Un évêque s'est levé!  Index du Forum

Un évêque s'est levé!
Forum

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 SOUTIEN A NOS EVÊQUES, PRÊTRES, RELIGIEUX, RELIGIEUSES REFRACTAIRES 


           
UN COLLOQUE DE LA FSSPX SUR LE CONCILE VATICAN II - 10 et 11 NOV 2012 A PARIS
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Un évêque s'est levé! Index du Forum -> FORUM -> LE FORUM OUVERT AUX DISCUSSIONS
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Coeur2chouan
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 19 Juin 2012
Messages: 139

MessagePosté le: Dim 22 Juil 2012, 11:49    Sujet du message: UN COLLOQUE DE LA FSSPX SUR LE CONCILE VATICAN II - 10 et 11 NOV 2012 A PARIS Répondre en citant

Chers amis,


Un colloque sur les erreurs du Concile et de ses suites se tiendra à Paris, soit à la salle de la Mutualité, soit à l'Institut Saint-Pie X, les 10 & 11 novembre 2012.
Ce colloque se tiendra dans le cadre du sinistre anniversaire des 50 ans de Vatican II.

Nous avons le temps de prévoir cet événement sur nos agendas.

Personnellement je prévois de m'y rendre, je serais donc très heureuse de rencontrer ceux d'entre vous qui voudront également y assister.

Pour l'instant je ne connais pas le programme, ni les intervenants, mais je sais que cela devrait être organisé dans le meilleur esprit traditionnel à la FSSPX. Et j'espère que les assistants pourront poser des questions.

Si certains d'entre vous veulent y assister, nous pourrions nous entendre sur un point de rendez-vous, lorsque nous en connaîtrons le lieu exact.

Merci à ceux qui sont intéressés de le signaler sur ce fil.


Excellent dimanche à tous en dépit des vents contraires!

Et que le Sacré-Coeur nous fortifie!


Dernière édition par Coeur2chouan le Lun 23 Juil 2012, 17:46; édité 2 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 22 Juil 2012, 11:49    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
simondemonfort
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 15 Juil 2012
Messages: 39
Localisation: Paris

MessagePosté le: Lun 23 Juil 2012, 09:47    Sujet du message: UN COLLOQUE DE LA FSSPX SUR LE CONCILE VATICAN II - 10 et 11 NOV 2012 A PARIS Répondre en citant

Bonjour
Etant parisien, je compte bien être présent et serai heureux de rencontrer les liseurs de ce forum. Okay
PS. Je suis en vacances et déconnecté partiellement mais vous lis dès que je peux


Revenir en haut
Gentiloup
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2012
Messages: 2 884

MessagePosté le: Lun 23 Juil 2012, 12:02    Sujet du message: Merci! Répondre en citant

Ainsi, nous aurons le plaisir de faire connaissance! Okay Belle perspective! J'ai oublié, mais je vais rectifier, d'annoncer que ce colloque est organisé à l'occasion du sinistre anniversaire des 50 ans du Concile Vatican II.

Revenir en haut
Chouanne
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 19 Juin 2012
Messages: 259

MessagePosté le: Mer 25 Juil 2012, 22:50    Sujet du message: UN COLLOQUE DE LA FSSPX SUR LE CONCILE VATICAN II - 10 et 11 NOV 2012 A PARIS Répondre en citant

Je vais voir si je peux!

Revenir en haut
Alix
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 23 Juil 2012
Messages: 1 049
Localisation: montagne

MessagePosté le: Jeu 26 Juil 2012, 21:10    Sujet du message: UN COLLOQUE DE LA FSSPX SUR LE CONCILE VATICAN II - 10 et 11 NOV 2012 A PARIS Répondre en citant

Pourquoi pas! Si je peux!

Revenir en haut
Hugo
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 27 Juil 2012
Messages: 136
Localisation: Andresy

MessagePosté le: Sam 28 Juil 2012, 17:05    Sujet du message: UN COLLOQUE DE LA FSSPX SUR LE CONCILE VATICAN II - 10 et 11 NOV 2012 A PARIS Répondre en citant


Rome à la pêche de la FSSPX ?

Les nouvelles nominations de Mgr Müller et de Mgr di Noia doivent-elles être interprétées comme un abandon par Benoît XVI de la politique de « réconciliation » entre la FSSPX et Rome ? Il est permis de ne pas le penser.

