Un évêque s'est levé!  Index du Forum

Un évêque s'est levé!
Forum

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 SOUTIEN A NOS EVÊQUES, PRÊTRES, RELIGIEUX, RELIGIEUSES REFRACTAIRES 


           
François : "musées folkloriques d’ermites renfermés, condamnés à répéter toujours les mêmes choses »

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Un évêque s'est levé! Index du Forum -> FORUM -> LE FORUM OUVERT AUX DISCUSSIONS
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Prague
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 17 Oct 2012
Messages: 169

MessagePosté le: Lun 2 Déc 2013, 23:46    Sujet du message: François : "musées folkloriques d’ermites renfermés, condamnés à répéter toujours les mêmes choses » Répondre en citant

Intéressante synthèse concernant le sens de l'exhortation de François: Evangelli Gaudium, qui extirpe de la gangue progressiste vaseuse, le coeur du discours, même si l'auteur est un adepte aveuglé par Benoît XVI; il n'a pas compris que les deux papes défendent les mêmes valeurs conciliares de façons différentes;
Mais en l'occurrence ce petit commentaire est bien fait:


Je m’inscris en faux. par Yves Daoudal 2013-12-02 13:23:06

Pardonnez-moi, mais le pape vient de dire (233) :

"Le critère de réalité d’une parole déjà incarnée et qui cherche toujours à s’incarner, est essentiel à l’évangélisation. (…) Ce critère nous pousse à mettre en pratique la Parole, à réaliser des œuvres de justice et de charité dans lesquelles cette Parole soit féconde."

Ceci est une des multiples (en fait quasi quotidiennes) interventions du pape sur le nécessaire activisme envers le prochain pauvre, malade, etc., car c’est ainsi qu’on rencontre Jésus, sur la nécessité de « sortir de l’Eglise » pour aller « aux périphéries », etc.

Or, juste après, le pape dénonce deux dangers : il y a ceux qui sont tellement ouverts sur le monde qu’ils se contentent de le regarder béatement, et il y a ceux qui sont tellement centrés sur leur petite vie et leur petit monde qu’ils se transforment en un musée folklorique d’ermites renfermés.

Le musée folklorique d’ermites renfermés, c’est donc notamment ceux qui ne « sortent » pas (péché majeur pour François). Et pourquoi ne sortent-ils pas ? Parce qu’ils croient trouver Dieu dans leurs… clôtures. C’est pourquoi ce sont des « ermites ». Et en quoi sont-ils folkloriques ? Parce qu’ils « répètent » des choses du passé.

Si cela n’a aucun rapport avec la liturgie et avec les moines, expliquez-moi donc ce que viennent faire, dans ce paragraphe, les « ermites », et ce que veut dire ici le mot « folklorique ». Et donnez-moi des exemples concrets de « musée folklorique d’ermites renfermés », selon François, qui n’aient aucun rapport avec la liturgie et la vie religieuse.

Vie religieuse dont François vient par ailleurs de donner la définition suivante:

« Ce sont des hommes et des femmes qui peuvent réveiller le monde. La vie consacrée est une prophétie. Dieu nous demande de sortir du nid et d'être envoyés sur les frontières du monde, en évitant la tentation de les “domestiquer”. Telle est la façon la plus concrète d'imiter le Seigneur. »

"Sortir du nid et être envoyé sur les frontières du monde". Mais cela ne correspond en aucune manière aux religieux cloitrés et contemplatifs, qui sont pourtant le coeur de la vie religieuse. Sauf s'ils ne sont en réalité que musée d'ermites renfermés...


