Un évêque s'est levé!  Index du Forum

Un évêque s'est levé!
Forum

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 SOUTIEN A NOS EVÊQUES, PRÊTRES, RELIGIEUX, RELIGIEUSES REFRACTAIRES 


           
François: les traditionalistes font de "La vie de l'Eglise, une pièce de musée"

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Un évêque s'est levé! Index du Forum -> FORUM -> LE FORUM OUVERT AUX DISCUSSIONS
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Gentiloup
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2012
Messages: 2 884

MessagePosté le: Mar 26 Nov 2013, 22:03    Sujet du message: François: les traditionalistes font de "La vie de l'Eglise, une pièce de musée" Répondre en citant

 d'après Jean-Marie Guénois - Figaro

Dans un texte de 170 pages, multipliant les formules chocs, le Saint-Père livre sa vision de l'Église catholique et des principes qui doivent l'animer.
    
Le pape François installe une révolution dans l'Église. En publiant, mardi, une «exhortation apostolique» - premier texte magistériel de son pontificat -, il appelle à une «conversion de la papauté». Un axe politique qui suppose une «conversion» à tous les étages de l'Église catholique en vue de la relance de la «mission» explicite vers l'extérieur.     
Ce Pape demande comme jamais aux chrétiens de renouveler leur témoignage en «sortant» des habitudes pour proposer le Christ à leurs contemporains non «par prosélytisme mais par attraction». Car, estime-t-il, «tous ont le droit de recevoir l'Évangile» (Texte complet sur le site du Vatican)
    


Sur la mondanité spirituelle :
Citation de François:
« 95. Cette obscure mondanité se manifeste par de nombreuses attitudes apparemment opposées mais avec la même prétention de “dominer l’espace de l’Église”. Dans certaines d’entre elles on note un soin ostentatoire de la liturgie, de la doctrine ou du prestige de l’Église, mais sans que la réelle insertion de l’Évangile dans le Peuple de Dieu et dans les besoins concrets de l’histoire ne les préoccupe.

De cette façon la vie de l’Église se transforme en une pièce de musée, ou devient la propriété d’un petit nombre. Dans d’autres, la même mondanité spirituelle se cache derrière lafascination de pouvoir montrer des conquêtes sociales et politiques, ou dans une vaine gloire liée à la gestion d’affaires pratiques, ou dans une attraction vers les dynamiques d’auto-estime et de réalisation autoréférentielle. Elle peut aussi se traduire par diverses manières de se montrer soi-même engagé dans une intense vie sociale, remplie de voyages, de réunions, de dîners, de réceptions. Ou bien elle s’exerce par unfonctionnalisme de manager, chargé de statistiques, de planifications, d’évaluations, où le principal bénéficiaire n’est pas le Peuple de Dieu mais plutôt l’Église en tant qu’organisation. Dans tous les cas, elle est privée du sceau du Christ incarné, crucifié et ressuscité, elle se renferme en groupes d’élites, elle ne va pas réellement à la recherche de ceux qui sont loin, ni des immenses multitudes assoiffées du Christ. Il n’y a plus de ferveur évangélique, mais la fausse jouissance d’une autosatisfaction égocentrique. »
    



Dernière édition par Gentiloup le Jeu 28 Nov 2013, 20:14; édité 3 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 26 Nov 2013, 22:03    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Gentiloup
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2012
Messages: 2 884

MessagePosté le: Mar 26 Nov 2013, 22:07    Sujet du message: François: les traditionalistes font de "La vie de l'Eglise, une pièce de musée" Répondre en citant

Dans un texte de 170 pages, multipliant les formules chocs, le Saint-Père livre sa vision de l’Église catholique et des principes qui doivent l’animer.   
Le pape François installe une révolution dans l’Église. En publiant, mardi, une «exhortation apostolique» – premier texte magistériel de son pontificat -, il appelle à une «conversion de la papauté». Un axe politique qui suppose une «conversion» à tous les étages de l’Église catholique en vue de la relance de la «mission» explicite vers l’extérieur.
   
