Un évêque s'est levé!  Index du Forum

Un évêque s'est levé!
Forum

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 SOUTIEN A NOS EVÊQUES, PRÊTRES, RELIGIEUX, RELIGIEUSES REFRACTAIRES 


           
Jean Madiran : “Comment va la Messe” en 2012 et... en 1985

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Un évêque s'est levé! Index du Forum -> FORUM -> LE FORUM OUVERT AUX DISCUSSIONS
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Martin
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 22 Juin 2012
Messages: 247
Localisation: Belgique

MessagePosté le: Dim 19 Aoû 2012, 10:24    Sujet du message: Jean Madiran : “Comment va la Messe” en 2012 et... en 1985 Répondre en citant


Commentant dans Présent (10 août 2012) le livre récent de l’abbé Aulagnier La réforme liturgique de Benoît XVI, Jean Madiran intitule son article : “Comment va la Messe”. Quoique partageant largement l’optimisme de l’abbé – optimisme que viennent encore de contredire les faits rappelés ici même par Louis – Madiran doit bien constater :


Jean Madiran (août 2012) a écrit:

Qu’il demeure une lourde incertitude sur le proche avenir de la liturgie catholique, rien ne le manifeste aussi clairement que l’attitude du Souverain Pontife. On connaît son ardente vénération, d’ailleurs publiquement exprimée et fortement argumentée pour la messe traditionnelle. Depuis qu’il est pape, il ne l’a plus célébrée en public. Pas une seule fois. Pas même pour la fête liturgique de saint Pie V qui vient chaque année la réclamer.

Mais c’est aussitôt pour faire porter le chapeau à l’épiscopat :

Jean Madiran (août 2012) a écrit:

Pourquoi donc une telle abstention ?

L’explication la plus vraisemblable réside dans l’opposition d’une grande partie de l’épiscopat, ou plus exactement, des artificielles oligarchies épiscopales qui ont étendu leur prolifération cancéreuse sous le nom de « conseil permanent » entouré de quelques « commissions ». Ces oligarchies sont issues de conférences épiscopales médusées et manipulées. Avec ou sans un ultimatum explicite de leur part, Benoît XVI a prudentiellement jugé inévitable d’y aller en douceur et de temporiser devant l’ébullition artificielle d’un clergé et de sa hiérarchie prompts à créer des situations de plus en plus ingouvernables.


Or, à la suite de l’Indult de Jean-Paul II autorisant sous conditions la célébration de la messe de saint Pie V (3 octobre 1984), le même Madiran avait consacré un numéro de sa revue Itinéraires (n° 293 de mai 1985) à publier les résultats d’une enquête d’Yves Daoudal et Rémi Fontaine sur ce sujet. Détail amusant, ce numéro était déjà intitulé “Comment va la Messe”. Les participants à cette enquête – une vingtaine de personnalités, parmi lesquelles une majorité favorable à la messe traditionnelle – se montraient, dans l’ensemble, plutôt optimistes, mais la postface rédigée par Madiran l’était beaucoup moins :

Jean Madiran (mai 1985) a écrit:

Plusieurs trouvent réconfortant de croire et de dire, sur renseignement confidentiel garanti, que le pape est secrètement favorable à la messe traditionnelle. Malheureusement ce n’est pas conforme à la vérité : à la vérité qui importe, et qui n’est pas celle des intentions cachées ou des confidences orientées ; la vérité qui compte, c’est la vérité des actes, telle que chacun peut la constater s’il ne se laisse pas embrouiller par les racontars et chuchotements. Supposer le pape favorable en secret est aussi extravagant que d’imaginer en sens contraire qu’il aurait consenti l’induit du 3 octobre pour les catholiques chinois. Certes, Jean-Paul II a voulu se montrer favorable aux « traditionalistes » ; mais point à la messe traditionnelle. Il est favorable à la messe qu’il célèbre, il célèbre la messe à laquelle il est favorable. Même en privé, il célèbre uniquement la messe nouvelle et de préférence en vernaculaire. Il est le troisième souverain pontife successif à le faire. Ce n’est pas là une donnée marginale ou secondaire de la situation. C’est la donnée principale. On la dissimule par peur d’en voir tirer une conséquence immédiate soit contre le pape soit contre la messe. Je n’en tire ni l’une ni l’autre conséquence ; ou du moins, point radicale. Mais je comprends que lorsque la messe est d’un côté et le pape de l’autre, on soit logiquement conduit à se dire que l’un des deux a tort : je ne vois pas comment on pourrait l’éviter. On peut même se croire conduit à conclure que l’un des deux est faux. Ce n’est pas mon avis. Mais, même si une conséquence aussi radicale était nécessaire, ce serait une grande erreur de croire y échapper par la pusillanimité, et de se dissimuler une donnée mystérieuse sans doute, mais essentielle de la situation.

