Un évêque s'est levé!  Index du Forum

Un évêque s'est levé!
Forum

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 SOUTIEN A NOS EVÊQUES, PRÊTRES, RELIGIEUX, RELIGIEUSES REFRACTAIRES 


           
Sermon (en anglais de Mr l'abbé Pfieffer)
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Un évêque s'est levé! Index du Forum -> FORUM -> LE FORUM OUVERT AUX DISCUSSIONS
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Charli
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 01 Aoû 2012
Messages: 43
Localisation: France

MessagePosté le: Dim 12 Aoû 2012, 20:47    Sujet du message: Sermon (en anglais de Mr l'abbé Pfieffer) Répondre en citant

http://z10.invisionfree.com/Ignis_Ardens/index.php?s=e2de73bf9859e0fc4ee24a…

Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 12 Aoû 2012, 20:47    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Louis
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 10 Juil 2012
Messages: 282
Localisation: Rome Éternelle

MessagePosté le: Dim 12 Aoû 2012, 22:13    Sujet du message: Sermon (en anglais de Mr l'abbé Pfieffer) Répondre en citant

Très bon sermon de l'abbé Pfeiffer...


Quelques points retenus:


Les prêtres "rebelles" désserviront à partir d'une ex chapelle de la FSSPX remise en service à Boston au Kentucky. Plusieurs prêtres semblent les appuyer, mais ne sont pas prêt à faire le saut tout de suite...


L'abbé Pfeiffer a mentionné qu'il était maintenant interdit aux prêtres de prêcher contre le ralliement  ou de dire quelque chose qui allait contre ou pourrait être interprété comme étant contre la nouvelle orientation de la FSSPX.


L'abbé Pfeiffer a mentionné que la nouvelle date (rumeur) du ralliement serait en novembre.


À suivre  Mr. Green  La grosse femme n'a pas encore chantée 




Revenir en haut
Gentiloup
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2012
Messages: 2 884

MessagePosté le: Dim 12 Aoû 2012, 22:52    Sujet du message: Sermon (en anglais de Mr l'abbé Pfieffer) Répondre en citant

Merci pour ce petit résumé des infos très intéressantes...
Ne nous fions pas trop aux rumeurs, les vraies nouvelles suffisent à notre inquiétude...

Louis a écrit:

L'abbé Pfeiffer a mentionné qu'il était maintenant interdit aux prêtres de prêcher contre le ralliement  ou de dire quelque chose qui allait contre ou pourrait être interprété comme étant contre la nouvelle orientation de la FSSPX.


Mgr Fellay et ses alliés de Menzingen auront beau faire ils n'empêcheront rien.

Louis a écrit:

À suivre  Mr. Green  La grosse femme n'a pas encore chantée 



Moi pas avoir tout  comprendu... Qui c'est cette grosse gauloise? Pourquoi???

Revenir en haut
PGM
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2012
Messages: 133

MessagePosté le: Lun 13 Aoû 2012, 04:40    Sujet du message: EUH ... Répondre en citant

 
Citation:
Moi pas avoir tout  comprendu... Qui c'est cette grosse gauloise? Pourquoi???

Well ...   Mr. Green Ce serait plutôt une Viking qu'une Gauloise, chère Gentiloup, enfin bref, une Germanique quelconque, tirée des opéras de Wagner, lesquelles, vous ne l'ignorez pas, sont de véritables sagas, longs à souhait.

En somme, dire que la grosse valkyrie n'a pas encore chanté signifie que nous n'avons pas encore vu  la fin des rebondissements dans toute cette affaire.



Revenir en haut
Antoinette
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 28 Juin 2012
Messages: 112

MessagePosté le: Mer 15 Aoû 2012, 21:32    Sujet du message: Sermon (en anglais de Mr l'abbé Pfieffer) Répondre en citant

L'abbé Pfeiffer de 12.08.2012 - à écouter est ici:
http://www.youtube.com/watch?v=lHiNcI2Ce2Y


Revenir en haut
Louis
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 10 Juil 2012
Messages: 282
Localisation: Rome Éternelle

MessagePosté le: Jeu 16 Aoû 2012, 15:36    Sujet du message: Sermon (en anglais de Mr l'abbé Pfieffer) Répondre en citant

Pour ceux qui comme moi font la "grève" de quête et voudraient aider des prêtres courageux voici l'adresse des "5" (les abbés Chazal, Pfeiffer, Hewko, etc.)

Father Joseph Pfeiffer

c/o Our Lady of Mount Carmel Church

1730 N. Stillwell Road

Boston Kentucky 40107


Revenir en haut
Cristera
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 25 Juil 2012
Messages: 37
Localisation: Mexique

MessagePosté le: Jeu 16 Aoû 2012, 17:53    Sujet du message: Sermon (en anglais de Mr l'abbé Pfieffer) Répondre en citant

