Un évêque s'est levé!  Index du Forum

Un évêque s'est levé!
Forum

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 SOUTIEN A NOS EVÊQUES, PRÊTRES, RELIGIEUX, RELIGIEUSES REFRACTAIRES 


           
Rome attend une communication « officielle » de la FSSPX - P. LOMBARDI - 19 07 2012

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Un évêque s'est levé! Index du Forum -> ARCHIVES -> ARTICLES DE REFERENCE DE LA CRISE DE LA FSSPX 2011 - 2012 -> Articles de référence de la Crise dans la FSSPX
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Gentiloup
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2012
Messages: 2 884

MessagePosté le: Lun 17 Sep 2012, 00:39    Sujet du message: Rome attend une communication « officielle » de la FSSPX - P. LOMBARDI - 19 07 2012 Répondre en citant

Posté le: Jeu 19 Juil - 21:32    Sujet du message: Communiqué du VATICAN par Gentiloup


Rome attend une communication « officielle » de la FSSPX
 

http://info.catho.be/2012/07/19/rome-attend-une-communication-officielle-de…

Le feuilleton du rapprochement entre la Fraternité
 
Citation:
sacerdotale Saint Pie X et le Vatican n’est pas prêt de se terminer. Du moins si l’on en croit la déclaration publiée ce 19 juillet par les traditionalistes, laquelle tend à démontrer que les tensions internes ne sont pas apaisées. De son côté, Rome dit attendre un communiqué « officiel ».
La Salle de Presse du Saint-Siège a diffusé en début ce jeudi 19 juillet 2012 un communiqué qui indique que « le Chapitre général de la Fraternité sacerdotale Saint Pie X (FSSPX), qui s’est récemment tenu, a publié une déclaration sur la possible normalisation de ses relations canoniques avec le Saint-Siège. Bien que publiée, cette prise de position reste un document interne de débat entre les membres de la société. Si le Saint-Siège en prend acte, il attend la communication officielle que la Fraternité Saint Pie X a annoncée en vue de la poursuite du dialogue avec la Commission pontificale Ecclesia Dei ».
Cette réaction du Vatican fait suite à la « déclaration commune » publiée également ce 19 juillet 2012 par la Fraternité Saint Pie X. Si le chapitre de la Fraternité Saint Pie X ne claque pas la porte à l’éventualité d’un accord avec Rome, la FSSPX indique avoir « défini et approuvé des conditions nécessaires pour une éventuelle normalisation canonique. Il a été établi que, dans ce cas, un chapitre extraordinaire délibératif serait convoqué auparavant ». La FSSPX ne se donne cependant ni objectif clair, ni délai pour une réintégration au sein de l’Eglise romaine.
Le ton de l’ensemble du texte et l’absence de tout élément concret concernant les démarches de rapprochement avec Rome laissent nettement entendre que la FSSPX ne compte plus sur une régularisation à court terme et préfère le maintien de la situation actuelle. « En attendant qu’un débat ouvert et sérieux, visant à un retour des autorités ecclésiastiques à la Tradition, soit rendu possible, la Fraternité trouve son guide dans la Tradition constante de l’Eglise qui transmet et transmettra jusqu’à la fin des temps l’ensemble des enseignements nécessaires au maintien de la foi et au salut », indique la déclaration..
L’ensemble de la déclaration répète la condamnation des « erreurs » du concile Vatican II. Le chapitre estime que « le premier devoir de la Fraternité dans le service qu’elle entend rendre à l’Eglise est celui de continuer, avec l’aide de Dieu, à professer la foi catholique dans toute sa pureté et intégrité, avec une détermination proportionnée aux attaques que cette même foi ne cesse de subir aujourd’hui ».
Attaque frontale contre le Vatican
Si le ton est dans l’ensemble mesuré, la FSSPX refuse toujours toute concession sur le fonds en particulier sur la reconnaissance pleine et entière du concile Vatican II. « Nous avons retrouvé notre union profonde en mission essentielle de la FSSPX : garder et défendre la foi catholique, former de bons prêtres et œuvrer à la restauration de la chrétienté », soulignent les Lefebvristes.
Contre le concile, la FSSPX tient à exprimer sans surprise son refus de l’œcuménisme, de la collégialité des évêques et de la séparation entre l’Eglise et l’Etat. « Il nous semble opportun de réaffirmer notre foi dans l’Eglise catholique et romaine, seule Eglise fondée par Notre Seigneur Jésus-Christ, en dehors de laquelle il n’y a pas de salut ni de possibilité de trouver les moyens qui y mènent ; dans sa constitution monarchique, voulue par Notre Seigneur, qui fait que le pouvoir suprême de gouvernement sur toute l’Eglise revient au pape seul, vicaire du Christ sur terre ; dans la royauté universelle de Notre Seigneur Jésus-Christ, créateur de l’ordre naturel et surnaturel, auquel tout homme et toute société doit se soumettre ».
Le leitmotiv de « l’Eglise de toujours » contre les nouveautés est lui aussi solidement répété : « Pour toutes les nouveautés du Concile Vatican II qui restent entachées d’erreurs et pour les réformes qui en sont issues, la Fraternité ne peut que continuer à s’en tenir aux affirmations et enseignements du Magistère constant de l’Eglise ; elle trouve son guide dans ce Magistère ininterrompu qui, par son acte d’enseignement, transmet le dépôt révélé en parfaite harmonie avec tout ce que l’Eglise entière a toujours cru, en tout lieu ».
Pour les observateurs, le thème récurrent du martyre est évidemment repris dans la déclaration: « Nous nous unissons aux autres chrétiens persécutés dans les différents pays du monde qui souffrent pour la foi catholique, et très souvent jusqu’au martyre ». Le texte se termine sur un appel à l’intercession de la Vierge Marie de saint Michel et de saint Pie X « pour chasser les ennemis de l’intérieur qui tentent de détruire l’Eglise plus radicalement que les ennemis de l’extérieur ». Une phrase qui s’apparente à une attaque frontale contre Rome, qui pourrait anéantir toute velléité de rapprochement à court terme. D’où sans doute la déclaration du bureau de presse du Saint-Siège qui tente de « calmer le jeu ». (SOURCE)


Plusieurs remarques:

 
Citation:
J’ai également ajouté que notre supérieur général préparait actuellement une réponse à la proposition faite par la Congrégation pour la Doctrine de la foi le 13 juin. Dans sa réponse, il informera aussi les autorités romaines des conclusions dressées par notre Chapitre général. (Abbé Stelhin)

 
Il est clair que Rome attend que Mgr Fellay passe par-dessus la tête du Chapitre!

Mais:

 
Citation:
Nous avons défini et approuvé des conditions nécessaires pour une éventuelle normalisation canonique. Il a été établi que, dans ce cas, un chapitre extraordinaire délibératif serait convoqué auparavant. (Chapitre)

Alors, est-ce que "délibératif" veut dire décisionnel? Voilà la question! Je pense que du fait que le Chapitre a une autorité statutaire supérieur au Supérieur, dans ce cas, délibératif veut dire décisionnel. Reste à voir!


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 17 Sep 2012, 00:39    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Un évêque s'est levé! Index du Forum -> ARCHIVES -> ARTICLES DE REFERENCE DE LA CRISE DE LA FSSPX 2011 - 2012 -> Articles de référence de la Crise dans la FSSPX Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com