Un évêque s'est levé!  Index du Forum

Un évêque s'est levé!
Forum

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 SOUTIEN A NOS EVÊQUES, PRÊTRES, RELIGIEUX, RELIGIEUSES REFRACTAIRES 


           
Ne serions-nous pas tous un peu quiétistes ?
Aller à la page: <  1, 2
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Un évêque s'est levé! Index du Forum -> FORUM -> LE FORUM OUVERT AUX DISCUSSIONS
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
fidelis servus


Hors ligne

Inscrit le: 26 Déc 2012
Messages: 52

MessagePosté le: Sam 9 Nov 2013, 18:38    Sujet du message: Ne serions-nous pas tous un peu quiétistes ? Répondre en citant

 
Citation:
 Les garçons et les filles qui sortent de nos écoles sont parfois bien décevants! Et je suis désolée mais ce n'est pas seulement la faute des parents!
Et non les parents ne sont pas les seuls responsables, voire ne le sont pas du tout. Ce que les parents n'ont pas forcement donné, car beaucoup d'entre eux ne l'ont même pas reçu, les écoles catholiques devraient le donner, mais ce n'est malheureusement pas le cas, au moins la plupart du temps. 
Les parents ont un rôle immense, mais ils ne peuvent pas tout faire... Espérons que les sacrifices faits mériteront à leurs enbfants de voir clair.
Je suis comme vous assez déçu du résultat des écoles de la FSSPX et des dominicaines. 
Prions pour ces oeuvres qui sont si importantes, et travaillons si nous pouvons à l'oeuvre de formation de ceux qui nous entourent. Le moyen des cellules de la Cité Catholique a porté de si bons fruits, pourquoi ne pas y revenir ? 


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Sam 9 Nov 2013, 18:38    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Alix
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 23 Juil 2012
Messages: 1 049
Localisation: montagne

MessagePosté le: Sam 9 Nov 2013, 18:39    Sujet du message: Ne serions-nous pas tous un peu quiétistes ? Répondre en citant

 Et le pire de tout ceci c'est que les mêmes mères dominicaines considèrent déjà Benoit XVI comme un saint! Pas étonnant qu'elles apprécient Lumen Gentium, elles applaudiront, sans doute aux prochaines canonisations. C'est désolant pour nos filles, d'autant que l'instruction qu'elles reçoivent est une bonne instruction laïque. Mais c'est loin d'être suffisant. Le problème vient aussi des prêtres qui ne critiquent plus les erreurs du pape, on l'a dit et répété, mais dans notre chapelle nous n'avons comme sermon que l'étude de l'évangile du jour, ce n'est donc pas étonnant de voir une génération abandonner les principes vestimentaires (première étape) alors que moi, par exemple, lorsque je suis" tombée "dans la tradition, j'ai jeté mes pantalons, j'ai mis une mantille sur ma tête. Je ne suis pas certaine qu'aujourd'hui je ferais de même!
On voit les St Pierre essayer de se rapprocher des familles, est-ce bon est-mauvais? Je ne crois pas que ça soit dans l'intérêt des enfants.


Revenir en haut
DEO GRATIAS
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 03 Juil 2012
Messages: 214

MessagePosté le: Sam 9 Nov 2013, 19:24    Sujet du message: Ne serions-nous pas tous un peu quiétistes ? Répondre en citant

La solution n'est pas de se couper du monde, ni de couper du monde nos enfants. Pour faire de bons combattants il faut qu'ils sachent dans quel monde ils sont et ce que ce monde a de mauvais.
Pourquoi mettre les enfants en pension systématiquement ? C'est d'abord aux parents d'éduquer leurs enfants et de leur transmettre comment aborder le monde et aimer Dieu.

Les cas ne sont pas tous les mêmes. La réflexion de Laudetur est très juste:

Si les enfants sont pensionnaires, au moins ne pas les surcharger d'activités supplémentaires qui les éloigne de l'affection qui leur est due.

 Nous n'avons pas à être dans l'agitation permanente, même pour les pèlerinages, même pour des activités pieuses.

Il faut aller à l'essentiel. L'essentiel après Dieu c'est la famille.

En restant en contact on transmet ce qu'on a à transmettre, il ne faut pas se décharger sur des structures.
Les prêtres conseillent mais les parents décident.