C'est la transcription du sermon en anglais pour traduire plus facilement:
Citation:
>>> Today is the 11th Sunday after Pentecost. And just a couple of announcements.
This week, there was a meeting of priests in Vienna, Virginia. At the beginning, there were going to be many priests at this meeting. But at the end, there were only five of us at the meeting in Vienna, Virginia. So Father Ringrose, who hosted us in his chapel, St. Athanasius; and then myself; Father Richard Voight, who is a Salesian priest who was with my brother in Syracuse for many years; and then Father David Hewko and Father Francois Chazal.
At this meeting, we began the formation of a resistance against the present neo-direction of the neo-SSPX, which has decided and determined and approved officially at the Chapter of 2012, July 14, the Society of St. Pius X officially determined and approved the conditions of putting itself under Rome, which means that, in principle, the Society has accepted to go against Archbishop Marcel Lefebvre and place ourselves under Modernist Rome. So we cannot accept this.
And then also, each of us priests has been commanded that we must be silent and cannot preach against the agreement or against compromise and that we are required to be silent in all those things that may be perceived as against the present direction of the Superior General. And so we cannot do that because this direction is against the direction of the Society and all of Catholic Tradition for the last 40 years.
And so we produced a declaration which was sent out to our superiors and then also to the world on August 10th, on the situation and the declaration concerning our present crisis within the Society of St. Pius X.
On this Sunday, we reopen as a regular chapel here Our Lady of Mount Carmel. And here at Our Lady of Mount Carmel in Boston, Kentucky, we reopen this chapel as a regular chapel. We hope to have regular Masses here, but there are people calling for us all over the world to come and give them the Mass and the Sacraments. There will be four priests that should be stationed here in Our Lady of Mount Carmel, which will be myself, Father Joseph Pfeiffer; and then Father David Hewko, Father Richard Voight and Father Chazal. But we will not be here at all times. The priests will be traveling. Many people are calling for us and asking for us to come and minister to them because of the various persecutions and difficulties that they are experiencing at this time.
And so we will continue the work that we were sent out to do, what's required of us as members of the Society and as priests of the Society of St. Pius X and of Catholic Tradition. The work that we have done for the last 40 years, that we have done since we were ordained priests formally with the permission and approval of our superiors, now we do the same work; but the superiors have turned against it. And so as the superiors turn against our purpose, we must continue along the line of Archbishop Marcel Lefebvre.
And so we begin this work today after this meeting of a couple of days ago in Washington, D.C. Many priests are supporting us from the outside. Many priests say they are happy with what we're doing and they appreciate it; but at this time, they're not ready for various reasons to participate in one way or another because of the gray area in which we partly find ourselves today.
We are warning souls against an agreement with Rome, that this agreement is coming; we have been aiming in the direction of this agreement for at least 12 years, and this agreement is coming soon. It's been announced at the General Chapter that we have accepted the principle that there can be an agreement and the General Chapter of 40 priests approved of that principle, determined and approved, and they approved of the conditions.
None of those conditions are the conditions laid down by Archbishop Lefebvre, of which the primary condition is that Rome convert to the Catholic Faith. This condition is no longer present in the conditions, and this is the principle condition of all of us in the fight for Tradition. That's the reason why we have this chapel here, established in 1973, because we must stand firm in the Faith. We must maintain that Faith until such time as Rome comes back to Her senses. And so we maintain that fight, which is not only the fight of Archbishop Lefebvre but also the fight of all Traditional priests and faithful throughout the world. So our base will be here in Boston, Kentucky, at Our Lady of Mount Carmel chapel.
The Epistle for the 11th Sunday after Pentecost is taken from St. Paul's first letter to the Corinthians, Chapter 15.
Brethren: I recall to your minds the Gospel that I preach to you which also you received, wherein also you stand, through which also you are being saved if you hold it fast as I preached it to you, unless you have believed to no purpose, for I delivered to you, first of all, what I also received, that Christ died for our sins according to the Scriptures, that he was buried and that he rose again the third day according to Scriptures, and that he appeared to Cephas and, after that, to the 11. Then he was seen by more than 500 brethren at one time, many of whom are with us still, but some have fallen asleep. After that, he was seen by James, then by all the Apostles. And last of all, as by one born out of due time, he was seen also by me, for I am the least of the Apostles and am not worthy to be called an Apostle because I persecuted the Church of God. But by the grace of God, I am what I am. And His grace in me has not been fruitless.
Then the Gospel, taken from that according to St. Mark, Chapter 7.
At that time: Jesus departing from the district of Tyre came by way of Sidon to the sea of Galilee to the midst of the district of Decapolis, and they brought to him one deaf and dumb and entreated Him to lay His hands upon him. And taking him aside from the crowd, He put his fingers into the man's ears and spitting, He touched his tongue. And looking up to Heaven, He sighed and said to him, Ephpheta, which is, Be thou opened. And his ears were at once opened, and the bond of his tongue was loosed and he began to speak correctly. And He charged them to tell no one. But the more He charged them, so much the more did they continue to publish it. And so much the more did they wonder, saying, He has done all things well; He has made both the deaf to hear and the dumb to speak. Thus far are the words of today's holy Gospel.
In the name of the Father and of the Son and of the Holy Ghost. Amen.
We find ourselves today at the beginning of a great crossroads in the history of our Society in which we find, for the first time, two different movements that are now very visible. These movements have been within our Society and within Tradition for many years, but now they have come out and become visible.
As Father Chazal pointed out, remembering his childhood in 1987 in France in Paris in St. Nicolas-du-Chardonnet, and at that time, Archbishop Lefebvre was extremely scandalized and he was extremely angry at the scandal of Assisi. He produced this red flyer, this red flyer which showed the devil in Hell, calling Pope John Paul II and the souls of those that gathered at Assisi, he was gathering them, pulling them down into Hell. It was a very offensive flyer. And he spoke about how John Paul II was doing a great scandal against the Church, praying together with false religions, making the most serious sin against the First Commandment; and he put out this flyer, which appeared also in the "Angelus" in America, long since forgotten. And there, the pastor of St. Nicolas -- and Father was serving the Mass there -- he would walk up and down the staircase, and that's a part of the chapel which you go up into a place where the priests live, and there were thousands of these flyers, thousands of these flyers on the side of the steps that were never distributed to the faithful.
He was wondering why all these red flyers were sitting there. Archbishop Lefebvre gave the explicit order: These flyers must be handed out to all the people of France. They must know about the grave scandal of Assisi. And in 1988, these flyers were to be handed out, but the Society of St. Pius X pastor of St. Nicolas-du-Chardonnet decided they would not be handed out. And he asked why later on -- because he did not agree with the Archbishop. He did not agree with the Archbishop. He did not agree with the negative attack against Rome. He did not agree that we should be standing boldly for the Faith in the same way that the Archbishop stood for it. That priest did not leave the Society until 20 years later. And so he remained for those 20 years.
There have been many priests throughout the Society down the last 40 years who have had another direction than the direction of Archbishop Marcel Lefebvre. They do not agree that we must stand up against Conciliar Rome, against the Conciliar Church. Archbishop Lefebvre used to use the term about two different Romes. There is Eternal Rome and there is a Conciliar Rome.
But, in fact, he did not invent the term. It was Monsignor Benelli in 1976 who wrote about Archbishop Lefebvre at the time of the suspension of the Society, and he said of the Society, "If they have good will and are seriously prepared for a priestly ministry in the true fidelity to the Conciliar Church, then finding the best solution for them will be undertaken. But let them also make a beginning to this act of obedience to the Church." Monsignor Benelli in 1976.
Archbishop Lefebvre comments on Monsignor Benelli's words. "What could be clearer? We must, according to Rome, henceforth obey and be faithful to the Conciliar Church and no longer to the Catholic Church. Right there is our whole problem. We are suspended ad divinis by the Conciliar Church, the Conciliar Church to which we have no wish to belong. That Conciliar Church is a schismatic church because it breaks with the Catholic Church that has always been. It has its new dogmas, its new priesthood, its new institutions, its new worship. The Church that affirms such errors is at once schismatic and heretical. This Conciliar Church is, therefore, not Catholic."
Father Hannifin used to say from this pulpit, who was not a member of the Society of St. Pius X, who was of the diocese of Louisville, Kentucky -- he was born in Connecticut, trained in other places. He used to say also, This is not a Catholic Church anymore, this is the Conciliar Church.
There are two churches. There is a Conciliar Church, and they themselves call it the Conciliar Church. Now they say the Church of the Council, the Conciliar Church, the Church of the Council, they themselves call it. They themselves say, bishops, We must push forward the spirit of the Council. They do not say, We must push forward the spirit of the Holy Ghost or the spirit of our holy Roman Catholic Church, the spirit of our Lord Jesus Christ but, rather, the spirit of the Council. This is what they teach. It is not us who say these things. It was not Archbishop Lefebvre that invented the term "Conciliar Church." They themselves refer to themselves as the Conciliar Church.
Archbishop Lefebvre continues in 1984, "We are convinced of this. It is they who are wrong. It is they who have changed course, they who have broken with the Tradition of the Church, who have rushed into novelties. We are convinced of this. That is why we do not rejoin them and why we cannot work with them. We cannot collaborate with the people who depart from the spirit of the Church, from the Tradition of the Church.”
That "we" referred to the Society of St. Pius X and all those faithful to Tradition. This was the "we" that Archbishop Lefebvre was referring to in 1984 and again in ’85 and '86 and '87 and '88 and '89 and '90. He stopped referring to it on March 25th, 1991, because that was the day that he went to Heaven. But up until that day, he continued to affirm the same truth. We cannot rejoin them. And why we cannot work with them: we cannot collaborate with the people who depart from the spirit of the Church.
I remember Father Hannifin giving his deep theological arguments. And all the priests would come here: Well, Father, what Canon law, what dogma, what detail is wrong with the New Mass? And he used to give a very deep theological response. "The New Mass, what's wrong with it? It's causing people to go to Hell, that's what's wrong with it! Stop saying it!"
This was his entire theological argument. And some of those priests I saw as a child crying, others shaken, others upset, others quiet. Not one disagreed because he spoke the truth.
The truth is, the New Mass and the new Conciliar Church and the new Conciliar direction cause souls to go to Hell.
But the new SSPX says, We are willing to put our sheep, the souls entrusted to our care, under the direction of the local bishops, who are wolves. Many of them are wolves in wolves' clothing; they don't even act like sheep anymore. They're just straight wolves. Others are wolves in sheep's clothing. But they are all wolves. And they desire to destroy the Faith. They desire to kill us out. They desire to destroy Tradition, and they desire to shut down our chapels. They desire to stop the practice of the Catholic Faith as it should be practiced in its entirety.
When they allow these Latin Masses, they always put in little conditions. When they allow the "indult," it is an indult, which means that you must accept the New Mass; you must accept the principles. Archbishop Lefebvre says, We cannot do that, we cannot accept the principles.
Like the wife that says to her husband, I accept the principle that you may commit adultery. You don't have to be faithful. Now, he may be innocent because he never commits adultery. But if she accepts the principle of allowing adultery, at that moment that she has accepted the principle, at that same moment, she is in mortal sin, though her husband may not be.
Those superiors of the Society who accepted the principle that we can go under the Modernist Rome have gone against the principle of a shepherd who must protect his sheep from the wolves. Now, they have not yet done this. We pray that they repent and convert for going against Archbishop Marcel Lefebvre and going against the good of their sheep.
The shepherd must lay down his life for his sheep. And here we find that the shepherds put as a suitable condition, as a desirable condition, we would rather not be under the local Bishops, who are trying to kill us; but what's more important to us is that we be approved so that you can't call me a bad name anymore.
The followers of Jesus Christ have always been called bad names by the world. Archbishop Lefebvre was called a rebel. His seminary was called a wildcat savage seminary. We have always been called disobedient, and now they use the same language against us. Have they forgotten? How can they say that you are a rebel when they are rebels? How can they say you are disobedient when they are disobedient? How can they say you are vagus when they are vagus?
Not one priest in the Society of St. Pius X is listed in the National Catholic Directory. Not one priest of the Society of St. Pius X is incardinated into any diocese or any approved religious order in the Catholic Church. And when Rome refers to us, they call us the Lefebvrists. They don't accept us as the Society of St. Pius X. They think that the suppression of '76, which was illegal according to the very law of the Church, they believe that that illegal and immoral suppression is legal; and therefore, they say that we are, all of us, vagus. There is a saying that those who live in glass houses should not throw stones.
We have always called our chapels "chapels" and not "churches." We never call them churches. We call them chapels because a chapel is a private place. A church is approved by the ordinary Magisterium. We say our places are chapels. Whether it is a big chapel like St. Isidore's or a small chapel like this one, they are chapels because they are places where people go for refuge because they can't go to their ordinary parish; because if they go to that ordinary parish, they will not be able to go to the True Mass. They will not be able to learn the Catholic Faith because they will be in a Conciliar Church, which is not the same as the Eternal Roman Catholic Church. It's different.