Ce Pape demande comme jamais aux chrétiens de renouveler leur témoignage en «sortant» des habitudes pour proposer le Christ à leurs contemporains non «par prosélytisme mais par attraction». Car, estime-t-il, «tous ont le droit de recevoir l’Évangile».   
Non aux «airs de carême sans Pâques»
Tout y passe, donc, en 170 pages, d’un texte dense, écrit de sa main. Le Pape était censé établir une synthèse du «synode sur la nouvelle évangélisation» que Benoît XVI avait convoqué en octobre 2012 (200 évêques, trois semaines de débats) mais le nouveau Pape en tient très peu compte. Il laisse, et c’est très nouveau, aux «épiscopats locaux» le soin d’en tirer les conclusions qu’ils jugeront utiles. Il préfère se concentrer sur ce qu’il a à dire à l’Église catholique qui l’a élu pape le 13 mars dernier.   
Premier point d’insistance, la «joie de l’Évangile», titre du document. Le Pape demande à chaque chrétien de «renouveler aujourd’hui même sa rencontre avec Jésus-Christ», de montrer «la miséricorde de Dieu», sa «tendresse», de laisser au vestiaire de l’histoire les «airs de carême sans Pâques», car «un évangélisateur ne devrait pas avoir constamment une tête d’enterrement».

  
Affaiblir le centre

Second point d’insistance, la réforme de l’Église en commençant par sa tête, la «papauté». Non seulement François se dit «ouvert aux suggestions» sur «un exercice de mon ministère qui le rende plus fidèle aux significations que Jésus-Christ entend lui donner». Mais il appelle de ses vœux une des applications du concile Vatican II que le cardinal Ratzinger, sous le pontificat de Jean-Paul II, a toujours combattu en enterrant ce projet: «un statut pour les conférences épiscopales» leur donnant «une certaine autorité doctrinale authentique».   
Ce qui revient effectivement à affaiblir le centre, la papauté, le Vatican, pour donner plus de place aux évêques locaux. De fait, c’est aussi nouveau, l’exhortation apostolique, publiée mardi, contient autant de références à des textes d’épiscopats de différentes régions du monde, qu’à des textes du magistère romain.   
Cette volonté de réforme de la culture profonde de l’Église – passer d’une vision centralisatrice et dogmatique, à une vision d’une Église «aux portes ouvertes» pour mieux accueillir – implique une série de petites réformes, qui ne sont pas d’aimables suggestions mais que François demande, de façon très nette, d’appliquer.

«Je prie le Seigneur qu’il nous offre davantage d’hommes politiques qui aient vraiment à cœur la vie des pauvres» Le pape François
  
  


     
Condamnation renouvelée de l’avortement

Par exemple: mettre la morale à sa place pour ne pas «alourdir» les fidèles, parler de l’essentiel du christianisme, à savoir «l’amour de Dieu» – le Pape relance à ce titre le thème conciliaire également controversé de la «hiérarchie des vérités» - ; recours et retour à la «piété populaire» qui parle aux «gens simples» et le rejet de la «spiritualité du bien-être» ; lutte contre le «cléricalisme» et la «mondanité spirituelle» qui utilise l’Église «autocentrée» pour se faire valoir ; catéchèse qui «annonce» vraiment le Christ et qui introduise aux «mystères de la foi» ; vision, non conflictuelle, des autres religions: l’islam en particulier à qui il demande toutefois «humblement» la réciprocité pour la liberté religieuse des chrétiens vivant en pays musulmans.

  
Cet esprit de réforme va cependant avec deux avertissements non équivoques. Il n’y a aucune évolution à attendre de sa part pour ouvrir le sacerdoce aux femmes. Et aucune concession sur la condamnation extrêmement ferme – renouvelée dans ce texte – de l’avortement. «On ne doit pas s’attendre à ce que l’Église change de position sur cette question. Je veux être tout à fait honnête à cet égard. (…) Ce n’est pas un progrès de prétendre résoudre les problèmes en éliminant une vie humaine.»


