Un évêque s'est levé!  Index du Forum

Un évêque s'est levé!
Forum

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 SOUTIEN A NOS EVÊQUES, PRÊTRES, RELIGIEUX, RELIGIEUSES REFRACTAIRES 


           
La situation de la Fraternité aux Etats-Unis
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Un évêque s'est levé! Index du Forum -> FORUM -> LE FORUM OUVERT AUX DISCUSSIONS
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Françoise Romaine


Hors ligne

Inscrit le: 19 Juin 2012
Messages: 125

MessagePosté le: Lun 1 Oct 2012, 12:37    Sujet du message: La situation de la Fraternité aux Etats-Unis Répondre en citant

Si en France, les prêtres et des fidèles hostiles à un accord avec Rome à l'heure actuelle ne sont pas trop malmenés, il n'en est pas de même aux Etats-Unis où une politique de répression a été mise en place par le Supérieur du District.
Un éditeur d'un blog anti-ralliement http://www.sossaveoursspx.com, genre antimodernisme.info, s'est vu dernièrement interdit de communier dans la chapelle où il va habituellement. Vous lirez son témoignage sur le lien ci-dessus. Il recoupe celui d'autres fidèles et de prêtres et explique la position des abbés Chazal, Pfeiffer et Co.
L'abbé Chazal lui-même expliquait à des amis rencontrés en France cet été que d'une part la France est protégée grâce à l'abbé de Cacqueray qu'il qualifie d'excellent supérieur de district et que d'autre part les prêtres et les fidèles contre l'accord sont assez nombreux pour créer une résistance efficace mais qu'en revanche aux Etats-Unis la situation est tout autre et que les opposants sont bâillonnes par tous les moyens même l'ex-communication. Aussi que l'on approuve ou pas l'attitude de ces prêtres anti-ralliement aux Etats-Unis, il est certain que leur position est bien plus difficile à tenir qu'en France. Avaient-ils un autre moyen de faire entendre la voix de la vérité aux fidèles américains ? Pas si sûr !
Quant à ces prêtres qui dans la Fraternité nous explique que nous finirons par tomber dans le schisme et le sedevacantisme et de créer une Eglise parallèle si nous refusons un accord pratique sans accord doctrinal, comment se fait-il qu'ils puissent ex-communier des fidèles pour la création d'un simple blog contenant des documents diffusés par ailleurs sur d'autres site internet ? Ont-ils ce droit ? Nous posons la question...


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 1 Oct 2012, 12:37    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Vidame
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 24 Sep 2012
Messages: 20
Localisation: L'oratoire

MessagePosté le: Lun 1 Oct 2012, 14:16    Sujet du message: La situation de la Fraternité aux Etats-Unis Répondre en citant

il n'en est pas de même aux Etats-Unis où une politique de répression a été mise en place par le Supérieur du District.

Oui, c'est ce qu'ils appellent l'union retrouvée lors du chapitre général.


Revenir en haut
Gentiloup
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2012
Messages: 2 884

MessagePosté le: Lun 1 Oct 2012, 14:25    Sujet du message: La situation de la Fraternité aux Etats-Unis Répondre en citant

Chère Françoise,

J'ai craint moi-même qu'on m'oppose un refus de communion il y a deux semaines. Je me suis avancée en craignant le pire, le prieur de notre chapelle sachant bien qui est Gentiloup et lui-même étant très ralliériste. J'ai eu droit à trois sermons et à un bulletin etc.
Depuis je n'ai plus osé aller me confesser à la chapelle...

Cependant tout s'est bien passé à la table de communion.

La France en effet n'est pas les USA!


Il est vrai que lorsque à la rentrée des personnes avaient été renvoyées de leurs fonctions bénévoles par des écoles de la FSSPX, le fait de l'avoir publier sur ce forum a semble-t-il, fait cesser net le scandale.

Il est tout-à-fait permis de penser que M. l'abbé de Cacqueray est également intervenu pour faire cesser ce scandale. Sans même entrer dans la querelle du ralliement, il était flagrant que cela relevait de graves injustices envers des personnes dévouées, non protégées par des contrats. M. l'abbé de Cacqueray étant un homme profondément bon, juste, et soucieux de maintenir son district en bon état de marche, il est certain qu'il n'a pas pu approuver ces basses manœuvres.


A contrario on peut remarquer qu'il ne faut pas tout imputer à Mgr Fellay. Ce que l'abbé de Cacqueray peut faire en France, l'abbé Rostand pourrait le faire aux USA. S'il ne le fait pas, il en porte très gravement la responsabilité.

Les prêtres ralliéristes au sein de la FSSPX ne sont donc pas tous des suiveurs, ou des hommes assoiffés de reconnaissance. Il y en qui sont plus royalistes que le Roi. On peut considérer qu'ils sont déjà ralliés et qu'ils œuvrent franchement pour le ralliement. Ceci dit sans rien ôter aux responsabilités de Mgr Fellay qui a permis et enclenché le processus, et qui maintenant, ayant manifesté des regrets lors de la retraite d'Ecône, laisse faire en un sens comme dans l'autre, semblant s'en laver les mains comme Ponce Pilate... En attendant l'occasion de remettre le couvert!