The Pope is the Pope of two churches. The Pope is the true Pope, and those foolish accusations that we are like unto the sedevacantists is foolishness. We know that the Pope is the Pope. He is our Holy Father. But, unfortunately, that Holy Father is saying a New Mass, which is not a holy Mass. He is teaching the new doctrine, which is not a holy doctrine. And we learned from our founders, from our Lord Jesus Christ and from the Apostles, if an angel from heaven, which according to the Fathers of the Church means a bishop, a messenger, a bishop -- if an angel from Heaven teaches you something different than what we have taught you, let him be anathema. And he says, If we ourselves -- in other words, if I, St. Paul, I myself or another angel teaches you something different, let him be anathema. He didn't say, distinguish, take out the good stuff and keep in the bad.
If you have a cake that has poison in it, it's only 5% poison. If you just simply go through, the raisins are not poison... you don't take a cake that's 5% poisoned and just eat 95% of it because you'll be 100% dead. The fact is, we don't go into something that's 95% good. The Titanic was 95% good, but 100% of it is at the bottom of the ocean. 100% of those people that stayed on it are also on the bottom of the ocean.
Bishop Fellay began down this dangerous path when in 1999 he said 95% of the Council is good. That was many years ago. And he said it in the early 2000s, we accept that it was a legitimately convoked Council. “It was a legitimately convoked Council.” In other words, they got together and had a meeting, and it was legitimate that they had a meeting. It is double-speak.
When we say we do not accept the Council, we do not mean that we do not accept that they had a meeting in the Vatican. We mean that we do not accept their teaching. Now we change the language. Ten years later, some of his own priests say, Bishop Fellay said it was a legitimate council, and he forgot the word "convoked." It's a legitimate council, so it must be okay.
Now this Modernism has entered amongst many priests of the SSPX. It's been there amongst some for a long time, but now it's coming out into the open. Before it was secret. Now it is coming out into the open. And as it comes out into the open, it is not being corrected. Those priests who have said that Assisi III is not that bad, they are in good standing and they are not punished and they are not corrected. But those priests that said Assisi III was very bad -- the very day after Father De Cacqueray wrote his letter condemning Assisi III, he got a chastisement from Menzingen, the next day. Why did you write that condemnation of Assisi III? And he told them, You gave me permission. That's the reason why he put on there, “with the permission of the Superior General,” because he knew the Superior General was probably going to be unhappy. And so he called the Superior General and he said, Can I produce this letter against Assisi III? And he said, Well, you know, yes, of course. And then he did it. And the next day, the Superior General called him up and said, Why did you do that? Well, you told me that I could do it. Well, it was late at night and I didn't get a chance to read the whole thing. It was too negative.
It is a fact that there is another direction in the Society of St. Pius X in the hierarchy than there was before, and this direction is unfortunately against the direction of Archbishop Marcel Lefebvre and against the direction of every faithful Traditional Catholic priest.
We must continue along the line of Archbishop Lefebvre and be faithful to it, not because it is the opinion of an old French Archbishop but because it is the opinion of our Lord Jesus Christ and of the saints down the last 2,000 years. And those are not opinions; those are dogmas of Faith and the manner of practice that we must have as Catholics, not only priests and bishops but also faithful.
One Traditional priest communicated with us the other day, and he said to us at the meeting in Vienna, I approve of your search for the truth. That is an honest thing for people to gather together and seek for the truth. I am not seeking for the truth. I know that Jesus Christ is God. The only time we seek for the truth is when we come to the Mass to kneel in front of the Truth and we go to confession to receive absolution from the Truth. We are not searching for Truth. We do not gather together as priests in a battle to search for Truth and to write it out and send it into the world of Truth. The Truth is Incarnate. The truth is a real Man who is also a real God. And the Truth is one that goes out and preaches the word of God to real souls. And the Truth is one that brings confession to real souls and brings Holy Communion to real souls and brings anointing to real souls.
Our Faith is Incarnate. And if you say you believe in God and you believe in the Truth, but you don't say the Rosary with your families, your belief is not real. It is not Incarnate. If you say that you believe in God and you believe in the Truth and you believe in the search for the Truth but the people at work don't know that you are right wing fanatic nut-case Catholic, then you are not living the Truth!
It is something that we must live; it must be Incarnate. We are an Incarnational Church, and so is the modern Church. But in the modern Church, it's the Incarnational worship of man, the savage. And that is why the more that the modern Church worships man, the more savage it becomes. It becomes more and more savage every day. The number of homosexual priests is without number! The number of homosexual bishops -- without number! They are savages! And they speak about the worship of man.
John Paul II tells us that our Lord Jesus Christ came to reveal man to man. We are not here to reveal man to man. We bring the divine revelation to reveal God to man and to bring man to God. It is God that is the center and God that was the creator, God that is the goal of our creation, God that is the purpose. We are in a God-centered Church, but the Conciliar Church is a man-centered Church. That is why they worship facing man, because it is man they worship. We worship facing God because it is God whom we worship. And it's not a matter of only rubrics.
And if we allow ourselves to be approved and to go inside of the Modernist thing, we will become consumed by the Modernist monster as everyone else was also consumed. And Archbishop Lefebvre says, again back in 1984, "I think that it is that outlook that should guide us in our present situation. Let us not deceive ourselves by believing that these little braking actions that are given on the right and on the left in the excesses of the present situation, that we are seeing a complete return to Tradition. That is not true. That is not true."
So they give you an indult Mass, and they give you another indult Mass. Syracuse is a magnificent example. What do they do? They open up an indult Mass right across the street from our Mass. Father Tim used to walk out of Mass and wave at the people on the other side, and they would walk out and frown. But they have their chapel, it's their Mass, same time as ours. And you know what happened? And this is what's going to happen again. Guess what happened to that indult Mass. Their church closed, and they are selling it to the Protestants. It's for sale right now. Our church remains open. Why? Because we stand for the Truth. They stand for approval. We stand for the Truth.
When you stand on the Truth, you last. When you stand for approval, you decay because approval is a very shaky thing. On Palm Sunday, our Lord Jesus Christ had an extremely high approval rating. He didn't make it through the week. If we are looking for a high approval rating, we may not last as long. We are not here for high approval ratings. We are here to stand upon the Truth.
It's the Truth that we stand on, and we reject the Conciliar Church. And we reject also those good men who, unfortunately, allowed a document to say in ambiguous language that refers to a constant Magisterium including Vatican II. No. Vatican II is not part of the constant Magisterium, it is not. It is a foreign devilish thing that came into the Church for the purpose of destroying souls, and it has been very effective because millions of souls have gone to Hell in the last 40 years.
Archbishop Lefebvre continues: "That is not true. That is not true," this so-called return to Tradition. "It is always the liberals who rule Rome. They remain liberal. There is no rallying to these people. From the moment when we rally ourselves, this rallying will be the acceptance of liberal principles. We cannot do this."
That is why we are here. We cannot accept the liberal principles. We cannot because it's against God. We'll repeat the words again of Archbishop Lefebvre in 1984: "That is not true. That is not true," this false return to Tradition. "They remain always liberal minds. It is always the liberals who rule Rome, and they remain liberal. There is no rallying to these people. From the moment when we rally ourselves, this rallying will be the acceptance of liberal principles. We cannot do this. Even if certain appeasements are given us, certain satisfactions, certain recognitions," like the one they're looking for now, "-- certain incardinations --" I don't know what incardination is; I have never been incardinated "-- certain incardinations, which would even be offered to you eventually." He saw the future, after my death "-- which would even be offered to you eventually. But as long as one is dealing with people who have made this agreement with the devil, with liberal ideas, we cannot have any confidence. They will string us along little by little. They will try to catch us in their traps as long as they have not let go of these false ideas. So from my point of view, it is not a question of doing whatever one can. Those who would have a tendency to want to accept that will end up being recycled." Archbishop Lefebvre, December 13, 1984, address to the priests of the French District.
He repeated the same idea over and over and over again. Even if they make some offer to you in the future, cannot be done. And then in 1986, "Priests no longer know what to do," again a quote from Archbishop Lefebvre, and it's the "Open Letter to Confused Catholics " Chapter 18 on true and false obedience. "Priests no longer know what to do. Either they obey blindly what their superiors impose upon them and lose to some degree the Faith, or they resist but with the feeling of separating themselves from the Pope(/Superior General). Two religions confront each other. We are in a dramatic situation, and it is impossible to avoid a choice."
The time of the choice is coming again. It is not yet now, but the time is coming again. On the day that Bishop Fellay and the superiors of the Society accept the agreement with Rome, on that day there must be a choice.
Now, we have already made the choice because they have given in on principles, which is the most important thing, and also because we are forbidden to preach the truth. And if we do stop preaching the truth, we will be guilty before God; and we cannot do that. But the time will come when every priest will have to make a choice. For us, we have no choice. But the time will come when every priest will have to make a choice, and that time will come on the day that they try to make an agreement. The latest rumors are November. Always giving new rumors. When is the next agreement? Now they say November. Who knows? But it really doesn't matter. Whatever day it comes, we cannot go along with it.
And then lastly, reading again from the life of Archbishop Lefebvre, "They will say that we are disobedient. They will say that we are rebels. They will say that we are vagus," the five of us and others who wish to join. "But it is not true.” According to Canon law, they are also vagus.
And remember that each us receives our faculties to hear confessions, our faculties to do marriage, our faculties to preach, our faculties to do all the things we do we receive because of the law that God gave us called of the law of epikia, which the Church supplies. We do not receive any jurisdiction from Father Rostand. We don't receive any jurisdiction from Bishop Fellay. We receive jurisdiction, none of us do; only from the Church.
It is a grave necessity and crisis in the Church that has us where we are. The Church gives us that jurisdiction, not the Society of St. Pius X. The Society of St. Pius X receives its jurisdiction directly from the Church, not from its own superiors. That is why in our Mass, we say in the Canon the local Bishop's name, not Bishop Bernard Fellay but the local Bishop. We say the name of Bishop Kurtz. We don't say the name of Bishop Fellay because we accept the authority of the local diocesan Bishop. It’s just that we're in an unfortunate situation in which that local diocesan Bishop does not want the Faith to be practiced as it should be practiced in his diocese. Therefore, out of necessity, we must seemingly disobey him in order to truly obey God.
In 1981, Archbishop Lefebvre received the perpetual profession of the first Superior of the young Dominicans in Avrille'. He related satisfaction at witnessing and supporting the resurrection -- this is from the Archbishop Lefebvre book written by Bishop Tissier -- of this religious order. "Of course,” Archbishop Lefebvre said, "I have not received permission from the Master General; but if we do not follow the letter of the law, we at least follow the fundamental laws, among which is the duty to preserve and renew the religious state, which is proof of the principal mark of the Church, holiness. All these young people who, instead attaching themselves to ephemeral things, consecrate themselves definitively to God show forth the holiness of the Church, the most convincing and attractive mark of the Church."
So without the permission of the Master General, without the permission of the Superior General, we must do what we do. And we follow the blessing of Archbishop Lefebvre. And he gave that blessing in Avrille'; he gave that blessing to the Dominicans.
And in our own case, right here in Boston, Kentucky, Father Cyprian, Benedictine monk under Dom Gerard in France, could not accept his Liberalism, could not accept his breaking away from Tradition and going with Modernist Rome. Father Cyprian went to Econe and spoke to Archbishop Marcel Lefebvre and said, What should I do? And Archbishop Lefebvre said, Well, you're an American. Go back to America and refound the Benedictines in America. So he came back to America. In '88 and '89, he looked for a place where he could begin his monastery. And in late '89, he came here to this property with Father Hannifin in 1989 and started the Benedictine Monastery of Our Lady of Guadalupe, and he was here for two years from '89 until around '91. And in 1991, he was able to find another property in Silver City and he transferred the monastery from here in Boston, Kentucky, to Silver City.
And so it isn't the first time that we find ourselves in this situation. We must continue the work of Archbishop Lefebvre. We must be faithful to his commands. We must be faithful to our Church. And we must continue to condemn the errors and notify all people that there are two churches. There's a false Conciliar Church, and there's a true Eternal Roman Catholic Church. And we must stand for the Eternal Roman Catholic Church against the Conciliar errors and pray for the day and wait for the day when Our Lady will convert the Pope, because she will convert him and he will fulfill the will of Our Lady and he will consecrate Russia to the Immaculate Heart, and there will be a great conversion and there will be a great renewal, which will come from Mary.
It shall come from Heaven. It shall not come from us. And between now and then, we only stand for the Truth. And we love Our Lady, and we preach Her doctrine, and we wait for Her to bring the victory.
I'll close it at that, and God bless you all.
In the name of the Father and of the Son and of the Holy Ghost. Amen.


