Un évêque s'est levé!  Index du Forum

Un évêque s'est levé!
Forum

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 SOUTIEN A NOS EVÊQUES, PRÊTRES, RELIGIEUX, RELIGIEUSES REFRACTAIRES 


           
Mgr Fellay attaque de nouveau les fondements de la Fraternité : notamment à travers le livre de M. l'abbé Pivert
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Un évêque s'est levé! Index du Forum -> FORUM -> LE FORUM OUVERT AUX DISCUSSIONS
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Vendéen
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 25 Déc 2012
Messages: 22
Localisation: France

MessagePosté le: Ven 27 Déc 2013, 13:49    Sujet du message: Mgr Fellay attaque de nouveau les fondements de la Fraternité : notamment à travers le livre de M. l'abbé Pivert Répondre en citant

Posté le: vendredi 27 12 2013 à 09:29 (2013)    Message de Vendéen dans le fil d'origine: Les prêtres Ecclesia Dei sont-ils comparables aux prêtres jureurs de la Révolution ?

_____________________________
Mis en exergue par Gentiloup
_____________________________




quelques nouvelles....
plusieurs mois après sa parution, le livre de l'abbé Pivert vient d'être officiellement condamné par Menzigen....l'abbé Pivert n'aurait pas respecté l'esprit de Mgr Lefebvre !!! il a fallu à la "coterie Menzigennienne" toute l'aide de monsieur du cray alias prévigny alias.....
le livre est désormais interdit de vente dans tous les prieurés..... que vont faire les prieurs ?
autre nouvelle..... l'abbé Beauvais, nommé un temps supérieur du district d'Espagne, ne l'est plus..... trop dangereux.... c'est l'abbé Brunet qui part en Espagne; il est sur que pour Menzigen, avoir l'abbé Beauvais au Chapitre est dangereux.




Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 27 Déc 2013, 13:49    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Gentiloup
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2012
Messages: 2 885

MessagePosté le: Ven 27 Déc 2013, 14:10    Sujet du message: Lettre circulaire scandaleuse de l'abbé Thouvenot Répondre en citant

Merci cher Vendéen, le scandale est grand, ceci est malheureusement la pure vérité: Voici un complément d'information à ce sujet.
   


Citation de la lettre de l'abbé Thouvenot:


Extrait de la lettre circulaire n°2013 -12/2 aux Supérieurs de districts, séminaires,  maisons autonomes
Du Sécrétaire Général de Menzingen, l'abbé Thouvenot:


Par ailleurs, la Lettre circulaire n°2013- 06/08 du 12 août 2013 comportait un avis au sujet d'un livre intitulé : « Son Excellence Mgr Lefebvre : nos rapports avec Rome», publié  sans  autorisation. Depuis lors,  notre  Supérieur général  a  écrit  à notre confrère, Monsieur l'abbé Pivert, une lettre dans laquelle  il interdit ce livre de diffusion- malgré une somme  importante de textes de notre fondateur-, au motif que  son  titre est trompeur et qu'il  fausse  la position  qui fut celle de Mgr Lefebvre dans  ses relations avec le Saint-Siège.  Il lui a adressé  une étude qui corrobore substantiellement son  propre jugement, et que  je vous  prie de trouver  ci-jointe. En conséquence, je vous  demande de veiller  à ce que ce livre ne soit plus diffusé  dans nos chapelles, tables de presse et catalogues. 
   


C'est donc au nom de Mgr Fellay que cela paraît, et effectivement aussi, Jacques-Régis du Cray, un simple laïc, n'est pas innocent de ce forfait qu'il a activé autant qu'il a pu!      
 
    
J'avais signalé en son temps que Jacques-Régis du Cray avait annoncé sur le Forum Catholique qu'il travaillait activement à l'attaque du livre de l'abbé Pivert. Je vais tacher de retrouver cette annonce ancienne de J.R du Cray, allias Ennemond, sur le Forum Catholique. On voit qu'il n'a effectivement pas perdu de temps et qu'il est beaucoup plus influent que nos prêtres auprès de Menzingen.      
 
    
      
 
    
On peut donc supposer sans trop de risque de se tromper que Mgr Fellay poursuit (ou a repris)  ses vélléités de ralliement.
     
 
    


Dernière édition par Gentiloup le Sam 18 Jan 2014, 15:41; édité 8 fois
Revenir en haut
Alix
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 23 Juil 2012
Messages: 1 049
Localisation: montagne

MessagePosté le: Ven 27 Déc 2013, 14:23    Sujet du message: Mgr Fellay attaque de nouveau les fondements de la Fraternité : notamment à travers le livre de M. l'abbé Pivert Répondre en citant

Ils prennent l'aspirateur pour nettoyer toute résistance, que vont faire les prêtres qui sont en désaccord avec la clique qui les dirige? Vont-ils continuer à accepter les ordres de ces gens? L'abbé Beauvais n'ira pas en Espagne, probablement est-il trop dangereux avec une voix au chapitre! Ne vont-ils pas se débarrasser de la même façon de l'abbé de Cacqueray?
Pauvre Fraternité! Et Ennemond qui joue les âmes damnées au service des menteurs!


Revenir en haut
Gentiloup
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2012
Messages: 2 885

MessagePosté le: Ven 27 Déc 2013, 15:12    Sujet du message: Retrouvé: Ennemond contre le livre de l'abbé Pivert Répondre en citant


 
Ennemond a écrit:

Comprendre Mgr Lefebvre par Ennemond 2013-09-22 17:01:23



L'explication est pourtant simple. C'est celle que je vous ai donnée dans mon précédent post. Si pour Mgr Lefebvre "l'Eglise conciliaire" était une structure indépendante de l'Eglise catholique, il n'aurait jamais discuté avec ses représentants. Il n'aurait jamais dit, au moment où il sacrait, en 1988, que son successeur l'abbé Schmidberger, aurait à reprendre le flambeau des discussions deux ou trois ans après les sacres.

Aussi, la seule explication tenable consiste à suivre l'explication donnée par l'abbé Gleize qui consiste à dire ce qui était communément pensé au sein de la FSSPX depuis des années : l'Eglise conciliaire est une expression analogique pour qualifier un état passager de l'Eglise catholique. Pendant des années, les discussions avec Rome ont été naturelles et saluées (de 2000 à 2012) y compris par les quatre évêques qui reconnaissaient dans la papauté actuelle les autorités de l'Eglise catholique et non les potentats d'une entité étrangère qu'aurait constitué une nouvelle Eglise, appelée "Eglise conciliaire". Il y a un peu plus de trois ans, les quatre évêques rédigeaient une lettre adressée au Souverain Pontife pour le remercier. Il ne semble pas qu'ils s'adressent au dignitaire d'une contre-Eglise qui n'aurait plus rien de catholique.

