas de quitter le forum, loin de là, vous me manqueriez.

Le sujet n'était pas le forum, mais Internet. Même si le risque tout-à-fait conscient de ma part était qu'il y ait des conséquences qui touchent le forum.

Je fais de mon mieux pour que le forum ne tombe pas dans la forme réductrice qu'imprime le système binaire d'Internet, en refusant la loi révolutionnaire du plus grand nombre et en favorisant la qualité. Peut-être cela est-il présomptueux ? Mais il est catholique d'essayer.

Croy a écrit:
Il y a des agressifs sur ce forum ! C'est très désagréable. Ceux qui n'aiment pas ne sont pas forcés de rester!
Cher Croy, merci de votre soutien. Cela est réconfortant.


Revenir en haut
Pierre-Julien
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 08 Nov 2012
Messages: 91
Localisation: York

MessagePosté le: Jeu 7 Nov 2013, 13:58    Sujet du message: Internet, instrument du diable? Instrument du Bon Dieu? Ou instrument neutre? Répondre en citant

Ce forum est une réussite ! On y lit des articles de qualité qu'on ne trouve pas forcément ailleurs. Depuis que j'y suis, je puis témoigner que la grande majorité des interventions sont de nature à apporter des éléments supplémentaires d'informations, ou alors posent des questions parfois très pertinentes. Et ma fois, je dois dire qu'un brin de controverse n'est pas pour me déplaire. Pour revenir au thème principal de ce file, ce forum est sans doute l'une des raisons qui penchent en faveur d'Internet  Okay

Revenir en haut
Alix
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 23 Juil 2012
Messages: 1 049
Localisation: montagne

MessagePosté le: Jeu 7 Nov 2013, 15:24    Sujet du message: Internet, instrument du diable? Instrument du Bon Dieu? Ou instrument neutre? Répondre en citant

   A  Gentiloup
Qui parle de quitter le forum? Certainement pas, la disputatio doit rester courtoise! Et sans petite dispute de temps en temps, la vie au jour le jour serait fade (en dehors des grandes prises de position pour des évènements graves) C'est aussi amusant de lire ceux qui défendent bec et ongles leur cher évêque et c'est sympathique, je trouve!!!


Revenir en haut
Angelico
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 08 Déc 2012
Messages: 134

MessagePosté le: Jeu 7 Nov 2013, 16:46    Sujet du message: Internet, instrument du diable? Instrument du Bon Dieu? Ou instrument neutre? Répondre en citant

Merci à Louis pour le fil de vidéos de Mgr Williamson! Okay  Je les ai toutes entendues, sauf la dernière. Mgr rappelle beaucoup de bonnes vérités. Cela remet bien les idées en place si besoin. 


J'ai aussi lu tout ce fil sur Internet, qui me laisse songeur... le Web ou la toile d'araignée c'est Internet, rien que le nom veut tout dire... Qui est l'araignée qui contrôle la toile?


Je suis aussi interrogatif qu'Augustin sur le port du clergyman par Mgr Williamson au lieu de la soutane.

Je n'ai pas vu où Mgr Williamson était attaqué et où il avait besoin d'être défendu "becs et ongles", Alix. Mgr Williamson recommande Internet, et pense qu'on y trouve la vérité si on la cherche, c'est son droit. On a le droit de le citer sans se faire incendier même si on n'est pas d'accord. Sur le net on trouve aussi le mensonge, même quand on cherche la vérité. Messieurs et mesdames les Williamsonites un peu de recul !


Je partage l'opinion de Cernunos sur ce forum, et celle de Croy : si on ne supporte pas l'Administrateur, on n'a qu'à partir.


Revenir en haut
Alix
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 23 Juil 2012
Messages: 1 049
Localisation: montagne

MessagePosté le: Jeu 7 Nov 2013, 19:16    Sujet du message: Internet, instrument du diable? Instrument du Bon Dieu? Ou instrument neutre? Répondre en citant

 Mais nom d'une pipe je n'attaque personne, surtout pas Gentiloup, je pensais à la réaction vive de Duns Scot, c'est tout, l'opinion de chacun à propos d'internet m'est complètement indifférente, il est toutefois bon d'en parler
Je pense qu'il est inutile de mettre de l'huile sur le feu et qu'il vaudrait mieux passer à autre chose. Il est inutile d'envenimer le débat, nous ne sommes pas si nombreux à être d'accord pour lutter contre le libéralisme ambiant, et ça c'est très important.


