Un évêque s'est levé!  Index du Forum

Un évêque s'est levé!
Forum

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 SOUTIEN A NOS EVÊQUES, PRÊTRES, RELIGIEUX, RELIGIEUSES REFRACTAIRES 


           
A propos du sermon de la Toussaint de Mgr Fellay - Questions et réponses
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Un évêque s'est levé! Index du Forum -> FORUM -> LE FORUM OUVERT AUX DISCUSSIONS
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Gentiloup
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2012
Messages: 2 884

MessagePosté le: Sam 10 Nov 2012, 11:24    Sujet du message: A propos du sermon de la Toussaint de Mgr Fellay - Questions et réponses Répondre en citant

A propos du sermon de la Toussaint de Mgr Fellay  2012
2 questions et 2 réponses pour voir clair

           

Il y a une volonté d'enfumage évidente dans les discours ralliéristes actuels qui se retrouvent autant du côté de Mgr de Galarreta à Villepreux le 13 octobre, que chez Mgr Fellay lors de ces différentes interventions dont la dernière est pour le moment, le sermon d'Ecône de la Toussaint.

DÉMONSTRATION
           

Au lieu de reprendre cette prose laborieuse, pour juger de la sincérité du propos il suffit de se poser quelques questions:

I - Mgr Fellay est-il revenu aux conditions du chapitre de 2006 qu'il a violées par sa réponse positive au préambule doctrinal romain en avril 2012:

"Pas d'accord canonique sans accord doctrinal"? (Chapitre de 2006 et chapitre d'Albano de 2011)
La réponse est NON!

II - A la question, Mgr Fellay a-t-il satisfait aux exigences de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi (CDF) communiquées officiellement le 16 mai 2012: "Considérant les positions prises par les trois autres évêques de la Fraternité Saint-Pie-X, leur situation devra être traitée séparément et personnellement." (Communiqué de la CDF 16 mai 2012)?

La réponse est OUI sur deux points sur trois:
  • Mgr Williamson a été exclu
  • Mgr de Galarreta s'est renié pour privilégier un accord pratique sans accord doctrinal
  • Seul le troisième point, Mgr Tissier de Mallerais, est encore en suspens.

Si les négociations étaient maintenant closes avec Rome, pourquoi cet empressement à satisfaire les conditions de la CDF?

Toute les protestations, revirements et subtilités qui parcourent le discours de Mgr Fellay ne sont donc que de l'enfumage pour fidèles et prêtres insuffisamment avertis ou attentifs.

Pour Mgr Fellay un accord pratique, avec l'"eglise conciliaire" néo-moderniste est donc toujours envisageable.

Du reste, en bon libéral, dans son sermon il dit tout et son contraire:

Tout:
Pas d'accord, c'est impossible nous sommes revenus au point mort:

Citation:

Alors c’est clair ! Il n’y a plus rien à faire. Cette lettre qui me vient par le canal officiel, clôt le débat. C’est fini. Mais en même temps, je reçois un conseil officieux qui me dit : « Oui, vous allez recevoir une lettre dure, mais restez calme », ou bien : « Pas de panique ».
(Mgr Fellay 1er Nov 2012)



Et son contraire:
Le Pape veut sincèrement nous réintégrer.
Il y a dans son entourage très proche des gens qui œuvrent dans ce sens:

Citation:

Alors c’est clair ! Il n’y a plus rien à faire. Cette lettre qui me vient par le canal officiel, clôt le débat. C’est fini. Mais en même temps, je reçois un conseil officieux qui me dit : « Oui, vous allez recevoir une lettre dure, mais restez calme », ou bien : « Pas de panique ».
(Mgr Fellay 1er Nov 2012)


J'ai repris à dessein la même citation car elle contient à elle seule tout et son contraire.

Revendication de l'irresponsabilité:
J'ai été trompé! Il y avait les textes officiels qu'on me demandait de signer en raison de textes officieux dont on m'assurait qu'ils étaient la réelle volonté du pape:

 
Citation:

« Le pape est au-dessus de la Congrégation pour la doctrine de la foi, même si la Congrégation pour la doctrine de la foi prend une décision contraire pour vous, le pape passera par dessus. »(Citation de Mgr Fellay 1er Nov 2012)

Mgr Fellay a donc signé des textes officiels qui lient la FSSPX en se fondant sur des textes officieux tenus secrets?
Serait-ce une histoire de fou qu'on nous demande de gober?


Heureusement sa s
ignature a été rejetée par Benoît XVI, en raison de l' opposition des trois évêques!

Enfin le travestissement de la vérité:
Le 13 juin j'ai rejeté les nouvelles exigences du Saint-Père, tout-à-fait inacceptables, dit-il!

Or, Mgr Fellay n'a rien rejeté du tout le 13 juin.

