Un évêque s'est levé!  Index du Forum

Un évêque s'est levé!
Forum

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 SOUTIEN A NOS EVÊQUES, PRÊTRES, RELIGIEUX, RELIGIEUSES REFRACTAIRES 


           
L'indécrottable papolâtrie des ralliés & ralliéristes

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Un évêque s'est levé! Index du Forum -> FORUM -> LE FORUM OUVERT AUX DISCUSSIONS
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Gentiloup
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2012
Messages: 2 884

MessagePosté le: Sam 18 Jan 2014, 13:04    Sujet du message: L'indécrottable papolâtrie des ralliés & ralliéristes Répondre en citant


L' indécrottable papolâtrie des ralliés
      

Symptomatique article de Présent à propos de la mise au pas des Franciscains de l'Immaculée.


En quoi ce qui se passe actuellement dans l'Eglise conciliaire pourrait nous intéresser, nous qui n'avons plus d'illusions sur la marche vers l'Antechrist entreprise depuis Vatican II ?      

 
     
Le cas de cette congrégation qui ne cessait de croître au sein de l'Eglise officielle était emblématique parce qu'elle allait à rebours de Vatican II. Ainsi que l'a dit l'abbé Chazal un jour: "il faut suivre le sens de la flèche":  vers la Tradition, le sens est correct, à rebours de la Tradition (Lorsqu'une institution se rallie), le sens est mauvais.      

 
     
Cette congrégation, elle, suivait le bon sens de la flèche. Il était temps de lui donner un coup d'arrêt, la secte conciliaire ne pouvait l'admettre. C'est ce qui a été fait quand le nouveau pape, à peine hissé au sommet de la hiérarchie ecclésiale a nommé un renard (le père Volpi; Volpi=renards en italien) pour faire le ménage.      

 
     
L'article de Présent rappelle l'historique des faits, mais en omettant étrangement le rôle clé de François dans le processus.       

 
     
Nous savons que Présent  milite pour les ralliés et pour le ralliement, il n'y a donc là rien d'étrange. Rien d'étrange non plus au fait que Présent s'émeuve de ce violent coup de semonce. On se rappelle de l'intervention contre l'IBP qui avait déjà remué le petit monde des communautés Ecclesia Dei  suite aux exigences de Mgr Pozzo en 2012.       

      
Mais que Guillaume Luyt, l'auteur de l'article de Présent, passe sous silence la responsabilité première de François, montre le désarroi qui s'empare de ces communautés ED, particulièrement papolâtres sous Jean-Paul II et plus encore sous Benoît XVI. Mais qui n'ont rien perdu de leur idolâtrie sous François comme nous l'allons voir.      
      
Cet important préalable posé, nous comprenons mieux le déroulement de l'article, à commencer par un rapide rappel des faits:      

      
Présent:
Il faut dire que le 8 décembre 2013, une lettre de cinq pages adressée à tous les Frères de l’institut, , le commissaire apostolique nommé par Rome, le père Fidenzio Volpi, a tout à la fois fermé le séminaire des Franciscains de l’Immaculée (FI); bloqué les ordinations prévues cette année; interdit les activités éditoriales de la très active maison d’édition des FI (disciples de saint Maximilien Kolbe, une grosse part de leur apostolat est représentée par la production et la diffusion de livres et de revues); suspendu les groupes de laïcs liés aux FI; et calomnié les victimes de ses oukases. Cette missive hallucinante avait mis en ébullition le monde traditionnel italien mais semblait avoir échappé aux grands médias transalpins, trop occupés à célébrer à l’unisson «le nouveau visage donné à l'Eglise» par le pape François. 
 
Le journaliste Antonio Socci avait interpellé François sur ce scandale, ce qui l'avait fait sortir du bois.  La suite de l'article poursuit néanmoins dans le maquillage de la responsabilité déterminante de François dans cette affaire: 
     

      
Présent:
Il est encore trop tôt pour savoir si l’interpellation de Socci marquera un coup d’arrêt aux persécutions en cours contre les FI mais, si Rome ne corrige pas le tir, il se peut fort que cette affaire finisse par devenir la pierre d’achoppement du nouveau pontificat. Car Socci, qui voit en Bergoglio le pape de laradicalité évangélique, a bien compris que les mesures toujours plus autoritaires, injustes et définitives qui frappent padre Manelli et les sienscontredisent trop ouvertement l’enseignement quotidien du pape François pour ne pas mettre en difficulté, à terme, le pape lui-même.
      