Mais n'en doutons pas, l'abbé de Cacqueray joue sur du velours entre Menzingen qui doit l'avoir à l’œil et son district qui est le gros morceau de la FSSPX.

C'est bien pourquoi il nous faut soutenir TOUS les réfractaires! Même inconnus! Tous ceux qui ont toujours manifesté leur droiture en refusant tout accord pratique sans accord doctrinal. Ce n'est pas parce que maintenant ils jugent peut-être plus prudents de faire une pause, qu'il faut aussitôt penser qu'ils ont viré casaque.


 
Au Chapitre nos défenseurs ont été mis en minorité. Mais n'oublions pas que la plus grosse partie des membres du Chapitre général sont des créatures de Mgr Fellay. Ils ne sont pas représentatifs de l'ensemble de la FSSPX. Les réfractaires doivent donc, actuellement, jouer sur du velours.

Si la plupart des réfractaires qui se sont manifestés avant le Chapitre se tiennent à carreau pour le moment, il faut penser qu' il y a certainement de bonnes raisons. Ainsi l'abbé Gleize qui avait écrit cette magnifique réponse au cardinal Ocariz en décembre 2011, l'avez-vous entendu dire publiquement quoi que ce soit lors du ralliement de mai 2012?
Et combien d'autres que l'abbé Chazal n'a pas eu le plaisir de rencontrer?

Certes la France n'est pas les USA. Mais c'est de France qu'est partie "l'opération survie de la Tradition" grâce à un évêque qui s'est levé...




Dernière édition par Gentiloup le Lun 1 Oct 2012, 15:01; édité 1 fois
Revenir en haut
AupiedelaCroix
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 31 Aoû 2012
Messages: 285

MessagePosté le: Lun 1 Oct 2012, 14:58    Sujet du message: La situation de la Fraternité aux Etats-Unis Répondre en citant

S'il vous plait, Françoise Romaine, est-il possible d'avoir le lien direct?  Et s'il n'existe pas (apparemment pas!), le texte en anglais? Merci d'avance!

Revenir en haut
Gentiloup
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2012
Messages: 2 884

MessagePosté le: Lun 1 Oct 2012, 17:44    Sujet du message: La situation de la Fraternité aux Etats-Unis Répondre en citant

Chère N & S,

Voici le seul texte sur toute la page de ce site que j'ai trouvé et qui se rapporte à la question dont parle Françoise Romaine.

Si ce texte n'est pas celui auquel elle se réfère, merci à elle de préciser, je n'ai rien vu d'autre, mais peut-être ne suis-je pas remontée assez loin. Tout est assez désordonné sur ce site:


 
Citation:
A DISCLAIMER AND ANNOUNCEMENT
           A Sad, sad, time, dear friends and faithful. A priest of the SSPX, with the blessing of his U. S District  superior, refuses  Holy Communion to  a writer who use the freedoms our fore-fathers earned through their " lives, their fortunes, their sacred honor"  to express his beliefs and opinions, and to share with other faithful Catholics timely news of the goings-on in the world of Tradition. Simply, it seems,  because the SSPX superior does not wish the faithful to be informed.Period.  End of Story. (Source)

Il n'y a effectivement pas de lien vers les articles, ils se suivent tous du plus récent au plus ancien. Sans date. Du moins je n'en ai pas vue.


Voici une rapide traduction du début de ce texte qui évoque l'histoire de la communion. Je ne suis pas allée plus loin parce que après l'auteur passe en vrac à d'autres sujets, de façon assez décousue:


 
Citation:
 "triste, triste, temps, chers amis et fidèles. Un prêtre de la Fraternité Saint Pie X, avec la bénédiction de son  supérieur du district U. S, refuse la sainte communion à un écrivain qui utilisent les libertés de nos aïeux, gagnées grâce à leur "vie, leur fortune, leur honneur sacré" pour exprimer leurs croyances et opinions , et pour partager avec d'autres fidèles catholiques les nouvelles de ce qui se passe dans le monde de la Tradition. tout simplement, semble-t-il, parce que le supérieur de la FSSPX, ne désire pas que les fidèles soient informés. Fin de l'histoire"

Petite réflexion personnelle: ces Américains sont d’indécrottables démocrates si on en croit celui-ci, se référant à la liberté religieuse des grands ancêtres...! Il faudrait trouver où ce commentaire prend sa source, afin de l'étayer un peu.

Revenir en haut
Françoise Romaine


Hors ligne

Inscrit le: 19 Juin 2012
Messages: 125

MessagePosté le: Lun 1 Oct 2012, 21:01    Sujet du message: La situation de la Fraternité aux Etats-Unis Répondre en citant

C'est bien l'article dont je parlais.
Pour ceux qui ne connaissent pas bien les américains, la plus part de leurs sites sont désordonnés mais eux s'y retrouvent semble-t-il.
Il faut aussi savoir qu'aux Etats-Unis, jusqu'à l'attentat du  11 septembre 2001, il existait une liberté de paroles totale : les américains,  comme les anglais d'ailleurs,  pouvaient parler de TOUS les sujets sans être inquiétés par la justice. A partir du 11 septembre une loi a été votée qui a notablement restreint leur liberté de paroles. Mais il n'empêche que la mentalité américaine reste imprégnée de ce qui fut longtemps un énorme privilège si on compare avec la situation de bien des pays, européens surtout. Pour un américain l'empêcher de parler sera toujours difficile à avaler (d'ailleurs cette mentalité anglo-saxonne explique a bien des égards la liberté de paroles de Mgr Williamson sur bien des sujets).

