Un évêque s'est levé!  Index du Forum

Un évêque s'est levé!
Forum

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 SOUTIEN A NOS EVÊQUES, PRÊTRES, RELIGIEUX, RELIGIEUSES REFRACTAIRES 


           
Secret et bien commun

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Un évêque s'est levé! Index du Forum -> FORUM -> LE FORUM OUVERT AUX DISCUSSIONS
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
N.M.
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 02 Aoû 2012
Messages: 217
Localisation: France

MessagePosté le: Ven 17 Aoû 2012, 09:37    Sujet du message: Secret et bien commun Répondre en citant

Chers amis,

Concernant certains plombiers et certaines fuites, j'aimerais vous faire partager le fruit de mes lectures estivales. Je crois qu'il y a matière à envisager avec le calme des vieilles troupes les accusations portées par certains contempteurs de plombiers (qui par ailleurs n'ont pas bronché contre ceux qui, dans leur camp, mettaient sur la place publique certains secrets de l'IBP)...

Citation:



"Le secret

"Si m'ayant confié quelque chose qui ne se sait pas, vous me demandez ensuite la promesse de n'en rien dire et que je vous la fasse, je suis assurément tenu par cette promesse : c'est fidélité. Si je suis avocat et que vous me consultez sur un héritage, vous n'avez pas besoin de me demander le secret, il fait partie des devoirs de ma charge (secret professionnel) ; c'est le cas de tout secret confié après engagement de le garder. Secret commis : il s'agit d'un vrai contrat (tacite dans le secret professionnel) ; il y a obligation de justice. Secret promis, secret commis. Il y a bien plus [...]

"Dans une conversation amicale, vous me confiez quelques difficultés personnelles et familiales, mais ne me demandez rien. Pas question de secret professionnel, pas de promesse. Ne suis-je tenu à rien ?

"Si, bien entendu. Je suis tenu à ne rien dire et d'une obligation qui est plus profonde que les précédentes (même si elle est moins grave) parce qu'elle en est la source : c'est un secret naturel. Je suis tenu en justice à le garder : c'est comme un dépôt que vous me confiez ; le passer à un autre n'est pas seulement abus de confiance, c'est disposer du bien d'autrui, d'une façon de soi plus grave que le vol.

"Mais comment reconnaître qu'il y a secret ? Vous m'apprenez une histoire de Marius, j'ai bien le droit de la raconter à mon tour. Alors ?

"1. Le principe général est : je dois me garder de révéler tout ce dont la connaissance causerait à quelqu'un un tort, une gêne ou même un déplaisir.

"2. Cette notion laisse une bonne marge d'appréciation. Il y a des gens qui font mystère de tout, il y en a qui déballent leurs affaires devant n'importe qui. On ne doit prendre pour mesure ni les uns ni les autres. Mais mesurant l'obligation à la nature de la chose et au degré du déplaisir qu'une révélation pourra légitimement causer, on ira dans le sens de la discrétion, à moins que des intérêts supérieurs ne demandent le contraire. [...]

"Garder un secret est une obligation de droit naturel qui prévaut sur beaucoup d'autres, par exemple sur le précepte d'un supérieur religieux (beaucoup d'abus chez les religieuses).

"Mais il est aussi de droit naturel que certains biens passent avant tout secret naturel :

- Le bien commun : si l'on vous met dans le secret d'un complot, vous devez le dénoncer, sinon vous acceptez d'être complice ;

- Le bien certain et important d'un tiers : on ne peut se faire complice d'un assassinat ou d'un vol, sous prétexte de secret ;

- Le bien même de celui qui a confié le secret, par exemple un projet de suicide.

"Il faut en dire autant du secret promis.

"Quant au secret commis ou professionnel, il comprend :

- En premier lieu le secret sacramentel (confession). Celui-là aucune raison, jamais, ne peut autoriser à l'enfreindre ;

- En deuxième lieu, le secret professionnel reconnu par la loi civile : médecins, avocats, etc. La loi civile va dans le sens le plus rigoureux. On peut penser qu'en cela elle ajoute au droit naturel, qui admet des exceptions, mais comme cette disposition est dans son ensemble au service du bien commun, on doit s'y conformer."