 


Revenir en haut
Gentiloup
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2012
Messages: 2 884

MessagePosté le: Jeu 16 Aoû 2012, 18:30    Sujet du message: Interprétation hâtive, voire abusive sur les conclusions du Chapitre... Attention! Répondre en citant

 
Citation:
Il a été annoncé lors du Chapitre général que le principe selon lequel il peut y avoir un accord a été accepté.  Chapitre général composé de 40 prêtres qui ont a approuvé ce principe, l'ont déterminés et approuvé. (Abbé Pfeifer)

Pour autant que j'ai compris, l'abbé Pfeifer fait une interprétation hâtive des conclusions du Chapitre général.
Ce qui a été approuvé par l'ensemble du Chapitre,  c'est la Déclaration finale, et non "les conditions sine qua non" et autres "conditions souhaitables" , qui ne font pas partie de la Déclaration finale qui seule engage tout le Chapitre.

Parmi les 40 prêtre cités, une partie a refusé de signer cela, de même que certains ont refusé d'exclure du Chapitre Mgr Williamson.  Pourtant la circulaire fait comme si tous avaient tout accepté... Et l'abbé Pfeifer fait de même, ce qui me semble tout-à-fait abusif, sauf à me démontrer le contraire.

Il y a d'excellentes choses dans ce sermon, mais tout n'est pas à prendre pour parole d'Evangile, il y a des interprétations personnelles à l'abbé Pfeifer.


Revenir en haut
Charli
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 01 Aoû 2012
Messages: 43
Localisation: France

MessagePosté le: Jeu 16 Aoû 2012, 18:34    Sujet du message: Sermon (en anglais de Mr l'abbé Pfieffer) Répondre en citant

J'aurai plutôt traduit:
Le chapitre général composé de 40 prêtres a approuvé ce principe (sujet le chapitre général)


Revenir en haut
Gentiloup
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2012
Messages: 2 884

MessagePosté le: Jeu 16 Aoû 2012, 19:23    Sujet du message: Sermon (en anglais de Mr l'abbé Pfieffer) Répondre en citant

Charli a écrit:
J'aurai plutôt traduit:
Le chapitre général composé de 40 prêtres a approuvé ce principe (sujet le chapitre général)

Certes, j'ai fait une traduction à l'arraché comme j'ai lu le texte en diagonale... Mais la signification, quoique moins élégante, me semble la même, non?
Plutôt que sur la traduction, je voulais attirer l'attention sur l'écart qu'il me semble y avoir entre la réalité du Chapitre et ce qu'en dit l'abbé Pfeifer, du moins sur ce point précis.

