Un évêque s'est levé!  Index du Forum

Un évêque s'est levé!
Forum

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 SOUTIEN A NOS EVÊQUES, PRÊTRES, RELIGIEUX, RELIGIEUSES REFRACTAIRES 


           
Interview de MGR FELAY - New Catholic Service -15 mai 2012 - VIDEO & TEXTE

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Un évêque s'est levé! Index du Forum -> FORUM -> LE FORUM OUVERT AUX DISCUSSIONS
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Gentiloup
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2012
Messages: 2 884

MessagePosté le: Lun 23 Juil 2012, 13:47    Sujet du message: Interview de MGR FELAY - New Catholic Service -15 mai 2012 - VIDEO & TEXTE Répondre en citant

[flash][/flash]

Merci Louis, c'était ce que je cherchais en vain!

J'ai retrouvé, par ailleurs, le lien de référence de la citation de Mgr Fellay dans de New catholic Service par Mgr Williamson dans son Commentaire Eleison de cette semaine, ainsi que sa traduction.
Bien que cela ne nous réjouisse pas, cette pièce essentielle duu processus de ralliement sera versée aux archives.

Voici la traduction donnée par Riposte Catholique:


 
Citation:


Voici donc la traduction intégrale et la plus précise possible de l’article de CNS.


       
Le dirigeant d’un groupe séparé de catholiques traditionalistes a évoqué, en des termes inhabituellement encourageants, une réconciliation envisagée avec Rome, mais a admis une résistance interne importante à une telle démarche, qui, a-t-il déclaré, pourrait mener ce groupe à se diviser.

L’évêque Bernard Fellay, supérieur général de la Fraternité [sacerdotale] Saint-Pie X, a évoqué pour Catholic News Service le 11 mai au siège de la société en Suisse les péripéties les plus récentes des efforts de réconciliation avec Rome qui durent depuis deux ans.


La Fraternité [l’anglais met [b]SSPX[/b] qu’elle est connue dans le monde anglo-saxon] s’est, en effet, séparée de Rome en 1988 quand son fondateur, feu l’archevêque Marcel Lefebvre, ordonna quatre évêques sans la permission du bienheureux Jean-Paul II, en protestation contre les changements de modernisation qui suivi le concile de Vatican II de 1962 à 1965.


En avril, la Fraternité a répondu à un « préambule doctrinal » stipulant l’accord du groupe sur certains enseignements de l’Église, incluant vraisemblablement des éléments de l’enseignement de Vatican II, comme condition préalable à la réconciliation. Le Vatican n’a toujours pas donné sa réponse mais le directeur du bureau de presse du Vatican a initialement qualifié cette dernière position de « pas en avant ».


Cependant, la Fraternité n’est guère unie sur la position de son dirigeant. En avril, selon une lettre qui est apparue sur l’Internet le 10 mai, les trois autres évêques de la Fraternité ont mis en garde l’évêque Fellay que la proposition du Vatican d’ériger le groupe en prélature personnelle – un statut que ne détient actuellement que l’Opus Dei –  constituait un « piège », et ils le pressaient d’y répondre négativement.
« Il existe quelques divergences dans la Fraternité, a déclaré l’évêque Fellay à CNS. Je ne peux pas exclure que puisse se produire une scission ».