  

     
L’homélie doit faire «brûler les cœurs»

  
Outre cette série d’évolutions et de confirmations, cette «exhortation apostolique» contient deux morceaux de choix.

  
Le premier est un véritable traité de «l’homélie».

Le Pape considère que l’homélie du prêtre, lors de la messe, est un moment capital pour évangéliser. Il fustige les prêtres qui ne les préparent pas: c’est «malhonnête» et «irresponsable», car l’homélie doit faire «brûler les cœurs» des fidèles. François donne donc une large série de conseils concrets dignes d’un cours de séminaire, pour bien préparer les homélies.

  
L’autre morceau de choix est sa condamnation sans appel, déjà exprimée, d’une «économie qui tue» autour d’un «marché divinisé» qui génère «un système injuste à la racine» qui sera à terme cause de «violences» qu’aucun système de «forces de l’ordre» ne pourra contenir si une régulation n’intervient pas. «Je prie le Seigneur, écrit-il, qu’il nous offre davantage d’hommes politiques qui aient vraiment à cœur la vie des pauvres.» En affirmant cela, il reconnaît qu’il a conscience de «déranger»: «C’est gênant de parler de solidarité internationale (…), de parler de défendre des emplois (…), de parler d’un Dieu qui exige un engagement pour la justice.» Mais, dans son esprit, il n’y a pas d’évangélisation, sans cette forte «dimension sociale».   
============== 
 

Autre source: Michel Janva

 
Exhortation apostolique Evangelii gaudium : La Joie de l’Evangile
Elle est en ligne. Extraits :

  
Sur la famille :   
Citation:
« 66. La famille traverse une crise culturelle profonde, comme toutes les communautés et les liens sociaux. Dans le cas de la famille, la fragilité des liens devient particulièrement grave parce qu’il s’agit de la cellule fondamentale de la société, du lieu où l’on apprend à vivre ensemble dans la différence et à appartenir aux autres et où les parents transmettent la foi aux enfants. Le mariage tend à être vu comme une simple forme de gratification affective qui peut se constituer de n’importe quelle façon et se modifier selon la sensibilité de chacun. Mais la contribution indispensable du mariage à la société dépasse le niveau de l’émotivité et des nécessités contingentes du couple. Comme l’enseignent les Évêques français, elle ne naît pas « du sentiment amoureux, par définition éphémère, mais de la profondeur de l’engagement pris par les époux qui acceptent d’entrer dans une union de vie totale ». »



   
Sur la mondanité spirituelle :   
Citation:
« 95. Cette obscure mondanité se manifeste par de nombreuses attitudes apparemment opposées mais avec la même prétention de “dominer l’espace de l’Église”. Dans certaines d’entre elles on note un soin ostentatoire de la liturgie, de la doctrine ou du prestige de l’Église, mais sans que la réelle insertion de l’Évangile dans le Peuple de Dieu et dans les besoins concrets de l’histoire ne les préoccupe. De cette façon la vie de l’Église se transforme en une pièce de musée, ou devient la propriété d’un petit nombre. Dans d’autres, la même mondanité spirituelle se cache derrière lafascination de pouvoir montrer des conquêtes sociales et politiques, ou dans une vaine gloire liée à la gestion d’affaires pratiques, ou dans une attraction vers les dynamiques d’auto-estime et de réalisation autoréférentielle. Elle peut aussi se traduire par diverses manières de se montrer soi-même engagé dans une intense vie sociale, remplie de voyages, de réunions, de dîners, de réceptions. Ou bien elle s’exerce par unfonctionnalisme de manager, chargé de statistiques, de planifications, d’évaluations, où le principal bénéficiaire n’est pas le Peuple de Dieu mais plutôt l’Église en tant qu’organisation. Dans tous les cas, elle est privée du sceau du Christ incarné, crucifié et ressuscité, elle se renferme en groupes d’élites, elle ne va pas réellement à la recherche de ceux qui sont loin, ni des immenses multitudes assoiffées du Christ. Il n’y a plus de ferveur évangélique, mais la fausse jouissance d’une autosatisfaction égocentrique. »