Après, tout ce qu'il développe de l'écart entre la ligne traditionnelle de la FSSPX et celle, acatuelle,  de mgr Fellay, est, me semble-t-il, excellent.

C'est InDominoSperavi qui est en train de plancher sur la traduction, m'a-t-il semblé. Autant ne pas être plusieurs sur le même sujet.


Revenir en haut
InDominoSperavi
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 24 Juin 2012
Messages: 318
Localisation: France

MessagePosté le: Jeu 16 Aoû 2012, 22:12    Sujet du message: Sermon (en anglais de Mr l'abbé Pfieffer) Répondre en citant

Merci Cristera, cela va m'aider énormément. J'aurai tout fini demain. Il me manquait quelques mots-clés et grâce à vous je vais pouvoir compléter.

Revenir en haut
Cristera
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 25 Juil 2012
Messages: 37
Localisation: Mexique

MessagePosté le: Jeu 16 Aoû 2012, 23:17    Sujet du message: Sermon (en anglais de Mr l'abbé Pfieffer) Répondre en citant

De rien, cher InDominoSperavi. J'ai également la transcription du sermon par le père Chazal Août 11. Vous l'avez déjà?

Revenir en haut
InDominoSperavi
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 24 Juin 2012
Messages: 318
Localisation: France

MessagePosté le: Jeu 16 Aoû 2012, 23:38    Sujet du message: Sermon (en anglais de Mr l'abbé Pfieffer) Répondre en citant

Non, je ne l'ai pas me semble-t-il, et cela m'intéresse au plus haut point. D'une façon générale, tous les scripts m'intéressent beaucoup. Dès que vous en avez un, n'hésitez pas à nous le donner, soit en message privé, soit dans un fil. Je les thésaurise...     Merci, Cristera !

Revenir en haut
Cristera
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 25 Juil 2012
Messages: 37
Localisation: Mexique

MessagePosté le: Jeu 16 Aoû 2012, 23:47    Sujet du message: Sermon (en anglais de Mr l'abbé Pfieffer) Répondre en citant

je vous ai envoyé le sermon par message privé

Okay


Revenir en haut
InDominoSperavi
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 24 Juin 2012
Messages: 318
Localisation: France

MessagePosté le: Jeu 16 Aoû 2012, 23:57    Sujet du message: Sermon (en anglais de Mr l'abbé Pfieffer) Répondre en citant

Je viens de le copier coller. MERCI. Il m'a l'air passionnant. Okay Je le traduis juste après father Pfeiffer et j'essaye de le mettre en ligne avant le 20.

Revenir en haut
Charli
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 01 Aoû 2012
Messages: 43
Localisation: France

MessagePosté le: Ven 17 Aoû 2012, 08:12    Sujet du message: Sermon (en anglais de Mr l'abbé Pfieffer) Répondre en citant

 
Citation:
 Certes, j'ai fait une traduction à l'arraché comme j'ai lu le texte en diagonale... Mais la signification, quoique moins élégante, me semble la même, non?
Exact, je n'avais pas lu la fin de la phrase. "they approved of the conditions".

Il est assez remonté notre abbé.



Revenir en haut
Gentiloup
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2012
Messages: 2 884

MessagePosté le: Ven 17 Aoû 2012, 18:48    Sujet du message: Sermon (en anglais de Mr l'abbé Pfieffer) Répondre en citant

Charli a écrit:
 
Citation:

 Certes, j'ai fait une traduction à l'arraché comme j'ai lu le texte en diagonale... Mais la signification, quoique moins élégante, me semble la même, non?

Exact, je n'avais pas lu la fin de la phrase. "they approved of the conditions".

Il est assez remonté notre abbé.


Oui, très remonté au point de faire des raccourcis vertigineux avec la réalité...

Revenir en haut
InDominoSperavi
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 24 Juin 2012
Messages: 318
Localisation: France

MessagePosté le: Ven 17 Aoû 2012, 23:10    Sujet du message: Sermon (en anglais de Mr l'abbé Pfieffer) Répondre en citant

Voici la première partie du sermon. Un contretemps et une relecture plus longue que prévue... Suite demain normalement.

Sermon de father Pfeiffer, le 12 août 2012 :

             Aujourd’hui, nous sommes le 11ème dimanche après la Pentecôte. Il y a deux annonces : Il y a eu cette semaine une réunion de prêtres en Virginie. Au début, il devait y avoir beaucoup de prêtres, mais finalement, nous avons été cinq prêtres à la réunion à Vienne, en Virginie : Ronald J. Ringrose qui nous a reçu dans sa chapelle St Athanase, moi-même, Richard Voigt, qui est un prêtre salésien qui a été avec mon frère à Syracuse pendant de nombreuses années, David Hewko et l’abbé François Chazal. A cette réunion, nous avons commencé à former une résistance contre l’actuelle néo-direction de la néo-fraternité qui a officiellement décidé et approuvé, lors du dernier chapitre, le 14 juillet 2012, de se mettre sous la direction de la Rome moderniste. Ils ont déterminé les conditions... Ce qui signifie que dans son principe, la fraternité a accepté d’aller contre Monseigneur Lefebvre et de nous placer sous la coupe de la Rome moderniste. Donc nous ne pouvons accepter cela. De plus, chacun d’entre nous, prêtre, a reçu l’ordre d’être silencieux et de ne pas prêcher contre un accord ou un compromis et on nous demande de nous taire également contre toutes les choses qui pourraient être perçues comme allant contre la présente orientation du Supérieur Général. Et donc nous ne pouvons pas faire cela car cette orientation va contre l’orientation de la Fraternité et contre l’orientation de toute la Tradition catholique de ces 40 dernières années.

                  Et donc nous avons fait une déclaration que nous avons envoyée à nos supérieurs et aussi au monde, le 10 août, et qui exposait la situation et la crise actuelle dans la fraternité saint Pie X. [ndlr : cf. http://lefebvristes.forum-box.com/t412-DECLARATION-SUITE-A-LA-REUNION-DES-PRETRES-A-WASHINGTON.htm[/color] ]

                   Et en ce dimanche, nous réouvrons ici une chapelle régulière : Notre-Dame du Mont Carmel, et ici, à Notre-Dame du Mont Carmel, à  Boston, dans le Kentucky, nous espérons avoir des Messes régulières, mais il y a des gens qui nous appellent du monde entier pour que nous allions leur célébrer la Messe et leur donner les sacrements. Il devrait y avoir quatre prêtres qui vont demeurer ici, à Notre Dame du Mont Carmel : moi-même, abbé Joseph Pfeiffer, l’abbé David Hewko, l’abbé Richard Voigt et puis l’abbé Chazal. Nous ne serons pas ici tout le temps, nous allons voyager car beaucoup de gens nous appellent pour que nous leur donnions les sacrements, à cause des persécutions variées et des difficultés qu’ils éprouvent en ce moment.

 Et donc nous continuerons le travail, pour lequel nous avons été envoyés, nous continuerons ce qui est requis de nous, en tant que membre de la Fraternité, prêtre de la Fraternité st Pie X et de la Tradition catholique. Le travail que nous faisons depuis 40 ans et que nous avons fait depuis que nous sommes prêtres, tout d’abord avec la permission et l’approbation de nos supérieurs...Nous le faisons encore actuellement, ce même travail, mais les supérieurs sont devenus contre. Donc puisque les supérieurs se retournent contre notre objectif, nous devons continuer selon la ligne de Monseigneur Marcel Lefebvre.

