Un évêque s'est levé!  Index du Forum

Un évêque s'est levé!
Forum

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 SOUTIEN A NOS EVÊQUES, PRÊTRES, RELIGIEUX, RELIGIEUSES REFRACTAIRES 


           
A propos de "Royaliste et Catholique"
Aller à la page: <  1, 2, 3, … 10, 11, 12  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Un évêque s'est levé! Index du Forum -> FORUM -> LE FORUM OUVERT AUX DISCUSSIONS
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Gentiloup
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2012
Messages: 2 884

MessagePosté le: Lun 24 Sep 2012, 16:44    Sujet du message: A propos de "Royaliste et Catholique" Répondre en citant

Il y a eu toute une série d'excellents articles dans "le Sel de la Terre" à propos d'un député catholique, "Keller", qui traitent du torpillage de l'engagement des catholiques par cette "sollicitude" (hélas, malvenue) de Léon XIII.
On peut remarquer combien les catholiques d'alors et avant le ralliement tenaient le haut du pavé et étaient en passe de remporter les élections. mais il y eut effectivement le refus du duc de Bordeaux et surtout son décès, mais cela n'aurait rien été sans le "ralliement"" prôné par Léon XIII.

J'avais recopié une annexe au dernier article sur le courageux député Koller ici, qui prouve que les francs-maçons n'ont pas besoin de notre ralliement, mais seulement de nos divisions pour régner.

Suite au ralliement de Léon XIII, les lois anticléricales ont fonctionné à plein rendement contre des catholiques démobilisés.

Cadoudal a raison de dire que cela a éloigné de la politique les bons catholiques. C'est la même chose qui s'est passé avec Vatican II... Sauf que là c'est de l'Eglise que les Catholiques se sont éloignés... Le diable divise toujours pour régner!

Je recopie ici l'annexe du dernier article du Sel de la Terre sur le député Koller:

Posté le: Sam 4 Aoû - 17:16    Sujet du message: "Du ralliement à la séparation" Extrait du Sel de la Terre n° 81 -Juin 2012



 
Citation:





Emile Flourens (1841-1920) qui fut ministre des Affaires étrangères, a publié dans la "Revue Catholique des Institutionset du Droit" d'avril 1914 un article intitulé "Du ralliement à la séparation". Il y rapporte une conversation qu'il a eu en 1890 (...) avec Ernest Constans, qui était alors ministre de l'Intérieur et des Cultes:






Citation:






Je fus désolé de voir mon ami Lavigerie se jeter ainsi, tête baissée dans les bras de nos pires adversaires.
Ce qui augmentait ma surprise, c'est que Lavigerie eut choisi précisément, pour cette entreprise si délicate, qui exigeait de part et d'autre une parfaite loyauté, le moment où il allait avoir comme partenaire M. Constans, dont il avait éprouvé la perfidie dans l'affaire des Congrégations. (...)
Cette confiance pleine d'un abandon, un peu naïve me confondait. Je résolus d'en avoir le cœur net et d'interviewer à ce sujet, M. Constans lui-même.
(..)
Néanmoins, je le pris un jour à l'écart, dans le désœuvrement d'une de nos séances de la Chambre des Députés, et je lui dis:
"Il paraît que vous allez vous jeter dans les bras du pape?"
Il sourit et me répondit:
"Je ne fais rien, vous le savez, que d'accord avec Brisson et avec les loges".
- "Mais alors que faites-vous?"
- "Carnot veut donner du lustre à ses réceptions à l’Élysée, et l'aristocratie du faubourg Saint-Germain, sous son prédécesseur s'y faisait plutôt rare".
- Il vit bien que je ne me paierai pas de semblables explications et il ajouta: "Jusqu'ici le clergé a été le centre autour duquel se sont groupés les partis hostiles à la République et, en dépit des dissentiments profonds qui les séparent , il leur a servi de lien. Nous en avons la conviction, s'ils se mettaient activement à l'oeuvre, ils formeraient un faisceau assez fort pour nous inquiéter!"
- "Eh bien alors?"
- Eh bien alors, il a été l'instrument de leur union, nous voulons qu'il devienne l'instrument de leur désunion. Il a servi à les relier, nous voulons qu'il serve à les disperser. Le pape commandera aux Catholiques de se rallier à la république . Parmi les royalistes et les Bonapartistes, certains obtempèreront à cet ordre. D'autres non. D'où, discorde entre eux. Ceux quii se sépareront de l'Eglise perdront leur prestige sur les électeurs ruraux. Ils iront bouder dans leur coin. Quant aux catholiques qui se rallieront , ils seront honnis par leurs anciens amis qui les traiteront de renégats et croyez-moi, les répunlicains ne leur accorderont pas plus d'estime. Ils n'auront aucun crédit dans le pays et aucune autorité dans la Chambre parce qu'ils manqueront de programme politique. Leur conduite ne sera qu'un amoncellement d'illogismes et leur vie qu'un perpétuel reniement de leur passé. Ils ne compteront pas. Ce sera une poussière qui ne saura où s'accrocher".
- "Mais quelles concessions, répliquais-je, faites-vous donc un échange d'avantages politiques, d'après vous, si appréciables?"
- "Aucune."
- "Vous arrêtez au moins la course vers la séparation [de l'Eglise et de l'Etat]?"
- "Au contraire, nous l'accélérons. Dans dix ou quinze ans d'ici ce sera chose faite".