   
Sur les divisions entre chrétiens :   
Citation:
« 98. À l’intérieur du Peuple de Dieu et dans les diverses communautés, que de guerres ! Dans le quartier, sur le lieu de travail, que de guerres par envies et jalousies, et aussi entre chrétiens ! La mondanité spirituelle porte certains chrétiens à être en guerre contre d’autres chrétiens qui font obstacle à leur recherche de pouvoir, de prestige, de plaisir ou de sécurité économique. De plus, certains cessent de vivre une appartenance cordiale à l’Église, pour nourrir un esprit de controverse. Plutôt que d’appartenir à l’Église entière, avec sa riche variété, ils appartiennent à tel ou tel groupe qui se sent différent ou spécial. »



   
Sur la dimension publique et sociale de la religion :   
Citation:
« 183. En conséquence, personne ne peut exiger de nous que nous reléguions la religion dans la secrète intimité des personnes, sans aucune influence sur la vie sociale et nationale, sans se préoccuper de la santé des institutions de la société civile, sans s’exprimer sur les événements qui intéressent les citoyens. Qui oserait enfermer dans un temple et faire taire le message de saint François d’Assise et de la bienheureuse Teresa de Calcutta ? Ils ne pourraient l’accepter. Une foi authentique – qui n’est jamais confortable et individualiste – implique toujours un profond désir de changer le monde, de transmettre des valeurs, de laisser quelque chose de meilleur après notre passage sur la terre. Nous aimons cette magnifique planète où Dieu nous a placés, et nous aimons l’humanité qui l’habite, avec tous ses drames et ses lassitudes, avec ses aspirations et ses espérances, avec ses valeurs et ses fragilités. La terre est notre maison commune et nous sommes tous frères. Bien que « l’ordre juste de la société et de l’État soit un devoir essentiel du politique », l’Église « ne peut ni ne doit rester à l’écart dans la lutte pour la justice ». Tous les chrétiens, et aussi les pasteurs, sont appelés à se préoccuper de la construction d’un monde meilleur. Il s’agit de cela, parce que la pensée sociale de l’Église est en premier lieu positive et fait des propositions, oriente une action transformatrice, et en ce sens, ne cesse d’être un signe d’espérance qui jaillit du cœur plein d’amour de Jésus Christ. En même temps, elle unit « ses efforts à ceux que réalisent dans le domaine social les autres Églises et Communautés ecclésiales, tant au niveau de la réflexion doctrinale qu’au niveau pratique ». »



   
Sur les pauvres :   
Citation:
« Nous ne parlons pas seulement d’assurer à tous la nourriture, ou une « subsistance décente», mais que tous connaissent « la prospérité dans ses multiples aspects ».http://www.vatican.va/holy_father/francesco/apost_exhortations/documents/pa… Ceci implique éducation, accès à l’assistance sanitaire, et surtout au travail, parce que dans le travail libre, créatif, participatif et solidaire, l’être humain exprime et accroît la dignité de sa vie. Le salaire juste permet l’accès adéquat aux autres biens qui sont destinés à l’usage commun. »