J'ai lu et annoté la compilation récemment publiée par l'abbé Pivert. Il fait l'impasse sur toute une partie des écrits du fondateur, notamment le sermon central de sa pensée, qui est celui des ordinations de 1982. Il y a un parti-pris évident et une incompréhension de certains événements comme le protocole d'accords de 1988 attribué tantôt à une bonté excessive de MgrLefebvre, tantôt à sa naïveté (l'auteur utilise le terme "se faire berner"). Pourquoi ne pas dire de manière simple la vérité ? à savoir que MgrLefebvre voyait dans le pape le pasteur de l'Eglise universelle et qu'il a fait tout ce qui était en son pouvoir pour demeurer en règle avec les autorités car il considérait que la primauté de Pierre n'était pas un article de foi optionnel.

Enfin, il ne serait pas difficile de constituer un livre avec autant de citations pour parvenir à une thèse différente. Mais déterminer la conclusion avant de faire un livre n'est pas forcément faire œuvre d'historien rigoureux. Attribuer l'ouvrage à l'auteur des citations est un procédé encore plus étonnant. Il n'est donc pas surprenant qu'il n'ait pas reçu l'aval des supérieurs.
         
 
 

"Attribuer l'ouvrage à l'auteur des citations", C'est exactement la substance de la critique du livre de l'abbé Pivert, jointe à la circulaire de l'abbé Thouvenot interdisant le livre de l'abbé Pivert.

On notera que Mgr Fellay a pris son temps pour interdire formellement la diffusion de ce livre. Pourquoi maintenant (alors qu'il a déjà été amplement diffusé) plus qu'avant. Tout simplement, fort probablement, parce que les manœuvres de ralliement sont reprises avec Rome...

On notera encore à quelle vitesse Ennemond lève son bouclier pour défendre la thèse de "notre Eglise" de Mgr Fellay défendue par l'abbé Gleize.
 
         


Dernière édition par Gentiloup le Ven 3 Jan 2014, 14:47; édité 3 fois
Revenir en haut
Criton
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 09 Juil 2012
Messages: 249
Localisation: Paris

MessagePosté le: Ven 27 Déc 2013, 16:06    Sujet du message: Mgr Fellay attaque de nouveau les fondements de la Fraternité : notamment à travers le livre de M. l'abbé Pivert Répondre en citant

Merci Gentiloup,
pour toutes ces informations.

Celà confirme les problèmes personnels que j'ai depuis quelques mois avec un sbire tout dévoué au petit pape de Menzingen !

Quelle triste nouvelle pour l'abbé Beauvais que j'estime tant.
(moi qui comptait faire un voyage en Espagne, c'est raté) 
Quelle est sa nouvelle destination ?

 


Revenir en haut
Gentiloup
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2012
Messages: 2 885

MessagePosté le: Ven 27 Déc 2013, 16:40    Sujet du message: In cauda venenum Répondre en citant

In cauda venenum  
       
Le pire est dans la suite de la critique du livre de l'abbé Pivert par JR du Cray, jointe à la circulaire de l'abbé Thouvenot interdisant le livre.
 
Je vous laisse apprécier la gangrène qui a gagné cette tête GRECiste, qui ne fait plus la distinction entre les prêtres Ecclesia Dei (ou ralliés à Rome) et les prêtres de la Fraternité Saint-Pie X ! Et qui reproche à l'abbé Pivert de la faire !

Les critiques sont à l'image de leur auteur.... Le drame c'est que Mgr Fellay  les adoptent et les promeut.


Attention âmes sensibles, c'est explosif:

      
Citation:
5.   L'attitude  à l'égard des milieux Ecclesia Dei est contre-productive. On ne peut compter le nombre de fois où est répété le terme « rallié ». Dès la présentation du livre, l'abbé Pivert plus ni moins.   
       
Au fil des pages, on découvre des jugements assez sévères à leur encontre lesquels ne sont pas remis dans leur contexte. Entre les sacres et sa mort, Mgr Lefebvre n'a guère eu le temps de voir évoluer ces communautés. Les seuls exemples qui l'incitent- et ils les citent  à  titre  d'exemple  à  cette  époque  - à  être  particulièrement  sévère sont:  le monastère  Saint-Joseph de  Clairval à Flavigny-sur-Ozerain (Côte-d'Or) qui, après avoir accepté l'indult de 1984, a adopté le nouveau missel, et le séminaire Mater Ecclesiae  à Rome qui, à  peine  mis  en  place, recycle des rescapés d'Écône en  faveur des réformes. Par conséquent, il n'est pas étonnant que Mgr Lefebvre ait écrit in privatim à l'abbé Couture que les messes permises par l'indult  étaient  des « attrapes nigauds." 
Il est évident que ces essais apparaissaient comme autant de pièges tendus pour conduire les âmes vers la liturgie réformée. Il affirmait  également qu'il ne donnait guère de temps aux prêtres de la Fraternité Saint-Pierre pour  adopter  la nouvelle  messe.   Finalement  les faits ont  montré  que ces derniers ont su résister aux assauts. En 1999, ils ont eu raison d'une tentative de mise au pas de Rome et, progressivement, la quasi-totalité  des seize signataires d'une lettre préconisant le  biritualisme   ont   dû  quitter   la  FSSP.   Aujourd'hui,   ils  sont  250  prêtres  célébrant exclusivement l'ancien rite. Nul ne peut dire que Mgr Lefebvre aurait maintenu la même appréhension  qu'en  1988  au fil  des années. En même  temps, si on  se penche sur la correspondance de Mgr Lefebvre, on pourra également trouver des morceaux plus modérés à l'endroit des communautés Ecc/esia Dei, concédant le fait qu'ils ne sont pas ralliés d'esprit et qu'ils ont l'avantage de rappeler quotidiennement  aux évêques ce qu'est la Tradition:

 
       
 « La tension  va monter  entre  les évêques et  Rome au sujet  de ces prêtres et séminaristes ralliés sans être ralliés. Les évêques n'en veulent pas. L'entreprise de Rome risque de tourner  à l'échec. Que va faire l'évêque de Laval avec des prêtres affublés de l'habit  dominicain ? Ainsi se trouve constamment posé à Rome et aux évêques le problème du Concile et la Tradition! "
   
Dans ce passage, Mgr Lefebvre admettait  que ceux qui ont régularisé leur situation - ralliés sans être ralliés- posaient constamment à Rome et aux évêques le problème du Concile et de la Tradition. Ce sont ses termes.   
      
 
Par ailleurs, l'abbé Pivert compare le monde Ecclesia Dei au clergé jureur car il dépendrait directement d'un épiscopat moderniste. Certes, mais la comparaison a ses limites : le clergé jureur  était  en effet  soumis à un épiscopat clairement  schismatique. De plus, en faisant signer la reconnaissance de la Fraternité à MgrFrançois Charrière, évêque de Fribourg, imbu des idées d'œcuménisme et  de liberté  religieuse, Mgr Lefebvre se trouvait  en régularité canonique de 1970 à 1975. Fallait-il l'assimiler à un évêque jureur, soumis aux hommes de Vatican Il?     
       