Recevoir le mystère les yeux ouverts. Prier les yeux ouverts. Maintenir, agir, combattre les yeux ouverts.


Difficile d’échapper à l’impression que le Madiran de 2012 est en train de ...fermer les yeux, contrairement à la résolution qu’il exprimait en 1985. De Jean-Paul II à Benoît XVI, il constate un trait commun : l’un comme l’autre, ils autorisent la célébration de la messe de saint Pie V, mais ils ne la célèbrent jamais. La différence est qu’en 2012 Madiran ne mentionne plus les conclusions qui lui semblaient alors inévitables à moins, suivant ses propres termes de 1985, “de se dissimuler une donnée mystérieuse sans doute, mais essentielle de la situation”. Et en particulier, il n’écrit plus, en parlant de Benoît XVI : “Il est favorable à la messe qu’il célèbre, il célèbre la messe à laquelle il est favorable.”

M.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 19 Aoû 2012, 10:24    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Gentiloup
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2012
Messages: 2 884

MessagePosté le: Dim 19 Aoû 2012, 11:16    Sujet du message: Jean Madiran : “Comment va la Messe” en 2012 et... en 1985 Répondre en citant

C'est très étrange cette fascination qu'exerce le pape Ratzinger sur les gens les plus avertis...

Enfin, en ce qui concerne Madiran, est-il si averti que cela? il a fait partie du fourgon des ralliés de 1988... Pas si averti que cela le brave homme!

Comment expliquer cette fascination de Benoît XVI sur les traditionalistes?

Il est conservateur! Il porte de belles dentelles, ses célébrations ont de la belle musique, il aime le décorum... Et surtout à force de lavage de cerveau les gens se sont auto-convaincus que ce pauvre pape était réfugié dans sa tour encerclée des ennemis de sa Curie, tous complices avec les méchnats évêques, alors qu'il n'aurait qu'une envie: redonner à la Tradition ses lettres de noblesse en s'échappant de sa tour assiégée pour accourir dans leurs bras. Mr. Green

Il n'y a qu'un hic à cette fable. C'est que Jozef Ratzinger était déjà un théologien très influent du Concile Vatican II, qu'il a été au plus haut niveau depuis des lustres dans la hiérarchie vaticane et même très longtemps à des postes-clef où Mgr Lefebvre a pu juger de ses ruses au point d'en avertir ses successeurs.
Et ensuite il a pratiquement renouvelé tous les postes-clefs de la Curie, sans compter qu'il a nommé des quantités d'évêques et cardinaux... Toutes personnes qu'il a eu le loisir de connaître et jauger de sa place de Président de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi.

Madiran et consorts n'y croient, c'est impossible, mais ils veulent à toute force y croire! Et puis à force de tout voir et tout entendre ils finissent par tout accepter...


Revenir en haut
Chouanne
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 19 Juin 2012
Messages: 259

MessagePosté le: Dim 19 Aoû 2012, 23:01    Sujet du message: Jean Madiran : “Comment va la Messe” en 2012 et... en 1985 Répondre en citant

C'est pas avec le missel hybride que la messe va s'améliorer. Ce pauvre abbé aulagnier est en pleine dérive!

Revenir en haut
Hugo
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 27 Juil 2012
Messages: 136
Localisation: Andresy

MessagePosté le: Dim 26 Aoû 2012, 20:35    Sujet du message: Jean Madiran : “Comment va la Messe” en 2012 et... en 1985 Répondre en citant


C’est tout Madiran. D’un côté analyste brillant de la crise sociale et religieuse et d’un autre côté amant éperdu de la société et de l’Eglise. Alors, si la crise dure trop, ou encore si le mal est trop profond, il garde l’Eglise telle quelle est, quitte à la repeindre aux couleurs qu’il préfère ; il garde la société telle qu’elle est, choisissant le moindre mal. Madiran a ouvert les yeux de beaucoup, mais dès 1988, tel David se refusant d’admettre la trahison d’Absalon, il s’est retiré sous sa tente, abandonnant un combat pourtant décisif. Je ne dirai jamais qu’il a trahi, car il n’avait rien promis , ni n'avait enrôlé qui que ce soit dans son combat. A la différence de Mgr Fellay… Au total, Madiran a fait beaucoup de bien jusqu’en 88. Après quoi, je ne sais plus et n’est pas envie de  savoir.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 19:47    Sujet du message: Jean Madiran : “Comment va la Messe” en 2012 et... en 1985

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Un évêque s'est levé! Index du Forum -> FORUM -> LE FORUM OUVERT AUX DISCUSSIONS Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com