Mais l’évêque défend sa position globalement favorable à l’offre du Vatican contre les objections de ses pairs.
« Je crois que l’initiative du Saint Père – car elle est vraiment venue de lui – est sincère. Il ne semble pas qu’il y ait un quelconque piège » nous déclare-t-il. « Nous devons donc l’examiner de très près et, si possible, avancer ».
Il met toutefois en garde que les deux parties ne sont toujours pas parvenues à un accord et que des garanties non précisées de la part du Vatican sont toujours en attente. Il nous a déclaré que ces garanties étaient liées aux usages liturgiques et aux enseignements traditionnels de la Fraternité, parmi d’autres domaines.
« La chose n’est pas encore réglée » a déclaré d’évêque. « Nous avons un peu besoin de comprendre raisonnablement comment la structure et les conditions proposées pourront fonctionner. Nous n’avons pas l’intention de nous y suicider, cela est très clair ».
L’évêque Fellay a insisté sur le fait que l’élan pour trouver une solution vient du pape Benoît XVI.
« Personnellement, j’aurais souhaité attendre un peu plus pour voir plus clairement ces choses, nous a-t-il déclaré, mais, une fois de plus, il semble vraiment que le Saint Père veuille que cela se fasse maintenant ».
L’évêque Fellay a exprimé en termes appréciateurs ce qu’il décrit être les efforts du pape pour corriger les déviations « progressistes » dans l’enseignement et la tradition catholiques depuis Vatican II. « Avec beaucoup, beaucoup de délicatesse il s’efforce de ne pas casser les choses, mais il s’efforce aussi d’y apporter quelques importants correctifs ».


Bien qu’il n’accepte pas d’avaliser l’interprétation de Vatican II du pape Benoît XVI comme essentiellement en continuité avec la tradition de l’Église – une position que beaucoup dans la Fraternité ont contesté haut et fort –, l’évêque a parlé de cette idée en termes notablement sympathiques.
« Je l’espère bien » a-t-il répondu quand on lui a demandé si Vatican II lui-même appartenait à la tradition catholique.


« Le pape dit que (…) le concile doit être replacé dans la grande tradition de l’Église, qu’il doit être compris en accord avec elle. Ce sont des déclarations avec lesquelles nous sommes complètement d’accord, entièrement, absolument » a déclaré l’évêque.


« Le problème pourrait se situer dans l’application, c’est-à-dire : est-ce que ce qui se passe vraiment est en cohérence et en harmonie avec la tradition ? ».
Insistant sur le fait que « nous ne voulons pas être agressifs, nous ne voulons pas être provocateurs », l’évêque Fellay nous a déclaré que la Fraternité sacerdotale Saint-Pie X a « servi de signe de contradiction » au cours de la période où l’influence progressiste augmentait dans l’Église. Il laisse ouverte la possibilité que le groupe pourra continuer à jouer un tel rôle même après la réconciliation avec Rome.


« Des gens nous accueillent désormais, des gens nous accueilleront et d’autres pas » nous a-t-il déclaré. « Si nous constatons des divergences dans la Fraternité, il y a incontestablement (des divisions) dans l’Église catholique ».


« Mais nous ne sommes pas seuls » à œuvrer pour « défendre la foi » nous a dit l’évêque. « C’est le pape lui-même qui le fait ; c’est cela sa tâche. Et si on nous appelle à aider le pape à cette fin, qu’il en soit ainsi ».


http://www.riposte-catholique.fr/americatho/catholic-news-service-apporte-dans-un-entretien-avec-mgr-fellay-des-elements-nouveaux-sur-le-processus-de-reconciliation-de-la-fsspx-et-des-divergences-qui-sy-manifestent




===========================================================
Dans la même veine

http://www.riposte-catholique.fr/summorum-pontificum-blog/informations/lent…
 
Citation:


L'Entretien de Mgr Fellay aux Nouvelles Calédoniennes

29 décembre 2010 par spo dans Informations http://www.riposte-catholique.fr/summorum-pontificum-blog/informations/lent…


On pourra lire sur le site des Nouvelles calédoniennes le très intéressant entretien accordé par Mgr Fellay, supérieur de la Fraternité Saint-Pie X, à ce journal. Le Forum catholique, le Salon beige et plusieurs blogs en ont largement parlé. On se reportera d’ailleurs à certains d’entre eux qui émettent des opinions à prendre en compte.