SOURCE: http://www.leforumcatholique.org/message.php?num=739044
   


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 2 Déc 2013, 23:46    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
capucine


Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2013
Messages: 31
Localisation: beau pays

MessagePosté le: Mar 3 Déc 2013, 22:16    Sujet du message: François : "musées folkloriques d’ermites renfermés, condamnés à répéter toujours les mêmes choses » Répondre en citant

Eh bien, heureusement que vous nous traduisez, en langage catholique, les mots du Pape François 1er... car l' élocution de ce dernier était pour moi du charabia... fatiguant, tant je ne comprenais rien. Mais qu'est-ce qu'il veut dire? Continuez, à nous traduire car nous serons  ainsi moins dupe. Donc merci

Revenir en haut
Cadoudal
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 13 Juil 2012
Messages: 542
Localisation: ILE DE FRANCE

MessagePosté le: Mer 4 Déc 2013, 05:04    Sujet du message: François : "musées folkloriques d’ermites renfermés, condamnés à répéter toujours les mêmes choses » Répondre en citant

comment un pape (?) qui affirme
que chacun définit lui même son bien et son mal
qui déclare qu'il ne croit pas au Dieu catholique
qu'il ne condamne pas le péché contre nature


comment un tel homme peut-il imiter st Paul?


ira-t-il sur les marchés pour enseigner Jésus , et Jésus crucifié?
exhorter à recevoir l 'Évangile, lui qui participe aux rites judaïques,
à fuir les péchés mortels qui mènent à la damnation éternelle;
à prêcher l' ascèse et l 'oraison?
à recevoir les sacrements qui donnent la vie éternelle et bienheureuse?


les objectifs du pape François sont terrestres et non célestes.


il veut livrer le troupeau du Christ au Talmud;
il veut conduire son troupeau dans le Temple maçonnique d' Assise.
il nous donne un modèle nouveau: saint Jean Paul II embrassant le Coran.


Revenir en haut
Mariana
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 27 Juin 2012
Messages: 107

MessagePosté le: Mer 4 Déc 2013, 18:14    Sujet du message: François : "musées folkloriques d’ermites renfermés, condamnés à répéter toujours les mêmes choses » Répondre en citant

Vous méditerez Mr. Green  les définitions du père calmel:


 
Citation:
"Le progressisme se caractérise par son langage confus et interminable" - Dans le Père Roger-Thomas Calmel P. 304
et ailleurs il continuait:
 
Citation:
"J'ai toujours eu horreur des expressions molles, visqueuses ou fuyantes, qui peuvent être tirées dans tous les sens, auxquelles chacun peut faire dire ce qu'il veut; (...) elles me sont d'autant plus en horreur qu'elles se couvrent d'autorité ecclésiastiques (...) alors surtout ces expressions me semblent une injure indirecte à celui qui a dit : "je suis la vérité .... Vous êtes la lumière du monde ... Que votre parole soit oui si c'est oui et non si c'est non." - Dans le père Roger-Thomas Calmel p. 304

en lisant un large extrait d'Evangelii Gaudium dans dans lequel Prague a puisé le titre de son message:


http://www.vatican.va/holy_father/francesco/apost_exhortations/documents/pa…
 
Citation:
Chapitre 4 La dimension sociale de l'évangélisation

III Le bien commun et la paix sociale

- Le tout est supérieur à la partie

234. Entre la globalisation et la localisation se produit aussi une tension. Il faut prêter attention à la dimension globale pour ne pas tomber dans une mesquinerie quotidienne. En même temps, il ne faut pas perdre de vue ce qui est local, ce qui nous fait marcher les pieds sur terre. L’union des deux empêche de tomber dans l’un de ces deux extrêmes : l’un, que les citoyens vivent dans un universalisme abstrait et globalisant, ressemblant aux passagers du wagon de queue, qui admirent les feux d’artifice du monde, celui des autres, la bouche ouverte et avec des applaudissements programmés. L’autre, qu’ils se transforment en un musée folklorique d’ermites renfermés, condamnés à répéter toujours les mêmes choses, incapables de se laisser interpeller par ce qui est différent, d’apprécier la beauté que Dieu répand hors de leurs frontières.  