 Et donc nous commençons ce travail aujourd’hui, après cette réunion qui a eu lieu il y a deux jours à Washington DC, nous continuons ce travail et beaucoup de prêtres nous encouragent du dehors, ils disent qu’ils sont heureux de ce que nous faisons et qu’ils l’apprécient mais que pour l’instant, ils ne sont pas prêts, pour des raisons variées à participer d’une façon ou de l’autre, à cause de la situation d’incertitude dans laquelle nous nous trouvons en partie aujourd’hui. Nous avertissons les âmes, contre un accord avec Rome. C’était en préparation depuis 12 ans, et maintenant l’accord arrive bientôt. Il y a eu une annonce du chapitre général disant que nous avons accepter le principe de l’agrément et les quarante prêtres du chapitre général ont approuvé ce principe, l’ont déterminé et approuvé et ils ont approuvé les conditions.

Et aucune de ces conditions ne sont celles établies par Mgr Lefebvre :

La première de ces conditions [établies par Mgr Lefebvre] est que Rome se convertisse à la Foi catholique, et cette condition n’est plus présente dans les conditions et c’est la condition principale pour nous tous, dans le combat de la Tradition et c’est pour cela que nous avons cette chapelle ici, créée en 1973, parce que nous devons rester fermes dans la Foi. Nous devons maintenir cette Foi jusqu’à ce que Rome retrouve ses sens. Et donc nous maintenons ce combat qui est non seulement le combat de Mgr Lefebvre mais celui de tous les prêtres traditionnels et des fidèles dans le monde. Et donc, notre base sera ici à Boston, dans le Kentucky, à la chapelle de Notre-Dame du Mont Carmel.

 [ndlr. L’adresse exacte est : Rev. Fr. Joseph Pfeiffer, SSPX, Our Lady of Mt Carmel Church,1730 N. Stillwell Rd., Boston, KY 40107]

(lecture épître et évangile)

Au nom du Père et du Fils et du St Esprit. Ainsi soit-il. Nous nous trouvons aujourd’hui au début d’une importante croisée des chemins, dans l’histoire de notre Fraternité, dans laquelle nous découvrons pour la première fois deux mouvements différents qui sont maintenant très visibles. Cela fait de nombreuses années que ces mouvements sont dans la Fraternité et au sein de la Tradition, mais à présent, ils sont sortis au grand jour et sont devenus visibles.

Father Chazal relevait, en se remémorant son enfance, en 1987, en France, à Paris, à Saint Nicolas du Chardonnet, qu’à ce moment, Mgr Lefebvre était vraiment scandalisé, il était très en colère contre le scandale d’Assise. Il avait fait un tract rouge où l’on représentait le démon en enfer qui appellait Jean-Paul II et les âmes qu’il avait rassemblées à Assise. Le démon les rassemblait et les attirait en enfer. C’était un tract très offensif. Et il disait comment Jean-Paul II faisait un grand scandale contre l’Eglise en priant avec les fausses religions, faisant ainsi un très grave péché contre le premier commandement. Et il sortit ce tract qui  fut aussi édité à « l’Angelus », aux Etats-Unis, ce qui est maintenant oublié depuis longtemps.

 Là, (l’abbé Chazal servait la Messe ce jour-là), le prêtre dirigeant de St Nicolas monta la valise à l’étage puis redescendit la valise.(Il y a en effet une partie de l’église où l’on peut monter et où les prêtres vivent)... Et il y avait des milliers de ces tracts, et ces milliers de tracts furent posés sur le côté de l’escalier et ne furent jamais distribués aux fidèles. [L’abbé Chazal enfant] se demandait ce que faisaient là tous ces tracts...

Monseigneur Lefebvre avait donné l’ordre explicite : « ces tracts doivent être distribués à tous les gens de France. Ils doivent connaître ce grand scandale d’Assise »(...) Mais le prêtre de la Fraternité Saint Pie X qui dirigeait St Nicolas du Chardonnet décida qu’ils ne seraient pas distribués (...) parce qu’il n’était pas d’accord avec avec Monseigneur. Il n’était pas d’accord avec Monseigneur. Il n’était pas d’accord au sujet de l’attaque négative contre Rome, il n’était pas d’accord que nous devions nous lever vigoureusement pour la Foi de la même façon que Mgr Lefebvre se levait pour elle. Ce prêtre a quitté la Fraternité 20 ans plus tard. Et donc il est resté pendant ces 20 années et il y a beaucoup de prêtres dans la Fraternité pendant ces 40 dernières années, qui ont eu

Il ne sont pas d’accord sur le fait qu’il faut s’opposer à la Rome conciliaire, à « l’Eglise conciliaire ». Mgr Lefebvre utilisait l’expression [suivante] pour parler de Rome : la Rome éternelle et la « Rome conciliaire », mais en fait, il n’a pas inventé l’expression [« Rome conciliaire »]. Ce fut Mgr Benelli, en 1976, qui a écrit à Mgr Lefebvre à l’époque de la suspension de la Fraternité. Il a dit : « s’ils [les séminaristes d’Ecône] sont de bonne volonté et sérieusement préparés à un ministère presbytéral dans la fidélité véritable à l’Église conciliaire, on se chargera de trouver ensuite la meilleure solution pour eux, mais qu’ils commencent d’abord, eux aussi, par cet acte d’obéissance à l’Église. »

Monseigneur Lefebvre commente les mots de Mgr Benelli :

« Quoi de plus clair ! Désormais, c'est à l'Eglise conciliaire qu'il faut obéir et être fidèle et non plus à l'Eglise catholique. C'est précisément tout notre problème; nous sommes suspens a divinis par l'Eglise conciliaire et pour l'Eglise conciliaire dont nous ne voulons pas faire partie.Cette Eglise conciliaire est une Eglise schismatique parce qu'elle rompt avec l'Eglise catholique de toujours. Elle a ses nouveaux dogmes, son nouveau sacerdoce, ses nouvelles institutions, son nouveau culte (...)L'Eglise qui affirme de pareilles erreurs est à la fois schismatique et hérétique. Cette Eglise conciliaire n'est donc pas catholique. »

 Father Hannifin n’était pas un membre de la Fraternité St Pie X, il était du diocèse de Louisville, dans le Kentucky. Il était né dans le Connecticut et travaillait dans d’autres lieux. Il avait coutume de dire en chaire : « Ce n’est plus une Eglise catholique, c’est l’Eglise conciliaire. »

Il y a deux Eglises.

 Il y a « l’Eglise conciliaire » et ils l’appellent eux-même « l’Eglise conciliaire ». Maintenant ils disent : « l’Eglise du concile », « l’Eglise conciliaire », « l’Eglise du Concile », eux-mêmes l’appellent ainsi. Ils disent eux-mêmes : « Evêques, nous devons répandre « l’esprit du Concile ». Ils ne disent plus « répandre le saint Esprit » ou « l’esprit de la sainte Eglise catholique romaine » ou « l’esprit de Notre seigneur Jésus-Christ », mais plutôt : « l’esprit du Concile ». C’est ce qu’ils enseignent. Ce n’est pas nous qui disons cela, ce n’est pas Mgr Lefebvre qui a inventé le terme « Eglise conciliaire ». Ce sont eux-mêmes qui parlent d’eux-mêmes comme d’une « Eglise conciliaire ».

 

 Et Mgr Lefebvre continue en 1984 :  « Nous sommes convaincus de cela. Ce sont eux qui ont tort. Ce sont eux qui ont changé de cap, eux qui ont rompu avec la Tradition de l’Eglise, qui se sont précipités dans des nouveautés. Nous sommes convaincus de cela. C’est pourquoi nous ne les rejoignons pas, c’est pourquoi nous ne pouvons pas travailler avec eux. Nous ne pouvons collaborer avec des gens qui s’éloignent de l’esprit de l’Eglise, de la Tradition de l’Eglise ».