La fin du chapitre de la Fraternité permet-elle de penser que la crise s’est éloignée ? Non car, en France, la Fraternité ressemble à la Belle au bois dormant : la consigne du silence sur ce sujet ne dit rien qui vaille.

Certes, les propos abrupts de Mgr Müller laisseraient supposer que les ardeurs de Menzingen sont quelque peu calmées, mais la diplomatie n’est-elle pas faite de chaud et de froid ? Mgr Müller, c’est la douche glacée, Mgr di Noia est censé mettre l’eau à une température acceptable. Les douches alternatives ont toujours existées. Exemple :

 « - L'Eglise est dans un état épouvantable », constate un participant au sortir d’une réunion tendue entre représentants du Vatican et représentants de la FSSPX

- « Aidez- moi! » fait répondre le pape par la voix mourante d'un cardinal "sympathisant".

-«  Leurs conditions sont inacceptables », déclare un autre à la sortie d'une nouvelle réunion marathon.  « Nous ne pouvons signer ».

- « Rappelez-nous le thomisme que nous avons oublié », fait répondre le Pape au détour d'un couloir par une éminence toute de pourpre vêtue.

-«Rome cherche notre reddition et rien de plus », estime la FSSPX. « J’ai reçu une lettre m’enjoignant de signer des conditions inacceptables ».

- « J'ai vu le pape », assure un mystérieux interlocuteur au téléphone. « Ce n'est pas sa pensée. Ne tenez aucun compte de cet écrit » !

- Qui croire ? se demande Mgr Fellay.

Ce régime de négociation déteint sur le comportement :

Le 25 Juin, l’Abbé Thouvenot écrit de Menzingen que le dernier texte reçu de Rome est « clairement inacceptable ». De son côté, Mgr Fellay, le 29 juin confirme implicitement ce constat lors du sermon des ordinations 2012 dans lequel il explique : «  Nous sommes revenus au point de départ. »

Quelques jours plus tard, l’Abbé Schmidberger confie au Frankfurter Allgemeine Zeitung « La nomination de Mgr di Noia est un signe très positif ».

Qui croire ? se demandent les fidèles, anxieux de savoir à quels prêtres ils pourront s’adresser après le 15 Août.

La technique du chaud et du froid équivaut, en diplomatie, à la technique du pêcheur de gros poisson en haute mer. On ferre, puis on laisse filer pour fatiguer le poisson, étant entendu que la finalité est de l'attraper, et non de le laisser à la mer. Tant qu'il remue, après avoir été ferré, on redonne du mou. Le poisson cherche à s'éloigner et se fatigue en tirant sur la ligne. Quand il reste inerte, c'est qu'il est mûr pour être hissé à bord et mis au saloir. Cette stratégie a failli réussir. Mais les bruits de scission de la Fraternité avaient alerté le Vatican : Une Prélature personnelle pour moins de prêtres que n’en compte la Fraternité saint Pierre ? Non-sens ! Impossible ! Ce serait déconsidérer le Vatican. Donc, envoi d’une lettre revenant au point de départ, remettant à plus tard la partie de pêche.

Comment reprendre cette pêche qui n’a rien de miraculeux ? La stratégie est toute tracée. Mgr di Noia en sera chargé. En bref, elle s’articule sur deux éléments  principaux :

1°) Réputer mineur, secondaire, et pour tout dire subjectif, le principal point de litige. Montrer beaucoup d’empathie. La partie adverse doit « se sentir comprise » et « respectée ».

2°) Souligner les dangers et la gravité des inconvénients qui résultent de cette désunion.

On peut alors négocier un accord pour faire cesser la dispute, en concédant au récalcitrant le droit de garder ses idées. C’est la vieille "technique de résolution des conflits ", initialisée par le psychologue Carl Rogers et mise au point par son disciple Elias Porter[1].

Ce qui donne : "Nous sommes en désaccord à cause de Vatican II. De ce fait, vous n’êtes plus en communion avec le saint Père. Vous êtes en position schismatique, vous ne pouvez plus vous prétendre catholiques. Voilà ce que nous vous proposons : Nous vous laissons penser ce que vous voulez sur Vatican II, mais vous le pensez un ton plus bas et vous vous pliez à une certaine procédure pour contester. Par ailleurs, vous reconnaissez le magistère du Pape. En conséquence de quoi, vous bénéficiez d’une Prélature personnelle".