6.    Le livre révèle enfin beaucoup de passages où l'auteur s'avoue gêné. Certaines citations du fondateur  de la  FSSPX  sont  tellement  célèbres que l'abbé  Pivert peut  difficilement  les écarter. En réalité, il ne propose pas de véritable  explication. Ainsi lorsque Mgr Lefebvre déclare:  


 "...nous ne pouvons pas nous lier avec Rome. Nous aurions pu, si nous étions arrivés à nous protéger complètement comme nous l'avions demande."
 
       
Mgr Lefebvre dit tout  simplement que la Fraternité aurait pu se lier avec Rome si elle était protégée complètement comme elle l'avait demandé. Recourant à un langage très ambigu, l'abbé Pivert conteste le propos de l'archevêque puisqu'il avance : « Mgr  n'y affirme  pas qu'une protection  aurait  suffi, mais qu'elle était  nécessaire 44 ». Si les mots ont encore un sens, n'est-ce pas là travestir la pensée du fondateur? 

De même, pour faire coller les propositions de régularisation, notamment celle qui réussit­ le temps d'une journée le 5 mai 1988- avec sa fameuse thèse selon laquelle Mgr Lefebvre entreprenait ces pourparlers afin de convertir Rome, l'abbé Pivert est obligé de faire passer le fondateur pour un ingénu qui se serait fourvoyé :   



 « Il s'est fait berner et on ne l'y reprendra plus."


(...) Etc.  
 
     




  
 
 
 
       
 


Dernière édition par Gentiloup le Jeu 2 Jan 2014, 18:40; édité 3 fois
Revenir en haut
laudetur Jesus Christus
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 03 Aoû 2012
Messages: 327
Localisation: Pologne

MessagePosté le: Ven 27 Déc 2013, 18:30    Sujet du message: Mgr Fellay attaque de nouveau les fondements de la Fraternité : notamment à travers le livre de M. l'abbé Pivert Répondre en citant

JR du Cray est un nuisible!
Quant à ceux qui l'écoutent....... ........restons polis mais on me comprendra!



Revenir en haut
Mariana
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 27 Juin 2012
Messages: 107

MessagePosté le: Ven 27 Déc 2013, 21:57    Sujet du message: Mgr Fellay attaque de nouveau les fondements de la Fraternité : notamment à travers le livre de M. l'abbé Pivert Répondre en citant

Merci Vendéen et Gentiloup pour ces nouvelles pas réconfortantes du tout! Ils ne se reposent jamais...
Le pire c'est qu'un simple laïc, comme ce JR du Cray aille faire la leçon à l'abbé Pivert à partir d'une lettre circulaire de la maison générale... Le plus grand scandale est là ! 


Jusqu'où va-t-on aller? 


Revenir en haut
Ange


Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2013
Messages: 6
Localisation: Nord

MessagePosté le: Ven 27 Déc 2013, 22:23    Sujet du message: Mgr Fellay attaque de nouveau les fondements de la Fraternité : notamment à travers le livre de M. l'abbé Pivert Répondre en citant

Mort de Rire Il suffit de voir par exemple comment M.Cray  mange dans la main des ralliés sur le forum Catholique.
 Aujourd'hui il défend plus François que Monseigneur Lefebvre.
Bref il est devenu la prostitué du Forum Catholique pour le délice de XA.


Revenir en haut
Gentiloup
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2012
Messages: 2 885

MessagePosté le: Sam 28 Déc 2013, 12:03    Sujet du message: Mgr Fellay attaque de nouveau les fondements de la Fraternité : notamment à travers le livre de M. l'abbé Pivert Répondre en citant

En ce qui concerne la forme:

C'est en effet très mal venu qu'un simple laïc soit appelé à critiquer le travail de l'abbé Pivert, que cette critique fasse autorité pour Mgr Fellay au point d'interdire l'ouvrage.

      
L'abbé Pivert organise des retraites de Saint-Ignace au Moulin du Pin depuis des années, il a la formation et l'expérience que JR du Cray, n'a pas. C'est une déclaration de guerre contre la bienséance et surtout la Tradition, que Mgr Fellay vient de faire à travers cette lettre circulaire.    
      
En ce qui concerne le fond:      

      
C'est un ralliement sans condition à la Rome libérale et moderniste que Mgr Lefevbre a condamnée.       
Ce paragraphe 5 est une offense profonde, non seulement à l'intelligence de l'abbé Pivert mais surtout à Mgr Lefebvre, un reniement en rase campagne du chapitre de 2006, qui ne faisait que prolonger les consignes laissées par Mgr Lefebvre à la suite de son acte majeur, la consécration de quatre évêques contre la Rome apostate, leur laissant pour consigne de ne "remettre leur épiscopat que dans les mains d'un pape vraiment catholique."

C'est en plus une chasse aux sorcières contre tous ceux qui désormais emploieraient le terme de "ralliés" pour qualifier les prêtres de communautés  Ecclesia Dei, c'est-à-dire, de communautés conciliaires à l'apparence traditionnelle. Terme qui nous vient pourtant en droite ligne de Mgr Lefebvre!

C'est faire un procès d'intention à Mgr Lefebvre lorsque cet outrecuidant ose préjuger des intentions de Mgr Lefebvre:

"Entre les sacres et sa mort, Mgr Lefebvre n'a guère eu le temps de voir évoluer ces communautés." (JR du Cray)


Il précise:

"Entre les sacres et sa mort, Mgr Lefebvre n'a guère eu le temps de voir évoluer ces communautés. Les seuls exemples qui l'incitent- et ils les citent  à  titre  d'exemple  à  cette  époque  - à  être  particulièrement  sévère sont:  le monastère  Saint-Joseph de  Clairval à Flavigny-sur-Ozerain (Côte-d'Or) qui, après avoir accepté l'indult de 1984, a adopté le nouveau missel, et le séminaire Mater Ecclesiae  à Rome qui, à  peine  mis  en  place, recycle des rescapés d'Écône en  faveur des réformes. Par conséquent, il n'est pas étonnant que Mgr Lefebvre ait écrit in privatim à l'abbé Couture que les messes permises par l'indult  étaient  des « attrapes nigauds." (JR du Cray)

Or Mgr Lefebvre a mis en garde sévèrement les fidèles contre la fréquentation des messes de la communauté Ecclesia Dei: Saint-Pierre (FSSP), du fait qu'elle avait la forme traditionnelle, mais pas la doctrine, s'étant soumise à l'autorité révolutionnaire du pape conciliaire qui a baisé le Coran et de ses successeurs quels qu'ils soient, dont Benoît XVI qui pria dans la Mosquée Bleue tournée vers la Mecque, entouré de deux imams. Images insoutenables du vicaire du Christ accréditant l'Islam, l'événement ayant été retransmis par les caméras du monde entier. Toutes le communautés ED se sont soumises par avance à François et à tous ses éventuels successeurs conciliaires à venir.