   
Sur le respect de la vie :   
Citation:
« 213. Parmi ces faibles, dont l’Église veut prendre soin avec prédilection, il y a aussi les enfants à naître, qui sont les plus sans défense et innocents de tous, auxquels on veut nier aujourd’hui la dignité humaine afin de pouvoir en faire ce que l’on veut, en leur retirant la vie et en promouvant des législations qui font que personne ne peut l’empêcher.Fréquemment, pour ridiculiser allègrement la défense que l’Église fait des enfants à naître, on fait en sorte de présenter sa position comme quelque chose d’idéologique, d’obscurantiste et de conservateur. Et pourtant cette défense de la vie à naître est intimement liée à la défense de tous les droits humains. Elle suppose la conviction qu’un être humain est toujours sacré et inviolable, dans n’importe quelle situation et en toute phase de son développement. Elle est une fin en soi, et jamais un moyen pour résoudre d’autres difficultés. Si cette conviction disparaît, il ne reste plus de fondements solides et permanents pour la défense des droits humains, qui seraient toujours sujets aux convenances contingentes des puissants du moment. La seule raison est suffisante pour reconnaître la valeur inviolable de toute vie humaine, mais si nous la regardons aussi à partir de la foi, « toute violation de la dignité personnelle de l’être humain crie vengeance en présence de Dieu et devient une offense au Créateur de l’homme ».
http://www.vatican.va/holy_father/francesco/apost_exhortations/documents/pa…


214. Précisément parce qu’il s’agit d’une question qui regarde la cohérence interne de notre message sur la valeur de la personne humaine, on ne doit pas s’attendre à ce que l’Église change de position sur cette question. Je veux être tout à fait honnête à cet égard. Cette question n’est pas sujette à de prétendues réformes ou à des “modernisations”. Ce n’est pas un progrès de prétendre résoudre les problèmes en éliminant une vie humaine. Mais il est vrai aussi que nous avons peu fait pour accompagner comme il convient les femmes qui se trouvent dans des situations très dures, où l’avortement se présente à elles comme une solution rapide à leur profonde angoisse, en particulier quand la vie qui croît en elles est la conséquence d’une violence, ou dans un contexte d’extrême pauvreté. Qui peut ne pas comprendre ces situations si douloureuses ? »


Hormis ce qui est en rouge, les surlignages en noir sont de l 'auteur.
 

   


Dernière édition par Gentiloup le Mar 26 Nov 2013, 22:37; édité 2 fois
Revenir en haut
Cadoudal
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 13 Juil 2012
Messages: 542
Localisation: ILE DE FRANCE

MessagePosté le: Mar 26 Nov 2013, 22:11    Sujet du message: François: les traditionalistes font de "La vie de l'Eglise, une pièce de musée" Répondre en citant

qu'il commence son oeuvre d' évangélisation par ce que les grands chrétiens ont toujours fait en premier:
dire la messe romaine antique, dite de st Pie V.


au lieu de lui faire la guerre
de vouloir sa disparition
ainsi que celle de  ceux qui la disent .


qu'il cesse de judaïser avec les disciples du Talmud dans les synagogues.


qu'il se repente d' avoir dit "je ne crois pas au Dieu catholique  "


comment veut-il qu'on le prenne au sérieux ?


Revenir en haut
AupiedelaCroix
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 31 Aoû 2012
Messages: 285

MessagePosté le: Mar 26 Nov 2013, 22:25    Sujet du message: François: les traditionalistes font de "La vie de l'Eglise, une pièce de musée" Répondre en citant

 Il y aurait beaucoup à dire sur l'ensemble du résumé du texte de 170 pages ci-dessus.

En tout cas qu'il nous laisse notre Tradition dans la naphtaline s'il le veut, elle y est mieux qu'à être détruite par ses soins, comme il le fait avec tant d'entrain... Et qu'il ne vienne pas chercher à nous sortir de nos musées.

On ne doit pas avoir le même vocabulaire. Ce qu'il appelle la naphtaline, ça doit être ce que nous appelons la liturgie de Saint-Pie V qui rend gloire à Dieu. Ce qu'il appelle "musées", ça doit être nos chapelles où sont vénérés nos saints et où le prêtre tourné vers l'autel du Saint-Sacrifice de Notre Seigneur, s'unit à lui...

Bref, qu'il reste avec ses imams, ses rabbins et ses maçons....