 

 
235. Le tout est plus que la partie, et plus aussi que la simple somme de celles-ci. Par conséquent, on ne doit pas être trop obsédé par des questions limitées et particulières. Il faut toujours élargir le regard pour reconnaître un bien plus grand qui sera bénéfique à tous. Mais il convient de le faire sans s’évader, sans se déraciner. Il est nécessaire d’enfoncer ses racines dans la terre fertile et dans l’histoire de son propre lieu, qui est un don de Dieu. On travaille sur ce qui est petit, avec ce qui est proche, mais dans une perspective plus large. De la même manière, quand une personne qui garde sa particularité personnelle et ne cache pas son identité, s’intègre cordialement dans une communauté, elle ne s’annihile pas, mais elle reçoit toujours de nouveaux stimulants pour son propre développement. Ce n’est ni la sphère globale, qui annihile, ni la partialité isolée, qui rend stérile.  

 

 
236. Le modèle n’est pas la sphère, qui n’est pas supérieure aux parties, où chaque point est équidistant du centre et où il n’y a pas de différence entre un point et un autre. Le modèle est le polyèdre, qui reflète la confluence de tous les éléments partiels qui, en lui, conservent leur originalité. Tant l’action pastorale que l’action politique cherchent à recueillir dans ce polyèdre le meilleur de chacun. Y entrent les pauvres avec leur culture, leurs projets, et leurs propres potentialités. Même les personnes qui peuvent être critiquées pour leurs erreurs ont quelque chose à apporter qui ne doit pas être perdu. C’est la conjonction des peuples qui, dans l’ordre universel, conservent leur propre particularité ;c’est la totalité des personnes, dans une société qui cherche un bien commun, qui les incorpore toutes en vérité.  


237. A nous chrétiens, ce principe nous parle aussi de la totalité ou de l’intégrité de l’Évangile que l’Église nous transmet et nous envoie prêcher. La plénitude de sa richesse incorpore les académiciens et les ouvriers, les chefs d’entre-prise et les artistes, tous. La “mystique populaire” accueille à sa manière l’Évangile tout entier, et l’incarne sous forme de prière, de fraternité, de justice, de lutte et de fête. La Bonne Nouvelle est la joie d’un Père qui ne veut pas qu’un de ses petits se perde. Ainsi jaillit la joie du Bon Pasteur qui retrouve la brebis perdue et la réintègre à son troupeau. L’Évangile est le levain qui fait fermenter toute la masse, la ville qui brille en haut de la montagne éclairant tous les peuples. L’Évangile possède un critère de totalité qui lui est inhérent : il ne cesse pas d’être Bonne Nouvelle tant qu’il n’est pas annoncé à tous, tant qu’il ne féconde pas et ne guérit pas toutes les dimensions de l’homme, tant qu’il ne réunit pas tous les hommes à la table du Royaume. Le tout est supérieur à la partie.  



Revenir en haut
petittroupeau
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 07 Mar 2013
Messages: 51
Localisation: rhone

MessagePosté le: Mer 4 Déc 2013, 19:41    Sujet du message: François : "musées folkloriques d’ermites renfermés, condamnés à répéter toujours les mêmes choses » Répondre en citant

en effet comme tout bon moderniste qu'il est, françois nous la joue à l'esbrouffe avec des phrases au contenu abstrait et bien généraliste pour lesquelles personne soi tant un peu raisonnable n'accroche, peut être à part des journalistes? C'était déjà comme cela avec jean paul 2, personne au fond ne captait rien tellement leur cerveau était en ébullition. A l'entendre françois appelle à une sorte de nouvelle évangélisation non? Tous ces modernos se contredisent eux mêmes car dans leur "bible" vaticanesque 2, justement les textes demandent désormais aux catholiques de ne plus convertir donc finalement maintenant il faut se taire, donc c'est incompréhensible tellement cela s'oppose avec la pensée de françois, je ne sais pas comment un catholique de bonne foi et qui s'acharne à suivre les préceptes de l'église conciliaire, notamment avec la sacro sainte obéissance qui les caractérisent tant ("je préfère me tromper avec le pape qu'avoir raison sans lui"), peut suivre ce charabia spirituel.