Il est vrai que s'il y a pas mal de prêtres réfractaires en France peu ont osé parler ouvertement et ceux qui l'ont fait tel l'abbé Koller ont montré plus de courage que les autres me semble-t-il. Pour reprendre le dernier Commentaire Eleïson de Mgr Williamson, combien se comportent comme Joseph Siri, combien comme Giuseppe Sarto ? Peut-être aurait-il été bon que l'abbé Gleize et tous les autres fassent entendre leur voix un peu plus fort ? L'abbé Schimtberger lui il fait entendre la sienne, l'abbé Rostand aussi...
Lors des professions religieuses de soeurs de la Fraternité à Ruffec, samedi dernier, Mgr Fellay a à nouveau prêché m'a-t-on dit en faveur d'un accord car pour lui c'est un droit de la Fraternité d'être reconnu comme catholique par Rome. Et si pour l'instant il n'y a pas d'accord c'est parce que les prétentions romaines sont trop élevées ! La faute en revient à Rome mais pas à la Fraternité. Aussi nous pouvons déduire de ce sermon que baissent ces prétentions et l'accord pourra être signé. Or enfin de compte ce que demande la Fraternité aujourd'hui ce n'est ni plus ni moins que ce qu'avait obtenu l'IBP. : pouvoir dénoncer "certaines erreurs" du Concile, garder la messe de toujours exclusivement et un évêque (un plus par rapport à l'IBP mais soyons honnête rien de très difficile à obtenir, les années venant l'esprit de la Fraternité changera et l’évêque choisit en son sein quand les 4 autres seront morts comment sera-t-il !)
Aussi, si l'accord est repoussé, il n'est pas enterré, loin de là !
Alors reposons-nous la question de Mgr : Combien de nos prêtres réfractaires seront des Siri, combien seront des Sarto ? Prions pour qu'il y ait plus de Sarto que de Siri ! Prions pour que les Siri d'aujourd'hui deviennent rapidement des Sarto avant qu'il ne soit trop tard.


Revenir en haut
Gentiloup
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2012
Messages: 2 884

MessagePosté le: Lun 1 Oct 2012, 22:14    Sujet du message: La situation de la Fraternité aux Etats-Unis Répondre en citant

C'est très intéressant ce que vous exprimez de l'esprit américain. Leur droit de parole. Les anglo-saxons ont en effet eu beaucoup de chance de pouvoir s'exprimer librement.
Cela n'empêche pas le manque de rigueur de cet article.


 
Citation:





Il est vrai que s'il y a pas mal de prêtres réfractaires en France peu ont osé parler ouvertement et ceux qui l'ont fait tel l'abbé Koller ont montré plus de courage que les autres me semble-t-il.






"Peu de prêtres réfractaires français ont osé parler ouvertement" Dites-vous? Sans doute avez-vous oublié?
Comme je m'occupe des archives à mes moments perdus, je en vous cite un certain nombre:

  •  l'abbé Koller
  • L'abbé Chazal
  • l'abbé de Cacqueray qui a publié sur Fideliter un article qui a eu une portée énorme juste avant le Chapitre et qui l'a fait publier sur La Porte Latine juste après le Chapitre.
  • Mgr Tissier de Mallerais qui s'est exprimé avec suffisamment de clarté dans Rivarol en Juillet, également à  travers le sermon des ordinations de Winona, que vous aviez vous-même ou votre mari, signalé. Et le 16 septembre de cette année il vient de renouveler son désaccord complet avec un quelconque ralliement. Mgr Tissier était signataire au même titre que Mgr de Galaretta et Mgr Williamson de la Lettre à Mgr Fellay en avril, qui a fait capoter l'accord. Pour ma part j'ai pu lui parler avant même la diffusion de cette lettre, à Montpellier, et je sais fort bien ce qu'il a dit.
  • Parmi les prêtres réfractaires français on peut d'une certaine manière compter, Don Thomas d'Aquin, deux fois réfractaires, au Barroux et au Brésil.
  • Arsénius, peut-être d'ailleurs Don Thomas d'Aquin?
  • L'abbé Moulin.
  • Le père Avril
  • Arsène Lupin
  • Le père Jean, réfractaire dés 2009.
  • les prêtres d'Antimodernisme.info. Dont l'un d'eux m'a dit qu'ils sortiraient du maquis le moment venu.
  • Les trois communautés amies dont les supérieurs sont allés ensemble dire qu'ils étaient contre les accords à Mgr Fellay lui-même. Il n'ont pas parlé sur Internet, mais ils sont allés s'adresser directement à la tête, sans que personne ne leur demande rien, d'où la suspension des ordinations etc.!
  • Soeur Anne-Marie Simoulin,vous l'avez dit vous-même.
  • Les Bénédictines
  • Les ordres qui dépendant des Capucins
Et j'en oublie, je n'ai pas eu le temps d'encore tout réunir dans les archives.