Nous nous ne changeons pas d'Evangile! 


Revenir en haut
Cadoudal
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 13 Juil 2012
Messages: 542
Localisation: ILE DE FRANCE

MessagePosté le: Mer 27 Nov 2013, 11:03    Sujet du message: François: les traditionalistes font de "La vie de l'Eglise, une pièce de musée" Répondre en citant

«Je prie le Seigneur qu’il nous offre davantage d’hommes politiques qui aient vraiment à cœur la vie des pauvres» Le pape François


*****


un pape doit plutôt dire, avec saint Pie X, qu'il veut tout restaurer en Jésus Christ,roi du ciel et de la terre;




la politique, l 'économie, le droit public et privé , l' éducation...




tout autre discours sur l' essentiel détourne l' action religieuse de sa vraie fin;




en se voilant derrière  des prétextes qui sont, en l 'occurrence ,  ceux du marxisme.


le but de l 'Eglise est de mener les âmes à la béatitude éternelle.


le but de la politique est d'apporter aux hommes les conditions matérielles 
qui leur permettent d' atteindre leur fin spirituelle.


Revenir en haut
Prague
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 17 Oct 2012
Messages: 169

MessagePosté le: Mer 27 Nov 2013, 16:06    Sujet du message: François: les traditionalistes font de "La vie de l'Eglise, une pièce de musée" Répondre en citant

Oui Aupiedelacroix, il y aurait beaucoup à dire et beaucoup de choses qui ne sont même pas commentées par les journalistes cités par GL.


Ainsi à propos du dialogue interreligieux "avec l'Islam":



253. Pour soutenir le dialogue avec l’Islam une formation adéquate des interlocuteurs est indispensable, non seulement pour qu’ils soient solidement et joyeusement enracinés dans leur propre identité, mais aussi pour qu’ils soient capables de reconnaître les valeurs des autres, de comprendre les préoccupations sous jacentes à leurs plaintes, et de mettre en lumière les convictions communes. Nous chrétiens, nous devrions accueillir avec affection et respect les immigrés de l’Islam qui arrivent dans nos pays, de la même manière que nous espérons et nous demandons à être accueillis et respectés dans les pays de tradition islamique. Je prie et implore humblement ces pays pour qu’ils donnent la liberté aux chrétiens de célébrer leur culte et de vivre leur foi, prenant en compte la liberté dont les croyants de l’Islam jouissent dans les pays occidentaux ! Face aux épisodes de fondamentalisme violent qui nous inquiètent, l’affection envers les vrais croyants de l’Islam doit nous porter à éviter d’odieuses généralisations, parce que le véritable Islam et une adéquate interprétation du Coran s’opposent à toute violence.   

D'abord, le pape parle de dialogue avec l'Islam et non avec les musulmans, ce qui est curieux.


Ensuite il n'est pas question de convertir "l'Islam" (on préférerait le terme de musulmans), mais il faut former les catholiques pour s'adapter à l'Islam... Enfin, peut-être après tout, préconise-t-il une formation commune pour les interlocuteurs des deux religions ???? Ce n'est pas très claire, mais comme il se fait volontiers l'interprète de l'islam, plus que du catholicisme... Toute les interprétations sont perlmises et recevables. 


D'autre part le terme équivalent à "islam" pour les catholiques, c'est "civilisation chrétienne". Cette civilisation dont Saint-Pie X qu'il doit exécrer, disait qu'elle n'était plus à inventer mais à restaurer dans le Christ.
Pour François la civilisation chrétienne est clairement à dissoudre dans le Coran en accueillant avec affection tous les immigrés qui voudront bien venir....