Article extrait du Sel de la Terre N° 81 - Eté 2012 - Pages 131 et 132 (Annexe 14 de l'article intitulé: "Le drame du ralliement par Philippe Giroud)






Cette anecdote se situe dans le cours du ralliement des catholiques à la République. Lorsque nous lisons cela, nous avons l'étrange sentiment de revivre la même chose... En plus petit... Parce que depuis, il y a eu "une révolution en tiare et en chape, marchant avec la croix et la bannière", celle de Vatican II avec "un pape selon [leurs] besoins".. (Voir le complot de la Haute Vente).

C'est bien pour cela que même si je comprends les abbés Chazal et Pfeiffer et d'autres bons prêtres avant eux, ce n'est pas forcément faire le bon choix que de les suivre aveuglément dans la séparation.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 24 Sep 2012, 16:44    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Alix
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 23 Juil 2012
Messages: 1 049
Localisation: montagne

MessagePosté le: Lun 24 Sep 2012, 18:48    Sujet du message: A propos de "Royaliste et Catholique" Répondre en citant

Paul VI a terminé le travail en déposant la tiare!
En plus petit? Ce n'est pas sûr, c'est l'Eglise qui se détruit elle-même. Il est certain que pour gagner cette guerre il faut rester unis envers et contre tout.


Revenir en haut
Pierre
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 21 Sep 2012
Messages: 24

MessagePosté le: Sam 29 Sep 2012, 07:58    Sujet du message: A propos de "Royaliste et Catholique" Répondre en citant

(Réponse à N.M)

Je ne suis pas blessé, rassurez vous ! J'ai l'habitude de cette réthorique révolutionnaire qui consiste finalement à trouver des défauts à l'héritier de nos rois pour surtout ne pas l'aider. A ce titre d'ailleurs il me semble que Charles VII n'en était pas exempt (de défauts) et pourtant c'est vers lui que sainte Jeanne d'Arc mandatée par le ciel avait pour mission d'aller, et c'est lui seul qui devait être sacré à Reims et pas un autre... C'est ça la tradition politique Royaliste et Catholique Française, que de nombreux de royalistes refusent de suivre, ce rejet de la volonté de Dieu ouvre la porte à toutes les idéologies révolutionnaires et à toutes les divisions. Dieu nous donne un roi, et vous n'en voulez pas, alors vous allez continuer à subir la révolution et son cortège de malheurs...

Pour ce qui est du site "démocratie royale", je ne suis pas fan moi non plus bien au contraire, je vais même jusqu'à dire que les gens qui animent cette plateforme politique démocratique causent malheureusement beaucoup de dégâts. Les seuls qui continuent de défendre la tradition légitimiste de nos pères, ce sonts les cercles de l'UCLF, seule association politique contr-révolutionnaire, qui mise sur la formation à la doctrine légitimiste, car sans la soumission au réel (aux lois fondamentales du royaume qui sont toujours bonnes) la place est faite pour l'orgueil et la subjectivité.

Vous pouvez lire la présentation de l'UCLF en cliquant sur ce lien :

http://royaume-de-france.clicforum.com/t752-Presentation-de-l-UCLF.htm

A noter que l'UCLF a été fondé par Monsieur Gérard saclier de la Bâtie, une des premières familles de France à s'être levée contre le concile V2, et avoir organisée la résistance avec les associations Saint Pie V, qui donneront naissance plus tard à la FSSPX.