Il n'y aura jamais d'écoles parfaites et aucune école ne peut remplacer des parents attentifs. La difficulté quand les enfants sont pensionnaires trop tôt c'est que les parents ne peuvent pas les suivre de prés et ajuster le tir en cas de besoin.

Des enfants bien formés feront, s'ils ont la vocation, de bons séminaristes. Là encore il ne faut pas tout attendre des cadres du séminaire. Il n'y a pas de séminaire parfait.

L'erreur c'est de tout attendre des écoles, Fraternité ou pas. Le libéralisme est partout, il faut le prendre de front. C'est pas là qu'il faut commencer la bataille.

Et puis, bien sûr les parents ont leur mot à dire à l'école. Si quelque chose ne va pas, ils doivent le dire.


Revenir en haut
laudetur Jesus Christus
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 03 Aoû 2012
Messages: 327
Localisation: Pologne

MessagePosté le: Sam 9 Nov 2013, 19:49    Sujet du message: Ne serions-nous pas tous un peu quiétistes ? Répondre en citant

Il faut faire preuve de bon sens et d'équilibre!

Cela dit, il reste encore de bons prêtres qui n'hésitent pas à relever en chaire les erreurs modernes et même à faire remarquer les tenues vestimentaires peu catholiques!
 J'en connais plusieurs et d'âges différents!
La difficulté ce sont les fidèles qui montrent ostensiblement leur mécontentement! (et ce sont bien souvent des trente / quarante ans qui pourtant sont des tradi de naissance!)


Revenir en haut
Adam du Petit-Pont


Hors ligne

Inscrit le: 09 Oct 2013
Messages: 10

MessagePosté le: Sam 9 Nov 2013, 20:31    Sujet du message: Ne serions-nous pas tous un peu quiétistes ? Répondre en citant

Pour revenir au véritable sujet de ce topic, c'est-à-dire le sujet politique, et non pas celui de l'école, je dois dire que je suis assez d'accord avec Cernunnos. 


Il est absolument primordial pour les catholiques aujourd'hui fidèles à la Tradition de s'organiser pour préparer les prochaines décennies, et ce dans tous les domaines. A ce titre, l'exemple des juifs et des francs-maçons doit nous servir d'exemple (j'entends bien évidemment de les imiter dans la forme, et non pas dans le fond!). Je ne suis cependant pas d'accord avec Cernunnos au sujet des musulmans. S'il y a bien une communauté de non-organisée, c'est bien la communauté musulmane. 


Ce n'est que de cette manière que les catholiques fidèles à la Tradition pourront sortir la tête de l'eau. Je comprends très bien que, pour beaucoup, cette organisation paraisse trop difficile et trop abstraite pour être entreprise. Et oui, les résultats ne sont pas certains. Mais pour le savoir, ne faut-il pas commencer un jour?


Certaines personne, comme Alix, proposent, au lieu de s'organiser, d'attendre que l'un des prétendants au trône de France redevienne catholique. Libre à eux, mais ils peuvent attendre longtemps. 


Revenir en haut
petittroupeau
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 07 Mar 2013
Messages: 51
Localisation: rhone

MessagePosté le: Sam 9 Nov 2013, 20:40    Sujet du message: le quiétisme Répondre en citant