Il me semble que cela fait beaucoup pour la seule France qui n'est pas habituée à la liberté de parole des Anglo-saxons!

Je pourrais ajouter sans mentir que Mgr Lefebvre lui aussi était français ce que n'était pas le cardinal Siri. Il y avait alors des évêques et cardinaux américains ou anglais, ainsi que le dénonce Mgr Williamson, aucun ne s'est manifesté en dépit de leur liberté de parole.


 


Dernière édition par Gentiloup le Mar 2 Oct 2012, 08:50; édité 4 fois
Revenir en haut
DEO GRATIAS
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 03 Juil 2012
Messages: 214

MessagePosté le: Lun 1 Oct 2012, 22:28    Sujet du message: La situation de la Fraternité aux Etats-Unis Répondre en citant

Bravo Gentil Loup! Mr. Green

Les Français ne sont pas bons partout mais quand ils le sont, au diable l'avarice et les avaricieux!


Revenir en haut
AupiedelaCroix
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 31 Aoû 2012
Messages: 285

MessagePosté le: Mar 2 Oct 2012, 09:06    Sujet du message: La situation de la Fraternité aux Etats-Unis Répondre en citant

Merci Gentiloup pour le texte retrouvé et la traduction. Okay


Merci à Françoise Romaine d'avoir expliqué.  Le message en lien n'est pas probant, mais il donne une idée de la mentalité américaine. Et surtout cela nous montre que les situations d'un pays à l'autre ne sont pas comparables.


Les USA sont l'autre grand pays de la FSSPX, mais les prêtres semblent fascinés par Rome . La FSSPX des USA a grandi trop vite dans l'ombre de Mgr Fellay , sans le passé historique qui nous soutient encore un peu en France.
Il faut rien lâcher!


Revenir en haut
Françoise Romaine


Hors ligne

Inscrit le: 19 Juin 2012
Messages: 125

MessagePosté le: Mar 2 Oct 2012, 10:18    Sujet du message: La situation de la Fraternité aux Etats-Unis Répondre en citant

Gentiloup a écrit:
C'est très intéressant ce que vous exprimez de l'esprit américain. Leur droit de parole. Les anglo-saxons ont en effet eu beaucoup de chance de pouvoir s'exprimer librement.
Cela n'empêche pas le manque de rigueur de cet article.


 
Citation:






Il est vrai que s'il y a pas mal de prêtres réfractaires en France peu ont osé parler ouvertement et ceux qui l'ont fait tel l'abbé Koller ont montré plus de courage que les autres me semble-t-il.







"Peu de prêtres réfractaires français ont osé parler ouvertement" Dites-vous? Sans doute avez-vous oublié?
Comme je m'occupe des archives à mes moments perdus, je en vous cite un certain nombre:

  •  l'abbé Koller
  • L'abbé Chazal
  • l'abbé de Cacqueray qui a publié sur Fideliter un article qui a eu une portée énorme juste avant le Chapitre et qui l'a fait publier sur La Porte Latine juste après le Chapitre.
  • Mgr Tissier de Mallerais qui s'est exprimé avec suffisamment de clarté dans Rivarol en Juillet, également à  travers le sermon des ordinations de Winona, que vous aviez vous-même ou votre mari, signalé. Et le 16 septembre de cette année il vient de renouveler son désaccord complet avec un quelconque ralliement. Mgr Tissier était signataire au même titre que Mgr de Galaretta et Mgr Williamson de la Lettre à Mgr Fellay en avril, qui a fait capoter l'accord. Pour ma part j'ai pu lui parler avant même la diffusion de cette lettre, à Montpellier, et je sais fort bien ce qu'il a dit.
  • Parmi les prêtres réfractaires français on peut d'une certaine manière compter, Don Thomas d'Aquin, deux fois réfractaires, au Barroux et au Brésil.
  • Arsénius, peut-être d'ailleurs Don Thomas d'Aquin?
  • L'abbé Moulin.
  • Le père Avril
  • Arsène Lupin
  • Le père Jean, réfractaire dés 2009.
  • les prêtres d'Antimodernisme.info. Dont l'un d'eux m'a dit qu'ils sortiraient du maquis le moment venu.
  • Les trois communautés amies dont les supérieurs sont allés ensemble dire qu'ils étaient contre les accords à Mgr Fellay lui-même. Il n'ont pas parlé sur Internet, mais ils sont allés s'adresser directement à la tête, sans que personne ne leur demande rien, d'où la suspension des ordinations etc.!
  • Soeur Anne-Marie Simoulin,vous l'avez dit vous-même.
  • Les Bénédictines
  • Les ordres qui dépendant des Capucins
Et j'en oublie, je n'ai pas eu le temps d'encore tout réunir dans les archives.