Revenir en haut
N.M.
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 02 Aoû 2012
Messages: 217
Localisation: France

MessagePosté le: Sam 29 Sep 2012, 08:42    Sujet du message: A propos de "Royaliste et Catholique" Répondre en citant

Réponse à Pierre

Charles VII n'était pas exempt de défauts personnels, mais en tant que prince il n'entendait pas être autre chose que le lieutenant du Christ et de son Eglise. On ne peut malheureusement pas en dire autant du prince que vous entendez servir. A vos yeux je suis un révolutionnaire parce que je ne communie pas dans l'"alphonsisme"... mais si je suis en quoi que ce soit révolutionnaire, que dire du prince en question ?

Vous invoquez les lois fondamentales. Fort bien. Sauf que la légitimité dynastique n'est pas un absolu en soi. La vraie légitimité politique c'est la promotion du Bien commun. La légitimité dynastique lui est subordonnée. Prenons Henri IV avant son abjuration. En tant qu'aîné des Capétiens depuis l'assassinat d'Henri III, il avait pour lui la légitimité d'origine. Avait-il pour autant la légitimité d'exercice - qui est une seule chose avec la vraie qualité de roi ? Ce calviniste relaps était-il le lieutenant du Christ ? Poser la question, c'est y répondre. Certes Henri IV, par son abjuration, devint lieutenant du Christ et les choses rentrèrent providentiellement dans l'ordre. Mais à supposer que tel n'ait pas été le cas... que se serait-il passé ? Le baron Pinoteau répond en substance que les choses seraient indéfiniment restées en l'état jusqu'à une conversion de l'aîné des Bourbons. Et la France serait restée indéfiniment divisée et sans roi ? N'aurait-il pas été plutôt nécessaire de se reporter sur le premier prince catholique dans l'ordre de primogéniture, tout simplement parce que le Bien commun passe avant le respect de ladite loi salique ?

Absolutiser la dévolution coutumière de la couronne - qui a toute sa place, mais rien que sa place - c'est pour le coup révolutionner l'ordre des choses et la vraie légitimité.

Bien sûr on ne peut pas confondre en tout et pour tout un prince libéral et passablement apathique avec un calviniste relaps... mais pas du tout apathique !

Je maintiens que le libéralisme du prince est un vice de famille. Isabelle II (bien plus problématique qu'Isabeau de Bavière sur le plan de la fidélité conjugale), Alphonse XII et Alphonse XIII - d'ailleurs passablement acoquinés avec nos chers Orléans - ont été les fossoyeurs de l'authentique tradition monarchique espagnole, n'en déplaise au néo-légitimisme à lunettes roses. Les chats ne font pas des chiens.


   


Revenir en haut
Cadoudal
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 13 Juil 2012
Messages: 542
Localisation: ILE DE FRANCE

MessagePosté le: Sam 29 Sep 2012, 08:56    Sujet du message: Louis XX Répondre en citant

les lois fondamentales du Royaume désignent Louis comme roi légitime.


d' accord.


mais Louis fait tout ce qu'il faut pour empêcher le développement d'un parti légitimiste en France.


je puis vous produire des dizaines de témoignage.


par exemple,
il a créé un Institut du Duc d' Anjou,
qui promet dans ses statuts de ne pas faire de politique.
et il tient parole.


du  légitimisme de salon.


nous avons absolument besoin du roi pour redresser notre malheureux pays;


il est urgent de proposer le rétablissement du pacte de Reims.




il faut acter sa démission de fait


et trouver dans la famille royale un Prince pour nous mener au combat.


Revenir en haut
AupiedelaCroix
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 31 Aoû 2012
Messages: 285

MessagePosté le: Sam 29 Sep 2012, 09:53    Sujet du message: A propos de "Royaliste et Catholique" Répondre en citant

 
Citation:
il est urgent de proposer le rétablissement du pacte de Reims.



Quel est ce pacte de Reims, cher Cadoudal? Question
Pourquoi Pierre a-t-il disparu, c'était intéressant! Juste un petit tour et puis s'en va!  Dommage!


Revenir en haut
Magdeleine
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2012
Messages: 75
Localisation: France

MessagePosté le: Sam 29 Sep 2012, 10:02    Sujet du message: A propos de "Royaliste et Catholique" Répondre en citant

Il faut absolument un roi en France, c'est certain, et rétablir le pacte de Reims.


Si réellement Louis XX ne s'en soucie pas vraiment, c'est triste.


Cela me fait penser à l'armée des Vendéens qui sont venus sur la côte attendre le Prince qui s'était réfugié en Angleterre.. Il serait venu, l'armée marchait sur Paris, c'en était fini de la Révolution. Mais le Prince n'est pas venu..