Revenir en haut
InNomineDomini
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 01 Mar 2013
Messages: 142

MessagePosté le: Jeu 7 Nov 2013, 21:12    Sujet du message: Internet, instrument du diable? Instrument du Bon Dieu? Ou instrument neutre? Répondre en citant

Intéressante analyse.   Internet n'est pas un simple instrument. C'est un outil interactif, mais parmi les interactions beaucoup nous échappent complètement. Au centre des marionnettistes tirent le ficelles. A nous de ne pas être naïfs, de ne pas  laisser déformer les cerveaux de nos enfants, très maléables. Une fois que les sillons sont faits dans le cerveau, difficile de revenir dessus.
Il faut se poser la question de savoir pourquoi les divers conseils, communaux, généraux et régionaux dépensent autant d'argent, un peu partout, pour équiper chaque élève d'un ordinateur dés le primaire, et pour les former à Internet... 


Revenir en haut
francois


Hors ligne

Inscrit le: 23 Mai 2013
Messages: 42

MessagePosté le: Jeu 7 Nov 2013, 23:07    Sujet du message: Internet, instrument du diable? Instrument du Bon Dieu? Ou instrument neutre? Répondre en citant

Bonsoir,


Juste une précision : en Suisse, au CERN, on revendique la création du World Wide Web donc la fameuse toile : http://home.web.cern.ch/fr/about/birth-web pour le partage d'info entre scientifique donc au début tout au moins, rien à voir officiellement avec la CIA. Le premier serveur "de la toile" aux US arrivent même deux ans après les serveurs européens. Avant 1989, on avait que des "réseaux militaires" n'ayant pas grand choses à voir avec internet. Mais rassurez vous, nous sommes tous fichés et bien identifiés.


Je pense cependant que le mondialisme a vite vu son interrêt notamment à travers la diffusion de l'immoralité, et c'est ce que personnellement j'ai rejeté dès le début, n'acceptant cet outil qu'au bureau et surtout pas accessible aux enfants !


Cependant, Mgr W a depuis longtemps mis en garde ses interlocuteurs sur les dangers d'internet : j'en suis le témoin notamment en 2002 lors d'une conférence dans le sud-ouest. Mais Mgr W ne dit à mon avis pas le contraire aujourd'hui, mais dans le contexte actuel, il constate que c'est le seul moyen de diffuser la vérité au sein de la résistance : sans internet, la fraternité serait ralliée aujourd'hui car les agissements de son supérieur général n'aurait pas été connu de grand monde.


Le danger actuel d'internet et surtout des forums anonymes, c'est également de vouloir juger tout le monde, sans forcément bien connaitre, sans formation solide, et en s'auto proclamant juge et expert en catholicité. C'est l'intérêt de la lettre régulière de Mgr W (c'est pas anonyme et c'est un évêque de l'Eglise Catholique qui parle), ou de la Sapinière (qui bien qu'anonyme est tenue par des prêtres). Mais cela ne peut remplacer la lecture de revue solide (Sel de la Terre par exemple) dont le dernier numéro est passionnant. Je me méfie plus de nos débats ou de blog laïc plus virulent que véritablement utile pour la résistance.


Pour ce qui est de juger de la tenu vestimentaire de Mgr W à travers une video Youtube, posez lui la question via son mail sur dinoscopus: ce genre de débat ne m'intéresse pas. Il est bien sur possible pour un prêtre de ne pas porter la soutane (pour des questions prudentielles par exemple en pays musulmans, ou pour certaines activités) : pêches sous marines, escalades, ....) ... 


Bonne soirée.


