Un évêque s'est levé!  Index du Forum

Un évêque s'est levé!
Forum

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 SOUTIEN A NOS EVÊQUES, PRÊTRES, RELIGIEUX, RELIGIEUSES REFRACTAIRES 


           
François accélère la formation d'églises nationales et la collégialité

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Un évêque s'est levé! Index du Forum -> FORUM -> LE FORUM OUVERT AUX DISCUSSIONS
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Franc-tireur


Hors ligne

Inscrit le: 07 Déc 2013
Messages: 17

MessagePosté le: Sam 21 Déc 2013, 18:16    Sujet du message: François accélère la formation d'églises nationales et la collégialité Répondre en citant

Je viens de retomber sur l'Interview du pape François aux revues culturelles jésuites Réalisée par le P. Antonio Spadaro, sj
du 10 septembre 2013.
C'est fou le coup d'embrayage qu'il a donné, sitôt arrivé, à la Révolution!


Déjà c'est clair, il ne veut plus du primat de Saint-Pierre, on l'a su dés qu'il s'est présenté comme l'évêque de Rome, mais il ne perd pas son temps:  
Citation:
«  Les dicastères romains sont au service du pape et des évêques : ils doivent aider soit les Églises particulières soit les conférences épiscopales. Ils sont des organismes d’aide. Dans certains cas, quand ils ne sont pas bien compris, ils courent le risque de devenir plutôt des organismes de censure. C’est  impressionnant de voir les dénonciations pour manque d’orthodoxie qui arrivent à Rome ! Je crois que ces cas doivent être étudiés par les conférences épiscopales locales, auxquelles Rome peut fournir une aide pertinente. De fait, ces cas se traitent mieux sur place. Les dicastères romains sont des médiateurs et non des intermédiaires ou des gestionnaires. »



Autrement dit, les dicastères ne sont pas au services de l'Eglise toute entière les autorités suprêmes, mais seulement des organismes internes de gestions des problèmes entre les évêques et Rome. Pas du tout des recours en cas de conflits locaux!


Enfin je vous laisse lire ci-dessous, c'est aussi en ligne , aux pages 18 et 19. 
C'est moi qui a mis le gras. 
Citation:
 Les dicastères romains, la synodalité, l’œcuménisme, il dit des choses  

 
À propos de la référence à la hiérarchie, je demande alors au pape : « Que pensez-vous des dicastères romains ? » 

 
 Réponse : «  Les dicastères romains sont au service du pape et des évêques : ils doivent aider soit les Églises particulières soit les conférences épiscopales. Ils sont des organismes d’aide. Dans certains cas, quand ils ne sont pas bien compris, ils courent le risque de devenir plutôt des organismes de censure. C’est  impressionnant de voir les dénonciations pour manque d’orthodoxie qui arrivent à Rome ! Je crois que ces cas doivent être étudiés par les conférences épiscopales locales, auxquelles Rome peut fournir une aide pertinente. De fait, ces cas se traitent mieux sur place. Les dicastères romains sont des médiateurs et non des intermédiaires ou des gestionnaires. » 

 
Je rappelle au pape que le 29 juin dernier, pendant la cérémonie de bénédiction et remise du pallium à 34 archevêques métropolitains, il avait présenté le « chemin de la synodalité » comme le chemin qui conduit l’Église unie à « croître en harmonie avec le service du primat (romain)  ». C’est pourquoi je demande : « Comment concilier harmonieusement le primat de Pierre et la synodalité ? Quels chemins peuvent être pratiqués, et ce dans une perspective œcuménique ? »  

 
 Réponse : « On doit marcher ensemble : les personnes (la gente), les évêques et le pape. La synodalité se vit à différents niveaux. Il est peut-être temps de changer la manière de faire du Synode, car celle qui est pratiquée actuellement me paraît statique. Cela pourra aussi avoir une valeur œcuménique, tout particulièrement avec nos frères orthodoxes. D’eux, nous pouvons en apprendre davantage sur le sens de la collégialité épiscopale et sur la tradition de la synodalité. L’effort de réflexion commune, qui prend en considération la manière dont l’Église était gouvernée dans les premiers siècles, avant la rupture entre l’Orient et l’Occident, portera du fruit en son temps. Ceci est important pour les relations œcuméniques: non seulement mieux se connaître, mais aussi reconnaître ce que l’Esprit a semé dans l’autre comme un don qui nous est aussi destiné. Je veux poursuivre la réfl‚exion sur la manière d’exercer le primat de Pierre, déjà initiée en 2007 par la Commission mixte, ce qui a conduit à la signature du Document de Ravenne. Il faut continuer dans cette voie. » 

 
Je cherche à comprendre comment le pape voit l’avenir de l’unité de l’Église. Il me répond :  

 
Réponse: « Nous devons cheminer unis  dans les différences : il n’y a pas d’autre chemin pour nous unir. C’est le chemin de Jésus. » 



Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 21 Déc 2013, 18:16    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Un évêque s'est levé! Index du Forum -> FORUM -> LE FORUM OUVERT AUX DISCUSSIONS Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com