Enfin, comme à son habitude François stigmatise les catholiques qui font "d'odieuses généralisations", tandis que les "fondamentalistes violents", ne font qu "inquiéter François", et si on comprend bien, ces "fondamentalistes violents" l'inquiètent parce qu'ils occasionnent "d'odieuses généralisations" de la part de leurs victimes réelles ou potentielles chrétiennes et non parce qu'ils font d'innocentes victimes catholiques. Bannir


Clairement François est devenu l'avocat de toutes les religions sauf de la vraie religion.
Il est devenu pour la vraie religion un vrai Fouquier-Tinville 


Remarquons que François se fait l'interprète du "véritable Islam [ qui est ] une adéquate interprétation du Coran [ et qui ]s’oppose à toute violence"  ... Judas!


Revenir en haut
Cadoudal
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 13 Juil 2012
Messages: 542
Localisation: ILE DE FRANCE

MessagePosté le: Mer 27 Nov 2013, 21:24    Sujet du message: François: les traditionalistes font de "La vie de l'Eglise, une pièce de musée" Répondre en citant





Sainte Catherine de Sienne ( 1346-1380)
a toujours désiré la croisade 
et elle a travaillé beaucoup  à la réalisation de ce désir.


C'est le motif principal de sa visite à Grégoire XI  à Avignon .


 Raymond de Capoue , son confesseur,raconte cette entrevue :


"le pape lui avait dit: il nous faudrait d' abord faire la paix et nous organiserons
 ensuite la croisade."


"elle répliqua:"


"Très saint Père, vous ne trouverez jamais , pour établir la paix entre les chrétiens ,"
"un meilleur moyen que la croisade."
"Tous ces gens d' armes, qui entretiennent la guerre entre les fidèles , iront guerroyer "
"volontiers au service de Dieu."
"Peu d' hommes en effet sont assez mauvais pour ne pas consentir de bon coeur "
"à rendre à  Dieu un service qui, tout en leur plaisant , leur permet de racheter"
"leurs péchés."
"Une fois le foyer de discorde éteint , il ne pourrait plus y avoir d' incendie."
"C'est ainsi que vous obtiendrez , Très saint Père, d'un seul coup plusieurs excellents résultats."
"Vous donnerez la paix aux chrétiens qui la demandent;"
"vous sauverez en les perdant ces gens de guerre tout emprisonnés dans les filets "
"de leurs péchés;"
"s'ils remportent quelque victoire , vous interviendrez avec les autres princes "
"chrétiens pour en affermir le succès ,"
"et s'ils succombent dans la lutte , vous aurez gagné à Jésus Christ  leurs âmes qui"
"semblent aujourd'hui presque vouées à la perdition ."
"de cette croisade sortiront donc trois biens :"
"la paix de la chrétienté,
 la pénitence de ces gens de guerre,"
"et le salut de beaucoup de Sarrazins."




"il est vrai , ajoute Raymond de Capoue, qu'elle parlait souvent de la croisade;"
"qu'elle excitait et encourageait tous ceux qu'elle pouvait à y prendre part"
"elle exprimait l 'espoir que le Seigneur, jetant un regard  de miséricorde
" sur son peuple, sauverait par ce moyen beaucoup d' âmes , tant de fidèles "
"que d'infidèles."


P.Gillet - vie de ste Catherine de Sienne -Flammarion 1946.


Revenir en haut
InNomineDomini
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 01 Mar 2013
Messages: 142

MessagePosté le: Jeu 28 Nov 2013, 11:47    Sujet du message: François: les traditionalistes font de "La vie de l'Eglise, une pièce de musée" Répondre en citant

Merci Cadoudal pour ces bonnes références!


Cette "exhortation apostolique" en ce qui concerne la Tradition - qui nous vient du Christ par les Apôtres - est d'une importance capitale à double titre: 
  • d'une part parce qu'elle signifie que ce pontificat est bien décidé à accélérer la révolution conciliaire pour anéantir la Tradition et 
  • d'autre part, parce qu'il serait bien surprenant à la suite de cette article 95 sur la mondanité spirituelle, que François soit disposé à faire la moindre alliance avec la Fraternité.



Cela nous fait gagner un temps précieux. Merci Mon Dieu!