     
François aurait-il commis autoritairement mais par inadvertance ce Volpi à la tête des Franciscains de l'Immaculée, pour les mettre au pas ? C'est ce que suggère cet article qui veut faire pression sur François pour qu'il revienne, sous la pression publique, et ainsi nettoie l'image de marque idéale qu'attendent de lui les communautés  Ecclesia Dei. En lieu et place de François c'est la Curie qui est portée responsable:      

      
Présent:
 Bien évidemment, comme toute administration, la Curie n’aime pas se renier et, pour l’heure, aucun signe d’une quelconque amélioration n’est perceptible. La salle de presse du Saint-Siège nous a même fait savoir le 14 décembre qu’elle n’avait rien à répondre aux questions que, depuis fin juillet, nous lui avions formulées à propos de la destitution de padre Manelli. Il faut dire que le Saint-Siège a de quoi être gêné car la fureur épuratrice du père Volpi ne connaît pas de limites.        
Il suffit de lire quelques lignes de sa missive du 8 décembre – mettre au pas un institut religieux voué à l’Immaculée le jour même de la fête de l’Immaculée Conception, même le diable n’oserait pas le faire! – pour s’en convaincre:       
«Naturellement, de nombreux laïcs ont été mobilisés dans cette entreprise que j’appellerais, par euphémisme, d’opposition. Je me suis demandé la raison d’une telle frénésie et j’en ai conclu que l’institut était devenu un prétexte à la lutte entre courants curiaux et surtout aux oppositions au nouveau pontificat du pape François. Ce n’est pas un hasard si Fellay en personne en parle.»       
En trois phrases, le père Volpi nous offre un summum de langue de buis, d’hypocrisie et de mensonge. Passons-les au crible.       
 
    
     
Et ainsi l'entière responsabilité de l'épuration des FI incombe au père Fidenzio Volpi, pourtant nommé par François, toutes affaires cessantes, dés le début de son pontificat,  dans le but évident de procéder à cette épuration. Et à la Curie, bien sûr! François ingénu innocent!      
    
Les trois phrases du père Volpi sont passées au crible, mais toujours empreintes de cette indécrottable papolâtrie; qu'on en juge:      
       
Présent:
– «Un prétexte à la lutte entre courants curiaux»: terrible affirmation! Car elle est dans le même temps vraie et mensongère et on retrouve bien là toute une forme de pensée et d’expression ecclésiastiques dont on espérait l’Eglise débarrassée grâce à la parole limpide et à la pensée droite de Benoît XVI. L’affirmation est vraie car il est désormais clair que l’affaire des FI est l’oeuvre d’une faction.
       
      
Et c'est là qu'on ne peut s'empêcher de penser aux manoeuvres obscures au sein du Vatican dont Mgr Fellay s'est servi pour se dédouaner de sa responsabilité dans la triste affaire du ralliement manqué de juin 2012:      

      
Sermon de Mgr Fellay le 11 nov. 2012 à St-Nicolas-du-Chardonnet:
Suite à ces discussions - et c'était là pour nous une cause de grand étonnement, de surprise - néanmoins, le Saint-Siège fait une proposition de solution canonique. En même temps que d'un côté, par le canal officiel de la Congrégation de la Foi et de la Commission Ecclesia Dei, on nous donne des documents à signer ou à discuter, les deux..., en même temps, nous recevons par des personnes qui travaillent dans ces endroits-là, dans ces lieux mêmes, EcclesiaDei ou à travers un Cardinal, un message qui est différent de la ligne officielle. A peu près, le Pape va reconnaître la Fraternité comme il l'a fait pour les excommunications, sans contrepartie de la Fraternité. Cela pose évidemment beaucoup de problèmes qu'une telle situation mais cela ne correspond pas du tout au texte qu'on nous propose. Ensuite, ces mêmes personnes nous diront : « mais ces textes qu'on vous propose, ça ne correspond pas à ce que veut le Pape. » Et pendant des mois, va continuer ce double message. Aux messages officiels - puisqu'on nous demande d'accepter ce que dans les discussions a été manifestée comme une non acceptation de notre part, eh bien, notre réponse est non, on ne peut pas - eh bien en même temps que nous obtenons ces réponses officielles, continuent ces messages de... il faut le dire, de bienveillance, et il nous est impossible de mettre en doute leur origine. Et l'origine, c'est tout en haut. Je vous donne quelques-unes de ces phrases :         
« que la Fraternité sache que de résoudre les problèmes de la Fraternité est au cœur de mes préoccupations », ou même « est une priorité de mon pontificat ».       