Le 13 juin, le cardinal Levada, alors encore Président de la CDF, a signifié à Mgr Fellay que le préambule doctrinal qu'il a signé le 17 avril n'était plus d'actualité. POINT BARRE!

Pour sauver la face Mgr Fellay a prétendu que de nouvelles conditions inacceptables lui avaient alors été demandées. Rome lui permet ainsi de se sauver la face.

Enfin, dernière manipulation:
Mgr Fellay accuse la CDF d'avoir donné un communiqué, à la suite de l'éviction de Mgr Williamson, qui ne tiendrait pas compte de son propre refus de négocier. Or son discours contient cette volonté de poursuivre les négociations, ainsi que démontré supra.

Toute cette laborieuse dialectique est développée de concert entre l'abbé Schmidberger, l'abbé Pflüger, Mgr de Galarreta (qui renie ainsi la lettre qu'il a signée avec ses deux confères en épiscopat le 7 avril 2012), et enfin Mgr Fellay.

Il ne faut pas être grand prophète pour aisément deviner que ce sera le même enfumage qui sera repris par Mgr Fellay pour clore le colloque de Paris dimanche prochain.



           
  


Dernière édition par Gentiloup le Mer 9 Jan 2013, 23:26; édité 8 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 10 Nov 2012, 11:24    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Alix
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 23 Juil 2012
Messages: 1 049
Localisation: montagne

MessagePosté le: Sam 10 Nov 2012, 13:56    Sujet du message: A propos du sermon de la Toussaint de Mgr Fellay - Questions et réponses Répondre en citant

"Tout es clair maintenant et vous mettez fin à toutes les spéculations qu'il y a pu avoir. Il n'y a plus lieu de supposer. je continuerai de vous suivre dans tout ce que vous faites, car c'est posé, réfléchi et que vous suivez le chemin tracé par notre saint fondateur. Je suis fière de faire parti de la FSSPX. Je vous assure de mes prières dans votre lourde tâche ainsi que l'Eglise. Que Dieu vous aide et vous soutienne!"
Magnifique de clarté, de véritable amour de l'Eglise et de la charité"
Etc, etc.
La fraternité s'est subitement enrichie de nouveaux clercs et religieuses, chez FECIT, ils prennent tous la soutane et le voile!!!


Revenir en haut
champoiseau
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 25 Oct 2012
Messages: 24
Localisation: yvetot

MessagePosté le: Sam 10 Nov 2012, 15:22    Sujet du message: A propos du sermon de la Toussaint de Mgr Fellay - Questions et réponses Répondre en citant

Courage Monseigneur! Que la Vierge Marie soit avec vous et.... Mgr. Lefebvre de même!

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Nonpossumus
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 13 Sep 2012
Messages: 46
Localisation: Bretagne

MessagePosté le: Sam 10 Nov 2012, 15:43    Sujet du message: A propos du sermon de la Toussaint de Mgr Fellay - Questions et réponses Répondre en citant

Quelle confusion dans ce sermon !
Il faut relire après ce sermon la lettre "fuitée" du 14 avril, le DICI n°256, le sermon du 2 septembre (in Nouvelle de Chrétienté n°137), la conférence de Villepreux. Et la situation s'éclaire.
A l'origine : un refus muet : La Rome actuelle se trompe, mais elle n'est pas hérétique, parce que ce n'est pas possible théologiquement.
Pour Mgr FELLAY, il faut donc travailler à rentrer au bercail, tout en n'abandonnant pas la tradition, et continuer le combat "intramuros". Il vient donc qu'un accord peut devenir souhaitable, puis faisable, enfin... rêvé.
Alors tout est prêt pour être séduit par le semi-modernisme de Benoît XVI (cf "Le Belvédère n°21).
L'erreur est dans un prémisse dont on parle peu. Le sermon du 2 septembre est utile pour le comprendre : il s'agit d'une divergence sur l’Église.
Notez que dans cette démarche, il n'est pas nécessaire d'invoquer une trahison, ou de douter de la sincérité de telle ou telle personne. La démarche est fausse, éventuellement titubante dans la forme, mais profondément logique.
Les laïcs sont moins sensibles à ce que je tiens pour un "miroir aux alouettes", parce qu'ils sont plus proches du réel : un hérétique, qu'il soit Pape ou bedeau, est un hérétique !
Avant tout, ne pas se poser de mauvaises questions, comme par exemple : comment expliquer que Rome puisse errer à ce point ?
Quand nous aurons une réponse à cette question, nous serons sortis de la crise de l’Église.
Ensuite être fidèle, donc tourné vers le passé de l’Église pour y puiser les arguments de lutte contre le modernisme et le libéralisme.
L'avenir de l’Église n'est pas dans nos mains. En plus, cet avenir nous le connaissons déjà : les portes de l'enfer ne prévaudrons pas, et "Mon coeur Immaculé triomphera".
La seule chose que nous ayons en main, c'est de vouloir nous sauver. Et pour cela, il ne faut rien accorder, ne rien concéder à l'hérésie moderne, car c'est pécher contre la Foi.