Revenir en haut
Chat-Huant
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2012
Messages: 130
Localisation: Sologne du 41

MessagePosté le: Mer 4 Déc 2013, 20:39    Sujet du message: François : "musées folkloriques d’ermites renfermés, condamnés à répéter toujours les mêmes choses » Répondre en citant

Avec F1, on est loin de la richesse mais aussi de la simplicité si pénétrante des mots judicieusement pesés et choisis de Msg Lefebvre
Avec F1, je comprends rien à ce qu'il raconte et de toute façon, je ne l'écoute même plus


Revenir en haut
champoiseau
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 25 Oct 2012
Messages: 24
Localisation: yvetot

MessagePosté le: Mer 4 Déc 2013, 22:22    Sujet du message: François : "musées folkloriques d’ermites renfermés, condamnés à répéter toujours les mêmes choses » Répondre en citant

Une bouillie qui nous étouffe! Que la parole soit une sinon elle devient mensonge."Fuyez le monde" non pas les hommes qui ont besoin de notre aide charitable  Non ce n'est pas l'Eglise qui doit "sortir". Elle doit rester le refuge vers lequel nous nous dirigerons en cas d'accident. Quel mépris du pape envers tous les ermites qui consacrent leur vie à prier et qui sont les paratonnerres de l'humanité. Oui, une seule consigne: fidélité à la messe de la tradition et à la parole du Christ, mais non trafiquée

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
capucine


Hors ligne

Inscrit le: 16 Nov 2013
Messages: 31
Localisation: beau pays

MessagePosté le: Jeu 5 Déc 2013, 10:52    Sujet du message: Sphère, polyédre Répondre en citant

235- Ce n'est , ni la sphère globale qui annihile, ni la partialité isolée, qui rend stérile.

236- Le modèle n'est pas la sphère, qui n'est pas supérieure aux parties, où chaque point est équidistant du centre et où il n'y a pas de différence entre un point et un autre. Le modèle est le polyèdre, qui reflète la confluence de tous les éléments partiels qui, en lui, conservent leur originalité

Quelqu'un pourrait me traduire ?, je sais qu'il est Jésuite, mais tout de même.
Quelqu'un pourrait-il y trouver une analogie avec, le tout et la partie, avec la globalisation et la localisation, sphère et polyèdre? Merci


Revenir en haut
Cadoudal
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 13 Juil 2012
Messages: 542
Localisation: ILE DE FRANCE

MessagePosté le: Jeu 5 Déc 2013, 11:16    Sujet du message: François : "musées folkloriques d’ermites renfermés, condamnés à répéter toujours les mêmes choses » Répondre en citant

234. Entre la globalisation et la localisation se produit aussi une tension. Il faut prêter attention à la dimension globale pour ne pas tomber dans une mesquinerie quotidienne. En même temps, il ne faut pas perdre de vue ce qui est local, ce qui nous fait marcher les pieds sur terre. L’union des deux empêche de tomber dans l’un de ces deux extrêmes : l’un, que les citoyens vivent dans un universalisme abstrait et globalisant, ressemblant aux passagers du wagon de queue, qui admirent les feux d’artifice du monde, celui des autres, la bouche ouverte et avec des applaudissements programmés. L’autre, qu’ils se transforment en un musée folklorique d’ermites renfermés, condamnés à répéter toujours les mêmes choses, incapables de se laisser interpeller par ce qui est différent, d’apprécier la beauté que Dieu répand hors de leurs frontières.   
 
************ 
 
 
 
que le Sacré Collège de la sainte Eglise  apostolique et romaine ne soit plus capable que de nommer que des guignols pareils  
 
à la fonction suprême, c' est un signe apocalyptique. 


l' abomination de la désolation dans le lieu saint.
 