Comme indice d’un tel scénario, nous nous reportons aux diverses déclarations officielles.

Concernant la nomination  de Mgr di Noia le Vatican déclare dans une communication en date du 26 juin,: « La nomination d'un haut prélat à ce poste est un signe de la sollicitude pastorale du Saint-Père pour les catholiques traditionalistes en communion avec le Saint-Siège et manifeste son grand  désir de réconcilier les communautés traditionalistes non encore unies  avec le siège de Pierre » Le même jour le « haut prélat » en question  confie à l’agence CNS « "It is possible to have theological disagreements while remaining in communion with the see of Peter," Ce qui veut dire : « Un désaccord théologique est possible sans que la communion avec le siège de Pierre en soit affectée.»

Reste à savoir comment le désaccord peut s’exprimer dans une Prélature personnelle, d’une part.

 Reste à savoir, d'autre part, si l’accord une fois signé, la procédure "diplomatique" s’arrête ou bien si elle continue, au motif que les points concédés « par pure charité du papale » ne l’étaient qu’à titre provisoire. Ceci, jusqu’à ce que le poisson, définitivement inerte, soit éventré, vidé et mis au saloir. (Cf. IBP) Sad

Hugo

[Modération: J'ai replacé votre présentation à sa place sur un nouveau fil, d'autant plus que cette analyse mérite de figurer en tête de fil de discussion.]


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Louis
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 10 Juil 2012
Messages: 282
Localisation: Rome Éternelle

MessagePosté le: Sam 28 Juil 2012, 17:11    Sujet du message: UN COLLOQUE DE LA FSSPX SUR LE CONCILE VATICAN II - 10 et 11 NOV 2012 A PARIS Répondre en citant

Très bon résumé de la situation Okay

Revenir en haut
Gentiloup
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2012
Messages: 2 884

MessagePosté le: Sam 28 Juil 2012, 17:18    Sujet du message: Bravo! Répondre en citant

Belle analyse! Okay

Qui me semble refléter l'exacte réalité, cher Hugo!

Nous en sommes là à nous faire balloter au gré des courants de l'entente... Au bout du compte le Rhin se jettera dans le Tibre, au pied du Vatican!

La manipulation bat son plein et les grandes manœuvres se poursuivent!

Bienvenue parmi nous!


Revenir en haut
InDominoSperavi
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 24 Juin 2012
Messages: 318
Localisation: France

MessagePosté le: Sam 28 Juil 2012, 17:23    Sujet du message: UN COLLOQUE DE LA FSSPX SUR LE CONCILE VATICAN II - 10 et 11 NOV 2012 A PARIS Répondre en citant

Bienvenue, Hugo !
Cette analyse imagée s'adapte vraiment bien à notre cas en effet :
Citation:
La technique du chaud et du froid équivaut, en diplomatie, à la technique du pêcheur de gros poisson en haute mer. On ferre, puis on laisse filer pour fatiguer le poisson, étant entendu que la finalité est de l'attraper, et non de le laisser à la mer. Tant qu'il remue, après avoir été ferré, on redonne du mou. Le poisson cherche à s'éloigner et se fatigue en tirant sur la ligne. Quand il reste inerte, c'est qu'il est mûr pour être hissé à bord et mis au saloir. Cette stratégie a failli réussir. 


Revenir en haut
Alix
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 23 Juil 2012
Messages: 1 049
Localisation: montagne

MessagePosté le: Sam 28 Juil 2012, 21:01    Sujet du message: UN COLLOQUE DE LA FSSPX SUR LE CONCILE VATICAN II - 10 et 11 NOV 2012 A PARIS Répondre en citant

Bravo!
Il faut conserver cette analyse de la situation! Magnifique!!!


Revenir en haut
Gentiloup
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2012
Messages: 2 884

MessagePosté le: Lun 30 Juil 2012, 15:22    Sujet du message: UN COLLOQUE DE LA FSSPX SUR LE CONCILE VATICAN II - 10 et 11 NOV 2012 A PARIS Répondre en citant

J'attire votre attention sur le fait que cette annonce de colloque, nous a été donnée alors qu'elle n'est pas encore parue sur La Porte Latine.