Il me semble que cela fait beaucoup pour la seule France qui n'est pas habituée à la liberté de parole des Anglo-saxons!

Je pourrais ajouter sans mentir que Mgr Lefebvre lui aussi était français ce que n'était pas le cardinal Siri. Il y avait alors des évêques et cardinaux américains ou anglais, ainsi que le dénonce Mgr Williamson, aucun ne s'est manifesté en dépit de leur liberté de parole.




Dans la liste que vous citez certains prêtres ne sont pas Français : l'abbé Koller est suisse, Dom Thomas brésilien, Arsénius également, le prieur de Bellaigues pareillement. Et combien de prêtres réfractaires Français ont parlé ouvertement comme Mgr Tissier et l'abbé Koller, en donnant à leurs fidèles les raisons objectives de leur opposition aux accords ? Trop peu, bien trop peu ! Seuls les fidèles, si peu nombreux d'ailleurs, qui se préoccupent de ces accords connaissent, par ouïe dire le plus souvent, les prêtres réfractaires. Je ne mets absolument pas en doute qu'il faille être prudent, surtout pour les supérieurs de district, mais les fidèles ont besoin d'avoir des prêtres courageux et qui s'opposent ouvertement et de manière doctrinale aux accords pour eux-même avoir ce courage dans leur chapelle. S'opposer aux accords ne veut pas dire s'en prendre aux personnes ni parler contre ses supérieurs. Mgr Williamson en donne un exemple frappant : quand a-t-il écrit une seule fois dans ses Commentaires contre un supérieur nommément ? jamais. Pourtant il parle et agit ouvertement contre un accord pratique et nous met en garde contre les mauvais bergers. A nous de discerner les mauvais bergers...A nous de prier et de nous sacrifier pour obtenir plus de bons bergers comme Mgr qui n'hésitent pas quel que soit le danger à nous enseigner publiquement la doctrine. Car les autres depuis le chapitre général, interview, film, communication officielle, répression, conférences (par exemple l'abbé Rostand a fait un tour des Etats-Unis) tout est utilisé pour nous démontrer le bien fondé d'un accord pratique sans accord doctrinal : il suffit juste que Rome accepte que nous ne soyons pas d'accord. Et nos supérieurs les plus haut placés pensent ainsi même s'ils reconnaissent avoir été trompés (ce n'est pas eux qui se trompent) ! Fini le concept pas d'accord avant la conversion, un tant soit peu, de Rome !  Or si l'accord est repoussé, il n'est pas enterré.  Mgr Tissier ne nous prévient-il pas dans sa conférence que le combat va reprendre. Mgr Williamson ne met-il pas en garde tous les supérieurs réfractaires aux accords de la grande faiblesse de la déclaration 2012 et des six conditions qu'ils ont signées ! Nous protègeront-elle comme l'espèrent les abbés Petrucci, Morgan et de Cacqueray ? L'avenir nous le dira.

D'après différents témoignages en France une bonne proportion de prêtres inconnus sont contre un accord pratique. Cependant parmi ceux-ci une autre bonne proportion suivront si accord il y a, par obéissance, confort, peur de la solitude etc..Notre prieur est ainsi et il n'a pas fait un sermon doctrinal pendant des mois.  N'a-t-on pas écrit ici ou là que l'abbé Beauvais lui-même avait dit que bien que contre les accords il ne ferait rien contre. Je ne sais si cela est vrai mais en tout cas cette attitude reflète la position de nombreux prêtres et fidèles : ils suivront par obéissance même si intérieurement ils sont contre un accord pratique. Combien en restera-t-il pour résister envers et contre tout  ? N'est-ce pas ce que veut nous dire Mgr Williamson ? La même proportion qu'a connu Mgr Lefebvre. L'histoire est maitresse de vérité ! Et qu'il nous faut donc  par la récitation du rosaire comme nous l'exhorte Mgr, nous préparer à maintenir le bon combat, à garder le sens de la Réalité, même si le nombre des résistants se réduira comme peau de chagrin au moment venu. Et qu'il nous faut prier et nous sacrifier pour que TOUS nos prêtres réfractaires inconnus deviennent avec le temps des Sarto et non des Siri...La meilleure arme  pour obtenir le secours de Dieu sera toujours la prière : "la force des méchants réside dans la faiblesse des bons", cette faiblesse c'est notre paresse spirituelle.

Quant à la liberté de parole, on peut en être imbu comme les américains sans pour autant en faire bon usage. Mais quand ils en font bon usage, félicitons-les !


Revenir en haut
simondemonfort
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 15 Juil 2012
Messages: 39
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mar 2 Oct 2012, 10:54    Sujet du message: La situation de la Fraternité aux Etats-Unis Répondre en citant

Un phénomène à prendre en compte également est celui de l'AGE. On prend plus facilement le maquis à 30 ans qu'à 6O ans. On l'a observé dans toutes les guerres et l'IBP est l'exemple même de prêtres qui en 1988 se serait fait tuer plutôt que de se rallier à Rome et qui 20 ans plus tard expliquent qu'il y a une hiérarchie à respecter... Mais c'est humain : quand on a un prieuré, une église et quelques revenus, on ne prend plus le risque (à moins d'être un héros) de se retrouver dans la rue à 50 ans... Les "silencieux" actuels de la FSSPX sont aussi animés par des facteurs humains et je le comprends. "la gamelle" comme m'a dit un jour avec beaucoup d'humilité un ancien de la FSSPX ça existe aussi...