En consacrant quatre évêques Mgr Lefebvre avait voulu assurer la pérénnité de la Tradition. Le voilà trahi par l'un de ses fils spirituels à travers un simple laïc que celui-ci accrédite pour juger d'un prêtre de grande renommée.

Parmi bien d'autres interventions de Mgr Lefebvre, il suffit d'écouter cette conférence qu'il donna au séminaire de Flavigny le 11 juin 1988, que je suis en train de retranscrire.
 
 
  


Dernière édition par Gentiloup le Sam 28 Déc 2013, 23:40; édité 1 fois
Revenir en haut
Hansi
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 01 Aoû 2012
Messages: 9
Localisation: Alsace

MessagePosté le: Sam 28 Déc 2013, 13:57    Sujet du message: Mgr Fellay attaque de nouveau les fondements de la Fraternité : notamment à travers le livre de M. l'abbé Pivert Répondre en citant

Bonjour,
Je n'interviens jamais sur le forum que je consulte pourtant quasi quotidiennement depuis sa création.
Malheureusement, la pertinence des sujets et des commentaires sont très variables et, depuis peu, me conduisent à ne plus tout lire.
La crise de la Fraternité retenant, seule, toute mon attention, je suis de près le problème que rencontre actuellement M. l'abbé Pivert car c'est un très bon prêtre qui fait beaucoup pour réveiller le petit troupeau. C'est justement ce qui lui est reproché.
1/ Les différentes interventions mises en ligne sur ce sujet désigne JRdC comme l'auteur des 16 pages adressées dans les prieurés.
Comment pouvez-vous être sûrs que ce monsieur est l'auteur de cette étude anonyme que Mgr Fellay a diffusée et qui a conduit à l'interdiction pure et simple du livre de M. l'abbé Pivert près de 6 mois après sa publication?
En effet, que cet individu se soit vanté d'étudier et de disséquer le livre ne prouve pas qu'il soit l'auteur des pages lamentables qui nous occupent.
Un abbé Cellier, est tout aussi capable de produire de telles inepties et a montré dans le passé que ses écrits ne faisaient l'objet d'aucune censure...
Combien de prêtres, favorables au ralliement, ne seraient pas prêts à rédiger n'importe quel torchon pour accélérer le processus et ainsi se faire bien voir du supérieur helvète?
Et dire que début novembre, à la réunion des prieurs, M. l'abbé de Cacqueray avait reconnu (timidement) que le livre n'était pas interdit. Avec un tel soutien, que fallait-il espérer?
Quelle sera maintenant sa réaction devant les abominations écrites dans cette étude? Et celle des prêtres?
2/ Il est intéressant de voir que cette épuration confirme ce que Mgr Fellay avait dit en mai 2012 aux supérieurs des Bénédictins, des Dominicains et des Capucins : « On sait qu’il y aura de la casse, mais on ira jusqu’au bout ». Il aurait pu rajouter "et je dirai et ferai n'importe quoi".
Après les affaires Salenave, Rioult et Pinaud, c'est un nouveau signal fort qui est adressé à la "troupe": le premier qui bouge...
3/ Cependant, n'oublions pas que nombreux sont les prêtres de la Fraternité qui ne savent pas le quart du dixième de ce qui se trame à Menzingen.
Combien étudient encore des livres de DOCTRINE ?
Lisent-ils tous leur exemplaire de "Cor Unum"?... Ne serait-ce que pour constater que la Fraternité ressemble désormais au radeau de la Méduse. Cannibalisme compris.
La diffusion de la croisade qui stipule "le retour de la Tradition dans l'Eglise" ne choque pas. Dans les Yvelines, un prêtre a reconnu publiquement que la formulation pouvait "prêter à confusion" (c'est à pleurer) et qu'il fallait bien prier pour le retour de l'Eglise à la Tradition. Bref, on valide l'inacceptable en modifiant le texte du supérieur. Au besoin, on change de lunettes, n'est-ce pas?
En conclusion, prions et faisons prier pour le départ de Mgr Fellay et de ses acolytes.
Prions et faisons prier pour conserver nos bons pasteurs, ceux qui ne mentent pas et vomissent la tiédeur.
Bonne et sainte année à tous les lecteurs de ce forum.


Revenir en haut
Gentiloup
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2012
Messages: 2 885

MessagePosté le: Sam 28 Déc 2013, 15:11    Sujet du message: Mgr Fellay attaque de nouveau les fondements de la Fraternité : notamment à travers le livre de M. l'abbé Pivert Répondre en citant

Bonjour cher Hansi,

Merci de votre fidélité à ce forum; les informations, vous vous en doutez, ne tombent pas toutes seules, mais  demandent un travail et une attention permanents. Notamment pour retrouver un texte écrit dans un autre forum par JR du Cray, il y a trois mois. La critique est aisée...    
 

Je vais répondre à vos questions dont je vous remercie.



Hansi a écrit:
1/ Les différentes interventions mises en ligne sur ce sujet désigne JRdC comme l'auteur des 16 pages adressées dans les prieurés.
Comment pouvez-vous être sûrs que ce monsieur est l'auteur de cette étude anonyme que Mgr Fellay a diffusée et qui a conduit à l'interdiction pure et simple du livre de M. l'abbé Pivert près de 6 mois après sa publication?


J'en suis sûre parce que je le sais. Je ne diffuse jamais d'information qui ne soit pas de bonne source ou recoupée. Si vous lisez quotidiennement ce forum, vous ne pouvez pas manquer de vous en être rendu compte. Mais je ne divulgue mes sources que lorsque je le peux sans leur porter préjudice. Du reste ma source recoupe celle de Vendéen, si vous avez lu attentivement. C'est lui qui révèle dés le départ l'essentiel.
Le forum ne doit pas diffuser, non plus, les informations ou commentaires, qui pourraient porter tort, par indiscrétion,  parce qu'ils sont faux ou approximatifs etc., à la cause qu'il défend (Voir charte).
          
 
Hansi a écrit:
Et dire que début novembre, à la réunion des prieurs, M. l'abbé de Cacqueray avait reconnu (timidement) que le livre n'était pas interdit. Avec un tel soutien, que fallait-il espérer?
Quelle sera maintenant sa réaction devant les abominations écrites dans cette étude? Et celle des prêtres?
          

Ce ne sont pas ceux qui crient le plus fort qui sont les plus efficaces.

Hansi a écrit:
 Après les affaires Salenave, Rioult et Pinaud, c'est un nouveau signal fort qui est adressé à la "troupe": le premier qui bouge...

Vous avez raison, ceci est un signale fort, mais la mise-en-garde au premier qui bouge n'est que la raison secondaire, la conséquence de la raison principale, en fait.
La raison principale -et cachée- de ce signal fort, c'est les velléités de ralliement de la part de Mgr Fellay et de son équipe. Il a besoin du silence des toupes pour mener à bien ses négociations avec François. Rappelez vous que c'est la fuite de la lettre des 3 évêques qui a fait capoter le ralliement de 2012.
L'information la plus importante de cette lettre de l'abbé Thouvenot c'est la très probable reprise des négociations avec Rome! Le reste n'est qu'accessoire, bien que très important.
   