Michel Labourdette, O.P., Cours de Théologie morale, tome II, rééd. Parole et Silence, 2012, pp. 626-628.




Mais dans le cadre du secret professionnel, devrait-on s'y conformer en tout et pour tout dès lors que sont réellement engagés :

- Le bien commun,
- Le bien certain et important d'un tiers,
- Le bien même de celui qui a confié le secret ?

Peut-on, par le respect strict du secret, se rendre complice du suicide moral de la FSSPX ?


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 17 Aoû 2012, 09:37    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Gentiloup
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2012
Messages: 2 884

MessagePosté le: Ven 17 Aoû 2012, 13:54    Sujet du message: Les masques tombent! Répondre en citant

Excellent Okay
Vos lectures sont très porteuses!
N.M. a écrit:

"Mais il est aussi de droit naturel que certains biens passent avant tout secret naturel :- Le bien commun : si l'on vous met dans le secret d'un complot, vous devez le dénoncer, sinon vous acceptez d'être complice ;


Il me semble que pour la plupart des "fuites" c'est contre le complot que le brave plombier de service à œuvré:
  • Qu'il s'agisse de l'annexe à la lettre de Mgr Pozzo, dans laquelle il était recommandé à l'IBP de s'affranchir d' engagements contractuels en faveur de la Tradition
  • Qu'il s'agisse de la lettre des Trois évêques et de la réponse de Mgr Fellay, dans laquelle  la trahison plane vis-à-vis de l'ensemble des membres et fidèles de la FSSPX
  • Qu'il s'agisse de la circulaire de l'abbé Thouvenot du 18 juillet 2012, qui révèle que la "Declaration du Chapitre général d'Ecône", est l'arbre derrière lequel Menzingen cache la forêt du ralliement.
Et j'en oublie sans doute!
Tout cela sent le complot à plein nez!
Le Plombier a donc fait œuvre vertueuse! Son seul "grave péché" est de les avoir démasqué


Revenir en haut
Chouanne
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 19 Juin 2012
Messages: 259

MessagePosté le: Ven 17 Aoû 2012, 21:53    Sujet du message: Secret et bien commun Répondre en citant

Important de nuancer la valeur du secret, N.M., merci pour vos eclaircissements

Revenir en haut
InDominoSperavi
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 24 Juin 2012
Messages: 318
Localisation: France

MessagePosté le: Ven 17 Aoû 2012, 23:28    Sujet du message: Secret et bien commun Répondre en citant

Excellents distinguos ! Merci N. M. et vive le plombier ! Okay

Revenir en haut
Gentiloup
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2012
Messages: 2 884

MessagePosté le: Sam 25 Aoû 2012, 02:24    Sujet du message: Secret et bien commun Répondre en citant

Comme quoi il est des fuites vertueuses!

Revenir en haut
Martin
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 22 Juin 2012
Messages: 247
Localisation: Belgique

MessagePosté le: Lun 3 Sep 2012, 22:28    Sujet du message: Secret et bien commun Répondre en citant

 
Je retombe à l’instant sur une citation par John Daly d’un extrait de la Theologia Moralis (lib. IV, n° 971) de saint Alphonse :

Saint Alphonse de Liguori a écrit:
Un secret commis peut être manifesté en quatre cas au moins sans péché grave :
1. Par le consentement présumé du principal…
2. Par le peu d’importance de la chose communiquée sous secret…
3. Par inadvertance…
4. Pour une juste raison, c'est-à-dire si garder le secret tournerait au détriment commun, ou au détriment d’une autre personne innocente, ou bien de la personne qui le communique, car dans ce cas l’ordre de la charité exige que ce soit révélé.

M.
 


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 17:01    Sujet du message: Secret et bien commun

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Un évêque s'est levé! Index du Forum -> FORUM -> LE FORUM OUVERT AUX DISCUSSIONS Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com