 


Revenir en haut
Mane nobiscum Domine
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 25 Juin 2012
Messages: 37

MessagePosté le: Sam 10 Nov 2012, 16:09    Sujet du message: Réponse de Stageiritès Répondre en citant

Epilogue : Retour sur la Métaphysique d’un accord Rome-FSSPX
 
Un point capital, parmi d’autres, qui nous permettra de comprendre comment la cause efficiente de la FSSPX en est arrivée à désirer un accord pratique, ou même un accord quelconque, est certainement le trait suivant. 
Si en bravant toutes les lois métaphysiques que nous avons énoncées, on professe que la FSSPX puisse « transformer de l’intérieur » la Rome moderniste, ou du moins qu’elle réussisse à « garder la Tradition et la foi » tout en étant soumise directement à la cause efficiente de celle-ci, c’est bien par une argumentation souvent entendue dans nos chapelles, et même depuis la chair, lorsque la crise est abordée du point de vu favorable à un accord : 
« Mais le Bon Dieu et la Sainte Vierge protègent la FSSPX de tout danger, alors ayons confiance dans la Providence. » 
Cette assertion loin de n'être qu'une prétention à obliger Dieu au miracle et encore une grave erreur théologique qui ne reste pas sans poser le soupçon d'hérésie chez celui qui la prononce. Expliquons-nous. 
Ce type de raisonnement est en effet une négation fondamentale du Réel connaissable par la raison et qui est par-là même principe de la Morale naturelle. Cette négation de la Réalité se caractérise par une attitude surnaturaliste1. Dire qu'il faille faire confiance à la Divine Providence, c'est aller directement contre Saint Thomas lorsqu'il affirme que
« L'exécution de la Providence Divine se fait au moyen des causes secondes »2 
Cela signifie concrètement que Dieu agit par l'ordre naturel du monde. C'est-à-dire que les lois métaphysiques que nous avons exposées brièvement sont strictement la volonté de Dieu lui-même3 et que la Providence agit par ces lois métaphysiques. On en conclue nécessairement que la Providence ferait en sorte qu'un accord avec Rome se solderait par la perte de la foi. 
Mais encore, les tenants de "l'action providentielle" vont également contre ce qu'enseigne Notre-Seigneur Jésus-Christ Lui-même qui dans la tentation répondit à Lucifer : 
« Tu ne tenteras pas le Seigneur ton Dieu »4 
En effet, ces gens exigent de Dieu un miracle : le Bon Dieu devrait accomplir un miracle pour agir contre son ordre naturel qui est sa volonté divine5, afin de préserver la FSSPX de la finalité qui lui sera imprimée par la forme donnée elle-même par la cause efficiente de l'église conciliaire. En présence d'une telle argumentation nous nous trouvons donc en face d'un inquiétant surnaturalisme doublé du quiétisme6 le plus dangereux qui soit. Ce ne sera pas à coup de millions de chapelets que nous ferons changer au Bon Dieu ses lois divines. 
La vérité a parlé, maintenant elle va tonner : « Mais Dieu se rit des prières qu'on lui fait pour détourner les malheurs publics7, quand on ne s'oppose pas à ce qui se fait pour les attirer. Que dis-je? Quand on l'approuve et qu'on y souscrit, quoique ce soit avec répugnance8. »9 
 

 
Conclusion générale de cette étude métaphysique des accords
Pour un véritable retour de Rome à la Tradition, c'est la cause efficiente de la Rome moderniste qu'il faut "changer", c'est-à-dire convertir. Et ce n'est certainement pas "intra-muros" que cela pourrait se faire puisqu'alors les lois divines du monde s'appliqueront avec toute leur juste rigueur : la FSSPX sera conduite à la finalité de l'Église conciliaire, autrement dit le modernisme et la perte de la foi. 
La cause efficiente donnant la forme, elle conduit nécessairement la matière à la fin. 