   


Hansi a écrit:
3/ Cependant, n'oublions pas que nombreux sont les prêtres de la Fraternité qui ne savent pas le quart du dixième de ce qui se trame à Menzingen.

Le forum est justement l'un des véhicules par lequel les prêtres sont au courant de ce qui se trame à Menzingen.
 
Hansi a écrit:
La diffusion de la croisade qui stipule "le retour de la Tradition dans l'Eglise" ne choque pas. Dans les Yvelines, un prêtre a reconnu publiquement que la formulation pouvait "prêter à confusion" (c'est à pleurer) et qu'il fallait bien prier pour le retour de l'Eglise à la Tradition.

Et pourtant ce prêtre a raison, les termes ont été corrigés sur le tableau de comptabilisation des chapelets, ce n'est pas un simple désir de ce prêtre des Yvelines. Sans doute quelqu'un est-il intervenu, non ? Pourquoi tant de mépris pour les prêtres?            


Dernière édition par Gentiloup le Sam 28 Déc 2013, 18:00; édité 5 fois
Revenir en haut
Laudate Mariam


Hors ligne

Inscrit le: 30 Nov 2013
Messages: 11

MessagePosté le: Sam 28 Déc 2013, 17:08    Sujet du message: Mgr Fellay attaque de nouveau les fondements de la Fraternité : notamment à travers le livre de M. l'abbé Pivert Répondre en citant

Merci pour ces informations et ces précisions Gentiloup.  Cette nouvelle attaque de Mgr Fellay n'est pas bon signe

Revenir en haut
Alix
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 23 Juil 2012
Messages: 1 049
Localisation: montagne

MessagePosté le: Sam 28 Déc 2013, 21:21    Sujet du message: Mgr Fellay attaque de nouveau les fondements de la Fraternité : notamment à travers le livre de M. l'abbé Pivert Répondre en citant

Il vaudrait peut être mieux dire, pour éviter toute confusion, "que Rome redevienne l'Eglise visible et que le concile soit abandonné "et jeté aux ordures! C'est la seule place qui lui convienne et le seul moyen d'en être débarrassé. L'Eglise visible est dans la tradition.

Revenir en haut
laudetur Jesus Christus
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 03 Aoû 2012
Messages: 327
Localisation: Pologne

MessagePosté le: Dim 29 Déc 2013, 08:38    Sujet du message: Mgr Fellay attaque de nouveau les fondements de la Fraternité : notamment à travers le livre de M. l'abbé Pivert Répondre en citant

 Mgr Lefebvre n'avait pas peur des mots...il appelait un chat...un chat,un rallié....un rallié! et un hérétique fut-il pape....
 j'ai relu le sermon qu'il a prononcé à Pâques en 1986:

http://www.fsspx.org/fr/bibliotheque-mediatheque/oeuvres-de-mgr-lefebvre/mg…

C'est encore sur le site de la FSSPX (on ne sait pas encore pour combien de temps puisque maintenant les paroles de Mgr Lefebvre sont censurées!)

Il ne ment pas Mgr Lefebvre!
Il pose clairement les questions même les plus dérangeantes!
(en rouge uniquement les paroles de Mgr)

Voilà la situation devant laquelle nous nous trouvons. Je ne l’invente pas. Ce n’est pas moi qui la veux, bien au contraire. Je voudrais mourir, je voudrais donner ma vie pour qu’elle n’existe pas.


Nous nous trouvons vraiment devant un dilemme excessivement grave, qui je crois n’a jamais été posé dans l’Église. Que celui qui est assis sur le Siège de Pierre participe à des cultes de faux dieux, je ne pense pas que cela soit jamais arrivé dans toute l’histoire de l’Église.

Quelle conclusion devrons-nous peut-être tirer dans quelques mois devant ces actes répétés de communication à de faux cultes ? Je ne sais pas. Je me le demande. Mais il est possible que nous soyons dans l’obligation de croire que ce pape n’est pas pape. Je ne veux pas encore le dire d’une manière solennelle et formelle, mais il semble bien à première vue qu’il soit impossible qu’un pape soit hérétique publiquement et formellement.

Notre-Seigneur lui a promis d’être avec lui, de le garder dans la Foi et sans qu’il puisse errer dans la Foi, mais peut-il en même temps être hérétique publiquement et quasiment apostasier? Voilà un problème qui ne me concerne pas seulement moi, mais qui vous concerne tous.



Que dirait aujourd'hui Mgr Lefebvre d'un François?????
A mettre en parallèle avec la prudence de serpent d'un "autre" évêque! (pour ne pas le nommer!)


Revenir en haut
laudetur Jesus Christus
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 03 Aoû 2012
Messages: 327
Localisation: Pologne

MessagePosté le: Dim 29 Déc 2013, 08:39    Sujet du message: Mgr Fellay attaque de nouveau les fondements de la Fraternité : notamment à travers le livre de M. l'abbé Pivert Répondre en citant

 Mgr Lefebvre n'avait pas peur des mots...il appelait un chat...un chat, un rallié....un rallié! et un hérétique fut-il pape....
 j'ai relu le sermon qu'il a prononcé à Pâques en 1986:

http://www.fsspx.org/fr/bibliotheque-mediatheque/oeuvres-de-mgr-lefebvre/mg…

C'est encore sur le site de la FSSPX (on ne sait pas encore pour combien de temps puisque maintenant les paroles de Mgr Lefebvre sont censurées!)
 

Il ne ment pas Mgr Lefebvre!
Il pose clairement les questions même les plus dérangeantes!
(en rouge uniquement les paroles de Mgr)

Voilà la situation devant laquelle nous nous trouvons. Je ne l’invente pas. Ce n’est pas moi qui la veux, bien au contraire. Je voudrais mourir, je voudrais donner ma vie pour qu’elle n’existe pas.


Nous nous trouvons vraiment devant un dilemme excessivement grave, qui je crois n’a jamais été posé dans l’Église. Que celui qui est assis sur le Siège de Pierre participe à des cultes de faux dieux, je ne pense pas que cela soit jamais arrivé dans toute l’histoire de l’Église.

Quelle conclusion devrons-nous peut-être tirer dans quelques mois devant ces actes répétés de communication à de faux cultes ? Je ne sais pas. Je me le demande. Mais il est possible que nous soyons dans l’obligation de croire que ce pape n’est pas pape. Je ne veux pas encore le dire d’une manière solennelle et formelle, mais il semble bien à première vue qu’il soit impossible qu’un pape soit hérétique publiquement et formellement.

Notre-Seigneur lui a promis d’être avec lui, de le garder dans la Foi et sans qu’il puisse errer dans la Foi, mais peut-il en même temps être hérétique publiquement et quasiment apostasier? Voilà un problème qui ne me concerne pas seulement moi, mais qui vous concerne tous.
 



