Un évêque s'est levé!  Index du Forum

Un évêque s'est levé!
Forum

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 SOUTIEN A NOS EVÊQUES, PRÊTRES, RELIGIEUX, RELIGIEUSES REFRACTAIRES 


           
Le concile n'est plus un problème pour Mgr Fellay...

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Un évêque s'est levé! Index du Forum -> FORUM -> LE FORUM OUVERT AUX DISCUSSIONS
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Tigre B
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 21 Juil 2012, 21:52    Sujet du message: Le concile n'est plus un problème pour Mgr Fellay... Répondre en citant

A sauvegarder !

http://www.youtube.com/watch?v=DdnJigNzTuY


Mgr Williamson commente :




 
Number CCLXII (262)

   
21 July 2012  
 

 
RESISTANCE UNDERMINED

The good news from the General Chapter of the Society of St Pius X which closed on Saturday is that the SSPX, led to the brink of suicide, has been given a reprieve by the Chapter. However, if the following words, spoken in an interview broadcast worldwide, are any indication of the mind of the leaders still in place for another six years, prayers must still go up for the reprieve to last. Here are the words (which may or may not still be accessible on the Internet -- see Catholic News Service):--

“Many people have an understanding of the Council (Vatican II) which is a wrong understanding, and now we have people in Rome who say it. We may say, in the Discussions (between Rome and the Society of St Pius X, from 2009 to 2011), I think, we see that many things which we (in the SSPX) would have condemned as coming from the Council are in fact not from the Council, but from the common understanding of it.”

To comment, we must go back to Vatican II. Containing both truth and error, its 16 documents are profoundly ambiguous and contradictory. Following Archbishop Lefebvre, the SSPX has never said that the documents contain no truth, but it has always accused them of containing serious errors, for instance the doctrine that the State has no right to repress non-Catholic religions. Conciliar Rome has always defended the documents, for instance by referring to the opposite truths contained in them, such as that every man must in matters religious find out and profess the truth. But the truths have never been the problem. The problem is the error and the contradiction. For instance, if a mass of individuals, such as the State, may be neutral in religion, why should the single individual not be ? The contradiction opens the door wide to the liberation of man from God - liberalism.

The Doctrinal Discussions of 2009 to 2011 were set up to examine the doctrinal clash between the Romans’ Conciliar subjectivism and the SSPX’s Catholic objectivism. They showed, of course, that the clash is profound and irreconcilable, not between Conciliar truth and Catholic truth, but between Conciliar error and Catholic truth, in effect between the religion of man and the religion of God.

Now comes the speaker to state that the “people in Rome” are right, and that “we” are wrong, i.e. the SSPX, because “many things” the SSPX has constantly condemned as coming from the Council come only from a “common understanding” of the Council. In other words, the Archbishop and his Society were wrong from the beginning to accuse the Council, and accordingly to resist Conciliar Rome. It follows that the episcopal consecrations of 1988 must have been an unnecessary decision, because Conciliar bishops could have been trusted to look after Catholic Tradition. Yet the Archbishop called those consecrations “Operation Survival”, and he called trusting Conciliar Rome “Operation Suicide”.

Today the speaker - consistently with his words quoted above - is certainly favouring a Rome-SSPX agreement. Moreover he is quoted as suggesting in Austria two months ago that this agreement would entrust Conciliar Rome with choosing the SSPX’s future bishops. Then unless Rome has stopped being Conciliar since the Archbishop’s day, and all the evidence cries out against such an illusion, the Archbishop would have said that the speaker was promoting “Operation Suicide” of the SSPX - unless the speaker has since disowned these words.

Kyrie eleison.

 


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 21 Juil 2012, 21:52    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
tIGRE b
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 22 Juil 2012, 05:47    Sujet du message: Le concile n'est plus un problème pour Mgr Fellay... Répondre en citant

Traduction :



Numéro CCLXII (262)
  
21 juillet, 2012 

 

LA RÉSISTANCE MINÉE

La bonne nouvelle sortant du Chapitre Général de la Fraternité St Pie X qui a pris fin il y a une semaine, c’est que la Fraternité menée au bord du suicide a obtenu du Chapitre un sursis. Mais si les paroles suivantes tirées d’une interview transmise au monde entier représentent l’état d’esprit des chefs de la Fraternité toujours en place pour six années encore, il va falloir prier pour que le sursis perdure. Ces paroles sont peut-être accessibles encore à l’Internet (voir Catholic News Service) :–