Que penser du descendant français de Naundorff ? Il allait à la Messe à Saint-Nicolas, et a consacré de façon privé la France au Sacré-Coeur.


Louis XVII n'est peut-être pas mort au Temple, après tout ? Question


Revenir en haut
Pierre
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 21 Sep 2012
Messages: 24

MessagePosté le: Sam 29 Sep 2012, 10:04    Sujet du message: A propos de "Royaliste et Catholique" Répondre en citant

N.M. a écrit:
Charles VII n'était pas exempt de défauts personnels, mais en tant que prince il n'entendait pas être autre chose que le lieutenant du Christ et de son Eglise. On ne peut malheureusement pas en dire autant du prince que vous entendez servir.
   

Charles VII doutait fortement de ce que sa personne représentait pour la France, d'autant plus que sa mère lui disait le contraire. Pour Mgr Louis XX, vous allez certainement pouvoir nous prouver concrètement vos dires.

N.M. a écrit:


A vos yeux je suis un révolutionnaire parce que je ne communie pas dans l'"alphonsisme"...

  


Dans le légitimisme, dans la tradition politique de nos pères, ça suffira amplement...

N.M. a écrit:


Mais si je suis en quoi que ce soit révolutionnaire, que dire du prince en question ?
  


Toujours cette manie héritée des sans-culottes, de juger l'autorité (donc la Tradition) et celui qu'elle désigne.
 
Le Prince a des devoirs, nous aussi, chacun à son niveau doit des comptes à Dieu: il y a une éminente dimension morale dans le combat légitimiste, généralement trop négligée. La situation actuelle a le mérite de faire le tri entre ceux qui travaillent pour un homme (ou des idéologies), et ceux qui oeuvrent pour la tradition monarchique: les premiers sont sujets à tous les découragements, à tous les abandons, et à toutes les tentations de la Révolution, par manque de formation solide; les seconds font leur devoir pour la Cité, avant toute autre considération.


N.M. a écrit:


Vous invoquez les lois fondamentales. Fort bien. Sauf que la légitimité dynastique n'est pas un absolu en soi. La vraie légitimité politique c'est la promotion du Bien commun.
  



La divine Providence a suffisamment manifesté la volonté de Dieu, en entérinant les Lois fondamentales et surtout en maintenant la maison de Bourbon. Le Prince, quoi qu'il arrive, est celui que l'institution désigne, c'est tout.
 
N.M. a écrit:


Avait-il pour autant la légitimité d'exercice - qui est une seule chose avec la vraie qualité de roi ? Ce calviniste relaps était-il le lieutenant du Christ ? Poser la question, c'est y répondre. Certes Henri IV, par son abjuration, devint lieutenant du Christ et les choses rentrèrent providentiellement dans l'ordre. Mais à supposer que tel n'ait pas été le cas... que se serait-il passé ?
  



Et si ? A supposer que ? Désolé je ne fais pas de politique fiction, encore une fois Dieu a manifesté à plusieurs reprises sa toute puissance et à confirmé les lois fondamentales du Royaume, un point c'est tout.

A l'UCLF, nous ne servons pas un homme mais un principe: nous oeuvrons pour le maintien et l'expansion de la tradition monarchique, et, nécessairement, pour celui qu'elle désigne, sans restriction. En cela, nous sommes fidèles à nos lointains ancêtres (ce que vous n'êtes pas). A l'inverse de certain royalistes libéraux qui n'ont aucun principe, la subjectivité et la sentimentalité n'ont pas de place dans le vrai combat contre-révolutionnaire.


Revenir en haut
Pierre
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 21 Sep 2012
Messages: 24

MessagePosté le: Sam 29 Sep 2012, 10:09    Sujet du message: Re: Louis XX Répondre en citant

Cadoudal a écrit:
il faut acter sa démission de fait


et trouver dans la famille royale un Prince pour nous mener au combat.


Ben voyons !

C'est le bon vieux discours des orléanistes et des nationaux-catholiques, qui reste consternante de par la négation complète de l'ordre naturel: on fait une totale abstraction du fait que, pour accomplir sa mission, Ste Jeanne d'Arc a CONFIRMÉ celui qui était désigné par l'institution légitime, et donc que Dieu a confirmé de manière éclatante la valeur de l'institution politique qu'est la tradition monarchique française.

A l'exemple de Ste Jeanne d'Arc, notre devoir est d'aider le Roi à accomplir sa mission.