 
auparavant j'aurais réagi comme vous, ah mais que font tous ces bons catholiques, pourquoi ne se bougent ils pas mais après réflexion et aussi vie pratique de tous les jours, je ne vois pas trop comment nous cathos nous pourrions avoir un poids important dans la société étant donné que celle ci s'est adonnée totalement à l'esprit du monde et ce depuis 1789, il ne faut pas se faire d'illusions franchement si vous avancez en catho vous n'irez pas bien loin d'ailleurs il n'y a même pas besoin du maillage maçonnique actuel des institutions sur tout le territoire pour cela déjà le citoyen de base complètement matérialiste n'adhérera pas au catholicisme, il faut se faire une raison c'est fini ce temps là... à moins d'un miracle et je crois que seul Dieu , le christ pourra faire quelque chose nous pas, d'ailleurs dans toutes ses révélations reconnues par l'Eglise Il dit bien qu'Il interviendra, oui Lui tout seul, Il ne fait pas allusion à une résistance ou une action salvatrice de notre part comme quoi cela corrobore ses propos : "sans moi vous ne pouvez rien faire". Après je ne critique en rien celui qui se lance, qui est même d'ailleurs peut être inspiré mais gare  à celui qui se positionne trop en moralisateur car il ne suffit pas de dire je veux le faire que cela va se faire, d'ailleurs comment pourrait il le faire tellement aussi les autorités religieuses qui devraient le soutenir sont décevantes, ramenant ceux qui voudraient faire quelque chose à une action qui se réduit comme peau de chagrin. Car quand on regarde l'histoire du monde et plus précisément celle de l'Eglise on se rend compte et notamment depuis 1789 que peu à peu les papes ont lâché prise (et en disant cela je ne leur lance pas la pierre non plus eux aussi connaissent des limites que je conçois bien) mais enfin que ce soit Leon 13 avec le ralliement, Pie XI avec la condamnation de l'action française et pire le lachage des christeros, et la couche finale avec vatican II il faut avouer tout de même que pour le catho de base d'aujourd'hui son champ d'action est des plus limités d'autant que s'il bouge le moindre petit doigt alors là il en reçoit plein la figure tant  par ses ennemis (ce qui me parait normal, cela ne me choque pas c'est de bonne guerre) mais aussi par ceux qui devraient le soutenir (autorités religieuses), ah non ne dites pas cela, ne faites pas cela , vous êtes intolérants , oh que va t on penser de nous, vous êtes un extrémiste... voilà on ne ressent pas comme cela a pu être le cas avec jeanne d'arc en son temps un élan d'espérance, quelqu'un ou quelque chose qui vous amènerait à vous dépasser, à déplacer les montagnes tellement l'apathie , le découragement, le manque de surnaturel semblent triompher dans les cœurs aujourd'hui. Alors faire la morale à des cathos parce qu'ils sont inactifs c'est un peu présomptueux car ils ne font peut être pas de bruit, mais déjà pratiquer les sacrements, accomplir des sacrifices, prier c'est déjà pas mal à notre époque et en cela la vierge Marie ne serait ce qu'à Fatima avait l'air d'ailleurs de s'en contenter, il ne faut pas oublier que nous vivons actuellement d'autres temps d'autres mœurs où notre liberté et notre facilité d'exprimer notre foi sont bien mis à mal, il faut le considérer aussi cela avant de juger car l'on risque vite aussi de prendre le reproche de notre seigneur quand il disait aux pharisiens: vous faites porter des fardeaux à votre peuple que vous ne portez même pas donc pas de jugement hâtif sur nos coreligionnaires, Dieu aime aussi ceux qui se sacrifient en silence mais ne font pas forcément du bruit voire de l'esbroufe car du bruit il y a pu en avoir par le passé et cela peut paraitre bien puisque c'est un témoignage mais alors pourquoi cette apostasie aujourd'hui? Comme quoi les fruits de cette action n'ont pas été vraiment bénéfiques. 


Revenir en haut
fidelis servus


Hors ligne

Inscrit le: 26 Déc 2012
Messages: 52

MessagePosté le: Sam 9 Nov 2013, 20:43    Sujet du message: Ne serions-nous pas tous un peu quiétistes ? Répondre en citant

Sur l'organisation, tout à fait d'accord avec vous Adam.
Mais quel genre d'organisation, et pour quoi faire ?


Voila la principale question que je pose à Cernunnos: Vous dites d'aller dans le domaine proprement politique, concrètement, quelle action efficace pensez vous possible ?


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Alix
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 23 Juil 2012
Messages: 1 049
Localisation: montagne

MessagePosté le: Sam 9 Nov 2013, 20:49    Sujet du message: Ne serions-nous pas tous un peu quiétistes ? Répondre en citant

 Je n'ai jamais dit que j'attendais un roi, mais qu'il fallait un chef, un des descendant des rois aurait pu être ce chef.
N'importe qui, pourvu qu'il se lève et entraine les chrétiens, il y a encore des hommes courageux. Là nous aurions le soutien du Seigneur... et peut-être pas tout de suite et peut-être avec des martyrs, mais il faut un chef.


Revenir en haut
Cadoudal
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 13 Juil 2012
Messages: 542
Localisation: ILE DE FRANCE

MessagePosté le: Sam 9 Nov 2013, 21:00    Sujet du message: Ne serions-nous pas tous un peu quiétistes ? Répondre en citant

Voila la principale question que je pose à Cernunnos: Vous dites d'aller dans le domaine proprement politique, concrètement, quelle action efficace pensez vous possible ?