Nous jugerons sur pièces de l'intérêt de ce colloque, mais il devrait remettre les pendules à l'heure, d'où son intérêt, surtout pour ceux qui habitent à Paris ou en île de France.

Nous pourrons poser des questions aux intervenants. Ce colloque se présente en opposition aux célébrations en l'honneur du Concile, par Rome.

Il devrait déborder des critiques strictement liées au Concile pour en venir à ses conséquences terriblement néfastes, jusqu'à aujourd'hui.
Ces études de l'état des lieux de la "nouvelle église" devraient amener à la conclusion que des accords sont impossibles entre la FSSPX et Rome.

Il s'agit d'une re-mobilisation sur le fond de la doctrine.
Nous serons donc juges de la bonne tenue de ce colloque, qui en même temps devrait nous enrichir sur le plan doctrinal.


Revenir en haut
Criton
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 09 Juil 2012
Messages: 249
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mer 1 Aoû 2012, 19:45    Sujet du message: UN COLLOQUE DE LA FSSPX SUR LE CONCILE VATICAN II - 10 et 11 NOV 2012 A PARIS Répondre en citant

Je viendrai au colloque en famille pendant les deux jours. C'est aussi un moyen de faire votre connaissance.
En espérant que ce colloque ne soit pas présidé par l'un de nos adversaires, pour mieux étouffer toute contestation.
De toute façon cela attirera du monde et permettra certainement de faire connaître le forum.

    
   


Revenir en haut
Gentiloup
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2012
Messages: 2 884

MessagePosté le: Mer 1 Aoû 2012, 20:04    Sujet du message: UN COLLOQUE DE LA FSSPX SUR LE CONCILE VATICAN II - 10 et 11 NOV 2012 A PARIS Répondre en citant

Merci Criton! Oui, ce sera un grand plaisir de faire connaissance avec vous et les vôtres! J'espère que ce colloque sera bien comme on me l'a annoncé, mais nous serons vigilants...
Tant que nous ne connaissons pas les têtes d'affiche, le mystère demeure... Peut-être aurons-nous Mgr Tissier de Mallerais? Laughing   Ou Mgr de Galaretta? Laughing Ou l'abbé Chazal? :D Bon, sans trop rêver, nous verrons bien et cela nous donnera une idée des états d'esprits. Et ce qui sera dit, nous renseignera de toute façon et fera travailler nos méninges!


Revenir en haut
Hugo
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 27 Juil 2012
Messages: 136
Localisation: Andresy

MessagePosté le: Jeu 2 Aoû 2012, 08:27    Sujet du message: UN COLLOQUE DE LA FSSPX SUR LE CONCILE VATICAN II - 10 et 11 NOV 2012 A PARIS Répondre en citant

Moi aussi, je viendrai certainement à ce colloque, pour entendre ce qui se dit, pour poser des questions et aussi pour faire la connaissance et remerceir les gens sympas qui m'ont bien accueilli sur ce forum. Ecce quam bonum et quam iucundum habitare frateres in unum (ps. 132).

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Cadoudal
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 13 Juil 2012
Messages: 542
Localisation: ILE DE FRANCE

MessagePosté le: Jeu 2 Aoû 2012, 09:47    Sujet du message: UN COLLOQUE DE LA FSSPX SUR LE CONCILE VATICAN II - 10 et 11 NOV 2012 A PARIS Répondre en citant

question doctrinale.


je me heurte à une difficulté doctrinale,et vous remercie  de m' aider à la résoudre , si vous avez des lumières:


je cherche des arguments doctrinaux  , tirés des docteurs de l' Eglise, de saints ayant autorité, , pour faire ressortir l' inconvenance   de la convocation et la tenue 
 d' Assise par Benoît XVI.


j'ai parcouru le traité de la foi dans la somme théologique de st Thomas ,pensant y trouver facilement des arguments massue ,  sans les  trouver .


je souhaite lancer une pêche aux maximes  , car il doit y en avoir,
pour protester contre  une démarche qui contrarie de front le sentiment catholique.


Revenir en haut
Gentiloup
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2012
Messages: 2 884

MessagePosté le: Jeu 2 Aoû 2012, 09:55    Sujet du message: UN COLLOQUE DE LA FSSPX SUR LE CONCILE VATICAN II - 10 et 11 NOV 2012 A PARIS Répondre en citant


Au plaisir de vous rencontrer cher Hugo, cet automne à Paris!