 
1 Surnaturalisme : tendance à absorber l'ordre naturel dans l'ordre surnaturel. Hérésie condamnée par Saint Pie X : " Nous ne pouvons-nous empêcher de déplorer, une fois encore et très vivement, qu'il se rencontre des catholiques qui, répudiant l'immanence comme doctrine, l'emploient néanmoins comme méthode d'apologétique ; qui le font, disons-Nous, avec si peu de retenue qu'ils paraissent admettre dans la nature humaine, au regard de l'ordre surnaturel, non pas seulement une capacité et une convenance, … mais une vraie et rigoureuse exigence ", Pascendi, Saint Pie X. Cette hérésie s'accompagne souvent de son penchant philosophique qui est le Fidéisme : tendance à nier les capacités de la raison naturelle. Le Fidéisme fut lui aussi condamné : par Grégoire XVI en 1832 et 1834. 
2 Contra Gentes, Q.77, III 
3 Dieu étant Un, Il n'est pas distinct de Sa volonté. Nier l'ordre naturel c'est nier Dieu lui-même. 
4 Matt. 4, 1-11 
5 « Il y a un ordre divin naturel et un autre surnaturel " Julio Meinvielle, Conception catholique de la politique, 1932, Edition Iris 2009, p. 25. 
6 Le Quiétisme est le fait de se contenter de prier et de laisser le Dieu agir à notre place. Exemple de quiétisme : prier devant une porte afin qu'elle s'ouvre alors que celle-ci possède une poignée. 
7 Et religieux, nous ajoutons. 
8 Jacques-Bénigne Bossuet, Histoire des variations des églises protestantes, dans Œuvres complètes de Bossuet vol. XIV, éd. L. Vivès (Paris), 1862-1875, p. 145. 
9 Relisons ces lignes signées par l'actuel supérieur général de la FSSPX : 
" L'entière Tradition de la foi catholique doit être le critère et le guide de compréhension des enseignements du Concile Vatican II, lequel à son tour éclaire certains aspects de la vie et de la doctrine de l'Église, implicitement présents en elle, non encore formulés. Les affirmations du Concile Vatican II et du Magistère Pontifical postérieur relatifs à la relation entre l'Église catholique et les confessions chrétiennes non-catholiques doivent être comprises à la lumière de la Tradition entière. " 

 
Thomas Audet
Pour Stageiritès 
 


Revenir en haut
DEO GRATIAS
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 03 Juil 2012
Messages: 214

MessagePosté le: Sam 10 Nov 2012, 20:07    Sujet du message: A propos du sermon de la Toussaint de Mgr Fellay - Questions et réponses Répondre en citant

Raoul a écrit:
Alors tout est prêt pour être séduit par le semi-modernisme de Benoît XVI (cf "Le Belvédère n°21).


Si on se fie à l'abbé Gresland, Benoît XVI n'est pas rien qu'un semi-moderniste: il est au sens strict du mot un moderniste.

Raoul a écrit:
Notez que dans cette démarche, il n'est pas nécessaire d'invoquer une trahison, ou de douter de la sincérité de telle ou telle personne.
(...)
La seule chose que nous ayons en main, c'est de vouloir nous sauver. Et pour cela, il ne faut rien accorder, ne rien concéder à l'hérésie moderne, car c'est pécher contre la Foi.

 
Non, il n'est pas nécessaire de douter de la sincérité de quelqu'un qui ne se remet jamais en question. Qui ne doute jamais de lui. Il y a même toutes les chances pour que cette personne soit sincère! Mr. Green
L'important effectivement, est de ne pas perdre le cap, même si certains (nos présumés guides) l'ont perdu depuis longtemps.

Merci MND, pour ce rappel de cet excellent article de Stageirites Okay , il est déjà paru sur ce forum ici,

Enfin, surtout ne pas se laisser endormir par les arguments des apprentis-ralliés!

Vous avez raison, Raoul, les laïcs ne sont pas sous l'autorité de Menzingen, ils ne sont pas éblouis par les dorures de Rome ni par le prestige du Vatican, comme peut l'être un prélat en mal de reconnaissance.

Merci pour le survol de ce discours qui n'écarte plus un accord pratique sans accord sur la foi, GL! Okay
Surtout il ne faut rien lâcher!


Revenir en haut
champoiseau
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 25 Oct 2012
Messages: 24
Localisation: yvetot

MessagePosté le: Sam 10 Nov 2012, 22:00    Sujet du message: A propos du sermon de la Toussaint de Mgr Fellay - Questions et réponses Répondre en citant

Vouloir se rallier à la Rome moderniste, c'est vouloir éteindre  un incendie en se réfugiant dans la maison en feu!. Il faut au contraire rester à l'extérieur pour travailler à éteindre cet incendie. La messe pour toujours, V2 jamais! et au travail, chacun à son niveau car Dieu donnera la victoire à ceux qui agissent.

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Nonpossumus
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 13 Sep 2012
Messages: 46
Localisation: Bretagne

MessagePosté le: Sam 10 Nov 2012, 22:52    Sujet du message: A propos du sermon de la Toussaint de Mgr Fellay - Questions et réponses Répondre en citant

Cher Déo Gratias
Une précision : le semi-modernisme dénoncé dans l'article cité n'est pas un modernisme dilué ou atténué.
C'est un modernisme "dragéifié" par une couverture plus traditionnelle qu'avant. C'est un modernisme corrigé de ses éléments les plus choquants. Donc un modernisme plus dangereux.
Oui, je souscrit totalement à l'excellent travail de Monsieur l'abbé Gresland.
 