Revenir en haut
Gentiloup
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2012
Messages: 2 884

MessagePosté le: Mar 2 Oct 2012, 12:50    Sujet du message: La situation de la Fraternité aux Etats-Unis Répondre en citant

Bon, cher Françoise, décidément vous voulez que les anglo-saxons soient meilleurs que les Français....

Vous avez raison pour Don Thomas d'Aquin, j'ai vérifié. Pour Arsénius? Savez-vous qui il est? Pour l'abbé Koller j'ignorais qu'il était Suisse. Toujours est-il qu'ils ne sont pas anglo-saxons! Et que je ne trouve pas judicieux d'opposer les Français aux anglo-saxons!
Françoise Romaine a écrit:

il nous faut donc  par la récitation du rosaire comme nous l'exhorte Mgr, nous préparer à maintenir le bon combat, à garder le sens de la Réalité, même si le nombre des résistants se réduira comme peau de chagrin au moment venu. Et qu'il nous faut prier et nous sacrifier pour que TOUS nos prêtres réfractaires inconnus deviennent avec le temps des Sarto et non des Siri...La meilleure arme  pour obtenir le secours de Dieu sera toujours la prière : "la force des méchants réside dans la faiblesse des bons", cette faiblesse c'est notre paresse spirituelle.


Vous prêchez des convaincus, Françoise, en tout cas en ce qui me concerne.
Il n'y a qu'un point qui me chiffonne, pourquoi reprocher aux prêtres d'agir anonymement, quand soi-même on se cache derrière un pseudo? Je pense à certains qui incitent les prêtres à se dévoiler mais qui militent par ailleurs pour l'anonymat. Je ne le leur reproche pas. Chacun doit agir pour le mieux en conscience, mais j'en parle d'autant plus volontiers que j'agis à visage découvert et que j'en subi les inconvénients.

En fait je n'apprécie pas trop que ceux qui se planquent me donnent des leçons.

Vous avez l'air de défendre Mgr Williamson, alors que tout le monde sur ce forum ne fait que l'encenser... Tous ses commentaires sont régulièrement postés depuis le début, une section lui est même réservée dans les
ARCHIVES , il faut lire!..

Concernant les prêtres qui ont cessé de parler de doctrine? Cela alors qu'ils sont conscients de la nocivité intrinsèque des accords? L'âge ne les excuse pas. Parler de doctrine ne les oblige pas à se dresser de front contre le Conseil général, ce qui pourrait être imprudent, mais ils est de leur devoir de former les fidèles pour qu'ils puissent y voir clair. D'autant plus dans cette abominable crise.
C'est pourquoi le colloque de Paris  annoncé sur ce forum depuis le mois d'août, devrait  être suivi par le plus grand nombre, souhaitons-le. Il devrait même profiter en priorité, non aux ralliéristes, mais à ceux qui suivent par ignorance.

Connaître les véritables enjeux et les faire connaître est le meilleur moyen de lutter contre les accords et de mettre les prêtres et fidèles face à leurs consciences.
Du moins c'est ainsi que ce colloque m'a été présenté et c'est bien pourquoi j'ai l'intention de m'y rendre afin de juger sur pièce.
J'en profite pour re-préciser pour ceux qui n'auraient pas eu la patience de dérouler le sujet jusqu'au bout, que ce colloque se tiendra à l'institut Saint-Pie X.

ET c'est bien pour lutter contre les accords que j'ai créé ce forum, il me semblait que c'était clair
. Faire du défaitisme n'a jamais rien fait avancer. Au contraire, il n'y a rien de tel pour décourager les meilleures volontés.

Si vous pensez que la FSSPX est morte, qu'elle est perdue d'avance, qu'il faut renoncer à convaincre, que les fidèles "suiveurs" sont perdus et qu'ils méritent la géhenne, alors brûlons nos vaisseaux et n'allons même plus dans ses chapelles où le poison du conciliairisme se diffuse déjà à petites doses.
Je pense que personne ne demande cela, en tout cas, vous me permettrez de ne pas du tout partager ce sentiment.
Si j'invite les lecteurs à réciter l'exorcisme COMPLET de Léon XIII, c'est pour exorciser la FSSPX, et l'Eglise, pas pour renoncer.

Jehanne d'Arc n'est pas partie perdante, elle a dit: "Les hommes combattront et Dieu donnera la victoire", elle n'a pas dit: "courage fuyons!"