Revenir en haut
Pierre-Jean


Hors ligne

Inscrit le: 09 Juil 2013
Messages: 12
Localisation: La Sainte Eglise

MessagePosté le: Lun 11 Nov 2013, 11:20    Sujet du message: Internet, instrument du diable? Instrument du Bon Dieu? Ou instrument neutre? Répondre en citant

François,
Je vous remercie pour votre article, en particulier la première partie concernant l'apparition d'internet. Je suis très ignorant dans ce domaine, étant resté longtemps à l'écart de ce moyen de communication.
Ce n'est pas là-dessus que je vous répondrai, ni sur le clergyman de Monseigneur cette question ne m'intéresse pas), mais sur une partie seulement de votre conclusion :
"Il est bien sûr possible pour un prêtre de ne pas porter la soutane (... pour certaines activités : pêches sous marines, escalades, ....)"
Aussi je vous demande : Est-il normal qu'un prêtre pratique, même à l'insu de tous, un sport qui l'oblige non seulement à quitter sa soutane, mais encore à se dévêtir ? Il y a aussi un autre aspect de la question : l'escalade et la pêche sous-marine sont des sports à risques. Or le prêtre se doit de protéger sa santé et sa vie : il se doit aux âmes que Dieu lui confie.
En 1978 Mgr Riobé, évêque d'Orléans, est mort alors qu'il se baignait. La mer a rejeté son cadavre quelques jours plus tard. "Il est mort seul, il est mort nu. Terrible fin pour un prêtre !" a dit devant moi à l'époque un prêtre de la tradition.
Ce qui choquait il y a 35 ans serait-il passé dans les habitudes ?
Pas pour Monseigneur Tissier en tout cas qui, dans un sermon, un 2 février, recommandait aux séminaristes : "Gardez votre soutane, elle vous gardera."
La détente, si elle est nécessaire pour un prêtre (surtout aujourd'hui en raison des conditions de vie en général,  et des conditions de son apostolat en particulier) doit rester compatible avec son état sacerdotal. La soutane le sépare du monde. Il est un autre Christ. Il ne s'appartient plus.


Revenir en haut
laudetur Jesus Christus
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 03 Aoû 2012
Messages: 327
Localisation: Pologne

MessagePosté le: Lun 11 Nov 2013, 15:00    Sujet du message: Internet, instrument du diable? Instrument du Bon Dieu? Ou instrument neutre? Répondre en citant

Je ne suis pas d'accord avec vous !
Nos prêtres sont de jeunes hommes et comme tels ils ont parfois la nécessité de pratiquer un sport un peu "pêchu"!
Il n'y là rien d'incompatible avec la fonction de prêtre!
Un homme jeune a besoin d'évacuer son surplus d'énergie et le sport est un moyen tout à fait adapté!
C'est même un moyen très sain de se défouler! Ne pensez-vous pas qu'ils en aient besoin???
Il y a alors, évidemment, nécessité de ne pas porter la soutane!
Je ne vois là rien de choquant!
Bien entendu, il faut en toute chose garder une grande réserve!
Mais franchement nos prêtres sont bien "raisonnables!"


Revenir en haut
Pierre-Jean


Hors ligne

Inscrit le: 09 Juil 2013
Messages: 12
Localisation: La Sainte Eglise

MessagePosté le: Lun 11 Nov 2013, 17:06    Sujet du message: Internet, instrument du diable? Instrument du Bon Dieu? Ou instrument neutre? Répondre en citant

Pardonnez-moi Laudetur ; votre réaction m'a un peu surpris ; j'espère que je ne vous ai pas fâchée.
Vous écrivez : "Un homme jeune a besoin d'évacuer son surplus d'énergie et le sport est un moyen tout à fait adapté !"
Si vous relisez avec attention mon message, vous pourrez constater que je suis entièrement d'accord avec vous sur ce point : je n'ai pas contesté aux prêtres la possibilité de pratiquer un sport et de se détendre. Je dis bien se détendre, non se défouler qui n'est sans doute pas le terme approprié.
Ma remarque concernait seulement le caractère dangereux de certains sports et la tenue à adopter pour les pratiquer. Sur ce point je prends note que vous n'êtes pas d'accord avec moi ; je n'ai rien à ajouter à ce que j'ai écrit plus haut.
Avec l'assurance de mes prières,
Pierre-Jean