Cher cadoudal,

Pour avoir des enseignement doctrinaux à ce sujet il faut chercher dans les encycliques des Papes comme, Léon XIII, Pie X, Pie XI (je cite au hasard, je ne me rappelle plus qui précisément) qui se sont élevés, contre les "congrès bigarrés" de la fin du XIXème siècle et du début du XXème. Mgr Lefebvre y a fait référence à propos de l'annonce du premier "Assise"... J'ai lu cela récemment, mais il faut que je recherche si j'ai le temps.




Revenir en haut
InDominoSperavi
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 24 Juin 2012
Messages: 318
Localisation: France

MessagePosté le: Jeu 2 Aoû 2012, 17:14    Sujet du message: UN COLLOQUE DE LA FSSPX SUR LE CONCILE VATICAN II - 10 et 11 NOV 2012 A PARIS Répondre en citant

Cher Cadoudal, vous avez raison, il faut répondre à cela. Je pense que c'est peut-être à propos de Pérégrinus paru sur tradinews ? Je vous suggère ceci et je vais aussi le mettre en nouveau message pour nous rafraîchir à tous la mémoire. A mon avis, tout y est :
http://laportelatine.org/district/france/bo/cacqueray_assise110912/scandale…


Revenir en haut
Hugo
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 27 Juil 2012
Messages: 136
Localisation: Andresy

MessagePosté le: Jeu 2 Aoû 2012, 20:51    Sujet du message: UN COLLOQUE DE LA FSSPX SUR LE CONCILE VATICAN II - 10 et 11 NOV 2012 A PARIS Répondre en citant

Message our Cadoudal

Les réunions d’Assise ne se conçoivent  que dans le cadre de la liberté religieuse promue par Vatican II (principalement Dignitatis humanae). Ces nouveautés ont été condamnées bien avant dans des documents du Magistère de l’Eglise.
L’encyclique de Grégoire XVI Mirari Vos du 15 août 1832 condamne le libéralisme et l'indifférentisme religieux. Condamnation par avance des rassemblements d’Assise.
Le syllabus de Pie IX (1864)
L’encyclique de Pie XI Mortalium animos du 6 Janvier 1928 porte sur les vrais moyens de réaliser la véritable unité de la religion et condamne l’indifférentisme.
Les modernistes finassent en prétendant que la liberté religieuse est un droit naturel. Mais ils confondent la liberté pour la vraie religion et la liberté de toutes les religions. Ils espèrent que nous n’oserons pas faire la différence entre la religion catholique – qui est la seule vraie religion - et les autres fausses religions. Espoir déçu.

Ils finassent également en se réfugiant sur le terrain de la subjectivité : la liberté de conscience. Là encore espoir déçu, car il suffit de leur faire remarquer que la règle de la conscience, c’est la vérité. Personne ne veut l’erreur et toute personne a le droit de réclamer la vérité aux prêtres de l’Eglise. En conséquence, la révélation de Dieu l’emporte toujours.
Pour aller plus loin, il faudrait aborder la question des philosophies modernes portant sur l’existentialisme et sur le personnalisme. Mais c’est inutile dans la plupart des cas.
Sancta Dei Genitrix sit nobis auxiliatrix !  


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
tropdenoms
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 20 Juin 2012
Messages: 277

MessagePosté le: Jeu 2 Aoû 2012, 22:02    Sujet du message: UN COLLOQUE DE LA FSSPX SUR LE CONCILE VATICAN II - 10 et 11 NOV 2012 A PARIS Répondre en citant

A Cadoudal Extraits de Mortalium animos de Pie XI, avec  les références doctrinales dans les sources de la Tradition.

C'est un résultat semblable que d'aucuns s'efforcent d'obtenir dans les choses qui regardent l'ordre de la Loi nouvelle, apportée par le Christ Notre Seigneur. Convaincus qu'il est très rare de rencontrer des hommes dépourvus de tout sens religieux, on les voit nourrir l'espoir qu'il serait possible d'amener sans difficulté les peuples, malgré leurs divergences, religieuses, à une entente fraternelle sur la profession de certaines doctrines considérées comme un fondement commun de vie spirituelle. C'est pourquoi, ils se mettent à tenir des congrès, des réunions, des conférences, fréquentés par un nombre appréciable d'auditeurs, et, à leurs discussions, ils invitent tous les hommes indistinctement, les infidèles de tout genre comme les fidèles du Christ, et même ceux qui, par malheur, se sont séparés du Christ ou qui, avec âpreté et obstination, nient la divinité de sa nature et de sa mission.  
De telles entreprises ne peuvent, en aucune manière, être approuvées par les catholiques, puisqu'elles s'appuient sur la théorie erronée que les religions sont toutes plus ou moins bonnes et louables.
 