Dernière édition par Gentiloup le Mar 2 Oct 2012, 14:34; édité 1 fois
Revenir en haut
Alix
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 23 Juil 2012
Messages: 1 049
Localisation: montagne

MessagePosté le: Mar 2 Oct 2012, 14:28    Sujet du message: La situation de la Fraternité aux Etats-Unis Répondre en citant

Vous avez parfaitement raison, Gentiloup, je fais comme vous, tous savent ce que je pense: tous les prêtres que je rencontre, tous les fidèles... Chez moi c'est moins dur que chez vous, je suis, pour l'instant, bien acceptée (je crois qu'ils ne peuvent guère faire autrement) mais il est juste e dire que même les prêtres que je sais être réfractaires ne le disent pas haut et fort aux fidèles, cela créerait, peut-être, un climat de crise et de rébellion, néfaste pour la Fraternité.

Revenir en haut
Françoise Romaine


Hors ligne

Inscrit le: 19 Juin 2012
Messages: 125

MessagePosté le: Mar 2 Oct 2012, 15:54    Sujet du message: La situation de la Fraternité aux Etats-Unis Répondre en citant

Chère Gentiloup,

je crois que nous avons là un quiproquo.

Je n'oppose absolument pas les anglo-saxons aux Français, loin de là. Il faut juste prendre conscience que si la France a le plus grand nombre de prêtres réfractaires, ceux qui parlent sont de toutes les nationalités. Arsénius est semble-t-il lui-aussi brésilien.
Je ne suis pas défaitiste, ne souhaite aucunement la fin de la Fraternité, ai-je d'ailleurs jamais laissé entendre cela, je ne crois pas. Cependant, je ne me berce pas d'illusions et souscrit à la dernière analyse de Mgr Williamson : combien de nos prêtres réfractaires anonymes ou pas d'ailleurs tiendront le choc jusqu'au bout ou réagiront comme le Cl Siri ?  Je ne défend pas Mgr Williamson je constate à nouveau que son analyse est pertinente, réaliste et qu'il ne porte pas des lunettes roses. Ainsi qu'il l'a écrit dans un de ces derniers Commentaires, le sens du combat et de la doctrine se perd même chez les meilleurs et cela l'inquiète. Et cela inquiète certains fidèles et il le sait. C'est pourquoi il leur rappelle la force de la prière exactement pour ne pas désespérer et devenir défaitiste. 
Je ne reproche pas aux prêtres qui agissent d'agir anonymement, je constate simplement que la France a beaucoup de prêtres réfractaires mais peu qui agissent même anonymement. Et c'est dommage car les fidèles ont besoin de leur doctrine, de leur sens du combat pour eux-même garder le combat et la doctrine...Et ainsi que je l'ai déjà écrit ils peuvent  enseigner la doctrine sans se dresser contre leur supérieur, mais ils ne parlent même pas de doctrine, voilà le problème!

Quant à agir à visage découvert, dans notre prieuré mais ailleurs aussi tout le monde connait nos opinions et j'en ai fait les frais il y a peu ce que vous savez.

D'autre part  chacun de nous peut avoir une appréciation différente de la situation actuelle sans pour autant que cela remette en cause de façon fondamentale notre unité doctrinale et combative ni que cela soit pris comme des leçons. Et sans qu'il soit besoin de leur prêter le genre de sentiment ci-dessous fort excessif qui ne reflète pas leur sentiment, en tout cas ce n'est vraiment pas le mien et rien dans mes propos ne peut s'apparenter à ce que vous décrivez  :

"Si vous pensez que la FSSPX est morte, qu'elle est perdue d'avance, qu'il faut renoncer à convaincre, que les fidèles "suiveurs" sont perdus et qu'ils méritent la géhenne, alors brûlons nos vaisseaux et n'allons même plus dans ses chapelles où le poison du conciliairisme se diffuse déjà à petites doses.
Je pense que personne ne demande cela, en tout cas, vous me permettrez de ne pas du tout partager ce sentiment. "


Revenir en haut
Gentiloup
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2012
Messages: 2 884

MessagePosté le: Mar 2 Oct 2012, 16:16    Sujet du message: La situation de la Fraternité aux Etats-Unis Répondre en citant

Françoise Romaine a écrit:

"Si vous pensez que la FSSPX est morte, qu'elle est perdue d'avance, qu'il faut renoncer à convaincre, que les fidèles "suiveurs" sont perdus et qu'ils méritent la géhenne, alors brûlons nos vaisseaux et n'allons même plus dans ses chapelles où le poison du conciliairisme se diffuse déjà à petites doses.
Je pense que personne ne demande cela, en tout cas, vous me permettrez de ne pas du tout partager ce sentiment. "

Chère Françoise, je ne vous répondais pas à vous personnellement par ces mots. Au début je vous répondais, ensuite je généralisais. J'ai laissé s'envoler mes doigts et je parlais en général. Pour l'anonymat cela ne vous visait pas du tout non plus, je sais bien ce que vous savez que je sais . Excusez-moi je n'ai pas été très claire.

Juste c'était l'histoire des anglo-saxons qui m'avait un peu titillée...

Pour le reste, je suis entièrement d'accord avec vous et avec Mgr Williamson dont je connais le sermon des ordinations de Flavigny de 2008 presque par cœur tant il annonçait ce que nous vivons aujourd'hui.