***************


l' abbé Beauvais a montré la voie en suscitant Civitas,
qui organise des manifestations réussies,
qui veut introduire des militants dans les conseils municipaux.


première étape dans la voie de la contre Révolution catholique et royale.




.


Revenir en haut
petittroupeau
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 07 Mar 2013
Messages: 51
Localisation: rhone

MessagePosté le: Sam 9 Nov 2013, 21:36    Sujet du message: à cadoudal Répondre en citant

 
c'est bien que des cathos veuillent intégrer les institutions même déjà municipales, mais à un moment donné ils seront court circuités car le système ne permettra pas qu'ils prennent du terrain déjà quand on voit les quelques maires qui sont contre le mariage homo et qui sont prêts à démissionner qu'aura gagner le camp de la vie dans l'histoire? Non il faudrait un salut par le haut, comme on disait autrefois, la foi ou la conversion du prince fait la foi ou la conversion du peuple et quand le prince est pourri le peuple le devient également (exemple de l'anglicanisme, de l'allemagne protestante...) c'est bien pour cela que les mouvements révolutionnaires eux l'avaient compris et ont toujours agi pour prendre le pouvoir par le haut c'est bien plus et plus vite "payant" à ce titre et les cathos ont du mal à le comprendre exemple des vendéens poussés par leurs chefs à se rendre vers Paris tellement la victoire leur souriait mais eux refusaient en raison des moissons et peut être aussi ce manque de vision plus lointaine c'est toujours le problème.


Revenir en haut
Adam du Petit-Pont


Hors ligne

Inscrit le: 09 Oct 2013
Messages: 10

MessagePosté le: Sam 9 Nov 2013, 21:43    Sujet du message: Ne serions-nous pas tous un peu quiétistes ? Répondre en citant

petittroupeau


Je crois que vous n'avez pas compris mon message. Par exemple, vous écrivez : "le citoyen de base complémentent matérialiste n'adhérera pas au catholicisme . Quel rapport avec mon précédent message qui ne parlait en aucun cas d'apostolat, mais uniquement de la nécessité pour les catholiques fidèles à la Tradition de s'organiser? Vous dites aussi: "Dieu aime aussi ceux qui se sacrifient en silence mais ne font pas forcément de bruit voire de l'esbroufe". En quoi le fait de s'organiser signifie-t-il faire de l'esbroufe? 




Vous êtes le premier à dire que "l'apathie et le découragement semblent triompher dans les cœurs aujourd'hui". N'avez-vous pas l'impression que ce constat peut aussi vous être adressé, vu votre dernier message? En effet,  je trouve un peu facile de dire que vu que que le catholicisme s'est effondré aujourd'hui, les catholiques doivent rester dans leur coin et garder le silence. Avec un tel raisonnement, la situation des catholiques en France et dans le monde n'est vraiment pas prête de s'arranger. 


Revenir en haut
Adam du Petit-Pont


Hors ligne

Inscrit le: 09 Oct 2013
Messages: 10

MessagePosté le: Sam 9 Nov 2013, 21:46    Sujet du message: Ne serions-nous pas tous un peu quiétistes ? Répondre en citant

petittroupeau


Je suis tout à fait d'accord avec vous au sujet du fait que la solution viendra par le haut. Mais si personne ne faire rien, que tous les catholiques restent dans leur coin en silence, comment une ou des personnes capables de "prendre le pouvoir par le haut", comme vous dites, pourront-t-elle émerger? 


Revenir en haut
Adam du Petit-Pont


Hors ligne

Inscrit le: 09 Oct 2013
Messages: 10

MessagePosté le: Sam 9 Nov 2013, 22:04    Sujet du message: Ne serions-nous pas tous un peu quiétistes ? Répondre en citant

Et pour tous ceux qui demandent à Cernunnos des exemples concrets pour agir en politique aujourd'hui, je leur conseille de lire l'article de Stageiritès intitulé: "La politique et les catholiques de tradition". Je ne sais pas ce que Cernunnos en pense, mais j'avais beaucoup apprécié cet article. 

Revenir en haut
Criton
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 09 Juil 2012
Messages: 249
Localisation: Paris

MessagePosté le: Sam 9 Nov 2013, 22:41    Sujet du message: Ne serions-nous pas tous un peu quiétistes ? Répondre en citant

Cher fidelis servus,
je connais une école de la fraternité qui avait un excellent prêtre qui enseignait à ses élèves :
la critique du libéralisme, la critique du modernisme, l'étude critique du concile vatican II, au besoin illustrée par des photographies expressives : JP2 embrassant le coran où marqué du signe de Shiva sur le front par une prêtresse indienne. 
Mais voila...cet abbé vient d'être muté cette année après seulement deux années de service...et tout ce que je sais c'est que ce n'est pas une promotion...

