Un évêque s'est levé!  Index du Forum

Un évêque s'est levé!
Forum

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 SOUTIEN A NOS EVÊQUES, PRÊTRES, RELIGIEUX, RELIGIEUSES REFRACTAIRES 


           
Colloque de l’Institut St Pie X à Paris

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Un évêque s'est levé! Index du Forum -> FORUM -> LE FORUM OUVERT AUX DISCUSSIONS
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Candide
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 12 Nov 2012
Messages: 4
Localisation: Paris

MessagePosté le: Lun 12 Nov 2012, 21:55    Sujet du message: Colloque de l’Institut St Pie X à Paris Répondre en citant

Colloque de l’Institut St Pie X à Paris
 
Conclusion de Mgr Fellay
Dimanche 11 novembre 14h30.
 
Dans un salon de l’hotel Lutétia.
 
La salle est clairsemée, un fauteuil sur deux est occupé.
 (il me semble qu’il n’y a pas plus de 200 auditeurs).
 
Décidément Mgr Fellay n’attire pas les foules de la Tradition, il y a autant de chaises vides  que la veille. Ma voisine s’en étonne et le déplore,  je lui dis simplement que bien des personnes intéressées par ce colloque sur Vatican II, ont préféré rester chez elles dès qu’elles ont su  que Mgr Fellay allait y participer.   
 
Après une conférence fort instructive de l’abbé Gleize démontrant  l’inanité du magistère évolutif  face au magistère constant de l’église catholique,  le directeur de l’Institut  donne la parole à Monseigneur Fellay. (l’abbé Gleize quitte la conférence).
 
Le sujet à traiter est « Mgr Lefebvre et le nouveau magistère conciliaire ».
 
Pendant plus d’une heure, une heure-trente, Monseigneur Fellay illustre l’attitude de Monseigneur Lefebvre face à l’église conciliaire avec des citations choc, toutes plus  « conciliairement » incorrectes les unes que les autres.
 
Je m’attendais à beaucoup de choses, mais pas à cela. !
 
Monseigneur Fellay met même en opposition Monseigneur Lefebvre avec le Cardinal Ratzinger à propos de Gaudium et Spes (« qui est pour Benoit XVI la clé du Concile » dit-il) :
 
Pour Monseigneur Lefebvre : « le vêtement est celui du berger, mais cette voix n’est pas celle du berger mais celle du loup »
 
La démonstration tend à proclamer que Monseigneur Lefebvre n’a pas varié de 1960 à 1991 face aux idées libérales. (« par opposition à ceux qui avancent l’idée d’un durcissement à la fin de sa vie »).
 
En 1974 : « Nous adhérons de tout cœur à la Rome catholique, nous refusons et nous avons toujours refusé le néo-modernisme … qui s’est manifesté au Concile ».
« Aucune autorité même la plus élevée dans la hiérarchie ne peut nous pousser à diminuer la foi de l’église enseignée pendant XIX siècles »
 
En 1976
« Les influences libérales et modernistes » ont réalisé un « véritable complot ».
« De cette réforme est née une nouvelle église réformée, l’église conciliaire ».
 
Mise en garde contre « la conjuration des ennemis de l’église agissant contre l’église depuis deux siècles : les sociétés secrètes ».
 
« Il suffit de constater la réaction des maçons des libéraux, des protestants pendant le Concile ».
 
Les références et les commentaires vont de pair.
Mgr Fellay ose même citer les paroles de Mgr Lefebvre commentant sa lettre envoyée au Cal Ratzinger (4/10/1987) :
 
"Même si vous nous accordez une certaine autonomie par rapport aux évêques, même si vous nous accordez la liturgie de 1962, même si vous nous permettez de continuer le séminaire, nous ne pouvons collaborer car nous allons dans une direction opposée. Nous nous travaillons à la christianisation de la société et vous à sa déchristianisation. »


Notez que Mgr Fellay ne termine pas la citation qui serait :
« Rome a perdu la foi mes chers amis » 

MAIS voici la suite : à partir de 17h30, le ton change tout à coup

(il s'agit de la leçon !), 

Ce beau langage bien ferme de Mgr Lefebvre est alors illustré par une autre phrase de Mgr, « qui désirait de tout coeur un accord avec Rome » (phrase qui aurait été tenue 3 mois plus tard).