Que dirait aujourd'hui Mgr Lefebvre d'un François?????
A mettre en parallèle avec la prudence de serpent d'un "autre" évêque! (pour ne pas le nommer!)
 


Revenir en haut
Vendéen
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 25 Déc 2012
Messages: 22
Localisation: France

MessagePosté le: Dim 29 Déc 2013, 10:22    Sujet du message: Mgr Fellay attaque de nouveau les fondements de la Fraternité : notamment à travers le livre de M. l'abbé Pivert Répondre en citant

je voudrais revenir un instant sur les remarques d'Hansi.... est il normal que jrdc soit omniprésent, que ce soit dans les forums sous divers noms, dans Fideliter.... n'existe - t-il pas de prêtres capables de parler Doctrine ? est il normal qu'il soit le seul capable "d'interpréter" les écrits et paroles de Mgr Lefebvre ? bien sûr, il n'est pas tout seul.... certains abbés, bien discrets aujourd'hui, se sont hier brûlés les ailes à vouloir trop paraître; il ne faudrait pas croire cependant qu'ils se sont retirés du combat.
concernant la "Croisade" lancée par Mgr Fellay, regardez le texte de l'annonce initiale de Menzingen et celui diffusé par Suresnes.... l'abbé de Cacqueray l'a modifié, grâce lui soit rendu ! à propos de l'abbé de Cacqueray, prions pour lui et toute sa famille car leur père vient de rendre son âme à Dieu...
autre nouvelle alarmante.... Menzingen est en train de revoir tous les enregistrements de Mgr Lefebvre.
  


Revenir en haut
Gentiloup
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2012
Messages: 2 885

MessagePosté le: Dim 29 Déc 2013, 11:48    Sujet du message: Mgr Lefebvre: visite du Saint Père à la Synagogue, « Le déshonneur infligé à Jésus-Christ » - 13 avril 1986 Répondre en citant

Pour abonder dans le sens de Laudetur et de Vendéen, avant que Menzingen ne fasse le ménage, voici le texte complet  du sermon de Mgr Lefebvre de 1986, n'hésitez pas à conserver tout cela chez vous :


   Mgr Lefebvre: visite du Saint Père à la Synagogue, « Le déshonneur infligé à Jésus-Christ » - 13 avril 1986

http://www.laportelatine.org/vatican/sanctions_indults_discussions/sanction…
   
Mgr Lefebvre: visite du Saint Père à la Synagogue,
« Le déshonneur infligé à Jésus-Christ » - 13 avril 1986
   

   
La visite que Jean-Paul II a effectuée à la Synagogue de Rome le dimanche 13 avril, n’avait pas encore eu lieu lorsque S. Exc. Mgr Lefebvre, s’adressant aux séminaristes et aux fidèles à Écône le Saint Jour de Pâques, a exprimé combien cette démarche lui apparaissait d’une extrême gravité.   

   
S’appuyant sur toute la Tradition de l’Église et citant des articles du Droit Canon qui ont expressément condamné une telle éventualité, Mgr Lefebvre a souligné le dilemme devant lequel non seulement lui-même, mais l’ensemble des catholiques se trouvaient placés. Comment le Pape, auquel Notre-Seigneur Jésus-Christ a promis de le soutenir dans la Foi, peut-il cependant s’unir à la prière de ceux qui rejettent la divinité de Notre-Seigneur ?   

   
La position traditionnelle de l’Église vis-à-vis du peuple juif a toujours été dénuée de toute espèce de racisme. Elle s’appuie essentiellement sur le rejet par les Juifs de la divinité de Notre-Seigneur et sur le fait qu’à travers les âges, ils n’ont pas cessé de persécuter son Église.   

   
Nous publions ci-dessous les principaux passages de l’homélie que S. Exc. Mgr Lefebvre a prononcée à Écône, le jour de Pâques 1986.   

   
Mes bien chers amis, mes bien chers frères,   

   
Nous savons tous que nous sommes actuellement devant une situation de l’Église qui est de plus en plus inquiétante. Ce n’est pas depuis aujourd’hui que le problème se pose, mais depuis le Concile, particulièrement depuis l’application des réformes conciliaires. Nous assistons à une espèce d’escalade de l’œcuménisme par le Pape et les évêques. Ce n’est pas un mystère – cela est vu et su par tout le monde – la télévision et tous les moyens de communication sociale font état de cet oecuménisme qui est pratiqué aujourd’hui par les autorités de l’Église. Cet oecuménisme pose à chacun, j’en suis certain, un grave problème de conscience. Nous, nous voulons et nous avons décidé de demeurer catholiques et je ne pense pas que nous avons l’intention de changer. Le catholicisme pour nous signifie garder la Foi, les Sacrements, le Saint Sacrifice de la Messe, le catéchisme, tout ce que l’Église a enseigné et légué comme un héritage précieux pendant dix-neuf siècles à des générations et des générations de catholiques. Nous-mêmes, nous avons reçu dans notre enfance, dans notre jeunesse, notre adolescence et à l’âge mûr, nous avons reçu ce précieux héritage et nous y sommes attachés comme à la prunelle de nos yeux. Cette Foi et tous les moyens de la garder qui nous ont été légués d’entretenir la grâce en nous sont nécessaires et absolument indispensables pour sauver nos âmes et aller au Ciel. Ce n’est pas pour d’autres raisons que nous voulons demeurer catholiques : c’est pour sauver nos âmes. J’ai dit jeudi, que nous avons l’impression de nous éloigner toujours davantage de ceux qui pratiquent cet oecuménisme insensé et contraire à la Foi catholique. Mais, je devrais dire plutôt que demeurant catholiques et décidant de le rester jusqu’à la fin de nos jours, ce sont eux que nous voyons s’éloigner de nous parce que nous voulons demeurer catholiques. Ils s’écartent toujours un peu plus du premier précepte d’un baptisé qui est de professer sa Foi catholique. Ce n’est pas pour rien que nos parrain et marraine ont prononcé le Credo le jour de notre baptême et qu’ensuite lorsque nous avons reçu la Confirmation, nous avons répété nous-même ce Credo qui nous attache définitivement à la Foi catholique.   

   
Or, des faits bouleversants se sont accumulés surtout depuis les voyages du Pape au Maroc, au Togo, dans les Indes et les communiqués que le Saint-Siège a officiellement publiés ces derniers jours pour dire que le Pape avait l’intention de se rendre chez les Juifs, pour prier avec eux, que le Pape allait se rendre à Taizé pour prier avec les protestants et qu’il voulait – il l’a dit lui-même publiquement à Saint-Paul-hors-les-Murs faire une cérémonie qui réunirait toutes les religions du monde pour prier avec elles à Assise, pour la paix, lors de la Journée de la paix, qui doit avoir lieu le 24 octobre, dans le cadre de l’Année de la paix proclamée par l’O.N.U.   