 

 


Revenir en haut
Pierre-Julien
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 08 Nov 2012
Messages: 91
Localisation: York

MessagePosté le: Sam 9 Nov 2013, 22:58    Sujet du message: Ne serions-nous pas tous un peu quiétistes ? Répondre en citant

u Petit-Pont, je dois dire que cela fait plaisir de vous lire ! Pour revenir au détail concernant les musulmans, je n’affirmais pas que la « Vague musulmane » qui avance sur notre Europe soit organisée comme un seul groupe homogène. Tout le monde sait bien cela. Mais il existe pourtant bel et bien des banques musulmanes, des produits financiers halal, des réseaux commerciaux musulmans etc.


Maintenant pour répondre à cette fameuse question du « que faire maintenant ? » :


  • J’avais signalé en début de discussion qu’en termes d’action il fallait agir en fonction de la réalité concrète des éléments en notre possession (nombre d’individus, organisation structurelle et  hiérarchique du groupe, formation, capacité d’action des membres, capacités du groupe, possibilité d’évolution, etc.).
  • Pour reprendre ce que disait Fidelis Servus, il faudrait certainement revenir au principe de « cellule » de la Cité catholique, en l’adaptant sans doute un petit peu aux circonstances actuelles. Il faut en effet revenir à une base structurée et organisée de formation (suivant un véritable programme d’étude). La formation politique est primordiale ! Parce que la formation précède l’action ! Il faut donc d’abord se former avant de parler d’action. Et d’ailleurs la formation est déjà une entreprise politique. Ensuite, quand un petit groupe est mieux formé (j’imagine après plusieurs années), il devrait pouvoir essayer de commencer quelques activités plus pratiques (sociales) qui bénéficieraient aux membres de ce groupe par exemple une association type MCF, une petite allocation familiale, etc… ou qui auraient un impact extérieur (internet, expositions, conférences, etc.)
  •  Avec les moyens modernes ce genre de système de « cellule » devrait pouvoir être plus efficace et exister de manière plus étendue, touchant même les personnes isolées. Si je souligne cela, c’est que je sais qu’il existe presque dans chaque prieuré des petits groupes d’étude politique (sans compter Civitas) qui pourraient se lier entre eux afin de recréer quelque chose de plus homogène au moins dans un premier temps. Il ne faut jamais aller trop vite dans ce genre de choses au risque de tout casser.
  • Alix souligne avec justesse l’exigence d’un chef à toute structure. Je suis partisan du fait que ce chef sortirait tout naturellement, car il est naturelle à tout groupe de posséder un chef.
  • Pour répondre maintenant à Cadoudal, je ne pense pas que Civitas soit la bonne voie. Tout d’abord l’organisation et la formation sont précisément ce qui leur fait défaut (et je sais vraiment de quoi je parle, croyez-moi). Ensuite leur action est trop portée sur l’ultra court terme (un coup les pièces de théâtre blasphématoires, un coup le mariage gay, à tel point que pour la dernière manifestation n’ayant rien à se mettre sous la dent, Civitas prit le thème ultra vague de marcher « contre l’anti-christianisme »; Cette manif' fut un désastre en terme de participant. Civitas ne semble être devenu guère plus qu'un énième groupuscule d'extrème droite avec les JNR, les Bad Skins, les gars du MPF de K. Lang, et les quelques gugusse de l'Action Française). Leur autre handicape est leur subordination directe aux prêtres (et là aussi je sais de quoi je parle). C’est en effet plus un « lobby » tradis à la botte de la FSSPX qu’une formation politique. En plus Civitas n’est pas aussi important que ce que pensent les parissiens. En métropole c’est peanuts. Et effectivement, cher Adam, par rapport à Civitas, cet article est pas mal : https://www.stageirites.fr/2013/08/politique-les-catholiques-tradition/


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 11:37    Sujet du message: Ne serions-nous pas tous un peu quiétistes ?

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Un évêque s'est levé! Index du Forum -> FORUM -> LE FORUM OUVERT AUX DISCUSSIONS Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2
Page 2 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com