Revenir en haut
Pierre
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 21 Sep 2012
Messages: 24

MessagePosté le: Sam 29 Sep 2012, 10:14    Sujet du message: A propos de "Royaliste et Catholique" Répondre en citant

Nunc &amp; Semper a écrit:
 
Pourquoi Pierre a-t-il disparu, c'était intéressant! Juste un petit tour et puis s'en va!  Dommage!

Je ne vais pas m'étendre sur ce forum (je n'ai pas le temps), qui a un objectif important et que je partage : celui de faire connaître et de défendre la Tradition Catholique.

Si vous êtes intéressé par l'autre Tradition (politique), en complément de la Tradition religieuse, l'Alliance du Trône et de l'Autel. Venez vous inscrire sur celui-ci :

http://royaume-de-france.clicforum.com/index.php


Revenir en haut
Cadoudal
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 13 Juil 2012
Messages: 542
Localisation: ILE DE FRANCE

MessagePosté le: Sam 29 Sep 2012, 10:38    Sujet du message: A propos de "Royaliste et Catholique" Répondre en citant

Nunc et semper 
Quel est ce pacte de Reims, cher Cadoudal?


**************


cher Nunc et semper


on désigne ainsi le serment que faisait le roi lors de son sacre à Reims.


à genoux, il promettait à l' évêque  de Reims de gouverner le royaume en bon chrétien 
de protéger l' Eglise.


c'était le renouvellement à chaque règne du baptême de Clovis.


la Révolution a détruit  cette tradition


pour la remplacer par le serment d' attachement à la laïcité athée.


Revenir en haut
Cadoudal
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 13 Juil 2012
Messages: 542
Localisation: ILE DE FRANCE

MessagePosté le: Sam 29 Sep 2012, 10:47    Sujet du message: roi aboulique Répondre en citant

Cadoudal a écrit:
il faut acter sa démission de fait


et trouver dans la famille royale un Prince pour nous mener au combat.


Ben voyons !

C'est le bon vieux discours des orléanistes et des nationaux-catholiques, qui reste consternante de par la négation complète de l'ordre naturel: on fait une totale abstraction du fait que, pour accomplir sa mission, Ste Jeanne d'Arc a CONFIRMÉ celui qui était désigné par l'institution légitime, et donc que Dieu a confirmé de manière éclatante la valeur de l'institution politique qu'est la tradition monarchique française.


*******************
Charles VII a reçu Jeanne d' Arc; il lui a donné ce qu'elle demandait:
des hommes, des armes, des chevaux.


Je me trouvais à saint Denis en janvier 1993.


on a crié "vive le roi !"


à partir de ce moment ,le Prince nous a évité.


je ne lui conteste pas son titre;


je déplore son inaction , qu'on ne peut plus  supporter.


il y a eu un changement de dynastie avec les Carolingiens;
un autre avec les Capétiens;
il en faut un autre.
car tout cela fait le bonheur de la Révolution.


Revenir en haut
Pierre
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 21 Sep 2012
Messages: 24

MessagePosté le: Sam 29 Sep 2012, 10:57    Sujet du message: Re: roi aboulique Répondre en citant

Cadoudal a écrit:



Charles VII a reçu Jeanne d' Arc; il lui a donné ce qu'elle demandait:
des hommes, des armes, des chevaux.



Qui a envoyé Ste Jeanne d'Arc vers le roi légitime ?


Revenir en haut
AupiedelaCroix
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 31 Aoû 2012
Messages: 285

MessagePosté le: Sam 29 Sep 2012, 10:59    Sujet du message: A propos de "Royaliste et Catholique" Répondre en citant

Pierre a écrit:
Nunc &amp;amp;amp; Semper a écrit:
 
Pourquoi Pierre a-t-il disparu, c'était intéressant! Juste un petit tour et puis s'en va!  Dommage!





Je ne vais pas m'étendre sur ce forum (je n'ai pas le temps), qui a un objectif important et que je partage : celui de faire connaître et de défendre la Tradition Catholique.

Si vous êtes intéressé par l'autre Tradition (politique), en complément de la Tradition religieuse, l'Alliance du Trône et de l'Autel. Venez vous inscrire sur celui-ci :

http://royaume-de-france.clicforum.com/index.php




Peut-être suivre votre conseil Pierre et aller sur l'autre forum?  Un seul forum prend déjà trop de temps et il y a le reste!  Ce sujet mérite d'être traité sur ce forum aussi. La politique n'est pas séparée de la Religion.