Revenir en haut
Gentiloup
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2012
Messages: 2 884

MessagePosté le: Sam 10 Nov 2012, 22:59    Sujet du message: A propos du sermon de la Toussaint de Mgr Fellay - Questions et réponses Répondre en citant

Raoul a écrit:
Quelle confusion dans ce sermon !
Il faut relire après ce sermon la lettre "fuitée" du 14 avril, le DICI n°256, le sermon du 2 septembre (in Nouvelle de Chrétienté n°137), la conférence de Villepreux. Et la situation s'éclaire.
A l'origine : un refus muet : La Rome actuelle se trompe, mais elle n'est pas hérétique, parce que ce n'est pas possible théologiquement.
Pour Mgr FELLAY, il faut donc travailler à rentrer au bercail, tout en n'abandonnant pas la tradition, et continuer le combat "intramuros". Il vient donc qu'un accord peut devenir souhaitable, puis faisable, enfin... rêvé.
Alors tout est prêt pour être séduit par le semi-modernisme de Benoît XVI (cf "Le Belvédère n°21).
L'erreur est dans un prémisse dont on parle peu. Le sermon du 2 septembre est utile pour le comprendre : il s'agit d'une divergence sur l’Église.
Notez que dans cette démarche, il n'est pas nécessaire d'invoquer une trahison, ou de douter de la sincérité de telle ou telle personne. La démarche est fausse, éventuellement titubante dans la forme, mais profondément logique.
Les laïcs sont moins sensibles à ce que je tiens pour un "miroir aux alouettes", parce qu'ils sont plus proches du réel : un hérétique, qu'il soit Pape ou bedeau, est un hérétique !
Avant tout, ne pas se poser de mauvaises questions, comme par exemple : comment expliquer que Rome puisse errer à ce point ?
Quand nous aurons une réponse à cette question, nous serons sortis de la crise de l’Église.
Ensuite être fidèle, donc tourné vers le passé de l’Église pour y puiser les arguments de lutte contre le modernisme et le libéralisme.
L'avenir de l’Église n'est pas dans nos mains. En plus, cet avenir nous le connaissons déjà : les portes de l'enfer ne prévaudrons pas, et "Mon coeur Immaculé triomphera".
La seule chose que nous ayons en main, c'est de vouloir nous sauver. Et pour cela, il ne faut rien accorder, ne rien concéder à l'hérésie moderne, car c'est pécher contre la Foi.

 

Le mieux, cher Raoul, pour vos références, est de se reporter à cet excellent texte paru sur antiModernisme.info:
Faudra-t-il aussi une herméneutique de la Tradition ?
Il rappelle la clarté passée des interventions de Mgr de Galarreta... Juin, ce n'est pourtant pas si loin! Que s'est-il passé cet été en Suisse, où nous a-t-on dit, Mgr de Galarreta se serait trouvé.
Il rappelle aussi que la langue de buis est entrée dans la FSSPX:
Nouvelles de Chrétienté N°135 page 10:  
Citation:

» Chez nous je pense qu’il faudra l’expliquer comme il faut, parce qu’il y a dans ce document des expressions ou des déclarations qui sont tellement sur la ligne de crête que si vous êtes mal tournés ou selon que vous mettez des lunettes noires ou roses, vous les voyez comme ceci ou comme cela. Alors il faudra que l’on vous explique bien que cette lettre ne change absolument rien à notre position. Mais que si on veut la lire de travers, on arrivera à la comprendre de travers« .

Mais il manque encore le sermon d'Ecône de Mgr Fellay... Il est vrai que depuis un certain temps, tous les discours de Mgr Fellay se ressemblent...

Revenir en haut
DEO GRATIAS
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 03 Juil 2012
Messages: 214

MessagePosté le: Dim 11 Nov 2012, 18:11    Sujet du message: A propos du sermon de la Toussaint de Mgr Fellay - Questions et réponses Répondre en citant

Raoul a écrit:
Cher Déo Gratias
Une précision : le semi-modernisme dénoncé dans l'article cité n'est pas un modernisme dilué ou atténué.
C'est un modernisme "dragéifié" par une couverture plus traditionnelle qu'avant. C'est un modernisme corrigé de ses éléments les plus choquants. Donc un modernisme plus dangereux.
Oui, je souscrit totalement à l'excellent travail de Monsieur l'abbé Gresland.
 
OK, je comprends, cher Raoul! nous l'avons bien vu à l'oeuvre, le modernisme camouflé de Benoît XVI a fait plus de ravages que celui de Jean-Paul II.
Et pourtant Benoît XVI a repris l'héritage en l'amplifiant.