Commentaire :

 «Attention Mgr Lefebvre avait FOI EN L'EGLISE ET A TOUJOURS CHERCHE UN ACCORD AVEC ELLE ».

 »Mgr Lefebvre avait une vision surnaturelle de l'église et il désirait de tout coeur un accord ». 
(les mots rapportés sont peut être légèrement différents, mais c’est le sens que semble vouloir donner Mgr Fellay  à sa conclusion). 
 
 
Je remarque que : malgré la conclusion, la conférence a atteint son but : une large partie de l’assistance applaudit. Sad
 
A noter certains restent debout et semblent refuser la bénédiction de l’évêque.
(Fin de la conférence)    


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 12 Nov 2012, 21:55    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Pie
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 23 Oct 2012
Messages: 50

MessagePosté le: Lun 12 Nov 2012, 22:41    Sujet du message: Les leurres d'aujourd'hui pour mieux se rallier demain ! Répondre en citant

Dans un autre post j'ai mis le commentaire suivant pour souscrire à cette phrase d'un autre membre du forum  : "En attaquant le Concile il compte blanchir son image de ralliériste pour mieux se rallier."

Je replace ici ce commentaire avec quelques modifications car il me semble bien adapter : 

"En effet, Mgr Fellay attaque le concile sans jamais reprendre les phrases chocs de Mgr Lefebvre ! (d'après ce que vous dîtes à ce colloque Mgr Fellay a repris les phrases chocs ce qu'il ne fait pas en sermon. Donc acte.)

Cependant il attaque le Concile sans revenir
- sur ses déclaration à la télévision CNS 
début mai 2012 :



 
Citation:

« Beaucoup de personnes comprennent mal le concile. Quand on regarde les choses de près, j'ai vraiment l’impression que peu de gens savent ce que le concile dit réellement sur la liberté religieuse. Le concile présente une liberté religieuse qui est en fait très, très limitée. »et « Le pape dit que (…) le concile doit être replacé dans la grande tradition de l’Église, qu’il doit être compris en accord avec elle. Ce sont des déclarations avec lesquelles nous sommes complètement d’accord, entièrement, absolument » a déclaré l’évêque. « Le problème pourrait se situer dans l’application, c’est-à-dire : est-ce que ce qui se passe vraiment est en cohérence et en harmonie avec la tradition ? »et « Nous avons vu, au cours des discussions théologiques, que beaucoup de choses que nous avons condamnées comme appartenant au concile, ne sont pas le fait du concile mais de l’interprétation qui en a été faite. La liberté religieuse est utilisée de multiples manières, et je viens de regarder de près et j’ai l’impression que peu connaissent réellement ce que le concile a réellement dit à ce sujet. » Mgr Fellay




- ni sur la déclaration doctrinale du 15 avril qui souscrit à herméneutique de la continuité :




 
Citation:

« Nous promettons d’être toujours fidèles à l’Eglise catholique et au Pontife romain, nous déclarons accepter les enseignements du magistère de l’Eglise en matière de foi et de morale.
 
L’entière tradition de la foi catholique doit être le critère et le guide de compréhensions des enseignements du concile  Vatican II lequel à son tour éclaire certains aspects de la vie et de la doctrine de l’Eglise implicitement présents en elle non encore formulés, les affirmations du concile Vatican II (ainsi de suite) et du magistère pontifical postérieur relatives à la relation entre l’Eglise catholique et les confessions chrétiennes non catholiques (ainsi de suite) doivent être comprise à la lumière de la tradition entière et ininterrompue de manière cohérente avec les vérités précédemment enseignées par le magistère de l’Eglise sans accepter aucune interprétation… »

C’est pourquoi il est légitime de promouvoir par une légitime discussion l’étude et l’explication théologique d’expressions ou de formulations du concile Vatican II, du magistère qui a suivi dans le cas où ils n’apparaissent pas conciliables avec le magistère antérieur de l’Église. »





Et il nous dit dans son sermon du 1er novembre :

 
Citation:

" Aussi je me suis permis de l’écrire. C’était évidemment délicat parce qu’il fallait dire en même temps qu’on était d’accord et qu’on n’était pas d’accord. Cette lettre extrêmement délicate semble avoir été approuvée par le pape et même avoir été approuvée après par les cardinaux. Mais dans le texte qu’on me présentera au mois de juin, tout ce que j’avais enlevé parce qu’il ne pouvait être accepté, avait été remis."