Revenir en haut
laudetur Jesus Christus
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 03 Aoû 2012
Messages: 327
Localisation: Pologne

MessagePosté le: Lun 11 Nov 2013, 19:50    Sujet du message: Internet, instrument du diable? Instrument du Bon Dieu? Ou instrument neutre? Répondre en citant

Je suis vraiment désolée si j'ai eu l'air agressif!
Tout comme vous, je suis très attachée à la soutane et je pense également que c'est un rempart contre le monde!
A mon avis, c'est même un grand honneur de la porter.
Cependant, mon propos était de montrer qu'il ne fallait pas faire d'angélisme.
J'ai constaté que certains abbés avaient un vrai besoin de dépense physique....ayant des garçons à la maison cela ne m'étonne absolument pas!
Mais vous avez raison, certains sports sont plus adaptés que d'autres!
J'ai réagi un peu en "primaire"! n'en soyez pas fâché, je vous en prie, car j'en serais désolée!
Je comprends parfaitement votre point de vue et je vous assure également de mes prières.


Revenir en haut
Pierre-Jean


Hors ligne

Inscrit le: 09 Juil 2013
Messages: 12
Localisation: La Sainte Eglise

MessagePosté le: Lun 11 Nov 2013, 20:02    Sujet du message: Internet, instrument du diable? Instrument du Bon Dieu? Ou instrument neutre? Répondre en citant

Merci à vous !

Revenir en haut
parvulus


Hors ligne

Inscrit le: 17 Oct 2013
Messages: 48
Localisation: Taissy

MessagePosté le: Mer 13 Nov 2013, 10:22    Sujet du message: Internet, instrument du diable? Instrument du Bon Dieu? Ou instrument neutre? Répondre en citant

puis-je synthétiser en disant:

- Mgr Williamson est "fan' d'internet peut être dit sans erreur, puisque le motif "officiel" (mais pas réel!) de sa condamnation fut la non fermeture de son site personnel,

- Internet est un outil, et un outil de grande puissance. Sa puissance sert autant le bien que le mal, comme tout progrès technique. Il n'est pas meilleur ou pire que l'imprimerie de Gutemberg en son temps, ou que l'atome aujourd'hui.
Soit on l'utilise pour le mal, et c'est d'ailleurs le sort général de tout progrès technique non contenu par la morale chrétienne, c'est-à-dire catholique! L'invention de Gutemberg "démocratisa" plus les erreurs protestantes que les écrits de nos moines catholiques.... L'atome peut guérir et servir d'énergie pacifique comme l'électricité, à condition d'en maîtriser la majeure partie des risques. Il est aussi idiot de refuser le progrès technique maîtrisé au service du bien, que de critiquer l'automobile, l'avion.... ou la génétique parce que la plupart des généticiens ne sont pas des Jérôme Lejeune!

Le catholicisme n'est pas contre le progrès, il est le seul vrai progrès: la Révolution coupa la tête de Lavoisier qui réclamait une semaine pour valider une expérience chimique.... Il avait le tort d'être aussi ambassadeur à Rome....

Qui peut affirmer que sans la Révolution, nous pourrions déjà aller sur la lune "démocratiquement"? personne, mais personne ne peut non plus affirmer le contraire! Le catholicisme seul améliore tout, même les inventions humaines pour un progrès du bien à la place du progrès du mal.


Revenir en haut
Gentiloup
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2012
Messages: 2 884

MessagePosté le: Sam 16 Nov 2013, 15:44    Sujet du message: le "progrès" des apprentis-sorciers Répondre en citant



Au risque d'en prendre encore plein la tête je vais développer mes interrogations; vaste sujet en vérité, qui nous dépasse de très loin, mais qui n'empêche pas quelques modestes réflexions.        
         
Abordons donc la question de l'imprimerie. Voilà un média qui ment et qui par ailleurs dit aussi la vérité, comme Internet. Que ferions-nous sans l'imprimerie? Peut-on encore imaginer un monde sans imprimerie?        
         