« Beaucoup de gens ont une notion du Concile (Vatican II) qui est une notion fausse, et maintenant il y a des Romains qui le disent. On peut dire, je pense, que dans les Discussions (menées entre Rome et la Fraternité de 2009 à 2011) nous voyons que beaucoup de choses que nous autres (de la Fraternité) nous aurions condamnées comme venant du Concile, ne viennent pas en réalité du Concile, mais de la notion commune du Concile. »

Pour commenter ces paroles, il faut retourner à Vatican II. Les 16 documents du Concile, contenant et de la vérité et des erreurs, sont profondément ambigus et contradictoires. A la suite de Mgr Lefebvre, la FSSPX n’a jamais dit qu’ils ne contiennent aucune vérité, mais elle les a toujours accusés de contenir des erreurs sérieuses, par exemple la doctrine que l’État n’a aucun droit de réprimer les religions non-catholiques. Par contre la Rome Conciliaire a toujours défendu ces documents, en relevant les vérités opposées qu’ils contiennent, par exemple l’affirmation qu’en matière de religion tout homme doit chercher et professer la vérité. Mais ces vérités n’ont jamais été le problème. Le problème, c’est l’erreur et la contradiction. Par exemple, si une masse d’individus, tel l’État, peut rester neutre en matière de religion, pourquoi l’individu seul ne le peut-il pas ? Une telle contradiction ouvre la porte en grand pour libérer l’homme de Dieu – c’est l’essence même du libéralisme.

Les Discussions doctrinales de 2009 à 2011 ont été établies pour examiner l’affrontement doctrinal entre le subjectivisme des Romains conciliaires et l’objectivisme de la FSSPX catholique. Elles ont montré, comme l’on s’y attendait, que l’affrontement est profond et inconciliable, pas entre la vérité conciliaire et la vérité catholique, mais entre l’erreur conciliaire et la vérité catholique, en effet entre la religion de l’homme et la religion de Dieu.

C’est ici qu’intervient celui qui a parlé ci-dessus pour affirmer que « des Romains » ont raison et que « nous » avons tort, c’est-à-dire la FSSPX, parce que « beaucoup de choses » que la FSSPX a toujours condamnées comme venant du Concile ne viennent de fait que d’une « notion commune » du Concile. Autrement dit, depuis le début Mgr Lefebvre et sa Fraternité ont eu tort d’accuser le Concile, et donc de résister à la Rome conciliaire. Il s’ensuit que les sacres d’évêques en 1988 ont dû être une décision inutile parce qu’on aurait pu faire confiance aux évêques conciliaires pour qu’ils s’occupassent de la Tradition catholique. Pourtant Mgr Lefebvre a appelé ces sacres « Opération Survie », tandis qu&r squo;il a qualifié d’« Opération Suicide » l’alternative de faire confiance à la Rome conciliaire.

Aujourd’hui, en conformité avec les paroles citées ci-dessus, leur auteur favorise certainement un accord entre Rome et la FSSPX. De plus il aurait suggéré en Autriche le 25 mai que cet accord laisserait à la Rome conciliaire le choix des futurs évêques de la FSSPX. A moins donc que cette Rome n’ait cessé d’être conciliaire depuis le temps de Mgr Lefebvre, et toute l’évidence s’inscrit en faux contre une telle illusion, Mgr Lefebvre aurait dit que l’auteur de ces paroles promouvait l’« Opération Suicide » de la FSSPX. Et cet auteur, les a-t-il désavouées depuis ?

Kyrie eleison.
 


Revenir en haut
Gentiloup
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2012
Messages: 2 884

MessagePosté le: Dim 22 Juil 2012, 14:08    Sujet du message: Pardon, cher ami Répondre en citant

Pardon, cher ami,

J'avais vu hier soir que vous aviez posté ce Commentaire Eleison en anglais, mais je n'avais pas vu qu'il était traduit à la suite.

Mieux vaut deux fois qu'une n'est-ce pas?

Je laisse quand même ma version directement française, parce que ce commentaire est vraiment un grand cru!


Revenir en haut
PGM
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2012
Messages: 133

MessagePosté le: Dim 22 Juil 2012, 15:56    Sujet du message: Le concile n'est plus un problème pour Mgr Fellay... Répondre en citant

Doctrinal clash aurait été mieux rendu par graves désaccords doctrinaux à mon avis  ...

Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 06:48    Sujet du message: Le concile n'est plus un problème pour Mgr Fellay...

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Un évêque s'est levé! Index du Forum -> FORUM -> LE FORUM OUVERT AUX DISCUSSIONS Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com