...
 

 
Il en résulte qu'il ne peut y avoir de vraie religion en dehors de celle qui s'appuie sur la parole de Dieu révélée
...
 

Or, en vérité, son Eglise, le Christ Notre Seigneur l'a établie en société parfaite, extérieure par nature et perceptible aux sens, avec la mission de continuer dans l'avenir l'oeuvre de salut du genre humain, sous la conduite d'un seul chef (Matth. XVI, 18; Luc. XXII, 32; Joan. XXI, 15-17), par l'enseignement de vive voix (Marc. XVI, 15) et par l'administration des sacrements, sources de la grâce céleste (Joan. III, 5; VI, 48-59; XX, 22; cf. Matth. XVIII, 18; etc.); c'est pourquoi, dans les paraboles, il l'a déclarée semblable à un royaume (Matth. XIII), à une maison (cf. Matth. XVI, 18), à un bercail (Joan. X, 16) et à un troupeau (Joan. XXI, 15-17). Sans aucun doute, cette Eglise, si admirablement établie, ne pouvait finir ni s'éteindre à la mort de son Fondateur et des Apôtres qui furent les premiers chargés de la propager, car elle avait reçu l'ordre de conduire, sans distinction de temps et de lieux, tous les hommes au salut éternel: " Allez donc et enseignez toutes les nations " (Matth. XXVIII, 19). Dans l'accomplissement ininterrompu de cette mission, l'Eglise pourra-t-elle manquer de force et d'efficacité, quand le Christ lui-même lui prête son assistance continuelle: " Voici que je suis avec vous, tous les jours, jusqu'à la consommation des siècles " (Matth. XXVIII, 20) ?  
Il est, par conséquent, impossible, non seulement que l'Eglise ne subsiste aujourd'hui et toujours, mais aussi qu'elle ne subsiste pas absolument la même qu'aux temps apostoliques; - à moins que nous ne voulions dire - à Dieu ne plaise ! - ou bien que le Christ Notre Seigneur a failli à son dessein ou bien qu'il s'est trompé quand il affirma que les portes de l'enfer ne prévaudraient jamais contre elle (Matth. XVI, 18).  
C'est ici l'occasion d'exposer et de réfuter la fausse théorie dont visiblement dépend toute cette question et d'où partent les multiples activités concertées des non-catholiques en vue de confédérer, comme nous l'avons dit, les églises chrétiennes.  
...
 

Dans ces conditions, il va de soi que le Siège Apostolique ne peut, d'aucune manière, participer à leurs congrès et que, d'aucune manière, les catholiques ne peuvent apporter leurs suffrages à de telles entreprises ou y collaborer; s'ils le faisaient, ils accorderaient une autorité à une fausse religion chrétienne, entièrement étrangère à l'unique Eglise du Christ.  
...
Aussi, ils s'égarent également, ceux qui pensent que le dépôt de la vérité existe quelque part sur terre, mais que sa recherche exige de si durs labeurs, des études et des discussions si prolongées que, pour le découvrir et entrer en sa possession, à peine la vie de l'homme y suffirait; comme si le Dieu très bon avait parlé par les prophètes et par son Fils unique à cette fin que seulement un petit nombre d'hommes enfin mûris par l'âge pût apprendre les vérités révélées par eux, et nullement pour donner une doctrine de foi et de morale qui dirigerait l'homme pendant tout le cours de sa vie mortelle.
 
Il est vrai, ces panchrétiens qui cherchent à fédérer les églises, semblent poursuivre le très noble dessein de promouvoir la charité entre tous les chrétiens; mais comment la charité pourrait-elle tourner au détriment de la foi? Personne sans doute n'ignore que saint Jean lui-même, l'Apôtre de la charité, que l'on a vu dans son Evangile, (...) interdisait de façon absolue tout rapport avec ceux qui ne professaient pas la doctrine du Christ, entière et pure: " Si quelqu'un vient à vous et n'apporte pas cette doctrine, ne le recevez pas dans votre maison et ne le saluez même pas " (Joan. II, 10). C'est pourquoi, puisque la charité a pour fondement une foi intègre et sincère, c'est l'unité de foi qui doit être le lien principal unissant les disciples du Christ.
 