Ces outils sont des moyens, ils sont neutres. Ils sont ce qu'on en fait. Cela C'est le principe.  Le principe commode qui est sensé résoudre toutes difficultés. Mais essayons sans prétention aucune de regarder la réalité en face. Parce que, n'est-ce pas, Saint-Thomas d'Aquin nous enseigne de regarder la vérité objective et non pas de lui plaquer nos idéaux.        

        
L'imprimerie a servi la Révolution sous toutes ses formes dés l'origine, malgré la censure, l'imprimatur, les encycliques, les démentis, la Parole de Dieu Elle-même.... C'est l'imprimerie qui a littéralement donné au Luthéranisme, le moyen de son succès. C'est encore  l'imprimerie qui a permis la Révolution de 1789 (Libelles, colporteurs, placards, diffamations, etc).         
Jusqu'à Vatican II, L'imprimerie, même si elle n'est pas seule en cause, a largement suscité cette révolution ecclésiale inouïe.         

        
C'est l'imprimerie qui a fait éclore malgré les papes, le modernisme et le libéralisme depuis le sein de l'Eglise.         
Les papes des XIXè et XXè siècle ont eu beau publier motu proprio, lettres encycliques, rendre obligatoire le serment anti-moderniste, allant même jusqu'aux excommunications, ils étaient toujours en retard d'un train. L'imprimerie les devançait toujours, relayée par les rotatives des journaux et leur diffusion à grande vitesse. Relayés par la radio et plmus tard la télévision.        
Bref, la Révolution était à l'offensive et l'Eglise sur la défensive. L'imprimerie sans la diffusion est paralysée. L'imprimerie a toujours eu la diffusion révolutionnaire à sa botte. C'est un fait.        

        
Que nous donne l'imprimerie aujourd'hui? Des affiches, des photos scandaleuses à tous les coins de rue. Les images pieuses sont maintenant reléguées dans les églises et les monastères, quelques demeures privées et surtout... dans les musées.        

        
Dans un ordre chrétien l'imprimerie pourrait-elle être génératrice de christianisme?         

        
Alors voilà LA question: Avec l'imprimerie un ordre chrétien est-il objectivement envisageable? Le libéralisme n'est-il pas une conséquence inéluctable du système généré par l'imprimerie? Le système et ses dérives, (imprimerie-diffusion-révolution) conçu comme la démocratie, est neutre en principe, mais révolutionnaire en réalité. La malheureuse tentative de subversion de la République-démocratique par le ralliement de Léon XIII démontre amplement que le système est intrinsèquement révolutionnaire.        
         
Et l'imprimerie poursuit son chemin, avec quelques bonnes choses: la Bible, la vie des saints, les encycliques ante-conciliaires, de sains ouvrages qui paraissent tous les jours.... Mais leur diffusion est-elle à égalité avec la diffusion des livres révolutionnaires? Bien sûr que non! La vérité n'est même plus à armes égales avec le mensonge (et cela, depuis la Renaissance!).        
         
Depuis l'invention de l'imprimerie, un autre instrument neutre, en principe, est apparu: la télévision!        

        
La télévision a-t-elle jamais seulement, donné autant de place à la vérité qu'à l'erreur? Qui, depuis l'origine, est le maître de la télévision, Dieu ou Satan?         
De temps en temps une petite vérité pointe extrêmement timidement le bout de son nez dans une émission, et toutes les bonnes gens de crier au miracle.... Ce n'est en réalité que la maigre caution nécessaire à l'enfumage des esprits.        
         
Evidemment, la télévision est au service de ceux qui commandent, ceux qui dirigent le monde. C'est logique.         

        
Et si le commandement du monde passait aux mains pieuses de l'Eglise?        

        
Imaginons: La télévision avec des gouvernants catholiques et une Eglise traditionnelle serait-elle, malgré tout encore libérale? Plutôt que poser comme principe que l'imprimerie et la télévision sont neutres par nature, posons-nous la question inverse: dans un monde catholique, la télévision pourrait-elle ne pas être libérale? La dérive libérale n'est-elle pas inhérente au système?        
Je laisse la réponse, si vous en avez une, à votre sagacité.        