   
Vous avez lu cela dans les journaux et ceux qui ont la télévision ont pu voir et entendre eux-mêmes.   
Qu’en pensons-nous ? Quelle est la réaction de notre Foi catholique? C’est cela qui compte. Ce n’est pas notre sentiment personnel, une espèce d’impression de constatation quelconque. Il s’agit de savoir ce qu’en pense l’Église catholique, selon ce que l’on nous a enseigné, quelles sont les réactions de notre Foi devant ces faits ?   

   
C’est pourquoi je vais citer quelques phrases très courtes que j’ai recueillies dans le traité de Droit canonique du chanoine Naz. Le Droit Canon édicté sur l’ordre du saint Pape Pie X et publié par Benoît XV, est l’expression de la loi de l’Église et qui a été la sienne pendant dix-neuf siècles.   
    
Participation à un culte non catholique   

   
Que disent ces textes à propos de ce que l’on appelle la communicatio in sacris, c’est-à-dire la participation à un culte non catholique ou chez les non-catholiques?   

   
Je crois que c’est bien là ce qui nous occupe quand nous vouons le Pape et des évêques participer à des cultes non catholiques. Qu’est-ce que dit l’Église de la communicatio in sacris ? Elle est interdite avec les non-catholiques par le Canon 1258, § 1, qui dit : « Il est absolument interdit aux fidèles d’assister ou de prendre part activement aux cultes des acatholiques (c’est-à-dire des non-catholiques) de quelque manière que ce soit. » Et voici comment ce commentaire officiel de la doctrine de l’Église l’explique et que je n’ai fait que copier :   

   
« La participation est active et formelle quand un catholique participe à un culte hétérodoxe, c’est-à-dire non catholique, avec l’intention d’honorer Dieu par ce moyen, à la manière des non-catholiques ». Je répète : « La participation est active et formelle quand un catholique participe à un culte non-catholique avec l’intention d’honorer Dieu par ce moyen à la manière des non-catholiques ». C’est exactement ce devant quoi nous nous trouvons. Je pense réellement que les évêques et que le Pape ont l’intention d’honorer Dieu par le culte non catholique auquel ils participent. Je pense ne pas me tromper.   
« Une telle participation est interdite sous n’importe quelle forme quovis modo - parcequ’elle implique profession d’une fausse religion et par conséquent reniement de la Foi catholique ». Et le Saint Siège décrétait en 1889 : « Il est interdit de prier, de chanter, de jouer de l’orgue dans un temple hérétique ou schismatique, en s’associant aux fidèles qui y célèbrent leur culte, même si les termes du chant et des prières sont orthodoxes ».   

   
Ce n’est pas moi qui ai écrit cela. C’est en toutes lettres dans le traité de Droit canonique du chanoine Naz qui fait autorité et qui a toujours été considéré dans l’Église comme un commentaire tout à fait officiel et valable. Ceux qui participent ainsi activement et formellement au culte de non catholiques sont présumés adhérer aux croyances de ces derniers. C’est pourquoi le Canon 2316 les déclare « suspects d’hérésie » et s’ils persévèrent ils sont « considérés comme hérétiques ». Je ne fais que citer ce texte.   

   
Pourquoi cette législation de l’Église ? Pour nous aider à pratiquer le premier commandement qui est de professer notre Foi catholique. Si nous la professons, il nous est impossible, il est inconcevable de professer une autre foi et de participer à un autre culte. En priant dans un autre culte nous faisons profession d’honorer le dieu qui est invoqué par ce culte celui d’une fausse religion. Un dieu qui est une construction de l’esprit ou qui est une idole quelconque, mais qui n’est pas le vrai Dieu. Comment voulez-vous que les Juifs prient le vrai Dieu ? Ils sont formellement, essentiellement contre Notre-Seigneur Jésus-Christ, depuis précisément le jour de la Résurrection de Notre-Seigneur et même avant puisqu’ils l’ont crucifié. Mais d’une manière quasi officielle après la Résurrection : ils se sont mis immédiatement à persécuter les disciples de Notre-Seigneur Jésus-Christ et cela pendant des siècles. Comment peut-on prier le vrai Dieu avec les Juifs ? Qui est Notre-Seigneur Jésus-Christ ? C’est le Verbe de Dieu, Il est Dieu. Nous n’avons qu’un seul Dieu : Dieu le Père, Fils et Saint-Esprit et qu’un seul Seigneur, Notre-Seigneur Jésus-Christ. Ce sont les Évangélistes qui répètent cela à satiété. Quiconque s’oppose à Notre-Seigneur Jésus-Christ n’a pas le Père, comme le dit explicitement saint Jean dans ses lettres : « Qui n’a pas le Fils, n’a pas le Père. Celui qui n’honore pas le Fils, n’honore pas le Père » (I Joan. II – 23).   

   
C’est normal, il n’y a qu’un seul Dieu en trois Personnes. Si l’une des personnes est déshonorée, refusée, on ne peut pas honorer les autres personnes. C’est impossible. C’est détruire la Sainte Trinité. Par conséquent, en déshonorant Notre-Seigneur Jésus-Christ, les Juifs déshonorent la Sainte Trinité. Comment pourraient-ils prier Notre-Seigneur, le vrai Dieu. Or, il n’y a pas d’autre Dieu au Ciel que nous connaissions, qui nous ait été enseigné par notre Foi catholique.   
Voilà la situation devant laquelle nous nous trouvons. Je ne l’invente pas. Ce n’est pas moi qui la veux, bien au contraire. Je voudrais mourir, je voudrais donner ma vie pour qu’elle n’existe pas.   
    
Un dilemme excessivement grave   

   
Nous nous trouvons vraiment devant un dilemme excessivement grave, qui je crois n’a jamais été posé dans l’Église. Que celui qui est assis sur le Siège de Pierre participe à des cultes de faux dieux, je ne pense pas que cela soit jamais arrivé dans toute l’histoire de l’Église.   

   
Quelle conclusion devrons-nous peut-être tirer dans quelques mois devant ces actes répétés de communication à de faux cultes ? Je ne sais pas. Je me le demande. Mais il est possible que nous soyons dans l’obligation de croire que ce pape n’est pas pape. Je ne veux pas encore le dire d’une manière solennelle et formelle, mais il semble bien à première vue qu’il soit impossible qu’un pape soit hérétique publiquement et formellement.   

   
Notre-Seigneur lui a promis d’être avec lui, de le garder dans la Foi et sans qu’il puisse errer dans la Foi, mais peut-il en même temps être hérétique publiquement et quasiment apostasier? Voilà un problème qui ne me concerne pas seulement moi, mais qui vous concerne tous.   