Je redoute toute opposition entre réfractaires, même si tout le monde n'est pas tout-à-fait d'accord sur la tactique, l'essentiel est que nous soyons d'accord sur le fond et résolus à ne rien céder. C'est sans doute cette crainte des déchirements entre réfractaires qui ont fait s'envoler mes doigts sur le clavier.

Votre éclairage sur la situation aux USA est très intéressant, parce qu'il diffère beaucoup de celui de la France et nous fait mieux comprendre les choix de certains prêtres. Du reste Mgr Tissier avait été chassé des USA début juillet par l'abbé Rostand parce qu'"il faisait un tabac avec ses conférences", nous disait une lettre fuitée... C'est dire, que l'abbé Rostand est vraiment un ralliériste redoutable. Souhaitons que Mgr Tissier maintenant en poste à Chicago aura le temps de faire quelques conférences, puisque Gérard-Marie nous dit quelque part qu'il est là-bas pour installer une antenne FSSPX qui n'existe pas, même pas une chapelle...


Revenir en haut
Criton
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 09 Juil 2012
Messages: 249
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mar 2 Oct 2012, 20:39    Sujet du message: La situation de la Fraternité aux Etats-Unis Répondre en citant

En ce qui concerne l'anonymat des prêtres ou des laïcs réfractaires.

Il me semble que dans la plupart des cas les laïcs en France n'ont pas grand chose à craindre de s'affimer haut et fort réfractaires. (je ne parle pas bien sur, des créateurs de blogs comme Gentiloup qui sont plus exposés que les autres).  

S'affirmer réfractaire s'est aussi soutenir moralement des prêtres qui ne se sont pas encore déclarés publiquement :

L'été dernier un fidèle se confiait à un prêtre de province. Celui-ci lui répondit : "je partage en tout point votre point de vue, mais regardez, içi ils sont tous pour des accords".

Il faut que les prêtres puissent évaluer quels sont les fidèles sur qui, ils pourront compter demain.



  


Revenir en haut
DEO GRATIAS
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 03 Juil 2012
Messages: 214

MessagePosté le: Mar 2 Oct 2012, 21:41    Sujet du message: La situation de la Fraternité aux Etats-Unis Répondre en citant

Criton1963 a écrit:
En ce qui concerne l'anonymat des prêtres ou des laïcs réfractaires.
Il me semble que dans la plupart des cas les laïcs en France n'ont pas grand chose à craindre de s'affimer haut et fort réfractaires. (je ne parle pas bien sur, des créateurs de blogs comme Gentiloup qui sont plus exposés que les autres).  

S'affirmer réfractaire s'est aussi soutenir moralement des prêtres qui ne se sont pas encore déclarés publiquement :

L'été dernier un fidèle se confiait à un prêtre de province. Celui-ci lui répondit : "je partage en tout point votre point de vue, mais regardez, içi ils sont tous pour des accords".

Il faut que les prêtres puissent évaluer quels sont les fidèles sur qui, ils pourront compter demain.

  

Parfaitement! Personne n'ose rien dire, donc les fidèles croient que les prêtres sont accordistes et vive versa.
Certes les prêtres doivent enseigner la doctrine envers et contre tout, mais il faut aussi les y encourager.
Le plus les réfractaires se sentiront soutenus, le plus ils prendront du courage!

Il y a des cas ou la confusion n'est pas possible, mais pour tout le reste!


Revenir en haut
Dalbane
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 13 Juil 2012
Messages: 26
Localisation: Bretagne

MessagePosté le: Mar 2 Oct 2012, 23:29    Sujet du message: La situation de la Fraternité aux Etats-Unis Répondre en citant

Comment les prêtres peuvent-ils évaluer sur quels fidèles compter ... quand ils ont reçu eux-mêmes la consigne de se taire et qu'ils nous mettent en garde contre toutes " les intox " que l'on peut trouver sur le net ! Sur le prieuré de Vannes je ne vois pas l'approche facile avec notre abbé ...
Ce n'est pas facile et chacun campe sur ses positions en attendant le dénouement !


Revenir en haut
Alix
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 23 Juil 2012
Messages: 1 049
Localisation: montagne

MessagePosté le: Mer 3 Oct 2012, 08:12    Sujet du message: La situation de la Fraternité aux Etats-Unis Répondre en citant

Dalbane
Qui avez-vous comme prieur ? L'abbé Mérel ou l'abbé Patrick Duverger?


Revenir en haut
Dalbane
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 13 Juil 2012
Messages: 26
Localisation: Bretagne

MessagePosté le: Mer 3 Oct 2012, 13:21    Sujet du message: La situation de la Fraternité aux Etats-Unis Répondre en citant

Bonjour Alix ,

Comme prieur , nous avons l'abbé de la Roque  ( le prieuré de Vannes étant rattaché à celui de Nantes ) et comme prêtre desservant l'abbé Castelain .


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 04:51    Sujet du message: La situation de la Fraternité aux Etats-Unis

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Un évêque s'est levé! Index du Forum -> FORUM -> LE FORUM OUVERT AUX DISCUSSIONS Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com