      
Et la suite de l'article à l'avenant:
    

Présent:
– «Ce n’est pas un hasard si Fellay en parle»: nous y sommes enfin! La réduction ad lefebvrianum! Le point Godwin de toute discussion post-conciliaire!Fellay (pour écrire comme Volpi qui semble avoir déjà réduit à l’état laïc le supérieur de la Fraternité Saint-Pie X) «en parle»: c’est donc la preuve queRome a bien fait de s’en prendre aux FI. Dans un autre courrier, au vaticaniste du journal turinois La Stampa, le commissaire lâche carrément le morceau et parle de la «dérive crypto-lefebriste et sûrement traditionaliste» dont se plaignaient au père Manelli en 2012 ses détracteurs. Voici donc le noeud de l’affaire: la dérive «sûrement traditionaliste» des FI. (...)
 
Pour sauter à la conclusion de cet article:       

      
Citation:
Faut-il rappeler que, dans le cas des Légionnaires du Christ, pour des actes délictueux avérés et répétés, le fondateur n’a été ni destitué ni condamné mais que Rome s’est contentée de sa démission?
       
Bien sûr, mais faut-il rappeler que cette histoire des légionnaires du Christ et les autres citées à la suite, ont été traitées sous Benoît XVI ?  
    
      
       
Citation:
Benoît XVI le savait, les cardinaux ayant élu le pape François aussi : il y a quelque chose de pourri au sein de la Curie romaine.      
Et, à en juger par la lettre du père Volpi, ce quelque chose de pourri ne craint plus de se propager au grand jour…       
       
Et voilà le tour de passe-passe:  François est au-dessus de tout soupçon, comme jadis Benoît XVI, puisqu'il est en train de "nettoyer" la Curie, la seule coupable, bien évidemment, François étant le grand naïf de bonne volonté, image qu'il s'ingénie à véhiculer pour les gogos du monde entier.      
N'oublions tout-de-même pas que l'affaire des Franciscains de l'Immaculée a commencé sous Benoît XVI, ainsi que le reconnut Mgr Fellay lui-même récemment.      
       
Gentiloup      


Dernière édition par Gentiloup le Sam 25 Jan 2014, 16:59; édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 18 Jan 2014, 13:04    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Cadoudal
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 13 Juil 2012
Messages: 542
Localisation: ILE DE FRANCE

MessagePosté le: Sam 18 Jan 2014, 14:46    Sujet du message: L'indécrottable papolâtrie des ralliés & ralliéristes Répondre en citant

pendant  que le commissaire mandaté par le pape François casse les éléments fidèles à la tradition apostolique d'une sainte institution,
le pape François se produit en public avec un nez de clown, pour montrer à tous son sérieux.




et bientôt  la mise sur les autels  par ses soins  du pape qui a excommunié Mgr Lefebvre
et embrassé le Coran en public.


il faudrait organiser une manifestation de protestation, composée par des laïcs.


c'est  l 'heure des épaisses ténèbres.


Revenir en haut
Martel
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 23 Déc 2012
Messages: 96

MessagePosté le: Sam 18 Jan 2014, 17:36    Sujet du message: L'indécrottable papolâtrie des ralliés & ralliéristes Répondre en citant

Les ralliés aveuglés font en permanence le grand écart.

Revenir en haut
Lucile


Hors ligne

Inscrit le: 29 Mai 2013
Messages: 65

MessagePosté le: Sam 18 Jan 2014, 20:11    Sujet du message: L'indécrottable papolâtrie des ralliés & ralliéristes Répondre en citant

A priori cet article va dans le bon sens mais quand on va au fond des choses, une papolâtrie inquiète perce partout.

Revenir en haut
colchique


Hors ligne

Inscrit le: 08 Jan 2014
Messages: 12
Localisation: puyricard

MessagePosté le: Lun 20 Jan 2014, 15:32    Sujet du message: L'indécrottable papolâtrie des ralliés & ralliéristes Répondre en citant

Le ralliement proposé par Benoit XVI était très habile , à la limite machiavélique : "Diviser pour régner"
et , à terme , phagocyter les ralliés et asphyxier les réfractaires financièrement et sacramentellement , par des conflits internes et des suspensions d'exercice.
Mais notre Père céleste ne permettra pas que soit retenue injustement la vérité captive ; L'Ecriture l'atteste : "...Siège à ma droite , jusqu'à ce que j'aie fait de tes ennemis un escabeau pour tes pieds."