   
Si l’on nous a persécutés, si maintenant l’on nous traite comme des gens qui sont presque hors de l’Église, pourquoi ? C’est parce que nous sommes restés catholiques et que nous voulons le rester. Nous constatons, demeurant catholiques, que ces personnes s’éloignent toujours davantage de la doctrine catholique et par conséquent de nous. Que voulez-vous que l’on y fasse ? C’est exactement comme les Juifs qui se sont éloignés de Notre-Seigneur Jésus-Christ et cela toujours davantage jusqu’à en devenir les ennemis jurés. Les Juifs auraient dû tous se réunir à Notre-Seigneur. Ils auraient dû tous suivre la Très Sainte Vierge Marie et les Apôtres exception faite de Judas bien sûr – mais, tous les disciples de Notre-Seigneur sont des Juifs qui se sont convertis à Notre-Seigneur et qui l’ont suivi. Notre religion chrétienne a commencé avec des Juifs convertis. Pourquoi y en a-t-il un certain nombre qui ont refusé de se convertir malgré toute l’évidence des miracles de Notre-Seigneur, l’évidence de sa Résurrection ? Les soldats qui étaient présents, effrayés après l’apparition de l’ange et le tremblement de terre qui a eu lieu, ont couru vers les princes des prêtres pour dire ce qui était arrivé. C’est-à-dire que Notre-Seigneur n’était plus dans son tombeau, qu’il était ressuscité et qu’ils avaient entendu un tremblement de terre effrayant. Ils sont venus faire part de leur constatation et apporter leur témoignage.   

   
Qu’ont fait les princes des prêtres ? Au lieu de dire : nous faisons amende honorable, nous nous sommes trompés, nous adorons Notre-Seigneur- Jésus-Christ ; s’Il est vraiment ressuscité, comment ne pas l’adorer, comment ne pas le suivre ?   
Non. Qu’ont-ils dit aux soldats ? « Voilà une forte somme d’argent et allez répéter dans tout Jérusalem que pendant que vous dormiez les Apôtres sont venus prendre le corps de Notre-Seigneur ». Alors, comme l’écrit très bien saint Augustin – en souriant je pense – : « Comment ont-ils pu affirmer qu’ils avaient vu les Apôtres enlever le corps de Notre-Seigneur, puisqu’ils dormaient ? Ils n’ont pas pu voir. C’est le démon qui les a inspirés et ils sont restés sous son influence ».   
    
Devant cette situation que faire ?   

   
Que faire ? Devant cette situation de l’Église nous devons matin et soir, jour et nuit, prier la Très Sainte Vierge Marie de venir au secours de son Église. Car c’est un scandale considérable – au vrai sens du terme, scandale veut dire pousser au péché – que ce scandale de l’œcuménisme et de la participation aux cultes des fausses religions. Les catholiques perdent la Foi. Ils n’ont plus la Foi dans l’Église catholique. Ils ne croient plus qu’il n’y a qu’une seule vraie religion, qu’il n’y a qu’un seul et vrai Dieu, la Trinité Sainte. La Foi disparaît quand l’exemple et le scandale viennent de si haut, de celui qui est sur le Siège de Pierre et de presque tous les évêques.   

   
Alors, pauvres chrétiens qui sont livrés à eux-mêmes, qui n’ont pas suffisamment de formation chrétienne pour maintenir leur Foi catholique malgré tout, ou qui n’ont pas à côté d’eux des prêtres qui les aident à garder cette Foi ! Ils sont désemparés. Ou ils perdent la Foi, ne pratiquent plus, ne prient plus, ou ils s’engagent dans des sectes quelconques. Alors nous devons beaucoup prier, réfléchir, demander au Bon Dieu de nous garder dans la Foi catholique quoi qu’il arrive. Les événements ne dépendent pas de nous. C’est comme un film de cinéma qui se déroule devant nos yeux. Depuis le Concile nous voyons la situation se détériorer d’année en année. Le Synode a encore marqué, je dirai, un point d’orgue encore plus grave que les autres en affirmant : Nous continuons. Nous continuons, malgré toutes les conséquences désastreuses, le Synode a voulu voir dans le Concile une couvre du Saint-Esprit, une Pentecôte extraordinaire : il faut continuer, continuer dans l’esprit du Concile, pas de restriction, pas de réprimande, pas de retour à la Tradition.   

   
Et nous voyons maintenant les étapes se précipiter, aller encore plus vite. Forcément puisqu’il n’y a pas eu d’objection après ces vingt années de mise en pratique de l’esprit du Concile, désormais tous ceux qui sont d’accord avec ces transformations dans l’Église, n’ont pas de raison de ne pas continuer et plus rapidement encore. On en arrive à la destruction totale de l’Église.   

Mgr Marcel Lefebvre,
   
Ecône le 13 avril 1986 en la fête de la Résurrection de Notre-Seigneur   
   
   


Dernière édition par Gentiloup le Ven 3 Jan 2014, 01:02; édité 1 fois
Revenir en haut
Chat-Huant
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 02 Déc 2012
Messages: 130
Localisation: Sologne du 41

MessagePosté le: Dim 29 Déc 2013, 18:27    Sujet du message: Mgr Fellay attaque de nouveau les fondements de la Fraternité : notamment à travers le livre de M. l'abbé Pivert Répondre en citant



Revenir en haut
Gentiloup
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2012
Messages: 2 885

MessagePosté le: Dim 29 Déc 2013, 21:28    Sujet du message: Mgr Fellay attaque de nouveau les fondements de la Fraternité : notamment à travers le livre de M. l'abbé Pivert Répondre en citant

Vendéen a écrit:
autre nouvelle alarmante.... Menzingen est en train de revoir tous les enregistrements de Mgr Lefebvre.  

   
Oui, s'ils nettoient les textes de Mgr Lefebvre tout en réclamant l'exclusivité, ils vont accréditer les mensonges qu'ils sont en train de répandre.
Il est très important de sauver les vraies versions des dires et écrits de Mgr Lefebvre... Si comme vous le dites: "Menzingen est en train de revoir tous les enregistrements de Mgr Lefebvre.", cela devient du brigandage. C'est de plus en plus grave.
J'ai eu vent de la même alerte.
 

Vendéen a écrit:
concernant la "Croisade" lancée par Mgr Fellay, regardez le texte de l'annonce initiale de Menzingen et celui diffusé par Suresnes.... l'abbé de Cacqueray l'a modifié, grâce lui soit rendu ! à propos de l'abbé de Cacqueray, prions pour lui et toute sa famille car leur père vient de rendre son âme à Dieu...


 

Union de prière pour l'abbé de Cacqueray qui vient de perdre son père et qui garde le bon cap dans cette tempête où il se trouve au poste le plus délicat et sans doute le plus ingrat.
 

Non, les amis, on ne nous fera pas prendre des vessies pour des lanternes!


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 15:35    Sujet du message: Mgr Fellay attaque de nouveau les fondements de la Fraternité : notamment à travers le livre de M. l'abbé Pivert

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Un évêque s'est levé! Index du Forum -> FORUM -> LE FORUM OUVERT AUX DISCUSSIONS Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com