 Ce « nous » se réfère à la Fraternité St Pie X et à tous ces fidèles de la Tradition. C’est à ce « nous » que se référait Mgr Lefebvre en 1984 puis de nouveau en 85, 86, 87, 88, 89 et 90. Il a cessé de s’y référer le 25 mars 1991, parce que ce fut le jour où il est allé au ciel. Mais jusqu’à ce jour, il n’a cessé d’affirmer la même vérité : «  NOUS NE POUVONS PAS LES REJOINDRE. NOUS NE POUVONS COLLABORER AVEC DES GENS QUI S’ELOIGNENT DE L’ESPRIT DE L’EGLISE... Je me souviens de Father Hannifin donnant ses profonds arguments théologiques. Tous les prêtres venaient ici demander : « Mais mon père : quel article du Code de Droit Canon, quel dogme, quel détail ne va pas dans la nouvelle Messe ? » Et il avait l’habitude de leur donner cette réponse très profondément théologique : « La nouvelle Messe ? Ce qui ne va pas dedans ? Elle est cause que les gens vont en enfer, c’est cela qui ne va pas ... Arrêtez de la dire ! » C’était tout son argument théologique. Et étant enfant, j’ai vu certains de ces prêtres pleurer, d’autres trembler, d’autres être troublés, d’autres être calmes. Aucun ne le contestait parce qu’il disait la vérité. La vérité est que la nouvelle Messe, la nouvelle Eglise conciliaire et la nouvelle orientation conciliaire mènent les âmes en enfer !

Mais la nouvelle Fraternité saint Pie X dit : nous voulons mettre nos brebis, les âmes confiées à nos soins sous la direction des évêques locaux qui sont des loups. Beaucoup d’entre eux sont des loups habillés en loup. Ils n’agissent même plus en agneaux. Ce sont clairement des loups. D’autres sont des loups déguisés en agneaux mais ce sont tous des loups et ils désirent détruire la Foi, ils désirent nous faire disparaître, ils désirent détruire la Tradition et ils désirent fermer nos chapelles. Ils désirent faire cesser la pratique de la Foi catholique comme elle devrait être pratiquée, dans son intégralité. Quand ils autorisent ces Messes en latin, ils mettent toujours de petites conditions. Quand ils autorisent « l’indult », c’est un indult qui signifie que nous devons accepter la nouvelle messe : nous devons accepter les principes... Mgr Lefebvre dit : « nous ne pouvons pas faire cela, nous ne pouvons pas accepter les principes ». C’est comme si une femme disait à son mari : « J’accepte le principe que tu puisses faire un adultère.Tu n’as pas à être fidèle. » Le mari peut être innocent, parce qu’il n’a jamais commis d’adultère, mais elle, si elle accepte le principe de permettre l’adultère, au moment où elle accepte le principe, à ce même moment, elle est en état de péché mortel, même si son mari n’y est pas...

Ces supérieurs de la Fraternité qui ont accepté le principe que nous puissions nous mettre sous la coupe de la Rome moderniste, sont allés  contre le principe que le berger doit protéger les brebis contre les loups... A présent, ils ne l’ont pas encore fait. Nous prions pour qu’ils se convertissent et qu’ils se repentent d’aller contre les principes de Mgr Lefebvre et d’agir en défaveur des brebis. Le pasteur doit donner sa vie pour ses brebis...Et là, nous découvrons que les pasteurs mettent en « condition souhaitable », en « condition désirable » que nous aimerions de préférence ne pas nous mettre sous l’autorité des évêques locaux qui  essayent de nous tuer, mais ce qui est le plus important pour nous, c’est que nous soyons approuvés afin que nous ne soyons plus injuriés. Les disciples de Notre Seigneur Jésus-Christ ont toujours été injuriés par le monde, Mgr Lefebvre a été appelé « rebelle ». Son séminaire était appelé « un séminaire sauvage », nous avons toujours été appelés désobéissants... Et maintenant, ils utilisent le même langage contre nous. Ont-ils oublié ?

Comment peuvent-ils dire que nous sommes rebelles quand ils sont rebelles ? Comment peuvent-ils dire que nous sommes désobéissants, quand ils sont désobéissants ? Que nous sommes vagus quand ils sont vagus ? Aucun prêtre de la Fraternité st Pie X n’est sur la liste officielle de l’annuaire catholique national. Aucun prêtre de la Fraternité n’est incardiné dans un diocèse ou un ordre religieux approuvé  dans l’Eglise catholique. Et quand Rome parle de nous elle nous appelle « lefebvristes ». Ils ne nous acceptent pas en tant que Fraternité St Pie X. Ils pensent que sa suppression en 1976 (qui est illégale d’après le vrai droit de l’Eglise), ils croient que cette suppression illégale et immorale est légale. C’est pourquoi ils disent que tous, nous sommes vagus... Il y a un proverbe qui dit : Ceux qui sont eux-mêmes vulnérables ne devraient pas nous jeter la pierre...

Nous avons toujours appelé nos chapelles « chapelles » et non « église ». Nous ne les avons jamais appelées « églises » Nous les appelons « chapelles » parce qu’une chapelle est un lieu privé, une église est approuvée par l’ordinaire du lieu. Nous disons que nos lieux de cultes sont des chapelles. Il y a des grandes chapelles comme celle de Saint Isidore et des petites chapelles, comme celle-ci. Ce sont des chapelles,  parce que ce sont des lieux vers lesquels les gens vont comme vers un refuge, parce qu’ils ne peuvent aller à leur paroisse ordinaire ; parce que s’ils vont à leur paroisse ordinaire, ils ne pourront aller à la vraie Messe, ils ne pourront pas apprendre la Foi catholique, parce qu’ils seront dans une Eglise conciliaire qui n’est pas la même que l’éternelle Eglise catholique et romaine. Elle est différente.

 Le pape est le pape de deux Eglises. Le pape est le vrai pape et c’est une sottise de nous accuser de sédévacantisme. Nous savons que le pape est le pape, c’est notre saint Père. Mais malheureusement, il dit la nouvelle Messe qui n’est pas une messe sainte. Il enseigne une nouvelle doctrine qui n’est pas une sainte doctrine. Et nous avons appris de nos fondateurs, de Notre-Seigneur Jésus-Christ  et des apôtres que  « s'il arrivait qu’ un Ange venu du ciel (c’est à dire un évêque, nous disent les pères de l’Eglise. Ange = messager, évêque ) vous enseigne autre chose que ce que je vous ai enseigné, qu'il soit anathème. » Et il dit : « si  nous-mêmes », c’est à dire, moi, St Paul, « ou un autre ange vous enseigne quelque chose de différent, qu’il soit anathème ». Il n’a pas dit : « Distinguez : prenez les bonnes choses et rejetez le mal. » Si vous avez un gâteau qui contient du poison, c’est seulement 5% de poison. Si vous l’examinez, les raisins de ce gâteau ne sont pas du poison... Mais vous ne prenez pas un gâteau qui contient 5% de poison, parce que vous serez mort à 100% ! Le Titanic était bon à 95%, mais il est à 100% au fond de l’océan. 100% des gens qui sont restés dedans sont aussi au fond de l’océan. Mgr Fellay a  commencé à suivre ce dangereux chemin, quand en 1999, il a dit  que 95% du concile était bon. C’était il y a  de nombreuses années.  Et il a dit au début des années 2000 que nous acceptions de dire que c’était un concile légitimement convoqué, « C’était un concile légitimement convoqué » En d’autres termes, "ils se sont rencontrés et  ils ont eu une une réunion et c’est légitime qu’ils aient eu une réunion ». C’est un double langage.

 Quand nous disons que nous n’acceptons pas le concile, nous ne voulons pas dire que nous n’acceptons pas qu’ils se soient réunis au Vatican. Nous voulons dire que nous n’acceptons pas leur enseignement. Maintenant nous changeons de langage. Dix ans plus tard, un de ses propres prêtres a dit : «  Monseigneur Fellay a dit que c’était un concile légitime »... Et il a oublié le mot « convoqué » C’est un concile légitime, donc il doit être OK. Maintenant ce modernismes est entré et touche beaucoup de prêtres de la Fraternité St Pie X. Cela fait longtemps qu’il est parmi nous, mais maintenant, il se manifeste ouvertement. Avant, c’était secret, mais maintenant, maintenant il se manifeste ouvertement et lorsqu’il se manifeste ouvertement, il n’est pas corrigé. Ces prêtres qui ont dit qu’ Assise III n’était pas si mal que cela sont en bonne position et ne sont pas punis. Et ils ne sont pas corrigés. Mais les prêtres qui disent qu’Assise III était très mauvais... Le lendemain du jour où il a écrit sa lettre condamnant Assise III, l’abbé de Cacqueray a reçu un châtiment de Menzingen. Le jour suivant ! « Pourquoi avez-vous écrit cette condamnation d’Assise III ? » Il leur répondit : « Vous m’avez donné la permission. »

 C’est la raison pour laquelle il a écrit sur le document : « avec la permission du supérieur général »... Parce qu’il savait que le supérieur général allait probablement  être mécontent et donc il avait appelé le supérieur général en lui demandant : « Puis-je faire cette lettre condamnant Assise III ? » Et on lui a répondu. « Oui, bien sûr. »

 Et il l’a fait et le jour suivant, le supérieur général l’a appelé et lui a demandé : «  - Pourquoi avez-vous fait cela ?  - Mais vous m’avez dit que je pouvais le faire  – C’était tard le soir et je n’ai pas eu la possibilité de relire tout le texte. C’était une critique trop négative ! ». C’est un fait qu’il y a une nouvelle orientation dans la hiérarchie de la Fraternité St Pie X, [une orientation différente] de ce qu’elle était auparavant et cette orientation est malheureusement contre l’orientation de Mgr Lefebvre et contre orientation de tout prêtre catholique traditionnel fidèle.