Ce qui m'étonne c'est que cela soit si peu relevé dans les rangs de la Fraternité. Parce que c'est une attaque frontale à mettre en lien avec la bénédiction que le pape a donnée à la Fraternité Saint-Pierre, et aux déclarations de son supérieur l'abbé Ribbeton qui démontrent que ces "traditionalistes" ont mis en pratique toutes les conditions que Benoît XVI avait demandé le 15 juin dernier à Mgr Fellay, rejetant ainsi sa Déclaration doctrinale pourtant déjà tellement conciliante avec les conciliaires.


Nous ne sommes pas sauvés, il ne faut pas crier victoire parce que la lutte contre le libéralisme à l'intérieur de la Fraternité doit se poursuivre. La confiance n'est pas rétablie non plus parce que Mgr Fellay n'est pas revenu sur le calamiteux chapitre de 2012.
Cependant tout en restant vigilants, nous pouvons quand même un peu respirer.


Je suis fort étonnée que nous ne soyons pas plus nombreux à nous réjouir de ce répit!


Revenir en haut
Mariana
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 27 Juin 2012
Messages: 107

MessagePosté le: Jeu 28 Nov 2013, 13:29    Sujet du message: François: les traditionalistes font de "La vie de l'Eglise, une pièce de musée" Répondre en citant

InNomineDomini a écrit:
Ce qui m'étonne c'est que cela soit si peu relevé dans les rangs de la Fraternité. 


Il n'y a rien d'étonnant que cette charge apocalyptique contre l'Eglise catholique par un pape ne soit pas relevée spontanément par la Fraternité, ni d'ailleurs par la Résistance. Cela ne fait le bonheur ni de Mgr Fellay, (qui voit ses chances de ralliement s'éloigner), ni de la Résistance (qui voit ses chances de récupérer les prêtres et les fidèles de la Fraternité diminuer). Mr. Green


Revenir en haut
Alix
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 23 Juil 2012
Messages: 1 049
Localisation: montagne

MessagePosté le: Jeu 28 Nov 2013, 14:21    Sujet du message: François: les traditionalistes font de "La vie de l'Eglise, une pièce de musée" Répondre en citant

Ce n'est qu'un répit.
Nous avons toujours mgr Fellay et sa clique, au pouvoir!
Nous pourrons respirer quand ces gens-là seront partis, quand nos prêtres critiqueront sans cesse les erreurs du concile et des papes, oui, à ce moment là nous respirerons.


Revenir en haut
tropdenoms
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 20 Juin 2012
Messages: 277

MessagePosté le: Jeu 28 Nov 2013, 15:41    Sujet du message: François: les traditionalistes font de "La vie de l'Eglise, une pièce de musée" Répondre en citant

 
Citation:
InNomineDomini a écrit:
Ce qui m'étonne c'est que cela soit si peu relevé dans les rangs de la Fraternité.



Il n'y a rien d'étonnant que cette charge apocalyptique contre l'Eglise catholique par un pape ne soit pas relevée spontanément par la Fraternité, ni d'ailleurs par la Résistance. Cela ne fait le bonheur ni de Mgr Fellay, (qui voit ses chances de ralliement s'éloigner), ni de la Résistance (qui voit ses chances de récupérer les prêtres et les fidèles de la Fraternité diminuer).





Il y a une troisième catégorie qui n'aime pas qu'on répercute la détestation de François pour la Tradition, ce sont les ralliés; il n'y a qu'à voir sur le forum des ralliés qui a exclu Miserere qui avait témoigné de sa solidarité à l'abbé Pinaud. Ils chechent à minimiser et à étouffer la portée des termes de François. Il n'y a qu'à lire cet article pour comprendre.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 19:32    Sujet du message: François: les traditionalistes font de "La vie de l'Eglise, une pièce de musée"

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Un évêque s'est levé! Index du Forum -> FORUM -> LE FORUM OUVERT AUX DISCUSSIONS Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com