Revenir en haut
Catharina TOP
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 12 Déc 2012
Messages: 169
Localisation: Rome éternelle

MessagePosté le: Mer 22 Jan 2014, 15:33    Sujet du message: L'indécrottable papolâtrie des ralliés & ralliéristes Répondre en citant

Source : Blog The Eponymous Flower
Saturday, January 11, 2014
   
Franciscans of the Immaculate Require "Permit" to Say Mass: Life Under the Commissar



   
(Rome) "It takes a permit." A letter from a Franciscan of the Immaculate describes the life subject to approval, that the brothers have to lead, since they were placed under provisional administration.   

In 1990, the Order was recognized at the diocesan level and 1998 by Rome, the Orden internally moved from the Old Rite under Pope Benedict XVI. to the Old Rite and for pastoral care it was specified by the Pope as bi-ritual, since 11 July 2013 it has been under provisional administration by the Congregation of Religious. Acting Administrator is the Capuchin Father, Fidenzio Volpi, "a skilled and proven man of power (who is known to move between the internal equilibria of the 
Superior Conference of Male Religious Communities of Italy - CISM), with mephistophelian smile and biting repartee," said Messa in Latino.
   
"We are no Longer Able to Print and Disseminate Our Own Books"

The Franciscan of the Immaculate Conception described in his letter that he passed by the office of Order internal publishing, Casa Mariana, in Frigento recently. "My heart beat. I felt in me an unusual emptiness and dismay at the thought that we can no longer write for our own publishing house, and are not even allowed to distribute the books of our own publishing company in our convents.
I look at the house. In there are our books. Many of them we have written, and much more contributions to our religious journals: 
Fides Catholica , Annales Franciscani , Immculata Mediatrix ... Many books have been translated by us from Latin, others we have from Italian, the language most used in the order, translated into other languages.

That  is our life inside, years of study, sweat and sacrifice. The Apostolic Commissioner has ruled that we are no longer authorized to use them. What sin do they represent?
"But it Needs a Permit"    

I took courage and rang the bell at the door. A sister opens and I ask her about the new liturgical calendar of the Order, because we didn't have one in the monastery.   
"I can not give you one Father, you know that it requires a permit," replied my sister, kind and understanding.   
What could be sinful about a liturgical calendar?   
"But it needs a permit."   
Exactly the permit.   
Whose?   
"From the Apostolic Commissioner of course!"   
"Our Life is Made by Applications, Special Permits'"   

Since we have been under provisional administration, our life is governed by applications for "special permits" to the Commissioner. You are to provide a copy in writing and are granted permission only by expressed personal validation.
A permit is needed to use the books of the Order from the Order's own publishing house and be able to impart them. Any "public dissemination" is prohibited.
A permit is required to celebrate the Holy Mass in the traditional Rite.
A permit is required to use the Roman Ritual for the Old Rite.
A permit is required for the Liturgy of the Hours to celebrate it in the Vetus Ordo.
A permit is required to celebrate the Holy Mass with the Sisters of the Order, for both the Old and the New Rite.
A permit is required to conduct a meeting of the lay community of the Order or of the Third Order.
A permit is required to carry out a "Day for Maria" (a day of prayer, which is performed by the Order on pilgrimage or in parish churches and is open to all).
A permit is required to visit our Founder. It is strongly advised not to make such a request at all, which is actually not approved anyway.
A permit is required for any initiative in the Order."
Even more permits are needed of the founders of religious orders:
"Our Founder even needs explicit permission to be treated at the hospital. He needs an explicit authorization in order to move from one convent to another. He was blamed on the official website of the Order publicly for the fact that he had at first dared to visit the convent of Teramo. In reality, the Apostolic Commissioner had even given the permission to do so." A grueling guerrilla war.

Text: Giuseppe Nardi
image: A Catholic Life / Phatmass
Translation: Tancred
 
 
 
 
 


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 16:57    Sujet du message: L'indécrottable papolâtrie des ralliés & ralliéristes

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Un évêque s'est levé! Index du Forum -> FORUM -> LE FORUM OUVERT AUX DISCUSSIONS Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com