Il condamne Mgr Williamson pour
 
Citation:

"un problème de discipline interne qui dure depuis longtemps. qui c'est manifesté à la fin par une sorte de rébellion ouverte contre l'autorité sous, disons, un faux prétexte" (sermon du 11 novembre 2012)

Sous un faux prétexte : parce que cette déclaration ambiguë du 15 avril est un faux prétexte ? Parce que les déclarations à CNS sont un faux prétexte ? Parce que toutes ces déclarations ne démontrent peut-être pas une direction doctrinale nouvelle prise par le Supérieur général et son conseil ?

Aussi il peut bien se permettre, sans jamais revenir sur ses déclarations ambiguës et erronées, d'attaquer le Concile, d'autres comme Mgr Gherardini ou le professeur Di Mattei le font également aujourd'hui :

 
Citation:

« Nous avons eu les entretiens sur les problèmes du Concile, et nous avons – comme le reconnaissait un évêque autrichien – fait du Concile un thème de discussions. C’est ainsi désormais, le Concile n’est plus sacro-saint et son auréole s’effrite. Et cela, même les célébrations du Jubilé pour les 50 ans du concile Vatican II ne peuvent le changer. » (Kirchliche Umschau : entretien avec l'abbé Niklaus Pfluger, octobre 2012)



A Rome la nouvelle direction doctrinale qu'il impose à la Fraternité et les exclusions des opposants à tout accord pratique sans accord doctrinal sont prises en compte,  les fidèles de la Fraternité eux se rendorment en rêvant que tout va bien à la Fraternité et pendant ce temps-là les changements doctrinaux vont tout doucement changer les mentalités pour obtenir dans quelque temps un consensus plus important envers un accord pratique sans accord doctrinal. Les fidèles de la Fraternité auront oublié tout simplement pourquoi ils combattaient et contre quoi, oublié que l'Eglise une, sainte,catholique et apostolique est envahie par une nouvelle  église, l'église conciliaire;
que l'Eglise de toujours n'est pas l'église conciliaire même si à la tête de ses deux Eglises il y a la même hiérarchie. Ce changement doctrinal passera, passe déjà, comme une lettre à la poste ! Et quand Rome reviendra à la charge comme nous l'a laissé entendre Mgr Tissier de Mallerais la Fraternité se retrouvera déjà ralliée à la Rome moderniste avant même la signature d'un accord !

Mgr Fellay à ce colloque  nous prépare à cet accord : «Attention Mgr Lefebvre avait FOI EN L'EGLISE ET A TOUJOURS CHERCHE UN ACCORD AVEC ELLE ».
"
Mgr Lefebvre avait une vision surnaturelle de l'église et il désirait de tout coeur un accord ». 
(les mots rapportés sont peut être légèrement différents, mais c’est le sens que semble vouloir donner Mgr Fellay  à sa conclusion). 

Il nous y prépare avec tous ses sermons où il veut nous faire accepter sa vision de l'église conciliare qui est contraire à la vision qu'en avait Mgr Lefebvre  :

 
Citation:

« L'Eglise qui affirme de pareilles erreurs est à la fois schismatique et hérétique. Cette Eglise conciliaire n'est donc pas catholique. Dans la mesure où le Pape, les évêques, prêtres et fidèles, adhèrent à cette nouvelle Eglise, ils se séparent de l'Eglise catholique. L'Eglise d'aujourd'hui n'est la véritable Eglise que dans la mesure où elle continue et fait corps avec l'Eglise d'hier et de toujours. La norme de la foi catholique, c'est la Tradition. »


- Mgr Fellay dans son sermon du 2 septembre à propos de la Rome d'aujourd'hui :
 
Citation:

« Mais, c'est l'Eglise. Et c'est la vraie Eglise. »

C’est exactement l’inverse de ce que dit Monseigneur Lefebvre :

 
Citation:

« Rome est dans l’apostasie. On ne peut plus avoir confiance dans ce monde-là, Il a quitté l’Église, Ils ont quitté l’Église, Ils quittent l’Église. C’est sûr, sûr, sûr. »


 

Quelle malice !