Revenir en haut
Charli
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 01 Aoû 2012
Messages: 43
Localisation: France

MessagePosté le: Dim 11 Nov 2012, 20:00    Sujet du message: A propos du sermon de la Toussaint de Mgr Fellay - Questions et réponses Répondre en citant

C'est "amusant" ce sermon tout de même... Mgr Felay n'a de cesse de nous expliquer qu'officieusement qu'on l'a tenté (il n'y a pas d'autres mots) et qu'officiellement on l'a refroidi...
Bref, on a joué avec lui et qu'on a voulu se jouer de nous... et ça paraît normal.
Personnellement cela m'effraie. On joue au ping-pong avec le supérieur général et c'est toujours l'homme de la situation. On lui ment et cela, c'est catholique.
On ne joue pas avec la vérité ni la foi de cette manière.  


Revenir en haut
AupiedelaCroix
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 31 Aoû 2012
Messages: 285

MessagePosté le: Dim 11 Nov 2012, 21:55    Sujet du message: A propos du sermon de la Toussaint de Mgr Fellay - Questions et réponses Répondre en citant

Charli a écrit:
C'est "amusant" ce sermon tout de même... Mgr Felay n'a de cesse de nous expliquer qu'officieusement qu'on l'a tenté (il n'y a pas d'autres mots) et qu'officiellement on l'a refroidi...
Bref, on a joué avec lui et qu'on a voulu se jouer de nous... et ça paraît normal.
Personnellement cela m'effraie. On joue au ping-pong avec le supérieur général et c'est toujours l'homme de la situation. On lui ment et cela, c'est catholique.
On ne joue pas avec la vérité ni la foi de cette manière.  


Je suis  confondue comme vous, Charli ! Il n'y a pas de mot pour exprimer le dégoût de ces excuses, cette duplicité, ce mensonge! .


Oui, il admet s'être laissé soumettre à la tentation  et il en veut au tentateur, de l'avoir tenté en vain... 


Mgr Fellay admet d'entendre les gens qui parlent en se cachant , il reconnaît qu'on lui a menti, mais il s'interroge: "jusqu'à quel point lui a-t-on menti? Et si dans ces mensonges il y avait encore quelque chose à tirer?" Et on sent bien cette tentation toujours présente, il ne demande qu'une seule chose: "je vous en prie, tentez-moi encore!"
Et le pire c'est qu'il est en place pour continuer à mentir, à écouter les menteurs qui lui diront ce qu'il a tellement envie d'entendre


Non, ce petit jeu n'a rien de catholique, de transparent, rien qui dise que votre "oui soit oui et votre non, non!"


Ce ne serait rien, si on sentait la honte poindre sous les aveux . Mais c'est avoué toute honte bue!  Uniquement pour se faire plaindre et pour excuser complaisamment ses propres fautes


Revenir en haut
Cadoudal
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 13 Juil 2012
Messages: 542
Localisation: ILE DE FRANCE

MessagePosté le: Dim 11 Nov 2012, 23:12    Sujet du message: A propos du sermon de la Toussaint de Mgr Fellay - Questions et réponses Répondre en citant

Mgr Fellay a prononcé une homélie aujourd' hui à st Nicolas.

il a justifié l 'exclusion de Mgr Williamson par sa désobéissance , sans expliquer en quoi consiste sa "félonie".


il a donné une explication fumeuse sur le capotage des entretiens 
en expliquant qu'il recevait des correspondances inspirées par le pape ,
pendant les discussions ,
correspondances divergentes des propositions émises par la commission ad hoc.


selon lui, il y aurait des courants contradictoires au Vatican et absence d'unité.


il compte regrouper le troupeau en affirmant son hostilité à Vatican II.


il serait intéressant de publier  et de commenter ici son  sermon, embarrassé et peu convaincant.




 


Revenir en haut
tropdenoms
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 20 Juin 2012
Messages: 277

MessagePosté le: Lun 12 Nov 2012, 20:57    Sujet du message: A propos du sermon de la Toussaint de Mgr Fellay - Questions et réponses Répondre en citant

Cadoudal a écrit:
Mgr Fellay a prononcé une homélie aujourd' hui à st Nicolas.

il a justifié l 'exclusion de Mgr Williamson par sa désobéissance , sans expliquer en quoi consiste sa "félonie".

 


Oui, c'est ça , il explique son exclusion par le fait du prince! On a bien compris!


Cadoudal a écrit:



il a donné une explication fumeuse sur le capotage des entretiens 
en expliquant qu'il recevait des correspondances inspirées par le pape ,
pendant les discussions ,
correspondances divergentes des propositions émises par la commission ad hoc. 


Et au lieu de tirer ces correspondances des ténèbres vers la lumière comme aurait fait n'importe quel adepte du Christ, il s'en fait le Complice des ténèbres
Qui commande la conscience de l'évêque, le Christ (la lumière) ou le démon (les ténèbres)?


Cadoudal a écrit:

selon lui, il y aurait des courants contradictoires au Vatican et absence d'unité. 


Mais alors si le Vatican est divisé, pourquoi on nous demande de faire l'unité avec le Vatican?