J'ai du mal à me départager entre votre avis sur la légitimité et l'avis de Cadoudal...  Tous les deux judicieux, mais contraires.  Et puis nous n'avons pas l'éternité pour attendre encore une nouvelle génération de prince espagnol...


Revenir en haut
Pierre
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 21 Sep 2012
Messages: 24

MessagePosté le: Sam 29 Sep 2012, 11:02    Sujet du message: Re: roi aboulique Répondre en citant

Cadoudal a écrit:





on a crié "vive le roi !"


à partir de ce moment ,le Prince nous a évité.


je ne lui conteste pas son titre;


je déplore son inaction , qu'on ne peut plus  supporter.




Vous avez crié "Vive le Roi", et à partir de ce moment là, le prince vous a évité... C'est vrai que c'est un motif très sérieux pour abandonner toute une tradition... Dans la même logique vous auriez jadis reproché à Louis XVI sa bonté et son manque d'autorité, et donc par conséquent vous auriez donné un coup de main aux révolutionnaires pour le décapiter ?

C'est bien cela ?


Revenir en haut
Cadoudal
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 13 Juil 2012
Messages: 542
Localisation: ILE DE FRANCE

MessagePosté le: Sam 29 Sep 2012, 11:14    Sujet du message: Louis XX Répondre en citant

voilà 20 ans  que le Prince évite les légitimistes


il ne fait ;


ne veut rien faire,


veut que rien ne se fasse.


son secrétaire a pour mission de fermer les portes.


et pendant ce temps là , on attend .


je me suis même demandé s'il n' était pas subventionné par la République, qui paralyse ainsi très facilement toute action contre révolutionnaire. 


Revenir en haut
Pierre
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 21 Sep 2012
Messages: 24

MessagePosté le: Sam 29 Sep 2012, 11:32    Sujet du message: Re: Louis XX Répondre en citant

Cadoudal a écrit:
je me suis même demandé s'il n' était pas subventionné par la République, qui paralyse ainsi très facilement toute action contre révolutionnaire. 

N'imputez pas au prince votre propre rejet de la Monarchie. C'est vous qui faîtes le choix de vous inscrire dans la logique révolutionnaire en le rejetant, et en balayant d'un revers une Tradition politique millénaire, tout ça parce que Dieu ne vous donne pas un roi selon vos petits critères personnels. Le prince comme ses prédécesseurs n'est pas exempt de commettre des erreurs (est ce une raison valable pour l'abandonner à ses ennemis ?), tout comme un père peut faire parfois de mauvais choix pour ses propres enfants, cependant il reste notre père naturel et légitime. 

Je crois que c'est la république qui vous va le mieux finalement, au moins vous pouvez choisir votre candidat en bon démocrate. Dîtes à l'occasion, bien qu'elles soient gênantes, pourriez-vous répondre à mes questions ? 

Laughing


Revenir en haut
Chouanne
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 19 Juin 2012
Messages: 259

MessagePosté le: Sam 29 Sep 2012, 12:04    Sujet du message: A propos de "Royaliste et Catholique" Répondre en citant

Pierre a juste, nous n'avons pas le choix! A moins que Dieu nous manifeste autre chose, il faut forcer le légitime Dauphin malgré lui, comme Jeanne!

Revenir en haut
Cadoudal
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 13 Juil 2012
Messages: 542
Localisation: ILE DE FRANCE

MessagePosté le: Sam 29 Sep 2012, 13:36    Sujet du message: Louis XX Répondre en citant

si vous êtes un militant légitimiste, vous verrez comme c'est facile de faire du prosélytisme ,
en disant
qu'il faut renverser la République,
détruire la Révolution,
que les Orléans sont des usurpateurs,
mais   que le Roi  très chrétien joue à cache cache.

on finit vite par ne plus rien faire.

d'où l 'idée de changer de dynastie .


Revenir en haut
Cadoudal
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 13 Juil 2012
Messages: 542
Localisation: ILE DE FRANCE

MessagePosté le: Sam 29 Sep 2012, 13:39    Sujet du message: A propos de "Royaliste et Catholique" Répondre en citant

à Pierre

merci de me poser vos questions

j' esssaierais d'y répondre .


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 10:35    Sujet du message: A propos de "Royaliste et Catholique"

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Un évêque s'est levé! Index du Forum -> FORUM -> LE FORUM OUVERT AUX DISCUSSIONS Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3, … 10, 11, 12  >
Page 2 sur 12

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com