Nietzsche , le faux prophète de la mort de Dieu, 
 
rêvait d'un Pétrone pape pour tuer l 'Eglise. 
 
 ce qui me surprend le plus chez ce drôle de pape, c'est qu'il récite sans cesse du Nietzsche, celui qui voulait renverser toutes les valeurs.
 


 
les chrétiens , qui songent au salut éternel , ne sont , pour ce triste pape ,que des gardiens d'un musée sans âme dignes de pitié, coupés de sa conception de la vie. 
 

il pense régénérer l 'Eglise en mettant sur les autels  saint Jean Paul II embrassant le Coran, désavouant ainsi  des légions de martyrs.
 
en présidant la grande loge maçonnique d' Assise.


Dieu aura été tué une deuxième fois avec le concile moderniste de Vatican II .
  
 


Revenir en haut
AupiedelaCroix
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 31 Aoû 2012
Messages: 285

MessagePosté le: Jeu 5 Déc 2013, 17:10    Sujet du message: François : "musées folkloriques d’ermites renfermés, condamnés à répéter toujours les mêmes choses » Répondre en citant

Toujours dans Evangelii Gaudium, notons la référence de François à la note de Conférence des Evêques de France qui admet le mariage pour tous dans le langage diluant des fourbes :   

 
Citation:


66. La famille traverse une crise culturelle profonde, comme toutes les communautés et les liens sociaux. Dans le cas de la famille, la fragilité des liens devient particulièrement grave parce qu’il s’agit de la cellule fondamentale de la société, du lieu où l’on apprend à vivre ensemble dans la différence et à appartenir aux autres et où les parents transmettent la foi aux enfants. Le mariage tend à être vu comme une simple forme de gratification affective qui peut se constituer de n’importe quelle façon et se modifier selon la sensibilité de chacun. Mais la contribution indispensable du mariage à la société dépasse le niveau de l’émotivité et des nécessités contingentes du couple. Comme l’enseignent les êvêques français, elle ne naît pas « du sentiment amoureux, par définition éphémère, mais de la profondeur de l’engagement pris par les époux qui acceptent d’entrer dans une union de vie totale ».[60]   (ICI)






 
Ref: [60] Conférence des Évêques de France, Note du Conseil Famille et Société « Elargir le mariage aux personnes de même sexe ? Ouvrons le débat ! » ( 28 septembre 2012)

 
Après un délayage pompeux, très long et assommant, que lit-on dans la conclusion de cette note ? Question

 
Citation:
Une évolution du droit de la famille est toujours possible. Mais plutôt que de céder aux pressions de différents groupes, la France s'honorerait à instaurer un vrai débat de société et à chercher une solution originale qui fasse droit à la demande de reconnaissance des personnes homosexuelles sans pour autant porter atteinte aux fondements anthropologiques de la société.   -  Note du Conseil Famille et Société « Elargir le mariage aux personnes de même sexe ? Ouvrons le débat ! » ( 28 septembre 2012)   

   
Bien sûr, le reste est du même tonneau... Bref, c'est en faveur du mariage homo! Alors il est bien étrange tout-de-même de faire référence à ce texte sans en adopter la vue d'ensemble !   
Quand on privilégie le premier dimanche de l'Avent, la journée en faveur de lutte contre le SIDA et qu'en même temps on demande la gratuité des soins, non pour les cancéreux ou les lépreux, mais pour les sidaïques dont on sait que c'est les homos qui sont les plus touchés...  Bref, sans compter le scandaleux président de l'IOR, Mgr Ricca , nommé par François pour moraliser la banque du Vatican...    

   
Bon, on a compris!  Il faudrait pas nous prendre pour des niais non plus!    

   


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 17:35    Sujet du message: François : "musées folkloriques d’ermites renfermés, condamnés à répéter toujours les mêmes choses »

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Un évêque s'est levé! Index du Forum -> FORUM -> LE FORUM OUVERT AUX DISCUSSIONS Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com