Nous devons continuer selon la ligne de Mgr Lefebvre et y être fidèle, non pas parce que c’est l’opinion d’un vieil archevêque français, mais parce que c’est l’opinion de Notre Seigneur Jésus-Christ et des saints depuis 2000 ans. Et ce ne sont pas des opinions : ce sont des dogmes de Foi. Et c’est une façon de nous comporter que nous devons avoir en tant que catholiques, non seulement évêques et prêtres, mais aussi tous les fidèles.

 Un prêtre traditionnel nous parlait l’autre jour et il nous a dit à la réunion de Vienne :  « J’approuve votre recherche de la vérité. C’est une chose honnête de rassembler les gens ensemble et de rechercher la vérité. »

Je ne recherche pas la vérité. Je sais que Jésus-Christ est Dieu. Le seul moment où nous recherchons la vérité c’est quand nous venons à la Messe nous agenouiller devant la Vérité, c’est quand nous allons nous confesser pour recevoir l’absolution de la Vérité. Nous ne recherchons pas la vérité. Nous ne nous réunissons pas comme des prêtres en guerre pour rechercher la vérité et ensuite écrire un document que nous envoyons au monde (...). La Vérité est incarnée. La Vérité est un homme réel qui est aussi un vrai Dieu. C’est celui qui va prêcher la parole de Dieu pour sauver les âmes qui existent réellement et qui apporte la sainte communion à de vraies âmes et qui donne l’extrême onction à de vraies âmes. Notre Foi est incarnée. Et si vous dites que vous croyez en Dieu et que vous croyez en la Vérité mais que vous ne récitez pas le chapelet en famille, votre croyance n’est pas réelle. Elle n’est pas incarnée. Si vous dites que vous croyez en Dieu et que vous croyez en la vérité, que vous croyez en la recherche de la vérité, mais que les gens au travail ne savent pas que vous faites partie de l’aile droite catholique « complètement fana », alors vous n’êtes pas dans la vérité. C’est quelque chose que nous devons vivre. Ce doit être incarné. Nous sommes une Eglise incarnée et l’Eglise moderne aussi.

Mais l’Eglise moderne est l’incarnation de l’adoration de l’homme, le sauvage. C’est pourquoi, plus l’Eglise actuelle adore l’homme, plus elle devient sauvage. Elle devient de plus en plus sauvage chaque jour. Le nombre de prêtres homosexuels est innombrable, le nombre des évêques homosexuels est innombrable : ce sont des sauvages ! Et il parlent du culte de l’homme. Jean-Paul II nous dit que Notre Seigneur Jésus-Christ est venu « pour révéler l’homme à l’homme ». Nous ne sommes pas ici pour révéler l’homme à l’homme. Nous apportons la révélation divine pour révéler Dieu à l’homme et pour amener l’homme à Dieu. C’est Dieu qui est le centre, Dieu qui est le créateur, Dieu qui est le but. Nous sommes dans une Eglise centrée sur Dieu. Mais l’Eglise conciliaire est une Eglise centrée sur l’homme. C’est pourquoi ils célèbrent le culte face à l’homme parce que c’est à l’homme qu’ils rendent un culte et nous, nous célébrons face à Dieu parce que c’est à Dieu, que nous rendons un culte. Et ce n’est pas seulement une question de rubriques. Et si nous nous autorisons à chercher une approbation et à rentrer à l’intérieur de la chose moderniste nous serions mangés par le monstre moderniste, comme tous les autres ont été aussi mangés.


Revenir en haut
Gentiloup
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2012
Messages: 2 884

MessagePosté le: Sam 18 Aoû 2012, 00:46    Sujet du message: Sermon (en anglais de Mr l'abbé Pfieffer) Répondre en citant

Merci IDS! Pour cet excellent sermon, ce sermon fleuve dont nous n'avons encore qu'une partie.

Parmi plein de bonnes choses, j'en relève deux:
InDominoSperavi a écrit:
  Mais les prêtres qui disent qu’Assise III était très mauvais... Le lendemain du jour où il a écrit sa lettre condamnant Assise III, l’abbé de Cacqueray a reçu un châtiment de Menzingen. Le jour suivant ! « Pourquoi avez-vous écrit cette condamnation d’Assise III ? » Il leur répondit : « Vous m’avez donné la permission. »

 C’est la raison pour laquelle il a écrit sur le document : « avec la permission du supérieur général »... Parce qu’il savait que le supérieur général allait probablement  être mécontent et donc il avait appelé le supérieur général en lui demandant : « Puis-je faire cette lettre condamnant Assise III ? » Et on lui a répondu. « Oui, bien sûr. »

 Et il l’a fait et le jour suivant, le supérieur général l’a appelé et lui a demandé : «  - Pourquoi avez-vous fait cela ?  - Mais vous m’avez dit que je pouvais le faire  – C’était tard le soir et je n’ai pas eu la possibilité de relire tout le texte. C’était une critique trop négative ! ».

Très révélatrice cette petite anecdote. D'une part, un supérieur de district est obligé de demander une autorisation pour s'exprimer.... Nous nous en doutions, mais cela révèle l'autoritarisme de mgr Fellay et sa soumission à la Rome moderniste.

Par ailleurs, cela révèle la dérive de la FSSPX qui était très nette depuis pas mal de temps, dérive qui allait en s'accentuant de façon exponentielle, tout cela était très net pour ceux qui sont accoutumés à fréquenter les forums traditionnels.

Autre point que je trouve fondamentale:


InDominoSperavi a écrit:
Nous devons continuer selon la ligne de Mgr Lefebvre et y être fidèle, non pas parce que c’est l’opinion d’un vieil archevêque français, mais parce que c’est l’opinion de Notre Seigneur Jésus-Christ et des saints depuis 2000 ans. Et ce ne sont pas des opinions : ce sont des dogmes de Foi. (...)

 Un prêtre traditionnel nous parlait l’autre jour et il nous a dit à la réunion de Vienne :  « J’approuve votre recherche de la vérité. C’est une chose honnête de rassembler les gens ensemble et de rechercher la vérité. »

Je ne recherche pas la vérité. Je sais que Jésus-Christ est Dieu. (...) Nous ne recherchons pas la vérité. Nous ne nous réunissons pas comme des prêtres en guerre pour rechercher la vérité et ensuite écrire un document que nous envoyons au monde (...). La Vérité est incarnée. La Vérité est un homme réel qui est aussi un vrai Dieu. Prêtre

L'abbé Pfeifer évoque aussi la possibilité que Mgr Fellay se rende compte de son erreur. Nous devons prier pour cela.


Revenir en haut
DEO GRATIAS
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 03 Juil 2012
Messages: 214

MessagePosté le: Sam 18 Aoû 2012, 00:53    Sujet du message: Sermon (en anglais de Mr l'abbé Pfieffer) Répondre en citant

J'attends la suite avec impatience! C'est long mais c'est bon! Okay

Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 06:47    Sujet du message: Sermon (en anglais de Mr l'abbé Pfieffer)

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Un évêque s'est levé! Index du Forum -> FORUM -> LE FORUM OUVERT AUX DISCUSSIONS Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com