...

 
Certes, cet usage extraordinaire du magistère n'introduit aucune nouveauté à la somme des vérités qui sont contenues, au moins implicitement, dans le dépôt de la Révélation confié par Dieu à l'Eglise;
 
...
 
 ce Siège Apostolique n'a jamais autorisé ses fidèles à prendre part aux congrès des non-catholiques: il n'est pas permis, en effet, de procurer la réunion des chrétiens autrement qu'en poussant au retour des dissidents à la seule véritable Église du Christ, puisqu'ils ont eu jadis le malheur de s'en séparer. 

Qu'ils écoutent Lactance s'écriant: " Seule... l'Eglise catholique est celle qui garde le vrai culte. Elle est la source de vérité, la demeure de la foi, le temple de Dieu; qui n'y entre pas ou qui en sort, se prive de tout espoir de vie et de salut. Que personne ne se flatte d'une lutte obstinée. Car c'est une question de vie et de salut; si l'on n'y veille avec précaution et diligence, c'est la perte et la mort " (Divin. Instit., IV. 30, 11-12).  
Que les fils dissidents reviennent donc au Siège Apostolique, établi en cette ville que les princes des Apôtres, Pierre et Paul, ont consacrée de leur sang, au Siège " racine et mère de l'Eglise catholique " (S. Cypr., Ep. 48 ad Cornelium, 3).  
Qu'ils y reviennent, non certes avec l'idée et l'espoir que " l'Eglise du Dieu vivant, colonne et fondement de la vérité " (I Tim. II, 15) renoncera à l'intégrité de la foi et tolérera leurs erreurs, mais, au contraire, pour se confier à son magistère et à son gouvernement.   

 
Donné à Rome, près Saint-Pierre, le 6 janvier, en la fête de l'Epiphanie de Notre-Seigneur Jésus-Christ, l'an 1928, le sixième de Notre Pontificat.

 


Revenir en haut
Cadoudal
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 13 Juil 2012
Messages: 542
Localisation: ILE DE FRANCE

MessagePosté le: Ven 3 Aoû 2012, 13:26    Sujet du message: apostasie d' Assise Répondre en citant

ce que je cherche ,
 ce sont des textes anciens,  
antérieurs  au XX° siècle,
 si possible provenant de docteurs de l' Eglise, ou de grandes autorités,
condamnant  clairement  cette démarche d'un pape  parlant de religion à des infidèles ( qui refusent  le Credo)
d'un pape refusant d' affirmer  les droits du Christ face à des incroyants  ,
refusant d' affirmer  sa divinité, son droit à régner sans partage.


je crois que des articles du code de droit canonique ont été abrogés un peu avant  Assise,
 car ils frappaient d' excommunication  la "communio in sacris" avec des infidèles, type Assise.


il y a certainement un crime grave contre le catholicisme de la part d'un pape 
 à introduire ainsi des sorciers dans une basilique catholique, sous les caméras du monde entier et pour la démoralisation  du peuple chrétien.


ceci dit , je pense que les modernistes sont des gens très habiles qui ont fait ce qu'il faut pour rendre difficile une saine réaction catholique contre cette "pastorale" suicidaire.

[Modération: Cher Cadoudal, je remets vos intéressantes questions dans un autre fil, parce que celui-ci est destiné aux inscriptions (non formelles) au colloque de Paris. La suite ici:Recherche de documents doctrinaux condamnant Assise ]


je ne souhaite pas trouver  les avis des personnes de la FSSPX , car elles sont trop engagées  dans la polémique.


il faut que les arguments viennent du fond des âges chrétiens, avant qu'un tel scandale soit envisageable.


merci pour votre intérêt et votre aide.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 17:37    Sujet du message: UN COLLOQUE DE LA FSSPX SUR LE CONCILE VATICAN II - 10 et 11 NOV 2012 A PARIS

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Un évêque s'est levé! Index du Forum -> FORUM -> LE FORUM OUVERT AUX DISCUSSIONS Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com