Revenir en haut
Gentiloup
Admin

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juin 2012
Messages: 2 884

MessagePosté le: Mar 13 Nov 2012, 00:30    Sujet du message: Colloque de l’Institut St Pie X à Paris Répondre en citant

Bienvenue et merci cher Candide, pour ce compte-rendu qui démontre la manœuvre habile de Mgr Fellay.
Il caresse les réfractaires dans le sens du poil durant la majeure partie de sa conférence en reprenant le discours de Mgr Lefebvre auquel nous sommes habitués.

Mais lorsque la méfiance est bien endormies chez les auditeurs, il donne l'estocade finale en citant Mgr Lefebvre qui peut bien se retourner dans sa tombe, personne ne le sait!

Il est quand même à noter qu'il n'y avait pas beaucoup de monde pour la conférence du supérieur de la FSSPX (en tout cas pas plus que pour les autres conférenciers!), que l'abbé Beauvais, lui, a préféré s'absenter ostensiblement de son sermon du matin. Cela montre qu'il y a plus que de la méfiance à son égard et même que la suspicion prend de l'ampleur.

D'après Candide, un certain nombre de personnes ne se sont pas agenouillées pour la bénédiction finale et il n'y a pas eu la traditionnelle séance de questions. Mgr Fellay devait donc redouter les questions!

Beaucoup plus intéressant est le commentaire Eleison de Mgr Williamson, empreint de charité, de sagesse et d'une grande fermeté. La vérité ne se satisfait pas de la mollesse.
Ce que nous pouvons reprocher aux capitulants de 2006, c'est d'avoir réélu Mgr Fellay pour un second mandat de 12 ans.
C'est un manque de sagesse et de prudence de leur part à tous ceux qui ont voté pour lui. C'est ne pas avoir tenu compte des conseils du fondateur qui insistait pour que le supérieur ne soit pas un évêque mais un prêtre.

Malheureusement c'est trop tard aujourd'hui pour revenir en arrière et la sagesse d'aujourd'ui ne rachète pas l'imprudence d'hier.

D'ailleurs sait-on qui a renouvelé le mandat de Mgr Fellay parmi les capitulants de 2006? Il me semble me rappeler que Mgr Williamson n'y était pas très favorable, mais je ne suis pas certaine de mon souvenir.


Revenir en haut
tropdenoms
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 20 Juin 2012
Messages: 277

MessagePosté le: Mar 13 Nov 2012, 16:28    Sujet du message: Colloque de l’Institut St Pie X à Paris Répondre en citant

Surtout ne pas se laisser piéger par les artifice de Mgr Fellay.
Il connaît la chanson, il peut nous la chanter dans de nombreuses langues et en latin! Pas difficile pour lui d'impliquer Mgr Lefebvre dans ses magouilles.
Il a perdu le capital confiance que nous avions en lui.
Une seule solution crédible: sa démission!


Revenir en haut
Criton
Membre

Hors ligne

Inscrit le: 09 Juil 2012
Messages: 249
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mar 13 Nov 2012, 20:06    Sujet du message: Colloque de l’Institut St Pie X à Paris Répondre en citant

Apparemment, Mgr Fellay a poursuivi lors du colloque,  son sermon assez ferme donné à Saint-Nicolas le matin même.

Comment concilier cela avec ses discours de l'été dernier : 
"il y en a qui font du concile une super hérésie"...

Je suis d'accord avec vous tous : il s'agit d'une comédie de plus de Mgr Fellay.

Cette schizophrénie permet au libéral de tenir un langage différent en fonction de la nature de son auditoire.

Le pire c'est que cela marche même chez certains fidèles de Saint-Nicolas.
(je l'ai constaté dimanche dernier). 


   


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 17:37    Sujet du message: Colloque de l’Institut St Pie X à Paris

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Un évêque s'est levé! Index du Forum -> FORUM -> LE FORUM OUVERT AUX DISCUSSIONS Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com