Cadoudal a écrit:

il compte regrouper le troupeau en affirmant son hostilité à Vatican II.


Oui, c'est ce qu'il a commencé à faire avec ce colloque de Paris qui lui a été servi sur un plateau d'argent. En attaquant le Concile il compte blanchir son image de ralliériste pour mieux se rallier!

Merci Cadoudal vous avez cerné l'essentiel de la manoeuvre! Mr. Green


Revenir en haut
Pie
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 23 Oct 2012
Messages: 50

MessagePosté le: Lun 12 Nov 2012, 22:15    Sujet du message: Les leurres d'aujourd'hui pour mieux se rallier demain ! Répondre en citant

Oui c'est bien ça.:
 
Citation:
"En attaquant le Concile il compte blanchir son image de ralliériste pour mieux se rallier."


En effet, Mgr Fellay attaque le concile sans jamais reprendre les phrases chocs de Mgr Lefebvre !

Il attaque le Concile sans revenir
- sur ses déclaration à la télévision CNS 
début mai 2012 :



 
Citation:
« Beaucoup de personnes comprennent mal le concile. Quand on regarde les choses de près, j'ai vraiment l’impression que peu de gens savent ce que le concile dit réellement sur la liberté religieuse. Le concile présente une liberté religieuse qui est en fait très, très limitée. »et « Le pape dit que (…) le concile doit être replacé dans la grande tradition de l’Église, qu’il doit être compris en accord avec elle. Ce sont des déclarations avec lesquelles nous sommes complètement d’accord, entièrement, absolument » a déclaré l’évêque. « Le problème pourrait se situer dans l’application, c’est-à-dire : est-ce que ce qui se passe vraiment est en cohérence et en harmonie avec la tradition ? »et « Nous avons vu, au cours des discussions théologiques, que beaucoup de choses que nous avons condamnées comme appartenant au concile, ne sont pas le fait du concile mais de l’interprétation qui en a été faite. La liberté religieuse est utilisée de multiples manières, et je viens de regarder de près et j’ai l’impression que peu connaissent réellement ce que le concile a réellement dit à ce sujet. » Mgr Fellay



- ni sur la déclaration doctrinale du 15 avril qui souscrit à l'héméneutique de la continuité :


Il condamne Mgr Williamson pour 
Citation:
"un problème de discipline interne qui dure depuis longtemps. qui c'est manifesté à la fin par une sorte de rébellion ouverte contre l'autorité sous, disons, un faux prétexte"
(sermon du 11 novembre 2012) Sous un faux prétexte : parce que cette déclaration ambiguë du 15 avril est un faux prétexte ? Parce que les déclarations à CNS sont un faux prétexte ? Parce que toutes ces déclarations ne démontrent peut-être pas une direction doctrinale nouvelle prise par le Supérieur général et son conseil ?

 
Citation:
« Nous promettons d’être toujours fidèles à l’Eglise catholique et au Pontife romain, nous déclarons accepter les enseignements du magistère de l’Eglise en matière de foi et de morale.
 
L’entière tradition de la foi catholique doit être le critère et le guide de compréhensions des enseignements du concile  Vatican II lequel à son tour éclaire certains aspects de la vie et de la doctrine de l’Eglise implicitement présents en elle non encore formulés, les affirmations du concile Vatican II (ainsi de suite) et du magistère pontifical postérieur relatives à la relation entre l’Eglise catholique et les confessions chrétiennes non catholiques (ainsi de suite) doivent être comprise à la lumière de la tradition entière et ininterrompue de manière cohérente avec les vérités précédemment enseignées par le magistère de l’Eglise sans accepter aucune interprétation… »

 
C’est pourquoi il est légitime de promouvoir par une légitime discussion l’étude et l’explication théologique d’expressions ou de formulations du concile Vatican II, du magistère qui a suivi dans le cas où ils n’apparaissent pas conciliables avec le magistère antérieur de l’Église. »



Et il nous dit dans son sermon du 1er novembre :

 
Citation:
" Aussi je me suis permis de l’écrire. C’était évidemment délicat parce qu’il fallait dire en même temps qu’on était d’accord et qu’on n’était pas d’accord. Cette lettre extrêmement délicate semble avoir été approuvée par le pape et même avoir été approuvée après par les cardinaux. Mais dans le texte qu’on me présentera au mois de juin, tout ce que j’avais enlevé parce qu’il ne pouvait être accepté, avait été remis."