        
Et maintenant revenons à Internet; dans un monde catholique idéal fort improbable aujourd'hui, Internet pourrait-il se concevoir sans pornographie ? Imagine-t-on Internet respectant les intervenants comme des personnes et non comme des consommateur? Imagine-t-on Internet sans la société de consommation? Imagine-t-on Internet sanctifiée, refusant en bloc (c'est-à-dire tous les acteurs occultes) la récolte anarchique ou étatique des données fournies à foison par les internautes? Imagine-t-on Internet refusant d'instrumentaliser les données fournies avec les intérêts colossaux qu'elles génèrent et l'idéologie qui en découle ?        
         
Peut-on imaginer à la place des marionnettistes que sont les banquiers et à leur remorque les Etats, l'Eglise contrôlant ce système ?         
Dit autrement: Un ordre chrétien pourrait-il générer un  Internet moral dépourvu de dérives ?         

        
Enfin, et le pire pour la fin: Internet pourrait-il fournir, dans un ordre chrétien, autre chose que des esprits formatés binaires ? Surtout en ce qui concerne les jeunes cerveaux si vulnérables?         
         
En fait, certes l'Eglise n'est pas contre le progrès scientifique. Voilà une bonne donnée massue qui désarme. L'Eglise est  SEULEMENT contre la mauvaise utilisation du progrès scientifique! Bon!         

        
Mais lorsque le progrès scientifique génère bien plus souvent le pire que le meilleur, n'y aurait-il pas là une question globale à se poser sur les bienfaits du "progrès" et de ses innombrables dérèglements qui s'accumulent les uns se juxtaposant aux autres de façon exponentielle..? Je pense notamment à la génétique, à la chimie etc.        

        
C'est étonnant que jamais l'Eglise n'ait abordé, à ma connaissance, la question du progrès et de ses conséquences sur la Foi, dans sa globalité.         

        
Ne parlons que de Magistère catholique évidemment. D'ailleurs sous Pie XII, la question des manipulations génétique et de la robotique n'étaient encore qu'en gestation. L'Eglise s'est toujours contentée d'apporter des réponses au coup par coup à chaque "progrès" technique ou scientifique, se réfugiant derrière le principe global que le progrès en lui-même est neutre, seule son utilisation mauvaise serait coupable.        

        
Il est vrai que la question a de quoi effrayer par son ampleur. D'autant plus que le "progrès" est devenu complètement incontrôlable aujourd'hui, le progrès se génère de lui-même par des systèmes robotisés. Le progrès échappe à l'homme devenu l'"apprenti sorcier" du dessin animé Fantasia de Walt Dysney.

        
Attention, ceci est une réflexion sans aucune prétention, juste une façon d'essayer de regarder en face une réalité qu'on préfère ignorer. Une réalité qui nous ramène sans étape, des lumières révolutionnaires du XVIIIè siècle (chères à Benoît XVI)  aux ténèbres de ce Moyen-Âge obscurantiste, où la médecine chimique et la chirurgie n'existaient pas, où les gens se gelaient en hiver, où la nourriture dépendaient des récoltes, où l'avortement était un crime mais où le taux de mortalité infantile était très élevé et où, malgré cela,  les gens passaient leur temps libre et leur argent à bâtir des cathédrales en dentelle orientée vers Dieu.         
         
Ce n'est pas sur un forum binaire par sa nature que nous allons résoudre la question. Mais il n'est pas interdit de réfléchir au progrès, même lorsqu'il risque d'être rétrograde, n'est-ce pas?    

Il nous faudrait un Saint-Thomas pour voir clair sur la question du "progrès" devenu fou, qui n'existait pas au Moyen-Âge.     Mais peut-être mon ignorance m'empêche-t-elle de voir clair dans ces questions?    
   
Pour terminer par où tout a commencé:  la tentation du fruit de l'arbre de la connaissance dans la Genèse n'est-il pas inhérent au péché originel ?       
Gentiloup
 
   


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 11:37    Sujet du message: Internet, instrument du diable? Instrument du Bon Dieu? Ou instrument neutre?

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Un évêque s'est levé! Index du Forum -> FORUM -> LE FORUM OUVERT AUX DISCUSSIONS Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2
Page 2 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com