Un évêque s'est levé!  Index du Forum

Un évêque s'est levé!
Forum

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 SOUTIEN A NOS EVÊQUES, PRÊTRES, RELIGIEUX, RELIGIEUSES REFRACTAIRES 


           
Le règne de Mammon ou le règne du Christ? - Lettre des Dominicains N° 62

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Un évêque s'est levé! Index du Forum -> ARCHIVES -> DEBATS THEOLOGIQUES & ARGUMENTS
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Gentiloup
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2012
Messages: 2 884

MessagePosté le: Mer 7 Nov 2012, 21:10    Sujet du message: Le règne de Mammon ou le règne du Christ? - Lettre des Dominicains N° 62 Répondre en citant

Considération sur le prêt d'argent - La pratique de l'usure n'est pas chrétienne
   

Traditionnelle, cette critique de la rémunération de l'argent est cependant passée aux oubliettes depuis longtemps chez les Chrétiens. Voilà quelques considérations qui ne devraient pas plaire à tout le monde. GL

Idea Question Idea Question Idea Question Idea Question Idea Question Idea Question Idea Question Idea
   


 
Citation:


Le règne de Mammon ou le règne du Christ?


Au cours de cet été un père du couvent s'est rendu à la Défense. (...)

Sur ce site, plusieurs dizaine de milliers de personnes travaillent dans le secteur bancaire. Comme il y a des banques ailleurs qu'à La Défense, on peut facilement conjecturer que des centaines de milliers de personnes travaillent pour Mammon, (le dieu de l'argent) en France, et des millions dans le monde.
Une question se pose: de quoi vivent ses millions de personnes? La réponse est simple : elles vivent en grande partie du taux d'intérêt de l'argent, c'est-à-dire en réalité de l'usure.
Sans doute un certain intérêt est légitime quand on prête de l'argent, mais cet intérêt doit venir d'un motif extrinsèque au fait de prêter: par exemple la déperdition de la valeur de l'argent due à l'inflation, ou le risque pris par le fait de prêter de l'argent. Mais la pratique des banques est autre: elles perçoivent un intérêt sur l'argent prêté, uniquement au motif du prêt, et souvent même sur de l'argent virtuel.


 
Citation:


"Recevoir un intérêt pour de l'argent prêté - nous dit Saint-Thomas d'Aquin - est de soi injuste, car c'est faire payer ce qui n'existe pas; ce qui constitue évidemment une inégalité contraire à la justice. Pour s'en convaincre il faut se rappeler que l'usage de certains objets se confond avec leur consommation; ainsi nous consommons le vin pour notre boisson et le blé pour notre nourriture. Dans les échanges de cette nature on ne devra donc pas compter l'usage de l'objet à part de sa réalité même; mais du fait même que l'on en concède l'usage à autrui, on lui concède l'objet. Voilà pourquoi pour des objets de ce genre, le prêt transfère la propriété. Si donc quelqu'un voulait vendre d'une part du vin, et d'autre part son usage, il vendrait deux fois la même chose, ou même vendrait ce qui n'existait pas. Il commettrait donc évidemment une injustice. Pour la même raison l'on pècherait contre la justice si , prêtant du vin ou du blé, on exigeait deux compensations, l'une à titre de restitution équivalente à la chose elle-même, l'autre pour prix de son usage (usus); d'où le nom d'usure (usura)." (II-II, q.78, à.1.)

  • "Mais mon père, vous voulez nous ramener au Moyen-Âge! Le prêt à intérêt a entrainé un grand développement de l'économie, et donc un grand progrès."
  • "Un développement sans doute! Un progrès il faudrait distinguer: un progrès matériel et texchnique je le concède; un progrès spirituel, je le nie."
De fait depus la libéralisation du prêt à intérêt, l'économie s'est beaucoup développée, mais à la manière d'un cancer. Elle s'est développée de manière anarchique et conduisant peu à peu la société à prendre un visage de plus en plus inhumain.






Lire la suite de ce très intéressant article au sujet d'une pratique très courante même parmi les catholiques, dans "La Lettre des Dominicains d'Avrillé" - N° 62 -Août 2012

Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 7 Nov 2012, 21:10    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Un évêque s'est levé! Index du Forum -> ARCHIVES -> DEBATS THEOLOGIQUES & ARGUMENTS Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com