Aussi il peut bien se permettre, sans jamais revenir sur ses déclarations ambiguës et erronées, d'attaquer mollement le Concile, d'autres comme Mgr Gherardini ou le professeur Di Mattei le font également aujourd'hui :

 
Citation:
« Nous avons eu les entretiens sur les problèmes du Concile, et nous avons – comme le reconnaissait un évêque autrichien – fait du Concile un thème de discussions. C’est ainsi désormais, le Concile n’est plus sacro-saint et son auréole s’effrite. Et cela, même les célébrations du Jubilé pour les 50 ans du concile Vatican II ne peuvent le changer. » (Kirchliche Umschau : entretien avec l'abbé Niklaus Pfluger, octobre 2012)


A Rome la nouvelle direction doctrinale qu'il impose à la Fraternité et les exclusions des opposants à tout accord pratique sans accord doctrinal sont prises en compte,  les fidèles de la Fraternité eux se rendorment en rêvant que tout va bien à la Fraternité et pendant ce temps-là les changements doctrinaux vont tout doucement changer les mentalités pour obtenir dans quelque temps un consensus plus important envers un accord pratique sans accord doctrinal. Les fidèles de la Fraternité auront oublié tout simplement pourquoi ils combattaient et contre quoi, oublié que l'Eglise une, sainte,catholique et apostolique est envahie par une nouvelle  église, l'église conciliaire,
que l'Eglise de toujours n'est pas l'église conciliaire même si à la tête de ses deux Eglises il y a la même hiérarchie. Ce changement doctrinal passera, passe déjà, comme une lettre à la poste ! Et quand Rome reviendra à la charge comme nous l'a laissé entendre Mgr Tissier de Mallerais la Fraternité se retrouvera déjà ralliée à la Rome moderniste avant même la signature d'un accord !

Quelle malice !


Revenir en haut
champoiseau
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 25 Oct 2012
Messages: 24
Localisation: yvetot

MessagePosté le: Mar 13 Nov 2012, 10:17    Sujet du message: A propos du sermon de la Toussaint de Mgr Fellay - Questions et réponses Répondre en citant

Les laïcs doivent réagir et dire leur opposition au ralliement de leurs prêtres et évêques.
 Nous ne sommes pas des moutons idiots. Nos pasteurs veulent nous changer d'étable, refusons et suivons celui qui nous gardera dans les pâturages de la vérité. Et je pense que tous ces chapelets réunis ont servi à susciter Mgr. Williamson et non pas à conforter Mgr. Fellay dans ses erreurs." se tromper est humain, persévérer est.........."


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Chouanne
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 19 Juin 2012
Messages: 259

MessagePosté le: Mer 14 Nov 2012, 01:00    Sujet du message: A propos du sermon de la Toussaint de Mgr Fellay - Questions et réponses Répondre en citant

Nous avons besoin "du" ou des" évêques (Mgr Tissier de Mallerais?) et bien sûr des prêtres. Ils nous donnent les sacrements et la nourriture céleste. Dans l'incertitude où nous sommes rendus, nous devons surtout nous battre chacun de notre côté dans nos cellules ou groupes naturels.
L'avenir n'est pas de tout repos!


Revenir en haut
Charli
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 01 Aoû 2012
Messages: 43
Localisation: France

MessagePosté le: Mer 14 Nov 2012, 08:03    Sujet du message: A propos du sermon de la Toussaint de Mgr Fellay - Questions et réponses Répondre en citant

 
Citation:
 il a donné une explication fumeuse sur le capotage des entretiens 
en expliquant qu'il recevait des correspondances inspirées par le pape ,
pendant les discussions [...]

Inspiré, le mot est bon. En revanche, par qui? telle est la question! Evil or Very Mad

Revenir en haut
SAINT-THOMAS.
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 02 Sep 2012
Messages: 39

MessagePosté le: Mer 14 Nov 2012, 19:37    Sujet du message: A propos du sermon de la Toussaint de Mgr Fellay - Questions et réponses Répondre en citant

Mgr Fellay cherche par ses mots (a la fois rassurants et apaisants) a nous endormir dans le but (avoue ou cache) de retrouver une legitimite trompee! Croire le contraire serait une erreur! Ses deux recents Sermonts (celui dEcone puis de Paris) aussi confus que contradictoires quil ne lest lui meme et que ne lest la Rome Moderniste (un coup a droite un coup a gauche!) en sont une preuve flagrante (exit Mgr Lefevbre qui est tres peu cite voire pas du tout!)! Les Rallieristes ont de beaux jours! SAINT-THOMAS.

Revenir en haut
SAINT-THOMAS.
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 02 Sep 2012
Messages: 39

MessagePosté le: Mer 14 Nov 2012, 19:58    Sujet du message: A propos du sermon de la Toussaint de Mgr Fellay - Questions et réponses Répondre en citant

Il est clair que nous sommes loin detre des idiots! Mgr Fellay sest completement trompe de Bergerie et qui plus est de paturages! Le pire cest quil persiste dans ses erreurs! SAINT-THOMAS.

Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 19:47    Sujet du message: A propos du sermon de la Toussaint de Mgr Fellay - Questions et réponses

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Un évêque s'est levé! Index du Forum -> FORUM -> LE FORUM OUVERT AUX DISCUSSIONS Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com