Personnellement, je trouve intéressant, contrairement à ce que j’avais émis comme hypothèse, que Mgr Fellay ne voit pas dans le livre d’entretiens du pape (Lumière du monde) une raison pour arrêter les entretiens avec le Saint-Siège et de ne pas avancer sur le sujet. Il le dit très clairement dans cet entretien :

Citation:





Avez-vous été supris par Benoît XVI qui a dit tolérer le port du préservatif, dans des cas exceptionnels, pour lutter contre le sida ?
J’ai été un peu déçu par le livre. Mais je suis très heureux du changement intervenu depuis : on voit bien que Rome veut éclaircir cette question du préservatif qui a semé la confusion. Le préservatif n’est pas le moyen pour résoudre ce problème de la santé. Il va contre la nature de l’acte de mariage car il empêche le fruit normal de cet acte. La famille est très importante. L’acte doit se faire dans le mariage. Il y a une discipline à respecter qui avait beaucoup de valeur autrefois, et qui aujourd’hui est dépréciée.








Sur la situation de la Fraternité vis-à-vis de Rome, sa réponse est non seulement encourageante, mais prend acte des progrès accomplis.
Citation:





Le but de votre communauté est toujours d’intégrer l’Eglise catholique ?
Oui, on a toujours soutenu qu’on ne veut pas faire bande à part. On maintient qu’on est catholiques et qu’on le reste. Nous souhaitons que Rome nous reconnaisse comme de vrais évêques. D’ailleurs, on n’ose plus le mot schismatique à notre encontre. Alors si on n’est pas schismatiques, ni hérétiques, c’est qu’on est sacrément catholiques. D’ailleurs le pape dit qu’il y a seulement un problème d’ordre canonique. Il suffit d’un acte de Rome pour dire que c’est fini et nous rentrons dans l’Eglise. Ça viendra. Je suis très optimiste.








Sur le Concile Vatican II, Mgr Fellay dit ce que beaucoup de prélats commencent à dire également.
Citation:





Nous demandons que les grandes ambiguïtés de Vatican II soient dissipées.








C’est-à-dire que le magistère de l’Église se prononce très clairement sur les aspects qui restent objets de controverses ou d’interprétations hétérodoxes. Encore une fois Mgr Fellay n’est plus le seul à tenir ce langage aujourd’hui. Le climat a changé, au moins chez certains cardinaux, théologiens romains et dans certaines communautés religieuses.
      



   
      






Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 23 Juil 2012, 13:47    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
PGM
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2012
Messages: 133

MessagePosté le: Lun 23 Juil 2012, 19:16    Sujet du message: Interview de MGR FELAY - New Catholic Service -15 mai 2012 - VIDEO & TEXTE Répondre en citant

Précisons également que CNS, le Catholic News Service, est de tendance très libérale. C'est une division auto-financée de la Conférence épiscopale américaine.

Revenir en haut
Alix
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 23 Juil 2012
Messages: 1 049
Localisation: montagne

MessagePosté le: Mer 25 Juil 2012, 13:01    Sujet du message: Interview de MGR FELAY - New Catholic Service -15 mai 2012 - VIDEO & TEXTE Répondre en citant

Bonjour à tous!
Ce qui m'a frappée, en autre, Mgr Fellay dit: on maintient que l'on est catholiques et qu'on le reste!!!
Ne serait-ce pas pour demeurer catholiques que nous nous battons depuis 40 ans?


Revenir en haut
Gentiloup
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2012
Messages: 2 884

MessagePosté le: Mer 25 Juil 2012, 17:21    Sujet du message: Bienvenue Alix! Répondre en citant

Bienvenue Alix, parmi nous!


Evidemment, comme si nous avions besoin d'être reconnus par des gens qui errent dangereusement!
J'ai aussi noté cette grosse incongruité parmi le reste!

Mgr Fellay semble avoir un ENORME besoin de reconnaissance par le monde!

A partir de là, tout est vain, au sens des vanités de ce monde.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 19:46    Sujet du message: Interview de MGR FELAY - New Catholic Service -15 mai 2012 - VIDEO & TEXTE

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Un évêque s'est levé! Index du Forum -> FORUM -> LE FORUM OUVERT AUX DISCUSSIONS Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com